* Le grand charme des meilleurs Saumur-Champigny

Le vignoble de Saumur-Champigny (1 520 ha) est la première appellation d’origine contrôlée à s’être engagée sur un programme d’implantation de biodiversité sur l’ensemble de son terroir. Voilà plus de deux ans, les viticulteurs se sont unis pour implanter un réseau de Zones Écologiques Réservoirs (ZER), sur les neuf communes de l’appellation (Chacé, Dampierre-sur-Loire, Montsoreau, Parnay, Saint-Cyr en Bourg, Saumur, Souzay-Champigny, Turquant et Varrains). Aucun apport de pesticides ni de fertilisants permet une régulation naturelle de l’agro-système viticole. Pour les viticulteurs qui s’engagent dans ce processus de rétablissement de l’équilibre biologique, cela implique de stimuler et d’augmenter la biodiversité en plantant un réseau de haies d’arbustes aux essences diverses pour abriter les oiseaux et les insectes. Sous la bannière du Comité des Vins d’Anjou et de Saumur (CIVAS) et du Syndicat Viticole des Côtes de Saumur, les vignerons se sont alors réunis en association depuis 1980 pour promouvoir l’appellation Saumur-Champigny puis se sont structurés en un Syndicat depuis 1996 avec pour autre mission la mise en place des Agréments et le respect des règles strictes qui régissent les Appellations d’Origines Contrôlées.

Cette appellation bénéficie de nombreux paramètres qui valorisent la culture de la vigne qui s’étage en coteaux le long de la Loire, la richesse argilo-calcaire de son terroir et la présence du tuffeau en sous-sol, cette roche calcaire du crétacé supérieur absorbe les précipitations hivernales et les restitue ensuite parcimonieusement durant les périodes de sécheresses évitant ainsi aux raisins de souffrir. Ce terroir a la particularité d’emmagasiner les fortes chaleurs de la journée et de les restituer durant la nuit, d’où le nom latin “Campus ignis” qui signifie champ de feu. Toujours soucieux de préserver la typicité du terroir et la personnalité unique de ses vins, le Syndicat des producteurs de Saumur-Champigny soutient les viticulteurs qui perpétuent un vrai savoir-faire sur un terroir historique puisqu’on y cultive la vigne depuis le Moyen-Âge. Ce sont, en effet, les moines qui plantèrent le Cabernet franc tout autour de l’Abbaye de Fontevraud.

Domaine des AMANDIERS

Domaine des AMANDIERS

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Marc Rideau
2, rue du Moulin Château-Gaillard
49730 Turquant
Téléphone :02 41 51 79 81
Télécopie : 02 41 51 79 81
Email : domaineamandiers@orange.fr

Une place très enviable dans le Classement avec ce Saumur-Champigny cuvée Amande 2009, pur Cabernet franc, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr et d’épices, francet savoureux en bouche, parfumé et bien typé. Le Saumur-Champigny 2009, issu de vieilles vignes, aux arômes de cerise noire et d’humus, est un beau vin mêlant concentration aromatique, richesse des tanins et distinction. Le Saumur Blanc cuvée Pastel 2009 (âge moyen des vignes 40 ans, vendanges manuelles, fermentation en petites cuves), très typé Chenin, sent les agrumes, un vin de bouche franche, à dominante defleurs blanches et de pomme, alliant charpente et vivacité, très fruité, tout en élégance. LeCrémant De Loire, structuré et vif à la fois, est d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de chèvrefeuille, de mousse crémeuse.


Clos des CORDELIERS

Clos des CORDELIERS

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Sébastien Ratron

49400 Champigny
Téléphone :02 41 52 95 48
Télécopie : 02 41 52 99 50
Email : domaine-ratron@clos-des-cordeliers.com
Site : www.clos-des-cordeliers.com

Au sommet. Ce sont les moines franciscains qui cultivèrent les premiers la vigne ici. Acheté à l’État par la famille de Mme Amouroux au moment où tous les biens des communautés religieuses furent aliénés, ce clos était déjà cité parmi les crus les plus renommés pour son vin rouge. Assiduité et amour du métier permettent aux frères Ratron de perpétuer cette réputation. Aux Cordeliers (19 ha), le départ végétatif est précoce, et les gelées de printemps fréquentes, il a été nécessaire d’équiper l’ensemble des vignes d’un système de chauffage protecteur. Les sols sont pauvres et parfaitement drainés, exigeant de la vigne souffrance et efforts, pour créer l’extrême finesse des tanins. Les rendements sont maîtrisés par la taille et surtout par l’enherbement entre les rangs qui permet un contrôle optimal de la vigueur et de l’absorption de l’excès d’eau. SuperbeSaumur-Champigny cuvée Prestige 2006, issu d’un terroir argilo-calcaire, caractéristique du Cabernet franc (vendanges manuelles, tris, vinification spécifique à froid…), aux notes de fruits mûrs (fraise des bois) de bouche dense, corsé maissouple, bien structuré, aux tanins fondus, de robe grenat, de très belle évolution. Le Tradition est tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais (fraiseframboise), ample et persistant, il est dense et riche en bouche. Autre réussite, ceCabernet De Saumur rosé 2009, avec des notes de rose et de mûre, un vin friand et légèrement épicé, de bouche persistante. Excellent Crémant De Loire rosé Millésimé 2008, de mousse onctueuse et très fine, aux notes discrètes de fraise des bois et de framboise, fort bien équilibré, distingué en bouche.


Domaine DUBOIS

Domaine DUBOIS

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Christelle Dubois
8, route de Chacé
49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 61 32
Télécopie : 02 41 51 95 29
Email : ch-dubois@hotmail.com

Ce vignoble de 16 ha, essentiellement planté en cépage Cabernet franc, trouve ses origines au XIXe siècle, lorsque Charle Firmin Dubois produisait un vin qu’il appelait alors “vin rouge naturel du saumurois”. Les méthodes culturales sont respectueuses de l’environnement. Beau Saumur-Champigny Cuvée d’Automne 2008, parfumé, bien charpenté comme il se doit, au nez subtil et intense à la fois, avec ces notes de cerise mûre, de bouche fondue, un vin d’excellente évolution. Le Saumur-ChampignyCuvée de Printemps, d’une belle ampleur au palais, est un vin tout en fruité et finesse, aux senteurs de rose et de framboisemûre.


