– Lamarche, toujours au sommet


Domaine François LAMARCHEVOSNE-ROMANÉE Domaine François LAMARCHE

Domaine François LAMARCHE

(VOSNE-ROMANÉE)
François et Marie-Blanche Lamarche
9, rue des Communes
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 07 94
Télécopie : 03 80 61 24 31
Email : domainelamarche@wanadoo.fr
Site : www.domaine-lamarche.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin. Formidable Grand’Rue Grand Cru Monopole 2008, un Monopole des Lamarche, promu au rang de Grand Cru depuis 1991. Un sous-sol d’exception entre la Tâche et la Romanée Conti, qui donne à ce vin une qualité exceptionnelle digne de ses plus illustres voisins. Un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, encore très jeune, superbe, concentré et très parfumé en finale. Le 2007, envoûtant, de belle robe pourpre, avec des arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample, soyeux, de bonne bouche avec des connotations subtiles de cerise confite et de sous-bois, de grande garde. Superbe 2006, d’une très grande typicité, un vin authentique comme on les aime, de robe pourpre, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, qui associe charpente et distinction, charnu, qui devrait tenir toutes ses promesses. Le 2005 est l’archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre…) à la subtilité d’une matière pleine et riche, un très grand vin, de très grande garde. Le 2004, très racé, de robe grenat profond, au nez complexe où dominent les fruits cuits, légèrement épicé, est légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, un vin gras, de grande garde. Le 2003 est un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme au palais, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante, très prometteur. Le 2002 est une très belle réussite, de belle robe grenat, riche et structuré, au nez intense où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, riche et long, savoureux, de lente évolution. À la suite, le Clos-Vougeot 2008, complexe et gras, un vin complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, alliant puissance et finesse, de garde. Superbe Grands-Échezeaux 2007, au nez complexe de cassis mûr et de violette, corsé, un très grand vin de robe pourpre foncé, intense en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, très classique. Beau 2006, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre. Remarquable Vosne-Romanée Premier Cru Les Chaumes, un vin aux tanins amples et soyeux, riche et soyeux, toujours très marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de grande évolution. Le Bourgogne Passetoutgrain est régulièrement une réussite, ce qui n’est pas si courant.

* Calon-Ségur au sommet


Château CALON-SÉGURSAINT-ESTÈPHE Château CALON-SÉGUR

Château CALON-SÉGUR

(SAINT-ESTÈPHE)

Denise Gasqueton

33180 Saint-Estèphe

Téléphone :05 56 59 30 08

Télécopie : 05 56 59 71 51

Email : calon-segur@calon-segur.fr

Calon-Ségur est l’un des vins les plus racés de Bordeaux, et bénéficie, pour un tel niveau qualitatif, d’un rapport qualité-Prix qui devrait en faire réfléchir plus d’un, ceci expliquant tout naturellement qu’il parvienne au sommet dans notre Classement. Les références historiques ne manquent pas à Calon, qui doit son nom à une petite embarcation utilisée au Moyen Âge pour transporter le bois d’une rive à l’autre, le village s’appela d’ailleurs Saint-Estèphe-de-Calon pendant longtemps. Le domaine, dirigé par Denise Gasqueton, s’étend sur 94 ha de vignes sur le terroir de Saint-Estèphe, et regroupe les Châteaux Calon-Ségur, Marquis de Calon (seconde marque de Calon) et Capbern Gasqueton, un Grand Cru Bourgeois tout en finesse. Ce Saint-Estèphe 2008 est l’archétype de ce que doit être un grand vin typé de Bordeaux, concentré, de robe foncée, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis, la groseille et le cuir, charpenté et gras, de bouche puissante dominée par les fruits cuits à noyau et les sous-bois, de grande garde. Superbe 2007, concentré, avec des arômes bien présents de fruits noirs et rouges, ample et gras, un vin qui a beaucoup de charme et d’élégance, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins marqués mais qui se fondent bien par la suite, d’une belle persistance, prometteur. Le 2006 est l’une des plus belles réussites de la propriété, marqué par son terroir, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de truffe et d’humus, bien charnu comme il se doit, ample et très harmonieux, dense et coloré, de grande garde, Exceptionnel 2005, un très grand vin, gras, parfumé, bien typé, corsé, au nez intense, de bouche concentrée avec des nuances de truffes et de réglisse, puissant et racé à la fois, qui mérite une cuisine élaborée et surtout un peu de patience, tant il est prometteur. Prix très sages, et largement justifiés, ce qui n’est pas rien.

– Les Pouilly-Fumé sont au meilleur de leur forme

Le vignoble s’étend sur les bords de la Loire. En 1937, Pouilly devient l’un des premiers vignobles d’AOC. Environ 1 150 ha sont en production (45 ha de Chasselas pour l’AOC Pouilly-sur-Loire, et le reste de Sauvignon pour l’AOC Pouilly-Fumé). La production annuelle est d’environ 50 000 hl. Sols argilo-calcaires, marnes kimméridgiennes, argile à silex, calcaires portlandiens créent des types de sols variés. Le mot “Fumé” serait dû à la fine pruine grise dont les grains de Sauvignon se recouvrent. Des vins superbes.


Francis BLANCHET

Francis BLANCHET

(POUILLY-FUMÉ)

Le Bouchot 33 et 35, rue Louis-Joseph-Gousse
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 05 90
Télécopie : 03 86 39 13 19
Email : francisblanchet@orange.fr
Site : www.vins-francis-blanchet.fr

Beau Pouilly-Fumé Silice 2009, marqué par son terroir argilo-siliceux (vignes de 20 ans), issu d’un pressurage direct, sans macération, qui possède cette pointe de “fumé” de caractère, un vin de jolie teinte, très parfumé avec des nuances de poire et de lis, d’une bouche à dominante de pomme et de tilleul, tout en subtilité. Le Pouilly-Fumé Kriotine 2009, Sauvignon issu de sélection massale de très vieilles vignes, fermentation avec des levures indigènes, pressurage immédiat (sans macération) lent et à faible pression, a des arômes d’amande et d’agrumes, un très joli vin, complexe et rond. Beau Pouilly-Fumé Calcite 2009, pur Sauvignon, vignes de 20 ans et élevage en cuves Inox, provenant pour sa part de sols 100 % de marnes kimméridgiennes, à dominante de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, alliant élégance et structure.


CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE

CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE

(POUILLY-FUMÉ)
Directeur : Christophe Denoël
Les Moulins-à-Vent – BP 9
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 10 99
Télécopie : 03 86 39 02 28
Email : caves.pouilly.loire@wanadoo.fr
Site : www.cavespouillysurloire.com

Au sommet. Une cave de premier ordre qui vinifie environ 15% de la production. Le Pouilly-Fumé Les Chevalières 2008 développe ces notes de fumé bien spécifiques, un vin de robe brillante et limpide, au nez fleuri avec des nuances de pêche et de lis, typé comme on les aime. Beau 2007, où la nervosité et le gras se marient pleinement, un nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette. Très savoureux Pouilly-Fumé Tonelum Vieilles Vignes 2008, fort bien élevé en fûts de chêne, riche en bouquet, très harmonieux, aux nuance de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue, à déboucher sur des crustacés. Leur Pouilly-Fumé Les Moulins-à-Vent blanc 2009 a un nez subtil et persistant d’aubépine, un vin qui demande une cuisine assez riche comme une volaille à la crème. Le Coteaux-du-Giennois Les Tuileries 2009 est tout en fruits et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, un vin de jolie robe dorée, qui allie finesse et structure, un beau millésime, tout en bouche comme ce Coteaux-du-Giennois Quercus 2008, un vin corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits et les épices, de belle bouche ample, fruitée et persistante, très réussi.


Domaine CHAMPEAU

Domaine CHAMPEAU

(POUILLY-FUMÉ)
Franck et Guy Champeau
Le Bourg
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 61
Télécopie : 03 86 39 19 44
Email : domaine.champeau@wanadoo.fr
Site : www.domainechampeau.com

Un domaine de 15 ha en Sauvignon et 1,5 ha en Chasselas. Troisième génération. Vous aimerez comme nous ce Pouilly-Fumé Silex 2008, marqué par son terroir, avec ce goût épicé et minéral de “pierre à fusil”, intense, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance d’arômes, avec des nuances de pêche, de pain brioché et de tilleul, riche au nez comme en bouche. Le 2007 est richement bouqueté, un vin fin, très persistant, alliant puissance et élégance. Le Pouilly-Fumé cuvée Vieilles Vignes, élevé en barriques, très marqué par ce sol de Silex (pur Silex, sur sols argilo-calcaires, argile à Silex, calcaire), ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, est de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Excellent Pouilly-Fumé 2009 (sol argilo-calcaire, argile à Silex, calcaire portlandien), aux accents de citron et d’agrumes, est de bouche puissante et persistante, de belle robe, d’une jolie finale florale. Très joli Pouilly-sur-Loire, pur Chasselas, au nez de noisette et de fruits frais, bien rond, classique et aromatique, très agréable.

Patrick COULBOIS

Patrick COULBOIS

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 69
Télécopie : 03 86 39 12 14
Email : patrick.coulbois@wanadoo.fr
Site : www.patrick-coulbois.fr

Prend du galon dans le Classement 2011, et c’est bien mérité. Ce vigneron a créé son domaine en 1974 (9 ha dont 8,30 ha de Pouilly-Fumé et 0,70 ha de Pouilly-sur-Loire). Superbe Pouilly-Fumé Les Cocques 2009, issu des coteaux à silex de la colline de Saint-Andelain provenant de sols d’argile et de silex qui se trouvent au sommet de la butte de Saint-Andelain. Toujours très marqué par son terroir, avec des arômes d’agrumes frais, un vin de bouche persistante, suave et puissant, d’une très belle finale aromatique, vraiment savoureux, à déboucher aussi bien sur une langouste que sur du veau grillé. Le 2008, très racé, marqué par son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse, mêle nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, avec des nuances de fleurs blanches et de brioche. Le Pouilly-Fumé 2009, issu du terroir d’argile à silex des coteaux de Saint-Andelain, aux connotations subtiles de petites fleurs blanches, avec cette pointe d’épices caractéristique, est très parfumé, un vin sec et gras à la fois comme il se doit, de bouche savoureuse.

Scev André DEZAT et Fils

Scev André DEZAT et Fils

(POUILLY-FUMÉ)

Rue des Tonneliers Chaudoux
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 38 82
Télécopie : 02 48 79 38 24
Email : dezat.andre@terre-net.fr

On ne peut qu’apprécier ce Pouilly-Fumé Domaine Thibault 2008, pur Sauvignon sur sol de caillottes et de marnes kimméridgiennes, élevé en cuves Inox, très caractéristique de son terroir, de bouche harmonieuse où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère. Le Pouilly-Fumé 2009, tout en délicatesse d’arômes, de jolie teinte, intense au nez comme en bouche, est un vin ample, distingué, associant vivacité et suavité. Goûtez aussi le Sancerre blanc Les Celliers Saint-Romble 2009, marqué par ce sol de silex, tout en nuances, de belle robe, typé et aromatique, épicé avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches.

