* Des desserts et des Champagnes !

LE ROI KRUG

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis 1843, avec passion et engagement, la famille Krug cultive fièrement la personnalité unique de son remarquable champagne. Elle est devenue une légende vivante, synonyme d’une forme d’excellence tranquillement redéfinie par six générations successives. La force de cette maison est de vinifier tous ses Vins individuellement en petits fûts de chêne, « non par respect aveugle de la …

Tablettes de chocolat

Une petite idée de ce que donne la tablette de chocolat dont je vous parlais hier dans l’article pour la St Valentin. C’est un moule que j’ai trouvé en France chez « Cultura », mais je suis sure que l’on peut en trouver un peu partout en ligne sur le web.  La recette de cette tablette chocolat feuilleté est …

Youpi !!!

Je voulais vous faire partager ma joie… J’ai gagné au concours qu’organisait Amélie du blog « Confessions d’une Gourmande  » en partenariat avec Halwati Shop…Avec ces petites bouchées ….
Testez-les et vous aussi vous succomberez …

Chocolats feuilletés pralinés

La St Valentin est déjà là… Difficile de trouver des chocolats sans lait, alors pourquoi ne pas les faire soi-même, c’est une idée, non ???Comme vous l’aurez deviné, c’est une recette de chocolat maison que je propose aujourd’hui, une recette qui ravira les papilles de votre amoureux ou amoureuse !!!Pas vraiment besoin de moules spéciaux à chocolat, un bac à glaçon suffit, s’il est en forme de coeur c’est encore …

Bouchées Forêts Noires


Bon d’accord, il vous faudra plus d’une bouchée pour finir cette gourmandise !
J’adore ce dessert, léger et très frais malgré sa composition chocolatée !
Ingrédients pour les coquesEnviron 250 g de chocolat noirMettre le chocolat dans les empreintes « Mince pies » (un peu plus grosses que les min-tartelettes) à fondre dans le four préchaufféà 90°C pendant 4/5 minutes. Ou alors faire fondre le chocolat au bain-maire …

 

Quels plats avec le Champagne ?

Les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la …

 

Les coups de cœur de la semaine

Champagne : Faire le bon choix pour ne pas se tromper…
Les Premiers Grands Vins Classés Il y a peu de maisons qui atteignent le haut du pavé cette année, certaines d’entre elles bénéficiant d’un exceptionnel rapport qualité-prix-régularité. La plupart sont des maisons familiales, et qu’une seule coopérative y est présente. Les (très) grandes maisons historiques, qui ont su préserver, voire accentuer, leur …

Crêpes au canard confit à l’orange

Une autre recette pour la chandeleur, eh oui ! C’est déjà demain… Salée cette fois comme je vous l’avais promis…Et quelle crêpe, nous nous sommes tout simplement régalés. C’est aussi une idée pour un plat de St Valentin, joliment présenté il sera très original pour votre menu. J’ai marié, le canard avec l’orange et le croquant de la pomme. Ce mariage savoureux dans la douceur d’une crêpe,  j’ai accompagné ce plat de …

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets

Des candy button ? des smarties ? NON ! { des ultra minis macarons }

             Cela faisait longtemps que l’idée me trottait dans la tête ! Alors j’ai fini par me lancer ! Des macarons comme des bonbons, minis, colorés, sofunny !Des macarons de la taille d’une pièce de 2 cent d’euros.Et inlassablement la même recette (qui marche bien !):100 gr de sucre glace100 gr de sucre semoule100 gr de poudre d’amandes25 ml d’eau2 blancs d’oeufsMixer …

 

AU SOMMET, Veuve A. DEVAUX

Veuve A. DEVAUX
Laurent et Marie Gillet
Domaine de Villeneuve – BP 17
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone :03 25 38 30 65
Télécopie : 03 25 29 73 21
Email : info@champagne-devaux.fr
Site : www.champagne-devaux.fr

La seule cave, dirigée notamment par la charmante Marie Gillet, à cette place de Premier Grand Vin Classé. Fondée en 1846 par les frères Jules et Auguste Devaux, elle fut …

 

DES CHAMPAGNES DE PROPRIETAIRES A NE PAS MANQUER

 La méthode champenoiseLa méthode de la prise de mousse est rattachée généralement au nom de Dom Pérignon, génie gustatif du xviiie siècle, qui réalisa les premiers vins “tumultueux”, emprisonnés dans les bouteilles épaisses, aptes à résister à des pressions de quelque 6 kg. Elle consiste à additionner au vin tranquille obtenu après de subtils coupages et assemblages une liqueur de tirage dont la dose de sucre est …

Panna Cotta au Reblochon façon « Créme brûlée « …


Voilà une recette que m’a fait découvrir ma « filleule » Sandrine lors d’une rencontre réseau Guy Demarle avec une autre de mes « filleules » Marie-Claire… C’est une recette de Garance, et oui encore…
C’est qu’elle en a de bonnes choses dans son blog et en plus elle propose de superbes ateliers, allez voir ici chez Sandrine (cette cachotière qui ne voulait pas me dire qu’elle avait un blog… Je l’ai trouvé hihi !) qui a eu la …

CLASSE 1er GRAND VIN, CHAMPAGNE DE TELMONT

de TELMONT
Bertrand et Serge Lhopital
1, av de Champagne
51480 Damery
Téléphone :03 26 58 40 33
Télécopie : 03 26 58 63 93
Email : info@champagne-de-telmont.com
Site : www.champagne-de-telmont.com

Formidable Champagnecuvée O.R. 1735 Millésime2000, tout en bouche, où l’on retrouve des nuances defruits jaunes, de brioche, avec des notes boisées délicatement fondues. Un Champagne …

Ballotin de crêpe à la compotée de mangue et sa sauce coco-chocolat

La chandeleur est là d’ici peu, alors voici une recette de crêpe qui changera de la traditionnelle crêpe au sucre….Une recette salée est à venir… Mais commençons par celle-ci qui respire l’exotisme à plein nez, le nom aurait était digne d’un resto gastronomique si je ne l’avais pas écourté un tant soit peu… Il faut dire que la compotée de mangue est agrémentée de vanille, de rhum et de citron vert, quoi de plus exotique ??? Le …

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

– L’exceptionnel Morgon de Gérard Brisson

DOMAINE BRISSONLa famille Brisson, originaire du pays de Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquit en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Les vins ont une belle robe rubis, ils sont fruités légèrement épicés (cassis, groseille,framboise) avec beaucoup de matière, long en bouche et riche en tanins. Ici on pratique l’œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique, circuits personnalisés.
Gérard Brisson élève avec passion ses vins tel, le Morgon Les Charmes La Louve 2006, aux arômes de kirsch, riche, de couleur grenat intense, auxtanins riches et souples à la fois, un beau vin classique. Le millésime 2007, avec des notes de violette et de réglisse, est riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample. Le Morgon Les Charmes 2005 est un vin corsé, qui allie souplesse et complexité aromatique, d’une bellecouleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et decassis, puissant en bouche, d’excellente garde. Dans la même appellation, leMorgon Les Charmes Vieilles Vignes 2005, est issu de Vignes de plus de 50 ans, il est élevé en foudres de chêne entre 12 et 18 mois, c’est un vin aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche charnue comme il se doit. Démontrant le potentiel d’évolution de cesvins, le Vieilles Vignes 99 est de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe, aux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse. Il y a aussi, le Morgon Les Charmes Noble Tradition, où s’entremêlent le cacao, les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, parfait sur des gibiers marinés.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Gérard Brisson 
Nom du responsable : Gérard Brisson 
Adresse : Les Pillets Chemin de Romains 69910 Villié-Morgon 
Téléphone : 04 74 04 21 60 
Télécopie : 04 74 69 15 28 
E-Mail : gerard-brisson@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson 
Site personnel : www.gerard-brisson.com