Domaine de la GUILLOTERIE

Domaine de la GUILLOTERIE

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Patrice et Philippe Duveau
63, rue Foucault
49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 62 78
Télécopie : 02 41 51 63 14
Email : chateaulaguilloterie@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie
Site : www.domainedelaguilloterie.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Patrice et Philippe Duveau, représentant la 3e génération, gèrent ce vignoble qui s’étend sur 50 ha. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des Vins expressifs et de caractère, bientypés. Beau Saumur-Champigny cuvée des Loges 2008, issu de vieilles vignes, bien charpenté, au nez expressif de violette et de sous-bois, dense et rond à la fois, de bouche épicée en finale, un vin d’excellente évolution. Goûtez le Saumur Blanc 2009, associant richesse aromatique et persistance, avec des notes de fleurs blanches et de noix fraîche. Le Saumur-Champigny2009 allie rondeur et puissance à une très bonne structure, tout en bouche avec des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Goûtez le très agréable Crémant De Loire rosé brut, de mousse parfumée (rose, fraise), tout en finesse, au nez de petits fruits mûrs, à ouvrir sur des crevettes comme sur une tarte aux fruits. Tout en distinction, leur Crémant De Loire brut(Chenin et Chardonnay), mêle rondeur et nervosité, dégageant un nez de noisette et de lis, de mousse abondante, dense, de bouche persistante et fruitée.

Domaine Les Clos MAURICE

Domaine Les Clos MAURICE

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Mickaël Hardouin
18, rue de la Mairie
49400 Varrains
Téléphone :02 41 38 80 02 et 06 88 15 01 14
Télécopie : 02 41 52 44 32
Email : closmaurice@orange.fr
Site : www.clos-maurice.com

Vigneron depuis 1997 au côté de son père, Mickaël Hardouin a repris l’exploitation lors du départ de son père en retraite en 2007. Une réussite avec ce Saumur-Champigny Voltige des Clos 2009. Le Saumur-Champigny Vieilles Vignes Pièce d’Or 2009, d’une belle robe rubis prononcé, avec des arômes de framboise, de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, est un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, avec des tanins mûrs. Excellent Saumur Blanc Lycorne du Clos 2009, un vin rondet harmonieux, très élégant et raffiné avec des arômes délicats d’abricot et de narcisse au palais, d’une belle fraîcheur fruitée.

Domaine de la PETITE CHAPELLE

Domaine de la PETITE CHAPELLE

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Laurent Dézé
4, rue des Vignerons
49400 Champigny
Téléphone :02 41 52 41 11
Télécopie : 02 41 52 93 48
Email : deze.laurent@orange.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un vignoble familial (depuis 4 générations) qui s’étend sur 28 ha sur des sols argilo-calcaires très caractéristiques de son appellation. Remarquable Saumur-Champigny Tradition 2009, d’une jolie robe grenat, est un joli vin où dominent des notes de fruits rouges et de violette, aux tanins riches et souples à la fois. LeSaumur-Champigny Les Chaneluzes 2004, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nezde cassis et d’épices, allie puissance et souplesse, un vin subtil, de fort belle évolution. LeSaumur Blanc Exception 2008, demi-sec, élevage en fûts, de robe délicate, très bien vinifié, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine, est rond et très élégant au palais, un vin vraiment charmeur. Joli Cabernet De Saumur rosé 2009, d’une belle ampleur en bouche, tout en fruité etfinesse, aux arômes de mûre et de framboise.

Château de TARGÉ

Château de TARGÉ

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Édouard Pisani-Ferry

49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 11 50
Télécopie : 02 41 38 16 19
Email : edouard@chateaudetarge.fr
Site : www.chateaudetarge.fr

Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, et un domaine superbement situé sur la partie particulièrement calcairequi domine la Loire. Vignoble de 21 ha (96 % de Cabernet franc et 4 % de Cabernet-Sauvignon), et 3 ha en blanc (Chenin). “J’amplifie mon engagement pour le respect de l’environnement, nous dit ce propriétaire passionné, en ayant pris comme conseillers Claude et Lydia Bourguignon, et suis fier de participer à l’opération de l’appellation Saumur-Champigny qui est la 1re en France à engager un programme de biodiversité en plantant collectivement 9 km de haies.” Superbe Saumur-Champigny Château de Targé 2008, typé et charpenté, un vin parfumé, aux notes de fruits mûrs, légèrement épicé comme il se doit, coloré et puissant. La cuvée Ferry 2005 est un vin complet, aux tanins présents, très harmonieux et riches, aubouquet subtil et ample (violette, pruneau), long en bouche, à déboucher sur un confit. Intense, le Saumur-ChampignyQuintessence Vieilles Vignes 2006, est de bouche pleine et riche, de robe grenat, fruité (griotte, mûre…), d’une belle persistance aromatique, de garde. Vous apprécierez tout autant le Saumur brut de Targé 2007 (70 % Chenin blanc, 30 %Cabernet franc), élevage partiel en fûts ayant servi pour les Fresnettes, de mousse légère et persistante, associant saveur et distinction, avec des notes de pain grillé, de pêche et de narcisse, une cuvée tout en distinction.

– Coups de cœur en Givry, Pouilly-Fuissé et Crémant de Bourgogne


– Givry

Petit vignoble reconnu du roi Henri IV, il s’étend exclusivement sur la commune de Givry et sur les trois hameaux de Poncey, Cortiambles et Russily. Les sols sont bruns calcaires ou calciques issus de l’altération des calcaires du jurassique. Givry blanc : légèrement doré, sa finesse et sa subtilité font toute sa distinction. Il évolue favorablement au cours du vieillissement. Givry rouge : franc, riche et fin, il se distingue par sa chaleur, sa vivacité et sa générosité.

Classement Bourgogne Rouges
Classement Bourgogne Blancs
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

– Pouilly-Fuissé

Poully-Fuissé, à la robe dorée, tout en finesse et en distinction. Les arômes puissants évoquent la noisette et les amandes grillées. Des vins de bonne garde, riches et savoureux, à la fois secs et gras. Saint-Véran suit.


Vins AUVIGUE

Vins AUVIGUE

(POUILLY-FUISSÉ)
Jean-Pierre Auvigue
Le Moulin-du-Pont
71850 Charnay-lès-Mâcon
Téléphone :03 85 34 17 36
Télécopie : 03 85 34 75 88
Email : Vins.Auvigue@wanadoo.fr

On se fait plaisir avec le Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2008, un vin puissant, avec des notes florales et fruitées, associe élégance et puissance, d’une jolie persistance au nez comme au palais. Le Pouilly-Fuissée cuvée Hors Classe 2008, où la suavité s’allie à une fraîcheur, avec des senteurs minérales et florales complexes, de belle évolution, est un vin qui s’accorde très bien avec les crustacés. Il y a aussi leur Pouilly-Fuissé Réserve Colbert 2006, cette cuvée doit son nom à la provenance des fûts dans lesquels elle est élevée, des chênes séculaires issus des forêts mises en réserves en 1670 sous l’impulsion de Colbert et dont une partie sert aujourd’hui à la production de merrains pour barriques de très haute qualité, un vin d’une grande complexité aromatique (fruits secs, pain grillé), très équilibré, gras en bouche. Le Mâcon Solutré cuvée Naturelles 2008, issue de raisins d’une parcelle en agriculture biologique, sans produits de synthèse, sur sol labouré au cheval, de jolie robe dorée, est très bien vinifié, riche et fin à la fois, aux notes subtiles de rose, de narcisse et de noix fraîche.