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 11 83
Télécopie : 03 86 39 11 65
Email : landrat-guyollot@wanadoo.fr

Le domaine est exploité par la famille depuis sa création au xviie siècle (15 ha dont 14 en Sauvignon et 1 en Chasselas, sur un terroir de marnes kimméridgiennes et de silex, de sols argilo-calcaires et siliceux). Remarquable Pouilly-Fumé La Rambarde 2009 (100% Sauvignon, sol argilo-calcaire, élevage sur lies fines), très bien vinifié, au nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant en bouche, avec une note de fraîcheur caractéristique. Savoureux 2008, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix fraîche, vraiment très agréable, d’une longue finale. Goûtez aussi le Pouilly-Fumé Gemme d’Eau 2009, qui allie charpente et nervosité à la fois, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de noix. Intense, le Pouilly-Fumé Gemme de Feu 2009, est de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité. Très joli Pouilly-sur-Loire La Roselière 2009, pur Chasselas, sol siliceux, avec ces notes de fleurs et de noisette spécifiques, un vin tout en charme, à prévoir sur une friture.

* Le charme indéniable des meilleurs Lalande-de-Pomerol

L’appellation, limitrophe de Pomerol et de Saint-Émilion, s’étend sur les communes de Lalande-de-Pomerol et de Néac. Elle est traversée par la RN 89, grand axe routier, et un petit cours d’eau, la Barbanne. Proche du confluent de la Dordogne et de l’Isle, Lalande-de-Pomerol, protégé sur son flanc sud-ouest par le tertre de Fronsac, reçoit l’influence de l’océan Atlantique. L’appellation bénéficie d’un climat ensoleillé, chaud et humide, particulièrement propice à la culture de la vigne. Le sol est argileux ou argilo-graveleux à l’est, graveleux au nord, puis de plus en plus sableux vers l’ouest. Provenant d’anciennes alluvions, le sous-sol présente des traces d’oxyde de fer que l’on nomme ici “crasse de fer”, ainsi que des dépôts décalcifiés durcis et rougis de quartz, de silex et de granit.

Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
J.-M. Bertrand et J. Dupas
3, Bechereau
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
Site : www.chateaubechereau.com

Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2008 élevé en fûts de chêne, coloré, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez de cassis et d’épices, associant rondeur et structure, de très bonne garde. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2008, avec des notes de mûre et de griotte, riche en couleur, allie finesse et structure, aux tanins soyeux. Au sommet avec ce Montagne-Saint-Émilion Montagne Saint-Émilion cuvée Spéciale 2008 élevée en fût de chêne, riche en arômes, d’une belle structure, avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits cuits et d’humus, très équilibré. Le 2007, de belle couleur, ample et parfumé, corsé, aux tanins enrobés, un vin harmonieux, très savoureux, dominé par le cassis, la prune et l’humus, tout en bouche, qui s’accordera parfaitement avec un onglet. Beau 2006, de belle robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le Montagne Saint-Émilion 2008, alliant charpente et velouté en bouche, est un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois.Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2008 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, très représentatif du millésime, de robe grenat, un vin équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Beau 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine 2007, parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution comme le prouve le 2003, d’une couleur profonde, d’une grande subtilité, complet, aux tanins soyeux, d’une belle finale. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2008, au bouquet subtil, aux notes de violette et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, corsé.


Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Un vignoble de 17 ha, complanté de Merlot pour 88% et de 12% de Cabernet franc. Une référence avec ce Lalande-de-Pomerol 2008, très harmonieux, aux notes fruitées (cassis) et épicées, dense, riche en matière, un vin souple et ferme à la fois, d’excellente évolution. Le 2007, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de bonne base tannique, ample et solide. Le 2006, aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et les épices, a une très bonne charpente et une belle harmonie au palais. Beau 2005, bien élevé, au nez intense (sous-bois), qui développe en bouche des arômes de cassis et d’épices, avec des tanins mûrs et bien équilibrés, un vin d’excellente évolution. Le 2004 commence à s’ouvrir, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), de jolie structure, ample et fin, corsé en bouche.


Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

Situé sur une croupe graveleuse dans la partie sud de la commune de Lalande-de-Pomerol. Le terrain argileux où dominent les cailloux est très pauvre en humus, un sol où se plaisent particulièrement les cépages traditionnels Merlot et Cabernet franc. Un vaste cuvier permet une vinification avec contrôle des températures. Le vin est ensuite soutiré en barriques de chêne pour y être conservé 18 mois. Cela donne ce remarquable Lalande-de-Pomerol 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, un vin très équilibré, de garde bien entendu. Beau 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, un vin souple, de belle base tannique, corsé et charpenté comme il le faut. Il y a aussi, toujours disponibles, les millésimes suivants du Saint-Émilion GCC Château Matras. Le 2007, de robe pourpre, est riche au nez comme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et soyeux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, mêlant structure et finesse, de belle évolution.


Château BROUARDLALANDE-DE-POMEROL Château BROUARD

Château BROUARD

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea des Vignobles Bonhomme

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 17 75
Télécopie : 05 57 74 04 46

Un propriétaire sympathique qui couve son vignoble de 3,5 ha sur des terres argilo-graveleuses, accompagnées de crasses de fer. Très savoureux Lalande-de-Pomerol 2008, de robe intense, aux tanins fermes et soyeux, au nez complexe (cerise, truffe), alliant rondeur et charpente, très équilibré, de bouche ample, de très bonne garde. Le 2007, médaille de Bronze au concours de Bordeaux vins d’Aquitaine, épicé comme il se doit, est un vin qui développe un nez où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finesse, charnu. Le 2006, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle finale. Beau 2005, aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé comme il se doit, corsé, ferme, qui associe distinction et richesse. Goûtez également son Lussac-Saint-Émilion Château Le Bourdil 2007, issu d’un domaine de 10 ha sur des coteaux argilo-calcaires, un vin complet, avec ses notes de cuir, ample, séveux, associant structure et finesse, de belle robe intense, de bonne garde. Le 2006 est une réussite, au nez puissant où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, aux tanins agréablement présents et fondus à la fois.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : louis.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

www.canon-chaigneau.com Vous aimerez comme nous leur Lalande-de-Pomerol 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Beau 2005, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement épicé comme il se doit, vraiment très réussi, de garde. Le 2003, très aromatique, est bien charpenté, aux connotations de framboise macérée, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins présents et savoureux, de bouche subtilement poivrée. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique souple, de très bonne charpente, très abordable. Beau 1998, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, typé, de bouche très harmonieuse, parfait sur un civet.

Domaine du GRAND ORMEAULALANDE-DE-POMEROL Domaine du GRAND ORMEAU

Domaine du GRAND ORMEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean-Paul Garde

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : garde@domaine-grand-ormeau.com
Site : www.domaine-grand-ormeau.com

Belle réussite avec ce Lalande-de-Pomerol 2008, où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin corsé, aux tanins présents et savoureux, d’un bel équilibre, qui demande un peu de patience. Le 2007 est très parfumé, tout en bouche, savoureux et complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin très équilibré, qui mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices et de griotte. Le 2006, alliant charpente et velouté en bouche, est très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois. Très beau 2005, avec ce nez puissant et subtil à la fois, marqué par des notes de petits fruits noirs très mûrs, un vin tout en couleur et en matière, aux nuances persistantes de groseille et d’humus. Il y a aussi le Montagne-Saint-Émilion Château Vieux-Goujan 2008, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau et une touche de violette, structuré, avec des tanins soyeux, tout en rondeur. Goûtez aussi le Pomerol Château La Truffe, Merlot majoritaire et parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, corsé et savoureux, très racé, de couleur grenat, d’une belle concentration, un cru qui allie distinction et richesse aux tanins bien équilibrés, légèrement épicé en finale.

Château MARCHESSEAU

Château MARCHESSEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Frédéric Garde
2, Marchesseau
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : contact@chateau-marchesseau.com
Site : www.chateau.marchessea.com

Toujours au sommet de son appellation avec ce Lalande-de-Pomerol 2008, très classique, de robe pourpre, aux connotations de cassis mûr et de griotte, fondu mais puissant, un vin structuré, aux tanins riches et veloutés à la fois. Savoureux 2007, très parfumé (épices, réglisse…), un beau vin corsé, concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, de robe intense, harmonieux, de bouche dominée par les petits fruits rouges cuits, ample et soyeux. Le 2006, de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, allie charpente et souplesse, de bouche ferme et ronde.

Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

Château des MOINES

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea Du Château des Moines Patrick Merle et Jean Darnajou

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Très bien classé, et c’est bien mérité. Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Un travail traditionnel (labour, enherbement…), des techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur…), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% de Malbec)… Le tout se retrouve dans leur Lalande-de-Pomerol cuvée Prestige 2008, bien élevé en fûts neufs, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde. S’il en reste, procurez-vous le 2006, charmeur, un vin bien charnu, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et les petits fruits rouges, ample et gras en bouche. La cuvée Tradition 2008 est un vin bien corsé, alliant une charpente réelle à une jolie rondeur. Le 2007, aux senteurs délicates de petits fruits confits et de sous-bois, est riche en couleur comme en matière, aux tanins ronds mais bien présents, un beau vin charnu et souple à la fois. Excellent 2006, de couleur rubis, de bouche classique, de charpente soutenue, ferme et persistant, riche et parfumé, avec ses tanins mûrs.

Château MONCETSLALANDE-DE-POMEROL Château MONCETS

Château MONCETS

(LALANDE-DE-POMEROL)
Mr De Jerphanion

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 19 33
Télécopie : 05 57 51 56 24
Email : moncets@moncets.com
Site : www.moncets.com

Depuis cinq générations, la famille de Louis-Gabriel de Jerphanion est enracinée au Château Moncets (20 hectares de vignes), à la croisée des appellations prestigieuses que sont Pomerol, Lalande de Pomerol, Saint-Émilion et Montagne-Saint-Émilion. Cette propriété est l’une des rares de l’appellation Lalande-de-Pomerol à arborer sur ses terres un Château, grande et belle demeure du XIXe siècle qui possède un magnifique parc ombragé où la Confrérie des Vins de Lalande-de-Pomerol a coutume de se réunir. On y savoure ce beau Lalande-de-Pomerol 2008, de couleur grenat, riche en arômes, où dominent les fruits rouges frais et une note poivrée, de bonne bouche avec des tanins fondus, élégant et complexe. Le 2007, de robe grenat, est un beau vin équilibré et ample, puissant, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité et une belle longueur en bouche, très persistant, de belle évolution. Savoureux 2006, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras en bouche, un vin charnu et structuré, d’excellente évolution. Remarquable 2004, au nez de truffe et d’humus, un vin corsé, de très belle charpente, d’une belle finale, typé et intense. Autre valeur sûre, le Montagne-Saint-Émilion Château La Bastidette 2008 est charnu et typé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs et de sous-bois, de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007, mêlant structure et finesse, est de robe intense, et développe des tanins soyeux en finale.

Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE

(LALANDE-DE-POMEROL)
Claude et Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Une place enviable dans le Classement pour cette propriété familiale depuis plus de 5 générations, de 7,5 ha sur un plateau sablo-limoneux et caillouteux. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Coup de cœur pour ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2008, un vin de couleur profonde, aux tanins fondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux, de belle charpente, de garde. Le 2007 est vraiment une réussite, charmeur, au nez intense de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine. Le 2006, de teinte brillante, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, tout en nuances aromatiques, corsé, fin et charnu à la fois, qu’il faut ouvrir sur un confit de porc.

