* MILLESIMES 2012 est paru et fait le plein d’innovations !

Visibilité mondiale, accessibilité totale et gratuite sur le Net, QrCode et accès immédiat sur les mobiles et tablettes, renforcement des liens éditoriaux avec près de 200 Sites et Blogs… Cette année, les réalisations sont grandes, novatrices et uniques dans l’édition française !

Dans ces 464 pages, vous allez exciter vos papilles, voir les visages des producteurs, suivre leurs efforts, comprendre leur attachement à ce “Sang de la Terre et du Ciel”, lire leur histoire, saisir leurs émotions, partager leur talent… À travers eux, on découvre leur vin, du plus grand au plus modeste. Car, seul, le vin n’est rien. Derrière lui, il y a des siècles de formations géologiques, un patrimoine gastronomique, des us et coutumes… et un homme (ou une femme). C’est cela un terroir. C’est bien beau, tout cela, encore faut-il faire passer le message, c’est notre métier de journalistes, expliquer, démontrer, etc… Il me semble que l’on sait faire cela, aussi.

Je ne voudrais pas faire pleurer dans les chaumières mais il faut avouer qu’il va falloir offrir pas mal de mouchoirs en papier à nos “concurrents” qui se démènent encore avec un seul “livre papier”, un salon par ci ou une remise de prix par là… se raccrochant à d’antiques façons de promouvoir un livre ou un magazine. Sans parler de sites bien pauvres ou payants, qui font fuir tout internaute… Complètement dépassés, obsolètes, à l’heure où les éditeurs tremblent devant les mastodontes qui sont Google et Amazon. Trop tard pour prendre le chemin du Net, trop tard pour espérer avoir des chiffres d’audience comme nous : la place est prise, il fallait y croire comme je l’ai fait dès 1998…

Vous pouvez vous rendre compte de tout cela en CLIQUANT ICI

Nous, on défend les vrais vins, ceux des vignerons qui méritent le respect, refusant d’encenser eux qui ne nous intéressent pas. En France, nous avons la chance d’avoir trois choses qui font de notre pays le vivier des plus grands vins du monde : nos terroirs, notre histoire et… le talent des hommes et des femmes. Le monde du vin attire, il est mythique, unique, irremplaçable et, depuis plus de trente ans que j’y évolue, il me passionne toujours autant. C’est beau, d’être un paysan. Encore s’agit-il de frapper à la bonne porte…

Pourquoi déboucher un vin “lisse”, surmaturé, surconcentré comme un sirop, agrémenté outrageusement d’enzymes, de levures, dénaturé par l’osmose inverse, les concentrateurs et un élévage en bois spécialement “chauffé” pour lui créer des senteurs chimiques de moka, de fruits de la passion ou de feu de cheminée ?

Le vin, est-ce cela ?

Du plus grand des Bordeaux, Champagne ou Bourgogne au plus modeste Saumur ou Côtes-du-Rhône, un vin typé est celui qui sait allier la spécificité de chaque millésime à cette finesse délicieuse qui signe les vrais vins. À celle-ci, naturellement, il y a également une élégance du cœur, car tout cela va de pair.

On est loin du snobisme et des modes, loin des réputations galvaudées, obligées de courir toujours plus loin, à l’autre bout du monde, pour caser des produits bien trop chers, à une clientèle qui, un jour, elle aussi, comme nous l’avons fait, ne se fera plus avoir… Restera la Lune à décrocher.

Bref, mieux vaut soutenir ceux qui le méritent, comme nous le faisons, en le partageant avec des millions d’internautes, en étant toujours précurseurs, loin, bien loin, devant nos “concurrents”…

MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI



 Voici les nouveautés majeures dont vous allez profiter cette année :

1/. Nous sommes les seuls à fournir un “QrCode (les petits carrés “code barre” que vous verrez) : avec lui, on a accès directement, instantanément, à nos sites sur un téléphone mobile, une tablette (Ipad…) ! C’est GRATUIT et UNIQUE dans l’édition. Voir en haut de la Colonne de droite du Site et CLIQUEZ SUR LE CARRE

 

2/. Nouvelle Version du Site MILLESIMES (CLIQUEZ ICI) : beaucoup plus dense et interactive, avec notamment deux nouvelles rubriques Talents et Coups de cœur, actualisées à chaque ouverture de la page !

3/. Nouvelle version de MILLESIMES WORLDWIDE (CLIQUEZ ICI) qui permet de feuilleter le magazine sur Internet, en tournant les pages, comme un vrai magazine papier ! C’est très exceptionnel puisque ceci est entièrement interactif

EXEMPLE : Cliquez sur la colonne de gauche sur MEDOC, vous arrivez ICI, cliquez sur le NOM du CHATEAU LEOVILLE BARTON (c’est ICI) et ADRESSEZ-LUI UN MAIL en DIRECT ou CONSULTEZ SON SITE d’un seul clic ! Aucun autre magazine ne propose cela, tous secteurs confondus !

4/. Ce MILLESIMES 2012 est l’un des plus beaux réalisés avec une rédaction particulièrement dense sur 464 pages en couleurs pour un prix de vente consommateurs de 12€ seulement ! Des centaines de photos, étiquettes, des reportages, interviews, portraits… Notre seule rubrique ‘TALENTS » (voir ICI) où se retrouvent nos grands coups de cœur de l’année, s’étend sur près de 80 pages…


5/. Nos 2 NEWSLETTERS ont connu une très forte progression (20%), puisque celle de MILLESIMES est adressée le Jeudi à 57.000 personnes, et celle de VINOVOX le Vendredi à 56.000 !

 

6/. 200 sites et blogs, dont 60 thématiques, qui reprennent chaque semaine, aléatoirement et automatiquement le contenu de MILLESIMES. Nous avons gagné plus de 300.000 nouveaux lecteurs, avec plus d’1.300.000 lecteurs différents en 2011 sur uniquement nos 4 principaux sites. Et la progression en 2012 est déjà exceptionnelle…

7/. Une campagne importante sur nos dizaines de milliers de fichiers et d’autres sur le Net particulièrement actives sur TOUS NOS SITES mais aussi dans ceux de 20MINUTES, entre autres…

Tout cela apporte une visibilité auprès de millions d’internautes, mondiale (français, anglais, espagnol, allemand), immédiate et interactive : et c’est considérable pour défendre une certaine éthique et la défense des vins typés qui nous tiennent à cœur !

– Les vins de Loire ont du talent

Les vins de la région possèdent deux atouts considérables : un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres.

Il suffit aussi de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé silex pour s’ assurer de la typicité des vins. Cela fait donc du bien de “sentir” la puissance des terroirs et permet de renvoyer au jardin d’enfants les vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un cépage pour obtenir un grand vin…

À Quincy comme à Pouilly, à Chinon comme à Monlouis, en Muscadet comme à Menetou-Salon, la région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée. Les cépages Chenin ou Sauvignon, pour les blancs, savent en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles ou de marnes, et produit une typicité propre. Un bon nombre de propriétaires sont présents dans mon Guide depuis longtemps, ce qui prouve leur grande régularité qualitative.

Le millésime 2008 est particulièrement réussi, même si, parfois, les quantités sont très faibles. Le 2007 est très difficile en rouges en Touraine comme en Anjou, et c’est la raison pour laquelle les rosés -eux- sont particulièremernt savoureux. Les blancs 2007 sont dans la belle lignée des 2006, et la typicité s’allie à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Pour les blancs secs, de très grandes bouteilles en Pouilly-Fumé comme à Vouvray, à Sancerre comme à Savennières ou à Saumur, et des millésimes comme les 2004 ou 2002 se goûtent très bien actuellement.

Les liquoreux sont exceptionnels, notamment en Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux ou Vouvray, et les rouges associent charpente et fraîcheur, du plus souple (Touraine, Bourgueil, Sancerre…) au plus charnu (Chinon, Saumur-Champigny…), des vins qui s’apprécient jeunes mais savent aussi garder la distance (remarquables 2000, 1998 ou 1995). Le millésime 2002 est très réussi en blancs, difficile en rouges, et les 2004, 2003, 2001 sont savoureux.

Beaux liquoreux en 2007, 2004, 2003 et 2001, et un millésime 2005, assez typé, très intéressant.

Les meilleurs vignerons du Val de Loire


 Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Jean-Christophe Mandard
Michel Morilleau
Jean-Max Roger

Prix d’Excellence

Satisfecits

Catherine Nolot (Rochettes)
Philippe Pichard (Chapelle)
Marc Rideau (Amandiers)
Anne-Cécile Roy

Lauréats

Frédéric Bourillon
Henry Marionnet (Charmoise)
Famille Ménard-Gaborit
Famille Millon (Source du Ruault)
Pierre Picot (Chaillot)

Espoirs

Famille de Cenival (Chesnaies)
Famille Denis (Petit Clocher)
Famille Drouet (Pyronnière)
Xavier Gouraud (Rigoles du Pin)
Famille Luneau (R de La Grange)

 

* Saint-Emilion : la typicité est de mise

Ici comme ailleurs, on ne fait du bon vin, et à fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices, de la “crasse de fer” aux argiles profondes, assortis de dépôts marins ou d’alios. Ces magnifiques cépages que sont les Merlot et Cabernet franc, s’expriment alors au mieux, apportant cette suavité naturelle qui signe les vrais vins typés de l’appellation. On ne joue donc pas dans la même cour quand certains surconcentrent les vins, les mettant en “200 % barriques neuves”, multipliant les manipulations œnologiques… créant alors des cuvées, “sans âme ni vertu”…

Le Classement des “Satellites” (Montagne, Puisseguin, Lussac et Saint-Georges) vous aide aussi à comprendre la qualité des meilleurs vins, qui proviennent de terroirs spécifiques, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière. De quoi se faire plaisir, du plus grand vin au plus abordable.

Quelque 1 000 crus, du Premier Grand Cru Classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru Classé et le Grand Cru, dont la situation géographique fait la différence.

Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est un territoire où l’on retrouve un sous-sol de molasses et de sables éoliens, et quelques-uns des plus grands vins de la région.

Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de-Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle. En fait, pour s’y retrouver, mieux vaut se fier à notre Classement…

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom EN BLEU

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVAL BLANC
TROTTEVIEILLE

GUADET
HAUT-SARPE
LAROQUE

PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
BÉLAIR
MAGDELAINE

CANTENAC
LA MARZELLE
CLOS TRIMOULET

BALESTARD-LA-TONNELLE
MAUVINON



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CLOS DES PRINCE
ROC DE BOISSEAUX*
LA ROSE POURRET
TOUR SAINT-PIERRE*
VIEUX-POURRET*

LA CLOTTE*
GRAND-CORBIN-DESPAGNE*
GROS CAILLOU*
GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE*

DARIUS*
GRAND-CORBIN
MAUVEZIN
(LA SERRE)
(LA TOUR-FIGEAC*)

GUEYROT
MONLOT*
(ROL DE FOMBRAUGE*)

(BEAURANG)
CROIX DE BERTINAT
(CROIX MEUNIER)
(GESSAN)
(HAUT-ROCHER*)
(LANIOTE)
PETIT FAURIE DE SOUTARD
(PUY-RAZAC)
SAINT-GEORGES-CÔTE-PAVIE

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
CADET-BON*
FONROQUE*
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
CLOS LABARDE
ORISSE DU CASSE
CLOS DE SARPE
VIEUX-SARPE

FERRAND*
FRANC-POURRET*
LA GARELLE*
LA GRAVE-FIGEAC*
MANGOT*
CLOS DES MENUTS*

CAPDEMOURLIN*
MELIN
ROSE-TRIMOULET*

(LA COUSPAUDE)
CROIX D’ARMENS
LE DESTRIER
FAURIE DE SOUCHARD
HAUT-PLANTEY
LAPLAGNOTTE-BELLEVUE
(ROCHER*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BARRAIL-DES-GRAVES
CADET SOUTARD
CARTEAU
HAUT-SEGOTTES
LA FLEUR PICON*
MONT BELAIR
VIEUX-RIVALLON*

