– Champagne : débouchez les meilleurs à table !

Le Champagne, en tout cas celui qui mérite nos louanges, est un vin à part entière. Globalement, s’il est bien sec, à l’apéritif ; s’il est demi-sec ou doux, au cours d’un repas ou en dessert (fruits et pâtisseries). Les inconditionnels peuvent faire tout un repas au Champagne, délaissant néanmoins les viandes rouges ou le gibier. Un vin idéal avec des crustacés, ou, s’il est plus charpenté (une cuvée de Prestige), sur un poisson en sauce ou un feuilleté de turbot. Le Champagne rosé s’apprécie sur une viande blanche ou sur un gâteau au chocolat (pas trop sucré).

Faites-vous plaisir, pensez -aussi- à ce vin magique pour vos plats de tous les jours ou plus sophistiqués, les vignerons et maisons (le prochain GUIDE verra son Classement entièrement remanié) qui l’élèvent méritent bien mieux que d’être catalogués uniquement dans la rubrique des « vins de Fêtes ». 

Champagne (Blanc Brut)

Champagne Premier Cru et Grand Cru (Blanc)

Champagne (Rosé Brut)

Avec toutes ces idées de plats qui « collent » aux différentes cuvées de Champagne, il ne vous manque que… de choisir entre les meilleures de l’année. Les voici :

TOP CHAMPAGNE

Cliquez sur le nom pour accéder aux commentaires de dégustations du GUIDE DUSSERT-GERBER

Henry ABELÉ
Jil ACCARIES
Xavier ALEXANDRE
Michel ARNOULD et Fils
Pierre ARNOULD EARL
ASPASIE
AUTRÉAU-LASNOT
Jean BAILLETTE-PRUDHOMME
Paul BARA
BARDY-CHAUFFERT
Brigitte BARONI
BARTHÉLÉMY
Michel BEAUCHAMP
BEAUMONT des CRAYÈRES
Paul BERTHELOT
Hubert BILLIARD
BLONDEL
BOLLINGER
BONNAIRE
BOULARD-BAUQUAIRE
BOURDAIRE-GALLOIS
BOURGEOIS-BOULONNAIS
Christian BOURMAULT
Château de BOURSAULT
BRESSION Sébastien
BRIXON-COQUILLARD
Michel BROCARD
Edouard BRUN & Cie
Guy CADEL
Daniel CAILLEZ et Fils
CANARD-DUCHÊNE
Lionel CARREAU
de CASTELNAU
CHARPENTIER SCEV
J. CHARPENTIER
Étienne CHÉRÉ
Julien CHOPIN
Paul CLOUET
COLIN
R.H. COUTIER
Paul DANGIN et Fils
André DELAUNOIS
DÉROUILLAT
Veuve A. DEVAUX
Bertrand DEVAVRY
DIDIER-DUCOS et Fils
Les CONFIDENCES DE DOM CAUDRON
DOM PÉRIGNON
Veuve DOUSSOT
DRAPPIER
Philippe DUMONT
ELLNER
FLEURY Père et Fils
FLEURY-GILLE
R. GABRIEL-PAGIN Fils
GATINOIS
Michel GENET
René GEOFFROY
GEORGETON-RAFFLIN
Pierre GOBILLARD
GONET-SULCOVA
GOSSET
GRASSET-STERN
HAMM
HENIN-DELOUVIN
HUGUENOT-TASSIN
L. HUOT Fils
JACOB Robert
JACQUART
JANISSON et Fils
JEAUNAUX-ROBIN
KRUG
LAFORGE-TESTA
LAMBLOT
Veuve J. LANAUD
P. LANCELOT-ROYER
LAURENT-GABRIEL
Lucien LEBLOND
LECLERC-BRIANT
LEGRAS et HAAS
Jean-Pierre LEGRET
Michel LENIQUEJournal du Vin
Guide du Terroir

 

Veuve Maurice LEPITRE
Laurent LEQUART
LOMBARD et Cie
Philippe de LOZEY
Rémy MASSIN et Fils
Jean MICHEL
Claude MICHEZ
Charles MIGNON
Pierre MIGNON
MOËT et CHANDON
MOREL Père et Fils
MORIZE Père et Fils
Yvon MOUSSY
Pierre PAILLARD
PANNIER
Hubert PAULET
Jean-Michel PELLETIER
PERSEVAL-FARGE
Pierre PETERS
PETITJEAN-PIENNE
PHILIPPONNAT
G. PIERRARD
POL-ROGER
PRESTIGE DES SACRES
PRIN Père et Fils
Eugène RALLE
Gaston REVOLTE
ROBERT-ALLAIT
A. ROBERT
ROEDERER
ROYER Père et Fils
RUFFIN & Fils
René RUTAT
SOURDET-DIOT
de SOUSA et Fils
Zoémie de SOUSA
TAITTINGER
de TELMONT
THÉVENET-DELOUVIN
Alain THIÉNOT
THIERCELIN
Diogène TISSIER et Fils
Michel TURGY
Coopérative UVCB
Jean-Marc VATEL
VAUTRAIN-PAULET
de VENOGE
VERRIER & Fils
Maurice VESSELLE
VINCENT D’ASTRÉE
VOLLEREAUX
WIRTH & MICHEL 

Vins du siecle
Vins du siècle

* Graves et Pessac-Léognan : les grands vins sont nombreux

Pour les Graves, il existe une variété importante de styles de vins. Cela va des crus réellement (et historiquement) exceptionnels, issus des territoires de Pessac, Martillac ou Léognan, mais aussi ceux de Podensac ou Portets, certains d’entre eux, dans les appellations Pessac-Léognan comme dans celle des Graves, bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir, d’autres crus atteignant des prix difficilement cautionnables. C’est évidemment le berceau des grands vins blancs de la région bordelaise, même s’il s’agit de bien choisir…

LE TERROIR DE PESSAC-LÉOGNAN

Le 9 Septembre 1987, un décret reconnaissait l’Appellation d’Origine Contrôlée Pessac-Léognan. L’appellation représente un quart de la superficie des Graves. Depuis 20 ans, les viticulteurs ont fait passer leur surface globale de 550 ha à 1 200 ha. Le terroir se compose de terrasses construites par la Garonne lors des grandes crues millénaires qui ont apporté une grande variété de débris caillouteux, venus parfois de très loin, notamment des Pyrénées; ces débris caillouteux multicolores, usés au point d’être polis, voire luisants après la pluie, sont plus ou moins enrobés de terre ou de limon. Les Graves de Pessac-Léognan reposent donc sur un sous-sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns. Elles sont témoins des cours anciens de la Garonne, mis en place depuis la fin de l’ère tertiaire puis durant le Quaternaire au fur et à mesure que passaient les époques glacaires. Ces graves, composées de graviers, galets roulés par les eaux, ont une épaisseur variant d’une vingtaine de centimètres à trois mètres et plus. La variété du cailloutis est exceptionnelle avec des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et roses, des jaspes, agatoïdes, silex et lydiennes… savant mélange harmonieux et chatoyant. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue progressivement la chaleur sur les grappes. Inscrits dans un relief mamelonné, les dépôts de graves forment des croupes particulièrement bien dessinées dans le paysage, bénéficiant d’une excellente exposition avec des pentes toujours assez fortes pour assurer un drainage naturel. Ce drainage est renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d’eau et d’affluents de la Garonne.