* La race du Gevrey-Chambertin

Ici, les sols sont calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, donnant puissance et rondeur. Vignobles de pente, Gevrey produit ses communales entre 240 et 280 m, et ses Premiers et Grands Crus entre 260 et 320 m. Le vignoble recouvre 380 ha sur les villages de Gevrey-Chambertin et Brochon. Les Grands Crus, dont la spécificité propre à chacun est un bon exemple de l’extrême complexité des terroirs bourguignons.

Les Grands Crus sont le Chambertin, le Chambertin Clos de Bèze, Chapelle-Chambertin, Charmes-Chambertin, Mazoyères-Chambertin, Griotte-Chambertin, Latricières-Chambertin, Mazis-Chambertin, Ruchottes-Chambertin. Le Chambertin est l’un des plus beaux crus de la région, très caractéristique d’un terroir situé sur une pente douce, au sol calcaire enrichi de marnes rouges ferrugineuses. Aux côtés du Chambertin, trois “cousins” restent très proches qualitativement et tiennent la tête des autres très grands vins de cette commune : Mazis et Latricières-Chambertin, puis Charmes-Chambertin, et de beaux Premiers Crus comme Les Cazetiers, Le Clos Saint-Jacques, Aux Échezeaux, La Combe aux Moines. Suit l’appellation Gevrey-Chambertin (environ 20 % classés en Premiers Crus). Voici les incontournables !

Pierre BOURÉE Fils

Pierre BOURÉE Fils

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Louis, Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 25
Télécopie : 03 80 51 85 64
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
Site : www.pierre-bouree-fils.com

Maison fondée en 1864. Vous aimerez comme nous ce Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2007, de robe grenat, de couleur rubis, avec des notes de violette et d’humus, typé par ce terroir particulier, riche, aux tanins équilibrés mais soyeux, ferme et persistant, de belle évolution. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, marqué par son terroir, avec ses notes subtiles de pruneau confit, d’un beau rouge foncé brillant, un très beau vin, où s’entremêlent les épices et la vanille au palais, qui associe structure et suavité en bouche, bien charnu. Le Pernand-Vergelesses blanc 2008 est intense et floral, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, gras, ample et persistant, très aromatique. Excellent Pernand Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2007, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche. Beau Pommard 2005, équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais, humus…), avec cette pointe de griotte en finale.


Domaine DUROCHÉ

Domaine DUROCHÉ

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Pierre Duroché

21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 82 77
Télécopie : 03 80 34 34 20
Email : duroche.gilles@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/duroche
Site : www.duroche.com

Quatrième génération de vignerons, Gilles Duroché, ainsi que son fils Pierre possèdent et exploitent le Domaine Duroché. Depuis la succession, en 1980, des vignes et de l’établissement vinicole de son père, Philippe, à Gevrey-Chambertin, Gilles a continué l’acquisition de parcelles sur la commune. Aujourd’hui le Domaine possède plus de 8 ha de vignes (en fermage) à travers 8 appellations. Sols calcaire et argilo-calcaire en coteaux, exposition est. Envoûtant Charmes-Chambertin 2007, racé, concentré et parfumé, au nez dominé par les fruits cuits et la truffe, de bouche complexe aux connotations typiques de mûre, de poivre et de sous-bois, d’une belle structure, un vin qui allie charnu et distinction, tout en bouche, de garde. Remarquable 2005, de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et d’épices, complexe, d’une très belle charpente, aux tanins riches, un vin bien corsé, poursuit sa belle évolution. Beau Chambertin Clos de Bèze 2006, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet délicat où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d’humus et de réglisse, de couleur pourpre soutenu, un vin distingué et complexe, tout en arômes, d’une belle finale. Le Premier Cru Lavaud Saint-Jacques 2008, très parfumé (petits fruits rouges frais, humus…), ample, un vin qui allie structure et élégance.


Domaine ESMONIN

Domaine ESMONIN

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Frederic Esmonin
12, rue du Chêne
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 89 28
Télécopie : 03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Au sommet avec ce Ruchottes-Chambertin 2009, un beau vin concentré, aux senteurs de cerise et de sous-bois, d’une grande finesse aromatique, qui dégage en bouche des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe, très typé. Le 2008 est un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fruits rouges, d’épices et de sous-bois, dense et complexe. Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2008, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de très bonne évolution. Il y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2009, très racé, de robe grenat profond, au nez où dominent la prune et le cuir, légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, un vin gras, de grande garde. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2008 est de belle robe grenat, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de cannelle, riche et long en bouche, puissant, savoureux comme le Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes Les Jouisses 2008, particulièrement réussi, d’un beau rouge grenat, suave, avec ces connotations subtiles de fruits rouges et de violette, très harmonieux, aux tanins fondus.


Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

Philippe LECLERC

(GEVREY-CHAMBERTIN)

9, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 72
Télécopie : 03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
Site : www.philippe-leclerc.com

Au sommet. Superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, de couleur rubis intense, avec un nez où dominent la groseille et les épices, un vin qui associe richesse et harmonie, très prometteur. Le 2006, suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes subtiles de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2007, associant puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vin coloré et intense, très parfumé (petits fruits, humus), d’excellente évolution. Le 2006, un vin puissant et coloré, aux nuances de poivre, d’humus et de griotte, très équilibré, d’une belle harmonie au palais, avec ses pointes de petits fruits mûrs légèrement épicés, qui demandent à se fondre. Remarquable 2005, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, bien équilibré, alliant structure et velouté en bouche, ample et gras, de garde, bien sûr. Beau Chambolle-Musigny 2008, tout en distinction, savoureux, de robe grenat, intense au nez comme aux papilles, distingué, au bouquet présent avec des notes de réglisse et de groseille, d’excellente évolution. Le Gevrey Les Champeaux 2007 développe des notes classiques de cassis et de sous-bois, un vin ferme et dense en bouche, bien typé comme il se doit, parfait sur une bécasse.


Domaine MARCHAND Frères

Domaine MARCHAND Frères

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Denis Marchand
1, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :06 84 37 47 12
Télécopie : 03 45 83 48 31
Email : Dmarc2000@aol.com
Site : www.domainemarchandfreres.com

Le Domaine existe à Morey-Saint-Denis depuis sept générations. En 1983, il s’agrandit encore par l’acquisition d’une ancienne maison de vigneron située au cœur de Gevrey-Chambertin. Le Bâtiment actuel date du début du 18ème siècle et fût érigé sur une cave où le propriétaire élevait les vins de sa propriété et le laissait viellir en bouteilles. Vignes de 40 ans, vendanges manuelles et élevage en fûts de 1 à 3 vins pour ce Chambolle-Musigny Vieilles Vignes 2008, ample et parfumé (fraise des bois, épices), corsé, aux tanins équilibrés, ferme et persistant, de bonne évolution comme le Morey-Saint-Denis Premier Cru cuvée Eline rouge 2008, de belle matière, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré. Remarquable Charmes-Chambertin Grand Cru 2008, riche et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, de bouche puissante, un vin bien évidemment encore très jeune. Excellent Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2008, un vin coloré et complexe, au nez à la fois intense et subtil où se retrouvent la griotte mûre et une touche épicée.

Domaine Henri REBOURSEAU

Domaine Henri REBOURSEAU

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Jean de Surrel
10, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 88 94
Télécopie : 03 80 34 12 82
Email : domaine@rebourseau.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands Vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut donner le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin.” Exceptionnel Chambertin Grand Cru 2006, marqué par son terroir, un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typé, charpenté, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien corsé. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnu, vraiment formidable. Superbe Mazis-Chambertin 2004, de robe pourpre, qui allie charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution, comme ce 2002, un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante. Envoûtant Charmes-Chambertin Grand Cru 2004, au nez puissant de mûre et de cassis, ample et solide, de bouche soyeuse et riche. Le Clos Vougeot 2005 n’a rien à lui envier, aux tanins soyeux et riches à la fois, un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, classique, de grande évolution comme en atteste ce superbe 2000, aux arômes de musc, de groseille et de réglisse, complexe en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, un vin d’une ampleur réelle et persistante, très typé, de bouche puissante.

* Les Bandol qui sont à prendre (très) au sérieux

Limitée par un grand cirque de collines, partant du fond du golfe des Lecques pour monter vers Le Castellet, longer les gorges d’Ollioules et revenir vers Sanary, l’appellation Bandol n’a rien de commun avec celle des Côtes-de-Provence. Ce sont les rouges qui tiennent le haut du pavé. Issus principalement du fabuleux cépage que peut être le Mourvèdre (qui apporte bouquet, corps et rondeur), les meilleurs vins de Bandol peuvent être exceptionnels. Amples, élégants, puissants, gras et très aromatiques, ils donnent toute leur véritable mesure après quelques années de vieillissement. Ceux-là bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix. Les rosés sont vraiment remarquables, ainsi que les blancs.

Actualité du vignoble
Classement Provence-Corse
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

la BASTIDE BLANCHEBANDOL la BASTIDE BLANCHE

la BASTIDE BLANCHE

(BANDOL)
Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : bastideblanche@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin (ce qui est très rare, dans les 3 couleurs). Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’allie à une structure et à une typicité hors-pair. “Dans le millésime 2009 (rendements faibles : 34 hl/ha), nous précise-t-il, les rosés sont très marqués Mouvèdre. La vendange était très belle, les raisins en parfait état sanitaire. On est tout-de-suite séduit par ces arômes d’agrumes, un bel équilibre, les acidités correctes, et cette robe d’un rose très pâle. Nous avons refroidi la vendange avant le pressurage pour conserver au mieux la qualité des raisins. Dans ce millésime, il fallait mieux être équipé pour travailler dans des conditions idéales. Cela va être un millésime très typé Bandol. Les blancs sont floraux et gras.” Son vignoble de 28 ha est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds, graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanéou 2008, issu du Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha, vignes de 35 ans), non filtré, de couleur grenat, complexe, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, un vin tannique et charnu, de garde. Le 2007, encore jeune, est dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, un vin très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche. “Le 2007 est très réussi car les vendanges étaient très saines, poursuit Michel Bronzo. Nous avons eu une année de sécheresse, surtout l’hiver, où les pluies ont manqué. Le fort mistral a bien ventilé les raisins, mais, la conséquence de ce changement climatique, c’est que nous produisons dorénavant moins de volume, 32 hl/ha pour le 2007, c’est vraiment peu ! Il ne pleut plus durant l’automne et l’hiver donc, les réserves ne se remplissent pas et ce déficit hydrique se répercute à la production qui est à la baisse, à Bandol – 6% et chez moi, à la Bastide Blanche -18%. Depuis 1998, il faut bien constater que nous avons eu des millésimes extraordinaires. En rouge, il reste quelques 2005 et le millésime 2006. C’est un vin qui a bien évolué, dans la lignée du 2005, où l’on retrouve des arômes de fruits très mûrs, très flatteurs, avec des tanins denses et soyeux.” Pour la bonne bouche, il y a encore ce beau Bandol cuvée Estagnol 2005, non encore à maturité, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample, un vin qui poursuit sa belle évolution. Beau 2004, d’une très grande complexité aromatique, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus…). La Bastide Blanche rosé 2010 est un vin gras avec une pointe d’acidité qui parfait son équilibre, intense au nez comme en bouche, particulièrement charmeur, tout en persistance d’arômes comme ce blanc 2009, d’un beau jaune vif clair et brillant, une cuvée ample et parfumée, conjuguant finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet aux notes de fleurs blanches et de citronnelle.