Bannière

* Fabas, un Minervois de grande évolution

 

CHATEAU FABASAu nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervoisterroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette fermefortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec 58 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. Pour mieux comprendre la spécificité de chaquecuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur lessols rouges des collines. Les vigness’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes.
Excitez vos papilles avec ce Minervois cuvée Seigneur 2005 qui est né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, sur une expositionplein sud et régulés à 25 hl/ha de rendement. La Syrah 60%, dominante dans cette cuvée, donne dans ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Un vin de belle couleur, aux notes de cerise et de sous-bois, auxtanins riches et soyeux à la fois, un vin fort bien élevé, puissant, de bouche pleine. Le Minervois Seigneur blanc 2007 (60% de Vermentino, 30% Maccabéo et Roussane, 10% Bourboulenc) est un vin où s’associent rondeur et distinction, fraisaromatique, d’une jolie finale longue avec cette subtile pointe d’agrumes et de fleurs bien caractéristique, un vin élégant et persistant, à découvrir sur une escalope de dinde à la crème comme sur des langoustines grillées. Pour leur Minervois Serbolles rouge, les cépages sont :Grenache noir 50%, Syrah 40%, Carignan 10%. Pour ce cru, les vignes sont enherbées un rang sur deux, et les pieds désherbés sous le rang. L’âge desvignes est entre 35 et 55 ans. L’assemblage est constitué de 35% deCarignan, 35% de Grenache et de 30% de Grenache noir. Vinification longue de raisins totalement égrappés, cépage par cépage, à température régulée, favorisant la diffusion des tanins et l’extraction de tous les éléments intracellulaires contenus dans la peau des baies. Vinifié après unemacération à froid d’une journée, avant que la fermentation alcoolique ne débute. Le 2005, de robe rubis, est un vin typé, avec cette pointe caractéristique d’épices, de sous-bois et de fraise, et cette charpente à la fois riche et souple, d’excellente garde.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : GAEC CHATEAU FABAS-AUGUSTIN 
Nom du responsable : Roland, Yann et Loïc Augustin 
Adresse : Domaine de Fabas 11800 Laure-Minervois 
Téléphone : 04 68 78 17 82 
Télécopie : 04 68 78 22 61 
E-Mail : chateaufabas@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaufabas 
Site personnel : www.chateaufabas.com

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

– Le très savoureux Château Guadet

Château GUADETSAINT-ÉMILION Château GUADET

Au sommet. Le domaine Saint-Julien était la propriété de M. Guadet. Il fut acquis en mars 1844 par l’arrière-grand-père de Robert Lignac. Les vignes, aux portes de la ville haute sur le plateau, jouissent d’une excellente exposition. “J’ai repris la propriété à la suite de mon père, nous dit Guy-Petrus Lignac, et j’ai voulu donner un nouvel élan au château. J’ai fait appel aux services de Stéphane Derenoncourt, car, nous avons une même vision du vignoble. Les terroirs calcaires, avec une belle exposition au sud et une pente douce sont autant d’atouts pour faire un grand vin, mettant en avant notre minéralité, une pure expression des terroirscalcaires qui donnera au vin des arômes plus floraux. L’outil de travail a été révisé : des vendanges à la cagette, l’absence de foulage, une cinétique de fermentation plus longue, desfûts neufs, vont permettre de créer un vin plus complexe, avec davantage de gras, d’enrobé. Enfin, Guadet Saint-Julien devient Guadet tout court. Le terme de Saint-Julien associé au Saint-Émilion pouvait troubler les consommateurs.” Il y a donc ce Saint-Émilion GCC 2008, corsé, auxtanins fermes, au nez dominé par des nuances de cerise noire et de cuir, alliant rondeur et structure, avec une touche légèrement épicée, un vin qui demande à être attendu quelque temps. Le 2007 est un vin qui allie puissance et souplesse, qui sent le pruneau, très parfumé en bouche, où dominent la mûre et la vanille, tout en complexité aromatique, vraiment très réussi, de belle couleur. Le 2006, fin et délicat, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, est bien charpentéet équilibré, très distingué, très fin, de belle évolution. Le 2005, de couleur intense et profonde, ample et parfumé, aux connotations decassis, de poivre et d’humus, est un grand vin charnu, qui poursuit sa très bonne évolution. Le 2004 est savoureux, au nez d’épices et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins bien équilibrés qui commencent à se fondre, un vin coloré, dense et ample en bouche, de charpente élégante. Le 2003 est intense, coloré, aux notes complexes où dominent les fruits cuits et les sous-bois, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche épicée, à déboucher sur des plats relevés. Le 2002, où la complexité s’allie à la distinction, est savoureux, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, puissant et bien corsé.

Château GUADET 

(SAINT-ÉMILION)
Guy Petrus Lignac

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 40 04
Télécopie : 05 57 24 63 50
Email : chateauguadet@orange.fr
Site : www.guadet.fr

 

* Excitez vos papilles avec le Saumur Château de Beauregard

Château de BEAUREGARDSAUMUR Château de BEAUREGARD

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un vignoble (24 ha, 70 % Cabernet franc, 25 % Chenin, 5 %Chardonnay) qui appartient à la même famille depuis 4 générations, où l’on a le souci de respecter la vigne et le sol, pratiquant naturellement une culture raisonnée. RemarquableSaumur rouge cuvée Nathalie 2008 (Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, tout en bouche, vraiment réussi. Le Saumur Blanc cuvée Guy 2008 (Chenin etChardonnayvignes de 50 ans, élevage 5 mois sur lies fines), qui allie finesse et persistance, de bouche ample et distinguée aux nuances d’agrumes et d’amande grillée, est très agréable. Le Beauregard blanc et le rosé bénéficient d’une vinification à basse température. Le but recherché : favoriser le goût fruitégouleyant. Pour preuve, le très réussi Rosé De Loire 2009, issu d’unesaignée du Cabernet franc, est à la tête de son appellation, un beau vin très floral, de très belle robe, très fin, très élégant, au nezintense et délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en souplesse. Le Saumur brut (base Chenin et Chardonnayvignes de 30 ans), demousse crémeuse, est fruité et corsé à la fois, de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, d’une belle longueur, Lys d’Or aux Vins des Val de Loire 2009. Le Saumur rouge Vieilles vignes Louis-Léon 2008, provenant des deux plus vieilles parcelles du vignoble, 80 ans environ, est de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins bien enrobés, un vin bien typé. Très joli Saumur rosé cuvée Nathalie, qui dégage de subtils arômes de rose et d’abricot, tout en harmonie, ample, d’une jolie finale. Superbe Saumur brut cuvée Christine un vin associant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche puissante et parfumée, à la mousse élégante, aux nuances de fruits frais (pêche) et de miel, d’une grande franchise au nez et au palais. Le Saumur Mousseux rosé cuvée de Vénus est vraiment remarquable, au fruité subtil, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, de jolie teinte et de bouche savoureuse.

Château de BEAUREGARD 

(SAUMUR)
Alain Gourdon
4, rue Saint-Julien
49260 Le Puy-Notre-Dame
Téléphone :02 41 52 25 33 et 06 08 43 43 73
Télécopie : 02 41 52 29 62
Email : chateaubeauregard@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubeauregard

* Provence : les 3 couleurs ont du talent

On s’attache aisément à la Provence, à ses vins comme à ses criques du littoral ou aux vieilles pierres magiques du Luberon ou des Alpilles, et tout autant à défendre ses meilleurs vins. Les propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle ou Ugni blanc, dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux, élèvent aujourd’hui des vins qui possèdent de véritables lettres de noblesse. Ils sont dans le Classement 2012, dans les trois couleurs.

Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE cette année

BANDOL
BAUX-DE-PROVENCE
BELLET
CASSIS
CORSE
COTEAUX VAROIS
COTEAUX-D’AIX
CÔTES DE PROVENCE

– Graves : le terroir fait la différence

Du Nord au Sud de cette grande “entité” des Graves, on ne fait pas les mêmes vins. La raison est toute simple : les sols possèdent de grandes disparités entre Léognan ou Landiras, Portets ou Podensac. Certes, c’est le berceau des grands vins blancs de la région bordelaise (sur la photo, Olivier et Anne Bernard, au sommet avec leur Domaine de Chevalier), aux côtés de rouges puissants et typés, si l’on sait bien les choisir. Mais gare aux sophistications œnologiques qui dépersonnalisent certains vins… et à quelques prix déments, difficilement cautionnables. Le Classement sert à cela.

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)

HAUT-BAILLY (PL)

D’ARDENNES
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
RAHOUL

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
CHEVALIER (PL) (b)

LUCHEY-HALDE (PL)
SEGUIN (PL)
SOLITUDE (PL)
LE TUQUET (b)

CHANTEGRIVE (b)
DE MAUVES (b)
LATOUR-MARTILLAC (PL) (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)*

Bannière

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-CALENS*
HAUT-LAGRANGE (PL)
HAUT-PLANTADE (PL)
PICQUE-CAILLOU (PL)*
ROSE SARRON*
ROUGEMONT*
SAINT-AGRÈVES*
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
TOURTEAU-CHOLLET (b)

(FIEUZAL (PL)*)
(GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)*)
LAFARGUE (PL)
MIREBEAU (PL)
LA MOURASSE
LE PAPE (PL)*

CALLAC
(PEYREBLANQUES*)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
D’ARRICAUD*
BARET (PL)*
BRONDELLE (b)*
BROWN (PL) (b)
CALENS*
CARBONNIEUX (PL) (b)
GRAND ABORD
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT*

(CAILLIVET*)
Clos BELLEVUE*
BICHON-CASSIGNOLS
BLANCHERIE
CAILLOUX DE VALGUY

(BOUSCAUT (PL))
(COUHINS (PL))

Vins du siecle


TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ARGUIN
(CABANNIEUX)
MAGNEAU (b)

(BEAUREGARD-DUCASSE)
(CAZEBONNE)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
(HAUT-SELVE)
(NAVARRO)
QUEYRATS
SANSARIC
TOUR BICHEAU*

LE BOURDILLOT
LES CLAUZOTS*
(GAILLAT)

 


 
Choississez une région pour voir un autre classement :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

* Médoc : la grande tradition a du bon !

Il y avait longtemps que nous n’avions pas eu autant de coups de cœur dans cette presqu’île du Médoc. Bien sûr, les grandes figures (sur la photo, Anthony Barton et sa fille Lilian Barton-Sartorius, propriétaires du fabuleux Léoville-Barton) maintiennent une identité forte, à Pauillac comme à Saint-Estèphe, à Saint-Julien comme à Margaux… Mais on se rend compte que la grande tradition reprend des couleurs, notamment en Médoc et Haut-Médoc, délaissant les exagérations œnologiques qui masquaient la force des sols. Hélas, certains se flattent encore d’élever des cuvées très “spéciales”, atteignant des prix franchement inadmissibles, et il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins médocains, du plus grand des grands crus au plus modeste rapport qualité-prix. On ne fait du bon vin, et à fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices. Et des terroirs, ici, il y en a.

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR
MOUTON-ROTHSCHILD

MONTROSE

CALON-SÉGUR
CLERC-MILON
GRAND-PUY-LACOSTE
PICHON-COMTESSE

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
LAFITE
MARGAUX

LÉOVILLE-BARTON

BRANE-CANTENAC
LANGOA-BARTON

Bannière

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BATAILLEY*
BEAU SITE
FONBADET
HAUT-BATAILLEY*
LA GALIANE
(LYNCH-BAGES*)
(PONTET-CANET*)
RAUZAN-SÉGLA
TRONQUOY-LALANDE*

FONTESTEAU
FOURCAS-HOSTEN
LA PEYRE
PEZ*
PREUILLAC*

LA BÉCASSE
BROUSTERAS
ESTEAU*
HENNEBELLE
FLEUR LA MOTHE
LESTAGE-DARQUIER*
(MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY*)
LE MEYNIEU*
(PICHON-BARON)
PONTAC-LYNCH*
POUJEAUX
TAFFARD DE BLAIGNAN*
(TOUR de BESSAN*)

(BRANAS GRAND POUJEAUX*)
COUDOT*
(HOURTIN DUCASSE*)
LES MOINES*
TOUR MARCILLANET

BARATEAU*
BÉJAC-ROMELYS
(BEYZAC*)
BOIS CARRÉ*
DACHER DE DELMONTE*
DAVID*
HAUT-BELLEVUE
(MAISON BLANCHE*)
(TAILLAN*)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
CLAUZET*
DESMIRAIL
GLORIA*
HAUT-MARBUZET*
TOUR DE BY

ARGILUS DU ROI
DOYAC
FOURCAS-DUPRÉ
LAMARQUE
MAUCAILLOU
SAINT-AHON*
TOUR-DU-ROC

LE BOURDIEU
HANTEILLAN*
LESTRUELLE*
LISTRAN
PATACHE D’AUX*
PETIT BOCQ*

BELLERIVE*
(ESCOT*)
GRAVIERS
(LAMOTHE-CISSAC*)
(LOUDENNE*)
PANIGON
PLANTIER ROSE*
POMYS
(RAUZAN-GASSIES)
REYNATS
(SIGOGNAC*)
SOULEY-SAINTE-CROIX

(ANDRON)
BEAUVILLAGE*
CASSANA*
CHALET DE GERMIGNAN*
CROIX du TRALE*
DONISSAN*
(LAULAN-DUCOS*)
(MONGRAVEY*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BREUIL RENAISSANCE*
DOMEYNE
GRAVES DE LOIRAC
HAUT-BRISEY
LA TESSONNIÈRE*
TOUR DU GOUA*
VIEUX GADET*

(CAPDET)
LAUGA
SIORAC
(TOUR DES TERMES)

LE BEYAN*
(LABADIE*)
LAGORCE BERNADAS
(SAINT-AUBIN)

BÉHÈRÉ
(CARCANNIEUX)
FERRÉ
LALANDE
ROQUEGRAVE

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
AGASSAC
(CARONNE-SAINTE-GEMME)
(FOURCAS DUMONT)
GRANGES D’OR*
LACOMBE-NOAILLAC
NOAILLAC
POMEYS
(SÉRILHAN*)
(TOUR DE PEZ)

(BALAC*)
GOBINAUD
GRAND BRUN
(PEYREDON-LAGRAVETTE)
LE TEMPLE*

(HAUT-DURIEZ)
LANESSAN
LARRIVAUX*
MICALET*
SIRAN
TOUR CASTILLON

DUTRUCH-GRAND-POUJEAU
(FONRÉAUD)
(GARANCE HAUT-GRENAT)
(SÉNILHAC)
(VIEUX CHÂTEAU LANDON)

 


 

 

Choississez une région pour voir un autre classement :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

– En Provence, misez aussi sur les Rouges !

Bien sûr, les rosés tiennent une place primordiale ici, suivis de blancs où le cépage Rolle, notamment, fait des merveilles. Mais il y a aussi de grands vins rouges dans la région, avec, à leur tête, ceux de Bandol, suivis d’un bon nombre de crus où l’on sait mettre en valeur les cépages les plus appropriés. On obtient alors des vins de robe pourpre, intenses, très épicés, qui « collent » particulièrement aux gibiers, à poils ou à plumes… De quoi se faire plaisir.