BÉARD-LA-CHAPELLE
LA GRACE-DIEU
GRAVET-RENAISSANCE*
PETIT MANGOT
PONTET FUMET

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
HAUT-VILLET
LAVALLADE
TOUR GRAND FAURIE*

BEAULIEU-CARDINAL*
(LA BONNELLE*)
(FLEUR MORANGE)
FRANC-GRACE-DIEU
HAUTES-GRAVES-D’ARTHUS*
(ROL VALENTIN)

(BADETTE)
DE LA COUR
(MOULIN-GALHAUD*)
PEYROUTAS*
SAINT-VALÉRY

 


 

Choississez une région pour voir un autre classement :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

– L’accord idéal des mets et des vins de Graves

Graves (Blanc sec)

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom SOULIGNE

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)

HAUT-BAILLY (PL)

D’ARDENNES
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
RAHOUL

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
CHEVALIER (PL) (b)

LUCHEY-HALDE (PL)
SEGUIN (PL)
SOLITUDE (PL)
LE TUQUET (b)

CHANTEGRIVE (b)
DE MAUVES (b)
LATOUR-MARTILLAC (PL) (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)*

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-CALENS*
HAUT-LAGRANGE (PL)
HAUT-PLANTADE (PL)
PICQUE-CAILLOU (PL)*
ROSE SARRON*
ROUGEMONT*
SAINT-AGRÈVES*
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
TOURTEAU-CHOLLET (b)

(FIEUZAL (PL)*)
(GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)*)
LAFARGUE (PL)
MIREBEAU (PL)
LA MOURASSE
LE PAPE (PL)*

CALLAC
(PEYREBLANQUES*)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
D’ARRICAUD*
BARET (PL)*
BRONDELLE (b)*
BROWN (PL) (b)
CALENS*
CARBONNIEUX (PL) (b)
GRAND ABORD
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT*

(CAILLIVET*)
Clos BELLEVUE*
BICHON-CASSIGNOLS
BLANCHERIE
CAILLOUX DE VALGUY

(BOUSCAUT (PL))
(COUHINS (PL))

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

 

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ARGUIN
(CABANNIEUX)
MAGNEAU (b)

(BEAUREGARD-DUCASSE)
(CAZEBONNE)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
(HAUT-SELVE)
(NAVARRO)
QUEYRATS
SANSARIC
TOUR BICHEAU*

LE BOURDILLOT
LES CLAUZOTS*
(GAILLAT)

Graves (Rouge)

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

* L’Alsace à table : le Top Vignerons et les plats idéaux

Alsace Gewurztraminer (Blanc sec)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
GRESSER
Georges KLEIN
MUHLBERGER
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Willy ROLLI
ZOELLER

BESTHEIM
BLANCK
René FLECK
Ch.et D.FREY
Gérard METZ
REINHART
Aline et Rémy SIMON

André ANCEL
Charles BAUR
Victor HERTZ
Jacques ILTIS
Jean-Louis KAMM
René KOCH
André VIELWEBER
(Laurent VOGT)

GEWURTZTRAMINER
Claude BERGER
Henri BRECHT
Fernand ENGEL
GILG
HAEGI

DUSSOURT
Robert FALLER
FRICK
HALBEISEN
HAULLER
HUBER et BLÉGER
KIRSCHNER

Emile HERZOG
Victor HERTZ
Cave HUNAWIHR
Frédéric GESCHICKT
Damien KELHETTER
SCHMITT & CARRER

TOKAY PINOT BLANC
FRICK (PB)
GILG
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Aline et Rémy SIMON

Ch.et Dom. FREY
KELHETTER (PB)
René KOCH
André VIELWEBER

André ANCEL
BLANCK
M-C et P. BORÈS
HALBEISEN (Muscat)
JÜLG (Muscat)
Cave KAES (Muscat)
(SEPT VIGNES)

CREMANTS PINOT NOIR
Claude BERGER (PN)
BESTHEIM
DUSSOURT
Fernand ENGEL (PN)
Ch.et D. FREY (PN)
Georges KLEIN
Aline et Rémy SIMON

Jacques ILTIS
Jean-Louis KAMM
REINHART
André VIELWEBER
ZOELLER

Cave CLEEBOURG
CROIX de MISSION (Auxerrois)
Damien KELHETTER
LELIÈVRE (Côtes de Toul)

VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Fernand ENGEL
GRESSER
HAEGI
HAULLER
Gérard METZ
MUHLBERGER
SCHAEFFER-WOERLY
ZOELLER

Charles BAUR
Claude BERGER
DUSSOURT
Ch.et Dom. FREY
SCHLÉRET

M-C. et P. BORÈS
Cave KAES
René FLECK
Victor HERTZ
Jacques ILTIS
KIRSCHNER
Laurent VOGT

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
BECK/REMPART
HARTMANN
KOESTEL
Edgar SCHALLER
Maurice SCHOECH
Bernard WURTZ

Marc KREYDENWEISS
Alfred WANTZ

GEWURTZTRAMINER
Claude BLÉGER
Rober HEYBERGER
KIEFFER
Lucien SCHIRMER*

Léon BOESCH
DIRINGER
FREYBURGER
GSELL
Eric LICHTLÉ
SCHILLINGER
Gérard SOHLER
André WITTMANN

BERNHARD-REIBEL
GINGLINGER

TOKAY PINOT BLANC
BECK/REMPART
BECKER*
Robert HEYBERGER
ULMER*
Fern. ZIEGLER (PB)

Charles FAHRER
HEBINGER
Domaine LOEW
Aimé STENTZ
SCHMITT & CARRER

BAUMANN-ZIRGEL
(Henri BRECHT*)
Willy ROLLI
SAINT-RÉMY
(WUNSCH-MANN*)

CREMANTS PINOT NOIR
Claude BLÉGER
Robert HEYBERGER
Eric LICHTLÉ*
Rémy ULMER

HERING (PN)

VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Cave CLEEBOURG*
KIEFFER

Léon HEITZMANN
(J-L et F.MANN)
Pierre SCHILLÉ

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
(Salzmann)
GEWURTZTRAMINER
(RUHLMANN-SCHUTZ)
(Cave TURCKHEIM*)
TOKAY PINOT BLANC
(Jean BUTTERLIN)
(KIRSCHNER)
SCHOENHEITZ
CREMANTS PINOT NOIR

Alsace Pinot noir (Rouge)

Alsace Riesling (Blanc sec)

Alsace Sylvaner (Blanc sec)

Alsace Muscat (Blanc sec)

Alsace Pinot blanc (Blanc sec)

Alsace Pinot gris (Blanc sec)

Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives (Blanc sucré)

alsace

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

* Beaujolais : le plaisir du vin

Ici, une complexité aromatique réelle, toujours dominée par les petits fruits rouges mûrs, vient s’associer en bouche à une saveur bien particulière où la finesse retrouve le charnu, la fraîcheur le velouté, le tout donnant des vins qui en surprendraient plus d’un par leur potentiel d’évolution. Les hommes de la région font des vins à leur image, conviviaux, et c’est tout ce qui compte.

Les meilleurs vignerons du Beaujolais


Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER cette année

VOIR LE CLASSEMENT

BEAUJOLAIS
BEAUJOLAIS-VILLAGES
BROUILLY
CHENAS
CHIROUBLES
CÔTE DE BROUILLY
COTEAUX-DU-LYONNAIS
FLEURIE
JULIÉNAS
MORGON
MOULIN-A-VENT
RÉGNIÉ
SAINT-AMOUR

 

Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

 

 

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

– Languedoc : le terroir, sinon rien

Que cela en surprenne certains ou non, les sols ont une grande influence dans les appellations de cette grande région, en Minervois comme en Vins de Pays, en Saint-Chinian comme en Corbières… La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un formidable rapport qualité-prix-typicité, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Pour exemple, Aimé Guibert (sur la photo), Mas Daumas-Gassac, est un grand “monsieur” du vin et a créé un vignoble hors-pair dans cette vallée qui lui est chère.

Les meilleurs vins du Languedoc

Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER cette année

VOIR LE CLASSEMENT

CABARDÈS
CORBIÈRES
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
FAUGÈRES
FITOU
LIMOUX
MALEPÈRE
MINERVOIS
PIC SAINT-LOUP
SAINT-CHINIAN
VINS DE PAYS DU LANGUEDOC

 

Et ceux du Roussillon

BANYULS
CÔTES DU ROUSSILLON
MAURY

 

 

Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

 

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

– Rhône : les grands vins sont nombreux

Les vins qui nous intéressent, de Vienne en Avignon, ces rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons, bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix. On déguste aussi des blancs rares et savoureux, issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur. Petits rendements, terroirs exceptionnels, cépages spécifiques… Là viennent se rejoindre le terroir et la main de l’homme, qui font la différence.

 

Les meilleurs Vignerons de la Vallée du Rhône


Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom et VOIR LE CLASSEMENT

Prix d’Honneur

Prix d’Excellence

Famille Mathieu

Satisfecits

Daniel Archambault (Croix Blanche)
Famille Mendez (Beauvalcinte)
Famille Monteillet (Montine)

Lauréats

Espoirs

Famille Duclaux
Famille Férigoule (Sang des Cailloux)

* Bourgogne : le grand art est d’actualité

Ici, le vin est avant tout un art de vivre. On partage un moment (et on boit un “canon” en même temps) avec ces vignerons talentueux et passionnés, souvent très discrets, mais qui offrent, quand on les connaît, une convivialité rare. Bien sûr, il s’agit de savoir faire le bon choix, tant la complexité des classements en crus, clos, climats, et le fait qu’un vigneron peut posséder une multitude de crus dans un périmètre très restreint (quelques ares…) ne peuvent que multiplier les différences. La Bourgogne est un paradoxe à l’état pur, où la nature, au travers des terroirs et des microclimats, est omniprésente. Du grand art, l’amour du terroir, associés à une convivialité exemplaire, c’est tout ce que l’on aime ici.

Les Vignerons incontournables de Bourgogne


Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Pierre Amiot
Jacques Carillon
Famille Doudet-Naudin

Prix d’Excellence

Daniel Dampt
Famille Vallet (Pierre Bourée)
MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
 
Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

Satisfecits

Famille Capron-Charcousset
Famille Duroché
Jean-Jacques Girard
Jean-Christophe Grandmougin
Jean-Pierre Guillemot
Olivier Heimbourger
Stéphane Magnien
Bastien Margaret (Henri Richard)

Lauréats

Derey Frères
Denis Marchand

Espoirs

Famille Bernard (Clos Saint Louis)
Vincent Legou

 

 

– Provence-Corse : les 3 couleurs ont du talent

On s’attache aisément à la Provence, à ses vins comme à ses criques du littoral ou aux vieilles pierres magiques du Luberon ou des Alpilles, et tout autant à défendre ses meilleurs vins. Les propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle ou Ugni blanc, dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux, élèvent aujourd’hui des vins qui possèdent de véritables lettres de noblesse. Ils sont dans le Classement 2012, dans les trois couleurs.

Les Bandol sont des vins formidables. Issus principalement du fabuleux cépage que peut être le Mourvèdre (qui apporte bouquet, corps et rondeur), les rouges de Bandol peuvent être exceptionnels. Amples, élégants, puissants, gras et très aromatiques, ils donnent toute leur véritable mesure après quelques années de vieillissement. Ceux-là bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix. Les rosés font aussi partie des meilleurs vins de France. Juste à côté, Cassis, avec ces blancs, des rosés et des rouges, qui profitent d’un climat exceptionnel et de la bienveillance du mistral qui nettoie les vignobles et leur fournit chaque année des températures quasiment invariables.

L’influence des millésimes est en effet beaucoup moins marquée ici, et l’on peut estimer une très bonne série, de 2008 à 2003 (le 2002 étant nettement en-dessous). Les blancs sont souvent remarquables, et les rosés reviennent à la tête de ce type de vin (2007 et 2005 superbes).

Justement, je trouve que les Coteaux-d’Aix-en-Provence, appartenant à la zone occidentale de la Provence calcaire, ont aussi fait beaucoup de progrès, tout particulièrement en rosés. Entre des reliefs constitués de chaînons parallèles au littoral, s’étendent des bassins sédimentaires où s’est concentrée l’activité viticole. L’appellation s’étend sous un climat de type méditerranéen, avec pour vent dominant le mistral, qui permet à la région de bénéficier d’un ensoleillement moyen de 2 900 h par an. Les sols sont argilo-calcaires caillouteux, sableux, souvent graveleux sur molasses et grès, et caillouteux à matrice argileuse ou limono-argileuse. J’ai également beaucoup apprécié un bon nombre de Coteaux Varois, où l’on débouche des bouteilles de plus en plus séduisantes, et cette appellation entre pleinement en accord désormais dans la grande entité provençale.

Et les terroirs ont aussi leur importance, ici. En Côtes-de-Provence, le vignoble prend naissance dans les Bouches-du-Rhône, au pied de la montagne Sainte-Victoire. Accroché aux flancs de coteaux sur des “restanques”, ces terrasses aménagées par l’homme, ou bien isolé au milieu des pinèdes, et bénéficie de sols généralement pauvres en humus, perméables et caillouteux.

En Corse, quelques beaux vins dégustés cette année, dans les trois couleurs (les rosés sont, notamment, superbes). L’île de Beauté est une île (la troisième de la Méditerranée), mais aussi une montagne en plein cœur de la mer qui prend en écharpe sur près de 200 km l’île du nord-ouest au sud-est, qui porte 20 sommets à plus de 2 000 m, crée deux versants très différents. Les terroirs et les sols sont donc diversifiés, ce qui explique la typicité de ces vins que l’on prend le temps de savourer sur un porcelet, des terrines ou des poissons grillés. Les blancs sont toujours un peu sauvages (certains vraiment remarquables), les rouges corsés, puissants, très parfumés, très typés, très marqués par ces cépages qui leur sont propres (Vermentino, Nielluccio, Sciacarello), auxquels s’associent les Syrah, Grenache, Ugni blanc ou Malvoisie.

Les meilleurs vins de Provence-Corse

Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE cette année

BANDOL
BAUX-DE-PROVENCE
BELLET
CASSIS
CORSE
COTEAUX VAROIS
COTEAUX-D’AIX
CÔTES DE PROVENCE

Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

 

 

* L’Alsace est en grande forme

De nombreux coups de cœur cette année, et c’est un réel plaisir de suivre cette route des vins qui serpente à travers les collines du vignoble, au pied des pentes boisées des Vosges.

Le vignoble s’étend du nord au sud sur plus de 170 km. Son parcours est un pur bonheur : des villages fleuris aux winstubs, des collines ondulées, où se dressent fièrement les vignes prêtes au combat comme des troupes de légionnaires romains à la multitude des crus, les uns plus typés que les autres. L’homme vient s’associer à un terroir hors du commun, où l’on élève des vins sans concurrence, avec cette typicité exceptionnelle. Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui procure l’une des pluviosités les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins, et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne représente une véritable mosaïque, du granite au calcaire en passant par le gneiss, le schiste, le grès… On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, le Riesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot gris. Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands Crus ou les ­communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien trop ronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des prix très sages.

Les meilleurs vignerons de l’année

Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE cette année

Domaine des 7 VIGNES
André ANCEL
Charles BAUR
Claude BERGER
BESTHEIM
Domaine Claude et Christophe BLEGER
Marie-Claire et Pierre BORÈS
Cave vinicole de CLEEBOURG
Domaine de la CROIX de MISSION
Domaine André DUSSOURT
Fernand ENGEL et Fils
Robert FALLER &Fils
Domaine René FLECK et Fille
Charles et Dominique FREY
PIERRE FRICK EARL
Frédéric GESCHICKT
Domaine Armand GILG et Fils
Louis HAULLER
Domaine Victor HERTZ
HUBER et BLÉGER
CAVE de HUNAWIHR
Jacques ILTIS & Fils
Maison JÜLG
Cave KAES
Jean-Louis KAMM & Fils
Domaine Damien KELHETTER
KIRSCHNER
Georges KLEIN et Fils
René KOCH & Fils
Vignobles MUHLBERGER
Domaine SAINT-RÉMY
SCHAEFFER-WOERLY
Charles SCHLÉRET
Domaine Aline et Rémy Simon
André VIELWEBER
Domaine Laurent VOGT
ZOELLER

 


Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

 

MILLÉSIMES consultable en lignegratuitement
comme un vrai magazine, en tournant les pages…  Cliquez iciUNIQUE EN FRANCE !

– En Champagne : les vins n’ont jamais été aussi bons !

De la plus fantastique cuvée à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacun, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Le Classement 2012 est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes et des femmes. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Le plaisir atteint son paroxysme, à prix sages, et c’est bien ce qui compte.

Les Premiers Grands Vins Classés

Il y a peu de maisons qui atteignent le haut du pavé cette année, certaines d’entre elles bénéficiant d’un exceptionnel rapport qualité-prix-régularité. La plupart sont des maisons familiales, et qu’une seule coopérative y est présente. Les (très) grandes maisons historiques, qui ont su préserver, voire accentuer, leur suprématie qualitative, méritent un véritable “coup de chapeau”. Pas si facile pour Roederer ou Pol-Roger de rester au “top” depuis longtemps, d’autant plus que l’on peut estimer que leurs plus grandes cuvées méritent leur prix, alors que pour d’autres marques réputées, il est de plus en plus difficile de justifier les prix atteints par certaines cuvées de “prestige” à 200 ou 300 €, sans parler de certaines marques qui font des cuvées de base chères qui n’ont pas grand intérêt. Celles que nous mettons au sommet sont aussi des maisons qui réussissent remarquablement leurs “simples” cuvées, et ce n’est pas le plus facile. Aux côtés de maisons incontournables (Taittinger, Gosset…), quelques autres atteignent les sommets, notamment pour récompenser un savoir-faire et/ou un rapport qualité-prix indéniable (Thiénot, Ellner, De Sousa, Veuve A. Devaux).

Les Deuxièmes Grands Vins Classés

Cette catégorie est une mine d’or pour les amateurs exigeants, passionnés par les terroirs qui permettent cette mosaïque unique avec un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir. Une hiérarchie forte se met également en place à l’intérieur de cette catégorie, les Premiers des “Deuxièmes” étant aussi intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Deuxièmes”, et ainsi de suite.  Il y a donc des propriétaires qui peuvent prétendre atteindre les sommets, globalement ceux qui sont dans le peloton de tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, élevant des cuvées les unes plus séduisantes que les autres, garantes d’une typicité et d’une régularité qualitative exemplaires (notamment celles de Guy Cadel, Gonet-Sulcova, Charles Mignon, Delaunois, De Lozey, Lombard, Gaston Chiquet, Ralle, Pierre Mignon, Legras et Haas, Gaston Révolté, René Geoffroy, Laurent-Gabriel, Maurice Vesselle…), un bon nombre exploitant des terroirs situés en Grands (et Premiers) Crus, ceci expliquant bien sûr cela, et prouvant que, ici comme ailleurs, la force du terroir est primordiale, même si l’art de l’assemblage, les stocks et l’élevage feront la différence. À leurs côtés, le plus souvent très proches qualitativement (voire meilleurs selon les cuvées), on trouve des maisons et vignerons exemplaires qui bénéficient également de rapport qualité-prix-typicité exceptionnels, et peuvent aussi prétendre aux plus hautes places (Vautrain-Paulet, Chaudron, Michel Lenique, G. Pierrard, Fleury, Edouard Brun, Claude Michez, Gatinois, Huot, Philippe Dumont, René Rutat, Labbé, Aspasie, Baron-Fuenté, Boursault, Perseval-Farge, Thiercelin, Laforge-Testa, Ruffin, Simart-Moreau, Bourdaire-Gallois, Morize, Baron Albert, Vollereaux, Morize…). À la suite, une bonne cinquantaine de maisons, caves et vignerons, qui sont le fer de lance de l’exceptionnelle révolution qualitative qu’a connue la Champagne, chacune avec sa spécificité, chacune pouvant mériter mieux… Parme les meilleurs, on peut citer Pelletier, Bourgeois-Boulonnais, Hamm, Leblond, Chéré, Dom Caudron, Maletrez, Brixon-Coquillard, Lancelot-Royer, Grasset-Stern, Fleury-Gille, Berthelot, Etienne Chéré, Jeaunaux-Robin, Petitjean-Pienne, Xavier Alexandre, Moussy… C’est ce qui fait tout l’intérêt de ce Classement, récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, en étant réactualisé en permanence.

Voici ceux qui comptent

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

Prix d’Honneur

Famille Gimonnet (Pierre Gimonnet)
Famille Krug

Prix d’Excellence

Claude Baron (Baron Albert)
Ignace Baron (Baron Fuenté)
Famille Chiquet (Gaston Chiquet)
Michel Labbé
Famille Margaine

Satisfecits

Pascal Bardoux
Luc Chaudron
Pascal Simart-Moreau

Lauréats

Denis Bonnet-Gilmert
Famille Bouché
Famille Boutillez-Vignon
Éric Bunel
Jean-Yves de Carlini
Famille Faniel-Filaine
Philippe Gamet
Frédéric Maletrez

Espoirs

 

* Le Top Vignerons de la Loire

Cela fait du bien de “sentir” la puissance des terroirs s’exprimer à Sancerre conne à Saumur, à Chinon ou à Pouilly, et permet de renvoyer au jardin d’enfants les nouveaux vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un grand cépage pour obtenir un grand vin… La force des Sauvignon, Chenin, Cabernet franc s’exprime au mieux ici. Un bel exemple de ce que doivent être des vins racés, sans maquillages, ni vinifications sophistiquées. Le plaisir est là, et c’est en soi exceptionnel.

 

ANJOU-SAUMUR

J’aime retrouver ces hommes et ces femmes qui s’attachent à défendre leur personnalité. Peu d’autres vins peuvent “copier” les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici, dans cette région où il fait bon s’octroyer quelques étapes gourmandes et historiques. De Champigny à Beaulieu-sur-Layon, du Puy-Notre-Dame à Parnay, la région est riche en terroirs et en saveurs, avec des blancs secs très agréables, des rouges puissants et colorés, au nez de violette comme ceux de Saumur-Champigny.

Superbes liquoreux (Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux…), qui atteignent les sommets depuis quelques années, et peuvent inquiéter d’autres vins liquoreux qui auraient tendance à s’endormir sur leurs lauriers. Les Crémants de Loire, du brut au demi-sec, bénéficient d’un rapport qualité-prix-plaisir réel. Leur élaboration est soumise à des règles strictes. Le rendement de base est de 50 hl/ha soit 7 500 kg de vendanges. Les vendanges manuelles, le pressurage soigné, l’art des assemblages et une seconde fermentation de 1 an au moins (qui peut atteindre 18 mois) en bouteilles dans les caves de tuffeau leur confèrent une fine mousse et des arômes délicats qui varient selon les terroirs.

PAYS-NANTAIS

J’ai débuté dans cette région, et j’y suis donc attaché, car ils méritent d’être appréciés à leur juste valeur, notamment en tenant compte de leur véritable potentiel d’évolution et de prix particulièrement abordables.

La typicité est notamment liée à la mise en bouteilles sur lie, qui consiste à laisser les vins reposer sur leur lie durant 4 ou 5 mois après leur fermentation jusqu’à leur embouteillage. Elle permet de protéger le vin de l’oxydation et lui confère une fraîcheur et un perlant caractéristique, grâce à une présence importante de gaz carbonique (un Muscadet sur lie en contient deux fois plus qu’un Muscadet). La spécificité existe bien car le sous-sol est composé de roches de l’ère primaire, et se particularise par un système complexe de failles et un métamorphisme poussé. On y trouve en majorité des roches mères éruptives (35 % de gneiss, micaschistes, éclogites, amphibolites et prasinites). Cette diversité induit des différences notables de précocité et de rendement. Les vins récoltés sur schistes, micaschistes, gneiss du bassin versant de la Loire et du marais de Goulaine sont généralement précoces et tendres. Les vins récoltés sur le secteur est du vignoble et issus de terrains de gabbros et de roches vertes, sont plus tardifs.

PAYS-NIVERNAIS
 

Les vins de la région possèdent deux atouts considérables : un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Il suffit de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé “silex” pour s’en assurer. Cela fait donc du bien de “sentir” la puissance des terroirs et permet de renvoyer au jardin d’enfants les nouveaux vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un cépage pour obtenir un grand vin…

Il y a bien entendu des excès dans la région, en rendements comme en prix, et il faut donc choisir les vignerons simples et fiers qui s’attachent à élever quelques-uns des plus grands vins blancs secs de France. La région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée. Le cépage Sauvignon sait en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles ou de marnes, et produit une typicité propre.

TOURAINE

Géologiquement, la Touraine appartient au Bassin parisien : au cours des ères géologiques, cette grande cuvette a été comblée par des sédiments marins ou continentaux qui se sont transformés en couches de roches sédimentaires. D’une parcelle à l’autre, on passe de zones argilo-sableuses à des zones sablo-argileuses, de terres argilo-calcaires à des terres de sable, d’argile et de silex. Dans ce vignoble, la typicité s’associe à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Le plaisir des arômes, le fruité des rouges, la fraîcheur des blancs secs, la suavité des moelleux… tout concourt au plaisir du vin. En rouge, trois appellations sortent du lot, Chinon, bien sûr, où la race rejoint une vraie typicité, puis Bourgueil et Saint-Nicolas-de-Bourgueil, où l’on se rend aussi bien compte de l’expression de ces terroirs de tuffeau et de graviers. La race du Cabernet franc s’exprime parfaitement sur ces terroirs variés d’argile ou de silex, où le tuffeau croise les Perruches ou les Aubuis. Les moelleux sont superbes, en Montlouis comme à Vouvray.

Top Vignerons Région Val De Loire

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom 

 

Prix d’Honneur

Jean-Christophe Mandard
Michel Morilleau
Jean-Max Roger

Prix d’Excellence

Satisfecits

Famille Fournier (FL)
Catherine Nolot (Rochettes)
Philippe Pichard (Chapelle)
Marc Rideau (Amandiers)
Anne-Cécile Roy

Lauréats

Frédéric Bourillon
Henry Marionnet (Charmoise)
Famille Ménard-Gaborit
Famille Millon (Source du Ruault)
Pierre Picot (Chaillot)

Espoirs

Famille de Cenival (Chesnaies)
Famille Denis (Petit Clocher)
Famille Drouet (Pyronnière)
Xavier Gouraud (Rigoles du Pin)
Famille Luneau (R de La Grange)

 

– CHAMBOLLE-MUSIGNY DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU

DOMAINE FRANCOIS BERTHEAUCe domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts(dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles.
Le propriétaire vous propose de découvrir ce Chambolle-Musignypremier cru Les Amoureuses 2008, aux tanins savoureux et riches à la fois,généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007, un vin de robepourpre, qui associe charpente et distinction, avec ce nez caractéristique où se devinent la prune, l’humus et la cannelle, superbe, aux tanins très équilibrés, de bouche puissante avec des notes de fruits rouges cuits et de poivre, savoureux et intense à la fois. Le 2006 est tout aussi réussi, très typé, distingué, bien charnu comme il se doit, très parfumé, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs, de vanille et de sous-bois, très savoureux. BeauChambolle-Musigny premier cru Les Charmes 2007, de belle robe soutenue, très parfumé, aux notes de fruits mûrs et d’épices, aux tanins harmonieux, qu’il faut bien évidemment savoir attendre. Goûtez le Chambolle-Musigny2007, marqué par son terroir, avec des arômes mûrs et complexes de cassis, de cuir, d’épices et de framboise, aux tanins souples mais très équilibrés, de bouche à la fois fine et persistante, un vin qui poursuit son évolution. Le Bonnes-Mares 2007 est superbe, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir, de bouche étoffée, alliant ce gras caractéristique de l’appellation à des notes finement épicées.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : François Bertheau 
Nom du responsable : François Bertheau 
Adresse : 5, rue du Carré 21220 Chambolle-Musigny 
Téléphone : 03 80 62 85 73 
Télécopie : 03 80 62 84 64 
E-Mail : domaine.bertheau@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau 

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

* SAUMUR-CHAMPIGNY DOMAINE DE LA GUILLOTERIE

 

DOMAINE DE LA GUILLOTERIEExploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s’étend aujourd’hui sur 50hectares. Au sud de la Loireet au bord de son confluent le Thouet, ce terroirbénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de lavigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépagess’épanouissent pour donner des vins expressifs et decaractère, bien typés.
Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent saumur blanc issu exclusivement du cépageCheninfrais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge estsouple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un légervieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. LeSaumur Mousseux brut et le crémant de loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bienfrais.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : SCEA Duveau Frères 
Nom du responsable : SCEA Duveau Frères 
Adresse : 49260 Saint-Cyr-en-Bourg 
Téléphone : 02 41 51 62 78 
Télécopie : 02 41 51 63 14 
E-Mail : chateaulaguilloterie@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie 
Site personnel : www.domainedelaguilloterie.com

Bannière

– VINS ROUGES DE SAINT-HIPPOLYTE DOMAINE ALINE ET REMY SIMON

DOMAINE ALINE ET REMY SIMONAprès la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 hectares devignes et malgré la jeunesse de la maison, nous produisons principalement des vins à Haute Expression et nous alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.
Parmi un grand nombre de références, citons entre autres la gamme des Vieilles vignes, l’ensemble de nos vins de terroir comme les BURGREBEN ou SILBERGRUB sans oublier notre fameux « ROUGE DE SAINT-HIPPOLYTE ». En 2003, nous avons fêté la naissance de notre dernière cuvée : « HARMONIE », un vin de table qui se décline en blanc ou rosé selon l’humeur. La typicité et la qualité de nos crus sont régulièrement récompensés dans différents concours et revues : Guide hachette, Prix d’Excellence, médailles…