Château des BAUMELLES

Château des BAUMELLES

(BANDOL)
Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20 et 04 42 08 84 80
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : earl.bronzo@wanadoo.fr

L’autre propriété de Michel Bronzo s’étend sur 12 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, plantées en coteaux sur un sol argilo-calcaire. On applique ici une méthode de culture traditionnelle biologique, bannissant les produits chimiques de synthèse, impliquant un travail du sol et l’utilisation de traitements uniquement à base de cuivre et de soufre ainsi qu’un apport en matière organique animale. Puissant Bandol rouge 2008 (90% Mourvèdre et 10% Grenache), issu de petits rendements de 25 hl/ha en raison de son terroir aménagé en restanques, dont la vendange est bien évidemment manuelle avec un égrappage total, la cuvaison est longue, tout comme l’élevage de 22 mois en foudres, d’une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin puissant et de très bonne garde. Le 2007, aux notes de cassis, de prune et d’épices, est coloré, ferme, aux tanins riches et savoureux, de bouche intense, de garde. Le 2006 est marqué par son terroir, avec ces nuances intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, un vin charnu et parfumé, aux tanins puissants mais fondus. Le Bandol rosé 2010 (pressurage direct, terroir argilo-calcaire), de robe limpide, au nez de fraise, est sec et friand, vif et parfumé en bouche.


Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

Domaines BUNAN

(BANDOL)
Pierre et Paul Bunan

83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 98 58 98
Télécopie : 04 94 98 60 05
Email : info@bunan.com
Site : www.bunan.com

Au sommet. Pierre et Paul Bunan, secondés par leurs enfants, Claire et Laurent, peuvent être fiers du travail effectué avec acharnement qu’ils ont réalisé sur ces terres de Bandol, créant l’une des plus belles entités qui soient. Leurs 2 crus possèdent chacun une spécificité propre. Ce Bandol Château de La Rouvière rouge 2006, de bouche charnue, de belle robe grenat, est riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de griotte, d’excellente évolution. Le 2005 est très puissant en couleur comme en arômes, un vin qui fleure bon les fruits mûrs et les épices (mûre, cassis, poivre…), légèrement poivré en finale, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer. Le Château La Rouvière blanc 2009 est typé, très charmeur, ample, équilibré, d’une bonne acidité, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, tout en suavité, vraiment remarquable. Le Château La Rouvière rosé 2009, médaille d’Argent au concours général Agricole Paris 2010, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche épicée, un vin ample et fruité. Remarquable Bandol Moulin des Costes rosé 2009, est toujours dans le peloton de tête des meilleurs vins rosés, bien suave comme il se doit, très fin, aux nuances de fleurs fraîches et d’épices, de très belle teinte, corsé et rond à la fois. Le Moulin des Costes 2009 est tout aussi séduisant, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs (pêche, mangue) et de bruyère, harmonieux en bouche. Tout en structure, le Moulin des Costes rouge 2006 est de robe rubis, au nez de petits fruits rouges mûrs, très parfumé, ample, de bonne charpente, généreux et persistant. Remarquable Moulin des Costes cuvée Charriage rouge 2006, provenant de raisins sélectionnés sur les parcelles de vieilles vignes du Moulin des Costes (vieux Mourvèdres), vendanges égrappées en totalité, macération préfermentaire, pigeages journaliers, cuvaison 31 jours, élevage partiel en barriques. Une cuvée d’une belle robe carmin, soutenue et brillante, avec des connotations de garrigue et de cerise cuite, de bouche savoureuse, un vin aux tanins puissants et très équilibrés, d’excellente garde.


Domaine LAFRAN-VEYROLLES

Domaine LAFRAN-VEYROLLES

(BANDOL)
Claude Jouve-Férec
2115, route de l’Argile
83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
Télécopie : 04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui convient parfaitement aux cépages Cinsault, Grenache, Clairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique pour ce superbe Bandol rouge Cuvée Spéciale 2007, issu d’une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d’être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois, un vin comme on les aime, de robe pourpre, souple et corsé à la fois, de bouche puissante aux nuances de griotte, prometteur. Le 2006, aux nuances de fruits rouges mûrs caractéristiques (cassis, cerise noire), de sous-bois, un vin coloré et charpenté, au nez dominé par la groseille et des notes subtilement épicées, est puissant en bouche et charmeur. Le 2005 est un très grand vin, complet, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus…), légèrement poivré en finale, d’évolution lente. Remarquable Bandol rosé 2010 (75% Mourvèdre, 15% Cinsault et 10% Grenache), très parfumé, sec et gras à la fois, de bouche savoureuse, parfait sur une cuisine légèrement épicée. Beau Bandol blanc 2010 (70% Clairette et 30% Ugni Blanc), un vin délicat, franc, développant des arômes puissants de fruits frais, une touche épicée, ample persistant en bouche. Le Bandol rouge 2007, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, allie charpente et rondeur, un vin corsé, épicé comme il le faut.

Domaine de L'OLIVETTE

Domaine de L’OLIVETTE

(BANDOL)
Jean-Luc Dumoutier
Chemin de L’Olivette
83330 Le Castellet
Téléphone :04 94 98 58 85
Télécopie : 04 94 32 68 43
Email : contact@domaine-olivette.com
Site : www.domaine-olivette.com

Un domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire sympathique s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique bien sûr des vendanges manuelles. Beau Bandol rouge 2005, très expressif du Mourvèdre, un vin de couleur intense, racé, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, riche, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, de bonne garde, un vin de belle matière. Le 2004 est de couleur profonde et intense, aux notes de cassis, de prune et d’épices, aux tanins riches et savoureux, qui commence à s’ouvrir, de bouche soyeuse et dense. Superbe 2003, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, très équilibrés en finale. Le Bandol blanc (Clairette, Ugni Blanc et Sauvignon) associe nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, un vin suave, harmonieux, aux arômes de fruits blancs, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique. Beau Bandol rosé, cépages Mourvèdre, Grenache et Cinsault, de robe rose pâle et brillante, au nez intense et délicat d’agrumes et de fruits frais, est tout en souplesse.

Domaine de TERREBRUNE

Domaine de TERREBRUNE

(BANDOL)
M. Delille

83190 Ollioules
Téléphone :04 94 74 01 30
Télécopie : 04 94 88 47 51
Email : domaine@terrebrune.fr
Site : www.terrebrune.fr

Au sommet avec ce Bandol rouge Terroir du Trias 2007, de bouche puissante et dense, de couleur intense, racé, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, de belle garde. Le 2006 est gras et classique, de robe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus…), légèrement poivré en finale, d’évolution lente. Beau 2005, racé et dense, avec des notes de fruits noirs et de torréfaction, un vin de bouche pleine, aux nuances subtilement épicées, de garde. Séduisant Bandol rosé 2009, d’un beau rose très pâle, légèrement épicé, de robe soutenue et brillante, associant nervosité et suavité, de belle finale persistante. De robe jaune clair, le Bandol blanc 2009 est un vin de jolie teinte, très parfumé avec des nuances de pêche et de bruyère, ample, vraiment réussi.

* Les grands Bordeaux Supérieurs incontournables

S’il y a des centaines de Bordeaux Supérieurs, les grandes valeurs sûres ne sont pas si nombreuses. Garants d’un vrai terroir, millésime après millésime, voici ceux qui élèvent des vins qui, grâce à leur formidable rapport qualité-prix-plaisir peuvent faire frémir pas mal d’autres vins d’appellations plus prestigieuses (et beaucoup plus chers…).

Château BELLEVUE-FAVEREAU

Château BELLEVUE-FAVEREAU

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Michel Galineau et Fils Earl
Moulin de Favereau
33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 32 49
Télécopie : 05 56 61 32 49
Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr

Un domaine de 50 ha (2e génération), cultivé en lutte raisonnée, qui collectionne les récompenses. On le comprend quand on débouche ce beau Bordeaux Supérieur 2008, charnu, aux tanins fermes et soyeux à la fois, tout en nuances aromatiques, d’une jolie concentration, qui sent la groseille, l’humus et les épices. Le 2007, épicé, généreux, corsé, aux tanins savoureux, ample et distingué, aux nuances de mûre et de violette, est de bouche délicate. Le 2006 est dense et parfumé, de bonne base tannique, avec des notes bien caractéristiques de fruits rouges mûrs et d’épices, très bien élevé, d’excellente évolution. Joli Bordeaux blanc, parfumé, frais et suave, aux connotations florales, qui allie intensité et souplesse, très séduisant sur un bar de ligne du Bassin d’Arcachon, par exemple.

Château BOSSUET

Château BOSSUET

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Dubost Laurent

33500 Catusseau
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie : 05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

Superbe Bordeaux Supérieur 2008, médaille d’Or au Concours des vins de Bordeaux 2010, qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample en bouche, généreux, riche, d’une fort belle structure. Le 2007, médaille d’Or au concours Agricole Paris, de couleur grenat, riche et puissant, de bouche fondue, aux tanins équilibrés, corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, légèrement épicé, persistant, de très bonne charpente, d’une belle harmonie en finale. Dans la lignée, le 2006, bien charnu, de bouche ample et parfumée, est tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, à apprécier toujours sur une omelette aux truffes. Le 2005, médaille d’Or au Concours Général Agricole à Paris, bien corsé, sent bon la fraise des bois mûre et l’humus, d’un beau rouge profond, avec des tanins souples et fermes à la fois. Goûtez le séduisant blanc Château Pâquerette, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, suave en bouche, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, ample et charmeur, qui se débouche sur un plateau de fruits de mer. Beau rapport qualité-prix.


Château BOUTILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BOUTILLON

Château BOUTILLON

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Filippi-Gillet propriétaire

33540 Mesterrieux
Téléphone :05 56 71 41 47
Télécopie : 05 56 71 32 21
Email : lofilippi@wanadoo.fr

Au sommet de son appellation. Superbe Bordeaux Supérieur cuvée Anne-Sophie 2006, élevé en fûts de chêne, d’une grande complexité aromatique avec des nuances de cerise noire et d’humus, d’un beau grenat foncé, un vin ample et épicé en finale. Le 2005, élevé en fûts de chêne, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2008, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, est un vin complet, avec des tanins soyeux mais très équilibrés, d’une très belle finale. Le 2007, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, est d’une très jolie concentration, aux tanins présents et fins, légèrement épicé comme il se doit. Excellent Bordeaux rosé cuvée Manou, une cuvée en hommage à Mme Filippi, aux senteurs persistantes, au nez comme en bouche, avec ces nuances de fruits frais et de rose, un vin charmeur, tout en rondeur. Remarquable rapport qualité-prix-plaisir.

Château BRAN de COMPOSTELLE

Château BRAN de COMPOSTELLE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Gagne et Barrat
La Maconne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie : 05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiècle.com/chateaupontlesmoines

Une place très enviable dans les Classements respectifs. On le comprend quand on goûte ce Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2008, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), charnu, épicé, aux tanins denses, tout en bouche, avec des nuances de mûre et de fumé, de très bonne évolution. Le 2007 est charpenté mais très élégant, de robe intense, aux nuances de vanille et de cassis, un vin racé et corsé, concentré au nez comme en bouche, très équilibré. Le 2006 est de belle teinte, savoureux, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis mûr et le fumé. Le Bordeaux blanc Sauvignon, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est rond au nez comme en bouche, un vin qui se marie aussi bien avec des fruits de mer que sur une sole grillée, vraiment réussi. Même propriétaire que le Château Pont Les Moines (voir Côtes).