Domaine des PÉRELLES

Domaine des PÉRELLES

(SAINT-VÉRAN)
Jean-Yves Larochette

71570 Chânes
Téléphone :03 85 37 41 47 et 06 82 04 21 57
Télécopie : 03 85 37 15 25
Email : contact@domaine-des-perelles.com
Site : www.domaine-des-perelles.com

Belle valeur sûre. Une propriété familiale depuis plusieurs générations (9 ha). Excellent Pouilly-Fuissé 2008, un bien joli vin doré au reflet d’ambre, de bouche vive et fraîche dominée par des notes d’agrumes et de pêches blanches, avec cette finale intense. Le Saint-Véran blanc 2008, un vin aux senteurs de fleurs blanches fraîches et de fruits secs, est tout en rondeur, de bouche délicatement parfumée, très harmonieux. Goûtez le Crémant de Bourgogne, où dominent les fruits mûrs et les petits fruits secs, d’une jolie longueur, de mousse persistante et florale, à ouvrir sur une tarte, un vin régulièrement réussi comme le Macôn-Villages blanc, marqué par son Chardonnay, qui mêle fraîcheur aromatique et souplesse, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot, parfait sur une truite saumonnée.


Gérard et Laurent PARIZE

Gérard et Laurent PARIZE

(GIVRY)

18, rue des Faussillons
71640 Givry
Téléphone :03 85 44 38 60 et 06 72 93 36 31
Télécopie : 03 85 44 43 54
Email : laurent.parize@wanadoo.fr

Coup de cœur pour leur Givry rouge Premier Cru Les Grandes Vignes 2008, provenant d’un élevage d’environ 12 mois en fûts neufs, au nez de fruits mûrs et d’humus, un vin riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés mais bien fondus, une belle réussite. Excellent Givry blanc Premier Cru Les Grandes Vignes 2009, avec beaucoup de finesse, des arômes marqués d’amande et de musc, idéal sur un saumon au four. Le Givry Champ Nalot rouge 2008 (élevage en fûts neufs et d’un an), de couleur grenat, aux notes d’humus et de pruneau, allie structure et velouté en bouche. Le Givry blanc Champ Pourrot 2009, très bien vinifié, avec des notes de pêche et d’aubépine, intense, à la fois ample et distingué, est un très joli vin qui bénéficie d’un beau rapport qualité-prix.


Domaine Roger LUQUET

Domaine Roger LUQUET

(POUILLY-FUISSÉ)

Rue du Bourg
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 35 60 91
Télécopie : 03 85 35 60 12
Email : domaine@domaine-luquet.com
Site : www.domaine-luquet.com

Un domaine de 25 ha. La 4e et la 5e génération travaillent côte à côte : Roger (qui reste conseiller privilégié) et Renée Luquet, les parents, Christine et Patrick, leurs enfants, et Thierry, le mari de Christine. Tout en finesse d’arômes, leur Pouilly-Fuissé Terroir Chardonnay 2008, un vin tout en structure et parfums, au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, équilibré et harmonieux, de très bonne évolution, de bouche gourmande. Le Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2008, typé par son sol argilo-­calcaire, est un millésime très structuré, avec des arômes d’agrumes et de chèvrefeuille, de bouche très persistante, qu’il faut savoir attendre un peu. Excellent Mâcon-Villages Clos de Condemine blanc 2009, provenant d’un sol argilo-siliceux (4,30 ha), en léger coteau, bouqueté, complexe, qui associe fraîcheur et structure, au nez citronné avec des nuances de chèvrefeuille. Le Saint-Véran Vieilles Vignes 2008, de bouche subtile aux notes d’amande et d’agrumes, au nez complexe, est très agréable.

Pascal MELLENOTTE

Pascal MELLENOTTE

(GIVRY)

188, rue du Martray
71640 Mellecey
Téléphone :03 85 45 15 64 et 06 70 02 11 33
Email : pascal.mellenotte@wanadoo.fr
Site : pagespro-orange/domaine.mellenotte.pascal/

Un domaine de 8 ha de vignes plantées sur des coteaux orientés à l’est et au sud. Actuellement, trois générations se chargent de la culture des vignes, de l’élevage et de la commercialisation des vins. Les vignes sont en parties cultivées et enherbées, avec des traitements raisonnés, les vendanges manuelles et mécaniques, les vinifications traditionnelles après macération à froid. Excellent Givry Champ Nalot rouge 2009, au nez de prune et de sous-bois, aux tanins puissants et soyeux à la fois, un vin très savoureux, de robe grenat. Le Mercurey rouge 2008, au nez dense avec des senteurs de violette, de réglisse et de pruneau, allie finesse et structure, un vin typé qui commence à se fondre. Très bon Bourgogne Aligoté, avec une bonne rondeur et un bouquet très aromatique, parfait sur des gougères ou à l’apéritif.

Jean-Paul PAQUET

Jean-Paul PAQUET

(POUILLY-FUISSÉ)

Les Mollard, Domaine de Fussiacus
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 27 01 06
Télécopie : 03 85 27 01 07
Email : fussiacus@wanadoo.fr
Site : www.fussiacus.com

Toujours très bien classé. Domaine de 18 ha, dont le vignoble s’étend sur de petites collines orientées est-sud-est (200 à 300 m d’altitude). Remarquable Pouilly-Fuissé Domaine de Fussiacus 2008, issu de vieilles vignes plantées sur un sol argilo-calcaire (40 hl/ha), bien élevé en fûts de chêne durant 10 mois, aux senteurs de lis, un vin qui associe élégance et onctuosité, persistant en bouche, de jolie robe dorée. Joli Pouilly Vinzelles blanc 2009, très complexe, légèrement épicé, gras et nerveux à la fois, de très bonne garde. Régulièrement séduisant, le Bourgogne Chardonnay Château de Chaintré, au nez de pêche et de noisette, un vin riche en arômes comme en charpente, très abordable.


VITTEAUT-ALBERTI sarl

VITTEAUT-ALBERTI sarl

(CRÉMANT DE BOURGOGNE)

16 , rue de la Buisserolle
71150 Rully
Téléphone :03 85 87 23 97
Télécopie : 03 85 87 16 24
Email : vitteaut-alberti@wanadoo.fr
Site : www.vitteaut-alberti.fr

Domaine de 12 ha, situé dans les meilleurs climats de la Côte-de-Beaune et de la Côtes chalonnaise. Gérard Vitteaut et sa fille, Agnès, peuvent être fiers de leurs cuvées de ce fameux Crémant qu’il faut savoir respecter et apprécier pour ses propres qualités. Tout en distinction, bien typé, leur Crémant de Bourgogne Blanc De Blancs 2007, une cuvée haut de gamme, marquée par la proportion importante de Chardonnay (80%, le reste en Aligoté), est très classique de ce millésime, de belle couleur jaune ambré, avec des dominantes d’agrumes, d’amande et de brioche, un vin charmeur, fin et persistant, mêlant saveur et distinction. Beau Crémant de Bourgogne cuvée Agnès 2007, cuvée vinifiée par Agnès Vitteaut, un assemblage 100% Chardonnay de raisins de la Côte Chalonnaise et de la Côte De Beaune, une cuvée prestige présentée en bouteille spéciale, très harmonieuse, d’une bonne rondeur, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, de mousse abondante, bien dosée. Le Crémant de Bourgogne blanc 2007 (40% Chardonnay, 40% Pinot Noir et 20% Aligoté), avec beaucoup de fraîcheur en bouche, une cuvée très bien équilibrée en acidité, tout en fraîcheur aromatique, avec ces notes de fruits secs et d’acacia, de mousse crémeuse, qui allie richesse aromatique et suavité en bouche. Savoureux Crémant de Bourgogne rosé brut 2007, pur Pinot Noir de la Côte-de-Beaune et de la Côte Chalonnaise, au nez de cassis, distingué et vif, toujours l’un des meilleurs de la région, très caractéristique, de mousse délicate, très agréable sur une cuisine légèrement relevée.

* Le Champagne comme on l’aime !

Je commence à rédiger la région Champagne de mon prochain GUIDE 2012, qui paraît fin Août, chez ALBIN MICHEL : c’est le 32e !!!!!

Deux choses sont à retenir :

1/. La nouvelle Champagne poursuit sa réalité.

– Les (très) grandes maisons historiques, qui ont su préserver, voire accentuer, leur suprématie qualitative, méritent un véritable “coup de chapeau”. Pas si facile pour Roederer ou Pol-Roger de rester au “top” depuis longtemps, d’autant plus que l’on peut estimer que leurs plus grandes cuvées méritent leur Prix, alors que pour d’autres marques réputées, il est de plus en plus difficile de justifier les Prix atteints par certaines cuvées de “prestige” à 200 ou 300 €, sans parler de certaines marques qui font des cuvées de base chères qui n’ont pas grand intérêt. Celles que nous mettons au sommet sont aussi des maisons qui réussissent remarquablement leurs “simples” cuvées, et ce n’est pas le plus facile. Aux côtés de maisons incontournables (Charles Heidsieck, Gosset…), quelques autres atteignent les sommets, notamment pour récompenser un savoir-faire et/ou un rapport qualité-Prix indéniable (Thiénot, Ellner, De Sousa, Veuve A. Devaux). Deux nouveaux venus : Bara et Pierre Arnould, où la force des terroirs de Grands Crus joue à plein, à des Prix défiant toute concurrence. Bollinger et Laurent-Perrier sont mis entre parenthèses, surtout pour les Prix, la qualité n’étant pas réellement mise en cause.

– Les Deuxièmes Grands Vins Classés sont une mine d’or pour les amateurs exigeants, passionnés par les terroirs qui permettent cette mosaïque unique avec un exceptionnel rapport qualité-Prix-plaisir. Une hiérarchie forte se met également en place à l’intérieur de cette catégorie, les Premiers des “Deuxièmes” étant aussi intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Deuxièmes”, et ainsi de suite.

Quand je déguste leurs cuvées, notamment “à l’aveugle”, j’hésite à chaque fois de faire passer un bon nombre de ces propriétaires au sommet (ils ont un *), notamment ceux qui sont dans le peloton de tête de cette hiérarchie, élevant des cuvées les unes plus séduisantes que les autres, garantes d’une typicité et d’une régularité qualitative exemplaires à des Prix remarquables (Gonet-Sulcova, Charles Mignon, Delaunois, De Lozey, Lombard, Prin, Leclerc-Briant, Gaston Chiquet, Rutat..), un bon nombre exploitant des terroirs situés en Grands (et Premiers) Crus, ceci prouvant que, ici comme ailleurs, la force du terroir est primordiale, avec l’art de l’assemblage, les stocks et l’élevage. Pierre Mignon, Jacques Busin, Legras et Haas et Maurice Vesselle atteignent également la tête de cette hiérarchie, ce qui les place à un haut niveau, très mérité. À leurs côtés, très proches qualitativement (voire meilleurs selon les cuvées), ceux qui bénéficient également de rapports qualité-Prix-typicité exceptionnels, et peuvent prétendre aux plus hautes places (Ralle, Drappier, Gimonnet, Laurent-Gabriel, Michel Lenique, Daniel Caillez, Bardoux, Pierre Gobillard, Jean-Marc Charpentier…). Quelques coopératives travaillent remarquablement (Vincent d’Astrée, Beaumont des Crayères, Castelnau…) et peuvent être fières de signer de telles cuvées. Elles font frissonner, à juste raison, des marques plus connues qui ne sont qu’une façade sur l’étiquette ou des Vignerons imbus d’eux-mêmes, multipliant des cuvées sophistiquées… À la suite, une bonne centaine de maisons,caves et Vigneronsfer de lance de l’exceptionnelle révolution qualitative qu’a connue la Champagne depuis 30 ans, chacun avec sa spécificité, chacun pouvant mériter mieux.

Guide des vins
Guide des vins

2/. Il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière.

Les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Bien que l’on en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Ay ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables Vins de réserve, que l’on ajoute à des Vins plus jeunes. On ne fait un grand vin que si l’on a du stock, l’exception confirmant la règle.

Voici donc un premier point sur les meilleurs maisons et vignerons champenois, de la plus grande à la plus abordable, et surtout sur les hommes et les femmes qui les élèvent !

S’ajouteront à cette liste une bonne vingtaine de nouveaux retenus cette année dans le Guide qui… remplaceront autant d’éliminés…

Top Vignerons 2011 Région Champagne

Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE 2011 en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Jacques Busin
René Geoffroy
Famille Gimonnet (Pierre Gimonnet)
Guy Larmandier
Famille Leclerc-Briant
François Peters

Prix d’Excellence

Claude Baron (Baron Albert)
Luc Busin
Famille Cadel
Famille Chiquet (Gaston Chiquet)
Philippe Cheurlin (De Lozey)
Harard Fringhian (Château de Boursault)
Michel Labbé
Famille Margaine

Satisfecits

Audoin de Dampierre
Pascal Bardoux
Famille Bourgeois-Boulonnais
Lionel Chardonnet
Jean-Pierre Fleury
Pierre Gobillard
Daniel Prin
Gaston-Révolté
Bertrand Robinet (Michel Lenique)

Lauréats

Rémi Ariston (Aspasie)
Denis Bonnet-Gilmert
Famille Boutillez-Vignon
Alain Brixon (Brixon-Coquillard)
Daniel Étienne
Famille Faniel-Filaine
Famille Feneuil-Pointillart
Famille Gatinois
Famille Goussard
Famille Lassalle-Hanin
Frédéric Maletrez

Espoirs

Éric Bunel
Famille Bouché

– Rhône : des vins qui méritent le respect

Grands vins et grands terroirs : il y a bien sûr, Châteauneuf-du-Pape où celui-ci se caractérise
principalement par un sol extrêmement ingrat composé de gros galets roulés, amoncelés autrefois par le glacier du Rhône, qui fournissent à la vigne des conditions exceptionnelles de maturation en lui renvoyant pendant la nuit l’intense chaleur qu’ils ont emmagasinée pendant le jour… Le vignoble de Côte-Rôtie est tout aussi exceptionnel ! Mais la richesse de la région, ce sont aussi les appellations moins connues qui bénéficient d’un rapport qualité-prix-typicité formidable : Rasteau, Beaumes-de-Venise, Visan, Sablet, Cairanne… Le terroir et la main de l’homme font la différence, et cela se retrouve dans le Classement 2011.
Un peu d’histoire…

Les moines cisterciens de l’abbaye d’Aiguebelle s’intéressèrent aux vins de Gigondas et de Vacqueyras dès 1137, jusqu’à la Révolution pendant laquelle fut détruite l’abbaye. À côté, l’origine du Châteauneuf-du-Pape remonte au pape Clément V. Celui-ci s’était fait construire une habitation de plaisance, située suffisamment loin de la résidence papale d’Avignon pour décourager les importuns d’y venir. Cette habitation fut achevée par Clément VII. Ce fut le Châteauneuf par opposition à l’ancien château de la cour pontificale. Lorsque les papes rejoignirent définitivement leur résidence italienne, Avignon leur envoya les vins récoltés dans la région. Sur la rive droite du Rhône : la Côte-Rôtie, vignoble fort ancien, réparti en “Côte brune” et “Côte blonde”. Ces dénominations seraient un rappel au souvenir d’un notable d’Ampuis : le sieur Maugiron. Celui-ci aurait partagé ses terres entre ses deux filles : l’une brune, la seconde blonde. Un peu plus loin, Condrieu ou “Coin du ruisseau”. Son histoire gardera les traces de son gué et de son port où étaient recrutés les mariniers. Ceux-ci naviguaient entre royaume et empire. Sous Charlemagne, en effet, le Rhône servait de frontière entre la rive droite ou “royaume” et la rive gauche ou “empire”. On retrouve au IXe siècle la présence des moines : des bénédictins auraient, en effet, gagné Cornas et Saint-Péray en échangeant un dîner où le plat principal était un gros poisson du pays. Bacchus et, par lui, la vigne et le vin, était fortement glorifié sur les rives du Rhône. De nombreuses statues dédiées au dieu du vin ont été trouvées parmi les ruines romaines.

Actualité du vignoble
Classement Vallée du Rhône
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

Les vins et leurs appellations
RIVES DROITE ET GAUCHE SEPTENTRIONALES
– Côte-Rôtie

Le vignoble s’étend sur trois communes (Ampuis, Saint-Cyr-sur-le-Rhône, Tupin-et-Semons), sur la rive droite du Rhône, à 7 km en aval de Vienne, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d’une couche silico-calcaire en Côte blonde, d’argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l’été, avec des pluies régulières les autres saisons. Vins rouges, issus de Syrah (80 % minimum) et Viognier. Environ 230 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40 %, et divisé entre :

– La Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin).

– La Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols).

– Condrieu

Sept communes sur trois départements : Rhône, Loire et Ardèche sur la rive droite du Rhône. Les sols s’étendent sur les versants granitiques abrupts dominant le fleuve, ne permettant pas la mécanisation. Le climat continental modéré est sec et chaud l’été, avec des pluies régulières les autres saisons. Le vignoble est planté en gradins, de même apparence que la Côte-Rôtie, montant cependant moins en altitude. Superficie en production : 125 ha environ, production annuelle : 2 175 hl, rendement maximum autorisé : 37 hl/ha. Cépage : Viognier exclusivement. Vinification : foulage léger, pressurage, titre alcoolique volumique naturel minimum 11 %, élevage en barriques de chêne ou en cuves… LIRE LA SUITE

Journal du Vin
Guide du Terroir

Top Vins de France : à l’honneur cette semaine (CLIQUEZ SUR L’IMAGE)

* Le très grand charme des « Satellites » de Saint-Emilion

J’ai toujours soutenu les « satellites » de Saint-Emilion, où un bon nombre de châteaux, notamment en Montagne et Saint-Georges, développent des territoires qui tiennent largement la tête à des vins de Saint-Emilion qui pataugent dans des terres à maïs, de l’autre côté de la nationale (suffit d’aller vers Sauveterre pour voir lors d’une averse, es vignes « pieds dans l’eau”…). Comme quoi, en l’espèce, l’appellation ne veut rien dire et n’st pas une réelle garantie.

Bref, on a ici des vins qui allient ce qui nous tient le plus à cœur : un rapport qualité)prix-typicité exceptionnel. Gare à des terroirs médiocres en Lussac et à des prix inadmissiles à Puisseguin, où certains crus se prennent pour le messie…

– Saint-Georges-Saint-Émilion

Le vignoble de Saint-Georges bénéficie d’une belle exposition, le versant nord de la colline étant orienté sud-sud-ouest, et sa situation de pente le fait bénéficier d’une régulation hydrique naturelle. Le sol argilo-calcaire incite chaque cep à aller puiser en profondeur les arômes les plus secrets. Sur ces sols, plein sud, le Merlot s’est naturellement imposé (70 à 80 %), avec sa faculté de développer des tanins soyeux beaucoup plus que sur des graves.

– Montagne-Saint-Émilion

Avec ses 250 propriétés, et une surface d’exploitation inférieure à 5 ha, cette appellation témoigne d’une viticulture totalement orientée vers la qualité. Le vignoble (1 570 ha) s’inscrit dans le prolongement géographique de ceux de Pomerol et de Saint-Émilion. Les sols y sont argilo-calcaires ou limono-argileux sur le plateau et les coteaux. Le Merlot dominant (70 %) est complémenté de Cabernet franc, de Cabernet-Sauvignon et parfois de Malbec. Saint-Georges représente 190 ha environ.

Millesimes
Millesimes

– Puisseguin-Saint-Émilion

Le vignoble de Puisseguin-Saint-Émilion s’étend sur 750 ha de collines arrondies. Il conjugue les atouts d’un microclimat sec, attesté par la présence de nombreux chênes verts, d’expositions sud dominantes et de sols argilo-calcaires où la vigne peut ­s’enraciner profondément. 130 viticulteurs, dont une cinquantaine de coopérateurs, y totalisent une production annuelle de 40 000 hl. Le Merlot représente 70 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-­Sauvignon.

– Lussac-Saint-Émilion

Établi sur 1 490 ha, le vignoble de Lussac-Saint-Émilion se caractérise par la variété de ses paysages et la diversité de ses sols : argilo-graveleux dans les vallons, sablo-argileux sur les plateaux, argilo-calcaires à flancs de coteaux. Sur ces terrains bien drainés et exposés, 215 propriétaires et récoltants totalisent une production moyenne annuelle de 69 000 hl. Le Merlot représente 65 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-Sauvignon (15 %).

Vins du siecle
Guide du Terroir

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
GRANDE-BARDE
JURA PLAISANCE
ROC DE CALON
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
VIEUX MONTAGNE

CÔTES DE BONDE
FARGUET
GRAND-CORMIER
LAFLEUR GRANDS-LANDES
TOUR MONT D’OR

DES MOINES
ROUDIER
VIEUX CHÂTEAU CALON
TUILERIE DES COMBES

PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

CHÊNE-VIEUX
HAUT-SAINT-CLAIR

LE BERNAT
BEAUSÉJOUR
GONTET-ROBIN
HAUT-LAPLAGNE
VAISINERIE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

TOUR DU PAS SAINT-GEORGES

MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET

DE LA GRENIÈRE
LA PERRIÈRE

DUMON-BOURSEAU
HAUT-MILON
(La CLAYMORE)
LA JORINE

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

– Les plus grands vins blancs du monde sont toujours en Côte de Beaune !

Rien n’y fait : ni le fait de planter du Chardonnay n’importe où, ni celui de faire des relations publiques à outrance ou de s’acharner à vinifier et élever les vins comme le font les Bourguignons, aucun autre endroit de la planète ne peut espèrer rivaliser avec la Côte de Beaune en la matière.

Il faut y ajoutez néanmoins les meilleurs vins de Chablis, qui possèdent une typicité envoûtante et qui leur est propre et des « exceptions en Côte de Nuits comme Corton-Charlemagne. Sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le coteau des Maranges, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient donc des vins rouges de grande réputation (Volnay, Pommard…), même si la majorité des plus grands rouges se retrouvent en Côte de Nuits (Vosne-RomanéeGevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Nuits-Saint-Georges ou Chambolle-Musigny…).
Dès le début du XIIe siècle, les abbés de Cîteaux créèrent des celliers à Meursault et à Aloxe-Corton. Plus tard, les évêques et les chanoines, puis les ducs de Bourgogne ont joué un rôle décisif grâce notamment aux relations diplomatiques qu’ils entretenaient avec la chrétienté et avec les princes d’Occident. Des terrains de silice et argilo-calcaires pour les rouges, de calcaire marneux ou de marnes calcaires pour les blancs.

Deux exemples pour comprendre la spécificité extraordinaire des terroirs de la région :

MEURSAULT

Le vignoble est étalé en pentes douces, entre 230 et 360 m d’altitude. L’orientation est très favorable par son ensoleillement maximal. L’abondance de marnes blanches en milieu calcaire explique la prédominance de la production de vins blancs, car elles sont plus compatibles à l’acclimatation du Chardonnay. Le Meursault blanc a un bouquet très capiteux, typé amande amère ou sèche, feuillage, croûte de pain chaude, pomme reinette ; ils sont, en bouche, très consistants, avec un moelleux abondant qui touche à l’onctuosité. Leur persistance est sensationnelle. Certains Premiers Crus comme Aux Perrières, Le Poruzot, Les Bouchottes, Les Caillerets, Les Genevrières ou Les Charmes, provenant de propriétaires hors pair, sont alors exceptionnels, envoûtants, riches, moelleux, très typés, puissamment mais subtilement bouquetés (fleurs blanches et fruits secs), d’excellente évolution.

Actualité du vignoble
Classement Bourgogne Rouges
Classement Bourgogne Blancs
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

PULIGNY-MONTRACHET

Cinq Grands Crus : Chevalier-Montrachet, Bâtard-Montrachet, Bienvenues-Bâtard-Montrachet, Criots-Bâtard-Montrachet et Montrachet, parmi lesquels un bon nombre des plus grands vins blancs secs du monde, intenses, d’une grande structure aro­matique, de belle garde. Ici, on continue dans un territoire extraordinaire où l’osmose entre le Chardonnay et chaque type de terroir, sur la partie moyenne du coteau, devient parfaite. Le vignoble est établi sur Puligny et une partie du hameau de Blagny. Il court en pente douce, face à l’est, à une altitude comprise entre 230 et 390 m. Les sols sont argilo-calcaires, riches en cailloux, bien drainés, faciles à s’échauffer. Les blancs offrent un ensemble d’arômes très racés : pâte d’amande, fougère, ambre, fleurs blanches. En bouche, leur acidité est plutôt discrète, laissant s’exprimer un moelleux et une persistance impressionnants. Les vins rouges sont fruités (arômes de fraise et de cassis), assez souples en Puligny, plus charpentés en Blagny.

Bref, la force des sols est omniprésente, et on ne doit s’intéresser qu’aux vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du terroir associé à une convivialité exemplaire, et c’est ce qui compte ici, tant cela peut manquer dans d’autres régions.

Car ici, le vin est avant tout un art de vivre. On partage un moment (et on boit un “canon” en même temps) avec ces vignerons talentueux et passionnés, souvent très discrets, mais avec lesquels on partage, quand on les connaît, une convivialité rare. De quoi se faire plaisir, et c’est bien ce qui compte.

CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS 2011


e_bourgogne_blancs.jpgIMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

PINSON
GUY ROBIN
TREMBLAY

CHARDONNAY
A.GEOFFROY
GUETTE SOLEIL
NAULIN

DAMPT
GLANTENET
HEIMBOURGER
MOSNIER
MOTTE

ELLEVIN
GARNIER & Fils
TIXIER

CORTON
PERNAND-VERGELESSES

ANTONIN GUYON (CCh)

DOUDET-NAUDIN (CCh)
JAFFELIN (CCh)
MAREY (CCh)

CAPRON-CHARCOUSSET (PV)
CHANDON DE BRIAILLES (Corton)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)*
Jean-Jacques GIRARD (PV)
JACOB (CCh)

MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
AMPEAU (M)
BLONDEAU-DANNE (CBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
Albert GRIVAULT (M)
PRIEUR-BRUNET (BM)

Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
MAROSLAVAC-LÉGER (pM)
VIRELY-ROUGEOT (M)

Château de CHASSAGNE-MONTRACHET (ChM)*
Alain et Christiane PATRIARCHE (PM)
Marc ROUGEOT (M)

COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES

AUDOIN (Ma)
GERMAIN et Fils (SR)
Patrick MIOLANE (SA)
PIGUET-CHOUET
Michel PRUNIER (M)

Marc BROCOT (Ma)
FOURNIER (Ma)

COTE CHALONNAISE
CREMANTS

VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)

GRANDMOUGIN
PARIZE (Givry)

POUILLY FUISSE
MACON
BRUYÈRE (Mâcon)
GONDARD-PERRIN
Roger LUQUET
Jean-Paul PAQUET

Jean-Yves LAROCHETTE
Jean-Pierre SÈVE

Denis GABRIELLE

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

Vins du siecle
Guide du Terroir

* Mes grands coups de cœur en Médoc et Haut-Médoc

Dans ces deux appellations, on trouve -hélas !- de tout, tant on a pu soit planter n’importe où, soit « aseptiser » les cuvées. On voit d’ailleurs des prix tirés vers le bas, au même niveau que des appellations plus que modestes. Pour exemples, cet inconnu MÉDOC – PHILIPPE DE LANEZAC au prix de 4,41 €, tandis que vous aurez aussi, à un prix très exagéré, ce HAUT MÉDOC 2006 – CHÂTEAU LA TOUR CARNET à 26,80 € !?!?

C’est dire qu’il y a de quoi sourire, dans ces deux exemples, notamment, tant les prix ne représentent plus rien (et encore moins une « image »), l’un étant dépréciateur de qualité, l’autre beaucoup trop décalé de la réalité du marché, et que cela porte surtout tort aux vrais beaux vins de ces appellations, qui bénéficient d’un formidable rapport qualité-prix-plaisir. Ceux qui sont incontournables, les voici !

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

TOP APPELLATION HAUT-MEDOC

Domaine CHALET de GERMIGNAN
Château de COUDOT
Château DOYAC
Château d’ESTEAU
Château FONTESTEAU
Château HANTEILLAN
Château de LAMARQUE
Château LAMOTHE-CISSAC
Château de MALLERET
Château REYNATS
Château SAINT-AHON
Château le SOULEY-SAINTE-CROIX
Château TOUR-du-ROC

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Guide des vins
Guide des vins

TOP APPELLATION MEDOC

Château BOIS de ROC
Château des BROUSTERAS
Château les GRAVES de LOIRAC
Domaines LAPALU
Château LAULAN DUCOS
Château LESTRUELLE
Château LISTRAN
Château MAZAILS
Château les MOINES
Château SIGOGNAC
Château TAFFARD de BLAIGNAN
Château La TOUR de BY

– La préparation du GUIDE 2012 : des éliminés, des nouveaux, les grandes valeurs sûres…

ALBIN MICHEL me demande déjà la Couverture du prochain  GUIDE 2012 (parution fin Août) pour leur force de vente et les argumentaires. La Couleur va sûrement changer, je cherche et j’hésite.

Pour le contenu, il y a actuellement – sur quelque 1.200 producteurs dont presque un millier de grandes valeurs sûres, comme l’excellent Beauregard 95 ELIMINES, mais il y en aura sûrement plus à la fin de toutes mes dégustations (pas mal de Champagne, Loire et Provence très décevants, notamment)… pour 190 NOUVEAUX !

Mais j’ai encore presque 2 mois pour ma rédaction, que je commence à peine. Pour l’instant, voici le CLASSEMENT actuel des VINS DE PROVENCE… qui sera donc complètement remanié dans 3 mois, avec des surprises. A garder, donc, pour pouvoir comparer et entretenir le suspense car il y a des « Premiers » qui n’en seront plus…

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
FONTCREUSE (Cassis)
MOULIN DES COSTES (Bl) (r)

LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
L’OLIVETTE (Bl) (r)
SAINT-LOUIS (Cassis)
TERREBRUNE

BAUMELLES (r)
FERME BLANCHE (Cassis)
ROMASSAN
ROUVIÈRE
VANNIÈRES (r)

La CHRÉTIENNE (r)
(PIBARNON)

COTES-DE-PROVENCE

CLOS MIREILLE (Bl)
JAS D’ ESCLANS (Bl) (r)
ELIE SUMEIRE (Bl) (r)

CABRAN (Bl) (r)
HOUCHART (Bl) (r)
MAIME (Bl) (r)
MAURINES (r)
PINCHINAT (r)
POURCIEUX (Bl) (r)
RIOTOR (r)
ROUILLÈRE
TOURNELS

(MALHERBE (Bl))
JAS DES OLIVIERS (Bl) (r)
La SANGLIERE (Bl)
(RASQUE (Bl) (r))
VALENTINES (Bl)

A l’honneur cette semaine

CLIQUEZ SUR L’IMAGE

COTEAUX D’AIX/DES BAUX
ROMANIN (Bl) (r)

DALMERAN (r)

BARGEMONE
BEAUPRÉ (r)
OULLIÈRES
VAL DE CAIRE

ROUTAS (r)
LA VALLONGUE (Bl) (r)

AUTRES APPELATIONS

FONTLADE (CV)
MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
PERALDI (C) (Bl) (r)

LOOU (CV) (Bl) (r)
OLLIÈRES (CV) (Bl)
TORRACCIA (C)
TRIANS (CV) (Bl) (r)
VALLONS de FONTFRESQUE (CV)

CANCERILLE (Bl) (r)
GENTILE (C)
CRÉMADE (P)
GRANAJOLO (C)
GRAND FONTANILLE (VP)
LUCCIARDI (C)

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

* Rasteau et Visan : les 2 Caves exemplaires

S’il y a encore des caves qui ne risquent pas d’être dans mon GUIDE, d’autres -rares- y figurent depuis des années, tant le rapport qualité-prix-typicité qu’elles offrent est exemplaire. Pour preuves, voici certainement les deux plus beaux exemples que l’on puisse trouver : celles de RASTEAU et de VISAN.

Leur point commun est la volonté de leurs dirigeants (Jean-Jacques DOST pour Rasteau, Théo et Chistiane THEODOSIOU pour Visan sont deevenus mes amis) d’une formidable motivation qualitative, qu’ils ont su (et ce n’est pas si simple) faire passer auprès de leurs adhérents : protection de l’environnement, rendements maîtrisés… tout cela amène à une plus-value réel pour les vignerons, financière, bien sûr, mais surtout morale, chacun prenant conscience qu’une grande démarche qualitative est la meilleure solution pour imposer son vin, son terroir et son patrimoine.

Ces deux caves, chacune ayant une spécificité propre, naturellement, élèvent de vrais grands vins et sont donc le fer de lance de l’ensemble des autres coopératives de France -vous lisez bien, en tout cas pour les vins tranquilles (hors Champagne, où seules quelques autres parviennent à la même maîtrise qualitative) ! De quoi à se faire plaisir à des prix exceptionnellement abordables…


CAVE de RASTEAURASTEAU CAVE de RASTEAU

CAVE de RASTEAU

(RASTEAU)
Jean-Jacques Dost
Route des Princes d’Orange
84110 Rasteau
Téléphone :04 90 10 90 10
Télécopie : 04 90 46 16 65
Email : rasteau@rasteau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/rasteau
Site : www.rasteau.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Créée en 1925, la Cave de Rasteau, l’une des plus anciennes caves des Côtes-du-Rhône, est le premier producteur de l’appellation Rasteau. Elle se situe entre Orange et Vaison la Romaine et jouit d’un terroir de qualité qui se singularise par sa grande diversité, sur des coteaux idéalement exposés. Elle doit sa notoriété aux Vins doux issus de Grenache noir, le cépage roi de l’appellation. Misant toujours sur le Grenache, et en y assemblant Syrah et Mourvèdre, la Cave produit des Vins rouges secs reconnus et appréciés dans le monde entier. Superbe Rasteau Prestige 2007 (50 % Grenache, 35 % Syrah et 15 % Mourvèdre, vignes de 50 ans en moyenne), un vin de caractère, puissant, un vin de terroir, intense au nez comme en bouche (cassis, garrigue, réglisse), aux tanins enrobés, de belle robe soutenue, le compagnon idéal des petits gibiers grillés et des saveurs d’automne. Remarquable Rasteau Domaine de Pisan 2007 (vignoble de 20 ha, magnifiquement situé à 310 m d’altitude sur un terroir à forte personnalité, l’âge moyen des vignes est de 35 ans, 70% Grenache, 25% Mourvèdre et 5% Syrah, vendanges manuelles avec tri, petits rendements), aux tanins présents et savoureux à la fois, coloré, très parfumé (humus, réglisse), associe charpente et rondeur en bouche, de garde, naturellement. Le 2006, avec cette couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs, aux tanins souples mais bien présents, est un vin qui emplit bien la bouche et poursuit sa belle évolution. Le CDR-Village-Rasteau Les Hauts du Village 2006, le grand classique de la Cave de Rasteau, issu d’une sélection parcellaire, d’une longue macération et d’un élevage partiel en barriques, est d’un beau grenat brillant, un vin dense, aux arômes de fruits cuits, de réglisse et d’épices, où les tanins fondus alliés à une belle rondeur, lui donnent un soyeux étonnant, un vin très gourmand, d’une belle concentration mais avec de la fraîcheur en attaque, racé comme on les aime. Le CDR-Villages Tradition rouge 2009, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est intense, savoureux, tout en bouche, très bien vinifié comme le CDR-Villages rouge Cuvée Spéciale 2006, de couleur cerise soutenue, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois, de charpente solide. Goûtez également le Côtes-du-Rhône Les Viguiers blanc 2009, un vin aux notes épicées de cardamome et de gingembre, riche, dense d’une jolie persistance qui souligne une agréable fraîcheur comme Les Viguiers Rosé, où ampleur et fraîcheur caractérisent ce vin aux notes prononcées fruitées et acidulées de fruits rouges. Il y a encore leur CDR-Villages Ortas Prestige 2007, un vin très typé, de robe grenat brillant, très parfumé (mûre, humus…), aux tanins très équilibrés, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices. En Vins Doux Naturels, des Vins rares et succulents, comme ce Rasteau Signature rouge 2007, pur Grenache, vignes de 50 à 80 ans, un vin extraordinaire, vinifié uniquement dans les meilleurs millésimes, à la palette aromatique riche, un vin qui rappelle le chocolat, le gibier ou le cigare, avec des notes de cerise confite, des épices, très appréciable à l’apéritif ou sur des desserts au chocolat, justement Le Rasteau doré Vintage, pur Grenache, vigne de 50 ans, toujours délicat, au nez de liqueur de mirabelle, aux arômes de fruits compotés et de fruits secs, est un véritable plaisir en apéritif. Exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir.

CAVE les COTEAUX de VISANVISAN CAVE les COTEAUX de VISAN

CAVE les COTEAUX de VISAN

(VISAN)
Christiane et Théo Théodosiou
BP 22
84820 Visan
Téléphone :04 90 28 50 80
Télécopie : 04 90 28 50 81
Email : cave@coteaux-de-visan.fr
Site : www.coteau-de-visan.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La Cave vient de se doter d’un superbe espace dégustation-vente, où l’on se fait plaisir avec ce CDR-Visan cuvée du Marot 2007, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de grande évolution. Il y a encore ce CDR-Visan Villages Garde des Lions rouge 2008, aux tanins fondus, au bouquet complexe avec ces notes de petits fruits mûrs légèrement épicés, de bonne évolution comme le Lou Calin rouge 2007, avec ce nez intense de fruits rouges et d’épices aux accents de garrigue, de bouche très soyeuse et ample. Excellent CDR Bio rouge 2009, vin issu de raisins en conversion vers l’agriculture biologique, où dominent des senteurs de cassis et de griotte, de bouche corsée où l’on retrouve la fraise des bois cuite, un vin typé, coloré et parfumé, alliant rondeur et structure. Belle cuvée Notre-Dame des Vignes 2006, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, concentré, associant finesse et structure, densité et distinction. La cuvée Anvis 2009, un CDR rouge issu de raisins en conversion vers l’Agriculture Biologique (70 % Grenache, 20 % Syrah, 10% Carignan,), de belle robe rouge grenat soutenu, corsé et fin à la fois, avec des notes intenses de fruits surmûris, de robe pourpre, un vin puissant, bien charpenté, à déboucher sur un rôti. “Cette cuvée, précise Christiane Théodosiou, est l’aboutissement d’une expérience commencée l’an passé, avec plusieurs viticulteurs qui se sont lancés dans la viticulture bio; mon mari Théo Théodosiou est l’œnologue et détermine avec Catherine Thomas, notre technicienne viticole, les meilleures parcelles pour réaliser cette nouvelle cuvée”. À ses côtés, cette remarquable cuvée Saint-Vincent 2006 (vieilles Vignes), élevée en fûts de chêne durant 12 à 18 mois dans la magnifique Cave de vieillissement creusée dans le safre, un vin qui offre une belle robe rubis, une bouche puissante, où les arômes très complexes du nez (fruits noirs, grillé, épices) sont soutenus par une structure harmonieuse et une finale longue subtilement poivrée, les tanins sont fermes et bien équilibrés, de très bonne évolution, à découvrir sur une cuisine épicée. Excellent CDR 2009, de belle couleur grenat, au nez de sous-bois et de griotte, associant finesse et charpente. Autre réussite, le CDR-Visan rouge Grande Réserve 2006 (70% Grenache, 15% Syrah et 15 % Mourvèdre issus de vieilles Vignes sélectionnées et vendangées à la main) de jolie robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs (griotte) et de sous-bois en finale. La cuvée Femmes 2009, symbole de l’éternel féminin, élue par un jury de dégustatrices sous la présidence d’Isabelle Forêt, spécialement adaptée aux goûts des femmes, rond mais corsé, où dominent les fruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche, très abordable. Tout aussi séduisant, ce CDR-Visan Villages Garde des Lions rosé, de robe délicate, alliant nervosité et rondeur, idéale sur les terrines, très bien vinifié comme le CDR-Visan Villages Garde des Lions blanc, aux arômes floraux où l’on retrouve l’abricot frais et l’acacia, tout en finesse, suave et distingué, d’une belle persistance en bouche. Le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.