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Aline et Rémy Simon 
Nom du responsable : Aline et Rémy Simon 
Adresse : 12, rue Saint-Fulrade 68590 Saint-Hippolyte 
Téléphone : 03 89 73 04 92 
Télécopie : 03 89 73 04 92 
E-Mail : alineremysimon@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon 
Site personnel : www.domaine-simon.fr

* MARSANNAY DOMAINE CHARLES AUDOIN

DOMAINE CHARLES AUDOINLe domaine s’étend sur 14 ha, offrant une diversité de 14 appellations deMarsannay, Porte-d’Or de la Côte-de-Nuits, à Pommard, en Côte-de-Beaune. Cyril Audoin, 29 ans, représente la cinquième génération de vignerons. Mais, si le domaine atteint aujourd’hui 14 ha, la superficie de la propriété, au début des années 1900, était limitée à seulement 4 ha. Le vignoble fut maintenu grâce à la persévérance de Marie Ragonneau, l’arrière-grand–mère de Cyril, une femme forte qui a su seule conserver et entretenir le vignoble, travaillant elle-même avec son cheval et son pulvérisateur à dos. Pour lui rendre hommage, Cyril a d’ailleurs créé la cuvée Marie Ragonneau sur l’appellationMarsannay. Charles Audoin, son père, connaît chaque parcelle, chaque cep et c’est ce respect de la vignedans son environnement qui aura guidé ses décisions pendant ces quarante dernières années, l’objectif étant de permettre à ce merveilleux cépage, lepinot noir, installé sur des sols argilo-calcaires si variés, d’exprimer toutes les potentialités avec authenticité de ces beaux terroirs. Le mot est prononcé “terroir”. Cyril a emboîté le pas. Dans sa recherche de qualité optimale, de typicité de chaque terroir, il a fait également le choix de vinifier séparément en appellation Marsannay différents lieux-dits dignes d’en exprimer une typicité, un caractère particulier. Un gros travail quand on sait que la plus petite cuvéeMarsannay, La Charme aux Prêtres, ne dépasse pas 600 bouteilles !Marsannay attend toujours l’attribution d’une classification en premier crupour ses excellents lieux-dits situés en milieu de coteaux, Marsannay les Favières, les Clos du Roy, Les Longeroies, Charmes au Prêtres, Au Champ Salomon… en sont les meilleurs représentants. “Là où l’harmonie, la complexité, l’élégance doivent caractériser un grand vin de Bourgogne, poursuit Cyril Audoin, laissons la nature accomplir ses prodiges en l’accompagnant et non en essayant de la remplacer. Je ne comprends pas les besoins d’une extraction très poussée. Faire confiance au millésime, garder un savoir-faire ancestral, respectant ce que nous ont apporté les générations précédentes, transmettre et parfaire nos connaissances, pas d’innovation irraisonnée ! Nous sommes résolument fidèles à des pratiques simples : vendanger à maturité une récolte saine, sans surcharge, prendre soin desraisins récoltés manuellement, triés sur table pour parfaire la qualité. Lamacération et les cuvaisons effectuées en fonction du millésime durant 14 à 18 jours, un élevage en fûts en cave où les vins s’épanouiront à leur rythme, une mise en bouteilles si possible sans collage ni filtration au moment où le vin est prêt et non quand “le marché” le demande.”
Très beau Marsannay Clos du Roy rouge 2006, au nez de fruits mûrs et d’humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux taninsbien équilibrés, très prometteur. Le 2005, coloré, corsé, aux notes de fruitsrouges mûrs et d’épices, dense en bouche, bien structuré, généreux, de charpente fine et riche à la fois, est de très bonne garde. Le 2002, intense aunez comme en bouche, riche en couleur comme en arômes (fruits à noyau, réglisse), et commence à s’ouvrir. Beau Marsannay Les Favières, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux tanins très équilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, d’excellente garde. À leurs côtés, leMarsannay Les Longeroies 2005, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois.Très séduisant Marsannay blanc Au Champs Salomon 2006, avec ces arômes de fleur d’acacia et de tilleul, associant structure et finesse, tout en harmonie, de bouche persistante comme l’excellent Marsannay rosé.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Famille Audoin 
Nom du responsable : M.-Françoise Audoin 
Adresse : 7, rue de la Boulotte 21160 Marsannay-La Côte 
Téléphone : 03 80 52 34 24 
Télécopie : 03 80 58 74 34 
E-Mail : domainecharlesaudoin@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainecharlesaudoin 

Bannière

– CLOS DE LA ROCHE DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT

DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROTCinquième génération de vigneronspour ce domaine de 9 ha, vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes durant 12 à 15 jours, avecpigeage et remontage journaliers, maîtrise des températures par thermorégulation et élevage en fûtsde chêne pendant environ 18 mois pour toutes les appellations.
Superbe Échezeaux grand cru 2004, remarquable, charnu, au nezd’épices et de griotte mûre, très riche, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse. Le 2003, racé et de grande finesse, complexe et riche, est souple et charnu à la fois, un vin bien typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, un grand vin puissant. Le Chambolle-Mussigny 2004 est de belle teinte rouge intense, au nezmarqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche comme ce Morey-Saint-Denis 2004, riche et généreux, avec des notes caractéristiques de mûre et de sous-bois, où le gras s’associe à la structure, de très bonne garde. Remarquable Clos de la Roche grand cru2004, un très grand vin typé, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui mêle structure et onctuosité en bouche, suave, d’excellente évolution comme cet Échezeaux 2003, racé et de grande finesse, complexe et riche, souple etcharnu à la fois, un vin bien typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, un grand vin puissant. Remarquable Charmes-Chambertin grand cru 2004, de couleur soutenue, riche au nez, avec ces connotations de cerise et d’humus, un grand vin complexe et puissant, fondu en bouche comme le Clos Saint-Denis grand cru 2003, de bouche puissante, aux tanins fondus, avec ces notes bien caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés, un vin qui demande à se fondre, comme le Vosne Romanée 2006.

 

Adresse :

Adresse : 5, rue Haute 21640 Flagey-Echezeaux 
Téléphone : 03 80 62 87 88 
Télécopie : 03 80 62 85 55 
E-Mail : domaine.CLF@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/coquardloisonfleurot 

Bannière