Château CORNEMPS

Château CORNEMPS

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Henri-Louis Fagard

33570 Petit-Palais-et-Cornemps
Téléphone :05 57 69 73 19
Télécopie : 05 57 69 73 75
Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
Site : www.vignobles.fagard.com

Vous aimerez comme nous ce Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2007, bien charnu, au nez délicat où se mêlent le pruneau et le cassis, un vin ample et solide, de bouche soyeuse, de robe grenat. Le 2006, médaille d’argent au concours des Grands vins de Mâcon, est dense, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs, de charpente solide et fine à la fois, un vin qui emplit bien la bouche et se débouche sur un navarin. Le Cornemps Tradition 2008, un vin savoureux mais puissant, au nez à dominante de fruits frais et d’humus, bien réussi. Charmeur 2007, souple, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges, de bonne charpente, parfumé et persistant. Goûtez également le Lussac-Saint-Émilion Château La Jorine 2008, un vin bien charnu, épicé, aux tanins concentrés, tout en bouche, avec des nuances de mûre, de violette et de fumé, de très belle évolution. Le 2007 est un vin corsé, de belle robe soutenue, ample, où dominent les petits fruits très mûrs.

Château de CRAIN

Château de CRAIN

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Fougère

33750 Baron
Téléphone :05 57 24 50 66
Télécopie : 05 57 24 14 07
Email : fougere@chateau-de-crain.com
Site : www.chateau-de-crain.com

Le château a été bâti au XIIIe siècle par le roi Edouard IV d’Angleterre; c’est l’un des plus vieux châteaux féodaux d’Aquitaine. Beau Bordeaux Supérieur 2008 (57% Merlot, 27% Cabernets et 16% Malbec), avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante. Le 2007 est une réussite, au nez complexe où se décèlent la groseille et les sous-bois, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse, subtilement épicé en finale. Excellent 2006, complet, tout en subtilité, au nez intense de pruneau et d’humus, un vin qui se goûte très bien aujourd’hui, de bonne garde. Remarquable Entre-Deux-Mers 2009, issu d’une macération pelliculaire courte, puis d’un élevage sur lies, suave, très harmonieux, aux arômes de petits fruits blancs, d’une grande richesse aromatique en finale.

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES

Domaine L’ENTRE DEUX MONDES

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean-François Moniot
23, route de Coutras
33910 Saint-denis-de-Pile
Téléphone :05 57 74 22 22 et 06 08 05 62 47
Télécopie : 05 57 84 55 40
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : www.lentredeuxmondes.fr

Le choix de la culture biologique était évident pour ce sympathique vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s’est lancé dans l’aventure viticole en 2004, avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques… Passion aidant, vous aimerez comme nous le Bordeaux Supérieur 2008 (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, issu d’un élevage mesuré en barriques, un vin produit en toute petite quantité (seulement 2000 bouteilles), harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime, de très bonne évolution. Le 2007, plus souple, est facile à boire aujourd’hui sur des grillades, un joli vin rond, parfumé et classique. Le 2006 est parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais bien présents, un vin classique qui emplit bien la bouche. Si vous en trouvez, la cuvée des Mille et une Nuits 2005, pur Cabernet-Sauvignon, est un excellent vin, plein, généreux, avec des notes de fraise et de cassis très mûrs.

Château FILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château FILLON

Château FILLON

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur Général : Thierry Schoepfer Emmanuel Vergely
Lieu dit Fillon
33790 Cazaugitat
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : evergely@bestheim.com

Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété de 102 ha, situé à l’est de Bordeaux en AOC Bordeaux Supérieur. Terroir argilo-calcaire exposé plein sud au pied de la butte de Launay. Il y a ce Bordeaux Supérieur L’Apogée de Château Fillon 2009. “Cette cuvée hors normes, nous précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Une cuvée haut de gamme, donc, le fleuron de leur production, très bien élevée, très équilibrée, aux tanins fermes, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois, riche en couleur comme en matière, d’excellente évolution. Goûtez aussi leur Premières Côtes de Bordeaux Château Caillavet cuvée Arman 2007, avec des tanins soyeux, au bouquet ample (violette, pruneau), de bouche harmonieuse.

Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE

Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
M. et Mme Hébrard
42, route de Libourne
33450 Saint-Loubès
Téléphone :05 57 84 61 03
Télécopie : 05 57 84 61 03
Email : h.auxgravesdelalaurence@yahoo.fr

Le château est un ancien domaine viticole situé au nord de Bordeaux, où, compte tenu de sa petite production, le travail peut se faire “à l’ancienne”. Savoureux Bordeaux Supérieur 2008 (vendanges et tris manuels), riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, avec une pointe d’épices, tout en bouche. Tout en rondeur, le 2007 est de belle robe soutenue, un vin au nez de griotte et de cassis mûrs, bien typé, corsé, de belle charpente, généreux, alliant structure et rondeur en bouche. Le 2006 est un vin bien charnu, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins souples et équilibrés. Goûtez le Bordeaux 2007, parfumé (fruits rouges, violette), un vin alliant structure et distinction, de très bonne évolution.

Château HAUT CRUZEAU

Château HAUT CRUZEAU

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Régis Chevalier

33370 Fargues-Saint-Hilaire
Téléphone :05 56 21 11 11
Télécopie : 05 56 21 11 11
Email : cruzeau@wanadoo.fr

Une réussite avec son Bordeaux Supérieur 2009, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin bien corsé comme il le faut, de garde. Le 2008, harmonieux, bien charnu, est bien typé, avec ces nuances de mûre et d’humus, de belle évolution.

Château LAGRANGE les TOURS

Château LAGRANGE les TOURS

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Michel et Pierre Choquet
30, rue de Bernescut
33240 Cubzac-Les-Ponts
Téléphone :05 57 43 04 96
Télécopie : 05 57 43 04 96
Email : vignobles.choquet@wanadoo.fr

Coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur Les Cent Rangs 2008, au nez de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, un vin généreux, qui allie structure et fondu en bouche, au nez complexe où dominent les épices et les fruits noirs. Le 2007 est de couleur pourpre intense, très séduisant avec des notes de framboise et de griotte très mûres et une pointe d’épices, un vin classique et riche, qui mêle finesse et charpente. Le Bordeaux Supérieur 2008 est un vin charnu, aux tanins souples et bien équilibrés. Le Clairet de Bordeaux L’Idée Claire 2009 vient de recevoir l’Oscar des Clairets, de belle teinte, avec des nuances de rose et de framboise, alliant élégance et puissance, d’une grande persistance, où s’associent rondeur et distinction, un vin qui nous a beaucoup séduits.

Château LAJARRE

Château LAJARRE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 40 50 59
Télécopie : 05 57 40 71 20
Email : gregory.lovato@hotmail.fr
Site : www.chateau-lajarre.com

Dirigé par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété familiale de 55 ha, dont 31 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux, a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées (70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification avec macérations longues…). Le Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2009, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), de bouche puissante, corsé, très harmonieux, est gras, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges cuits. Excellent 2008, aux connotations de cassis et de poivre noir, coloré et complexe, très bien structuré, aux tanins présents mais fondus, qui demande un peu de patience pour exprimer son potentiel.

Château LAUDUC

Château LAUDUC

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Richard et Régis Grandeau
Domaine de Bellevue
33370 Tresses
Téléphone :05 57 34 43 56
Télécopie : 05 57 34 43 58
Email : m.grandeau@lauduc.fr
Site : www.lauduc.fr

Beaucoup apprécié leur Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, bien élevé en barriques durant 15 mois, encore fermé, riche, très parfumé (humus, mûre confite), aux tanins bien présents et très équilibrés, un vin qui allie rondeur et charpente, de garde, bien entendu. Le 2008, de couleur pourpre, tout en bouche, souple avec une attaque délicate et complexe à la fois de petits fruits rouges, un vin très rond avec des tanins amples et structurés, très “sur le fruit”. Savoureux 2006, bien charnu, coloré, ample et souple à la fois, de bonne base tannique, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, tout en nuances. La cuvée Tradition 2009 est charmeur, aux tanins présents, avec des notes de mûre et de griotte. Excellent Bordeaux Clairet 2010, légèrement épicé, de robe soutenue et brillante, mêlant nervosité et suavité, de belle finale persistante, idéal sur des gougères.

Château de LISENNES

Château de LISENNES

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean-Luc Soubie

33370 Tresses
Téléphone :05 57 34 13 03
Télécopie : 05 57 34 05 36
Email : contact@lisennes.fr
Site : www.lisennes.fr

Belle propriété de 57 ha de vignes d’un seul tenant. “Lisennes” apparaît pour la première fois en 1758. L’origine de ce nom provient vraisemblablement de l’ancien français « Lise », déjà utilisé par Rabelais pour désigner des terres de nature argilo-calcaire. “Nous continuons le travail accompli ces dernières années, précise-t-on, avec une restructuration du vignoble pour passer à 4000 pieds/ha, Nous avons obtenu l’année dernière les certifications “culture raisonnée” et “Terra Vitis”couronnant nos efforts dans le domaine de la protection de l’environnement. Nous développons également sur le domaine l’œnotourisme…” On y goûte en tout cas ce Bordeaux Supérieur Tradition 2006, des vignes de 30 ans et un élevage de 12 mois en barriques, fruité, au nez intense et savoureux, un vin aux tanins ronds. Goûtez le Crémant de Bordeaux brut, médaille d’or au concours national des Crémants 2008, qui dégage des nuances d’amande et de citron, d’une belle couleur or, une cuvée ample, légère et ronde à la fois.