Millesimes

LE TERROIR DES GRAVES

Vignoble de clairière, au milieu des forêts protectrices, entre Garonne et plateau landais, les Graves sont situées sur une large bande de terre de 55 km de long sur 10 de large, longeant la rive gauche de la Garonne, entre le nord de Bordeaux et le sud de Langon. Le terroir des Graves se compose principalement de terrasses construites par la Garonne lors des grandes crues millénaires. Celles-ci ont charrié une grande variété de graviers, de galets fluviaux ou glaciaires roulés dans les eaux, de débris caillouteux de taille et de couleurs fort différentes. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave réchauffe le raisin à la saison venue, contribuant ainsi à la parfaite maturité des grappes. Ces cailloux silicieux (Graves venant des Pyrénées ou de l’ancien lit de la Garonne) reposent en couches parfois profondes (de 50cm à 3m de profondeur) sur un sous-sol très divers : d’abord une base de calcaire, c’est-à-dire des roches à astéries, marquées par les traces anciennes de coquillages (terre idéale pour les vins rouges); puis une couche d’argile, plus ou moins imperméable, où la vigne trouve un peu d’humidité, mêlée par endroit d’alios, un sable durci par un ciment ferrugineux noirâtre (favorable aux vins blancs). Les terrasses en gravières, bien exposées, que l’on doit au fleuve, ont été entaillées par les petits affluents de la rive gauche. Ceux-ci ont sculpté le pays en croupes harmonieuses séparées par de petites vallées. Le plateau des Graves est une succession d’ondulations topographiques dont le drainage naturel est excellent pour la vigne. Les Graves sont à l’abri de la forêt des landes girondines, leur frontière naturelle à l’ouest. La forêt de pins protège le vignoble et fait écran contre les grosses intempéries. La Garonne, toujours à moins de 10 km des pieds de vigne, joue un rôle prépondérant.

VOIR LE CLASSEMENT DES GRAVES

TOP GRAVES DE VAYRES

Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom (en BLEU)

Château TOULOUZE

Guide des vins

 

TOP GRAVES

Château D’ARRICAUD
Château CAILLIVET
Château CHANTEGRIVE
Clos BELLEVUE
Château du GRAND BOS
Château des GRAVIÈRES
Château HAUT-CALENS
Château de MAUVES
Château LA ROSE SARRON
Château SAINT-AGRÈVES
Château le TUQUET

Millesimes

TOP PESSAC-LEOGNAN

Domaine de CHEVALIER
Château HAUT-LAGRANGE
Château LUCHEY-HALDE
Château SEGUIN 

– Dans le Beaujolais, les crus recèlent de trésors…

Je n’apprécie pas que des “confrères” parisiens ou étrangers médisent sur la région sans n’y rien connaître. Notre rôle n’est pas d’enfoncer une appellation ou un vigneron pour se faire mousser dans un salon ou lors d’un dîner. Nous avons -surtout- un rôle de prescripteur, dans le sens noble du terme grec.

En Beaujolais, pour les crus, le 2009 est très prometteur, le 2008 coimmence à confirmer ses qualités où la puissance s’harmonise avec la finesse, le 2007 a été très difficile à maîtriser, le 2006 est excellent, le 2005 très typé, le 2004 est un millésime dense et très aromatique, et le 2003, trop mûr, beaucoup moins intéressant. La force du terroir donne une réelle typicité à chaque cru, et les meilleurs vignerons s’évertuent à sortir de beaux vins, chacun représentatif du style de son appellation. On se doute qu’un Saint-Amour ne doit pas ressembler à un Morgon, et c’est très bien ainsi.

Les vins qui comptent bénéficient d’une typicité réelle exacerbée par des terroirs spécifiques où l’on retrouve aussi bien des roches volcaniques que des argiles siliceux. Les hommes de la région font donc des vins à leur image, chaleureux, conviviaux, et le beau niveau qualitatif des meilleurs crus est incontestable. 

POUR TOUT SAVOIR SUR LES CRUS ET APPELLATIONS

 

e_beaujolais.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

Jean BARONNAT
BEL AVENIR
CHAMPAGNON
DUBOEUF
MORTET
Michel SIFFERT

CHANTEGRILLE
SAMBIN

MORGON
JULIENAS
REGNIE
Gérard BRISSON

DONZEL
GRANIT DORÉ
René MARTIN/PY de BULLIAT
PIZAY
Michel TÊTE

NUGUES

Armand & Richard CHATELET
Michel GUIGNIER
Anita & André KUHNEL
PENLOIS

FLEURIE
SAINT-AMOUR
Cédric CHIGNARD

CHATELARD

MARRANS
PARDON

BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
CRÊT DES GARANCHES
Alain MICHAUD

CHEYSSON
COMBE AU LOUP

BARVY
CHEVALIER-MÉTRAT
(VALETTE)

BEAUJOLAIS-VILLAGES
BEAUJOLAIS
Ch. De BOISFRANC (bl)
Ch. EMERINGES
PÉRELLES
Cave SAIN-BEL

Domaine des CRÊTES (bl)
Ch. LACARELLE
MONTERNOT
ROTISSON

CRÊT du RIS



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

Cave du CHÂTEAU de CHENAS*

Ch.du MOULIN-Â-VENT
VIEUX DOMAINE

CÔTES DE LA MOLIÈRE
Domaine SANTÉ

MORGON
JULIENAS
REGNIE
(Jacques BOULON*)
DUFOUR*
Jean-Paul GUIGNIER

(COMBE GOUTY)
DAVID-BEAUPÈRE

FLEURIE
SAINT-AMOUR
TERRES DESSUS*
VIGNES du PARADIS*

MADONE
(MATRAY)
LABOURONS

BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
TAVIAN*

CHARMETANT
DALAIS
JAVERNAND
Domaine de la MOTTE
PUITS DU BESSON
Domaine de la TERRIÈRE

Benoît TRICHARD

BEAUJOLAIS-VILLAGES
BEAUJOLAIS
(ROCHECORBIÈRE)
Château de VAURENARD

(Dom.de CERCY)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

MORGON
JULIENAS
REGNIE
Fernand GRAVALLON*
(Coteau de VALLIÈRES*)
Dom.du VIN DES POÈTES
FLEURIE
SAINT-AMOUR
(Fabien BAILLAIS)
Didier POITEVIN*
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
(DUTHEL)
LES ROCHES BLEUES
BEAUJOLAIS-VILLAGES
BEAUJOLAIS
(Vign. De LIERGUES*)
(Dom. ST-CHARLES)

 

Vins du siecle
 
Choississez une région pour voir un autre classement :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

* Les vignerons bourguignons qui ont vraiment du talent !

Ces vignerons talentueux et passionnés (sur la photo, Guillaume d’Angerville), pour lesquels il n’y a nul besoin de fioritures ni de vinifications “gonflées”, et dont les prix sont bien souvent justifiés, méritent leur réputation mondiale. Ici, en effet, on ne s’excite pas à faire des vins “putassiers”, privilégiant ce qui doit l’être : le terroir et le fruit. L’altitude des vignes, l’inclinaison des pentes, la richesse des sous-sols en ressources minérales… Tout concourt à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime, et cela explique l’extrême diversité des grands vins bourguignons, qui leur donne cette typicité unique, où l’élégance prédomine toujours, en rouge comme en blanc. Du grand art (mais pas partout), quand on s’intéresse aux vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du terroir associé à une convivialité exemplaire.

La Côte de Nuits

Du nord au sud, des terrains à dominante de silice, de calcaire, de marnes et d’argile en sous-sol. Depuis près de deux mille ans, les grands vignobles qui font la réputation de la Bourgogne, occupent une étroite bande de coteaux qui s’étire sur 20 km de long et parfois deux à trois cents mètres de large seulement, entre Dijon et Corgoloin. C’est ici que l’on trouve tous les grands crus rouges de Bourgogne (à l’exception du Corton), dont quelques-uns font partie des plus grands vins du monde. L’origine de la vigne y est très ancienne. Le véritable essor des crus de la Côte est lié à l’activité des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Les moines de l’abbaye de Cîteaux, en particulier, dont le Clos de Vougeot est le chef-d’œuvre le plus remarquable, se consacraient exclusivement à leur vignoble.

La Côte de Beaune

Sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le coteau des Maranges, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient les vins rouges de grande réputation. Dès le début du XIIe siècle, les abbés de Cîteaux créèrent des celliers à Meursault et à Aloxe-Corton. Plus tard, les évêques et les chanoines, puis les ducs de Bourgogne ont joué un rôle décisif grâce notamment aux relations diplomatiques qu’ils entretenaient avec la chrétienté et avec les princes d’Occident. Des terrains de silice et argilo-calcaires pour les rouges, de calcaire marneux ou de marnes calcaires pour les blancs.

Chablis

Ce territoire résulte d’une délimitation de l’Institut national des appellations d’origine (Inao). Mais en fait, il résulte d’une longue sélection des terrains aptes à produire les meilleurs vins, faite par les moines au xiie siècle et poursuivie par les générations des vignerons qui ont suivi. On peut observer que ce territoire est situé sur un ensemble de terrains formés à une époque bien précise dans l’histoire de la formation de la terre, il y a plusieurs millions d’années. Les géologues lui ont donné le nom de Kimméridgien, par référence aux terrains de la baie de Kimmeridge en Angleterre.

La Côte Chalonnaise

Les sols sont souvent argilo-calcaires “bruns” avec des proportions variables d’argile, déterminant de place en place la vocation des terrains pour les vins rouges ou les vins blancs. Les expositions varient de sud à est-nord-est. L’altitude s’étage entre 220 et 380 m. Les appellations sont produites sur l’ensemble du territoire de la Côte chalonnaise et du Couchois : Bourgogne Aligoté, Bourgogne Passetoutgrain et Bourgogne (blanc, rouge, rosé).

BOURGOGNE / L’ACCORD IDEAL DES VINS ET DES METS

Top Vignerons Région Bourgogne

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

 

Prix d’Honneur

Pierre Amiot
Jacques Carillon
Famille Doudet-Naudin
Guide des vins

Prix d’Excellence

Daniel Dampt
Famille Vallet (Pierre Bourée)
Vins du siecle

Satisfecits

Famille Capron-Charcousset
Famille Duroché
Jean-Jacques Girard
Jean-Christophe Grandmougin
Jean-Pierre Guillemot
Olivier Heimbourger
Stéphane Magnien
Bastien Margaret (Henri Richard)
Guide des vins

Lauréats

Derey Frères
Denis Marchand

Espoirs

Famille Bernard (Clos Saint Louis)
Vincent Legou
 [+] A l’honneur cette semaine

– Sud-Ouest : les meilleurs vins sont ceux qui renforcent leur identité

Dans cette région du Sud-Ouest, les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. De quoi montrer sa propre personnalité sans “lisser” les vins et les dépersonnaliser comme certains le font (il y en a quelques-uns à Cahors, notamment), au point que l’on ne sait plus ce que l’on goûte.

 

On peut tout autant regretter l’arrivée de cuvées surchargées par le bois et “fabriquées” pour avoir une bonne note auprès de “critiques”, ceci facilitant une hausse de prix totalement incautionnable. Je me méfie des cuvées et des communications spéciales Malbec, qui mettent trop le cépage en avant, et de quelques vins de mode dans cette région où les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. Ne vaut-il pas mieux montrer sa propre personnalité quand on en a comme c’est le cas à Cahors ou à Madiran ?

 

À quoi bon avoir des cépages de caractère comme le Tannat, le Cot, la Négrette ou le Gros Manseng si c’est pour “lisser” les vins et les dépersonnaliser au point que l’on ne sait plus ce que l’on goûte ? La complexité des terroirs et des climats est pourtant bien réelle dans la région, et prouve que l’on ne fait pas la même qualité, selon les aléas de la nature, au fin fond du Béarn ou dans le Lot. C’est ce qui compte, et crée la typicité. Particulièrement à Cahors ou à Madiran, mais aussi dans l’ensemble de ce grand vignoble, les millésimes éà&à, éààç, 2008, 2006, 2005, 2004, 2003 et 2001 sont des réussites, le 2007 se goûte bien. Les vins ont une réelle typicité, un potentiel de garde (beaux 1999, 1995 ou 1990) où les cépages et les sols ont leur influence et une véritable présence historique.

 

Quelques rapports qualité-prix-plaisir exceptionnels, en rouges, en blancs secs et en liquoreux (millésimes 2009, 2007, 2004, 2000, 1995 ou 1990). Pas fana des “microcuvées” (en Bergerac, à Cahors, à Monbazillac…), pas typées et à des prix incautionnables, les meilleurs vignerons s’attachant ici à élever des vins racés.

 

 

La complexité des terroirs et des climats est donc bien réelle dans la région. C’est ce qui compte, et crée la typicité des meilleurs, que voici…

LIRE / Les vins du Sud-Ouest et leurs appellations

 Top Vignerons Région Périgord-sud-ouest

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

 

Prix d’Honneur

Famille Loisy (Péroudier)
Jacques Mournaud (La Plante)
Vins du siecle

Prix d’Excellence

Germain Lescombes (Paillas)
Jean-Pierre Raynal (Souleillou)
Éric Swenden (Gautoul)
Vins du siecle

Satisfecits

Famille Jegerlehner-Prataviera (Ménard)
Jacques Maumus (Cru Paradis)
Mogens Olesen (Lécusse)
Famille Pieron (Bovila)

Lauréats

Espoirs

Antoine Ferreti (Adelaïde)
Éric Lépine (Rhodes)
Famille Molle (Moulins de Boisse)
Famille Pauty (Bouffevent)

 

* Saint-Emilion : seuls les sols signent les grands vins

On connaît ici les histoires de clochers, comme on sait qu’il y a beaucoup de frime ou d’opportunisme chez certains producteurs. On ne peut en effet qu’être déçu par des vins totalement “fabriqués”, vinifiés par ceux qui croient avoir la “science infuse” et veulent nous faire croire qu’en mettant un vin 200 % en barriques neuves ou en multipliant les manipulations œnologiques, on sait faire du vin ! On ne fait du bon vin, et à fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices, de la “crasse de fer” aux argiles profondes, assortis de dépôts marins ou d’alios. Gare à certains prix, totalement injustifiés…

Pour mémoire, quelque 1 000 crus, du Premier Grand Cru Classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru Classé et le Grand Cru, dont la situation géographique fait la différence.

Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est un territoire où l’on retrouve un sous-sol de molasses et de sables éoliens, et quelques-uns des plus grands vins de la région.

Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonnet et de Saint-Sulpice-de-Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle. En fait, pour s’y retrouver, mieux vaut se fier à notre Classement…

Guide des vins

TOP APPELLATION SAINT-EMILION

Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom 

Château BALESTARD la TONNELLE
Château BEAURANG
Château CADET-BON
Château CANTENAC
Château LA CLOTTE
Château La CROIX D’ARMENS
Château La CROIX MEUNIER
Château FAURIE de SOUCHARD
Château FONROQUE
Château La GARELLE
Château GESSAN
Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
Château TOUR GRAND FAURIE
Château GROS CAILLOU
Château GUADET
Château HAUT-ROCHER
Château LAROQUE
Château LAVALLADE
Château MANGOT
Château la MARZELLE
Clos des MENUTS Famille Rivière
Château MONLOT
Château PETIT MANGOT
Château PIGANEAU
Château PONTET FUMET
Château CLOS DES PRINCE
Château ROC de BOISSEAUX
Château du ROCHER
Château la ROSE- POURRET
Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
Clos TRIMOULET

Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

 

VINS DU SIECLE / QUELQUES COUPS DE COEUR…

 

 

– Coups de cœur : le Top des vignerons de Provence

Ces hommes (sur la photo, Michel Bronzo, de la Bastide Blanche) et ces femmes savent ce qu’ils ont à faire, se passent d’un magicien pour fabriquer une cuvée (très) spéciale, et ne perdent pas leur temps à frimer ou en jonglant avec leurs tarifs… Respectant les anciens, ils travaillent, connaissent la force de leur sol, se servent à bon escient des techniques les plus modernes, sans perdre leur âme. Ils ont des valeurs, aiment leur vin, comme moi, comme vous. Et c’est tout ce qui compte.

Evidemment, la préparation de MILLESIMES et les dégustations pour mon prochain GUIDE verra cette hiérarchie évoluer très prochainement. Certains vont « monter », d’autres être « rétrogradés », il y aura des nouveaux…Pour l’instant, voici où nous en sommes !

Les Prix d’Honneur : Je les connais depuis quelque 20 à 30 ans (eux et/ou ceux qui les ont précédé, en ce qui concerne les marques et certains crus), certains ont été retenus depuis le 1er Guide (ou patiquement), ce qui -en soi- mérite un véritable “coup de chapeau”, tant il est difficile de se maintenir au plus haut niveau, chacun dans sa gamme, naturellement. Pour preuves, des milliers d’autres, à raison de 300 à 400 par an, ont été éliminés… Eux, associent le talent et la passion, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime. Pas mal sont des amis.

Les Prix d’Excellence : D’autres grandes valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis très longtemps. Ils sont également garants d’une régularité qualitative exemplaire et d’un attachement réel au terroir. Du grand art encore, chacun possédant son originalité. Pour certains, 3 ou 4 ans, et ils atteindront le Prix d’Honneur.
Les Satisfecits : Les grandes satisfactions, ceux qui se distinguent depuis une dizaine d’années et dont le talent est confirmé. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence.
Les Lauréats : Les coups de cœurs de l’année (ou des dernières années). Ils élèvent des vins typés, qui atteignent bien souvent le haut de leurs Classements respectifs. Du solide, qui peuvent également “monter” en Satisfecits.
Les EspoirsLes coups de pouce, ceux qui méritent d’être soutenus, qui sont depuis peu dans le Guide. Certains font partie des nouveaux sélectionnés de l’année, et doivent faire leurs preuves.

Top Vignerons Région Provence-Corse

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

 

Prix d’Honneur

Georges Delille (Terrebrune)
Guide des vins

Prix d’Excellence

Vins du siecle

Satisfecits

Famille Di Placido (Loou)
Famille Double (Beaupré)
Jean-Louis Masurel (Trians)

Lauréats

Famille Garcia (Cancerilles)
Christian Imbert (Torraccia)
Sophie Moquet (Crémade)
Famille Radet (Maurines)
José Salinas (Sauveuse)
Guide des vins

Espoirs

Famille Dupuis (Lagarde)
Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

 

– Grand Bos, une grande valeur sûre des vins de Graves

Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

Au sommet. En 1988, André Vincent, précédemment propriétaire du château La Haye, cru bourgeois supérieur de Saint-Estèphe en Médoc au classement de 1932, achetait le Grand Bos qui ne faisait plus de vindepuis 1950. Après avoir restauré les bâtiments, planté, et surtout acquis de vieilles vignes dans le prolongement de sa veine de grave profonde qui redouble la chaleur du soleil et qui est posée sur une assise calcaire tertiaire, il a équipé la propriété en matériel moderne. À la suite d’extensions successives des chais et cuviers en 1992, 1996 et 2000, il a donné à l’exploitation sa physionomie actuelle en 2004 et 2005, par la construction d’un chai souterrain d’une capacité de 500 barriques, et par la réhabilitation du cuvier primitif, désormais au service d’un vignoble couvrant 18,30 ha sur une superficie totale de près de 42 ha. Remarquable Graves 2008, de belle robe pourpregras et coloré, intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins savoureux au nez puissant. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, avec des notes de petits fruits rouges surmûris et d’épices, est charnu comme il le faut. Le 2006 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, d’excellente évolution. Le 2005, charpenté, avec ces senteurs bien marquées de cerise mûre, de poivre et de musc, de bouche ample, aux tanins très équilibrés et enrobés, est un vin avec beaucoup de matière, de belle garde. Le 2004, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière, de garde, naturellement. Le 2003 est un vinpuissant, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de griotte mûre. Le 2002 est de robe rubis pourprecharnu, savoureux, un vinqui allie intensité et souplesse, de bouche où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Le 2001, de belle robe sombre, est un joli vin tout en harmonie, dense, aux connotations caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés (griotte, cassis…) et de réglisse. Beau 2000, parfumé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus.

Château du GRAND BOS 

(GRAVES)
André Vincent

33640 Castres
Téléphone :05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr

Bannière

* L’irrésistible Domaine François Lamarche

Domaine François LAMARCHEVOSNE-ROMANÉE Domaine François LAMARCHE

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin. Formidable Grand’Rue Grand Cru Monopole 2008, un Monopole des Lamarche, promu au rang de Grand Cru depuis 1991. Un sous-sol d’exception entre la Tâche et la Romanée Conti, qui donne à ce vin une qualité exceptionnelle digne de ses plus illustres voisins. Un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, encore trèsjeune, superbe, concentré et très parfumé en finale. Le 2007, envoûtant, de belle robe pourpre, avec des arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample, soyeux, de bonne bouche avec des connotations subtiles de cerise confite et de sous-bois, de grande garde. Superbe 2006, d’une très grande typicité, un vin authentique comme on les aime, de robepourpre, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, qui associe charpente et distinction, charnu, qui devrait tenir toutes ses promesses. Le 2005 est l’archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre…) à la subtilité d’une matière pleine et riche, un très grand vin, de très grande garde. Le 2004, très racé, de robe grenat profond, au nez complexe où dominent lesfruits cuits, légèrement épicé, est légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, un vin gras, de grandegarde. Le 2003 est un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme au palais, aux taninsprésents et très élégants à la fois, de bouche persistante, très prometteur. Le 2002 est une très belle réussite, de belle robe grenat, riche et structuré, au nez intense où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, riche et long, savoureux, de lente évolution. À la suite, le Clos-Vougeot 2008, complexe et gras, un vin complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, alliant puissance et finesse, de garde. Superbe Grands-Échezeaux 2007, au nezcomplexe de cassis mûr et de violette, corsé, un très grand vin de robe pourpre foncé, intense en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, très classique. Beau 2006, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre. Remarquable Vosne-Romanée Premier Cru Les Chaumes, un vin aux tanins amples et soyeux, riche etsoyeux, toujours très marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de grande évolution. Le BourgognePassetoutgrain est régulièrement une réussite, ce qui n’est pas si courant.

Domaine François LAMARCHE 

(VOSNE-ROMANÉE)
François et Marie-Blanche Lamarche
9, rue des Communes
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 07 94
Télécopie : 03 80 61 24 31
Email : domainelamarche@wanadoo.fr
Site : www.domaine-lamarche.com

 

– Le grand Sancerre du Domaine de Sarry

Domaine de SARRYSANCERRE Domaine de SARRY

Domaine de SARRY 

(SANCERRE)
Nicolas Brock
Le Briou de Veaugues
18300 Sancerre
Téléphone :02 48 79 07 92
Télécopie : 02 48 79 05 28
Email : info@sarry.org
Site : www.sarry.org

Au sommet. Un domaine constitué d’une vingtaine d’hectares. Passionné et chaleureux, Nicolas Brock a repris la suite de son père, Michel, qui a créé presque entièrement le domaine dans les années 1960, en replantant notamment un ancien domaine viticole inexploité depuis le Moyen Âge. Le Domaine de Sarry (11 ha d’un seul tenant), perché sur la montagne Noire (l’un des points culminants de la région, 353 m d’altitude), est constitué de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les “terres blanches”. Puis le coteau et lacôte de la Roche forment une dizaine d’hectares de caillottes. Superbe Sancerre 2009, un vin bien caractéristique, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, harmonieuxen bouche, de belle couleur jaune ambré, tout en finesse aromatique (fleurs fraîches, tilleul…), complexe au nez comme en bouche. Beau 2007, intense au palais, bouqueté, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale, avec cette minéralité particulièrement persistante, une très belle réussite. Le 2006 est dans la lignée, riche au nez, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pomme, de bouche puissante et d’une longue finale. Complexe et savoureux, le Sancerre blanc Montagne Noire 2005 poursuit sa très belle évolution, gras, ample, équilibré, un vin où dominent les agrumes et l’amande, bien persistant, d’une grande richesse aromatique en finale, tout en nuances, tout en suavité. Remarquable Sancerre Domaine de Sarry rouge 2007, vignes âgées de 38 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, bien marqué par son Pinot Noir, encore bien jeune, qui développe un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de pruneau, harmonieux, de belle robe soutenue, très équilibré et légèrement épicé, vraiment délicieux, un vin d’excellente évolution.

* Les exceptionnels Chablis du Domaine Guy Robin

Earl Domaine Guy ROBINCHABLIS Earl Domaine Guy ROBIN

Domaine Guy ROBIN 

(CHABLIS)
Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone :03 86 42 12 63
Télécopie : 03 86 42 49 57
Email : info@domaineguyrobin.com
Site : www.chablis-guyrobin.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous commercialisons des millésimes relativement anciens, c’est notre philosophie, nous dit Marie-Ange Robin. Ici, nous sommes des conservateurs pour le plus grand bonheur de nos clients.” Envoûtant ChablisGrand Cru Vaudésir 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, degarde. Le 2006, tout en distinction, riche en arômes comme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine,pêche, noisette), très typé, un grand vin qui allie parfaitement puissance et souplesse, encore fermé, bien sûr. Puissant Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles Vignes 2007, dense, au nez dominé par les petits fruits mûrs et les fruits secs, tout en persistance, d’une belle longueur. Rare Grand Cru Bougros 2006, typé, d’une belle onctuosité en bouche, un vin gras, aux notes de tilleul, de poire et de musc, d’une grande finesse, de bouche intense, très équilibré. Le Chablis Grand Cru Les Clos 2006 est issu de Vignes de 43 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-sol kimméridgien, sud-sud-ouest. Le vin est une réussite, complexe et dense, aux notes de tilleul et de petits fruits frais, à découvrir sur des quenelles de brochet. Le Chablis Premier Cru Vaillons 2007, est de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, très charmeur sur une cuisine assez relevée, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), à déboucher sur des quenelles, par exemple. Superbe Chablis Premier Cru Montmains Vieilles Vignes 2006, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, un vin puissant et raffiné à la fois, de garde, parfait sur un bar. Le Chablis Grand Cru Vieilles Vignes Valmur 2007, un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, tout en bouche, de garde. Goûtez leChablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles Vignes 2006, un vin minéral, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, qui associe charnu et suavité. Excellent Chablis Marie-Ange Robin Vieilles Vignes, avec ces nuances de chèvrefeuille et de pêche blanche, de bouche fondue et persistante.

Domaine Guy ROBIN 

(CHABLIS)
Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone :03 86 42 12 63
Télécopie : 03 86 42 49 57
Email : info@domaineguyrobin.com
Site : www.chablis-guyrobin.com

– Coup de cœur pour le Château Cantenac

Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

Château CANTENAC 

(SAINT-ÉMILION)
Nicole Roskam-Brunot

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 22
Télécopie : 05 57 25 19 15
Email : contact@chateau-cantenac.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
Site : www.chateau-cantenac.fr

Au sommet. Les 12,5 ha s’étendent dans le prolongement du coteau saint-émilionnais, dominant la vallée de la Dordogne. Il est composé de 75% de Merlot, de 24% de Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon, dont la moyenne d’âge atteint actuellement 35 ans, plantés sur un terrain sablo-graveleux sur argile qui permet une excellente maturation du raisin et donc une meilleure régularité dans les millésimes. Remarquable Saint-Émilion Château Cantenac GC 2008 (75% Merlot 25% Cabernets franc etSauvignon), très parfumé, au nez complexe où dominent les fruits cuits, le poivre et les épices,harmonieux, un vin gras, tout en bouche, encore jeune. Le 2007 est de belle maturité, fruitéavec de la complexité, de la puissance et une grande finesse, aux notes de fruits noirs et d’épices. Le vin est velouté, riche, puissant mais fin à la fois. Le 2006, d’une belle fraîcheuraromatique, au nez complexe de fruits rouges (cassis, cerise) avec comme toujours à Cantenac des notes épicées et florales (violette…). Équilibre, élégance, puissance s’imposent avec une belle finale persistante. La Sélection 2008 (95% Merlot 5% Cabernet franc) est un vin decouleur pourprecharpenté, élégant, tout en bouche, avec des notes de mûre, un vin charmeur, d’une très belle finale. Le 2007, avec son bouquet de fruits rouges et noirs, est un vin est trèssoyeux, très séduisant. Il y a aussi Climat 2008 (50% de fûts neufs), un vin puissant, concentré mais tout en finesse, très structuré, harmonieux, aux notes complexes (mûre, truffe…). ChâteauMOULIN DE GRENET Remarquable Lussac-Saint-Émilion Château Moulin de Grenet 2008 (le 71e millésime de la famille, bravo !), très représentatif de ce millésime classique, associe structure et rondeur, gras, de bouche puissante, de robe grenat intense, aux nuances de fruitsrouges avec des notes grillées. Le 2007 a des tanins fermes et soyeux à la fois, de bouchecorsée, un vin de belle couleur pourpre. Beau 2006, qui développe un nez intense, marqué par des notes de petits fruits rouges à noyau, tout en arômes, très bien élevé, un vin distingué et puissant à la fois, de garde. Le 2005 est corsé, au nez de groseille et de cuir, de belle robebrillante, avec ces notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois. Le 2004 est un vin riche, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus.
Bannière

– Gosset au sommet

GOSSET GOSSET

Maison dynamique, résolument tournée vers le futur, car, après avoir acquis des vignes en 100% Grand Cru, la surface de production de Champagne Gosset s’est étendue en rachetant un terrain jouxtant le site traditionnel. Splendide Champagne cuvée Célébris 95, un Champagne racé, élégant, tout en complexité d’arômes, dense en bouche, très distingué, au nezcomplexe et persistant. La Grande Réserve (46%Chardonnay, 39% Pinot Noir et 15% Pinot Meunier dont 12% de vins de réserve) est une cuvée savoureuse, unChampagne puissant, avec des dominantes de noix et de miel, d’une finale voluptueuse. Le Gosset Grande Réserve brut est une cuvée où l’on retrouve des nuances de raisin mûr et de noix, de frangipane, de bouche ample et chaleureuse, qui allie structure et nervosité, tout en intensité et persistance, très savoureux, charmeur par son ampleur aromatique. Remarquable, le Gosset Grand Millésime 2000, issu de Chardonnay Grands Crus, de Pinot Noir Grands et Premiers Crus, de belle robeor pâle, limpide et douce, un superbe Champagne de belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, très harmonieux, fin et riche, complet. Le Grand Rosé brut est exceptionnel, issu du Chardonnay (56%) et du Pinot Noir (36%) auxquels on ajoute un vin des Coteaux Champenois rouge (Bouzy et Ambonnay). Tout en bouche, le vin dégage une belle complexité d’arômes, dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, un Champagne suave, épicé en finale comme il se doit. Superbe gamme “Extra”, qui révèle la vérité du vin dans toute sa splendeur grâce au dosage Extra brut, l’interprétation parfaite du savoir-faire ancestral de la maison. ExceptionnelChampagne Célébris Gosset Blanc De Blancs Extra Pure, sélection du meilleur Chardonnay, en réalisant l’assemblage de quatre années, et de onze Crus, de plusieurs méthodes de vinification, l’Acide Malique naturel a été préservé afin de restituer fraîcheur et puissance aromatique du Chardonnay, à la mousse légère et intense, riche en arômes (fruits mûrs, pain brioché…), un grandChampagne intense et savoureux, d’une finale parfumée et dense, mûre et crémeuse, idéal sur une langouste. Vous aimerez aussi L’Extra rosé 2003, d’un rose limpide et lumineux, très aromatique avec des notes de fraise des bois, de framboise et de mûre sauvage, délicatement mêlées à la rose et à la violette, de structure vive d’une grande finesse, ample et persistant en bouche, un magnifiquerosé, une belle expression de ce beau Millésime. Il y a ce Célébris Blanc De Blancs Extra brut, une cuvée raffinée et sensuelle aux saveurs confites d’agrumes, d’abricot sec et de figue.

GOSSET 

Jean-Pierre Cointreau
69, rue Jules-Blondeau – BP 7
51160 Ay
Téléphone :03 26 56 99 56
Télécopie : 03 26 51 55 88
Email : info@champagne-gosset.com
Site : www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset
Site : www.champagne-gosset.com

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

* Coup de cœur pour le Château de Lugagnac

Château de LUGAGNACBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de LUGAGNAC

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. C’est à la guerre de Cent Ans que le Château de Lugagnac est construit. On trouve, dans les soubassements des murs d’enceinte, les traces d’une ancienne forteresse. C’est aujourd’hui une splendide demeure savamment rénovée avec le goût et le talent de Maurice et Mylène Bon. Situés à la limite de partage des eaux entre Dordogne et Garonne et bénéficiant d’un climat tempéré et particulièrement sec l’été, les 80 ha du vignoble sont plantés sur un relief élevé, en pente douce composé d’argile ferrugineuse sur un sous-sol calcaire pour les deux tiers environ et de calcaire coquillier pour le reste. Aujourd’hui, leur fils, François-Thomas, s’attache à profiter de ces atouts, et renforce la personnalité de Lugagnac. “Le vignoble est planté sur des fossiles calcaires, précise François-Thomas Bon, il y a même des géologues du Nord qui viennent y chercher des coquilles d’huîtres fossiles. Nous sommes situés sur la roche et pour planter les vignes il fallait utiliser de l’explosif. Aujourd’hui, le vignoble arrive à une belle maturité et il est beaucoup plus qualitatif que par le passé. Nous avons volontairement réduit la surface de vignes faisant des sacrifices économiques pour la propriété en privilégiant les meilleurs terroirs, vendant les autres. Des 90 ha à l’origine, nous avons réduit à 70 ha de vignes. Grâce à ces efforts qualitatifs, nous sommes pratiquement capables de faire de la Cuvée Eos, donc la plus qualitative, sur 80 % du vignoble. Mon challenge était de hisser les Vinsde Lugagnac dans la cour des grands, j’y suis parvenu et suis content du résultat. Je continue à faire des efforts, de la recherche, pour preuve, nous avons replanté de la Carmenère, cépage boudé, oublié à Bordeaux. Cela n’a pas été facile mais avec le concours de pépiniéristes internationaux, j’ai enfin trouvé un clone qualitatif, et suis impatient de goûter bientôt les premiers grains de raisins. “On se fait donc vraiment plaisir avec son superbe Bordeaux Supérieur Cuvée Eos 2008, riche en couleurcorsécharpenté, un vin qui sent bon la prune, le poivre et les sous-bois, de bouche puissante, ample et structurée, d’une belle finale, d’excellente garde. Le 2007, de jolie robe intense, mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, et des tanins équilibrés. La Cuvée Eos blanc 2008, de belle robe, au nez de petits fruitsferme et suave, très équilibrée, richementbouquetée, un joli vin fin, de bouche à dominante de fleurs fraîches, de fruits jaunes et de tilleul, gras, tout en persistance, qui supporte une cuisine élaborée. “Eos Blanc 2008 est plus concentré, poursuit François-Thomas Bon, plus charnu, le léger boisé(élevage en barriques avec pigeage) lui apporte puissance et aptitude au vieillissement. Je conseille vivement de le décanter avant de le servir à table sur des coquilles Saint-Jacques, des poissons grillés, des viandes à la crème ou du gorgonzola.” Le Château de Lugagnac classique 2008 est bien représentatif du millésime, avec des notes caractéristiques de groseille bien mûre, légèrement épicé, bien charpenté et harmonieux. Excellent 2007, de belle charpente, au nez complexe (groseille, violette…), tout en rondeur, avec des arômes persistants de fruits rouges mûrs au palais. Le 2006, qui allie structure et fruité aux papilles, de couleur rubis, aux taninssouples, au nez à dominante de petits fruits mûrs, est d’excellente évolution. Il y a aussi le Bordeaux Château de Lugagnac blanc sec2009, tout en bouche comme le roséfranc et parfumé, fondu au palais. À la suite, la gamme Bordeaux Tricépage, dont le rouge (CabernetSauvignonMerlotCabernet franc) tout en rondeur et fruité, est à boire sous la tonnelle. Très joli Tricépage rosé, avec des notes de fruits rouges frais, doté d’une belle fraîcheur. Le Tricépage blanc (Sauvignon gris et blanc, et Sémillon) d’une robe or pâle, aunez délicat de fruits blancs, est de bouche tendre. Superbe rapport qualité-prix et une multitude de récompenses obtenues.

Château de LUGAGNAC 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Bon

33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 30 60
Télécopie : 05 56 61 38 48
Email : chateaudelugagnac@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudelugagnac
Site : www.chateaudelugagnac.com

* Le Domaine de la Paleine

Domaine de la PALEINESAUMUR Domaine de la PALEINE

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Marc Vincent est élu Président de la nouvelleappellation Puy-Notre-Dame et cette reconnaissance est le fruit d’efforts certains, qui le poussent aujourd’hui à s’orienter vers la certification bio. Superbe Saumur Puy-Notre-Dame rouge Moulin des Quints 2008, qui a largement mérité sa médaille d’Argent à Paris, très bien élevé, très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent la framboise et les sous-bois, avec des nuances de poivre et de mûre, classique, corsé, riche, prometteur. “Moulin des Quints est issu d’une parcelle de deux hectares, nous précise Marc Vincent, le plus joli terroir de la propriété. C’est une cuvée que nous n’élaborons que les très bonnes années. Nous la proposons en 2008, 2007, 2005 et 2003. Lesrendements sont extrêmement limités, donnant un vin concentré en matière, des arômes compotés de fruits noirs, une très belle bouche très ample, un vin gourmand, complet, qui nous a permis d’entrer dans de prestigieux restaurants étoilés à Paris. Le Domaine de la Paleine fait partie de ces rares structures à taille humaine à élaborer elle-même ses Méthodes Traditionnelles et à les laisser s’affiner sur lattes durant 3 ans. Nous avons le Saumur cuvée Pamina 2007, 100% Chenin, d’une belle finale acidulée et vivifiante à la fois.” Beau Saumur-Champigny 2009, de couleur pourpre, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, un vin complet, aux tanins denses et harmonieux, et, bien sûr, d’excellente garde. Exceptionnel Saumur Blanc Casta Diva 2008, très marqué par son cépage Chenin, un beau vin complexe, qui se caractérise par beaucoup de finesse et de fruité, où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de bruyère, très équilibré et ample, très charmeur, élégant, de bouche persistante, dense et parfumée, tout en harmonie. Il y a encore ce Saumur Blanc élevé en fûts Pamina 2007, une réussite, de belle robe pâle, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où l’on décèle des connotations d’amande, de coing et de narcisse. Tout en fraîcheur, cet autre Saumur BlancArietta 2009, très classique du Chenin, très sur le fruit,avec des nuances de fleurs blanches, vraiment délicieux. À la suite, le SaumurPuy-Notre-Dame rouge 2008, bien corsé, un vin de bouche puissante et savoureuse, avec des arômes de framboise mûre, très rond, bien charnu. Le Saumur brut blanc est de mousse légère et florale, avec des touches de pêche et de chèvrefeuille, un vin tout en harmonie, ferme et suave, très fin, persistant, très bien élaboré comme le brut rouge. Goûtez aussi le beau Crémant De Loire, bien typéChardonnay, de mousse fine, mariant richesse aromatique et persistance, avec des nuances de pomme et de fleurs fraîches, un vin très agréable, tout en délicatesse, riche, d’une jolie complexité aromatique en finale où l’on retrouve des senteurs de citronnelle et de brioche. Le domaine vous accueille tous les jours et le week-end sur rendez-vous. Le Caveau de dégustation, à Montsoreau, est installé dans une ancienne maison classée de vigneron et, dès cet été, deux chambres d’hôtes sont disponibles juste à côté du Caveau (4, rue Port-au-Vin. 49730 Montsoreau. Tél. 02 41 38 39 51).

Domaine de la PALEINE 

(SAUMUR)
Marc et Laurence Vincent Maître de chai : Patrick Nivelleau
9,rue de la Paleine
49260 Le Puy-Notre-Dame
Téléphone :02 41 52 21 24
Télécopie : 02 41 52 21 66
Email : contact@domaine-paleine.com
Site : www.domaine-paleine.com

Bannière

 

– Le Madiran du Domaine Pichard

Domaine PICHARDMADIRAN Domaine PICHARD

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des Vins de très grande qualité. On élève ici des Vins de tradition, proposant une gamme demillésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Un vrai coup de cœur pour leur Madiran 2007, riche en couleur comme en matière, gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs defruits surmûris, avec des tanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des taninssoyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne basetannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche,gras, bien corsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes, un vin qui poursuit sa belle évolution. Remarquable 2004, dense, délicat, racé, avec de la matière, de belle couleur soutenue et aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale. La cuvée Tradition est plusronde, bien corsée, un vin souple qui permet d’attendre l’évolution du grand vin. Remarquable 2004, puissant, fin, élégant, avec de la matière, aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), qui évolue très bien. À la suite, il y a par exemple ce superbe 2000. Un millésime de couleur très soutenue, très équilibré, au nez complexe avec des notes de cerise mûre et d’humus, de bouche ample et intense, chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre, un vin non encore à maturité, qui poursuit sa très belle évolution. Superbe millésime 1990, où l’on retrouve toute la spécificité de ce que doit être un Madiran digne de ce nom, avec unepalette aromatique d’une grande complexité où les épices prédominent en finale. Le vin est de belle robe grenat profond, au nez defruits cuits et des notes de torréfaction, avec des tanins mûrs, d’une évolution qui ferait pâlir de jalousie un bon nombre de Vins“modernes”, surconcentrés et surcotés… Goûtez aussi le Pacherenc-du-Vic-Bilh, mêlant richesse aromatique et persistance, avec des notes de noisette et d’abricot, un vin tout en nuances, tout en charme. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité.

Domaine PICHARD 

(MADIRAN)
Jean Sentille et Rod Cork

65700 Soublecause
Téléphone :05 62 96 35 73
Télécopie : 05 62 96 96 72
Email : pichard65@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainepichard

Bannière

* Le CLOS du NOTAIRE

le CLOS du NOTAIRECÔTES-DE-BOURG le CLOS du NOTAIRE

 

Incontestablement à la tête des Premiers Grands VinsClassés. Le Clos du Notaire provient d’un vignoble familial ayant appartenu au siècle dernier à Me Menard. Son gendre, Maître Henri Coutin, Notaire à Jonzac, a donné le nom de Crû des Notaires à ce vignoble qu’il a structuré et agrandi. Successeurs de Jacques Coutin, fils du notaire, les Charbonnier perpétuent depuis 1975 la notoriété et la qualité du Clos du Notaire Superbe Côtes-de-Bourgcuvée Notaris 2006, au nez de petits fruits cuits, qui allie puissance, typicité et souplesse, derobe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Remarquable 2005, très bien élevé, exceptionnel millésime, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, de bouche ample, de belle présence tannique, un grand vin. La cuvée Notaris 2004, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, est riche, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et structurée, de jolie garde. La cuvée Notaris 2003 est de robe intense, aux tanins à la fois riches et souples, très équilibrée, bien charnue, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante. Le Côtes-de-Bourg 2008, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, un vin chaleureux. Remarquable 2007, un vin généreux, très aromatique, avec des tanins soyeux, de bouche dominée par des nuances persistantes de griotte, de cannelle et de fumé. Plus charnu, le 2006 est un vin comme on les aime, aux tanins très élégants mais riches également, de jolie robe grenat, d’une belle harmonie avec ces notes de petits fruits rouges mûrs, de bonne charpente. Beau 2005, corséet savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices…), de bouche persistante, de belle garde. Très classique, le 2004 est puissant, de belle robe grenat, de très bonne base tanniquegras, très équilibrés, riche et charnu, au nez dominé par le cassis. Beau 2003, aux notes de fruits mûrs avec des nuances d’épices et de truffe en bouche, aux tanins bien présents. Le 2002 est d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux senteurs de fruits, de cannelle et d’humus, bien structuré au nez comme en bouche. Le Clairet est savoureux, de bouche corsée et épicée. Formidable rapport qualité-prix-typicité.
(CÔTES-DE-BOURG)
Roland Charbonnier33710 Bourg-sur-Gironde
Téléphone :05 57 68 44 36
Télécopie : 05 57 68 32 87
Email : infos@clos-du-notaire.fr
Site : www.clos-du-notaire.fr

* Erick de Sousa

de SOUSA et Fils de SOUSA et Fils

de SOUSA et Fils 


Érick et Michelle de Sousa
12, place Léon-Bourgeois – BP 2
51190 Avize
Téléphone :03 26 57 53 29
Télécopie : 03 26 52 30 64
Email : contact@champagnedesousa.com
Site : www.champagnedesousa.com

 

Érick de Sousa symbolise l’explosion qualitative des meilleurs vignerons champenois de ces 20 dernières années, et c’est ce qui explique sa place dans notre Classement. Il exacerbe ce que l’on oublie parfois ici : la force du terroir, même si la science des assemblages est incontournable. Implanté au cœur de la Côte des blancs, son Champagne est issu des terroirs classés Grands Crus Blanc De Blancs. Érick de Sousa a opté pour la fermentation malolactique afin de rendre les vins plusronds et plus souples, et il passe son vin au froid pour garder toute la transparence à sonChampagne. Il travaille en culture biologique. “Mon énorme atout est de posséder de vieillesvignes de plus de cinquante ans, poursuit Érick de Sousa, certaines ont même 70 ans, ce qui n’est pas si courant. Leurs racines descendent à 25-30 m sous terre, puisant, à cette profondeur, la minéralité du terroir pour la restituer dans les vins. Cette belle minéralité très présente en bouche caractérise vraiment mes cuvées de Champagne. J’ai un immense respect de mes sols, de mon terroir, de l’environnement et de mes vignes, c’est pourquoi je les cultive en biodynamie depuis 1999. La cuvée Prestige des Caudalies est entièrement vinifiée en fûts car elle n’est produite qu’avec les raisins des vieilles vignes. J’affine mavinification en fonction des caractéristiques du millésime avec des fûts plus ou moins neufs et de différentes provenances de bois pour réussir les meilleurs assemblages. Comme j’ai récolté une vendange magnifique en 2008, je produis pour la première fois une Cuvée des Caudalies Le Mesnil-sur-Oger, un Champagne rare, issu d’un terroir précis.” Superbe Champagne Grand Cru cuvée des Caudalies 2004. Cette bouteille est issue d’un terroir exceptionnel classé Grand Cru, doublé à des vieilles vignes de plus de 50 ans, triplé à une culture de la vigne qui associe respect du végétal et de la nature qui l’environne (biodynamie). “Un Champagne très droit, nous précise Erick de Sousa, très minéral, différent du 2003 qui était très charmeur avec ses notes exotiques. C’est justement très intéressant de constater qu’avec les vignes de 70 ans cultivées de la même façon et on obtient deux vins différents, l’effet millésime est spectaculaire !” Le vin est en effet d’une grande distinction, mature, très aromatique, avec ces notes bien caractéristiques de fleursblanches et de fruits secs (abricot, noix) un Champagne comme on les aime, légèrement épicé en finale. On voit d’ailleurs toute l’expression du terroir s’exprimer selon les millésimes dans cette cuvée des Caudalies, une cuvée qui allie puissance et longueur en bouche, le Chardonnay apportant à la fois vivacité et finesse, des nuances de fruits compotés, de sous-bois et de pêche jaune, un vin très harmonieuxcharpenté, dominé par des notes légèrement vanillées, d’une longue persistance aromatique. Beau 2003, unChampagne intense, ample et vineux mais très francvif, très parfumé, qui sent bon la noisette et les épices en finale, et mérite une cuisine élaborée. Le 2002 se goûte remarquablement, une cuvée comme nous les aimons, fine et bien fruitée, charmeuse et intense, au nez subtil où domine le miel, qui associe élégance et rondeur en bouche, à prévoir sur une caille rôtie comme sur des crustacés. Le 2000, au nez subtil, suave en bouche, bouqueté et rond, avec des notes florales persistantes, fruité et dense, de très belle évolution, à savourer sur des quenelles. Le Champagne cuvée des Caudalies brut rosé, 90% Chardonnay et 10% Pinot Noir, est une grande réussite, de très belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, de bouche puissante, parfait sur des coquillages. Son Grand Cru Blanc De Blancs Réserve, aux notes subtiles de petites fleurs fraîches, ample et bouqueté, de robe dorée, un Champagne d’une grande finesse, très harmonieux en bouche qui dégage des nuances de pomme et de miel, charmeur. Le Grand Cru Extra brut cuvée 3A est de belle couleur or clair avec des reflets cuivrés, aux arômes de citron, d’ananas, de mangue, relevés par un côté beurré apporté par l’élevage en fûts de chêne. On retrouve également des notes de fruits rouges (cassisframboise) et de réglisse, caractéristiques du Pinot Noir bien mûr. Le velouté, l’onctuosité et la suavité s’associent à la finesse, la fraîcheur et la minéralité du Chardonnay.