– Petrus, le grand art de Jean-François Moueix

Mon ami Jean-François (je garde quelques beaux souvenirs de nos déjeuners au Bistrot d’Amat, il y a bien longtemps…), s’il est aujourd’hui à la retraite (active, l’écriture et l’art contemporain sont prenants…), a laissé la direction de son groupe à son fils, Jean, celui-ci étant garant de la même éthique -humaine- qui m’est chère.

Je le connais depuis 32 ans, et l’on s’est vu chaque année, avec une régularité exemplaire. Et, durant ce temps, cultivant l’humour, la fidélité et la discrétion comme d’autres le snobisme et l’esbroufe, il a construit un empire : aujourd’hui, le Groupe Duclot repose sur une large gamme de services : auprès des professionnels, à l’export, d’une part, et dans la restauration française, d’autre part, à travers la Société Vinicole Française basée à Paris ; et auprès des particuliers avec Chateaunet, la vente par correspondance, les magasins spécialisés tels que Badie, Badie Champagne et l’Intendant à Bordeaux, ainsi que les enseignes de Châteaux Cash and Carry à Paris, et celle de Chai et Bar à Bruxelles.

A Paris, au sein même des Galeries Lafayette, la toute nouvelle Bordeauxthèque se présente comme l’ambassade des plus grandes étiquettes du Bordelais. Son frère, Christian, collectionne quant à lui les plus grands crus du Libournais et dirige la puissante maison Jean-Pierre Moueix, ce qui n’est pas rien.

Mais Jean-François est aussi le propriétaire de Petrus, qui fait partie des (rares) vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes et on comprend qu’il ne puisse qu’aiguiser la jalousie d’un bon nombre de producteurs médiatiques, libournais, médocains ou étrangers, qui ne peuvent, eux, faute de terroir et d’humilité, que se contenter de faire mariner à outrance leur vin dans des barriques en croyant qu’ils font une cuvée digne de ce nom… À Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de deux argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétension d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. La culture de la vigne est très traditionnelle : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. On privilégie des extractions très mesurées, les cuvaisons ne sont pas très longues, l’élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50%). Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important : fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…

PETRUS

(POMEROL)
Jean-François Moueix
Duclot – Rue Macau
33027 Bordeaux
Téléphone : 05 56 50 25 62
Télécopie : 05 56 50 85 07
Email : duclot@duclot.fr

Millesimes
Millesimes

[+] A l’honneur cette semaine : CLIQUEZ SUR L’IMAGE

* Les vignerons qui sont au top… et les autres

Je connais plus de 3 000 vignerons, dont un bon nombre que je respecte, même s’ils sont absents du Guide. Beaucoup sont des amis (sur la photo, Alexandra et Denis Blondeau-Danne). Les producteurs de vin qui ne pensent qu’à augmenter leur prix, à récolter une bonne note en maquillant leur vin, à adapter un vin selon la mode, ne sont pas ma « tasse de thé ».

Les viticulteursj’aime mieux le terme de vignerons – ont évolué eux aussi. Ils l’ont fait comme d’autres professionnels dans différents secteurs, commerciaux, tertiaires ou industriels, tout naturellement, en mettant à profit les nouvelles connaissances mises à leur disposition. Les producteurs n’ont pas modifié leur façon de vinifier ou d’élever leurs vins pour faire plaisir aux consommateurs comme le prétendent certains, notamment ceux qui tentent d’imposer un vin standardisé. Il est inexact de dire que l’on produit des vins adaptés au goût des consommateurs. La typicité est au contraire revendiquée.

Ma nature me poussant à soutenir les hommes et les femmes qui partagent les mêmes valeurs, je suis toujours, aujourd’hui comme hier, passionné par ce “Sang de la Terre et du Ciel”, cette entité à part entière qui associe l’inné et l’acquit, le talent et la passion, l’homme et la science, le matériel et l’irrationnel, le plaisir et la mesure (si l’on a soif, on boit autre chose)… s’attachant à respecter à la fois une culture et une éthique. Il ne s’agit donc pas seulement de faire du bon vin, ce que tout le monde peut faire, mais surtout d’élever de vrais vins racés, reconnaissables entre mille, qui sentent ce “fumé” bourguignon, déploient ce “velours” libournais, cette “chair” en Médoc ou à Châteauneuf, cette “minéralité” à Pouilly ou à Meursault, cette fraîcheur en Champagne comme dans nos grands liquoreux. Ces vins-là, “chouchoutés” par des vignerons avec lesquels on aime partager un moment de plaisir, dans une gamme de prix unique au monde, sont de vraies valeurs sûres, certains crus l’étant déjà il y a bien longtemps, en 1980…

J’ai la chance d’apprécier sincèrement chaque style de vin, du plus simple au plus grand, sans faire de parallèle ni de comparaison. Pas mon genre de perdre le temps d’un déjeuner avec un propriétaire orgueilleux, mais je suis prêt à m’enthousiasmer pour un vigneron qui a la foi, pour soutenir un autre qui en a besoin, pour prendre le temps de rencontrer ceux qui m’inspirent ou pour “boire un canon” en toute convivialité. Ce qui différencie un vrai vin (le prix n’entre pas en compte alors) d’un simple produit aseptisé, rouge ou blanc, c’est donc ce qu’il nous apporte : le plaisir.

Du plus mythique au plus modeste, chaque vin découvre donc un homme ou une femme qui « signe » son nectar. Sans cela, on ne fait que des produits « sans âme ni vertu »…

Choississez une région pour voir le TOP VIGNERONS 2011 :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE
BORDEAUX SUD-OUEST-PERIGORD
BOURGOGNE VAL DE LOIRE
CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
JURA-SAVOIE
Les Prix d’Honneur : 224

Je les connais depuis quelque 20 à 30 ans (eux et/ou ceux qui les ont précédé, en ce qui concerne les marques et certains crus), certains ont été retenus depuis le 1er Guide (ou patiquement), ce qui -en soi- mérite un véritable “coup de chapeau”, tant il est difficile de se maintenir au plus haut niveau, chacun dans sa gamme, naturellement. Pour preuves, des milliers d’autres, à raison de 300 à 400 par an, ont été éliminés… Eux, associent le talent et la passion, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime. Pas mal sont des amis.

Les Prix d’Excellence :155

D’autres grandes valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis très longtemps. Ils sont également garants d’une régularité qualitative exemplaire et d’un attachement réel au terroir. Du grand art encore, chacun possédant son originalité. Pour certains, 3 ou 4 ans, et ils atteindront le Prix d’Honneur.

Les Satisfecits : 168

Les grandes satisfactions, ceux qui se distinguent depuis une dizaine d’années et dont le talent est confirmé. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence.

Guide des vins
Guide des vins

Les Lauréats : 157

Les coups de cœurs de l’année (ou des dernières années). Ils élèvent des vins typés, qui atteignent bien souvent le haut de leurs Classements respectifs. Du solide, qui peuvent également “monter” en Satisfecits.

Les Espoirs : 74

Les coups de pouce, ceux qui méritent d’être soutenus, qui sont depuis peu dans le Guide. Certains font partie des nouveaux sélectionnés de l’année, et doivent faire leurs preuves.

[+] A l’honneur

– Pomerol : les grands vins de velours

Le développement de ce vignoble dans la région de Pomerol, à partir du XIIe siècle et durant tout le Moyen Âge, autour des commanderies des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (dont les chevaliers de Malte sont, aujourd’hui, les continuateurs), est aussi largement attesté par la tradition et la mémoire collective. Pomerol et son hospice, totalement détruit au cours des siècles suivants, furent, à l’évidence, une étape importante sur la route des pèlerins cheminant à travers toute l’Europe, vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Plus tard, la guerre de Cent Ans conduisit à l’abandon du vignoble. Reconstitué ultérieurement, celui-ci fut de nouveau largement mis à mal à l’époque des guerres de Religion. Au XVIIe siècle, un procès-verbal fut dressé (le 7 mai 1761), à la demande d’un bourgeois, négociant à Libourne, Louis-Léonard Fontemoing, propriétaire à Pomerol au lieu-dit Tropchaud. En 1753, celui-ci avait hérité de son père un vignoble planté à prédominance de cépages blancs (Folle et Douce). En 8 ans, il avait entrepris de le transformer, en remplaçant les cépages blancs par des cépages rouges. À côté du Noir de Pressac, on voyait déjà apparaître le Bouchet (ou Cabernet franc) et le Merlot.

La caractéristique essentielle de ce terroir est de constituer, à lui seul, une entité, un ensemble géologique unique. Au long des millénaires, ont vu se succéder dépôts molassiques, sableux ou argileux, presque entièrement recouverts par la nappe alluviale de graves. Ce sont ces graves de surface plus ou moins compacte ou sablonneuse, et son sous-sol comportant des oxydes de fer, appelés régionalement “crasse de fer”, qui assurent aux vins leur personnalité. Des vins splendides, très typés par le Merlot, savoureux, de garde. Du plus mythique au plus abordable, voici ceux qui comptent.

Château BELLEGRAVE

Château BELLEGRAVE

(POMEROL)
Jean-Marie Bouldy

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 20 47
Télécopie : 05 57 51 23 14
Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr

Vignoble de 7,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc. Beau Pomerol 2008, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente. Le 2007, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle structure, est un vin bien charnu et bien typé. Le 2006, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, est bien corsé et persistant au palais comme il le faut. Très beau 2005, corsé, aux tanins riches, au nez de mûre et de sous-bois, un vin riche en couleur comme en matière, dense et tenace qui associe structure et souplesse, de bouche dominée par la groseille et les épices.


Château La CABANNE

Château La CABANNE

(POMEROL)
J.P Estager
33-41, route de Montaudon
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 04 09
Télécopie : 05 57 25 13 38
Email : estager@estager.com
Site : www.estager.com

Au sommet avec ce Pomerol 2007, de couleur profonde, équilibré, un vin où la souplesse prédomine, tout en nuances, aux tanins fondus, avec des arômes de pruneau, de violette et de griotte fraîche. Le 2006, de belle robe pourpre soutenu, aux notes d’épices, de truffe et de cerise noire, harmonieux, est séveux, très équilibré. Très beau 2005, de bouche puissante et dense, aux tanins présents, aux notes persistantes de truffe, de cassis et d’humus, un vin qu’il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel réel. Le 2004, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, associant puissance et souplesse, un vin charnu, aux tanins riches, de belle bouche, pleine et soyeuse, qui commence à s’apprécier particulièrement bien. Savoureux 2003, mêlant structure et finesse, un vin où la complexité s’allie à la suavité, de garde. Le 2001, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, est un vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse. Le 2000 est très typé, très bien élevé, de bouche ronde, un vin tout en harmonie, riche en couleur comme en matière, aux tanins structurés.


Château Le CAILLOU

Château Le CAILLOU

(POMEROL)
André Giraud

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 10
Télécopie : 05 57 51 74 99
Email : contact@vins-giraud-belivier.com
Site : www.vins-giraud-belivier.com

Le Château Le Caillou appartient depuis plus d’un siècle à la famille Bélivier de Pomerol qui le transmet, en 1975, à la famille Lucien Giraud. En 1905, le domaine de Lacombe y fut annexé et en 1974, le Clos Lacombe. Aujourd’hui, c’est André Giraud qui conduit cette propriété. C’est à une parcelle dénommée par le cadastre “Le Caillou” que ce vignoble doit son nom. Les 7 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans sont particulièrement bien situés sur le plateau de Pomerol, sur un sol sablo-graveleux riche en crasse de fer bien typique (75% Merlot et 25% Cabernet franc). Une réussite avec Pomerol 2007, Typé, de couleur pourpre, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, complet, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, gras, bien charnu. Le 2006, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un grand vin typé, avec des nuances de cassis et de cuir, d’une grande richesse. Le 2005, de belle robe soutenue, un vin très parfumé, au nez de fruits macérés et d’humus, bien typé, corsé, de belle charpente, un vin qui allie structure et rondeur en bouche, de belle garde. Savoureux 2004, de couleur grenat, aux tanins délicieux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et de poivre.


Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

Château CERTAN de MAY de CERTAN

(POMEROL)
Odette Barreau

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 41 53
Télécopie : 05 57 51 88 51
Email : chateaucertandemay@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucertandemay

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Odette Barreau et ses enfants peuvent être fiers de ce cru hors du commun, l’un des plus grands Vins de Bordeaux (et donc du monde), qui possède un atout très rare par rapport à d’autres crus : son exceptionnel rapport qualité-prix-typicité. Humilité et convivialité sont également de mise ici, et tout cela représente ce qu’il y a de meilleur dans le vin. Très grand Pomerol 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. Le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, vraiment réussi, un vin qui allie puissance et souplesse. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde, à boire avant le 2005. Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2003 est un grand vin, racé, d’une belle couleur grenat, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière, de garde. Le 2002 est remarquable, complexe, de couleur pourpre soutenu, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Splendide 2001, avec des notes de fruits noirs et de cuir, très riche, aux tanins très équilibrés, d’une grande élégance au palais, où la charpente vient s’allier à la finesse, de grande évolution. 2000 : très grand millésime, de teinte écarlate, au nez de fruits rouges confits et de cuir, un vin splendide, complexe, très structuré, de lente évolution. Même propriétaire que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Joseph JANOUEIX SA  Château la CROIXPOMEROL Joseph JANOUEIX SA  Château la CROIX

Joseph JANOUEIX SA Château la CROIX

(POMEROL)
Jean-François Janoueix
37 rue Pline Parmentier – BP 192
33506 Libourne
Téléphone :05 57 51 41 86
Télécopie : 05 57 51 53 16
Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
Site : www.josephjanoueix.com

Au sommet. Jean-François Janoueix est chaleureux, infatiguable pour porter aux quatre coins du monde la bonne parole, respecté et respectable. Superbe Pomerol 2008, de robe grenat soutenu, parfumé et persistant, aux tanins riches, très équilibrés, un vin corsé, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux en bouche. Le 2007, aux tanins bien présents, soyeux, est un vin ferme et très équilibré, tout en bouche, persistant et riche, au nez de fruits cuits (griotte, prune) et d’humus, avec une bouche veloutée et dense, qui devrait tenir toutes ses promesses. Le 2006, un grand vin aux senteurs subtiles mais intenses de violette, de truffe et de cassis, est tout en bouche, où l’on retrouve la cerise noire et les épices, un vin d’une grande personnalité, d’excellente garde. Le 2005 est un grandissime millésime où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de cacao, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé d’une belle finale. Le 2004, de couleur grenat, d’une belle concentration au palais, aux notes de cuir et d’épices, allie distinction et richesse. Superbe 2003, ample et distingué, gras, encore fermé, dense, aux tanins ronds, à la fois riche et souple, d’une belle finale en bouche, avec ces nuances subtilement poivrées. À ses côtés, il y a le Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2008, un vin vraiment très séduisant, très parfumé, ample, d’une grande harmonie avec des arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir, de garde naturellement. Excellent 2007, aux tanins très bien équilibrés, de bouche chaleureuse dominée par la framboise, qui associe une charpente réelle à une jolie souplesse, à déboucher sur un agneau rôti. Le 2006, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue. Très beau 2005, typé et intense, au nez de fruits surmûris, épicé, persistant, charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, mêlant concentration et finesse, prometteur. Mêmes propriétaires que le Château Haut-Sarpe à Saint-Émilion. Superbe rapport qualité-prix-typicité, ce qui n’est pas rien.

Ets DUCLOTPOMEROL Ets DUCLOT

Ets DUCLOT

(POMEROL)
Jean Moueix
3, rue Macau
33027 Bordeaux
Téléphone :05 56 48 01 29
Télécopie : 05 56 81 18 87
Email : intendant@moueix-export.fr
Site : www.chateauprimeur.com

BORDEAUXTHÈQUE aux Galeries Lafayette

Château HAUT FERRAND

Château HAUT FERRAND

(POMEROL)
Henry Gasparoux et Fils
Chemin de la Commanderie
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 21 67
Télécopie : 05 57 25 01 41
Email : contact@chateau-ferrand.com
Site : www.chateau-ferrand.com

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Un vignoble de 4,5 ha (70% Merlot et 30% Cabernet franc). Remarquable Pomerol 2008, de belle couleur, corsé, bien charpenté, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé, encore très jeune. Beau 2007, très typé, concentré et charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins équilibrés, élégant. Le 2006 est très réussi, corsé et charpenté, avec des arômes puissants et persistants de griotte et de framboise macérées, un vin ample, complexe, étoffé, qui poursuit son évolution. Beau 2005, de bouche pleine et riche, aux nuances délicates de fruits des bois et de fumé, typé, un beau vin qui convient particulièrement aux plats épicés. Le 2004 est un vin où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de cuir et de fruits légèrement confits. Le Pomerol Château Ferrand 2008 (12 ha) est un vin de caractère, très parfumé (griotte, réglisse), d’une belle structure, volumineux, aux tanins veloutés.

Château LAFLEUR du ROY

Château LAFLEUR du ROY

(POMEROL)
Laurent Dubost
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie : 05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

Une propriété familiale située à 60 m d’altitude, exposée au sud-ouest, qui possède de vieilles vignes de 40 à 45 ans, et l’encépagement à prédominance de Merlot noir (85%) est complété par du Cabernet franc (10%) et du Cabernet-Sauvignon (5%). Beau Pomerol 2008, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), puissant et fondu à la fois, complexe, avec des saveurs intenses (fruits cuits), aux tanins harmonieux, riche en couleur, de très belle évolution. Le 2007 est un vin coloré et charnu, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus et d’épices, un millésime ferme en bouche, subtilement bouqueté, aux nuances de truffe et de pruneau, non encore à maturité bien sûr. Le 2006, riche en couleur comme en arômes, un vin aux notes de fruits rouges frais, d’humus et de cannelle, aux tanins puissants et bien équilibrés, qui devrait tenir toutes ses promesses. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

Château MAZEYRES

(POMEROL)
Direction : Alain Moueix
56, avenue Georges-Pompidou
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 00 48
Télécopie : 05 57 25 22 56
Email : mazeyres@wanadoo.fr
Site : www.mazeyres.com

Un vignoble de 20 ha de vignes qui appartient à la Caisse de retraites de la Société Générale. Le vin est typé par un sol de graves et de sables de la terrasse de Pomerol (sous-sol de graves ou de molasse riche en crasse de fer, 80% Merlot, 20% Cabernet franc). Le Pomerol 2008, allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche savoureuse. Excellent 2007, au nez de fruits noirs, de vanille et d’épices, avec des tanins fins et concentrés à la fois, d’une belle finale, marqué par une bouche aux notes de cassis, de framboise et de vanille, souple et dense. Excellent 2006, de belle robe grenat, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis mûr et le fumé.

Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

Clos du PÈLERIN

(POMEROL)
Josette et Norbert Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66
Télécopie : 05 57 25 06 17
Email : egreteau.norbert@orange.fr

Ce vignoble de 3,5 ha est dans la famille depuis 3 générations, essentiellement planté de Merlot (80%), le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20% restants. Josette et Norbert conservent toutes les traditions bordelaises et c’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation. Leur Pomerol 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents. Beau 2006, très classique, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et des arômes de fruits rouges intenses, d’une jolie finale, un vin bien charnu, épicé, de très belle évolution. Beau 2005, dense, coloré et bouqueté, avec ces notes de petits fruits noirs confits et de fumé, de bouche chaleureuse et puissante, de bonne base tannique. Le 2004, de couleur rubis, très bien élevé, est très équilibré, aux tanins fermes, au nez dominé par les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2003 est de robe pourpre, corsé, au nez intense de petits fruits rouges bien mûrs et de cuir, qu’il faut laisser s’épanouir. Goûtez le Château La Maréchaude, issu de 5 ha situés au cœur de Lalande-de-Pomerol qui reçoit les mêmes soins attentifs, un vin de couleur grenat, avec beaucoup de charpente, tout en bouche, au nez de cerise et d’humus, d’excellente évolution.

PETRUS

PETRUS

(POMEROL)
Jean-François Moueix
Duclot – Rue Macau
33027 Bordeaux
Téléphone :05 56 50 25 62
Télécopie : 05 56 50 85 07
Email : duclot@duclot.fr

Hors-Classe. On ne peut que s’enthousiasmer sur ce Pomerol 2007, un grand vin, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, de belle garde. Le 2006 est succulent mais encore fermé, avec ce nez légèrement épicé, avec des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, très structuré, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, et l’on ne peut que regretter que ce millésime se situe entre les 2005 et 2003, la mode risquant de le laisser à l’écart. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes mais toujours très savoureux, de grande garde. Le 2002, intense et chaleureux, très charpenté mais très élégant, est de robe foncée, aux nuances de vanille et de cassis, un vin racé et corsé, concentré au nez comme en bouche. Le 2000 possède une structure hors normes. Puissance et distinction, chaleur et ampleur, une très grande complexité d’arômes (cuir, griotte confite…), un vin d’une grande harmonie, d’une très belle matière en bouche, majestueux, de très grande garde.

Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

Château PLINCE

(POMEROL)
Scev Moreau

33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 68 77
Télécopie : 05 57 51 43 39
Email : plince@aliceadsl.fr
Site : www.chateauplince.fr

Une propriété qui se distingue par une longue allée qui aboutit à un parc entourant une très belle demeure du XIXe siècle, berceau de la famille des propriétaires. Le vignoble de 8,66 ha est planté sur un sol sablonneux avec graves en fond et crasse de fer (72% Merlot, 23% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon, âge moyen du vignoble 26 ans). Beaucoup aimé ce Pomerol 2007, classique, de robe sombre, complet, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Pllince vient d’obtenir cette même récompense pour le millésime 2007. Le 2006, tout en bouche, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, un vin très harmonieux et très équilibré. Le 2005 est un vin qui associe puissance et finesse, au nez complexe et persistant de fruits très mûrs, de bouche savoureuse où l’on retrouve les sous-bois et la griotte confite, bien charnu, de très bonne évolution. Le 2004 est dense et corsé en bouche comme il le faut, subtilement bouqueté, au nez de truffe et de pruneau. Le 2003, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de truffe et d’humus, a beaucoup de corps, une très bonne charpente, des tanins harmonieux, et commence à très bien se goûter. Excellent 2002, aux nuances de petits fruits macérés, harmonieux, dense et coloré. Remarquable 2001, aux tanins équilibrés, à la fois puissants et savoureux, un vin de couleur pourpre, corsé, ferme et d’une belle intensité, épicé, qui poursuit son évolution.

Clos RENÉ

Clos RENÉ

(POMEROL)
Scea Garde-Lasserre

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 10 41
Télécopie : 05 57 51 16 28

Une propriété familiale de 11 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec). Beau Pomerol 2008, de belle couleur, ample et parfumé, dominé par le cassis et les sous-bois, un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Le 2006 est savoureux, bien charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet, très élégant comme il se doit, tout en couleur et en matière, avec ces notes caractéristiques de griotte, d’humus et de cannelle au palais. Superbe 2005, une grande valeur sûre, de robe soutenue et brillante, tout en nuances aromatiques, aux notes de truffe, de prune et de groseille, un vin puissant, typé, élégant, qui allie structure et rondeur, richesse et distinction, de très belle garde. Goûtez son Pomerol Château Moulinet-Lasserre 2008, d’excellente évolution comme en atteste le 2004, avec ces senteurs de violette et de fumé, aux tanins souples, est un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche.

Château de VALOIS

Château de VALOIS

(POMEROL)
Vignobles Leydet
Rouilledinat
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 19 77
Télécopie : 05 57 51 00 62
Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

Vignoble de 7,66 ha (âge moyen des vignes 25 ans, 77% Merlot, 19% Cabernet franc, 3% Cabernet-Sauvignon). On se fait plaisir avec ce Pomerol 2007, dense et velouté, encore très fermé, corsé, charnu, aux tanins fermes et soyeux à la fois, typé, riche, associant structure et finesse, de belle robe intense, au nez complexe, très équilibré. Le 2006 est un vin généreux en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de cuir et de cassis confit. Le 2005, bien classique, un vin fin et velouté, avec de la matière, de belle couleur soutenue, au nez où dominent les baies rouges et la cannelle, d’une belle finale, qui a toutes les qualités d’un grand vin de garde. Le 2004, très parfumé avec ces notes de mûre et de griotte, est riche en couleur, aux tanins soyeux mais denses, de très bonne garde. Goûtez le Saint-Émilion GC Château Leydet Valentin 2007, tout en bouche, au nez où dominent la groseille et l’humus, associant puissance et finesse, charnu, un vin très harmonieux et très équilibré, de bonne garde.

* Le meilleur de l’Alsace

Le vignoble s’étend du nord au sud sur plus de 170 km. Son parcours est un pur bonheur : des villages fleuris aux winstubs, des collines ondulées, où se dressent fièrement les vignes prêtes au combat comme des troupes de légionnaires romains à la multitude des crus, les uns plus typés que les autres. L’homme vient s’associer à un terroir hors du commun, où l’on élève desvins sans concurrence, avec cette typicité exceptionnelle. Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui procure l’une des pluviosités les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins, et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne représente une véritable mosaïque, dugranite au calcaire en passant par le gneiss, le schiste, le grès… On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, leRiesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot Gris. Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands crus ou les communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien tropronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des Prix très sages.

Claude BERGER

Claude BERGER

Olivier et Claude Berger
6, rue de Riquewihr
68630 Mittelwihr
Téléphone :03 89 47 90 79
Télécopie : 03 89 47 81 02
Email : alsace@vins-berger.com
Site : www.vins-berger.com

Un domaine de 7 ha (57 parcelles) et un vigneron attaché à l’enherbement de ses vignes qui améliore la structure du sol par l’apport de matières organiques. “Le millésime 2009, nous dit-on, laisse entrevoir des vins d’exception. Les vendanges se sont passées dans de très bonnes conditions, la patience a porté ses fruits, en effet, nous avons rentré les vendanges tardives le 2 décembre avec un potentiel de 18,3°.” On se fait donc plaisir avec le Riesling cuvée Passion 2009, aux notes florales subtiles, ample, avec une touche minérale qui lui est propre, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance. Beau Pinot Gris l’Excellence du Terroir 2009, d’une belle couleur jaune clair, aux arômes de fruits frais, parfumé, tout en nuances, qui emplit bien la bouche. Le Rouge d’Alsace Pinot Noir élevé en fûts de chêne 2008, au nez très caractéristique dominé par les fruits surmûris, est riche et parfumé, aux tanins savoureux. Goûtez aussi le Crémant d’Alsace brut, une cuvée très bien dosée, fraîche, alliant finesse et structure, d’une bonne rondeur et au bouquet très aromatique, le Pinot Gris cuvée Passion 2009, et le Gewurztraminer l’Excellence du Terroir 2009, riche et tout en finesse, avec ces notes florales et fruitées, à dominante de rondeur, légèrement épicé au palais. Puissant Gewurztraminer Vendanges Tardives 2006, dominé par sa finesse aromatique et une matière bien présente, un vin onctueux, très parfumé (coing, abricot confit).
BESTHEIM

BESTHEIM

Directeur général : Thierry Schoepfer
3, rue du Général de Gaulle – BP 6
67630 Bennwhir
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : alsace@bestheim.com
Site : www.bestheim.com

Situé au cœur du vignoble haut-rhinois à deux pas de Colmar, Bestheim, fondé en 1765 dispose de deux sites de production situés à Bennwihr pour les vins tranquilles et à Westhalten pour les Crémants d’Alsace. S’appuyant sur un vignoble de 700 ha exploité par 200 vignerons passionnés par leur métier, Bestheim est une entreprise particulièrement engagée dans la préservation de l’environnement et s’investit au quotidien dans cette démarche à la fois dans le vignoble comme au sein de l’entreprise (lutte raisonnée, tri sélectif, valorisation des déchets, isolation performante, économies d’énergie, mise en place de chauffe-eau solaire, covoiturage des salariés, sélection de ses fournisseurs en fonction de leur engagement “vert” …) Le Crémant Blanc De Noirs est ample, de bouche fraîche et ronde à la fois, de jolie robe dorée, très équilibré, aux senteurs de noisette et de brioche, dense et distingué à la fois, vraiment réussi. Tout en persistance, le Crémant brut Prestige, de mousse fine, d’une belle complexité, tout en fruité et finesse, ample et charpenté, qui sent le pain grillé et les fleurs fraîches. Le Riesling Grand Cru 2008, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, est d’une grande finesse, et le Gewurztraminer Réserve 2009, subtil au nez comme en bouche, est de jolie robe brillante. Même propriétaire que le Château Fillon (voir Bordeaux Supérieur).
Domaine BLANCK

Domaine BLANCK

Frédéric et Philippe Blanck
32, Grand-Rue
68240 Kientzheim
Téléphone :03 89 78 23 56
Télécopie : 03 89 47 16 45
Email : info@blanck.com
Site : www.blanck.com

Belle exploitation familiale (depuis le XVIe siècle) et un vignoble de 36 ha. Les fils, Frédéric et Philippe, travaillent en permanence à améliorer les vins et à tracer de nouvelles directions sous le regard de leurs pères, Bernard et Marcel. Remarquable Riesling Wineck-Schlossberg Grand Cru 2007, bien marqué par son terroir, de jolie robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois. Savoureux Gewurztraminer Altenbourg 2007, très bien vinifié, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, tout en persistance aromatique. Le Pinot Gris Furstentum Sélection De Grains Nobles 2001, un vin racé, où dominent des notes de pain brioché et de fruits compotés, alliant puissance et distinction, d’une belle ampleur en bouche, de grande évolution. Il y a encore le Riesling Patergarten 2007, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, un vin comme nous les aimons, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, typé comme ce Pinot Gris Furstentum 2005, ample et dense, avec des notes de fleurs blanches et d’amande, d’une belle finale. À leurs côtés, le Pinot Gris Wineck-Schlossberg 2005, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, ample, aux arômes subtils de pomme et de narcisse, bien fruité, qui allie finesse et suavité, un vin charmeur et typé.

Domaine Claude et Christophe BLEGER

Domaine Claude et Christophe BLEGER

23, Grand-Rue
67600 Orschwiller
Téléphone :03 88 92 32 56
Télécopie : 03 88 82 59 95
Email : contact@bleger.fr
Site : www.bleger.fr

Un domaine familal de 9 ha, les vignes sont labourées (7 passages annuels) afin de favoriser un enracinement en profondeur, l’aération du sol et d’éviter l’utilisation d’herbicide. Depuis 2007, la société Ecocert contrôle régulièrement le domaine et certifie le côté bio. Le Pinot Gris 2007 l’Inoubliable, d’une grande franchise au nez comme en bouche, parfumé et persistant, mêle des notes florales et fruitées, un vin tout en finesse et structure, ample et mature. Le Riesling 2008 Cœur de Cru, avec des arômes de fleurs en bouche, au nez intense à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, est un vin tout en finesse, bien persistant.

Domaine André DUSSOURT

Domaine André DUSSOURT

Paul Dussourt
2, rue de Dambach
67750 Scherwiller
Téléphone :03 88 92 10 27
Télécopie : 03 88 92 18 44
Email : info@domainedussourt.com
Site : www.domainedussourt.com

Un domaine familal de 9 ha, les vignes sont labourées (7 passages annuels) afin de favoriser un enracinement en profondeur, l’aération du sol et d’éviter l’utilisation d’herbicide. Depuis 2007, la société Ecocert contrôle régulièrement le domaine et certifie le côté bio. Le Pinot Gris 2007 l’Inoubliable, d’une grande franchise au nez comme en bouche, parfumé et persistant, mêle des notes florales et fruitées, un vin tout en finesse et structure, ample et mature. Le Riesling 2008 Cœur de Cru, avec des arômes de fleurs en bouche, au nez intense à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, est un vin tout en finesse, bien persistant.

Fernand ENGEL et Fils Fernand ENGEL et Fils

Fernand ENGEL et Fils

Gaec Engel Fernand et Fils
1, route du Vin
68590 Rorschwihr
Téléphone :03 89 73 77 27
Télécopie : 03 89 73 63 70
Email : domaine.engel@orange.fr
Site : www.fernand-engel.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Troisième génération de vignerons pour ce domaine de 50 ha, sur sol marno-calcaire rouge très caillouteux et argilo-calcaire, sols bruns acides et sableux, sols siliceux lourds sur gneiss, sols bruns décarbonatés sur lœss et loehms, sols acides d’origine alluvionnaire. Le vignoble est conduit sous agriculture biologique depuis 2001. Beau Riesling Grand Cru Praelatenberg 2008, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes minérales. Le Muscat cuvée Engel 2008, avec des senteurs de fleurs en bouche, au nez intense à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, est un vin tout en finesse, persistant. Le Pinot Noir 2009 est de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus, persistant en finale. Beau Pinot Gris Vendanges Tardives 2007, alliant puissance et finesse, au nez de rose et de pain d’épices, de grande garde. Il y a encore ce très joli Crémant d’Alsace brut Chardonnay Méthode Traditionnelle 2008, médaille d’Argent aux Effervescents du Monde 2009, au nez subtil et persistant à dominante de pain grillé, de jolie mousse, d’une longue finale florale. Excellent Riesling Siberberg Rorschwir cuvée Michel 2008, avec ces connotations subtiles où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense.

Robert FALLER &Fils

Robert FALLER &Fils

Nicolas Faller
36, Grande rue
68150 Ribeauvillé
Téléphone :03 89 73 60 47
Télécopie : 03 89 73 34 80
Email : sarlfaller@orange.fr

Au sommet. Leur Muscat Kirchberg 2008 m’a vraiment plu, intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de senteurs fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de lys, tout en finesse un vin tout en nuances. Le Gewurztraminer 3 coteaux Vieilles Vignes 2005, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits mûrs, épicé en finale .Beau Riesling Grand Cru Geisberg 2008, très bien équilibré, c’est un vin riche au nez comme en bouche, d’une belle ampleur, un vin suave et ample. Excellent Riesling cuvée Bénédicte 2008, au nez de fumé avec des nuances d’agrumes, d’une belle concentration aromatique, puissant, à apprécier sur un bar. Le Pinot Blanc 2008, au nez subtil à dominante de fleurs blanches, est de bouche fruitée et bien persistante.

Charles et Dominique FREY

Charles et Dominique FREY

4, rue des Ours
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 41 04
Télécopie : 03 88 92 62 23
Email : freydombio@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/freydombio
Site : www.vinsfreybio.com

“Notre domaine familial (Julien Frey leur fils à rejoint le domaine), nous dit Dominique Frey, cultive 13 ha de vignes sur 3 communes (Dambach la Ville, Scherwiller et Châtenois). C’est avec mon grand-père Joseph et mon père Charles que la vente en bouteilles commença. En 1997, nous avons décidé de passer l’exploitation en culture biologique sous contrôle Ecocert. Depuis 2001, nous pratiquons la biodynamie. Nous essayons de transmettre au vin l’énergie et la vie que nous donnons aux raisins afin que celui-ci soit le plus digeste et le plus vivant possible. Avant tout, la culture biodynamique est un travail de soin de la terre. Les différents traitements de la vigne sont systématiquement accompagnés de tisanes de plantes (ortie, prêle, saule). Le compost et le travail du sol sont fondamentaux.” Remarquable Gewurztraminer Clos Saint-Sébastien 2008, d’une grande intensité, un vin alliant finesse et ampleur, légèrement épicé, de bouche parfumée, riche et distinguée à la fois, le Riesling Vieilles vignes 2008, très aromatique (rose, tilleul), bien caractéristique de son terroir, riche au nez comme en bouche, à déboucher sur un bar, et le Pinot Noir Quintessence 2007, de couleur profonde, avec des tanins intenses et savoureux à la fois, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits et l’humus, de garde. Joli Gewurztraminer Colline Granit 2009, au nez de fumé, qui associe le fruit à la charpente, d’une belle finale, parfait sur une viande blanche ou des écrevisses. Le Crémant 2007 est de bouche ample et très élégante à la fois, un vin charmeur, au nez concentré où dominent les fruits mûrs, dense et complexe, avec des connotations florales très persistantes.

PIERRE FRICK EARL

PIERRE FRICK EARL

Jean-Pierre Frick
5, rue de Baer
68250 Pfaffenheim
Téléphone :03 89 49 62 99
Télécopie : 03 89 49 73 78
Email : contact@pierrefrick.com
Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
Site : www.pierrefrick.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la biodynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Beau Gewurztraminer Grand Cru Steinert 2007, intense au nez comme en bouche, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques. Le Pinot Blanc cuvée Précieuse, un vin tout en fraîcheur et minéralité, avec des arômes de citronnelle. Bien typé, le Riesling Bihl cuvée Classique 2007, parfumé, un vin corsé, bien typé, avec des arômes discrètement minéraux, dense et équilibré. Le Sylvaner Bergweingarten cuvée Précieuse 2005, médaille d’Argent Challenge Millésime Bio 2009, est à déguster sur des viandes blanches en sauces épicées. Le Pinot Noir Terrasses cuvée Précieuse 2004, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, est ample, parfumé, d’excellente évolution. Goûtez sa cuvée originale, le Blanc De Noirs 2009, une belle expression du Pinot Noir très mûr vinifié en blanc. “Une manière de vinifier un Pinot Noir, nous précise Jean-Pierre Frick, sans correction et sans additifs (hormis un peu de soufre après soutirage). Toujours du naturel ! robe jaune cuivrée, arômes intenses et complexes de sous-bois, réglisse, tabac blond, fruits jaunes et truffe, bouche ample et nerveuse, belle association avec une dinde aux champignons sauvages.”

Domaine Armand GILG et Fils Domaine Armand GILG et Fils

Domaine Armand GILG et Fils

Gaec Armand Gilg et Fils
2, rue Rotland
67140 Mittelbergheim
Téléphone :03 88 08 92 76
Télécopie : 03 88 08 25 91
Email : bureau@domaine-gilg.com
Site : www.domaine-gilg.com

Une famille au service de la vigne et du vin depuis 4 siècles (27,4 ha de vignes à Mittelbergheim et ses environs, 5,4 ha sont situés au Grand Cru Zotzenberg et 1 ha dans le Grand Cru Moenchberg à Andlau et Eichhoffen). Beau Riesling Grand Cru Zotzenberg 2008, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs d’agrumes, puis des notes minérales. Le Riesling Grand Cru Moenchberg 2008, classique de ce millésime, est typé par son terroir, fleuri, suave et souple, d’une belle persistance aromatique en bouche, un vin dense et distingué à la fois. Savoureux Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg 2008, un vin nerveux et rond à la fois, de bouche très fruitée. Tout en finesse, leur Crémant d’Alsace brut 2008 sent les fruits secs (amande) et le chèvrefeuille, un vin généreux et harmonieux, de mousse légère. Superbe Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg Sélection De Grains Nobles 2005, de robe brillante et limpide, de bouche savoureuse, aux nuances de brioche et de pêche surmûrie, d’excellente évolution. Goûtez l’excellent Auxerrois Vieilles vignes 2008, médaille d’Or à Mâcon, et ce Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2009 demi-sec 2009, très subtil et parfumé, aux arômes intenses de fruits frais, d’une belle finale.

Domaine GRESSER Domaine GRESSER

Domaine GRESSER

Rémy Gresser
2, rue de l’Ecole
67140 Andlau
Téléphone :03 88 08 95 88
Télécopie : 03 88 08 55 99
Email : domaine@gresser.fr
Site : www.gresser.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne.” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilégiant les moyens biologiques. Le domaine a la chance de posséder de très jolis terroirs de schistes, sables et argiles (10 ha 30, vignes de 40 ans). Superbe Riesling Grand Cru Kastelberg 2007, au nez subtil où dominent les fruits frais et le tilleul, une cuvée qui associe une élégance certaine à une rondeur en bouche séduisante, un vin racé et très droit. Le Riesling Grand Cru Moenchberg 2006 est intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de lis. Beau Riesling Grand Cru Wiebelsberg 2007, un vin tout en arômes, d’une grande persistance au nez comme en bouche, avec des senteurs d’agrumes frais et de noix. Goûtez aussi le Pinot Gris Grand Cru Wiebelsberg 2008, intense, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé spécifiques, tout en finale, un vin d’excellente évolution.

Domaine HAEGI

Domaine HAEGI

Haegi Daniel Earl
33, rue de la Montagne
67140 Mittelbergheim
Téléphone :03 88 08 95 80
Télécopie : 03 88 08 91 20
Email : info@haegi.fr
Site : www.haegi.fr

Un vignoble familial de 8 ha qui fait partie des pionniers de la mise en bouteilles (depuis 1951). Ici, la taille est très courte et on optimise le potentiel des lieux-dits en les vinifiant séparément. Les vignes sont enherbées pour diminuer la vigueur des plants. Les vins blancs sont vinifiés en fûts de chêne. Beau Riesling Zotzenberg Grand Cru 2008, issu de terrains argilo-calcaires qui retiennent l’humidité et résistent bien à la sécheresse, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, ample, aux arômes subtils de pomme et de narcisse, un vin charmeur et typé. Le Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg 2008, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, aux notes de noisette et de musc, est un vin puissant mais tout en finesse. Superbe Pinot Gris Sélection De Grains Nobles 2005, avec des connotations de fruits cuits persistantes, de bouche onctueuse, de grande garde comme le Gewurztraminer Weingarten Sélection De Grains Nobles 2006, gras, aux senteurs de fleurs, de pêche et de miel, d’une grande intensité au palais. Joli Crémant d’Alsace rosé, et un Crémant d’Alsace Chardonnay, très équilibré, de mousse légère et abondante, aux arômes complexes de noix et de coing.

Louis HAULLER Louis HAULLER

Louis HAULLER

Louis et Claude Hauller
La Cave du Tonnelier – 92, rue du Maréchal-Foch
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 40 00
Télécopie : 03 88 92 65 80
Email : claude@louishauller.com
Site : www.louishauller.com

Superbe Riesling Vendanges Tardives 2007, Trophée d’Excellence au concours des meilleurs Riesling du Monde, tout en bouquet, d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des odeurs de pain d’épices et de pomme surmûrie. Très bon Pinot Noir 2008, élevé en barriques, de couleur grenat, riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus, puissant et parfumé, bien typé. Goûtez le Pinot Gris coteau de Dambach-la-Ville 2009, sélection des meilleurs terroirs granitiques, avec ces notes florales et fruitées, qui associe élégance et puissance, d’une grande persistance au nez comme en bouche, et le Riesling Vieilles Vignes 2009, où l’on retrouve des senteurs de citron et d’amande, dense et distingué à la fois.

Roger HEYBERGER & Fils

Roger HEYBERGER & Fils

5, rue Principale
68420 Obermorschwihr
Téléphone :03 89 49 30 01
Télécopie : 03 89 49 22 28
Email : info@vins-heyberger.fr
Site : www.vins-heyberger.fr

L’origine de l’activité viticole de la famille Heyberger remonte à 1621, date à laquelle la maison mère fût érigée. Un domaine de 20 ha, qui commercialise exclusivement les vins issus de sa propre récolte. Il y a ce Riesling Grand Cru Vorbourg 2007, tout en fruits et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, un vin de jolie robe dorée, qui allie finesse et structure, tout en bouche, très abordable. Le Gewurztraminer Grand Cru Steinert 2007, une vendange tardive non revendiquée, de robe jaune doré, réunissant puissance et structure, aux arômes de narcisse et d’épices, est d’une séduisante longueur en bouche. Le Pinot Gris 2007, fin et riche à la fois, d’une belle persistance, avec ces notes complexes de pêche et de noix. Goûtez le Riesling Vieilles Vignes Bildstoccklé 2007, au nez de fumé, un vin d’une belle expression aromatique marquée par des senteurs de fruits mûrs, puis des notes minérales, avec cette finale en bouche dominée par les agrumes, une réussite. Beau Crémant d’Alsace Blanc De Noirs, pur Pinot Noir, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, est d’une très jolie expression, un vin d’une belle vinosité mais avec cette nervosité charmeuse. Joli Muscat 2009, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes mûrs et de narcisse, et un Pinot Noir 2007, au nez de prune et de sous-bois, aux tanins puissants et soyeux à la fois, où s’allient rondeur et distinction, très aromatique, épicé, un vin à la fois fin et charpenté, d’une très belle finale au palais.

HUBER et BLÉGER

HUBER et BLÉGER

Claude et Marc Huber et Franck Bléger
6, route des Vins
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 01 12 et 03 09 73 00 57
Télécopie : 03 89 73 00 81
Email : domaine@huber-bleger.fr
Site : www.huber-bleger.com

Un vignoble de 25 ha, certifié par le label Tyflo, pour une garantie de traçabilité et d’authenticité dans le respect de la vigne et de son environement. Le Gewurztraminer Schlossreben 2008 est de robe brillante et limpide, ample et fondu en bouche, un beau vin aux arômes de petits fruits secs, avec des nuances de musc, qui allie élégance et puissance. Excellent Rouge de Saint-Hippolyte 2007, élevé en barriques, médaille d’Or à Colmar 2008, de robe rubis, au nez de petits fruits rouges mûrs, de bonne charpente, la bouche est corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise. Joli Clevner Pinot Blanc 2009, prix d’Excellence de la Confrérie du Haut-Kœnigsbourg, finement bouqueté, réussi comme ce Riesling 2008 Schlossreben, un vin tout en fraîcheur et minéralité, avec des arômes de citronnelle, d’une grande finesse et persistant.

François et Vincent KIEFFER

François et Vincent KIEFFER

76, route du Vin
67140 Itterswiller
Téléphone :03 88 85 50 22
Télécopie : 03 88 57 80 91
Email : vin.kieffer@wanadoo.fr

Un domaine où l’on pratique la lutte raisonnée. Excellent Riesling Terroir Itterswiller 2009, un vin qui possède sa propre originalité, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais. Le Crémant brut d’Alsace 2008, avec des connotations d’abricot et d’amande, est de mousse fine, une cuvée intense et typée, complexe et fruitée, d’une très jolie finale. Le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2007, dense, aux senteurs florales subtiles, de bouche onctueuse, est très gras, avec ces nuances de narcisse et de miel, de garde. Le Riesling 2009 est tout aussi séduisant, d’un jaune brillant, un vin franc qui sent les fleurs et les épices.

Georges KLEIN et Fils Georges KLEIN et Fils

Georges KLEIN et Fils

10, route des Vins
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 00 28
Télécopie : 03 89 73 06 28
Email : geoklein@wanadoo.fr
Site : www.georgesklein.fr

Au sommet. Remarquable Crémant d’Alsace rosé, un vin comme nous les aimons, gourmand, mêlant richesse aromatique et ampleur, avec des senteurs de noisette, d’abricot et de fruits mûrs, d’une finale riche. Le Crémant d’Alsace, médaille d’argent à Colmar 2008 est de robe jaune or, au nez de narcisse et de poire, avec une bouche délicate et parfumée aux nuances délicatement miellées, d’une très jolie finale. Le Pinot Gris 2008, prix d’Excellence de La Confrérie du Haut Koenigsbourg, originaire d’un terroir sablonneux, avec ces notes caractéristiques d’aubépine, de rose et de miel d’acacia, épicé en bouche, est un vin complet et suave, non encore à maturité. Excellent Gewurztraminer Les Orchidées 2009, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et d’épices. Le Pinot Noir barriques 2009. Il y a également le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2008, un grand vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, d’une grande finesse, de lente évolution.

Gérard METZ

Gérard METZ

Éric Casimir
23, route du Vin
67140 Itterswiller
Téléphone :03 88 57 80 25
Télécopie : 03 88 57 81 42
Email : eric@vinsgerardmetz.net
Site : www.vinsgerardmetz.net

Un propriétaire sympathique et un domaine de 12 ha. “Nous sommes toujours en lutte raisonnée, m’écrit-on, mais commencons à nous tourner vers la culture biologique avec pour objectif une conversion en 2014.” Le Riesling Grand Cru Muenchberg Vendanges Tardives 2007, très marqué par ce terroir spécifique, de robe jaune doré, mêle puissance et structure, aux arômes de fruits confits et d’épices, d’une longue finale complexe. Tout en bouche, le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2007 est un grand vin au nez expressif et puissant, de bouche très subtile avec des arômes de miel et de coing, d’une grande finesse, de garde. Remarquable Gewurztraminer cuvée Sarah Sélection De Grains Nobles 2007, très gras, aux nuances fondues de fruits confits, de grande évolution, à déguster pour lui-même ou sur un foie gras d’oie. Goûtez le Pinot Gris Vieilles Vignes 2008, où dominent des notes de cannelle, de fruits jaunes et de tilleul, qui allie puissance et souplesse, d’une belle ampleur, riche et distingué. Le Gewurztraminer cuvée Mégane 2007, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, sec et persistant en bouche, épicé, est parfait sur des crustacés.

Vignobles MUHLBERGER

Vignobles MUHLBERGER

Robert et Philippe Muhlberger
1, rue de Strasbourg
67120 Wolxheim
Téléphone :03 88 38 10 33
Télécopie : 03 88 38 47 65
Email : muhlberger@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/vignoblesmuhlberger
Site : www.vignoble-muhlberger.fr

Domaine familial depuis quatre générations, conduit par Robert et Astrid Muhlberger, ainsi que Philippe, leur fils. “Selon des règles et des convictions définies et éprouvées par des générations de vignerons, précise le chaleureux Robert Muhlberger, afin que s’écrive : Vignoble, Vigne, Vin de Vigneron, avec V de Vérité ! Élever avec sagesse et passion, dans le respect des règles traditionnelles, tous les moyens sont mis en œuvre dans le but de produire des vins authentiques et d’une rare élégance. Un mode de conduite respectueux de l’environnement : enherbement permanent des vignes, pas d’amendements chimiques ni d’herbicides rémanents, lutte biologique contre les ravageurs, interventions raisonnées contre les maladies à base de cuivre et de soufre, observation et respect du cycle naturel de la vigne et des plantes au sol, renforcement des propres capacités de défense de la vigne, apports d’oligo-éléments naturels sur feuillage…” Le Riesling Les Vieux Coteaux 2007 (évolution dans la dénomination de leur Riesling Altenberg par sa traduction en Riesling Les Vieux Coteaux : il s’agit de leur décision de ne plus revendiquer l’appellation Grand Cru pour les parcelles délimitées dans le périmètre en question. Le vin allie finesse et structure, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette fraîche, d’une jolie finesse, très persistant au nez comme en bouche. Joli Pinot Blanc Domaine du Pas des Loups 2007, tout en fraîcheur et minéralité, avec des arômes de citronnelle. Superbe Gewurztraminer Vendanges Tardives 2006, très typé, d’une belle couleur dorée, un vin gras, avec des arômes complexes de pain grillé, de muscade et de fruits confits, très harmonieux, élégant et onctueux, de garde. Le Gewurztraminer Domaine du Pas des Loups 2007, tout en bouche, au bouquet où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est très agréable.

Vignobles Pierre REINHART

Vignobles Pierre REINHART

7, rue du Printemps
68500 Orschwihr
Téléphone :03 89 76 95 12
Télécopie : 03 89 74 84 08
Email : pierre@vignobles-reinhart.com
Site : www.vignobles-reinhart.com

Une exploitation familiale de 6,5 ha. Superbe Riesling Grand Cru Kitterlé 2005, qui nous a vraiment séduits, très bien vinifié, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, bien équilibré en acidité, d’une jolie complexité aromatique au palais, de robe très brillante. Le Riesling Bollenberg 2008, est vraiment très abordable comme le Rosé Pinot Noir 2008, d’une belle harmonie, au nez complexe, tout en délicatesse, de belle teinte, tout en bouche avec des nuances de framboise et de rose. Le Gewurztraminer Lippelsberg 2008, d’une belle couleur jaune clair, puissant et bouqueté, d’une nervosité en bouche très agréable, mêlant charpente et finesse, d’une belle finale, parfait sur une cuisine exotique. Le Pinot Gris cuvée Charlotte 2008, d’une belle couleur jaune clair, aux connotations de petits fruits secs, de bouche puissante et distinguée à la fois, est un vin qui mérite une cuisine riche. Tout en finesse, le Crémant d’Alsace brut, de mousse très perlante et très persistante, est une cuvée riche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, fruitée au nez comme en bouche.

Domaine du REMPART

Domaine du REMPART

Gilbert Beck
5, rue des Remparts
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 42 43
Télécopie : 03 88 92 49 40
Email : beck.domaine@wanadoo.fr
Site : www.vins-beck.fr

Travail de la vigne en culture intégrée (Tyflo) et aménagement des parcelles afin de valoriser au mieux les qualités de chaque terroir. Beaucoup apprécié ce Pinot Gris Les Ardentes du Steinacker 2009, tout en puissance aromatique, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, classique et floral. Très joli Pinot Gris Coteaux de Dambach 2008, de belle robe et d’une grande finesse, au nez complexe et délicat fleurant bon le genêt, la pêche et les noisettes. Le Riesling Grand Cru Frankstein 2005, aux connotations de petits fruits secs, est de bouche puissante et distinguée à la fois. Le Pinot Noir 2008, de belle robe grenat, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par la groseille. Le Crémant d’Alsace brut, d’une belle élégance, de mousse abondante, très bien dosé, allie charpente et finesse.

SCHAEFFER-WOERLY

SCHAEFFER-WOERLY

Vincent Woerly
3, place du Marché
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 40 81
Télécopie : 03 88 92 49 87
Email : schaeffer-woerly@wanadoo.fr
Site : www.schaeffer-woerly.com

Au sommet. Un vignoble de 7 ha (la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans, les vendanges sont manuelles, la taille en guyot double) planté sur des sols granitiques, où l’on s’attache à pratiquer une culture saine (association Tyflo). Remarquable Riesling Grand Cru Frankstein 2008, qui associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des senteurs délicates d’amande, de rose et d’abricot sec. Le Pinot Gris cuvée Prestige 2008 est un vin très équilibré, de bouche puissante, riche en bouquet, harmonieux, aux notes de fruits secs, légèrement épicé. Le Riesling Vieilles vignes 2008 est sec et bien fruité, plein de charme, avec des senteurs de musc, un vin qui allie puissance et finesse. Beau Pinot Gris Vieilles vignes 2007, un vin intense et charpenté avec une belle rondeur idéal à l’apéritif ou avec un foie gras. Superbe Pinot Gris Grand Cru Fransktein Vendanges Tardives 2007, puissant, avec ces notes de pêche confite et de miel d’acacia, alliant souplesse et structure, d’une longue finale. Le Gewurztraminer l’Excellence 2008, aux connotations florales délicates, est de bouche onctueuse, élégant et complexe, de bouche intense, alliant puissance et distinction, d’une belle ampleur.

Charles SCHLÉRET Charles SCHLÉRET

Charles SCHLÉRET

Charles Schléret
1-3, route d’Ingersheim
68230 Turckheim
Téléphone :03 89 27 06 09
Télécopie : 03 89 27 06 09
Email : schleretcharles@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Charles Schléret est chaleureux et passionné, et ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux. On le comprend en débouchant son Gewurztraminer, dense et typé, où la richesse s’associe à la distinction, parfumé, avec des arômes d’acacia, d’épices et de fruits mûrs, d’une belle fraîcheur en bouche. Le 2007, médaille d’Or au Challenge international du Vin, très aromatique (épices, agrumes), bien caractéristique de son terroir, riche au nez comme en bouche, ample et typé. Son Sylvaner 2007, médaille d’Argent Monde Sélection Bruxelles, est le meilleur dégusté cette année, complexe, au nez intense, c’est un vin tout en délicatesse, de bouche très subtile avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme, un vin de gourmet. Le Pinot Noir 2007, Féminalisé 2008 (Concours des Féminalise 2008, à Beaune), de couleur rubis, est une belle réussite, avec des arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices délicate et persistante au palais. Il y a encore ce remarquable Riesling 2005, Trophée Prestige Grand Concours des Vins du Monde les Citadelles de France, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, un vin typé et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, (ce vin collectionne les récompenses : médailles d’Argent au Concours Mondial de Bruxelles pour les millésimes 2002 et 2001, Médaille d’Or au Grand Concours des Vins d’Alsace pour le 2003, Trophée d’Excellence Grand Concours des Vins du Monde Les Citadelles France 2005 pour le 2004, et Trophée Prestige pour le 2005). Beau Pinot Blanc, complexe, au nez intense, un vin finement épicé, subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, toujours parfait sur une quiche, et son Muscat, qui allie nervosité et rondeur, au nez envoûtant et persistant, un vin tout en délicatesse, harmonieux, aux arômes de fruits blancs, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique. Exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir.

Domaine Aline et Rémy Simon

Domaine Aline et Rémy Simon

Rémy Simon
12, rue Saint Fulrade
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 04 92
Télécopie : 03 89 73 04 92
Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
Site : www.domaine-simon.fr

Après la reprise d’un vignoble familial ancestral, la commercialisation de leur production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie des vignes se situe au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 ha, et malgré la jeunesse de la maison, on élève des vins à haute expression, une vingtaine de cuvées, grâce à un travail acharné et à des finitions soignées (pas de désherbage, peu de traitement, aucun rajout de produits dans le vin en dehors de sulfites…). Vous aimerez comme nous ce rouge de Saint-Hippolyte Burgreben 2008 (appellation village peu répandue en Alsace), d’une belle couleur grenat pourpre, corsé et souple à la fois, au nez dominé par la prune, qui associe richesse aromatique et persistance, un vin vraiment typé comme cet Auxerrois Vieilles vignes 2008 (vendange manuelle, fermentation lente et contrôlée sans ajout de levure), prix d’Excellence par la Confrérie du Haut-Koenigsbourg. Le Gewurztraminer Silbergrub 2009, issu de terrains argileux (vendange manuelle, fermentation lente et contrôlée sans ajout de levure), prix d’Excellence à la Confrérie de Haut-Koenigsbourg, est très séducteur, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, d’une grande finesse. Beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2005, au nez intense de rose et de pain d’épices, un vin qui allie puissance et finesse, de grande garde.

André VIELWEBER

André VIELWEBER

1 & 3, Grand’rue
68150 Hunawihr
Téléphone :03 89 73 62 63 et 06 25 94 29 82
Email : vins.alsace.vielweber@wanadoo.fr

Un vignoble de 4 ha, principalement en coteaux, en culture raisonnée : enherbement un rang sur deux, l’autre étant labouré, désherbage du cavaillon (30 cm) une fois l’an, traitements phytosanitaires limités. Beaucoup de travaux sont effectués manuellement pour une précision et une qualité optimale. La vinification allie tradition et modernité. Le Riesling Grand Cru Rosacker 2008 est une réussite, avec des arômes de grillé et d’amande, gras, ample et suave en bouche, un vin puissant, d’une longue finale. Le Pinot Gris, bien rond, de bouche savoureuse, est un vin fin et vif, tout en fruité, vraiment très abordable. Savoureux Pinot Noir rouge d’Alsace 2007, de bouche intense et dominé par la mûre, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré. Aucune hésitation cette année.

ZOELLER

ZOELLER

Auguste et Mathieu Zoeller
14, rue de l’Eglise
67120 Wolxheim
Téléphone :03 88 38 15 90
Télécopie : 03 88 38 15 90
Email : vins.zoeller@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/maisonzoeller
Site : www.vins-zoeller.fr

Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de dix générations la tradition vinicole. Aujourd’hui, ce savoir-faire ancestral s’allie aux méthodes modernes pour permettre d’élaborer des vins respectant les règles d’hygiène et de qualité tout en conservant leur naturel et surtout leur authenticité (vendanges manuelles). Un superbe Gewurztraminer Les Orchidées 2009, suave et sec à la fois, un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en finale, d’excellente évolution comme en atteste ce 2007. Le Riesling de Wolxheim cuvée Réservée 2009 est un vin qui a une grande expression aromatique marquée par des notes de fruits très mûrs et de rose, qui s’épanouissent sur des notes minérales, d’une grande complexité. Goûtez aussi le Pinot Noir 2008, coloré, de bouche ample et charnue, avec des nuances de cerise noire, de groseille et de cannelle. Très suave, le Gewurztraminer vendanges Tardives 2008, au nez complexe et puissant, où s’épanouissent des nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches, est un vin très onctueux, très élégant, à déboucher sur un foie gras d’oie truffé d’Alsace.

– Loire : en blancs comme en rouges, les vins n’ont jamais été aussi bons !

J’ai débuté dans la Loire et  j’aime retrouver ces hommes et ces femmes qui s’attachent à défendre leur personnalité. En AnjouSaumur, peu d’autres vins peuvent copier les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici, dans cette région où il fait bon s’octroyer quelques étapes gourmandes et historiques. De Champigny à Beaulieu-sur-Layon, du Puy-Notre-Dame à Parnay, la région est riche en terroirs et en saveurs, avec des blancs très séduisants, des rouges puissants et colorés, au nez de violette comme ceux de Saumur-Champigny. Il suffit aussi de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé silex pour s’ assurer de la typicité des vins. Cela fait donc du bien de “sentir” la puissance des terroirs et permet de renvoyer au jardin d’enfants les vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un cépage pour obtenir un grand vin…

VOIR LE CLASSEMENT VAL DE LOIRE ROUGES

Millesimes

Voir aussi le CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS


À Quincy comme à Pouilly, à Chinon comme à Monlouis, en Muscadet comme à Menetou-Salon, la région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée. Les cépages Chenin ou Sauvignon, pour les blancs, savent en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles ou de marnes, et produit une typicité propre. Un bon nombre de propriétaires sont présents dans mon Guide depuis longtemps, ce qui prouve leur grande régularité qualitative. Les vins de la région possèdent donc deux atouts considérables : un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Les cépages Cabernet franc, Chenin, Côt ou Sauvignon, savent en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles, de tuffeau, de graviers ou de marnes, et produisent une typicité propre. Ceux qui comptent sont dans les CLASSEMENTS 2011…


Le Val de Loire à table

Chinon. S’il est jeune, avec une volaille ; s’il est parvenu à maturité, il convient aux viandes rouges, à un canard ou à un gibier cuisiné légèrement.

Coteaux-du-Layon. Des moelleux à déguster à l’apéritif, sur les charcuteries, avec un foie gras ou des Fromages bleus. Goûtez-les sur un saucisson brioché ou un homard.

Sancerre et Pouilly-Fumé. Sec, nerveux et fruité, le blanc se goûte avec les fruits de mer, les rillettes, l’andouillette au vin et les Poissons. Le rosé s’adapte à toutes les charcuteries, et le rouge à un canard ou à une dinde aux marrons.

Saumur. Un blanc sec et floral, idéal sur une côte de veau ou des rillons, et des rouges que la plupart des dégustateurs apprécient avec du mouton, un magret, voire un faisan pour un millésime plus ancien. Goûtez aussi les Crémants, très fins.

Touraine. Des vins frais et fruités, qui se boivent avec des rillons quand ils sont jeunes (pour les rosés et rouges), puis sur une volaille, des pigeonneaux, du veau grillé. Le blanc se marie avec les mêmes plats que les vins de Saumur.

Vouvray. Des blancs secs pour les fruits de mer et les Poissons, et des moelleux bien typés, frais et fruités à l’apéritif ou avec les charcuteries du pays. N’oubliez pas les Crémants.

Vins du siecle
Guide du Terroir


FRANCE / TOP VIGNERONS à l’honneur cette semaine

(cliquez sur la photo)


* Médoc : défendre une éthique !

Franchement, j’adore les vins de cette presqu’île. Mais, si les crus du Médoc sont réputés, ce n’est pas pour être des vins intouchables faute de prix déments ou de vins “travaillés” à l’extrème qui n’existent que pour rafler de bonnes notes à des concours et ne correspondent plus à la grande tradition médocaine. Cette façon d’avoir aseptisé les vins est une honte pour les vrais grands crus typés de la région, qui demandent d’évoluer dans le temps pour s’exprimer, en fonction de chaque millésime, respectant ainsi la nature, comme savent le faire leurs propriétaires.
On sait qu’ici, un bon nombre de vins sont trop chers, et leurs propriétaires trop sensibles à la mode, trop endormis sur leurs lauriers, trop imbus d’eux-mêmes, alors que le respect des consommateurs (proposer un vrai rapport qualité-prix cohérent) est impératif. Les acheteurs se sont sentis lésés. On parle beaucoup trop d’argent, de prix, de bonnes notes glanées chez un “gourou” quelconque, et c’est ce que le consommateur retient. C’est une crise de confiance, et, en même temps, une crise d’identité, tant un bon nombre de vins ont perdu leur spécificité.
Ajoutez à cela les vins “confiturés”, sans âme ni vertu, qui font tort à la grande typicité médocaine. Pour faire ces “vins”, on récolte des raisins surmaturés, on concentre à outrance (avec des concentrateurs) lors des vinifications, on met le tout dans des barriques où le bois peut, sur demande auprès des tonneliers, vous donner le goût que vous recherchez (de la vanille, du sirop, de la confiture…), et on vous sert un vin à la limite de l’écœurement, noir comme de l’encre, gras comme de l’huile et parfumé comme votre bureau en bois.
La force du terroir est donc la base de tout dans ces appellations de la presqu’île, et démarque les vins qui comptent des autres qui sont… sans intérêt.

CLASSEMENT 2011 DES MEILLEURS VINS DU MEDOC

e_medoc.jpgIMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR
MOUTON-ROTHSCHILD

MONTROSE

CALON-SÉGUR
CLERC-MILON
GRAND-PUY-LACOSTE
PICHON-COMTESSE

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
LAFITE
MARGAUX

LÉOVILLE-BARTON

BRANE-CANTENAC
LANGOA-BARTON

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BATAILLEY*
BEAU SITE
HAUT-BATAILLEY*

LA GALIANE
(LYNCH-BAGES*)
MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY
PONTET-CANET
RAUZAN-SÉGLA
TALBOT

TRONQUOY-LALANDE*

FONBADET*
FONTESTEAU
FOURCAS-HOSTEN
(PICHON-BARON)
PEZ*
PREUILLAC

LA BÉCASSE
(BEYCHEVELLE)

BROUSTERAS
ESTEAU*
HENNEBELLE
LESTAGE-DARQUIER*
LE MEYNIEU*
LA PEYRE*
POUJEAUX
ROQUEGRAVE*

TAFFARD DE BLAIGNAN*

CASTÉRA
DACHER de DELMONTE*
HAUT-BELLEVUE
PONTAC-LYNCH
TOUR MARCILLANET

BÉJAC-ROMELYS
BOIS CARRÉ*

COUDOT
LES MOINES*

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

MILLÉSIMES
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI



CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
CLAUZET*
DESMIRAIL
GLORIA*
HAUT-MARBUZET

MALLERET
TOUR DE BY

ARGILUS DU ROI
DOYAC
FOURCAS-DUPRÉ
(GRUAUD-LAROSE)
LAMARQUE
MAUCAILLOU
RAUZAN-GASSIES

TOUR-DU-ROC

LE BOURDIEU
HANTEILLAN*
LESTRUELLE*
LISTRAN
PATACHE D’AUX
SAINT-AHON*

BOIS DE ROC
GRAVIERS
PANIGON

PLANTIER ROSE*
POMYS
REYNATS
(SIGOGNAC*)
SOULEY-SAINTE-CROIX

BEAUVILLAGE*
CHALET DE GERMIGNAN*
(LAULAN-DUCOS*)
MAZAILS*

– MILLESIMES, c’est le meilleur du vin en images…

Internet, c’est formidable, si… tout est visuel, instantané et cliquable. Le nouveau Site de MILLESIMES apporte tout cela avec des centaines de photos, reportages, portraits… des hommes et des femmes qui comptent dans le vin.

On sait que je suis attaché à une éthique et aux propriétaires qui respectent le consommateur. Plus l’on s’éloigne d’une relation avec ce dernier, plus l’on se dirige dans une logique de vin aseptisé. Il faut qu’il y ait un échange, un retour avec l’acheteur. Il y a un vrai monde virtuel du vin qui s’est créé, certains ne savent même plus si leur vin est apprécié, qui le diffuse, qui le boit… Que l’on ne s’y trompe pas : tout est lié. Soit vous êtes un vigneron passionné et devenez alors passionnant pour un consommateur, soit vous êtes un producteur imbu de lui-même et personne n’a envie de “boire un canon” avec vous. Dans le premier cas, vous croyez en la nature, en votre terroir, en votre histoire et vous mettez à leur disposition les progrès œnologiques. Dans l’autre cas, vous lissez les millésimes, faites du vin comme on ferait du soda, une cuvée pour les femmes, une autre pour les jeunes, une autre pour les chinois, etc…

Et tout s’enchaîne : si vous êtes en contact avec celui qui boit votre vin, il est aisé de lui expliquer que, par exemple, le 2007 est meilleur à boire aujourd’hui qu’un 2005, loin d’être prêt. Il ne s’agit pas de dire que l’un est meilleur que l’autre, cela ne veut rien dire. Tous les vins sont bons dans le temps, chaque millésime a son potentiel d’évolution. Vous retrouvez cela dans ma Vintage Code.

Ceux qui partagent la même éthique que moi, vous les retrouvez dans Millésimes et dans mon Guide (je commence le prochain et il sera particulièrement riche), je connais leur courage et leur détermination en sachant que ce n’est pas toujours facile pour eux. J’aime les vignerons qui se retroussent les manches, font des salons, accueillent à la propriété et dialoguent avec leurs clients. On l’a bien vu avec la crise : les producteurs qui informent et ménagent leur clientèle n’ont pas été touchés, et c’est bien normal. Autre exemple : un vigneron digne de ce nom qui parcoure ses vignes en bottes sait très bien qu’il ne faut pas mettre trop de pesticide, connaît la culture raisonnée et raisonnable, cela fait une vingtaine d’années qu’il en a pris conscience. Ce n’est pas parce que le bio est à la mode, il le faisait naturellement auparavant, mais n’en parlait pas.

Guide des vins
Guide des vins

Quand on aime le vin, il faut aussi aimer la diversité. Depuis trente ans, le fait de parcourir tous les vignobles pour déguster les vins m’amène à déboucher aussi bien un vin corse qu’un Châteauneuf-du-Pape, qu’un Sancerre, un Vosne-Romanée ou un Chinon, un Chablis ou un grand rosé de Provence

Guide des vins
Millesimes

Contrairement à d’autres, je ne bois pas uniquement des vins chers que l’on m’offre… Pour moi, un grand vin, c’est un vin authentique, qui correspond à un moment donné, à un état d’esprit. On peut prendre autant de plaisir avec un Minervois, un Alsace, un Chénas ou un Touraine qu’avec le plus beau Pomerol ou Meursault, à partir du moment où chacun est typé. Il y a des occasions, des moments pour boire chaque type de vin. On ne boit pas le même vin seul en rêvant au cosmos, qu’avec des amis, ni le même vin sur une terrine ou un plat sophistiqué. Cest la grande force de notre pays : avoir une gastronomie aussi riche que ses vins, c’est formidable ! Avec nous, l’Italie est le seul autre pays au monde à pouvoir revendiquer cela. Ce n’est pas rien.

Faites-vous plaisir, découvrez-les, chacun dans leur style, du plus grand vin au plus modeste ! Il y en a -évidemment- 700 à 800 sur le SITE… IL SUFFIT DE CLIQUER…

* Classement Champagne : on est bien au sommet

De la plus fantastique cuvée à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacune, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Le Classement 2011, qui vient de paraître dans MILLESIMES, est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes et des femmes. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Le plaisir atteint son paroxysme, à prix sages, et c’est bien ce qui compte.
Mes dégustations du prochain GUIDE commencent et viendront confirmer -ou pas- la place des uns et des autres…
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom EN BLEU

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A

Priorité à la puissance

BOLLINGER (RD)

CHARLES HEIDSIECK (Millénaire)

KRUG (Grande Cuvée) (r)

MOËT ET CHANDON (Dom Pérignon)

POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)

TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)

ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)

________________
DEVAUX (D) (r)

ELLNER (Réserve) (r)

LAURENT-PERRIER (Grand Siècle)

PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)

CATEGORIE B

Priorité à l’élégance

GOSSET (Grand millésime) (r)

ROEDERER (Cristal)

DE SOUSA (Caudalies)

DE TELMONT (O.R.1735)

________________


Pierre ARNOULD (Aurore)

PAUL BARA (Réserve) (r)

Pierre PETERS (Spéciale Millésime)

PIPER-HEIDSIECK (Rare)

RUINART (Dom Ruinart) (r)

DE VENOGE (Princes)

Guide des vins
Guide des vins

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

Michel ARNOULD (Grande Cuvée)*

BARON ALBERT (La Préférence) (r)

BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)

BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)*

De CASTELNAU (Millésimé)*

CHARPENTIER (Terre d’Émotion)

CLÉRAMBAULT (Grande Époque)*

Philippe DUMONT (Prestige)*

Pierre GOBILLARD (Prestige)*

LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)*

LENIQUE (Millésime) (r)*

Pierre PAILLARD (Millésime)*

René RUTAT (Millésimée)*

VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*

________________

pxcl.gif

BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)*

Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*

Dom CAUDRON (Cornalyne)*

GATINOIS (Millésime)*

Michel GENET (Grand Cru)*

MORIZE (Grande Réserve) (r)

Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)

PRESTIGE DES SACRES (Privilège)*

SIMART-MOREAU (Millésimé)

THÉVENET-DELOUVIN (Carte Noire)*

THIERCELIN (Carte Noire)*

________________
ASPASIE (Brut de Fût)*

AUTRÉAU-LASNOT (Millésimé)

BARDOUX (Millésimé)*

BRIXON-COQUILLARD (Prestige)

Éric BUNEL (Millésime)

FLEURY (Fleur de l’Europe)*

HUOT (Carte Noire)*

LANCELOT-ROYER (Chevaliers)

Laurent LEQUART (Prestige)

Rémy MASSIN (Prestige)*

________________
Henry ABELÉ (Millésimé)*

Michel BEAUCHAMPS (Éliane)*

BONNET-GILMERT (Millésimé)*

DE CARLINI (Grand Cru)

FENEUIL-POINTILLART (Premier Cru)

FOLLET-RAMILLON (Harmonie)

GRASSET-STERN (Millésimé)*

HENIN-DELOUVIN (Grand Cru)*

Jean-Pierre LEGRET (Millésimé)*

MALETREZ (Premier Cru)*

Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*

________________
CARREAU (Préembulles)*

Daniel ETIENNE (cuvée Spéciale)

Philippe GAMET (Millésimé)*

HUGUENOT-TASSIN (Réserve)*

JANISSON ET FILS (Grand Cru)

Pierre LÉTÉ (Extra)

MALLOL-GANTOIS (Grande Réserve)*

MOUZON-LEROUX (Millésime)

OLIVIER Père & Fils (Millésimé)*

PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)

________________
(AGRAPART (Millésime))

BAILLETTE-PRUDHOMME (Millésimé)*

BAUDRY (Millésimé)*

Florent BERGERONNEAU (Prestige)

(Franck BONVILLE (Grand Cru))

J.CHARPENTIER (Pierre-Henri)

Roger COULON (Prestige)

CUILLIER (Grande Réserve)*

Nicolas FEUILLATTE (Palmes d’Or)

Bernard GIRARDIN (cuvée BG)

JACQUART (Nominée)

LAVAURE-HUBER (Sélection)

Hubert PAULET (Risléus)*

CATEGORIE B

Priorité à l’élégance

AUDOIN DE DAMPIERRE (Grand Vintage)*

Jacques BUSIN (Réserve) (r)*

Gaston CHIQUET (Blanc de Blancs) (r)*

DELAUNOIS (Sublime)*

GONET-SULCOVA (Grand Cru) (r)*

LECLERC-BRIANT (Les Crayères)

LEGRAS et HASS (Blanc de Blancs)*

Charles MIGNON (Grande Cuvée)*

Pierre MIGNON (Madame)*

VINCENT D’ASTRÉE (Millésimée)*

________________
BEAUMONT DES CRAYÈRES (Fleur de Prestige)*

Edouard BRUN (Élégante)*

Daniel CAILLEZ (Héritage)*

Didier GOUSSARD (Esprit d’Élégance)*

DRAPPIER (Grande Sendrée)

GIMONNET Pierre (Fleuron)*

MÉDOT (Blanc de blancs)

Jean MICHEL (Spéciale)*

PREVOTEAU-PERRIER (Adrienne Lecouvreur) (r)*

PRIN (Prestige)*

ROYER (Grande Réserve)

VOLLEREAUX (Marguerite)

Michel TURGY (Blanc de blancs)

Zoémie DE SOUZA (Merveille)*

________________
BARDY-CHAUFFERT (Réserve)*

CHÂTEAU DE BOURSAULT (Prestige) (r)

CHAUDRON (Blanc de blancs)*

COUTIER (Henri III)

DANGIN (Prestige)

DEROUILLAT (Réserve)*

HAMM (Signature) (r)

JEAUNAUX-ROBIN (Extra)*

Michel LABBÉ (Prestige)

Guy LARMANDIER (Grand Cru)*

PERSEVAL-FARGE (Jean Baptiste)*

ROBERT-ALLAIT (Prestige)

Veuve LANAUD (Pétrosses)*

VERRIER (Fleuron)*

WIRTH et MICHEL (Brut)

________________
Paul BERTHELOT (Blanc de blancs)

FANIEL-FILAINE (Eugénie) (r)

FLEURY-GILLE (Grande Réserve)*

Didier GOUSSARD (Esprit d’Élégance)*

LASSALLE-HANIN (Grande Réserve)

Léon LAUNOIS (Grand Cru)*

Lucien LEBLOND (Intuition)*

Xavier LORIOT (Élégance)*

LE MESNIL (Blanc de blancs)*

GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*

MARGAINE (Spécial Club)

PENET-CHARDONNET (Extra Réserve)*

PETITJEAN-PIENNE (Millésimé)*

________________


Jil ACCARIES

BARTHÉLÉMY (Blanc de blancs)

BLONDEL (Blanc de blancs) ®*

BONNAIRE (Millésimé)

BOUCHÉ (Saphir)*

BOUTILLEZ-VIGNON (Premier Cru)

BROCARD (Réserve)

BROCHET-HERVIEUX (Millésime)

CHAPUY (Grand Cru)*

COLLIN-GUILLAUME (Millésimé)

MARGUET (Grand Cru)

PEHU-SIMONNET*

PHILIZOT (Millésimé)*

Marc RIGOLOT (Blanc de blancs)

UVCB (Grande Réserve)

________________
Robert CHARLEMAGNE (Réserve)

Julien CHOPIN (Carte d’Or)

COLIN (Grand Cru)

(Christian BUSIN (Uzès))

René JOLLY (Cuvée Spéciale RJ) (r)*

Albert de MILLY (Premier Cru)*

Samuel PAVEAU (Millésimes)

RUFFIN (Nobilis)*

SAINT-GALL (Millésime)

(Michel TIXIER (Suprême))

(J.-L. VERGNON (Millésimé)*)

Millesimes
Millesimes

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A

Priorité à la puissance

BAUDRY (Millésimé)

BRISON (Louise Brison)

Guy CHARBAUT (Millésime)

Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)

COLLARD-PICARD (Prestige)

Louis DUCREY (Brut Premier Cru)

(GIMONNET-GONNET (Prestige))

Abel JOBART (Millésime)

LANCELOT-PIENNE (Table Ronde)

Maurice LASSALLE (Sélection)

PANNIER (Égérie) (r)

Paul LAURENT (Fondateur)

________________
LÉGUILETTE-ROMELOT (Millésimé)*

LOCRET-LACHAUD (l’Abbatiale)

Paul MICHEL (Grande Réserve)*

(Bernard REMY (Millésime))

SANCHEZ LE GUÉDARD (Prestige)

CATEGORIE B

Priorité à l’élégance

Brigitte BARONI (Prestige)

CALLOT et Fils (Grand Cru Millésimé)

CHARDONNET (Réserve)

DAUBY (Coeur de Cuvée)

FRESNET-JUILLET (Spéciale Club)

GAUDINAT-BOIVIN (Grande Réserve)*

Pierre GERBAIS (L’Originale)*

(MANDOIS (Victor Mandois) (r))

José MICHEL (Spéciale)

(QUATRESOLS-GAUTHIER (Premier Cru))

(SADI-MALOT (Millésimé))

________________
BLIN (Millésimé) (r)

COLLARD-CHARDELLE (Prestige)

Paul DÉTHUNE (Princesse des Thunes)*

FLUTEAU (Grande Réserve)

Veuve ÉLÉONORE (Futaille)