Château de LUGAGNACBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de LUGAGNAC

Château de LUGAGNAC

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Bon

33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 30 60
Télécopie : 05 56 61 38 48
Email : chateaudelugagnac@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudelugagnac
Site : www.chateaudelugagnac.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. C’est à la guerre de Cent Ans que le Château de Lugagnac est construit. On trouve, dans les soubassements des murs d’enceinte, les traces d’une ancienne forteresse. C’est aujourd’hui une splendide demeure savamment rénovée avec le goût et le talent de Maurice et Mylène Bon. Situés à la limite de partage des eaux entre Dordogne et Garonne et bénéficiant d’un climat tempéré et particulièrement sec l’été, les 80 ha du vignoble sont plantés sur un relief élevé, en pente douce composé d’argile ferrugineuse sur un sous-sol calcaire pour les deux tiers environ et de calcaire coquillier pour le reste. Aujourd’hui, leur fils, François-Thomas, s’attache à profiter de ces atouts, et renforce la personnalité de Lugagnac. “Le vignoble est planté sur des fossiles calcaires, précise François-Thomas Bon, il y a même des géologues du Nord qui viennent y chercher des coquilles d’huîtres fossiles. Nous sommes situés sur la roche et pour planter les vignes il fallait utiliser de l’explosif. Aujourd’hui, le vignoble arrive à une belle maturité et il est beaucoup plus qualitatif que par le passé. Nous avons volontairement réduit la surface de vignes faisant des sacrifices économiques pour la propriété en privilégiant les meilleurs terroirs, vendant les autres. Des 90 ha à l’origine, nous avons réduit à 70 ha de vignes. Grâce à ces efforts qualitatifs, nous sommes pratiquement capables de faire de la Cuvée Eos, donc la plus qualitative, sur 80 % du vignoble. Mon challenge était de hisser les Vins de Lugagnac dans la cour des grands, j’y suis parvenu et suis content du résultat. Je continue à faire des efforts, de la recherche, pour preuve, nous avons replanté de la Carmenère, cépage boudé, oublié à Bordeaux. Cela n’a pas été facile mais avec le concours de pépiniéristes internationaux, j’ai enfin trouvé un clone qualitatif, et suis impatient de goûter bientôt les premiers grains de raisins. “On se fait donc vraiment plaisir avec son superbe Bordeaux Supérieur Cuvée Eos 2008, riche en couleur, corsé, charpenté, un vin qui sent bon la prune, le poivre et les sous-bois, de bouche puissante, ample et structurée, d’une belle finale, d’excellente garde. Le 2007, de jolie robe intense, mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, et des tanins équilibrés. La Cuvée Eos blanc 2008, de belle robe, au nez de petits fruits, ferme et suave, très équilibrée, richement bouquetée, un joli vin fin, de bouche à dominante de fleurs fraîches, de fruits jaunes et de tilleul, gras, tout en persistance, qui supporte une cuisine élaborée. “Eos Blanc 2008 est plus concentré, poursuit François-Thomas Bon, plus charnu, le léger boisé (élevage en barriques avec pigeage) lui apporte puissance et aptitude au vieillissement. Je conseille vivement de le décanter avant de le servir à table sur des coquilles Saint-Jacques, des poissons grillés, des viandes à la crème ou du gorgonzola.” Le Château de Lugagnac classique 2008 est bien représentatif du millésime, avec des notes caractéristiques de groseille bien mûre, légèrement épicé, bien charpenté et harmonieux. Excellent 2007, de belle charpente, au nez complexe (groseille, violette…), tout en rondeur, avec des arômes persistants de fruits rouges mûrs au palais. Le 2006, qui allie structure et fruité aux papilles, de couleur rubis, aux tanins souples, au nez à dominante de petits fruits mûrs, est d’excellente évolution. Il y a aussi le Bordeaux Château de Lugagnac blanc sec 2009, tout en bouche comme le rosé, franc et parfumé, fondu au palais. À la suite, la gamme Bordeaux Tricépage, dont le rouge (CabernetSauvignon, Merlot, Cabernet franc) tout en rondeur et fruité, est à boire sous la tonnelle. Très joli Tricépage rosé, avec des notes de fruits rouges frais, doté d’une belle fraîcheur. Le Tricépage blanc (Sauvignon gris et blanc, et Sémillon) d’une robe or pâle, au nez délicat de fruits blancs, est de bouche tendre. Superbe rapport qualité-prix et une multitude de récompenses obtenues.

Château PANCHILLE

Château PANCHILLE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pascal Sirat

33500 Arveyres
Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
Télécopie : 05 57 51 57 39
Email : siratpascal@aol.com
Site : www.chateaupanchille.com

Passe à la tête des Premiers Grands Vins Classés cette année, et c’est bien mérité. Ce propriétaire passionné peut en effet être fier de son Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2008, une sélection de vieilles vignes, très bien élevé en partie en fûts de chêne, vraiment remarquable, un vin très coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux senteurs de réglisse et de mûre. Le Bordeaux Supérieur 2008, de bouche classique, intense, aux notes de cassis mûr et de fraise des bois, tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, un vin corsé, très bien élevé. Séduisant Bordeaux blanc 2010, gras, fleuri, équilibré, qui sent bon les fleurs fraîches, de bouche suave, tout en rondeur et fruité, très agréable.

Château PARENCHÈRE

Château PARENCHÈRE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur : Richard Curty
BP 57
33220 Ligueux
Téléphone :05 57 46 04 17
Télécopie : 05 57 46 42 80
Email : info@parenchere.com
Site : www.parenchere.com

Savoureux Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2008, encore fermé, coloré, corsé comme il le faut, au nez dominé par les fruits rouges cuits (mûre, fraise des bois), une cuvée fort bien élevée, de bouche complexe (prune, réglisse), d’une grande intensité, avec des tanins veloutés mais riches, un vin puissant et prometteur. Le Bordeaux Supérieur 2008 est une belle réussite dans ce millésime délicat, au nez dominé par la groseille et le poivre, charnu, aux tanins fondus, de bouche parfumée avec des notes de myrtille et d’épices, ample et velouté, un vin qui poursuit son évolution. Joli Bordeaux Clairet 2009, franc et fruité, un vin qui dégage des notes de fleurs fraîches et d’abricot, bien équilibré, très aromatique, tout en finesse. Très agréable blanc sec 2009, à la robe brillante, au nez subtil dominé par des nuances de pamplemousse et de petits fruits secs, bien rond au palais.

Château PASCAUD

Château PASCAUD

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
M. Avril
BP 12
33133 Galgon
Téléphone :05 57 84 32 11
Télécopie : 05 57 74 38 62
Email : chpascaud@aol.com

Ce propriétaire sympathique propose ce beau Bordeaux Supérieur Réserve 2008, bien élevé en fûts de chêne (95% Merlot et 5% Cabernet franc), de robe soutenue, ample et bien parfumé, aux connotations de mûre et de cannelle, un vin bien corsé, ferme et persistant. Le 2007 est riche en couleur comme en arômes, développant des nuances de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, un vin charpenté et savoureux, tout en nuances, au boisé harmonieux. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2008 (85% Merlot et 15% Cabernet franc) développe des tanins ronds, un vin parfumé, classique, ferme en bouche, bien élevé, tout en nuances aromatiques, de très bonne évolution.

Château PENIN

Château PENIN

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie : 05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
Site : www.chateaupenin.com

Beau Bordeaux Supérieur 2008, un vin classique et puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits noirs. La Grande Sélection Merlot 2008, un vin dense où dominent l’élégance et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, prometteur. Goûtez le Château Penin Clairet 2009, velouté et frais à la fois, souple avec une attaque séduisante de petits fruits frais, un vin équilibré, de bouche gourmande.

Château PIERRAIL

Château PIERRAIL

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Alice, Jacques et Aurélien Demonchaux

33220 Margueron
Téléphone :05 57 41 21 75
Télécopie : 05 57 41 23 77
Email : alice.pierrail@orange.fr
Site : www.chateaupierrail.com

Établi sur un promontoire rocheux, le Château Pierrail domine une petite vallée où serpente la Fonchotte, petite rivière qui prend sa source sur la propriété (XVIIe siècle). Beau Bordeaux Supérieur 2008 (85% Merlot, 15% Cabernet), une cuvée élevée en fûts de chêne, médaille d’Argent au concours général Agricole Paris 2010, harmonieux, tout en finesse, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, de jolie robe grenat soutenu. Goûtez le Bordeaux blanc cuvée Prestige 2009, issu des Sauvignon blanc et Sauvignon gris, aux senteurs fraîches d’agrumes, et aux arômes délicats de fleurs blanches, bouche parfumée et suave. Il y a aussi le Bordeaux Supérieur Les Hauts de Naudon 2009, cuvée fruitée, ronde et souple dominée par le cassis. Le Bordeaux rosé 2010, de belle teinte, est rond, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, séduisant par sa finesse d’arômes, se déguste très bien avec un soufflé au fromage, par exemple.

Château de PIOTE

Château de PIOTE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Virginie Aubrion

33240 Aubie-Espessas
Téléphone :05 57 43 96 10
Télécopie : 05 57 43 96 10
Email : chateau.piote-aubrion@wanadoo.fr
Site : www.chateaudepiote.fr

Propriété de 14 ha dont 10 de vignes sur des terres très argileuses avec présence de «crasse de fer» sur les 2/3 des parcelles, et 2 parcelles argilo-limoneuses. Le Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, pur Malbec, est une réussite, puissant et complexe, très harmonieux, charnu, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Très bon Bordeaux rouge cuvée Tradition 2008, aux notes de fruits frais et d’humus, de très bonne évolution. Joli Bordeaux blanc sec cuvée Prestige 2008, d’une robe or pâle, au nez délicat de fruits blancs, de bouche tendre. Le Tradition blanc 2009 est un vin fin et ample, bien floral. Goûtez aussi le Bordeaux Clairet, parfumé, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une légère touche épicée caractéristique, de jolie bouche, l’un des meilleurs dégustés cette année.

Château du SIRON

Château du SIRON

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Annie Ginelli
2, Le Siron
33490 Saint-Martin-de-Sescas
Téléphone :05 56 76 44 79
Télécopie : 05 56 76 43 10
Email : contact@chateausiron.com
Site : www.chateausiron.com

Exploitation familiale, les 2e et 3e générations scellent aujourd’hui leur passion du vin pour travailler autour de ce domaine de 57 ha sur sol graveleux et argilo-calcaire (50% Merlot, le reste en CabernetSauvignon et une infime partie en Cabernet franc). Excellent Bordeaux rouge Château Le Siron 2007, médaille d’Or, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé, de groseille et d’épices, tout en bouche, encore jeune mais prometteur. Le Bordeaux Supérieur Quercus 2007, intense et harmonieux, riche en couleur comme en parfums, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle. Tout en bouche, le 2005, avec des senteurs intenses de fruits surmûris, est gras et corsé, ferme et épicé, avec des tanins bien présents. Joli Bordeaux blanc sec, marqué par son Sauvignon, de robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche.

Château THURONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château THURON

Château THURON

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Lallement

33190 Pondaurat
Téléphone :05 56 71 23 92
Télécopie : 05 56 71 01 89
Email : contact@chateauthuron.com
Site : www.chateauthuron.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une propriété familiale depuis le XVIIe siècle d’environ 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré. Ce vigneron chaleureux et talentueux peut être fier de son Bordeaux Supérieur 2008, un vin équilibré, charnu et typé, au nez subtil, aux nuances de cassis, de prune et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante, de bonne garde. Beau 2006, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, est parfait sur un onglet. Le 2005, médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants, est de belle couleur, un vin corsé et bien typé comme on les aime, tout en parfums, avec ces nuances de sous-bois, de cassis et d’épices, aux tanins fermes et ronds à la fois, de très bonne garde. Dans la lignée, le 2004, médaille d’Argent est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, aux tanins mûrs. Pour le plaisir, le 1998, dégusté cette année, est de robe rubis pourpre, aux notes de griotte, charnu, savoureux, un vin qui allie structure et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit. Goûtez le Cattleya de Thuron (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), un très joli Clairet, sec et suave à la fois, qui associe la vivacité à l’élégance, de bouche subtilement parfumée et persistante, ample, à ouvrir sur une cuisine épicée.

* Sancerre et Pouilly-Fumé : les vins n’ont jamais été aussi bons !

Les vignobles du Centre sont installés sur des plateaux et des coteaux datant de l’ère secondaire (principalement) et de l’ère tertiaire. Abandonnés il y a 70 millions d’années par la mer, leurs sols se composent aujourd’hui d’une grande variété de sédiments calcaires et argileux sur lesquels les vignerons ont fait le choix de planter un nombre restreint de cépages de qualité.

– En Sancerrois, des formations géologiques très différentes s’étendent de part et d’autre de la faille de Sancerre. A l’ouest, on trouve deux formations datant du jurassique :

– les “terres blanches” de nature argilo-calcaires qui représentent 40 % du vignoble et se trouvent sur les collines les plus élevées de la partie occidentale du Sancerrois, les “caillottes”, terres très pierreuses et calcaires.