Les vins de Provence et leurs appellations
– Bandol

Limitée par un grand cirque de collines, partant du fond du golfe des Lecques pour monter vers Le Castellet, longer les gorges d’Ollioules et revenir vers Sanary, l’appellation Bandol (1 550 ha) n’a rien de commun avec celle des Côtes-de-Provence. Mais, là encore, ce sont les rouges qui tiennent le haut du pavé. Issus principalement du fabuleux cépage que peut être le Mourvèdre (qui apporte bouquet, corps et rondeur), les bons vins rouges de Bandol peuvent être exceptionnels. Amples, élégants, puissants, gras et très aromatiques, ils donnent toute leur véritable mesure après quelques années de vieillissement. Ceux-là bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix. Les rosés, francs et fruités, méritent un bon point, ainsi que les blancs.

– Bellet

Un vignoble confidentiel (48 ha) et très ancien formé surtout de cépages locaux (Folle noire, Braquet pour les rouges, Rolle principalement pour les blancs) sur un terrain riche en silice.

– Cassis

Des blancs, des rosés et des rouges, qui profitent d’un climat exceptionnel et de la bienveillance du mistral qui nettoie les vignobles (200 ha environ) et leur fournit chaque année des températures quasiment invariables.

– Coteaux-d’Aix-en-Provence

Appartenant à la zone occidentale de la Provence calcaire, l’aire d’appellation se situe entre la Durance au nord-est, la Méditérranée au sud et la vallée du Rhône à l’ouest. Entre des reliefs constitués de chaînons parallèles au littoral, s’étendent des bassins sédimentaires où s’est concentrée l’activité viticole. L’appellation s’étend sur 49 communes et 4 000 ha, sous un climat de type méditerranéen, avec pour vent dominant le mistral, qui permet à la région de bénéficier d’un ensoleillement moyen de 2800 h par an. Les sols sont argilo-calcaires caillouteux, sableux, souvent graveleux sur molasses et grès, et caillouteux à matrice argileuse ou limono-argileuse. La production se répartit dans les 3 couleurs (65 % de rouges, 30 % de rosés et 5 % de blancs).

– Baux-de-Provence

L’appellation (300 ha) regroupe sept communes de la chaîne des Alpilles, Fontvieille, Maussane, Mouriès, Paradou, Saint-Etienne-du-Grès, Saint-Rémy-de-Provence, et au centre, la commune des Baux-de-Provence. Le sous-sol est constitué de roches calcairo-marneuses du crétacé. Les vignobles sont situés au pied des falaises calcaires sur des sols de cailloux et d’argile, à une altitude moyenne de 100 m.

– Côtes-de-Provence

Le vignoble (20 100 ha) prend naissance dans les Bouches-du-Rhône, au pied de la montagne Sainte-Victoire. Accroché aux flancs de coteaux sur des “restanques”, ces terrasses aménagées par l’homme, ou bien isolé au milieu des pinèdes, le vignoble des Côtes-de-Provence bénéficie de sols généralement pauvres en humus, perméables et caillouteux. Les cépages : le Grenache voisinant avec le Carignan, le Cinsault s’alliant au Cabernet, la Syrah côtoyant le Mourvèdre…

– Palette et Coteaux-Varois-en-Provence

Palette est une minuscule appellation proche d’Aix-en-Provence qui se situe sur des parcelles d’éboulis calcaires. À retenir surtout pour les rouges. Il en est de même pour les Coteaux-Varois, en progrès constants.

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
FONTCREUSE (Cassis)
MOULIN DES COSTES (Bl) (r)
TERREBRUNE

LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
L’OLIVETTE (Bl) (r)
ROUVIÈRE
SAINT-LOUIS (Cassis)

BAUMELLES (r)
FERME BLANCHE (Cassis)
ROMASSAN
VANNIÈRES (r)

La CHRÉTIENNE (r)

COTES-DE-PROVENCE
CLOS MIREILLE (Bl)
JAS D’ ESCLANS (Bl) (r)

CABRAN (Bl) (r)
HOUCHART (Bl) (r)
MAIME (Bl) (r)
MAURINES (r)
POURCIEUX (Bl) (r)
RIOTOR (r)
ROUILLÈRE
SAINTE-LUCIE (Bl) (r)
TOURNELS

(DIABLES)
JACOURETTE (r)
JAS DES OLIVIERS (Bl) (r)
La SANGLIERE (Bl)
Cellier RAMATUELLE
RASQUE (Bl) (r)

COTEAUX D’AIX/DES BAUX
ROMANIN (Bl) (r)

DALMERAN (r)

BARGEMONE
BEAUPRÉ (r)
OULLIÈRES
VAL DE CAIRE

PARADIS (Bl) (r)
LA VALLONGUE (Bl) (r)

AUTRES APPELATIONS
FONTLADE (CV)
MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
PERALDI (C) (Bl) (r)
VALLONS de FONTFRESQUE (CV)

LOOU (CV) (Bl) (r)
OLLIÈRES (CV) (Bl)
TRIANS (CV) (Bl) (r)

CRÉMADE (P)
GRANAJOLO (C)
La GRAND’VIGNE (CV)
LUCCIARDI (C)
(TOASC (Bellet))
TORRACCIA (C)
VALCOLOMBE (Bl)

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COURONNE DE CHARLEMAGNE (Cassis)*
(TEMPIER)

(PEY NEUF)
(RIBOTTE)

(LA BÉGUDE)
NOBLESSE
ROCHE REDONNE
(SUFFRENE)

COTES-DE-PROVENCE
CAMAÏSSETTE*
CLOS CIBONNE*
La JEANNETTE *
MADRAGUE (r)*
NESTUBY (Bl) (r)
PEYRASSOL*
PINCHINAT (r)
SAINT-ANDRÉ-DE-FIGUIÈRE (Bl) (r)*
SAUVEUSE*
ELIE SUMEIRE (Bl) (r)
VALENTINES (Bl)

BERNE
CRESSONNIÈRE
(MALHERBE (Bl))
SAINT-MARTIN (Bl) (r)

RÉVAOU
RIMAURESQ
ROUËT

COTEAUX D’AIX/DES BAUX
Olivier D’AUGE*
L’ÉVESQUE (Bl)*
ROUTAS (r)

BEAUFÉRAN
CALISSANNE
FONSCOLOMBE
NAÏS
SAINT-JEAN-LE-VIEUX*
Les TOULONS
VAUCLAIRE (Bl) (r)

AUTRES APPELATIONS
GENTILE (C)*
LAFOUX (CV)
(LAGARDE*)
SAINT-MITRE (CV)*

La GOUJONNE (CV) (Bl) (r)
SAINT-FERRÉOL (CV) (r)

ANNIBALS (CV)
CANCERILLE (Bl) (r)
(FIUMICICOLI (C))
GRAND FONTANILLE (VP)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
(LA LAIDIÈRE)
(LA ROQUE)
COTES-DE-PROVENCE
(BRIGUE)
(SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE)
La TOURRAQUE*
COTEAUX D’AIX/DES BAUX
(VIGN. ROY RENÉ)
AUTRES APPELATIONS

 

 
Choississez une région pour voir un autre classement

Guide des vins
Guide des vins

ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

* Saint-Emilion : les “Satellites” sont aussi de grands vins !

Je connais ces territoires depuis mes débuts puisque l’un des grands personnages bordelais qui m’a « appris » le vin, Jacques de Loustaunau de Guilhem, était originaire de Montagne. J’ai donc une affection toute particulière pour ces vignobles où les meilleurs vins sont bien souvent (et largement) supérieurs à des crus plus renommés (sur l’étiquette) de Saint-Emilion… Car, ici, il y a de véritables terroirs, des coteaux, des expositions, une histoire, un patrimoine, bref, tout ce qu’il peut manquer à des vins du fin fond de la plaine de Saint-Emilion, de l’autre côté de la route Libourne-Castillon, où l’on pourrait aussi bien faire pousser du maïs. Si, en plus, on s’en tient au rapport qualité-prix-typicité, et c’est tout ce qui compte, il n’y a pas « photo ».

Les meilleurs vins de Montagne, Puisseguin, Lussac ou Saint-Georges se retrouvent donc dans le Classement des “Satellites” de Saint-Émilion, et proviennent de terroirs spécifiques, limitrophes ou rapprochables d’autres sols d’appellations plus prestigieuses, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière.

Faites-vous plaisir avec les vins de mon ami Pascal Delbeck (Tour du Pas Saint-Greorges), et la majorité des « Premiers » : Roc de Calon, Haut Saint-Clair, Poitou, Macquin, Chevalier Saint-Georges, Vieux Château des Rochers, Grande-Barde, Tour de Grenet, Jura-Plaisance, Chêne-Vieux, Moulin de Grenet ou Dumon-Bourseau… vous aurez, en plus, accès à des propriétaires chaleureux, ce qui n’est pas le moins.

 

– Saint-Georges-Saint-Émilion

Le vignoble de Saint-Georges bénéficie d’une belle exposition, le versant nord de la colline étant orienté sud-sud-ouest, et sa situation de pente le fait bénéficier d’une régulation hydrique naturelle. Le sol argilo-calcaire incite chaque cep à aller puiser en profondeur les arômes les plus secrets. Sur ces sols, plein sud, le Merlot s’est naturellement imposé (70 à 80 %), avec sa faculté de développer des tanins soyeux beaucoup plus que sur des graves.

– Montagne-Saint-Émilion

Avec ses 250 propriétés, et une surface d’exploitation inférieure à 5 ha, cette appellation témoigne d’une viticulture totalement orientée vers la qualité. Le vignoble (1 570 ha) s’inscrit dans le prolongement géographique de ceux de Pomerol et de Saint-Émilion. Les sols y sont argilo-calcaires ou limono-argileux sur le plateau et les coteaux. Le Merlot dominant (70 %) est complémenté de Cabernet franc, de Cabernet-Sauvignon et parfois de Malbec. Saint-Georges représente 190 ha environ.

– Puisseguin-Saint-Émilion

Le vignoble de Puisseguin-Saint-Émilion s’étend sur 750 ha de collines arrondies. Il conjugue les atouts d’un microclimat sec, attesté par la présence de nombreux chênes verts, d’expositions sud dominantes et de sols argilo-calcaires où la vigne peut ­s’enraciner profondément. 130 viticulteurs, dont une cinquantaine de coopérateurs, y totalisent une production annuelle de 40 000 hl. Le Merlot représente 70 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-­Sauvignon.

– Lussac-Saint-Émilion

Établi sur 1 490 ha, le vignoble de Lussac-Saint-Émilion se caractérise par la variété de ses paysages et la diversité de ses sols : argilo-graveleux dans les vallons, sablo-argileux sur les plateaux, argilo-calcaires à flancs de coteaux. Sur ces terrains bien drainés et exposés, 215 propriétaires et récoltants totalisent une production moyenne annuelle de 69 000 hl. Le Merlot représente 65 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-Sauvignon (15 %).

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
GRANDE-BARDE
JURA PLAISANCE
ROC DE CALON
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
VIEUX MONTAGNE

CÔTES DE BONDE
FARGUET
LA FLEUR GRANDS-LANDES
GRAND-CORMIER
TOUR MONT D’OR

DES MOINES
ROUDIER
TUILERIE DES COMBES
VIEUX CHÂTEAU CALON

PUISSEGUIN
SAINT-EMILION
CHÊNE-VIEUX
HAUT-SAINT-CLAIR

LE BERNAT
GONTET-ROBIN
VAISINERIE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

TOUR DU PAS SAINT-GEORGES

MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET

DE LA GRENIÈRE
LA PERRIÈRE

La CLAYMORE
DUMON-BOURSEAU
HAUT-MILON
LA JORINE

Bannière

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
HAUT-BONNEAU
MONTAIGUILLON
PIRON
PUYNORMOND
VIEILLE TOUR MONTAGNE

BAYARD
(BEAUSÉJOUR)
(CLOS LES AMANDIERS)
CROIX DE MOUCHET*

(COUCY*)
FLEUR-PLAISANCE*
FRANC-BAUDRON
GRAND-BARIL*

PUISSEGUIN
SAINT-EMILION
BEL-AIR*
HAUT-LAPLAGNE*
MOULIN-LISTRAC

BEAUSÉJOUR
(FAYAN)
(PRODUCTEURS RÉUNIS*)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

CROIX DE CHOUTEAU
HAUT-BELLEVUE
HAUT-PIQUAT*
TROQUART*

(LA BERGÈRE*)
(CHÉREAU)
CROIX DE RAMBEAU
(LION-PERRUCHON*)
MAYNE-BLANC

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
(PUY RIGAUD)
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION
(ERMITAGE GARENNE)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(MOULIN LA BERGÈRE)
 [+] A l’honneur également cette semaine

– Les beaux vins savoureux de la Cave Les Coteaux de Visan

CAVE les COTEAUX de VISANVISAN CAVE les COTEAUX de VISAN

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La Cavevient de se doter d’un superbe espace dégustation-vente, où l’on se fait plaisir avec ce CDR-Visan cuvée du Marot 2007, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de grande évolution. Il y a encore ce CDR-Visan Villages Garde des Lions rouge 2008, aux tanins fondus, au bouquet complexe avec ces notes de petits fruits mûrs légèrement épicés, de bonne évolution comme le Lou Calin rouge 2007, avec ce nez intense de fruits rouges et d’épices aux accents de garrigue, de bouche très soyeuse et ample. Excellent CDR Bio rouge 2009, vin issu de raisins en conversion vers l’agriculture biologique, où dominent des senteurs decassis et de griotte, de bouche corsée où l’on retrouve la fraise des bois cuite, un vin typé, coloré et parfumé, alliant rondeur et structure. Belle cuvée Notre-Dame des Vignes 2006, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, concentré, associant finesse et structure, densité et distinction. La cuvée Anvis 2009, un CDR rouge issu de raisins en conversion vers l’Agriculture Biologique (70 % Grenache, 20 % Syrah, 10% Carignan,), de belle robe rouge grenat soutenu, corsé et fin à la fois, avec des notes intenses de fruits surmûris, de robe pourpre, un vin puissant, bien charpenté, à déboucher sur un rôti. “Cette cuvée, précise Christiane Théodosiou, est l’aboutissement d’une expérience commencée l’an passé, avec plusieurs viticulteurs qui se sont lancés dans la viticulture bio; mon mari Théo Théodosiou est l’œnologue et détermine avec Catherine Thomas, notre technicienne viticole, les meilleures parcelles pour réaliser cette nouvelle cuvée”. À ses côtés, cette remarquable cuvée Saint-Vincent 2006 (vieilles Vignes), élevée en fûts de chêne durant 12 à 18 mois dans la magnifique Cave de vieillissement creusée dans le safre, un vin qui offre une belle robe rubis, une bouche puissante, où les arômes très complexes du nez (fruits noirs, grillé, épices) sont soutenus par une structure harmonieuse et une finale longue subtilement poivrée, les tanins sont fermes et bien équilibrés, de très bonne évolution, à découvrir sur une cuisine épicée. Excellent CDR 2009, de belle couleur grenat, au nez de sous-bois et de griotte, associant finesse et charpente. Autre réussite, le CDR-Visan rouge Grande Réserve 2006 (70% Grenache, 15% Syrah et 15 % Mourvèdre issus de vieillesVignes sélectionnées et vendangées à la main) de jolie robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs (griotte) et de sous-bois en finale. La cuvée Femmes 2009, symbole de l’éternel féminin, élue par un jury de dégustatrices sous la présidence d’Isabelle Forêt, spécialement adaptée aux goûts des femmes, rond mais corsé, où dominent les fruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche, très abordable. Tout aussi séduisant, ce CDR-Visan Villages Gardedes Lions rosé, de robe délicate, alliant nervosité et rondeur, idéale sur les terrines, très bien vinifié comme le CDR-Visan VillagesGarde des Lions blanc, aux arômes floraux où l’on retrouve l’abricot frais et l’acacia, tout en finessesuave et distingué, d’une belle persistance en bouche. Le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.

CAVE les COTEAUX de VISAN 

(VISAN)
Christiane et Théo Théodosiou
BP 22
84820 Visan
Téléphone :04 90 28 50 80
Télécopie : 04 90 28 50 81
Email : cave@coteaux-de-visan.fr
Site : www.coteau-de-visan.fr

Bannière

* La Cuvée Rare de Piper mérite les louanges

PIPER-HEIDSIECK PIPER-HEIDSIECK

Même maison que Charles Heidsieck. Superbe cuvéeRare Millésime 2002, tout en bouche, riche et complexe, puissant, très fruité au nez comme en bouche, fort bien dosé, avec des nuances crémeuses et persistantes. Excellent brut Millésimé 2000, où dominent les fruitsmûrs et les petits fruits secs, tout en persistancearomatique, particulièrement charmeur, dégageant une grande fraîcheur en bouche, avec des senteurs de lys et de poire. Le Rosé Sauvage est un vin de couleurprofonde, charnu en bouche, bien charpenté, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme, de bouche fine et florale, l’un des meilleurs de l’appellation, idéal sur du saumon fumé. La cuvéeSublime est à la fois très élégante et intense, bien dosée, d’une bonne souplesse et d’unbouquet très aromatique aux nuances de pêche et de citronnelle, à ouvrir sur des crustacés. Remarquable brut, un Blanc De Blancs où dominent des notes de pain grillé, de fruits jaunes et de tilleul, un vin qui allie puissance et distinction, de mousse crémeuse, frais et persistant, complexe et fruité, d’une très jolie finale, avec des connotations de noix et d’abricot sec.

PIPER-HEIDSIECK 

Présidente : Cécile Bonnefond
12, allée du Vignoble
51100 Reims
Téléphone :03 26 84 43 00
Télécopie : 03 26 84 43 49
Site : www.piper-heidsieck.com

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

* L’exquis Puligny-Montrachet du Domaine Jomain

Domaine Marc JOMAIN

Frères et soeurs, Philippe, Catherine et Christophe Jomain, alliant modernisme et tradition, exploitent leur domaine de 9 ha. Soucieux de préserver l’environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée, ce qui lui permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l’état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leurs fruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble (coccinelles, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent). La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellations’effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n’excédant pas le quart de fût neuf. L’élevage traditionnel et la mise en bouteillessont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d’un laboratoire d’œnologie agréée. Durant lafermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d’obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant début septembre. Tout cela explique ce Puligny-MontrachetPremier Cru Les Combettes 2008, un vin où s’entremêlent les épices, le pain grillé et la vanille, qui associe charnu et onctuosité au palais, tout en finale. Le 2007 est un vin où le nez et la bouche sont marqués par des arômes complexes de pêche et d’abricot sec, d’une belle longueur en finale, légèrement épicé comme il le faut, un vin tout en nuances. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2007 est d’une grande finesse, aux connotations de chèvrefeuille et de pêche blanche, de bouche fondue et persistante, un grand vin onctueux, très racé. Le 2006, où la suavité se mêle à une grande intensité, avec des arômes persistants de fruits secs et de pomme, de belle évolution, un vin qui s’accorde aussi bien avec les crustacés que sur une escalope de veau grillée. Leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Referts, savoureux et distingué, est un vin avec beaucoup de moelleux et de persistance, dégageant desarômes de pomme mûre et d’amande grillée très séduisants.

Domaine Marc JOMAIN 

(PULIGNY-MONTRACHET)
Famille Jomain
11, rue du Monument
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 93 46
Télécopie : 03 80 21 94 45
Email : info@domaine-jomain.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domainejomain
Site : www.domaine-jomain.com

Bannière

– Le (très) grand charme de Bastor-Lamontagne

Château BASTOR LAMONTAGNESAUTERNES Château BASTOR LAMONTAGNE

On se fait plaisir avec ce Sauternes 2008, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche complexe (abricot confit), harmonieuxonctueux mais tout en finesse. Superbe 2007, à forte majorité de Sémillon (90 %), avec une très belle matière riche et suave, d’une jolie concentration avec des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse), un vin d’une belle élégance. Le 2006 suit, un vin charmeur et racé au nez, avec ces notes de pomme et de noix fraîche, au nez fleurisuave et puissant, d’une très belle persistance aromatique au palais. Le 2005, de belle robe dorée, à la bouche fondue, aux connotations de fleursblanches, d’une onctuosité raffinée, tout en nuances en finale (pain d’épices, pomme mûre), riche et complexe, très persistant. Les Remparts de Bastor, le Second Vin, est plus rond, plus fruité. Le 2007 est excellent, tout en finesse, délicat au nez avec des senteurs de fruits frais, idéal à l’apéritif. Goûtez la cuvée Caprice 2007, premier tri de raisins, une vendange précoce pour conserver tout le fruit et moins privilégier le botrytis. L’assemblage (50% Sauvignon et 50% Sémillon) accentue cette fraîcheur et permet d’obtenir un bel équilibre avec l’acidité. “Nous avons lancé l’an dernier un nouveau vin, nous dit Michel Garat, issu d’un joli terroir silico-graveleux sur fond calcaire de Preignac : le BL de Bastor-Lamontagne (50% Sauvignon, 50% Sémillon). Les vendanges sont faites intégralement à la main, et passent sur une table de tri à leur arrivée au chai. Le BL 2009, 100% Sauvignon est un très beau millésime. Le vin a été élevé en barriques, c’est la troisième année que nous le produisons et c’est une grande réussite, nous en sommes très fiers. Nous nous diversifions, car ce n’est pas simple d’avoir en production 56 ha de Sauternes…” Château SAINT-ROBERT Belle valeur sûre avec leChâteau Saint-Robert Graves rouge 2007 (60 % Merlot, 30 % CabernetSauvignon, 10 % Cabernet franc, 11 mois en barriques), un vin marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, d’une belle couleur grenat pourpre, alliant charpente et souplesse. Le blanc 2009, 80 % Sauvignon et 20 % Sémillon, où l’on retrouve l’acacia et les agrumes, est un vin très charmeur, tout en bouche, très charmeur et persistant. Excellent Château Saint-Robert cuvée Poncet-Deville blanc 2009 (80 % Sauvignon, 20 %Sémillon), de robe paille, avec une belle complexité aromatique de pomelos et de mangue, d’une structure en bouche soutenue par des arômes de fruits, un vin de caractère, très élégant. Le Château Saint-Robert cuvée Poncet-Deville rouge 2007 (60% Merlot, 40%CabernetSauvignon), d’une attaque vive dominée par des nuances puissantes de fruits mûrs et de cuir, est d’une finale longue,souple et savoureuse. Trois chambres d’hôtes sont proposées au Château Saint-Robert à Pujols-sur-Ciron, ce qui permet de faire une halte dans cette très jolie région touristique. Château PAVILLON BEL-AIR À la tête de son appellation. “Ce Château est un vignoble de 8 ha, précise Michel Garat, sur le fameux plateau de Néac, que nous avons racheté en 2003. Nous retrouvons les cépagestraditionnels Merlot et Cabernet franc. Le travail à la vigne ou lors de la vinification est assuré par l’équipe de Beauregard, c’est dire la qualité des soins apportés (vendanges manuelles, enherbements des vignesnouveaux palissages, même type d’élevage, passage enbarriques…). Il n’est pas question de faire les mêmes vins qu’au Château Beauregard à Pomerol, bien au contraire, le terroir de Lalande-de-Pomerol donne des vins plus vivaces, d’une belle fraîcheur, “croquants”, très fruités avec des tanins soyeux, qui possèdent une personnalité propre.” Vous apprécierez comme nous ce Lalande-de-Pomerol 2008, avec des arômes de fruits noirs et d’épices, un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée. Remarquable Pavillon Bel Air Le Chapelain 2006 (70% Merlot, 30% Cabernet franc), Prix des Vinalies 2010, d’un rubis profond, qui développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d’épices, avec des notes grillées, de bouche volumineuse, un vin typé et racé, de belle finale, de gardeChâteau BEAUREGARD Au sommet. Cette superbe propriété de 13 ha d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de Graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol, qui sont les caractéristiques des meilleurs terroirs de l’appellation. Superbe Pomerol 2007 (80% Merlot et 20% Cabernet francvignes de 35 ans en moyenne), aux arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, cassis), un grand vin suave et harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins, d’une grande persistance. Le 2006, qui sent les fruits (mûre, myrtille), est un vin harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins présents, d’une finale ample et parfumée. Le 2005 est de couleur grenat, aux taninssavoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, de belle amplitude en bouche. Le 2004, aux tanins très équilibrés et satinés, est de bouche ample. Le 2001 est superbe actuellement. Remarquable, le Second Vin, Le Benjamin de Beauregard 2007 est un Pomerol classique avec 25 % de Cabernet franc, un vin plus délicat que puissant, très charmeur.

Château BASTOR LAMONTAGNE

(SAUTERNES)
Directeur : Michel Garat

33210 Preignac
Téléphone :05 56 63 27 66
Télécopie : 05 56 76 87 03
Email : bastor@bastor-lamontagne.com
Site : www.bastor-lamontagne.com

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

* Le remarquable rapport qualité-prix-plaisir du Château Piganeau

Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

Au sommet, ce qui vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. “Sous l’impulsion de mon fils Vincent, nous avons légèrement modifié la façon d’élever nos vins. Nous privilégions le fruit et réduisons l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, cela permet d’éviter l’oxydation et un goût de boisé trop dominant. On obtient des vinsplus veloutés, plus fruités, plus séduisants, avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, c’est grâce à cela que nos vins ne sont pas trop tanniques.” On ne peut qu’approuver et se faire plaisir avec ce Saint-Émilion GC 2008 (6 ha, d’un terroir gravelo-sableux (83% de Merlot et 17% de Cabernet francterroir gravelo-sableux), aux tanins amples, charpenté, un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseile, poivre…), tout en persistance, de garde. Savoureux 2007, avec ce nez puissant et délicat à la fois, un vin d’une grande harmonie en bouche, avec beaucoup de fruit, riche et fin, bien typé, de belle robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices. Très beau 2006, médailles d’Argent à Paris et de Bronze à Bourg, de robe pourprecorsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances de cassis et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et d’une belle longueur en bouche. Superbe 2005, de couleur très foncée, aux nuances de griotte et de framboise, un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde. Savoureux 2004, de très bonne charpente, au nez où s’entremêlent des notes de fruits rouges bien mûrs et de sous-bois, bien corsé, un vin qui commence à s’apprécier, d’une belle longueur. Le 2003 est très savoureux, très représentatif de ce millésime charmeur, coloré, aux notes complexes où dominent la mûre, les épices et l’humus, de bouche persistante. Le 2002 est de belle robe pourpre soutenu, aux notes d’épices, de truffe et de cerise noire, harmonieuxséveuxgénéreux et persistant en bouche. Le 2001 est très bien élevé en barriques, d’une belle couleur rubis prononcé, avec des notes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse. Beau 2000, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, marqué par les fruits, la cannelle et l’humus, très équilibré au nez comme en bouche. Superbe rapport qualité-prix-plaisir, ce qui n’est pas rien.

Château PIGANEAU 

(SAINT-ÉMILION)
Jean-Baptiste et Vincent Brunot
1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 09 99
Télécopie : 05 57 55 09 95
Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
Site : www.vignobles-brunot.fr

 

– Le grand art de Pol-Roger

POL-ROGER POL-ROGER

Incontestablement à la tête des Premiers Grands VinsClassés. Une très grande maison familiale champenoise (il en reste de moins en moins) qui a su traverser le temps sans se laisser prendre au jeu de la mode, et en s’offrant le luxe d’une régularité qualitative exemplaire. Pour mémoire, Pol-Roger obtient le certificat de fournisseur de Champagne “Royal Warrant” de Sa majesté la reine Élisabeth II. Cette distinction permet à Pol-Roger de faire figurer, selon des règles strictes, les armes royales de la cour d’Angleterre. Pol-Roger était le Champagne préféré de sir Winston Churchill qui qualifiait la maison Pol-Roger “The world’s most drinkable address”. C’est en sonhonneur que la maison a créé en 1984 la première cuvée de prestige Sir Winston Churchill millésimée 1975 en magnum. GrandissimeChampagne cuvée Sir Winston Churchill 1999, avec cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citron, de brioche et d’abricot sec, de bouche très structurée et ample, très persistante, de belle structure, un grand et rare Champagne, d’une finale intense, parfait sur du caviar. Superbe Champagne Millésime 2000, aux connotations florales continues avec des nuances de pomme, alliant rondeur et vivacité, de mousse fine et persistante, de bouche savoureuse, tout en arômes, très élégant. Exceptionnelle cuvée de Réserve Rich de Pol-Roger (1/3 à parts égales des Pinot NoirPinot Meunier et Chardonnay), à mi-chemin entre sec et demi-sec, faiblement dosé (35g de sucre par litre), un Champagne généreux et charmeur, qui associe distinction et fermeté, de jolie mousse, trèsfruité, très classique, ample et charpenté, qui sent le pain grillé et l’amande, tout en persistance, d’une grande finale aromatique. Lacuvée de Réserve Blanc De Blancs 2000, dégage une mousse délicate, aux senteurs subtiles à dominante de fleurs blanches et d’abricot, un Champagne très fruité, très équilibrégénéreux et harmonieux, très fin. Très beau Champagne Extra cuvée de Réserve, à lamousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, une cuvée qui est harmonieuse et savoureuse, de belle structure, un Champagne séducteur et parfumé, avec beaucoup de complexité d’arômes, d’une grande ampleur, idéal au cours d’un repas. Exceptionnel Champagne Extra cuvée de Réserve rosé 2002, de robe rose saumonée avec des reflets cuivrés, aux connotations de fruits frais (cassis, myrtille) et de pain brioché, de bouche intense avec une finale fraîche et délicate, toujours l’un des plus grands rosés champenois.

POL-ROGER 

Patrice Noyelle et Hubert de Billy
1, rue Henri Delarge – BP 199
51200 Épernay
Téléphone :03 26 59 58 00
Télécopie : 03 26 55 25 70
Email : polroger@polroger.fr
Site : www.polroger.fr

– Vous aimez les (vrais) Beaujolais ? Vous avez raison !

L’histoire
 

Le Beaujolais doit son nom à la maison des Beaujeu. La trace du premier seigneur de Beaujeu apparaît aux alentours de 950. Il s’appelait Bérard et était un homme avisé dont le château, bien assis au-dessus de l’Ardières, dominait fièrement le pays de Beaujeu. Durant les ixe, xe et xie siècles, les sires de Beaujeu se taillèrent un territoire important. Ils firent du Beaujolais un état-tampon entre le Mâconnais et le Lyonnais.

En 1140, Humbert III fonde Villefranche. En 1260, Guichard V gratifie la ville du droit de sceau, lui concédant ainsi une personnalité juridique.

Au XIVe siècle, sous Antoine de Beaujeu, la province beaujolaise est très vaste :

– elle s’étend au nord jusqu’au Mâconnais et à la Saône-et-Loire ;

– à l’ouest, elle comprend les monts de Beaujolais jusqu’à la Loire ;

– à l’est, elle comprend une partie du département de l’Ain ;

– au sud, elle descend jusqu’à Villefranche.

En 1400, Édouard de Beaujeu fait don de ses terres aux Bourbons ; l’un d’eux, Pierre de Bourbon, épouse Anne de France, fille de Louis XI, dite Anne de Beaujeu. Durant cette période, le Beaujolais profite largement du mécénat de ce couple. Sur leur initiative est construit le grand portail de Notre-Dame-des-Marais à Villefranche en 1500. En 1514, Anne de Beaujeu donne ses armes à Villefranche et la nomme capitale du Beaujolais. La période des Bourbons s’achève en 1527, après la trahison du connétable Charles III qui voit tous ses biens confisqués. Le Beaujolais devient alors l’apanage de la famille d’Orléans.

À partir du XVIIe siècle, Villefranche affirme son activité industrielle, les tanneries s’installent le long de Morgon, l’industrie textile se développe et la bourgeoisie s’enrichit.

La Révolution arrive, l’échevinage est remplacé par un conseil municipal et la milice par une garde nationale. Désormais, l’histoire du Beaujolais va se confondre avec celle de la nation. En 1789, c’est la création du département du Rhône-et-Loire, puis en 1793, c’est la séparation en 2 départements : celui du Rhône et celui de la Loire.

Au XIXe siècle, le Beaujolais est une grande région européenne du textile comme à Villefranche (confection), Tarare (mousseline), Amplepuis, Thizy, Cours-la-Ville…

Au XXe siècle, la région se structure progressivement entre les trois secteurs économiques actuels : le commerce et l’industrie, le vignoble, et l’agriculture-élevage avec la production forestière.

Top Vignerons Région Beaujolais

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

 

Prix d’Honneur

Pierre David
Michel Siffert

Prix d’Excellence

Famille Rollet (Granit Doré)

Satisfecits

Famille Métrat (Chevalier-Métrat)
Famille Rosier (Chatelard)

Lauréats

Famille Kuhnel

Espoirs

Famille Chatelet

 

* Tout ce que vous devez savoir sur les vins d’Alsace pour frapper à la bonne porte…

Le vignoble alsacien

Le vignoble alsacien s’étend sur 15 000 ha (19 % de la production française de vins blancs AOC hors effervescents). Trois AOC : Alsace (83 % de la production totale) complétée par l’indication facultative d’un nom de cépage : Alsace Grand Cru, complétée par l’indication obligatoire à la fois d’un nom de cépage et d’un nom de terroir (4 % de la production totale) ; et Crémant d’Alsace (13 % de la production et 21 millions de bouteilles).

Les vins et leurs appellations
Riesling

C’est le prince des raisins alsaciens. Les vins qui en sont issus sont secs, fruités et nerveux, subtilement bouquetés et de très grande classe. Le Riesling croît à merveille près de Turckheim, Dambach-la-Ville, Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg, Mittelwihr et Guebwiller. C’est le cépage le plus tardif.

Gewurztraminer

Plus alcoolisé que le Riesling, charpenté, de saveur épicée et très parfumé, le Gewurztraminer est un vin qui vieillit parfois remarquablement bien. Son bouquet intense développe de riches arômes de fruits, de fleurs ou d’épices (gewurz veut dire épicé). Puissant et séducteur, parfois légèrement moelleux, c’est souvent un vin de garde. Les “vendanges tardives”, c’est-à-dire soumises à une maturité excessive, sont quelquefois époustouflantes, étonnantes de richesse d’arômes et d’onctuosité. Bons terroirs : Bergheim, Turckheim, Sigolsheim, Barr, Dambach-la-Ville, Pfaffenheim…

Pinot gris

Vin corsé et opulent, d’une belle robe jaune, d’aussi grande allure que le Riesling et le Gewurztraminer, peut-être encore plus puissant et violent que ce dernier, chargé autant en alcool qu’en arômes. Excellents vins de vendanges tardives. Les meilleurs proviennent des terroirs du Riesling et de Rouffach, Ribeauvillé ou Wintzenheim.

Muscat d’Alsace

Vin sec, frais et fruité, au goût musqué, exhalant parfaitement la saveur de son raisin. Charmant à boire à l’apéritif. Bonnes étapes à Ribeauvillé, Gueberschwihr et Mittel­wihr.

Sylvaner

Le Sylvaner est frais et léger, avec un fruité discret. Agréable et désaltérant, il sait montrer une belle vivacité (Sigolsheim, Turckheim).

Chasselas
Arraché de plus en plus, le chasselas produit une majorité de vins légers et faciles à boire.
Pinot blanc
Plus corsé et souple que le Sylvaner, délicatement bouqueté et assez charpenté, c’est un vin très agréable à boire frais.
Pinot noir

Le Pinot noir est le seul cépage en Alsace à produire un vin rouge ou rosé dont le goût fruité typique évoque la cerise. Vinifié en rouge, il peut être élevé en barriques de chêne, ce qui ajoute à ses arômes une structure plus charpentée et plus complexe.

Crémant d’Alsace

L’AOC Crémant d’Alsace couronne les vins d’Alsace effervescents, vifs et délicats, élaborés selon la méthode traditionnelle (comme en Champagne), principalement à partir du Pinot blanc, mais aussi du Pinot gris, du Pinot noir, du Riesling ou du ­Chardonnay. Ces vins sont aujourd’hui parmi les meilleurs Crémants de France. Le Crémant rosé, plus rare, est issu du seul Pinot noir.

L’étiquette où figure l’AOC Alsace mentionne habituellement le nom du cépage concerné. Elle peut également comporter un nom de marque ou la mention “Edel­zwicker” pour un assemblage de cépages blancs.

Les Vendanges Tardives proviennent de cépages identiques à ceux admis dans les Grands Crus, récoltés en surmaturité. Au caractère aromatique du cépage s’ajoute la puissance due au phénomène de concentration et au développement de la pourriture noble (Botrytis cinerea). Les Sélections de Grains Nobles sont obtenues par des tris successifs des grains atteints de pourriture noble. De très grands vins, rares et racés.

Les grands crus

L’AOC Alsace Grand Cru est conférée à des vins satisfaisant à des contraintes de qualité particulièrement sévères, notamment en matière de délimitation des terroirs, de richesse naturelle, de dégustation d’agrément. L’étiquette précise obligatoirement, outre le cépage (seuls le Riesling, le Gewurztraminer, le Tokay-Pinot gris et le ­Muscat sont admis), le millésime et l’un des cinquante lieux-dits délimités pouvant bénéficier de cette appellation. Tout autant que le cépage, c’est l’empreinte du terroir qui fait de chaque Alsace Grand Cru un vin unique. Le degré minimum naturel d’alcool est de 10° pour le Riesling et le Muscat d’Alsace, et de 12° pour le Gewurztraminer et le Tokay, avec un rendement maximum autorisé de 70 hl/ha.

 

Top Vignerons Région Alsace

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

 

Prix d’Honneur

Rémy Gresser

Prix d’Excellence

Philippe Blanck
Bernard Haegi

Satisfecits

Gérard Metz
Pierre Reinhart

Lauréats

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

Espoirs

Famille Halbeisen
Philippe Joly (Croix de Mission)
Famille Schirmer
Rémy Ulmer