À l’est, on est en présence de formations crétacées non calcaires (sols bruns d’érosion) sur les versants est, et de terres argilo-siliceuses datant du tertiaire Eocène appelées “silex” sur les versants ouest des collines. Ces terres très siliceuses représentent 20 % du vignoble. En général, les caractéristiques de tous ces sols sont les suivantes :

– Des pentes fortes à très fortes (de 30 à 60 %)
– Une très importante proportion de cailloux
– D’où un très faible volume de terre fine exploitable par les racines
– Des réserves d’eau relativement faibles suivant les types de sols et leur profondeur
– Sancerre

Le vignoble est situé sur la rive gauche de la Loire (au nord-est de Bourges) ; l’appellation s’étend sur les communes de Bannay, Bué, Crézancy, Menetou-Râtel, Ménétréol, Montigny, Saint-Satur, Sainte-Gemme, Sancerre, Sury-en-Vaux, Thauvenay, Veaugues, Verdigny et Vinon. Les rendements moyens s’élèvent à 60 hl/ha. Le vignoble produit annuellement environ 167 000 hl de vin. Le paysage combine un relief de collines et le fossé du Val de Loire. Les différentes évolutions géologiques ont entraîné la constitution de trois types de sol : les terres blanches, les caillottes et les terres argilo-siliceuses, qui permettent la production d’une grande variété de vins. Le rendement est fixé à 60 hl/ha. C’est le royaume du blanc, sec, nerveux, vif et persistant en bouche, très fruité, très “sauvignonné”. Ce cépage est à son aise dans ces sols caractéristiques, dans ces terroirs qui donnent ce goût particulier de “pierre à fusil”. De très beaux vins, secs et fruités, très typés. Les Sancerre rouges offrent un bouquet de fruits rouges à dominante de cerise et de griotte. Quelques excellents rosés, secs et fruités.

– Pouilly-Fumé

Le vignoble s’étend sur les bords de la Loire. En 1937, Pouilly devient l’un des premiers vignobles d’AOC. Environ 1 150 ha sont en production (45 ha de Chasselas pour l’AOC Pouilly-sur-Loire, et le reste de Sauvignon pour l’AOC Pouilly-Fumé). La production annuelle est d’environ 50 000 hl. Sols argilo-calcaires, marnes kimméridgiennes, argile à silex, calcaires portlandiens créent des types de sols variés. Le mot “Fumé” serait dû à la fine pruine grise dont les grains de Sauvignon se recouvrent. Des vins superbes.

BARILLOT Père et Fils

BARILLOT Père et Fils

(POUILLY-FUMÉ)

36, rue Louis-Joseph-Gousse – Le Bouchot
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 15 29
Télécopie : 03 86 39 09 52

Une place toujours très enviable dans le Classement 2011 pour ce domaine de 10 ha (95 % en Sauvignon et 5 % en Chasselas, terrains argilo-calcaires, élevage en cuves Inox thermorégulées). Coup de cœur pour leur Pouilly-Fumé 2009, de bouche fraîche, où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère, d’une belle longueur en finale, parfait sur un poisson grillé. Beau Pouilly-Fumé Camillium 2008, marqué par ses vieilles vignes, un vin typé comme on les aime, racé avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche mûre et de bruyère, de bouche puissante et persistante, un vin qui mérite une cuisine plus élaborée, comme des quenelles, par exemple.


Francis BLANCHET

Francis BLANCHET

(POUILLY-FUMÉ)

Le Bouchot 33 et 35, rue Louis-Joseph-Gousse
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 05 90
Télécopie : 03 86 39 13 19
Email : francisblanchet@orange.fr
Site : www.vins-francis-blanchet.fr

Beau Pouilly-Fumé Silice 2009, marqué par son terroir argilo-siliceux (vignes de 20 ans), issu d’un pressurage direct, sans macération, qui possède cette pointe de “fumé” de caractère, un vin de jolie teinte, très parfumé avec des nuances de poire et de lis, d’une bouche à dominante de pomme et de tilleul, tout en subtilité. Le Pouilly-Fumé Kriotine 2009, Sauvignon issu de sélection massale de très vieilles vignes, fermentation avec des levures indigènes, pressurage immédiat (sans macération) lent et à faible pression, a des arômes d’amande et d’agrumes, un très joli vin, complexe et rond. Beau Pouilly-Fumé Calcite 2009, pur Sauvignon, vignes de 20 ans et élevage en cuves Inox, provenant pour sa part de sols 100 % de marnes kimméridgiennes, à dominante de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, alliant élégance et structure.


CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE

CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE

(POUILLY-FUMÉ)
Directeur : Christophe Denoël
Les Moulins-à-Vent – BP 9
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 10 99
Télécopie : 03 86 39 02 28
Email : caves.pouilly.loire@wanadoo.fr
Site : www.cavespouillysurloire.com

Au sommet. Une cave de premier ordre qui vinifie environ 15% de la production. Le Pouilly-Fumé Les Chevalières 2008 développe ces notes de fumé bien spécifiques, un vin de robe brillante et limpide, au nez fleuri avec des nuances de pêche et de lis, typé comme on les aime. Beau 2007, où la nervosité et le gras se marient pleinement, un nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette. Très savoureux Pouilly-Fumé Tonelum Vieilles Vignes 2008, fort bien élevé en fûts de chêne, riche en bouquet, très harmonieux, aux nuance de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue, à déboucher sur des crustacés. Leur Pouilly-Fumé Les Moulins-à-Vent blanc 2009 a un nez subtil et persistant d’aubépine, un vin qui demande une cuisine assez riche comme une volaille à la crème. Le Coteaux-du-Giennois Les Tuileries 2009 est tout en fruits et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, un vin de jolie robe dorée, qui allie finesse et structure, un beau millésime, tout en bouche comme ce Coteaux-du-Giennois Quercus 2008, un vin corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits et les épices, de belle bouche ample, fruitée et persistante, très réussi.


Domaine CHAMPEAU

Domaine CHAMPEAU

(POUILLY-FUMÉ)
Franck et Guy Champeau
Le Bourg
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 61
Télécopie : 03 86 39 19 44
Email : domaine.champeau@wanadoo.fr
Site : www.domainechampeau.com

Un domaine de 15 ha en Sauvignon et 1,5 ha en Chasselas. Troisième génération. Vous aimerez comme nous ce Pouilly-Fumé Silex 2008, marqué par son terroir, avec ce goût épicé et minéral de “pierre à fusil”, intense, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance d’arômes, avec des nuances de pêche, de pain brioché et de tilleul, riche au nez comme en bouche. Le 2007 est richement bouqueté, un vin fin, très persistant, alliant puissance et élégance. Le Pouilly-Fumé cuvée Vieilles Vignes, élevé en barriques, très marqué par ce sol de Silex (pur Silex, sur sols argilo-calcaires, argile à Silex, calcaire), ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, est de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Excellent Pouilly-Fumé 2009 (sol argilo-calcaire, argile à Silex, calcaire portlandien), aux accents de citron et d’agrumes, est de bouche puissante et persistante, de belle robe, d’une jolie finale florale. Très joli Pouilly-sur-Loire, pur Chasselas, au nez de noisette et de fruits frais, bien rond, classique et aromatique, très agréable.

Patrick COULBOIS

Patrick COULBOIS

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 69
Télécopie : 03 86 39 12 14
Email : patrick.coulbois@wanadoo.fr
Site : www.patrick-coulbois.fr

Prend du galon dans le Classement 2011, et c’est bien mérité. Ce vigneron a créé son domaine en 1974 (9 ha dont 8,30 ha de Pouilly-Fumé et 0,70 ha de Pouilly-sur-Loire). Superbe Pouilly-Fumé Les Cocques 2009, issu des coteaux à silex de la colline de Saint-Andelain provenant de sols d’argile et de silex qui se trouvent au sommet de la butte de Saint-Andelain. Toujours très marqué par son terroir, avec des arômes d’agrumes frais, un vin de bouche persistante, suave et puissant, d’une très belle finale aromatique, vraiment savoureux, à déboucher aussi bien sur une langouste que sur du veau grillé. Le 2008, très racé, marqué par son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse, mêle nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, avec des nuances de fleurs blanches et de brioche. Le Pouilly-Fumé 2009, issu du terroir d’argile à silex des coteaux de Saint-Andelain, aux connotations subtiles de petites fleurs blanches, avec cette pointe d’épices caractéristique, est très parfumé, un vin sec et gras à la fois comme il se doit, de bouche savoureuse.

Scev André DEZAT et Fils

Scev André DEZAT et Fils

(POUILLY-FUMÉ)

Rue des Tonneliers Chaudoux
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 38 82
Télécopie : 02 48 79 38 24
Email : dezat.andre@terre-net.fr

On ne peut qu’apprécier ce Pouilly-Fumé Domaine Thibault 2008, pur Sauvignon sur sol de caillottes et de marnes kimméridgiennes, élevé en cuves Inox, très caractéristique de son terroir, de bouche harmonieuse où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère. Le Pouilly-Fumé 2009, tout en délicatesse d’arômes, de jolie teinte, intense au nez comme en bouche, est un vin ample, distingué, associant vivacité et suavité. Goûtez aussi le Sancerre blanc Les Celliers Saint-Romble 2009, marqué par ce sol de silex, tout en nuances, de belle robe, typé et aromatique, épicé avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches.

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 11 83
Télécopie : 03 86 39 11 65
Email : landrat-guyollot@wanadoo.fr

Le domaine est exploité par la famille depuis sa création au xviie siècle (15 ha dont 14 en Sauvignon et 1 en Chasselas, sur un terroir de marnes kimméridgiennes et de silex, de sols argilo-calcaires et siliceux). Remarquable Pouilly-Fumé La Rambarde 2009 (100% Sauvignon, sol argilo-calcaire, élevage sur lies fines), très bien vinifié, au nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant en bouche, avec une note de fraîcheur caractéristique. Savoureux 2008, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix fraîche, vraiment très agréable, d’une longue finale. Goûtez aussi le Pouilly-Fumé Gemme d’Eau 2009, qui allie charpente et nervosité à la fois, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de noix. Intense, le Pouilly-Fumé Gemme de Feu 2009, est de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité. Très joli Pouilly-sur-Loire La Roselière 2009, pur Chasselas, sol siliceux, avec ces notes de fleurs et de noisette spécifiques, un vin tout en charme, à prévoir sur une friture.

Claude et Jean-Marc CHEVREAU

Claude et Jean-Marc CHEVREAU

(SANCERRE)

Le Bourg 4, chemin de la Noue
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 ou 02 48 79 08 67
Télécopie : 02 48 79 44 17
Email : ingrid.chevreau@neuf.fr
Site : www.vins-sancerre-chevreau.com

“Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, dit-on ici, comme le faisait Balzac. Savourez donc leur Sancerre blanc 2009, tout en finesse, distingué, long en bouche, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, un vin expressif et charmant. Excellent 2008, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Le 2007 est un vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, ample en bouche comme il le faut, aux notes florales où l’on retrouve l’acacia, tout en distinction. Excellent Sancerre rouge 2008, très expressif de son Pinot Noir, de jolie couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois, d’excellente évolution comme en atteste ce 2006, au nez de mûre et de fumé, aux tanins ronds mais présents. Le Sancerre rosé, avec ce nez de fleurs fraîches et d’épices, est suave et frais à la fois, idéal sur des langoustines grillées.


GITTON Père et FilsSANCERRE GITTON Père et Fils

GITTON Père et Fils

(SANCERRE)
Pascal Gitton
Chemin de Lavaud
18300 Ménétréol-sous-Sancerre
Téléphone :02 48 54 38 84
Télécopie : 02 48 54 09 59
Email : gittonvin@wanadoo.fr
Site : www.gitton.fr

Au sommet. Dans le silex, son nouveau Sancerre Xelis est une réussite, très floral, gras, avec ces notes de fumé bien spécifiques, mêlant la fraîcheur à la structure. Le Sancerre Les Belles Dames 2008 associe le fruit à la charpente, subtil et complexe, fleurant bon le genêt, le coing, de bouche riche et ample, avec des nuances de pain grillé, alliant finesse et persistance. Le Sancerre les Herses blanc 2006 est une réussite, de robe dorée, riche au nez, avec des senteurs de rose et de fleur d’acacia, un vin gras et nerveux à la fois, très bien vinifié. Superbe Sancerre silex Galinot blanc 2008 (100% en fûts neufs), un vin très riche qui résiste bien aux tanins du bois, avec ce goût de silex qui lui est propre, de bouche raffinée et subtile, de belle évolution. Le Sancerre Les Romains blanc 2009, très caractéristique de son terroir, fleure bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin typé qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche. Le Sancerre Les Montachins, dont le terroir est situé à l’ouest où les vignes sont protégées par une colline, est de robe jaune clair, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes. Exceptionnel Sancerre Les Romains rosé 2010, bien sec comme il se doit, tout en distinction, au nez intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique, sec et suave à la fois. Beau Sancerre L’Amiral blanc 2009, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale.


Henry NATTERSANCERRE Henry NATTER

Henry NATTER

(SANCERRE)
Henry et Cécile Natter
Place de l’Église
18250 Montigny
Téléphone :02 48 69 58 85
Télécopie : 02 48 69 51 34
Email : info@henrynatter.com
Site : www.vinsdusiecle.com/henrynatter
Site : www.henrynatter.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3 couleurs, ce qui est très rare. Ici, sur 23 ha, on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Auguste, s’occupe plus de la cave. Exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2007, disponible uniquement en magnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, un vin harmonieux, riche et fin à la fois, idéal sur des coquilles Saint-Jacques. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2009, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2008, où s’entremêlent des notes d’amande et de fleurs blanches, est tout en rondeur, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique. Superbe 2007, qui a toutes les qualités d’un vin de garde, issu des vieilles vignes, dense grâce à son élevage d’un an en foudre, avec un boisé très fondu, car ici on privilégie la délicatesse des Vins. Il dégage des arômes très suaves de réglisse, de menthe, de fleur d’oranger et de vanille. Le 2006, charmeur, aux arômes intenses, très harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches, parfait sur des écrevisses. Le Sancerre rouge cuvée l’Enchantement 2008 (vinification et élevage en fûts de chêne), concentré, équilibré, corsé, bien structuré, aux tanins riches, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, tout en bouche, idéal sur un petit gibier. Leur Sancerre rosé 2009 est toujours le meilleur de l’appellation, d’une grande finesse aromatique, au nez où dominent les fruits frais, la rose et le coing, subtil, d’une grande persistance en bouche avec des nuances de fraise des bois. Excellent Sancerre blanc classique 2009, issu du terroir des terres blanches, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, parfait sur un jambon persillé. Le Sancerre rouge est dans la lignée. La nouveauté, c’est cet effervescent rosé Les Secrets d’Anaëlle, avec un nez complexe et persistant, dominé par les fruits secs et la rose, de bouche mûre et crémeuse, de très belle teinte, un vin très séduisant et une belle réussite. Formidable rapport qualité-prix-typicité.


Domaine Roger NEVEU & Fils

Domaine Roger NEVEU & Fils

(SANCERRE)
Eric et Jean-Philippe Neveu
Domaine du Colombier
18300 Verdigny-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 40 34
Télécopie : 02 48 79 32 93
Email : neveu@terre-net.fr
Site : www.roger-neveu-sancerre.com

Beaucoup aimé leur Sancerre blanc Clos des Bouffants 2009, un vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, suave en bouche comme il le faut, aux notes florales où l’on retrouve l’acacia, tout en distinction. Plus dense, le Sancerre cuvée Pierre François Xavier 2008, issu de vieilles vignes et élevé en fûts de chêne neufs, tout en suavité, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, avec une note de fraîcheur très séduisante au palais. Le Sancerre rouge Le Colombier 2008 (élevage en fûts de chêne) est coloré, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant et charpenté, riche au nez comme en bouche, de très bonne évolution. Excellent Sancerre rosé Le Colombier 2009, de belle teinte, friand, parfumé, à déboucher sur du saumon fumé.

Domaine Daniel REVERDY & Fils

Domaine Daniel REVERDY & Fils

(SANCERRE)

Chaudenay
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 33 29
Télécopie : 02 48 79 33 29
Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr

Le vignoble compte aujourd’hui 7,5 ha et, depuis 2000 et l’arrivée sur le domaine du fils de Daniel, Cyrille, fort de 5 années d’études viticoles, il n’y a plus de vente au négoce. Création d’une nouvelle cave et d’une nouvelle cuverie. Excellent Sancerre blanc cuvée Anthéas 2008, élevage sur lies totales sur une période d’un an (25% de cette cuvée sont élevés en fûts de chêne), avec ces arômes de fruits mûrs, de grillé et de fleurs, alliant nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le Sancerre blanc 2009, développe en bouche des arômes de fruits frais et une touche d’amande, un vin ample et fruité, est typé comme le Sancerre rosé 2009, qui développe un nez complexe où la rose s’associe à la framboise, d’une bouche intense et raffinée à la fois, à ouvrir sur des crevettes ou des mets épicés. Le Sancerre rouge 2009, aux notes de framboise, est de belle robe intense, très structuré au nez comme au palais.

Domaine Jean-Max ROGER

Domaine Jean-Max ROGER

(SANCERRE)

11, place du Carrou
18300 Bué
Téléphone :02 48 54 32 20
Télécopie : 02 48 54 10 29
Email : jean-max.roger@wanadoo.fr
Site : www.jean-max-roger.fr

Remarquable Sancerre blanc GC 2009, suave, très harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches, parfait sur des écrevisses. Le Sancerre rouge La Grange Dîmière 2006 est charpenté, de couleur soutenue, au nez de cassis et de sous-bois, aux tanins mûrs, au bouquet très développé avec des nuances épicées, de très bonne garde. Savoureux Pouilly-Fumé Cuvée Les Chante-Alouetttes 2008 au goût de “pierre à fusil”, avec ce séduisant nez minéral, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, avec beaucoup de persistance et d’élégance. Très agréable Menetou-Salon blanc Morogues Le Petit Clos 2008, tout en structure et parfums, réussi comme le Menetou-Salon rouge Le Charnay 2007, équilibré, au nez de mûre, charnu, coloré, parfumé, aux notes de cerise, de groseille et d’épices, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution.

Domaine de SARRYSANCERRE Domaine de SARRY

Domaine de SARRY

(SANCERRE)
Nicolas Brock
Le Briou de Veaugues
18300 Sancerre
Téléphone :02 48 79 07 92
Télécopie : 02 48 79 05 28
Email : info@sarry.org
Site : www.sarry.org

Au sommet. Un domaine constitué d’une vingtaine d’hectares. Passionné et chaleureux, Nicolas Brock a repris la suite de son père, Michel, qui a créé presque entièrement le domaine dans les années 1960, en replantant notamment un ancien domaine viticole inexploité depuis le Moyen Âge. Le Domaine de Sarry (11 ha d’un seul tenant), perché sur la montagne Noire (l’un des points culminants de la région, 353 m d’altitude), est constitué de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les “terres blanches”. Puis le coteau et la côte de la Roche forment une dizaine d’hectares de caillottes. Superbe Sancerre 2009, un vin bien caractéristique, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, harmonieux en bouche, de belle couleur jaune ambré, tout en finesse aromatique (fleurs fraîches, tilleul…), complexe au nez comme en bouche. Beau 2007, intense au palais, bouqueté, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale, avec cette minéralité particulièrement persistante, une très belle réussite. Le 2006 est dans la lignée, riche au nez, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pomme, de bouche puissante et d’une longue finale. Complexe et savoureux, le Sancerre blanc Montagne Noire 2005 poursuit sa très belle évolution, gras, ample, équilibré, un vin où dominent les agrumes et l’amande, bien persistant, d’une grande richesse aromatique en finale, tout en nuances, tout en suavité. Remarquable Sancerre Domaine de Sarry rouge 2007, vignes âgées de 38 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, bien marqué par son Pinot Noir, encore bien jeune, qui développe un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de pruneau, harmonieux, de belle robe soutenue, très équilibré et légèrement épicé, vraiment délicieux, un vin d’excellente évolution.


– Beaujolais : les coups de cœur sont nombreux !

J’aime les vins – et les vignerons – du Beaujolais, chacun conjuguant charme et convivialité. Je viens de terminer la rédaction de mon GUIDE 2012 (parution fin Août / ALBIN MICHEL) et j’ai, une nouvelle fois, savouré de forts jolis vins, dans la trilogie des millésimes 2010, 2009 et 2008. Les grandes valeurs sûres sont toujours là, aux côtés de quelques éliminés et d’autant de nouveaux…

La force du terroir et la structure des vins de Chénas, de Juliénas, de Régnié ou de Moulin-à-Vent, l’élégance d’un Saint-Amour, d’un Brouilly ou d’un Chiroubles… tout concourt à prendre au sérieux les meilleurs vins de la région et à ne pas s’arrêter à la production des “primeurs”, pour lesquels j’avoue néanmoins un faible, pour situer leur véritable niveau qualitatif. Les vins qui comptent bénéficient d’une typicité réelle exacerbée par des terroirs spécifiques où l’on retrouve aussi bien des roches volcaniques que des argiles siliceux. À cela s’ajoute une complexité aromatique réelle, toujours dominée par les petits fruits rouges mûrs, qui vient s’associer en bouche à une saveur bien particulière où la finesse retrouve le charnu, la fraîcheur le velouté, le tout donnant des vins qui en surprendraient plus d’un par leur potentiel d’évolution. Les hommes de la région font des vins à leur image, et le beau niveau qualitatif des meilleurs vins est incontestable, que ce soient des crus ou non. On ne peut non plus douter de la qualité réelle de ces vins, et certains “confrères” feraient bien de promouvoir la région et ces vignerons qui ont besoin d’être soutenus, comme nous le faisons régulièrement.

Classement Beaujolais
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

Top Vignerons 2011 Beaujolais

Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Pierre David
Jean-Pierre Mortet

Prix d’Excellence

Satisfecits

Alain Dardanelli (Bel Avenir)
Jean-Paul Guignier
Famille Rosier (Chatelard)
Famille Tavian

Lauréats

Famille David-Beaupère
Michel Guignier

Espoirs

Famille Chatelet
Gérard Sambin
Choississez une région :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE
BORDEAUX SUD-OUEST-PERIGORD
BOURGOGNE VAL DE LOIRE
CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
JURA-SAVOIE

Le Top est © Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite.