* L’exceptionnelle osmose des vins et des mets bourguignons

Sans nul doute le pays bourguignon possède les meilleurs atouts avec la qualité de ses produits de terroir. Pays où la viande est excellente, comme le Charolais qui est, à juste raison d’ailleurs, fort réputé. Particulièrement appréciés également, les veaux en provenance de Saint-Martin-en-Haut, toujours dans le pays charolais, les volailles des Amoges et de la Marche, les canards sauvages, ainsi que les porcs et leurs cousins, les sangliers, rehaussés par la célèbre moutarde de Dijon.

Pour les Classements des meilleurs vins rouges de Bourgogne, cliquez ICI 

Pour les Classements des meilleurs vins blancs de Bourgogne, cliquez ICI 

Le plateau de charcuteries pourrait faire pâlir d’envie celui des viandes. On y trouve toute sorte de jambons, crus, braisés, persillés, les andouillettes et andouilles, les pâtés en croûte, les pieds truffés à la dijonnaise, le boudin de campagne, les tripes préparées avec du gras-double, des oignons, des œufs, des champignons, de la mie de pain, des échalotes, du persil et des câpres. Il vous faut absolument goûter les « attereaux », spécialité bourguignonne composée de porc en petits morceaux, mélangés à des œufs et des herbes, enveloppés de crépine, puis recouverts de vin, agrémentés d’épices et cuits au four. Également bourguignonne, la tourte à la chair à saucisse, les « beursaudes », préparation à base de poitrine de porc coupée, légèrement revenue, dont la cuisson est continuée en cocotte après avoir rajouté des herbes. Mise en pots de grès, elle peut se consommer plusieurs jours. Enfin l’on retrouve les grattons ou rillons, qui font la joie de certains.

Les escargots, qui demeurent l’emblème de la Bourgogne, trouvent leur pleine saveur préparés au chablis. Parmi les poissons, nous trouvons tous ceux des fleuves et rivières dont le brochet, apprécié en quenelles, la brème, la carpe, l’anguille, le poisson-chat. Et n’oublions pas les grenouilles, dont les cuisses sont rissolées avec de l’ail et du persil. Escargots et grenouilles étant les rois de la Bourgogne, dégustez le plat régional où ces deux produits se côtoient, préparés à l’ail et au persil.

 

Cliquez sur l’appellation pour accéder GRATUITEMENT aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER cette année

 

AUXEY-DURESSES
BEAUNE
BOURGOGNE
CHABLIS
CHAMBOLLE-MUSIGNY
CHASSAGNE-MONTRACHET
CLOS DE LA ROCHE
CORTON-CHARLEMAGNE
CÔTE SAINT-JACQUES
CRÉMANT DE BOURGOGNE
FIXIN
GEVREY-CHAMBERTIN
GIVRY
MÂCON- BRAY
MÂCON-IGÉ
MARSANNAY
MEURSAULT
MONTHÉLIE
MOREY-SAINT-DENIS
NUITS-SAINT-GEORGES
PERNAND-VERGELESSES
POMMARD
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-VINZELLES
PULIGNY-MONTRACHET
RULLY
SAINT-AUBIN
SAINT-BRIS
SAINT-VÉRAN
SANTENAY
SAVIGNY-LES-BEAUNE
VIRÉ-CLESSÉ
VOLNAY
VOSNE-ROMANÉE
VOUGEOT

 

Il serait erroné de croire que la Bourgogne cultive peu de légumes. Leur récolte y est abondante : carottes, cornichons, échalotes, et oignons dont Auxonne en Côte-d’Or tire sa réputation. Ainsi le pays bourguignon propose-t-il de nombreuses soupes, dont celle dite  « aux appétits » à base de vert d’oignons frais, que l’on verse sur du pain beurré. Mais aussi la « soupe au saucisson » composée de choux, rondelles de saucisson et croûtons, ou encore le potage de Nevers, mélange de choux et carottes, et la « trempée » où se côtoient seulement vin rouge et pain selon les goûts ou l’humeur, elle peut être sucrée ou salée, ou préparée avec du vin blanc. Les deux spécialités traditionnelles sont la « soupe aux gaudes », sorte de bouillie faite avec des galettes de maïs chaudes, additionnée de lait froid, et la « soupe aux beursaudes », à base de lard, pain et bouillon.

Le plateau de fromages vous propose un choix étendu, au lait de chèvre ou lait de vache. Nous retrouvons l’époisses au goût prononcé dû à des macérations dans du vin blanc ou un mélange d’eau et d’eau-de-vie de marc. Autre fromage non moins célèbre, le citeaux, fabriqué par les moines de l’abbaye du même nom, tout comme celui d’une autre abbaye, celle de La Pierre-qui-Vire. Pour compléter ce plateau, il nous faut citer le claquebitou, présenté avec ail, oignons et herbes. L’époisses a un dérivé fort bon également, le cendré d’Aisy, qui doit son appellation à son affinage sur la cendre de sarments de vigne. La liste n’est pas exhaustive, il y a encore les « boutons de culotte », le toucy, le charolais, des chèvres à consommer frais ou secs. Un bon plateau de fromages se doit d’être bien accompagné, d’abord par les pains : goutez les pains régionaux, le « pain à soupe », le « pain marchand de vin » et le « cordon » (à voir absolument : le musé du Blé et du Pain à Verdun-sur-le-Doubs).

La Bourgogne est aussi une grande productrice de miel, et de nombreuses spécialités sucrées sont conçues à partir de cet élément. Nous retrouvons toute sorte de pains d’épice, notamment à Dijon, des biscuits à la cuiller, des friandises à base de chocolat, les baladins et les grumes à Mâcon, les nougatines, odettines, caramels dits « négus » ou « lolottes » à Nevers, les nonnettes à Auxerre, les bûchettes et marquises à Clamecy. Les bonbons à l’anis, les sucres d’orge, les grabaches, les graviers, les pâtes de fruits à base de cassis, les « cassissines », font partie intégrante des sucreries bourguignonnes, ainsi que les « douceurs de Gianduja » aux noisettes (il ne manque plus que Tchaïkovski !).

Côté gâteaux, la Bourgogne n’est pas vraiment à plaindre : vous pourrez y déguster de succulentes tartes aux pruneaux, les « nids d’amour », sorte de beignets confectionnés pour la Saint-Nicolas, le 6 décembre. Toutefois le produit clé de la Bourgogne est le cassis. On l’utilise sous forme de confitures, bonbons. Tel quel, mélangé à du bourgogne aligoté, il compose cet apéritif fort répandu, le kir. Moins connues mais tout aussi délicieuses sont les « perles mâconnaises » au kirsch ou le « raisiné », un concentré de jus de raisin dans lequel sont cuits poires et coings.

Enfin, notez sur vos tablettes les « jacquelines ». C’est en 1383 que Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, guerroyant pour Charles IV, vainquit les Gaulois à Courtrai. Il offrit à la ville de Dijon l’horloge à automates qui surmontait le beffroi et la fit placer en haut de l’église Notre-Dame. Au XVIIe siècle, les Dijonnais adjoignirent à l’automate baptisé Jacquemart une épouse, Jacqueline, et plus tard Jacquelinet et Jacquelinette. De nos jours, la famille Jacquemart sonne toujours, sans jamais faillir, heures, quarts et demies. En 1926, Michelin présenta au Conseil des prud’hommes de la ville de Dijon l’échantillon d’une succulente friandise qu’il déclara vouloir appeler « jacqueline », modeste hommage à la fidèle épouse de Jacquemart et en remerciement de leurs longs et loyaux services.

 

LES VINS DE BOURGOGNE

Tout concourt ici, à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime, et cela explique l’extrême diversité des grands vins bourguignons, qui leur donne cette typicité unique, où l’élégance prédomine toujours, en rouge comme en blanc.

La force des sols est omniprésente, et on ne doit s’intéresser qu’aux Vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du terroir associé à une convivialité exemplaire, et c’est ce qui compte ici, tant cela peut manquer dans d’autres régions. Car ici, le vin est avant tout un art de vivre. On partage un moment (et on boit un “canon” en même temps) avec ces Vigneronstalentueux et passionnés, souvent très discrets, mais avec lesquels on partage, quand on les connaît, une convivialité rare.

Bien sûr, il s’agit de savoir faire le bon choix, tant la complexité des classements en crusclos,climats, et le fait qu’un vigneron puisse posséder une multitude de crus dans un périmètre très restreint (quelques ares…) ne peuvent que multiplier les différences. La Bourgogne est un paradoxe à l’état pur, où la nature, au travers des terroirs et des microclimats, est omniprésente. Comment expliquer que l’on puisse trouver autant de différence entre un Nuits-Saint-Georges ou un Pommard, un Meursault ou un Montrachet, quand on sait que le cépage (Pinot Noir ouChardonnay) est unique, et que l’on ne peut pas “jouer” sur la proportion des raisins ? Quand on se promène entre les murets qui entourent les vignes des Grands crus, on voit qu’à quelques mètres de distance le sol ne produit pas les mêmes crus. L’altitude des vignes, selon qu’elles se situent à 150 ou 300 m, l’inclinaison des pentes (les meilleurs vins proviennent des mi-pentes), la richesse des sous-sols en ressources minérales, en sodium, en oligoéléments… Tout concourt ici, dans un “mouchoir de poche”, à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime. Ajoutez à cela l’exposition (fondamentale) face aux mouvements du soleil, un territoire pauvre où la terre est rare, et vous comprendrez l’extrême diversité des grands vinsbourguignons. Globalement, les Grands crus sont régulièrement “supérieurs” aux Premiers crus, l’exception et le talent de l’homme confirmant la règle.

Bien entendu, ici comme ailleurs, quelques producteurs élèvent des vins trop “travaillés” (et bien chers) où le fût neuf est employé à l’extrême, ce qui n’est pas pour arranger le Pinot Noirnotamment, qui demande de la finesse. Il en va de même pour certains blancs, où la barrique (et tout le baratin que l’on va vous raconter) ne remplace pas le terroir… LIRE LA SUITE

 

 

Le point sur les millésimes

 

En Bourgogne, le millésime 2007 est très réussi, très minéral, en blanc (très beaux Chablis) comme en rouge, ces derniers largement supérieurs au 2006. Les millésimes 2008, 2004, 2003, 2002, 2001, 2000 et 1999 sont très savoureux. Exceptionnel 2004, dans la lignée du 2000, dans les deux couleurs, qui côtoie donc un 2003 atypique, comme le grand 2005, qui demande de la patience. Superbes bouteilles en blancs dans les millésimes 2000, 1999, 1995 ou 1989, alors que les meilleurs rouges développent leur attrait dans les millésimes 1999, 1997, 1989 ou 1985.

Pour les rouges

– les grands : 2009, 2008, 2005, 2003, 2002, 2000, 1999, 1995, 1990, 1989, 1985, 1983, 1979, 1978, 1976, 1978, 1971, 1970.

– les bons : 2007, 2006, 2004, 2001, 1998, 1996, 1993, 1988, 1986, 1979.

Pour les blancs

– les grands : 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2002, 2000, 1999, 1998, 1995, 1990, 1989, 1986, 1985, 1983, 1982, 1979, 1978, 1976, 1970.

– les bons : 2003, 2001, 1997, 1996, 1994, 1988, 1987, 1971.

 

Pour tout savoir sur les vins de Bourgogne, cliquez ICI

Pour le Top Vignerons de Bourgogne, cliquez ICI

 

AUTRES COUPS DE CŒUR

– Quels plats servir avec un vin de Graves, rouge ou blanc ?

Graves (Rouge)

LES VINS DE GRAVES QU’IL NE FAUT PAS LOUPER
Château d'ARDENNES

Château d’ARDENNES 

(GRAVES)
François Dubrey

33720 Illats
Téléphone :05 56 62 53 80 et 06 08 99 27 95
Télécopie : 05 56 62 43 67
Email : contact@chateau-ardennes.com
Site : www.chateau-ardennes.com

Beau Graves rouge 2008, issu de vignes traitées sans produits chimiques, charmeur, bien marqué par son terroir, bien parfumé, avec des notes complexes où dominent les épices et l’humus. Le 2007, issu de vignes traitées sans produits chimiques, de belle robe grenat, de bonne base tanniquegrassouple et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et les sous-bois. Le 2006 est harmonieux, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (pruneau, cerise noire), dense et velouté, de bouche complexe. Goûtez le 2000, riche en couleur comme enarômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Joli Gravesblanc 2009, mêlant puissance et finesse, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, au nez persistant de fougère et d’acacia.


Château D'ARRICAUD

Château D’ARRICAUD 

(GRAVES)
Vignoble Bouyx

33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 51 29
Télécopie : 05 56 62 41 47
Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr

Coup de cœur pour ce Graves rouge Prestige 2009, corsé et tannique, mais tout en charme, aunez complexe dominé par la cerise et le cuir, un vin rond et charpenté, encore jeune, de très bonne garde. Le 2008 est de belle robe intense, bien charpentééquilibré, au nez comme au palais, riche et rond à la fois, parfumé, aux notes de fruits mûrs, fondu et classique, de garde. Le 2007, aux tanins puissants et soyeux à la fois, est très parfumé, tout en bouche, bien corsé, un vin savoureux et complexe. Goûtez aussi le Graves rouge 2009, d’attaque souple, avec beaucoup de gras et des notes de fruits mûrs. Excellent Graves blanc 2010, à la robe brillante d’un beau jaune vert, au nez subtil dominé par des nuances de pamplemousse et de fruits secs, bien suave en bouche. Le 2009, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est tout en ampleur et distinction.


Château BICHON-CASSIGNOLS

Château BICHON-CASSIGNOLS 

(GRAVES)
Marie et Jean-François Lespinasse
50, avenue Capdeville
33650 La Brède
Téléphone :05 56 20 28 20
Télécopie : 05 56 20 20 08
Email : bichon.cassignols@wanadoo.fr
Site : www.bichonvins.com

Très bien classé. Une exploitation familiale de 12 ha où l’on applique une agriculture raisonnée. Vous aimerez leur Graves rouge 2008, charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits cuits (mûre…). Le Grande Réserve 2005 est de bouche persistante avec ces nuances de fruits noirs et de fumé caractéristiques, bien équilibré, d’une grande harmonie, de belle charpente.


Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

Château BRONDELLE 

(GRAVES)
Jean-Noël Belloc

33210 Langon
Téléphone :05 56 62 38 14
Télécopie : 05 56 62 23 14
Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr

Ce propriétaire sympathique élève ce Graves Grand Vinblanc 2010, avec ces senteurs de noisette et de coing, mêlant souplesse et structure, de bouche profonde et persistante, très réussi. Le Grand Vin rouge 2007 commence à se découvrir, charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des notes caractéristiques de mûre et de pruneau. Il y a aussi le Graves rouge Château Mons Despagne 2009, de belle robe soutenue et brillante, riche, d’une jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bienéquilibré, et le blanc 2010, fin et floral, aux connotations de lis et de poire. Goûtez le Bordeaux Supérieur Bras d’Argent 2010 , très représentatif de ce beau millésime, bien élevé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un Vin de belle couleurpourpre, au nez mariant les fruits mûrs et les épices.

Château CHANTEGRIVEGRAVES Château CHANTEGRIVE

Château CHANTEGRIVE 

(GRAVES)
Sas des vignobles Lévèque
Domaine de Chantegrive – BP 27
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 38
Télécopie : 05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
Site : www.chantegrive.com

Gestion parcellaire, sélection rigoureuse des meilleurs raisins,vinification soignée et adaptée, élevage minutieux pour les vins rouges dans un chai “cathédrale” de plus de 800 barriques de chêne français… Au sommet avec ce Graves rouge 2010, de couleur grenat, de bonne charpente, aux senteurs de fruits macérés, aux tanins structurés, est riche, bien équilibré. Remarquable 2009, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Le 2008, médaille d’Or au concours des grands vins d’Aquitaine 2010, est riche en couleurcharnu, avec ces notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde. Excellent 2007, médailles d’Or à Bruxelles et d’Argent à Bordeaux, de couleur soutenue, saveur élégante de petits fruits mûrs, tanins ronds et déjà un peu souple, beaucoup de fruit pour ce vin très charmeur avec une structure parfaitement équilibrée. Le Chantegrive blanc 2010, aux arômes très fins (agrumes, genêt), de robe d’un bel aspect limpide et brillant, de bouche franche, raffinée et friande. Remarquable blancCaroline 2010 (vinifié et élevé en barriques), fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin qui allie élégance et structure, finesse et persistance. Le 2009 se goûte actuellement très bien, un vin fin et savoureux, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de pêche blanche.

Clos BELLEVUE

Clos BELLEVUE 

(GRAVES)
Sophie et Éric Michaudet
45, route du Courneau
33640 Portets
Téléphone :05 56 67 22 06
Télécopie : 05 56 67 19 69
Email : eric.michaudet33@gmail.com

Quelque 4 ha, en 14 parcelles sur le plateau sablo-graveleux de Portets. Travail des solsmécanique et manuel, sans herbicide, vigne épamprée et effeuillée manuellement. Remarquable Graves cuvée Confidence 2009, (100% Merlot, élevage 10 mois en barriques d’unvin, présenté avec une étiquette originale réalisée par René Dameme artiste peintre et ami de M. Michaudet.), corsé comme on les aime, gras, bien complexe, harmonieux, aux connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Le 2008 est un vin de bellerobebouqueté avec ces nuances de groseille et de violette, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de cassis surmûri, aux tanins soyeux mais riches, de très bonne évolution. Très bon Graves rouge 2009 (90% Merlot, 5% Cabernet franc, et 5% Malbec), bien classique, riche en couleur comme en matière, un vin avec des notes d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois.

Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

Château du GRAND BOS 

(GRAVES)
André Vincent

33640 Castres
Téléphone :05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr

Au sommet. Remarquable Graves 2009, puissant,charnucharpenté, avec des arômes intenses (truffe,cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution. Très classique, le 2008, de belle robe pourpregras et coloré, est un vin intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense encouleur comme en arômes, avec des notes de petits fruits rouges surmûris et d’épices, estcharnu comme il le faut. Le 2006 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, d’excellente évolution. Goûtez le Graves Château La Vieille France cuvée Marie 2009, classique et chaleureux, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et avec des arômes de fruitsrouges intenses. Le 2008 a des tanins équilibrés, à la fois puissants et soyeux, un vin d’une belle intensité.

Château des GRAVIÈRES

Château des GRAVIÈRES 

(GRAVES)
Vignobles Labuzan Earl
6 c, rue du Mirail
33640 Portets
Téléphone :05 56 67 15 70
Télécopie : 05 56 67 07 50
Email : vignobles-labuzan@wanadoo.fr
Site : www.vignobles-labuzan.fr

Excellent Graves rouge Prestige 2009, Bien typé, tout en couleur et en matière, au nez subtil à dominante de fruits frais (groseille, prune) et d’humus, une réussite, très équilibré en bouche,corsé et dense. Le 2008 est de couleur carmin, charnu comme il se doit, au nez où dominent la cerise confite et les épices, aux tanins concentrés et fondus à la fois, bien charpenté, d’excellente garde.

Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

Château HAUT-CALENS 

(GRAVES)
Thierry Yung

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 67 05 25
Télécopie : 05 56 67 05 25
Email : vignobles.tyung@orange.fr

À la tête des Deuxièmes Grands Vin Classés. Beaucoup apprécié son Graves Château Haut-Calens rouge cuvéeSpéciale 2009, riche en couleur comme en arômes, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, fondu, d’un remarquable équilibre, de belle évolution. Le 2008 est de bouche ample, d’une belle couleur grenat prononcé, avec des notes de fruits mûrs (cassis et framboise) et d’humus, bien charpenté. Le 2007, au nez puissant et subtil à la fois, avec ses senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et une touche poivrée, se goûte parfaitement bien. Excellent 2006, de robe pourpreintense, savoureux et élégant, aux tanins mûrs et complets, un Vin très agréable par sa souplesse, tout en bouche, d’une belle finale. Le 2005 est de couleur brillante, charpenté, élégant, aux tanins amples, un Vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquetintense avec des notes de sous-bois et de cerise cuite, d’excellente garde. Le Graves Château Haut-Calens rouge 2009, de bouche riche, tout en arômescorsé et parfumé, charnu et souple à la fois, aux tanins puissants mais soyeux. Goûtez le Bordeaux SupérieurCroix de Calens 2009, qui allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. JoliBordeaux rosé Château Croix-de-Calens, de belle teinte, à la fois souple et friand, avec cette senteur épicée persistante au palais, d’une belle finesse aromatique.

Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

Château de MAUVES 

(GRAVES)
Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 05
Télécopie : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
Site : www.chateaudesmauves.fr

Classé 1er Grand Vin avec un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel. “En 2011, nous raconte Michel Bouche, nous avons protégé les vignes très tôt dans la saison et cela s’est avéré très efficace, nous avons eu une superbe récolte, que ce soit en blanc ou en rouge. Le Merlot a été précoce, et, pour le Sémillon, nous avons attendu la maturation optimum pour obtenir ces arômes charmeurs de fruitsde la passion que nous retrouvons dans nos vins. Le 2011 sera supérieur au 2009.” On patiente avec leGraves rouge 2010 (60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlotmacérations longues, élevage en moyenne 18 mois), de bouche ample et parfumée (mûre, humus…), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés, bien prometteur. Le 2009 dégage des tanins puissants mais très fins, savoureux, dense et ferme, finementbouqueté, au nez de truffe et de pruneau, de très bonne charpente. Le 2008 est un très beau millésime, à rapprocher du 2005 (petits rendements). La couleur est très intense, le vin est rond, très parfumé, avec un joli potentiel de garde. Le 2007, coloré et très aromatique, d’une grande subtilité, aux senteurs de cassis, de fraise et de cuir, corsé, bien charpenté, aux tanins fermes mais distingués. Savoureux 2006, de couleur grenat, délicat aux papilles, concentré, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, sous-bois) comme en structure, aux tanins mûrs, d’excellente garde. Beau 2005, parfumé (framboise, mûre), un vin bien charpenté, bien charnu, de robe soutenue, suave au palais, légèrement épicé en finale, aux taninsfondus, très charmeur. Le Graves blanc 2010 (100% Sémillon) est délicieux, bien structuré en bouche, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, d’une belle persistance, rond et floral en finale. Le 2009, délicatement fruité, aux notes délicates de fruitsde la passion, un vin très élégant et délicieux sur les poissons, les huîtres. Le 2008 est très parfumé (pomme, citron, tilleul), un vin qui mêle la vivacité à l’élégance, de robe pâle limpide, de bouche souple. Excellent Bordeaux rosé Esprit de Mauves, issu de saignées 100% Cabernet-Sauvignon, d’une belle couleur pelure d’oignon, au nez délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en souplesse et persistance.

Château LA ROSE SARRONGRAVES Château LA ROSE SARRON

Château LA ROSE SARRON 

(GRAVES)
Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie : 05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site : www.la-rose-sarron.com

L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. Actuellement, Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs, veille à la pérennité du vignoble qui s’étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha deGraves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vinifiée et élevée 9 mois en fûts de chêne. On y goûte ce Gravesrouge Cuvée Damien 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, parfumé (prune, poivre), d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution. Le Graves blanc Cuvée Anaïs 2009, médaille d’Argent au concours desVignerons Indépendants, est gras, subtil et suave, très élégant, bien persistant, d’une jolie finesse, très harmonieux en finale avec des nuances de noix fraîche et de citron. Joli Graves blanc La Rose Sarron 2011, finement bouqueté avec des notes de noisette, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité. Excellent Graves rouge 2009, charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits mûrs. Le 2008 a bien mérité sa médaille d’Or au concours desVignerons Indépendants 2010, un vin de jolie robe rubis soutenu, dominé par des parfums de cassis et de framboise, de bouche structurée et corsée.

Château ROUGEMONT

Château ROUGEMONT 

(GRAVES)
Dominique Turtaut
50, rue Jean-Cabos
33210 Toulenne
Téléphone :05 56 63 19 06
Télécopie : 05 56 76 22 74
Email : chteaurougemont@yahoo.fr

Vraiment réussi, ce Graves rouge 2009, de robe profonde, avec ces nuances de fruits noirs très mûrs et de notes épicées, de bouche classique, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche. Le 2008, coloré, charpenté, parfumé, est un vin dense, auxtanins amples, aux notes de groseille et de prune au palais. Le 2007, de couleur grenat, auxarômes de fruits rouges et noirs (fraise des bois, cassis), est bien structuré et permet d’attendre l’évolution des autres millésimes. Excellent Graves Supérieur blanc 2010, parfumé (rose, musc, amande grillée…), frais et onctueux à la fois, bien équilibré, de bouche fraîche. Le 2009, marqué par la pêche et le tilleul, de robe brillante et limpide, d’une belle ampleur, se goûte très bien.

Château SAINT-AGRÈVES

Château SAINT-AGRÈVES 

(GRAVES)
Earl Landry
17, rue Joachim-de-Chalup Lieu dit Artigues
33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 50 85
Télécopie : 05 56 62 42 49
Email : saint.agreves@orange.fr

Un excellent Graves rouge 2009, tout en structure, tannique et élégant, parfumé (cassis,cannelle, poivre), dense et charnu, de jolie charpente, de couleur pourpre. Bien classique, le 2008, avec des notes de cassis mûr et d’épices, aux tanins très harmonieux, de bouche complexe et persistante, est un vin très bien élevé. Le 2007, d’une belle robe rubis prononcé, avec des arômes de framboise et de violette, est corsé, aux tanins bien mûrs, bien réussi. Le 2006, avec de la matière, d’une belle couleur, développe des arômes de fruits rouges intenses, d’une finale persistante. Bien apprécié également le Graves blanc 2011, aux nuances de fleurset d’abricot, tout en élégance, fruitée au nez comme au palais, est excellente, mêlant structure et souplesse. Très joli Saint-Agrèves rosé 2011, floral, avec cette pointe de nervosité agréable au palais, de bouche friande.

Château TOUMILON

Château TOUMILON 

(GRAVES)
Marie-France Sevenet-Lateyron

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 63 07 24
Télécopie : 05 56 63 59 24
Email : contact@chateau-toumilon.com
Site : www.chateau-toumilon.com

Domaine de 36 ha dont 30 ha en rouge et 6 ha en blanc sur des sols de graves blanches profondes et de sables. Culture raisonnée, vendanges manuelle avec tri à la vignevinificationrespectueuse des raisins. Particulièrement aimé ce Château Toumilon graves rouge 2009 (60%CabernetSauvignon, 30% Merlot et 10% Cabernet franc), de bouche mûre, un vin tout en harmonie, riche en couleur comme en matière, aux tanins structurés, typé. Le graves blanc 2010 (60% Sémillon et 40% Sauvignon), vif et bien équilibré, aux arômes de fruits blancs, d’une belle longueur, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse. Excellent 2009, médaille d’Argent au concours Mondial de Bruxelles 2010 (bravo !), aux nuances subtiles de pomme et de fruits secssuave, un vin de jolie robe dorée. Goûtez aussi le Château Cabanes graves rouge 2010 est de très bonne bouche, gras et charnu, bien équilibré, aux tanins riches et harmonieux.

Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

Château le TUQUET 

(GRAVES)
Paul Ragon

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie : 05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

Au sommet. Le Tuquet et son vignoble figurent déjà sur les cartes royales de belleyme au début du XVIIIe siècle. La chartreuse fut construite vers 1730 (façade sud de Victor Louis). Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premiervin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu’à aujourd’hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, toujours propriétaire. Superbe Graves rouge 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassisbien mûr et les sous-bois, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Le 2007, intense au nez comme au palais, est très parfumé (groseille, humus) et persistant, d’un bel équilibre, de robe grenat. Le 2006, de couleur intense aux reflets noirs, unvin généreux, avec des senteurs de fruits rouges et d’épices, des tanins bien enrobés, très classique et vraiment remarquable actuellement. Le Graves blanc 2011, élevage en cuves sur lies, un vin comme on les aime, francfrais, subtil, où s’entremêlent lesfruits jaunes et les fleurs, tout en bouche. Beau 2010, au nez subtil d’agrumes frais, allie rondeur et vivacité, très aromatique en finale, qui conjugue finesse et souplesse, parfait sur des fruits de mer.

– Provence : voici les meilleurs vins, dans les trois couleurs !

Les rosés que j’ai savourés cette année m’ont procuré un réel plaisir, dans une multitude de tons, du plus pâle au plus nuancé, mêlant des senteurs de rose, de lis, de pêche. C’est la première fois que j’apprécie autant cette couleur, tant on trouve encore quelques vins garants d’un bon mal de crâne… Du grand art et cela explique le nombre important de coups de cœur dans le Classement 2013.

Il faut noter également le grand charme des blancs de Cassis et de Bandol, les Coteaux Varois, une appellation où les trois couleurs sont parfaitement maîtrisées, et les Coteaux d’Aix et Baux qui démontrent leur potentiel en rouge ou blanc, sans se contenter de faire d’excellents rosés. En rouges, Bandol est toujours en tête, épaulé par d’autres vins qui demandent un peu de patience et méritent mieux que d’être bus dans leur jeunesse.

Misez sur ces propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle ou Ugni blanc, dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux, élevant des vins typés dans toutes les appellations provençales. Ils sont dans le Classement.

Accédez directement aux commentaires de dégustation
en cliquant sur le nom EN BLEU

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
FONTCREUSE (Ca) (Bl) (r)
LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
MOULIN DES COSTES (Bl) (r)
TERREBRUNE (Bl) (r)

L’OLIVETTE (Bl) (r)
ROMASSAN (r)
ROUVIÈRE (r)

BAUMELLES (r)
CASTELL-RAYNOARD (bl)
La CHRÉTIENNE (r)

COTES-DE-PROVENCE
JAS D’ESCLANS (Bl) (r)
CLOS MIREILLE (Bl)
RASQUE (Bl) (r)
RIMAURESQ (r)

CABRAN (Bl) (r)
MAIME (Bl) (r)
POURCIEUX (Bl) (r)
RIOTOR (r)
SAUVEUSE (Bl)
TOURNELS (Bl) (r)
VAUCOULEURS (Bl) (r)

BERNE (Bl) (r)
GISCLE (r)
JASSON (Bl) (r)
PEYRASSOL (r)
SAINTE-LUCIE (r)
La SANGLIERE (Bl)
TOUR SAINT-HONORÉ (Bl) (r)

DRAGON (Bl)
FONT DU BROC
GARBELLE
JACOURETTE (r)
La JEANNETTE (Bl)
NESTUBY (r)
PAS DU CERF (r)
Celliers de RAMATUELLE
ELIE SUMEIRE (Bl) (r)
TERRRE DE MISTRAL (r)
TROIS TERRES

 

SUITE DU CLASSEMENT

 

AUTRES COUPS DE CŒUR

COTEAUX D’AIX/DES BAUX
ROMANIN (Bl) (r)

DALMERAN (r)

BARGEMONE
CAMAÏSSETTE
L’ÉVESQUE (Bl)
OULLIÈRES

BEAUPRÉ (r)
Olivier D’AUGE
VAL DE CAIRE
LA VALLONGUE (Bl) (r)

AUTRES APPELATIONS
FONTLADE (CV)
MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
PERALDI (C) (Bl) (r)
TOASC (B) (Bl) (r)
VALLONS de FONTFRESQUE (CV) (Bl) (r)

LOOU (CV) (Bl) (r)
OLLIÈRES (CV) (Bl)
TRIANS (CV) (Bl) (r)
VALCOLOMBE (CV) (Bl) (r)

La GRAND’VIGNE (CV)
GRANAJOLO
SOURCES (B) (r)

LAFOUX (CV)
TORRACCIA (C)

* Le top Saint-Emilion de l’année

 

Pour s’y retrouver, notre Classement est devenu “la” référence en la matière. Ici, quelque 1 000 crus s’échelonnent du Premier Grand Cru classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru classé et le Grand Cru (5 500 ha environ).

Voici ce qu’il faut retenir :

– Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire du château Ausone qui domine la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens.

– Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

– Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de-­Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

 

LE TOP SAINT-EMILION

CLIQUEZ SUR LE NOM POUR ACCEDER GRATUITEMENT AUX COMMENTAIRES DU GUIDE DES VINS 2013

Château BALESTARD la TONNELLE
Château BEAURANG
Château CADET-BON
Château CANTENAC
Château LA CLOTTE
Château de la COUR
Château La CROIX D’ARMENS
Château La CROIX MEUNIER
Château FAUGÈRES
Château FONROQUE
Château La GARELLE
Château GESSAN
Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
Château GROS CAILLOU
Château HAUT-ROCHER
Château LAROQUE
Château MANGOT
Château la MARZELLE
Château MAUVINON
Clos des MENUTS Famille Rivière
Château de PASQUETTE
Château PETIT MANGOT
Château PIGANEAU
Château PINDEFLEURS
Château CLOS DES PRINCE
Château du ROCHER
Château la ROSE- POURRET
Château SAINT-JEAN
Château CLOS de SARPE
Château TAUZINAT L’HERMITAGE
Château TOUR GRAND FAURIE
Clos TRIMOULET
Château TROTTE VIEILLE
Château VILLEMAURINE

 

AUTRES COUPS DE CŒUR

 

* Les Vins du Siècle : 150 vignerons pour se faire plaisir avec leur exceptionnel rapport qualité-prix-typicité !

 

CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


RILLY-LA-MONTAGNE

D’abord vigneron, l’arrière-grand-père Edmond choisit de devenir manipulant dans les années 1920. Sa fille Anne-Marie, puis son petit-fils André (qui fit d’importants travaux en bâtiments, cuverie, caves dans les années 1970) secondé aujourd’hui par, ses deux filles, ses gendres ont modernisé l’outil de travail (pressoir, foudres, carrelage …) et son petit-fils, perpétuent la tradition familiale. Vous pourrez découvrir ce Champagne Dame Palmyre Blanc de noirs Millésime 2006, une cuvée alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent la rose et les fruits mûrs, de bouche élégante et puissante à la fois. Très beau Champagne cuvée du Fondateur, composé de vieux vins de réserve de Chardonnay, une grande réussite, une cuvée qui associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des nuances de noisette et d’abricot sec, tout en charme, idéal à l’apéritif comme sur du saumon fumé. La cuvée du 21e Siècle allie intensité et puissance, un vin d’une belle ampleur, de très bonne bouche, où l’on retrouve des notes de citronnelle et de miel, un Champagne suave, vineux et fin à la fois, de robe dorée. Beau Champagne cuvée Transparence, assemblage de Pinot noir et de Pinot meunier, au nez minéral dominé par les agrumes frais, ample et bouqueté, de mousse abondante, tout en rondeur, de bouche fruitée et persistante, idéal au cours d’un repas, tout en harmonie. Riche et complexe, la cuvée Royale, issue d’un assemblage à parts égales de Pinot noir, Pinot Meunier, et Chardonnay, associe fraîcheur et charpente à une finale persistante, un Champagne de table, de bouche puissante. La cuvée Royale rosée sent la fraise des bois mûre, un Champagne vineux et fin à la fois. Et puis, il y a aussi cette cuvée Sublime (30% Pinot noir, 30% Pinot meunier, 15% Chardonnay, 25% de vins de réserve), où l’on retrouve des nuances de pêche, de noix et de miel, de mousse très abondante, tout en structure, équilibré, complexe, un vin généreux et harmonieux, très fin, d’une belle finale.

 

AMADIEU PIERRE


GIGONDAS

Producteur de Gigondas depuis 1929, le vignoble familial s’étend aujourd’hui sur 137 hectares dans les hauteurs des Dentelles de Montmirail et constitue le plus grand domaine de Gigondas. Regroupées autour des bâtisses de la Romane et de la Machotte, à une altitude moyenne de 400m, les vignes bénéficient d’une situation exceptionnelle. L’altitude, l’orientation Nord – Nord Ouest des coteaux et la singularité de ces terroirs, uniques sur le territoire de Gigondas, apportent fraîcheur et finesse aux vins. Les rendements sont naturellement limités. Chaque parcelle est vendangée manuellement à maturité. J’ai beaucoup aimé le Gigondas Domaine Grand Romane 2009, dont les vignes connaissent une cuvaison traditionnelle pour les Grenache et Syrah, une macération en grains entiers pour le Mourvèdre, suivi d’un élevage à l’ancienne 18 mois en barriques et en vieux foudres. Le vin est complexe avec ces nuances de kirsch et de poivre, de robe grenat brillant, très parfumé (mûre, humus…), aux tanins très structurés, d’une belle finale en bouche. Dans la lignée, le Gigondas Le Pas de l’Aigle 2007, sélection parcellaire de vieilles vignes situées sur le lieu-dit du même nom, à 400 m d’altitude. Grenache majoritaire (85%), cuvaison longue, 24 mois d’élevage en barriques de chêne de l’Allier, affinage de 6 mois en cave minimum après la mise en bouteille afin de finir l’élevage des tannins massifs de cette cuvée, un vin au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, concentré, alliant finesse et structure, densité et distinction. Plus rond, le Gigondas Romane Machotte rosé 2011, pressurage direct du Grenache et saignée de Syrah et Cinsault. Goûtez le Vinsobres Les Piallats 2009, aux arômes de cerise et d’épices, mêlant rondeur et structure. Le Gigondas Romane Machotte rouge 2010,assemblage traditionnel Grenache-Syrah, élevé 12 mois en foudres et enbarriques de chêne, corsé comme on les aime, sent les fruits mûrs, riche et bien en bouche, avec ces notes caractéristiques de groseille bien mûre, à prévoir sur un gibier à poils. Joli CDR blanc Domaine Grande Romane 2011, issu de vieilles vignes de Clairette, plantée par le grand-père autour de lacave de Romane, très agréable, sec et suave à la fois, qui allie fraîcheur et rondeur.

Vins du siecle
Vins du siècle

DOMAINE DE LA CASA BLANCA


BANYULS

Fondé vers 1870 à Banyuls-sur-Mer, le domaine de la Casa Blanca est un des plus anciens des crus Banyuls et Collioure, situés sur la Côte Vermeille, dans les Pyrénées-Orientales (Roussillon). Sur 8 hectares de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent naissance à des vins généreux, exprimant pleinement ces terroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin doux naturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labour au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Le reste est désherbé chimiquement. Des essais d’enherbement sont en cours pour s’affranchir totalement du désherbant. Voici le meilleur Collioure rouge 2009, issu de plantations d’une quinzaine d’années de Grenache noir et Syrah, élevage en fûts d’occasion durant 12 mois avec ouillage hebdomadaire, un beau vin, riche, au nez complexe, de bouche soyeuse et puissante, bien charnu, avec ces arômes bien persistants de cerise confite, d’excellente évolution, à savourer sur une cuisine épicée, un vin de fort belle évolution comme le prouve le 2007, de belle robe pourpre, au nez complexe associant épices, fruits noirs (mûres, cassis) et fruits rouges (cerise) sur une légère pointe de garrigue et de fumé, mais d’une belle fraîcheur en bouche, dans laquelle on retrouve les fruits cuits. Le Collioure blanc 2010, avec un nez complexe et persistant, est dominé par les fruits secs et la rose, de bouche mûre, de très belle teinte. Superbe Banyuls 2009, deux ans d’élevage en fûts de 400 l, suave et distingué, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, la pêche cuite et le lis, un vin ample au nez comme en bouche, d’une longue finale au palais. Si vous en trouvez, leur Banyuls 2006 est exceptionnel, de type Rimage (fruité), de robe rubis tuilé, avec ce nez d’eau de vie de framboise, intense, et, en bouche, une attaque kirschée, avec des connotations framboise à l’eau de vie sur touche poivrée.

 

CLOS DU VIGNEAU


SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL

Le Clos du Vigneau est un Domaine familial viticole situé sur la commune de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, six générations de Jamet viticulteurs se succèdent ici depuis 1820. Le terroir est composé de sables et de cailloux appelés « graviers », un type de terrain qui se réchauffe très vite et qui donne des vins souples, légers et fruités. Les 22 hectares de vignes sont plantés en Cabernet franc. Le rendement moyen de 55 hectolitres par hectare est volontairement limité pour améliorer la qualité intrinsèque des vins. La récolte mécanique permet de vendanger rapidement avec un optimum de maturité. Les fermentations se déroulent dans une cuverie inox moderne et thermo-régulée offrant des garanties d’hygiène sanitaire irréprochables. Le vin y reste de 3 à 5 mois, puis est ensuite descendu en cave, où il se fera à son rythme dans des tonneaux en bois permettant une parfaite oxygénation. Les vins sont d’une belle couleur rubis brillante, les arômes de framboise sont subtils et complexes, les vins sont élégants et souples, harmonieux et parfaitement équilibrés, des vins nets et francs comme on les aime et qui présentent une belle aptitude au vieillissement.

 

DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


BANDOL

Une propriété dotée d’un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d’être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s’échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d’acheter des millésimes plus anciens.

CHATEAU DE GUEYZE


BUZET

Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne dans la palette des vins de France. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe. Ainsi, grâce au talent des viticulteurs, au savoir-faire des œnologues et des maîtres de chai, au génie de son sol, Buzet est devenu un vrai grand vin. Deux mille hectares de vignobles offrent généreusement 13 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Ce vin est élaboré dans deux sites de vinification extraordinairement modernes. L’un est à Buzet, l’autre à Espiens, sur les deux berges de la Baïse. Deux chais de vieillissement qui hébergent plus de 4500 barriques instillent mille saveurs à ce grand vin que plus de 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans les chais. Ainsi, la cave des vignerons de Buzet est-elle devenue le site touristique le plus visité du département de Lot-et-Garonne. Découvrez le Buzet du Château de Gueyze 2010, typé, avec des notes de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, mariant élégance et structure, ample, de très belle évolution. Il y a aussi le Buzet La Tuque de Gueyze 2010, dense, aux arômes de fruits cuits et d’épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, puissant au nez comme en bouche, le Buzet Domaine de Brazalem rouge 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, est charnu, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, réussi comme le Buzet Baron d’Ardeuil rouge 2010, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois et de notes giboyeuses, savoureux en finale. Excellent Buzet rouge Domaine du Grand Bourdieu 2010, classique, bien corsé, de bouche fruitée et mûre. Joli Buzet blanc L’Excellence 2011, Sémillon, Sauvignon, aux notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, un vin tout en harmonie. Le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2011, issu de vieilles vignes, avec des connotations de fleurs et de coing est d’une très jolie expression, de jolie robe, un vin d’une belle vinosité avec cette nervosité charmeuse, de très bonne bouche.

VINS GIGOU


JASNIERES

Installé depuis 1974, Joël et Sylvie GIGOU ont acquit leur notoriété grâce à leurs vins de JASNIERES et des COTEAUX DU LOIR. Ils sont dotés d’un fort caractère et d’une très grande minéralité qui les rendent uniques. Joël Gigou est un vigneron passionné et rigoureux qui transmet à ses enfants l’authenticité et l’amour du terroir. Son fils Ludovic, le rejoint en 1998, puis sa fille, Dorothée en 2012. Le vignoble compte 13 ha. J’ai beaucoup apprécié le Jasnières Sélection de Raisins Nobles 2009, à la bouche fondue, aux notes subtiles de rose et de grillé, frais et onctueux à la fois, de garde. Vif et dense, le Jasnières cuvée Clos Saint-Jacques blanc 2010, marqué par son terroir, au nez subtil (fleurs blanches, pêche…), est tout en rondeur et persistance, avec une note de fraîcheur séduisante. Excellent Coteaux-du-Loir Pineau d’Aunis rouge 2009, d’une grande finesse, au nez puissant, de bouche très parfumée. Beau rapport qualité-prix-typicité. La famille Gigou vous propose également des chambres d’hôtes.

EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER


CRAMANT

Exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. On se fait plaisir avec leur Champagne Millésime 2004, de bouche élégante et profonde, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuit, c’est un Champagne dense et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée. Excellent, le 2002, de robe jaune or, avec une bouche parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, intense, à la fois charpenté et distingué, aux notes de petits fruits mûrs et de tilleul, d’une bien jolie finale. Le brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, un pur Chardonnay, issu de vignes de 30 ans, où toute la distinction de ce cépage s’exprime, généreux et élégant, de mousse persistante, très fruité, une cuvée d’une belle finesse aromatique (brioche, pêche), intense au nez comme au palais. Goûtez également le Blanc de blancs cuvée de Réserve R.R, un Grand Cru pur Chardonnay, tout en finesse aromatique, une cuvée harmonieuse et distinguée, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de petites fleurs fraîches.

EARL GUY MALBETE


REUILLY

Domaine familial depuis 4 générations. L’exploitation assume la gestion complète de 4 ha de Sauvignon, 4 ha de Pinot noir et 2 ha de Pinot gris. La culture se fait de façon traditionnelle : buttage, débuttage, incorporation de fumier naturel. Vinification traditionnelle, élevage du vin sur lie fine, filtration sur terre (pas de collage). Un excellent Reuilly Pinot noir 2010, très expressif de son Pinot noir, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé, de très bonne garde. Vous aimerez tout autant le Reuilly Sauvignon blanc 2011, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de coing et de lis, de bouche fine et persistante. Excellent rosé Pinot gris, très fruité, de couleur pâle, élégant, tout en subtilité, un vin qui sent les agrumes frais et la rose, de jolie bouche fine et vive, idéal sur un soufflé au fromage, d’excellente évolution.

CHATEAU DU MASSON


BORDEAUX

Les vignobles Gassies-Gautey sont l’œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs (3ème), producteurs d’un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d’autres de ce terroir de l’Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est reconnue. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne qui se prolongent dans le sous-sol. Découvrez ce très beau Bordeaux rouge cuvée Passion 2009, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, de belle robe pourpre, un vin généreux, dense, à dominante de petits fruits noirs et de musc, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, de garde. Le 2006 se goûte actuellement très bien, à dominante de pruneau, un vin très savoureux, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus, de belle évolution. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2009, charnu, aux senteurs de sous-bois et de groseille, riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs et savoureux. Le Bordeaux rosé Fleur du Mayne 2011, est toujours l’un des meilleurs de l’appellation, d’une belle harmonie, avec des notes de rose et de mûre, légèrement épicé, associant nervosité et suavité, de belle finale, parfait sur une terrine.

– Le Sancerre, un formidable exemple de la typicité du Sauvignon dans ses territoires

Claude et Jean-Marc CHEVREAU

Claude et Jean-Marc CHEVREAU 

(SANCERRE)

Le Bourg 4, chemin de la Noue
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 ou 02 48 79 08 67
Télécopie : 02 48 79 44 17
Email : sancerre.cjm.chevreau@sfr.fr
Site : www.vins-sancerre-chevreau.com

“Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, dit-on ici, comme le faisait Balzac. Beau Sancerre blanc 2010, au nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant en bouche, avec une note de fraîcheur caractéristique, élégant, de bouche persistante. Le 2009, tout en finesse, distingué, long en bouche, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, est un vin expressif et charmant au palais. Excellent 2008, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Régulièrement réussi, le Sancerre rouge 2009, très expressif de son Pinot Noir, de couleur rubis, avec ces arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices bien typique, d’excellente évolution. Le Sancerrerosé est de belle teinte, très floral, de nervosité agréable, dégageant une bouche subtilement épicée, légère, mûre et persistante, vraiment très agréable.


GITTON Père et FilsSANCERRE GITTON Père et Fils

GITTON Père et Fils 

(SANCERRE)
Pascal Gitton
Chemin de Lavaud
18300 Ménétréol-sous-Sancerre
Téléphone :02 48 54 38 84
Télécopie : 02 48 54 09 59
Email : gittonvin@wanadoo.fr
Site : www.gitton.fr

Toujours au sommet. Dans le silex, son Sancerre Xelis 2005 est une réussite, très floralgras, avec ces notes de fumé bien spécifiques, mêlant la fraîcheur à la structure. Le SancerreRemarquable Les Belles Dames 2009, aux arômes d’agrumes, équilibré en acidité, tout en fraîcheur aromatique, complexe et rond, un vin de belle teinte, très floral, avec cette pointe de nervosité agréable, de bouche subtilement épicée et persistante. Le Sancerre les Herses blanc2006 est une réussite, de robe dorée, riche au nez, avec des senteurs de rose et de fleur d’acacia, un vin gras et nerveux à la fois, très bien vinifié. Superbe Sancerre silex Galinot blanc2007 (100% en fûts neufs), intense au nez comme en au palais, un vin riche, associant finesseet persistance, légèrement épicé, de bouche très aromatique, d’excellente évolution. LeSancerre Les Romains blanc 2009, très caractéristique de son terroir, fleure bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin typé qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche. Le Sancerre Les Montachins, dont leterroir est situé à l’ouest où les vignes sont protégées par une colline, est de robe jaune clair, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes. Exceptionnel Sancerre Les Romains rosé, bien sec comme il se doit, tout en distinction, au nez intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique, sec et suave à la fois. “Le Sancerre rosé 2010 est une très grande réussite, nous raconte Pascal Gitton, succulent. J’ai privilégié les roséspar rapport aux rouges, c’est le millésime qui veut cela, en 2008, j’avais fait l’inverse. Ces rosés de saignée séduisent par leur structure élégante et le fruité intense.” Beau Sancerre L’Amiral blanc 2010, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale. Goûtez le Pouilly-Fumé Péchignolles 2009, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de noix, de fruits mûrs et de bruyère.


Henry NATTERSANCERRE Henry NATTER

Henry NATTER 

(SANCERRE)
Henry et Cécile Natter
Place de l’Église
18250 Montigny
Téléphone :02 48 69 58 85
Télécopie : 02 48 69 51 34
Email : info@henrynatter.com
Site : www.vinsdusiecle.com/henrynatter
Site : www.henrynatter.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3couleurs, ce qui est très rare. Ici, sur 23 ha, on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Vincent-Joseph, s’occupe plus de la cave. Exceptionnel Sancerre blancL’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2007, disponible uniquement enmagnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, un vin harmonieux, riche et fin à la fois, idéal sur des coquilles Saint-Jacques. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2009, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2008, où s’entremêlent des notes d’amande et de fleurs blanches, est tout en rondeur, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique. Superbe 2007, qui a toutes les qualités d’un vin de garde, issu des vieilles vignes, dense grâce à son élevage d’un an en foudre, avec un boisé très fondu, car ici on privilégie la délicatesse des Vins. Il dégage des arômes très suavesde réglisse, de menthe, de fleur d’oranger et de vanille. Le 2006, charmeur, aux arômes intenses, très harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches, parfait sur des écrevisses. Vous apprécierez tout autant ce Sancerre rougecuvée l’Enchantement 2009 (vinification et élevage en fûts de chêne), typé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grandefinesse, un vin avec une finale bien persistante et puissante, Le 2008 est corsé, bien structuré, aux tanins riches, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, tout en bouche, idéal sur un petit gibier. Leur Sancerre rosé, est toujours le meilleur de l’appellation, de belle teinte, avec des notes d’orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur des mets épicés. Excellent Sancerre blanc classique 2010, issu du terroir des terres blanches, au nez complexe et puissant, très harmonieux, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée. Le 2009, de belle couleur jaune pâle, avec un nez fraisde fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, parfait sur un jambon persillé. Le Sancerre rouge est dans la lignée. Goûtez encore l’effervescent rosé Les Secrets d’Anaëlle, avec un nez complexe et persistant, dominé par les fruits secs et la rose, de bouche mûre et crémeuse, de belle teinte, un vin un vin tendre et fruité, vraiment agréable.

QUELS PLATS AVEC LE SANCERRE BLANC ?


Domaine Roger NEVEU & FilsSANCERRE Domaine Roger NEVEU & Fils

Domaine Roger NEVEU & Fils 

(SANCERRE)
Eric et Jean-Philippe Neveu
Domaine du Colombier
18300 Verdigny-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 40 34
Télécopie : 02 48 79 32 93
Email : neveu@terre-net.fr
Site : www.roger-neveu-sancerre.com

Une propriété familiale dont on retrouve la trace dès le XIIe siècle, située au cœur du Sancerrois sur la commune de Verdigny. La cave d’origine est vieille de plusieurs siècles, mais depuis 30 ans, rénovations et extensions ont permis de l’adapter aux nouveaux besoins techniques et commerciaux. Belle réussite Sancerre blanc Clos des Bouffants 2010, issu d’un sol calcaire(caillottes), de robe jaune clairminéral, au nez subtil, suave en bouche, avec des nuances florales persistantes, tout en distinction, d’une belle longueur, complexe et rond, très bien vinifié. Le 2009, un vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, suave en bouche comme il le faut, aux notes florales où l’on retrouve l’acacia, tout en distinction. Le Sancerre rouge Le Colombier 2008 (élevage en fûts de chêne) est coloré, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant et charpenté, riche au nez comme en bouche, de très bonne évolution. ExcellentSancerre rosé Le Colombier, de bouche ample, florale, de jolie teinte, tout en fruité et distinction, arômes de fruits, de fleurs, (cerise, iris, violette), avec cette finale poivrée très élégante. Goûtez aussi le Sancerre blanc cuvée Pierre François Xavier 2008, issu de vieillesvignes et élevé en fûts de chêne neufs, tout en suavité, ample en bouche, très harmonieux, unvin qui sent les noisettes et la pêche blanche, avec une note de fraîcheur très séduisante au palais.

Domaine Daniel REVERDY & Fils

Domaine Daniel REVERDY & Fils 

(SANCERRE)

Chaudenay
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 33 29
Télécopie : 02 48 79 33 29
Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr

Le vignoble compte aujourd’hui 7,5 ha et, depuis 2000 et l’arrivée sur le domaine du fils de Daniel, Cyrille, fort de 5 années d’études viticoles, il n’y a plus de vente au négoce. Création d’une nouvelle cave et d’une nouvelle cuverie. Un remarquable Sancerre blanc cuvée Anthéas 2009, élevage sur lies totales sur une période d’un an (25% de cette cuvée sont élevés en fûtsde chêne), associant saveur et distinction, avec ses nuances de citronnelle, de lis et d’abricotfrais, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec beaucoup de charme. LeSancerre blanc 2010, vif et fin, de bonne bouche aux notes de tilleul, de robe dorée, au nezd’amande, est tout en fruits, bien typé comme le Sancerre rosé 2010, friand comme il le faut, parfumé, dense et rond, un vin classique, marqué par son fruit, à déguster sur des crevettes roses. Le Sancerre rouge 2009 est souple et corsé à la fois, au nez complexe, pleinen bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance en finale.

Domaine Jean-Max ROGER

Domaine Jean-Max ROGER 

(SANCERRE)

11, place du Carrou
18300 Bué
Téléphone :02 48 54 32 20
Télécopie : 02 48 54 10 29
Email : contact@jean-max-roger.fr
Site : www.jean-max-roger.fr

Un domaine de 31 ha. La famille est issue d’une longue lignée de vignerons du village de Bué. Les premiers écrits la mentionnent dès le début du XVIIe siècle. Jean-Max Roger reprend les quatre hectares de vignes que lui lèguent ses parents au début des années 1970. Il développe le domaine pour en donner les contours actuels. À partir de l’année 2004, deux de ses trois fils, Etienne et Thibault, reviennent sur l’exploitation après différentes expériences professionnelles en France et à l’étranger. Le troisième fils, Xavier, exprime cette passion du vin dans le Languedoc-Roussillon. Cette passion du vin s’exprime dans leur Sancerre blanc GC 2010, très typé, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, un vin séduisant, riche au nez comme en bouche. Le Sancerre cuvée La Grange Dimière 2010, au nez dominé par la framboise, est franc et charmeur comme on les aime. Beau Sancerre rouge La Grange Dîmière 2007, unvin intense au nez comme en bouche, de belle robe soutenue, d’une jolie concentration, aux notes de fruits rouges, épicé, qu’il faut laisser se fondre. Savoureux Pouilly-Fumé cuvée Les Chante-Alouetttes 2008 au goût de “pierre à fusil”, avec ce séduisant nezminéral, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, avec beaucoup de persistance et d’élégance. Très agréable Menetou-Salon blanc Morogues Le Petit Clos 2010, où s’entremêlent des nuances de fruits frais et de chèvrefeuille, de belle robe brillante et limpide, une nouvelle fois très réussi comme le Menetou-Salon rouge Le Charnay 2008, aux notes de pruneau, harmonieux, aux taninsriches mais soyeux.

Domaine de SARRY

Domaine de SARRY 

(SANCERRE)
Nicolas Brock
Le Briou de Veaugues
18300 Sancerre
Téléphone :02 48 79 07 92
Télécopie : 02 48 79 05 28
Email : info@sarry.org
Site : www.sarry.org

Au sommet. Un domaine constitué d’une vingtaine d’hectares. Passionné et chaleureux, Nicolas Brock a repris la suite de son père, Michel, qui a créé presque entièrement le domaine dans les années 1960, en replantant notamment un ancien domaine viticole inexploité depuis le Moyen Âge. Le Domaine de Sarry (11 ha d’un seul tenant), perché sur la montagne Noire (l’un des points culminants de la région, 353 m d’altitude), est constitué de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les “terres blanches”. Puis le coteau et la côte de la Roche forment une dizaine d’hectares de caillottes. Savoureux Sancerre 2010, tout en subtilité, avec cette touche épicée persistante, un vin ample et suave, tout en nuances d’arômes (pivoine, abricotfrais). “Le Domaine de Sarry a subi la grêle deux années de suite, nous explique Nicolas Brock. Le millésime 2008 tout d’abord grêlé à 70% en trois épisodes depuis la fleur jusqu’en juillet, puis le millésime 2009, grêlé à 90% essentiellement le 24 juillet. Ces épisodes de grêle sont malencontreux mais “à tout malheur, un bien”, ont permis de livrer des vins hors normes qui sont des vins de “matière”, de garde. Ces épisodes de grêle ont simplement joué un rôle de régulateur de rendement sans que nous ayons à souffrir des effets néfastes occasionnés sur la qualité par la grêle sur raisins murs (août, septembre). En 2010, nous avons donc obtenu de tous petits rendements issus de vieilles vignes à cause de la grêle. Les vins sont assez exceptionnels, très graset aromatiques en bouche, très structurés, d’un beau potentiel de vieillissement avec des notes d’ananas, de crème pâtissière, desvins d’exception, très concentrés, très savoureux. Nous avons l’habitude de commercialiser les vins seulement deux ans après la récolte pour qu’ils aient le temps de vieillir en cave. On apprécie ainsi tous les arômes du vin sans uniquement le boire sur la jeunesse ce qui est dommage dans nos jolis terroirs.” Superbe Sancerre 2009, un vin bien caractéristique, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, harmonieux en bouche, de belle couleur jaune ambré, tout en finesse aromatique (fleursfraîches, tilleul…), complexe au nez comme en bouche. Remarquable Sancerre Domaine de Sarry rouge, vignes âgées de 39 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, bien marqué par son Pinot Noir, aux tanins fondus, un vin coloré, avec des arômes de groseille et de mûre, tout en structure, bien typé, d’une belle harmonie en bouche, à savourer sur un gibier d’eau, par exemple.

– Le nouveau Classement des meilleurs maisons et vignerons de Champagne

De la plus fantastique cuvée à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacun, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Le Classement  est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes et des femmes. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Le plaisir atteint son paroxysme, à prix sages, et c’est bien ce qui compte.

Car il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière : les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis, dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité.
Bien que l’on n’en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Ay ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut surtout pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables vins de réserve, que l’on ajoute avec des millésimes plus jeunes.
Accédez directement aux commentaires de dégustation
en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
KRUG (Grande Cuvée) (r)
DOM PÉRIGNON (r)
POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)

BOLLINGER (RD) (r)
DEVAUX (D) (r)
CHARLES HEIDSIECK (Millénaire) (r)
TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)

ELLNER (Réserve) (r)
LOMBARD (Millésime) (r)
PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
GOSSET (Grand millésime) (r)
ROEDERER (Cristal)
DE SOUSA (Caudalies)
DE TELMONT (O.R.1735)

Pierre ARNOULD (Aurore)
PAUL BARA (Réserve) (r)
PIPER-HEIDSIECK (Rare)
DE VENOGE (Princes)

LEGRAS et HASS (Blanc de Blancs)
Pierre PETERS (Spéciale Millésime)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Guy CADEL (Grande Réserve) (r)
CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
CHARPENTIER (Terre d’Émotion)
De CASTELNAU (Millésimé) (r)
RENÉ GEOFFROY (Volupté)
LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
(LAURENT-PERRIER (Grand Siècle)*)
LENIQUE (Millésime) (r)
Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
MOËT ET CHANDON (Grand Vintage)*
RALLE (Réserve)*
Gaston RÉVOLTE (3e Millésnaire)
Maurice VESSELLE (Millésimé)*

BARON ALBERT (La Préférence) (r)
BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)
BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)*
Dom CAUDRON (Cornalyne)*
Philippe DUMONT (Prestige)
Pierre GOBILLARD (Prestige)*
LAFORGE-TESTA (Millésime)*
LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
Laurent LEQUART (Prestige)*
René RUTAT (Millésimé)*
THÉVENET-DELOUVIN (Carte Noire)
VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*

Alain BERNARD (Blanc de noirs)
Michel ARNOULD (Grande Cuvée)*
BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)*
Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
GATINOIS (Millésime)*
Michel GENET (Grand Cru)*
HUOT (Carte Noire)*
Claude MICHEZ (Antan)*
MORIZE (Grande Réserve) (r)
Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
PRESTIGE DES SACRES (Privilège)*
SIMART-MOREAU (Millésimé)

Éric BUNEL (Millésime)
ASPASIE (Brut de Fût)*
BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
Guy CHARBAUT (Millésimé)*
FLEURY (Fleur de l’Europe)*
GOUTORBE (Spécial Club)
Jean-Pierre LEGRET (Millésimé)
Rémy MASSIN (Prestige)*
MOREL Père et Fils (Cuvée Gabriel)*
Yvon MOUSSY (Prestige)*
Frédéric TORCHET (Nature)
Pascal WALCZAK (Nature)*

BAILLETTE-PRUDHOMME (Millésime)*
BONNET-GILMERT (Millésimé)*
Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)
COLLET (Grand Art)*
FOISSY-JOLY (Grande Cuvée)
HENIN-DELOUVIN (Grand Cru)*
Robert JACOB (Collection Privée)*
Bernard LONCLAS (Millésimé)
MALETREZ (Premier Cru)*
Etienne OUDART (Référence)*
PANNIER (Vintage)
QUATRESOLS-GAUTHIER (Blanc de noirs)*
Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*

Henry ABELÉ (Millésimé)
BARDOUX (Millésimé)*
BILLIARD (Premier Cru)
BOUCHÉ (Millésimé)*
BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)*
DE CARLINI (Grand Cru)
Lionel CARREAU (Préembulles)*
J.CHARPENTIER (Pierre-Henri)
CHEVROLAT (Réserve)
Paul CLOUET (Grand Cru)
Jacques DEFRANCE (Nature)*
Daniel ETIENNE (cuvée Spéciale)
HUGUENOT-TASSIN (Réserve)*
LAMBLOT (Premier Cru)*
Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)
PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*

Nicolas FEUILLATTE (Grand Cru)
JANISSON ET FILS (Grand Cru)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
Gaston CHIQUET (Blanc de Blancs) (r)*
DELAUNOIS (Sublime)*
GONET-SULCOVA (Grand Cru) (r)*
Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
Pierre MIGNON (Madame)*
PRIN (Prestige)*
Michel TURGY (Blanc de blancs)
VINCENT D’ASTRÉE (Millésimée)*
Zoémie DE SOUSA (Merveille)

Edouard BRUN (Élégante)
COUTIER (Henri III)
DRAPPIER (Grande Sendrée)
GIMONNET Pierre (Fleuron)*
MÉDOT (Blanc de blancs)
PERSEVAL-FARGE (Jean Baptiste)
G. PIERRARD (Blanc de blancs)*
ROBERT-ALLAIT (Prestige)
ROYER (Grande Réserve)
RUFFIN (Nobilis)*
VOLLEREAUX (Marguerite)

BARDY-CHAUFFERT (Réserve)*
BEAUMONT DES CRAYÈRES (Fleur de Prestige)*
BONNAIRE (Millésimé)*
Daniel CAILLEZ (Héritage)*
DEROUILLAT (Réserve)*
FLEURY-GILLE (Grande Réserve)*
Philippe GLAVIER (Grand Cru)
GRASSET-STERN (Millésimé)*
HAMM (Signature) (r)
JEAUNAUX-ROBIN (Extra)*
Michel LABBÉ (Prestige)
VARNIER-FANNIÈRE (Grand Vintage)*
VERRIER (Fleuron)*
WIRTH et MICHEL (Brut)*

Xavier ALEXANDRE (Blanc de blancs)*
BERTEMES (Extra)
Sébastien BRESSION (Anges)*
Étienne CHÉRÉ (Sélection)*
COLIN (Grand Cru)*
Vincent COUCHE (Perle Nacre)*
Didier GOUSSARD (Esprit d’Élégance)*
LECLERC-BRIANT (Les Crayères)*
MARGAINE (Spécial Club)*
Hubert PAULET (Risléus)*
Alexandre PENET (Nature)*
PETITJEAN-PIENNE (Millésimé)*
A. ROBERT (Le Sablon)*
SADI-MALOT (Cuvée SM)*
TISSIER et Fils (Saveur de Juliette)*
Jean-Marc VATEL (Millésimé)*

Claude BARON (Topaze)*
BLIARD-MORISET (Réserve)*
BLONDEL (Blanc de blancs) (r)*
DANGIN (Prestige)*
Didier DUCOS (Absolu Meunier)*
GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*
GALLIMARD (Quintessence)
Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
Léon LAUNOIS (Grand Cru)
LEQUEUX-MERCIER (Hortense)*
Jean MICHEL (Spéciale)*
MONDET (Millésimé)*
PENET-CHARDONNET (Extra Réserve)*
J.M TISSIER (Apollon)*

Jil ACCARIES (Millésimé)
Brigitte BARONI (Prestige)
BROCARD (Réserve)*
Julien CHOPIN (Carte d’Or)
CUPERLY (Millésime)*
Xavier LORIOT (Élégance)*
SENDRON-DESTOUCHES (Millésimé)*
SOURDET-DIOT (Prestige)*

(AUDOIN DE DAMPIERRE (Grand Vintage)*)
BOIZEL (Ultime)*
VELUT (Tradition)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Roger COULON (Prestige)

AUTRÉAU-LASNOT (Millésimé)
(FENEUIL-POINTILLART (Premier Cru))
FOLLET-RAMILLON (Harmonie)
(GEORGETON-RAFFLIN)
(GIMONNET-GONNET (Prestige))
JACQUART (Nominée)
Pierre PAILLARD (Millésime)
THIERCELIN (Carte Noire)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
BARTHÉLÉMY (Blanc de blancs)
(Bertrand DEVAVRY (Senna))
BROCHET-HERVIEUX (Millésime)
Lucien LEBLOND
(PREVOTEAU-PERRIER (Adrienne Lecouvreur))
(J.-L. VERGNON (Millésimé))

(Jacques BUSIN (Réserve))
CALLOT et Fils (Grand Cru Millésimé)
FANIEL-FILAINE (Eugénie)
GAUDINAT-BOIVIN (Grande Réserve)*

José MICHEL (Spéciale)
PHILIZOT (Millésimé)
(SAINT-GALL (Millésime))

 

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

 


* Nouveau record : plus de 1,2 million de pages vues en Septembre par 210.000 lecteurs différents

J’avoue être particulièrement satisfait des chiffres qui viennent de tomber sur la fréquentation de nos 5 principaux sites. Ils confirment qu’aucun autre groupe d’édition et d’information sur le vin ne peut même rêver de parvenir à de tels succès, et même, de manière plus générale, pas beaucoup de sites « grand public », puisque nos lecteurs ne viennent pas « chez nous » par hasard, et que cela crée un lectorat ultra-ciblé, amateurs et professionnels du vin. Je passe aussi sur l’interactivité et l’audience procurées par mes autres éditions et quelque 200 sites et blogs, comme :
DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE, PRES DE 1,5 MILLION DE PERSONNES DIFFERENTES 
ET
UNIQUEMENT POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE (voir les chiffres officiels AWStats),
210.000 LECTEURS DIFFERENTS SONT VENUS SUR NOS 5 PRINCIPAUX SITES ET ONT VU PLUS DE 1,22 MILLION DE PAGES 


MILLESIMES

50.000 PERSONNES DIFFERENTES SONT VENUES SUR LE SITE DE MILLESIMES EN SEPTEMBRE !

ET ONT LU EN 1 MOIS PLUS DE 236.000 PAGES DES PROPRIETAIRES DU SITE…
De Janvier à Septembre 2012, cela donne plus de 278.000 VISITEURS DIFFERENTS : 2 très fortes périodes de fréquentation, la parution de MILLESIMES en Mars/Avril et celle des vendanges… en attendant les mois les plus forts de l’année (Octobre, Novembre et Décembre)

Mois Visiteurs différents Visites Pages Hits Bande passante
Jan 2012 22,958 30,206 84,647 3,336,278 31.31 Go
Fév 2012 19,071 25,467 66,368 2,781,149 25.14 Go
Mar 2012 28,011 36,469 123,325 3,357,765 34.96 Go
Avr 2012 52,952 64,303 141,357 3,589,506 41.61 Go
Mai 2012 41,025 50,535 115,476 2,995,408 33.73 Go
Juin 2012 33,188 42,576 108,650 2,489,596 28.09 Go
Juil 2012 30,172 42,135 161,245 2,398,419 28.45 Go
Aoû 2012 32,363 45,332 166,210 2,641,240 30.72 Go
Sep 2012 49,897 64,528 236,029 3,986,939 47.54 Go

 

 

 

 

 

 

 

 

GUIDE DES VINS
PRES DE 47.000 PERSONNES DIFFERENTES SONT VENUES SUR LE SITE DU GUIDE DES VINS EN SEPTEMBRE !

ET ONT LU EN 1 MOIS PLUS DE 160.000 PAGES DES PROPRIETAIRES DE L’ANNEE…
De Janvier à Septembre 2012, cela donne plus de 253.000 VISITEURS DIFFERENTS : les 2 périodes « phares » se confirment : Mars/Avril et la rentrée

Mois Visiteurs différents Visites Pages Hits Bande passante
Jan 2012 31,538 41,033 97,828 1,167,237 15.13 Go
Fév 2012 27,777 36,238 108,589 1,042,379 15.14 Go
Mar 2012 30,741 40,004 97,008 1,119,097 14.61 Go
Avr 2012 29,915 38,869 103,985 1,055,046 14.15 Go
Mai 2012 15,526 24,199 115,093 646,370 11.30 Go
Juin 2012 16,640 23,755 96,606 523,500 7.83 Go
Juil 2012 26,177 34,529 103,538 534,211 8.18 Go
Aoû 2012 30,712 41,294 145,692 703,338 12.20 Go
Sep 2012 46,638 62,829 161,185 1,010,225 13.72 Go

 

 

 

 

 

 

 

 

VINS DU SIECLE

PRES DE 30.000 PERSONNES DIFFERENTES SONT VENUES SUR LE SITE DES VINS DU SIECLE EN SEPTEMBRE !

ET ONT LU EN 1 MOIS PLUS DE 57.000 PAGES DU SITE…
De Janvier à Septembre 2012, cela donne plus de 193.000 VISITEURS DIFFERENTS : remarquez la très forte progression, on passe de 7.500 personnes en Janvier à 30.000 en Septembre

Mois Visiteurs différents Visites Pages Hits Bande passante
Jan 2012 7,495 9,065 17,534 672,279 4.08 Go
Fév 2012 6,501 8,070 13,532 574,866 3.61 Go
Mar 2012 22,247 26,074 48,350 1,063,846 5.30 Go
Avr 2012 37,380 43,028 80,312 1,508,053 6.57 Go
Mai 2012 27,946 32,580 61,412 1,114,014 5.28 Go
Juin 2012 21,759 25,550 45,598 881,035 4.34 Go
Juil 2012 19,353 22,949 37,595 782,533 4.01 Go
Aoû 2012 20,935 25,016 40,306 849,579 4.22 Go
Sep 2012 30,051 35,243 57,469 1,220,695 5.96 Go

 

 

 

 

 

 

 

 


IDEEVINS

PLUS DE 24.000 PERSONNES DIFFERENTES SONT VENUES SUR LE SITE DE IDEEVINS EN SEPTEMBRE !
ET SURTOUT ONT LU EN 1 MOIS PRES DE 542.000 PAGES DU SITE…, QUI RENVOIENT INSTINCTIVEMENT ET INTERACTIVEMENT A CELLES DU GUIDE, DE MILLESIMES ET DES VINSDUSIECLE, DONC A VOTRE PAGE…
De Janvier à Septembre 2012, cela donne plus de 221.000 VISITEURS DIFFERENTS : remarquez la très forte progression des pages vues, on passe de 342.000 personnes en Janvier à 542.000 en Septembre

Mois Visiteurs différents Visites Pages Hits Bande passante
Jan 2012 29,174 38,239 342,073 1,205,823 12.02 Go
Fév 2012 28,768 38,015 347,567 1,224,320 12.67 Go
Mar 2012 29,543 39,523 287,118 1,120,269 9.90 Go
Avr 2012 34,281 45,666 384,024 1,291,646 12.92 Go
Mai 2012 24,240 33,509 376,717 1,011,166 12.46 Go
Juin 2012 18,712 27,503 375,666 865,204 12.22 Go
Juil 2012 15,915 25,863 439,504 846,694 15.33 Go
Aoû 2012 16,901 26,452 444,012 878,520 15.11 Go
Sep 2012 24,081 34,628 542,418 1,177,610 18.27 Go

 

 

 

 

 

 

 

 

VINOVOX


PRES DE 59.000 PERSONNES DIFFERENTES SONT VENUES SUR LE SITE DE VINOVOX EN SEPTEMBRE !

ET ONT LU EN 1 MOIS PRES DE 178.000 PAGES DU SITE…
De Janvier à Septembre 2012, cela donne plus de 482.000 VISITEURS DIFFERENTS : remarquez la régularité extrêmement forte de la fréquentation

Mois Visiteurs différents Visites Pages Hits Bande passante
Jan 2012 65,989 84,363 194,162 322,219 1.35 Go
Fév 2012 62,674 80,253 188,815 311,758 1.27 Go
Mar 2012 64,578 82,643 187,380 255,577 1.11 Go
Avr 2012 70,377 88,132 198,660 273,114 1.22 Go
Mai 2012 48,014 63,647 142,210 204,701 978.93 Mo

 

 

 


 

 

 

 

* Guide des Vins 2013 : voici les vrais grands vins médocains, du plus grand au plus abordable !

 

Il y avait longtemps que je n’avais pas eu autant de coups de cœur dans cette presqu’île du Médoc. Bien sûr, les grandes figures maintiennent une identité forte, à Pauillac comme à Saint-Estèphe, à Saint-Julien comme à Margaux…

Mais on se rend compte que la grande tradition reprend des couleurs, notamment en Médoc et Haut-Médoc, délaissant les exagérations œnologiques qui masquaient la force des sols. Hélas, certains se flattent encore d’élever des cuvées très “spéciales”, atteignant des prix franchement inadmissibles, et il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins médocains, du plus grand des grands crus au plus modeste rapport qualité-prix.

VOIR LA QUALITE DES MILLESIMES : LA VINTAGE CODE

On ne fait du bon vin, et à fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices. Et des terroirs, ici, il y en a.

 

CLIQUEZ SUR LE NOM POUR ACCEDER GRATUITEMENT AUX COMMENTAIRES DE DEGUSTATION

 

16.jpgAPPELLATION MEDOC

Château BOIS CARRÉ
Château le BOURDIEU
Château des BROUSTERAS
Château DAVID
Château les GRAVES de LOIRAC
Château HOURBANON
Domaines LAPALU
Château LOIRAC
Château Les MARCEAUX
Château les MOINES
Château de PANIGON
Château SIGOGNAC
Château La TOUR de BY

94.jpgAPPELLATION HAUT-MEDOC

Château BEYZAC
Château de COUDOT
Château CROIX du TRALE
Château DOYAC
Château d’ESTEAU
Château FONTESTEAU
Château HANTEILLAN
Château HAUT BELLEVUE
Château HOURTIN-DUCASSE
Château de LAMARQUE
Château LAMOTHE-CISSAC
Château REYNATS
Château SAINT-AHON
Château le SOULEY-SAINTE-CROIX
Château TOUR-du-ROC

92.jpgAPPELLATION MARGAUX

Société Viticole Henri LURTON
Château DESMIRAIL
Château la GALIANE
Château PONTAC-LYNCH

 

1946.jpgAPPELLATION MOULIS

Château BRANAS GRAND POUJEAUX
Château MAUCAILLOU

13.jpgAPPELLATION LISTRAC

Château FOURCAS-DUPRÉ
Château FOURCAS HOSTEN

5.jpgAPPELLATION PAUILLAC

Château BATAILLEY
Château FONBADET
Château GRAND PUY LACOSTE
Château HAUT-BATAILLEY
Château MOUTON-ROTHSCHILD

961.jpgAPPELLATION SAINT-JULIEN

Château LANGOA-BARTON
Château LÉOVILLE-BARTON

6.jpgAPPELLATION SAINT-ESTEPHE

Château CALON-SÉGUR
Château CLAUZET
Château HAUT-MARBUZET
Château MONTROSE
Château PETIT BOCQ
Château la PEYRE
Château PLANTIER ROSE
Château LA ROSE BRANA
Château TRONQUOY-LALANDE

 

– Quel vin sur quel pot-au-feu ?

Pot-au-feu

Pot-au-feu en gelée

Pot-au-feu bressan

Pot-au-feu de pigeons

Pot-au-feu à la gardiane

Pot-au-feu de thon au beurre d’anchois

Pot-au-feu de lapin et travers de porc

Pot-au-feu de canard

Pot-au-feu de foie gras

Pot-au-feu de confit de canard

Pot-au-feu de la mer

– Quels vins sur votre rôti de porc ?

 

* Jambons, escargots, bières, truffes… achetez vos produits du terroir directement chez le producteur

Journal du Vin
Guide du Terroir

Authentic bières

Authentic Bières est un site de vente en ligne spécialisé dans les bières artisanales produites en micro-brasseries françaises. Produits fortement marqués par leur terroir et la passion de leur brasseur, les bières artisanales offrent un palette large d’arômes et de saveurs. AUTHENTIC BIERES, c’est aussi une gamme de bières BIO (certifiées issues de l’Agriculture Biologique) et de bières fabriquées à partir de produits BIO (malts, houblons…).
Email Details
BIPER ONA
Sachet 250 Gr Piment d’Espelette AOC 18€ Flacon 50 Gr Piment d’Espelette AOC 4.50 €
Email Details
Café d’Oc
Le Café d’Oc est une institution gourmande de Bazas et du sud Gironde. Torréfacteur artisanal de cafés fins, il est également un spécialiste du thé et des produits régionaux, qui servent à la confection de ses réputées compositions gourmandes. A côté de cette épicerie fine qui décline chocolats, nougats, caramels, gâteaux, huiles, sels ou épices, le Café d’Oc vous régalera également de ses crêpes salées et sucrées tout au long de la journée (établissement référencé dans le Guide du Routard, et Géo-Guide Gallimard). Le Café d’oc vous propose également tout au long de l’année des expositions photos, et un espace wifi gratuit pour vos connections Internet.
Email Details
Epicerie fine ALmyx
Spécialiste de la poutargue, nous la commercialisons sous vide, sous cire et râpée. Notre épicerie ALmyx vous propose également du safran, de l’huile d’argan alimentaire, des tapenades, des terrines, du miel, des confitures, des chocolats bio, du thé, etc.
Email Details
Escargot bio du Pays de Cornouaille (L’)
Goûtez-moi, je suis extra-tendre ! Délicat, savoureux et fondant, découvrez un escargot d’exception né, élevé et cuisiné à la ferme ! Sylvie Lamouric, hélicicultrice en Bretagne, vous propose ses escargots cuisinés prêts à déguster :
Email Details
la cambuse
La Cambuse est spécialisée depuis 15 ans dans la distribution de produits gastonomiques italiens, à destination des particuliers comme des professionnels.
Email Details
Le Mazagran
Le rendez-vous des spécialités gastronomiques bretonnes et françaises pour ravir les palais les plus délicats. Une gamme de 250 thés et tisanes.
Email Details
LES ESCARGOTS DE L »ENCLAVE
Producteur dans l »enclave des papes a Valréas je suis producteur d »escargots, de miel, de truffes. j »ai un gite a la ferme : www.gite-valreas.fr j »ai une boutique en ligne : www.les-produits-de-provence.com j »ai un restaurants a la ferme avec des menus escargots toute l »année et a basse de truffe en hivers. j »ai aussi un blog : lesescargotsdelenclave.over-blog.com
Email Details
Les Macarons de Boulay
macarons traditionnels dressés à la cuillère. Maison fondée en 1854. Rendus célèbres par le Général de Gaulle, qui en était friand, les macarons de Boulay sont expédiés dans le Monde entier. Ils ont représenté la Lorraine au salon « France » de Tokyo en avril 2010.
Email Details
Par Faim du Terroir
épicerie fine de produits du terroir originaire d’Auvergne et de Rhône Alpes
Email Details
Specialites catalanes
Spécialités Catalanes est un groupe de personnes animées par la même passion des Produits du terroir et plus spécialement en provenance du pays Catalan. Spécialités Catalanes vous propose une sélection de produits de grandes qualités à des prix très compétitif. Avec notre boutique nous espérons vous faire partager notre passion pour ces produits qui sentent bon le soleil et les bons terroirs. Tous nos produits sont scrupuleusement sélectionnés par notre équipe, après visite des producteurs, de leurs chais et analyse de leur méthode de travail.
Email Details
Truffes de Bourgogne (Tuber Uncinatum)
Truffes de Bourgogne fraîches en saison et produits dérivés de la truffe tout au long de l »année. Activité touristique  »Truffes et Château »
Email Details
Vallée des Lys
Nous faisons la promotion de produits hauts de gamme de nos terroirs : foie gras d’Oie et de Canard, truffe, jambons et salaisons d’exception, caviar d’Aquitaine, homard breton, terrines de la mer, huiles de noix et d’Olive. Nous animons un magazine intitulé « VDL Académie » (http://www.valleedeslys.com) dédié exclusivement à la présentation culturelle et gastronomique de nos terroirs; véritable tribune pour les producteurs locaux qui ont l’occasion d’y prendre la parole pour parler d’eux et de leurs produits. Sur notre boutique en ligne, nous offrons la possibilité d’acheter certains des produits présentés dans la magazine.
Email Details

– Les vignerons du Sud-Ouest qui valent le détour

Les vins retenus dans mon GUIDE 2013 sont racés comme nous les aimons, marqués par des terroirs spécifiques et des cépages appropriés. Des vins qui ont une réelle typicité où les cépages et les sols ont leur influence et une véritable présence historique. La complexité des terroirs et des climats est bien réelle dans la région, et prouve que l’on ne fait pas la même qualité, selon les aléas de la nature, au fin fond du Béarn ou dans le Lot.

VOICI LES MEILLEURS VIGNERONS DU SUD-OUEST

Cliquez sur l’appellation pour accéder GRATUITEMENT ET INTERACTIVEMENT aux vignerons et à leurs commentaires de dégustation du GUIDE

ALCOOLS
BERGERAC
BUZET
CAHORS
CÔTES DE GASCOGNE
FRONTON
GAILLAC
IGP SUD-OUEST
IROULÉGUY
JURANÇON
MADIRAN
MONBAZILLAC
PÉCHARMANT
SAUSSIGNAC

 

Ou vous pouvez chercher par région :

Alsace 
Beaujolais 
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura 
Savoie
Languedoc 
Provence-Corse
Sud-Ouest-Périgord
Val de Loire
Vallée du Rhône

Ou vous pouvez choisir de consulter l’index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

* Guide 2013 : dans le Rhône, les grands vins sont nombreux

Le plaisir est réel quand on débouche un bon nombre de bouteilles ici. Les vins qui nous intéressent, en effet, de Vienne en Avignon, ces rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons, bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix. On déguste aussi des blancs rares et savoureux, issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur. Petits rendements, terroirs exceptionnels, cépages spécifiques… Là viennent se rejoindre le terroir et la main de l’homme, qui font la différence.

Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

 

Classement Vallée du Rhône 
Tout savoir sur le vignoble

LE TOP VIGNERONS DE LA VALLEE DU RHONE

Cliquez sur l’appellation pour accéder GRATUITEMENT ET INTERACTIVEMENT aux vignerons retenus et aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS 2013

BEAUMES DE VENISE
CAIRANNE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CONDRIEU
CORNAS
COSTIÈRES-DE-NÎMES
CÔTE-RÔTIE
CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES
GIGONDAS
GRIGNAN-LES-ADHÉMAR
LIRAC
LUBERON
RASTEAU
SABLET
SAINT-JOSEPH
VACQUEYRAS
VENTOUX
VINSOBRES
VISAN

* Achetez vos vins au juste prix

À l’époque où certains prix ne correspondent plus à rien, il devient indispensable de “situer” le marché des vins vendus en France, région par région, appellation par appellation, afin de pouvoir visualiser immédiatement le prix des vins, et pouvoir se référer directement aux prix pratiqués chez les producteurs, où il est toujours conseillé d’acheter son vin directement. À noter que ces fourchettes de prix prennent en compte le marché de base de ces appellationsprix départ propriété, dans les millésimes récents, l’exception confirmant la règle, sans tenir compte de la marge des revendeurs et surtout, hélas, des restaurateurs (de 4 à 7, et beaucoup plus, parfois), chez lesquels il vaut mieux s’abstenir de passer commande. Trois choses sont à retenir :

– On se rend compte que dans des appellations très abordables (de 7 à 10 €), on trouve de tout, aussi bien des crus qui bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix que des vins d’une même appellation qui, faute d’image de marque (et de qualité) cohérente, peuvent passer du simple au double, les vins les moins chers n’étant pas les meilleurs “locomotives” de ces appellations(AlsaceBordeauxBourgogneLanguedocProvence…). Pour ceux-là, il semble urgent de régulariser le marché, en intervenant sur le plan qualitatif comme sur celui de l’image de marque, tant au niveau du négoce que de la propriété, voire de la grande distribution. Certains responsables actuels en ont conscience, d’autres non. Il est évident qu’un Corbières (ou Bordeaux) à moins de 4 € n’est pas comparable qualitativement à un excellent Corbières (ou Bordeaux) à 8 €. Il est tout aussi évident qu’un mauvais Bordeaux à 3 € ne vaut même pas son prix. Attention à des prixinexcusables atteints aussi bien par des appellations moyennes que dans les plus prestigieuses pour des micro-cuvées “fabriquées”.

– Certains prix sont surprenants (dans le bon sens). Des vins des “satellites” de Saint-Émilion, desGraves, des Côtes de Bordeaux, des Gigondas…, dans une fourchette de prix de 8 à 12 €, ce n’est pas bien cher. Il en va de même pour d’autres appellations (BourgueilCahorsMadiranChinon,Gaillac, Côtes-du-Rhône-Villages, Saumur-Champigny…), où les meilleurs vins sont souvent sous-payés (vous avez bien lu). Inversement, d’autres prix sont très surprenants et trop “élevés” (toutes proportions gardées) dans de nombreuses régions et/ou appellations (LanguedocBouzy,ProvenceTavel, “simples” AOC de Bourgogne, Médoc, Libournais…). Leur point commun : l’importance du tourisme dans leur région, et une clientèle qui, bien souvent, n’est pas réellement informée des équivalences de prix. L’exportation peut aussi expliquer l’exagération des prix. Bien sûr, dans chacune de ces régions citées, il existe des vins qui méritent largement leur prix : ils sont dans le Guide.

– Quelques très grands vins ne sont pas si chers que cela, tant en Bourgogne qu’à Bordeaux, dans le Rhône, ou en Vendanges Tardives (SauternesAlsaceLoireSud-Ouest), d’autant plus si l’on fait intervenir le facteur rareté (tout particulièrement en Bourgogne ou en Sauternais). S’offrir unMeursault Premier Cru pour 30 € (et plus), ou un très Grand Cru Classé de Bordeaux pour 50 €, c’est tout à fait compréhensible, à l’époque où d’autres vins à la mode parviennent à des prixprohibitifs. Il suffit de prendre en considération leur potentiel qualitatif dans le temps et leur grandehistoire vinicole pour s’en persuader. En fait, pour les très grands crus, au-dessus d’un prix“compréhensible” (100 €), il est difficile de parler “qualité-prix”, la mode (outrancière, parfois, notamment sur des micro-cuvées ou grâce à une note bienveillante) intervenant alors, et l’on entre aussi pour d’autres dans le domaine du luxe. Bien entendu, la renommée n’est pas obligatoirement synonyme de grande qualité, et certaines sont galvaudées. Et les vins changent selon leurs propriétaires : il faut toujours remettre en question l’évolution des crus en fonction du talent de l’homme qui les élève et de son aptitude à accéder au sommet de son appellation.


Cliquez pour voir le tableau en plus grand

 

* Saint-Emilion : du plus grand au plus abordable, voici ceux qui comptent


Château TROTTE VIEILLESAINT-ÉMILION Château TROTTE VIEILLE

Château TROTTE VIEILLE 

(SAINT-ÉMILION)
Philippe Castéja
86, cours Balguerie Stuttenberg
33082 Bordeaux
Téléphone :05 57 24 71 34
Télécopie : 05 57 87 60 30
Email : domaines@borie-manoux.fr
Site : www.borie-manoux.com

Château TROTTE VIEILLE Au sommet. On le comprend quand on débouche ce Saint-Émilion 1er GCC 2009, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, qui se révèle complexe au nez comme en bouche, dominé par les fruits macérés et l’humus, un vin ample et flatteur, de belle garde. Superbe 2008, tout en couleur et en matière, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé, de mûre et d’épices, chaleureux, de grande évolution. Savoureux 2007, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin typé. Remarquable 2006, avec des notes de cassis, de poivre et de sous-bois, aux tanins riches, d’un bon équilibre, qui allie une charpente réelle à un joli fondu aux papilles, de garde. Le 2005 est un bel exemple des grands vins de terroir (le sien se situe sur un rocher avec seulement 30 cm de terre), de couleurpourpre, racé, un beau vin concentré, au nez intense, tout en nuances aromatiques (fraise, cerise, myrtille), où dominent la réglisse et les épices, de bouche riche, un vin où toute la puissance de ce très grand millésime joue àplein, de garde. S’il en reste, il y a aussi ce superbe 2001, très typé, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle concentration en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample, de garde. – Château BATAILLEY À la tête des Deuxièmes Grands vins Classés. Batailley est un grand Pauillac classique, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 2% Petit Verdot, 3% Cabernetfranc, vignoble de 57 ha, sur sol de silice et de grave, âge moyen des vignes de 40 ans, fermentations 15 à 20 jours, élevage : 16 à 18 mois (55% de barriques neuves)… On le comprend aisément en débouchant ce Pauillac 2009, de teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, charnu comme il le faut, classique et savoureux, d’excellente bouche, d’évolution prometteuse. Très beau Pauillac 2008 qui mêle structure et velouté en bouche, élégant, avec de la matière, de bellecouleur soutenue, aux senteurs de fruits macérés et d’épices, un beau vin de garde. Le 2007, de robe pourpre intense, ample, complexe, est un vin très structuré, avec beaucoup de matière, une belle richesse d’arômes où dominent les épices, aux tanins riches et soyeux à la fois, d’une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits très mûrs. Le 2006 est un grand vin concentré, riche, de couleur grenat soutenu et intense, de très bonne structure, avec ce nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, très réussi, degarde. Le 2005, au charnu bien caractéristique, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, bien corsécomme il se doit, d’une belle palette aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices), un vin de garde.
Château BALESTARD la TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD la TONNELLE

Château BALESTARD la TONNELLE 

(SAINT-ÉMILION)
Jacques Capdemourlin

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 62 06
Télécopie : 05 57 74 59 34
Email : info@vignoblescapdemourlin.com
Site : www.vignoblescapdemourlin.com

Depuis plus de 400 ans, Saint-Emilion est le berceau de la famille. Jacques Capdemourlin, son fils Thierry à ses côtés, est passionné et infatigable, portant la bonne parole aux quatre coins du monde. Balestard était le nom d’un chanoine du chapitre de Saint-Emilion. Ce cruest très ancien et le poète François Villon, au XVe siècle vantait déjà les qualités du vin dans un poème figurant d’ailleurs sur son étiquette. Les 10,60 ha (70% Merlot, 25% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon) s’épanouissent sur un plateau rocheux, un terroirjouissant d’un excellent ensoleillement. Faites-vous plaisir avec leur GCC Château Balestard La Tonnelle 2009, très parfumé, bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, dense en bouche, biencharpenté, de garde, naturellement. Le 2008, corsé, aux tanins puissants et mûrs, réunit une belle structure à une grande expression aromatique avec ce goût légèrement fumé, de bouchesuave. Séduisant 2007, aux nuances de mûres et de grillé, un vin puissant et pourtant très rond, complet, aux tanins amples soyeux, dense et ferme à dominante de pruneau en finale, un vincoloré, de belle amplitude. Provenant d’un domaine de 14 ha de vignes, le Saint-Émilion GCC Cap de Mourlin 2009, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample, parfumé, persistant, très réussi. Le 2008, aux tanins riches, au nez de pruneau et d’humus, est tout en bouche, d’excellente garde. Le 2007, où la finesse s’allie à unvelouté persistant au palais, est charmeur, aux senteurs d’épices et de griotte, de couleurintense, consistant, avec des tanins savoureux, d’une belle concentration. Le Saint-ÉmilionGCC Petit Faurie de Soutard 2009, issu de 8 ha de vignes, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin harmonieux, aux tanins fermes, est riche en couleur, de bouche puissante mais très élégante. Le 2008, avec ces notes de mûre et de griotte, riche en couleur, allie finesse et structure, un vin aux tanins bien équilibrés. Excellent 2007, tout en bouche, au nez de prune, associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu, de belle robe soutenue, d’une jolie concentration, au nez puissant et subtil à la fois, aux connotations de truffe, fondu en bouche.

 


Château CADET-BON

Château CADET-BON 

(SAINT-ÉMILION)
Guy Richard

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 20
Télécopie : 05 57 24 66 41
Email : chateau.cadet.bon@orange.fr
Site : www.cadet-bon.com

Domaine de 4,65 ha (80% Merlot, 20% Cabernet franc). Des travaux ont été entrepris à la vigne, drainage, abandon du désherbage, apport de compost organique et travail du sol en profondeur, le mode de conduite du vignoble a été revu, travail méticuleux d’ébourgeonnage, éclaircissage, taille adaptée pour un rendement plus qualitatif… Très beau Saint-Émilion GCC 2009, un vin puissant, aux tanins fermes et bien équilibrés, qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Le 2008, d’une robe d’un rouge rubis intense, est velouté au palais, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie, un vin qui devrait tenir toutes ses promesses. Le 2007, très équilibré, riche, gras et complexe, ample au nez comme en bouche, aux taninsfondus, est chaleureux, riche en couleur comme en matière, très aromatique (fruits mûrs, sous-bois, truffe).

ACCEDEZ A L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES VINS / C’EST GRATUIT !!!!!


Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

Château CANTENAC 

(SAINT-ÉMILION)
Nicole Roskam-Brunot

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 22
Télécopie : 05 57 25 19 15
Email : contact@chateau-cantenac.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
Site : www.chateau-cantenac.fr

Au sommet avec ce Saint-Émilion GC 2009, de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, bien charpenté, aux tanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche, vraiment réussi. Le 2008 poursuit son évolution, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubisfoncé, un vin ample et épicé en bouche. Un vin de garde. “ C’est une année de petite récolte, précise Frans Roskam. Beaucoup de producteurs ont réalisé la moitié de leur production normale. À l’image de 2007, c’est un millésime qui devrait donner de bonnes surprises pour lesvins issus de vignobles où tous les soins sont donnés à la vigne. Les vins en l’état semblent riches et puissants, avec beaucoup de fruit. Des éléments encourageants pour l’avenir.” La Sélection Madame 2008 (95% Merlot 5% Cabernet franc), de couleur pourpre, est un vin élégant, tout en bouche, avec des notes de mûre, un vin charmeur, d’une très belle finale. Le Château Cantenac 2007 est de belle maturité, fruité en bouche avec de la complexité, de la puissance et une grande finesse. Un millésime très surprenant et très séduisant à la fois avec ces notes de fruitsnoirs et d’épices. Le vin est velouté, riche, puissant mais fin à la fois. Le Sélection Madame 2007, plus sur le Merlot, avec son bouquetde fruits rouges et noirs, le vin est très soyeux, très charmeur. Le 2006 fut primé au Mondial de Bruxelles.- Château MOULIN DE GRENET : Classé 1er Grand Vin. Remarquable Lussac-Saint-Émilion Château Moulin de Grenet 2009, ferme, riche, coloré etbouqueté, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale. Le 2008 est très représentatif de ce millésime classique, associe structure et rondeur, gras, de bouche puissante, de robe grenat intense, aux nuances de fruits rouges avec des notes grillées. Excellent 2007, qui sent bon les sous-bois et le pruneau, de bouche ample.

Château DARIUS

Château DARIUS 

(SAINT-ÉMILION)
GFA Des Pommier Michel et Odette Pommier

33330 Saint-Laurent-des-Combes
Téléphone :05 56 61 31 56
Télécopie : 05 56 61 33 52
Email : vignoblespommier@orange.fr

Beau Saint-Émilion GC Darius 2009, un vin parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré. Excellent 2007, de bouche savoureuse mais puissante, au nez à dominante de fruits cuits, à ouvrir sur une cuisine très légèrement épicée. Le 2006, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche fondue, tout en charme, un vin riche et coloré, d’excellente évolution. Le 2005, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, épices), associant puissance et finesse, un vin riche et charnu comme on les aime, de garde. Le 2004 est une jolie réussite, un vin bien charpenté, de robe soutenue, ample, au nez légèrement épicé, aux tanins fondus, un vin qui se goûte très bien. Si vous en trouvez, le 2002, redégusté cette année, est excellent, riche, tout en nuances aromatiquesferme et soyeux, avec une bouche bien savoureuse et persistante, aux notes réglissées.

Château Le DESTRIER

Château Le DESTRIER 

(SAINT-ÉMILION)
earl Cheminade Olivier
Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d’Armens
Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Télécopie : 05 57 47 13 82
Email : contact@vignobles-cheminade.com
Site : www.vignobles-cheminade.com

Depuis plus de quatre générations, les Vignobles Cheminade œuvrent à Saint-Pey-d’Armens. Une réussite avec le Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2009, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), au bouquet subtil et intense, aux senteurs de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, de teinte brillante, corsé, fin et charnu à la fois, un vin tout en harmonie. Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2009, de belle robe, alliant une ampleur tannique à une rondeur en bouche persistante, parfumé, d’une très jolie finale avec des notes d’épices et de fraise des bois bien mûres, de garde comme le 2008. Goûtez le Bordeaux rouge Château Les Chênes2009, tout à fait réussi, avec une attaque franche, un vin droit et ferme, avec de la souplesse et du caractère, des arômes persistants et très frais de fruits rouges.

Château de FERRAND

Château de FERRAND 

(SAINT-ÉMILION)
Directeur : Thomas Guibert
A Saint-Hippolyte
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 47 11
Télécopie : 05 57 24 69 08
Email : info@chateaudeferrand.com
Site : www.chateaudeferrand.com

Situé sur le plateau de Saint-Hippolyte et construit sous Louis XIV, le Château fût acheté par le Baron Bich en 1978. Aujourd’hui propriété de ses enfants, le domaine s’étend sur 42 ha d’un seul tenant sur le plateau de Saint-Hippolyte dont 30 ha de vignoble d’une moyenne d’âge de 30 ans. Majoritairement planté en Merlot (75%), en Cabernet franc (15%) et Cabernet-Sauvignon (10%), le vignoble, cultivé en agriculture raisonnée, s’épanouit sur un sous-solcalcaire et un sol constitué d’argiles profondes. Ceci explique ce très beau Saint-Émilion GC 2009, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec destanins bien enrobés, un vin riche et généreux, à prévoir sur un plat épicé, mais encore bienjeune. Le 2008 est un vin avec beaucoup de structure, est très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, vraiment réussi et prometteur. Le 2007, de couleur rubis soutenu, est corsé, aux tanins mûrs, d’une belle persistance, de bouche fondue et parfumée, intense, au nez complexe. Le 2006 dégage une belle harmonie entre rondeur et charpente, un vin corsé et typé, très parfumé (humus, griotte, mûre), aux tanins denses et savoureux, alliant souplesse et structure, d’excellente évolution.

Château FONROQUE

Château FONROQUE 

(SAINT-ÉMILION)
Direction : Alain Moueix

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 60 02
Télécopie : 05 57 24 74 59
Email : info@chateaufonroque.com
Site : www.chateaufonroque.com

Le Château est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrière grands-parents d’Alain Moueix, exploitant de cette jolie propriété viticole. En 2005, une progression logique de toutes les démarches entreprises par Alain Moueix et son équipe, amène l’ensemble du vignoble à la biodynamie (mise en place progressivement depuis 2002). Vous apprécierez comme nous ce Saint-Émilion GCC 2009 (88% Merlot et 12%Cabernet francvin issu de raisins en conversion vers l’agriculture biologique), charnu comme on les aime, gras, bien charpenté, un vin avec des nuances de prune et de violette, au nez ample, suave et puissant, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante en bouche. Le 2008 est charnu et concentré, un vin riche en bouquet comme en matière, auxtanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, degarde. Le 2007, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse, très réussi. Le 2006, typé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, est un grand vin puissant et toujours dominé par l’élégance, avec des senteurs de groseille et de fumé, de très bonne garde.

Château la GRÂCE DIEU LES MENUTSSAINT-ÉMILION Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS

Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS

(SAINT-ÉMILION)
Vignobles Pilotte-Audier earl

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 73 10
Télécopie : 05 57 74 40 44
Email : chateau@lagracedieulesmenuts.com
Site : www.lagracedieulesmenuts.com

Propriété familiale depuis 6 générations, qui s’étend sur 16 ha entre les croupes graveleuses de Pomerol et le plateau calcaire de Saint-Émilion. Le vignoble est composé à 70% de Merlot, 25% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon, avec des parcelles plus que cinquantenaires. “Nous adaptons les techniques culturales à chaque parcelle, nous précise Odile Audier, afin de produire des raisins représentatifs d’un cep devigne dans un contexte donné en respectant un environnement et un objectif qualité. C’est pourquoi notre vin est l’expression d’une mosaïque de terroir : certains terroirs apportant structure et matière et d’autres rondeur, finesse et velouté. Les raisins sont cueillis manuellement et triés délicatement par une équipe de vendangeurs fidèles avant la merveilleuse alchimie de la vinification où se conjuguent tradition et évolution. Nos techniques de vinifications’adaptent à la typicité du millésime afin d’en préserver l’authenticité. Les vins sont élevés en barriques de chêne français durant environ 12 mois.” Le Saint-Émilion GC 2009, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, decannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, est un vin qui mérite un peu de patience. Beau 2008, mêlant ce grascaractéristique à des notes finement boisées, un vin d’une jolie concentration, ample et épicé en finale. Le 2007, de couleur profonde et fraîche, au nez fruité, aux accents de cassis et de bigarreau, est de bouche opulente, au boisé fin avec des tanins fondus. Même propriétaire que le Château Haut-Troquart La Grâce-Dieu.

Château GRAND CORBIN-DESPAGNE

Château GRAND CORBIN-DESPAGNE 

(SAINT-ÉMILION)
François Despagne

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 08 38
Télécopie : 05 57 51 29 18
Email : f-despagne@grand-corbin-despagne.com
Site : www.grand-corbin-despagne.com

Le nom Despagne est attaché à la terre saint-émilionnaise depuis plus d’un demi-millénaire (1665), la propriété appartient à la famille Despagne depuis 1812, la 7e génération a pris la direction en 1996 de ce vignoble de 26 ha situé sur une nappe sableuse (sables sur argiles, argilo-sableux). Excellent Saint-Émilion GCC 2009, corsé, bien typé, à la fois charnu et rond, tout en arômes, bien ample au palais, de couleur intense, avec des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le 2008, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois, d’épices et de cuir, puissant et savoureux, est un vin de belle charpente, qu’il faut laisser se fondre. Le 2007, d’une belle robe pourpre, aux notes de fruits (mûre, prune) et d’humus, épicé comme il se doit, est soyeux en bouche.

Château La GRAVE FIGEAC

Château La GRAVE FIGEAC 

(SAINT-ÉMILION)
Famille Clauzel
1, Cheval Blanc Ouest
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 11 74
Télécopie : 05 57 74 17 18
Email : contact@chateau-lagravefigeac.com
Site : www.chateau-lagravefigeac.com

Un vignoble de 6,7 ha. Coup de cœur pour ce Saint-Émilion GC 2009, provenant de vignes de 35 à 40 ans (en reconversion Bio), un vin de couleur intense, son bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, un vin généreux et souple, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique. Le 2008 dégage des arômes de fruits des bois, un vin ample, d’un remarquable équilibre, avec de la matière, de garde, naturellement. Le 2007, de couleur rubis soutenu, un vin typé, est très équilibré, bien bouqueté, aux tanins soyeux, au nez complexe dominé par la violette, la prune et la cannelle. Le 2006 est très parfumé (humus, griotte mûre), aux nuances de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, et commence à s’apprécier particulièrement bien.

Château GROS CAILLOUSAINT-ÉMILION Château GROS CAILLOU

Château GROS CAILLOU 

(SAINT-ÉMILION)
Scea Vignobles Dupuy

33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
Télécopie : 05 57 74 40 98
Email : vignobles.dupuy@orange.fr
Site : www.chateau-gros-caillou.com

Domaine de 13 ha. C’est la 4e génération sur la propriété qui élève ce Saint-Émilion GC 2009 (95%Merlot), aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, d’excellente évolution. Le 2008, d’un beau rouge profond, est dense, riche en arômes comme en charpente, aux tanins fins, un vin qui associe structure et distinction. Excellent 2007, au bouquet subtil et intense à la fois, aux connotations de sous-bois et de cassis mûr, de bouche fondue, aux tanins enveloppés. L’Excellence du Château Gros Caillou 2009 (100% Merlot, 25 hl/ha, élevé 12 mois en barriques neuves), au nez complexe où dominent les fruits cuits et la vanille, harmonieuxgras, opulent, d’excellente évolution. Goûtez encore le Saint-Émilion Château Moulin de Cantelaube 2009 (85% Merlot et 15% Cabernet franc), pas d’élevage en barriques, decouleur rubis, de bouche classique, de charpente soutenue, ferme et persistant, riche et parfumé, avec ses tanins ronds et mûrs.

Château GUADETSAINT-ÉMILION Château GUADET

Château GUADET 

(SAINT-ÉMILION)
Guy Petrus Lignac

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 40 04
Télécopie : 05 57 24 63 50
Email : chateauguadet@orange.fr
Site : www.chateau-guadet-saintemilion.fr

Au sommet. Le domaine Saint-Julien était la propriété de M. Guadet. Il fut acquis en mars 1844 par l’arrière-grand-père de Robert Lignac. Les vignes, aux portes de la ville haute sur le plateau, jouissent d’une excellente exposition. “J’ai repris la propriété à la suite de mon père, nous dit Guy-Petrus Lignac, et j’ai voulu donner un nouvel élan au château. J’ai fait appel aux services de Stéphane Derenoncourt, car, nous avons une même vision du vignoble. Les terroirs calcaires, avec une belle exposition au sud et une pente douce sont autant d’atouts pour faire un grand vin, mettant en avant notre minéralité, une pure expression des terroirs calcaires qui donnera au vin desarômes plus floraux. L’outil de travail a été révisé : des vendanges à la cagette, l’absence de foulage, une cinétique de fermentation plus longue, des fûts neufs, vont permettre de créer unvin plus complexe, avec davantage de gras, d’enrobé. Enfin, Guadet Saint-Julien devient Guadet tout court. Le terme de Saint-Julien associé au Saint-Émilion pouvait troubler les consommateurs.” Vous aimerez ce Saint-Émilion GCC 2009, dense, où se mêlent la mûre, la groseille et l’humus, aux tanins soyeuxcharnu, savoureux et charpenté, encore fermé, un vinpourlequel un peu de patience devrait dévoiler tout son potentiel. Remarquable 2008, corsé, aux tanins fermes, au nez dominé par des nuances de cerise noire et de cuir, qui mêle rondeur et structure, avec une touche légèrement épicée, un vin qui demande à être attendu quelque temps. Le 2007 est un vin qui allie puissance et souplesse, qui sent le pruneau, très parfumé en bouche, où dominent la mûre et la vanille, tout en complexité aromatique, vraiment très réussi, de belle couleur. Le 2006, fin et délicat, avec desarômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, est bien charpenté et équilibré, très distingué, très fin, de belle évolution. Le 2005, de couleur intense et profonde, ample et parfumé, aux connotations de cassis, de poivre et d’humus, est un grand vin charnu, qui poursuit sa très bonne évolution.

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE 

(SAINT-ÉMILION)
Sylvie Courreaud-Fompérier
La Gaffelière
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 46 92
Télécopie : 05 57 74 49 16
Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr

Vignoble sur sol et sous-sol argilo-calcaires (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10%Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour dessols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques…). Voilà un savoureux Saint-ÉmilionGC 2009, corsé, de belle robe soutenue, ample et distingué, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des senteurs de violette, groseille et d’épices bien caractéristiques que l’on retrouve en bouche, un vin structuré, charmeur de très bonne évolution. Excellent 2008, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, allie finesse et structure, ample et persistant, un vin classique de ce millésime, de très bonne garde. Le 2007 est un vin très élégant, soyeux et parfumé, bien épicé, avec des notes de groseille et de cuir, et des taninsbien enrobés, de robe grenat, mariant rondeur et structure.

Clos LABARDE

Clos LABARDE 

(SAINT-ÉMILION)
Nicolas Bailly
Bergat
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 39
Télécopie : 05 57 74 40 26
Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : on pratique le labour et on n’utilise pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes sont triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année. Savoureux Saint-Émilion GC 2009, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre, vraiment réussi, très prometteur. Le 2008, de belle robe pourpre, dégage un nezsubtil avec ces connotations de cassis mûr et de truffe, un vin fondu mais riche au palais, tout en charpente. Tout en charme, le 2007, long en bouche, au nez légèrement épicé, est un vinavec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices, parfait sur un confit de porc, par exemple. Le 2006 allie une finesse tannique à une rondeur persistante, un vin chaleureux etcorsé, exhalant au palais des notes de baies sauvages, de très bonne évolution.

Château LAROQUESAINT-ÉMILION Château LAROQUE

Château LAROQUE 

(SAINT-ÉMILION)
Direction : Bruno Sainson
Saint-Christophe-des-Bardes
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 77 28
Télécopie : 05 57 24 63 65
Email : contact@chateau-laroque.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaularoque
Site : www.chateau-laroque.com

Classé Premier Grand Vin. Depuis plus de quarante ans le Château appartient à la famille Beaumartin. Cette superbe demeure féodale du XIIe reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de « Petit Versailles ». C’est le plus grand domaine de l’appellation, 67 ha d’un seul tenat, parmi lesquels seuls 27 ha des meilleures parcelles et des plus vieilles vignes sont consacrées à ce cru. Superbe Saint-Émilion GCC 2009, de robe brillante, aux notes deframboise et de cerise, ample et gras, où s’entremêlent harmonieusement en finale les épices et la mûre, qui mêle structure et onctuosité, de bouche complexe, de garde. Le 2008, d’une très grande typicité, riche, est également bien marqué par son terroir, parfumé, aux notes complexes où dominent les épices, la violette et la mûre, encore bien jeune, naturellement. Le 2007, à la fois fin et corsé, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de mûre, de violette et d’épices, développe des tanins veloutés, un Vin complet, vraiment charmeur. Puissant 2006, de bouche ample et corsée, un Vin gras et typé, aux tanins bien présents et fondus à la fois, unmillésime très équilibré où se mêlent des senteurs de mûre, de moka et de cannelle en finale. Le 2005, aux arômes caractéristiques d’épices (cannelle, poivre rose) et de griotte bien mûre, très charnu, de couleur grenat, dense au palais, concentré, un Vin gras et persistant, avec un beau volume en finale, de garde, bien sûr. Très beau 2004, riche en couleurcorsécharpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir, rond et charpenté, un Vin encore bien jeune, de très belle garde. Le 2003 est remarquable, de bouche étoffée, alliant ce gras caractéristique de l’appellation à des notes finement épicées, un Vin puissant, de très bonne garde. Le 2002, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, qui dégage un nezdense où prédominent le cassis et les sous-bois, aux tanins puissants et soyeux à la fois, commence à s’ouvrir. Superbe 2001, dense,gras, associant puissance et distinction, d’une grande finesse, où dominent les fruits cuits et les épices, intense au nez comme en bouche avec des nuances de cerise et de truffe, très représentatif de ce beau millésime. Le 2000, est charnu, aux notes de groseille surmûrie, de vanille et d’humus typiques. Le 1999, tout en bouche, avec cette belle robe aux légers reflets pourpres, un nez profond defruits rouges et noirs mûrs avec des notes épicées, est un Vin plein de finesse à la matière tendre, idéal sur un rôti de boeuf. Très beau rapport qualité-prix-typicité.

Château MANGOT

Château MANGOT 

(SAINT-ÉMILION)
Anne-Marie et Jean-Guy Todeschini
Saint-Étienne-de-Lisse
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 40 18 23
Télécopie : 05 57 56 43 97
Email : todeschini@chateaumangot.fr
Site : www.chateaumangot.fr

On se fait plaisir avec leur Saint-Émilion GC 2009, de belle robe pourpre, au nez intense et subtil à la fois, très bien équilibré, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant. Le 2008 est dense, un vin coloré, avec ce nez très caractéristique de pruneau et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents. Le 2007, au nez de petite cerise noire mûre et d’humus, est velouté, de belle charpente, ample et corsé en bouche, tout en nuances aromatiques au palais (cassis, épices), de très bonne évolution. Lacuvée Quintessence 2009, encore fermée, à la robe rubis intense, avec ce nez de petits fruits rouges macérés (cassis, griotte…), de bouche épicée, mêle charpente et volume, un vin fin et charnu à la fois, d’une belle finale.

Château la MARZELLE

Château la MARZELLE 

(SAINT-ÉMILION)
Gérant : Philippe Genevey

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 10 55
Télécopie : 05 57 55 10 56
Email : info@lamarzelle.com
Site : www.lamarzelle.com

La Marzelle, étend ses 13 ha de Merlot (80%) de Cabernet franc (13%) et de Cabernet-Sauvignon (7%) sur un superbe terroir de graves, de sables et d’argiles. “Au chai, nous précise Philippe Genevey, nous adaptons chaque année, les techniques de vinification selon la typicité du millésime. Pour exprimer le terroir au travers des vins. Cette richesse de travail engendre des vins vrais, honnêtes, qui ne subissent pas l’effet d’une mode. Les faibles volumes en fermentation (80 hl environ), ne produisent naturellement que peu de chaleur. Les fermentations sont donc douces et longues et accroissent la complexité aromatique. L’adaptation de techniques physiques appropriées (macération, cuve Inox, pigeage, maîtrise des températures) permet une recherche de la meilleure expression de notre terroir sans utilisation d’enzymes, de tanins ajoutés voire de levures sélectionnées…” On est bien au sommet avec ce Saint-Émilion GCC 2009, de couleur rouge sombre, fin et délicat, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, bien charpenté et équilibré, très distingué. Le 2008, de robe pourpre, intense, aux tanins amples, à la fois riche etsouple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, de belle évolution. Le 2007, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, tout en complexité aromatique, aux tanins ronds mais présents, est une très belle réussite dans ce millésime délicat. Superbe 2006, d’un grand charme, puissant, structuré, très élégant, tout en finesse aromatique, de robe soutenue, aux tanins riches et bien équilibrés, aunez intense de cerise, de fraise et d’épices, onctueux et persistant. Très beau 2005, puissant et complexe, très séduisant avec ces notes de framboise et de griotte très mûres, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges, de bonne charpente, ample et charnu, dominé par des nuances en bouche de groseille et d’épices, un vin qu’il faut laisser se faire. Le 2004, vraiment exceptionnel, d’une belle robe pourpre et limpide, au nez de fruits noirs, de réglisse, est un vin long, rond, pleingénéreux et très fin.

Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

Château MAUVINON 

(SAINT-ÉMILION)
Famille Tribaudeau
Saint-Sulpice-de-Faleyrens
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 64 79
Télécopie : 05 57 74 44 96
Email : chateaumauvinon@orange.fr
Site : www.chateau-mauvinon.com

Coup de cœur pour leur Saint-Émilion GC 2009, aux nuances de griotte et de réglisse, charpenté, tout en bouche, aux tanins riches, de robe rubis profond, généreux, un vin typé, persistant au nezcomme au palais, de belle évolution. Le 2008 est très structuré, un vin ample et persistant où toutes les caractéristiques de cemillésime classique sont présentes, aux arômes de mûre et de noix de muscade, de bouche souple, dense, avec des tanins mûrs, d’une belle longueur. Le 2007, légèrement épicé comme il se doit, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, aux senteurs délicates où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin qui associe charme et souplesse, généreux et de très bonne garde. Il y a aussi cette cuvée Gabriel Lauzat 2009, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, riche et fondue, un vin parfait sur un confit de canard. Le 2008, très classique et puissant, dégage des arômesde fruits rouges intenses.

Clos des MENUTS  Famille RivièreSAINT-ÉMILION Clos des MENUTS  Famille Rivière

Clos des MENUTS Famille Rivière 

(SAINT-ÉMILION)
Philippe Rivière
Rue de l’Abbé-Bergey
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 59 59
Télécopie : 05 57 55 59 51
Email : mriviere@riviere-stemilion.com
Site : www.maisonriviere.fr/

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Sympathique et passionné, Philippe Rivière s’attache à élever des Vins qui restent dans un excellent rapport qualité-prix-typicité. Sa propriété s’étend sur 25 ha. Le sol, en partie argilo-calcaire et principalement argilo-sableux à sous-sol d’alios avec crasse de fer, permet un excellent drainage (75% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Fidèle à lui-même, ce Saint-Émilion GC 2009, parfumé, persistant, associe finesse et richesse aromatique, de bouche suave et veloutée, d’excellente évolution. Remarquable 2008, structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un joli vin long en bouche, très classique, d’excellente évolution. Le 2007, très parfumé, bien typé, fort bien élevé, marie couleur et matière, un vin au nez expressif à dominante de pruneau et d’humus, aux tanins moelleuxferme et charmeur. Le 2006 commence à se goûter très bien, de couleur intense et sombre, avec des arômes puissants et subtils où s’entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, un vin de bouche complexe, rondecharnue et bien structurée, d’une longue finale. – Château HAUT-PIQUAT Un excellent Lussac-Saint-Émilion 2009, de robe pourpre soutenu, intense,harmonieux, aux connotations fruitées (griotte, cassis) et épicées, savoureux et typé, aux nuances de mûre et d’humus en finale, de très bonne garde. Le 2008, de couleur profonde, est bien charnu, aux saveurs de pruneau, alliant charpente et rondeur, un vin qu’il faut attendre un peu. Goûtez aussi le Graves Château de Callac rouge 2009, régulièrement réussi comme le Lalande-de-PomerolChâteau Moulin de Lavaud et le Montagne-Saint-Émilion Château de Beaulieu.

Château ORISSE du CASSE

Château ORISSE du CASSE 

(SAINT-ÉMILION)
Danielle Dubois
Saint-Sulpice-de-Faleyrens
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 72 75
Télécopie : 05 40 54 08 01
Email : dubricru@terroirsenliberte.com
Site : www.terroirsenliberte.com

Beau Saint-Émilion GC 2009, encore très jeune, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, bien corsé. Le 2008 poursuit son évolution, au nez expressif de vanille et fruits mûrs, légèrement épicé, avec des tanins fins et bien fondus. Le 2007 est tout en nuances d’arômes (violette, groseille mûre…), aux tanins soyeux, un vin complexe et harmonieux, avec des nuances de cassis et d’épices en finale, de bouche fondue. Tout en bouche, le 2006, charpenté et harmonieux, est bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, qui associe puissance et distinction, aux tanins denses, gras, d’une très jolie persistance. Le 2005, charnu, riche, au nez épicé, allie une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche, un vin avec beaucoup de structure, riche en couleur comme en arômes, avec ces senteurs de fruits noirs bien mûrs (groseille, prune) et d’épices en finale. Goûtez aussi Le P du Roy 1999, une cuvée spéciale, avec des notes de fumé et d’épices, aux tanins souples mais puissants, un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche. Il y a aussi ce Côtes-de-Castillon Arthus 2006, à la tête de son appellation (voir le Classement des Côtes).

Ets OUZOULIAS SASSAINT-ÉMILION Ets OUZOULIAS SAS

Ets OUZOULIAS SAS 

(SAINT-ÉMILION)
Claire Ouzoulias
17, rue du Colonel Picot – BP 93
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 07 55
Télécopie : 05 57 25 18 27
Email : ets.ouzoulias@wanadoo.fr
Site : www.ouzoulias-vins.com

Ici, on élève des vins en respectant la grande tradition libournaise, sans esbroufe ni manipulations œnologiques. Le Saint-Émilion GC Château Franc-Pourret 2009 (agriculture biologique certifié Ecocert), de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé, typé, un beau vin qui convient particulièrement aux plats épicés. Le Saint-Émilion Bio Clos Chante l’Alouette 2009, au nez puissant et subtil à la fois, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, est fondu en bouche et prometteur. Goûtez le Loupiac L’Or de Calydon 2009, bien structuré en bouche, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, de menthe, de miel, d’une belle persistance. Joli Graves blancOdyssée 2010, à dominante de fruits frais, un vin qui allie vivacité et souplesse, d’une finale franche et souple. Il y a encore ce Graves rouge l’Oisellerie 2009, très classique, de belle robegrenat, de très bonne base tanniquegras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par lecassis et la prune. Il y a encore le Canon-Fronsac Beauversan 2009, très aromatique, avec ces notes subtiles de griotte et deframboise, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche. et ce Saint-Estèphe Vieux Cailloux 2009. Le Saint-Julien L’Inattendu 2006 est riche et soyeux à la fois, avec une bouche parfumée et bien persistante (violette, pruneau), un vin trèséquilibré, coloré, de très bonne évolution. Goûtez leur Côtes-de-Castillon 2005 cuvée 120, créée pour fêter les 120 ans d’existence des Éts Ouzoulias, dense, très bien charpenté, aux nuances de fruits mûrs, fondu mais intense au palais. Deux magnifiques chambres d’hôtes tenues par Catherine Ouzoulias au Château Franc-Pourret vous offriront détente et bien être au cœur du vignoble.

Château de PASQUETTE

Château de PASQUETTE 

(SAINT-ÉMILION)
Laurence et Marc Vincent
Lieu dit Pasquette
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :06 87 03 37 26
Email : chateaudepasquette@hotmail.fr

Les propriétaires du Château de la Paleine à Saumur (voir Loire) sont tombés sous le charme du Châteaude Pasquette, déjà mentionné en 1762 sur la carte de Belleyme. Le vignoble situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, bénéficie d’un ensoleillement idéal. Une superficie de 3 ha, de terres légères sur fondargileux, donne de faibles rendements. “Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, nous raconte MarcVincent, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon). J’ai l’intention d’ailleurs de diminuer les plants de Cabernets-Sauvignons au profit du Merlot. Nous avons effectué notre première vendange en 2010 et le vin est vraiment superbe. Nous sommes en conversion Bio, tout comme au Domaine de la Paleine, où nous entamons avec succès notre quatrième année de conversion. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable, environ 15 €. Je souhaite qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter. Le 2011 est un millésime gâté par lanature, les raisins étaient superbes notre tri optique nous a permis véritablement de sélectionner le meilleur. Le résultat est formidable, le vin est charnuvelouté, avec de la concentration, beaucoup de soyeux, très rond, le Merlot s’est formidablement exprimé. C’est un vin qui, carafé, peut être rapidement mis sur les tables, agréable aussi dans sa jeunesse, mais aussi un vin de garde, il en a le potentiel (10 ans) !” Pour l’instant, il y a ce beau Saint-Émilion GC 2010, gras, mêlant puissance et distinction, charnu mais fin, subtile alliance des fruits cuits et d’épices, de très jolie bouche avec des nuances de cerise et de truffe.

Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

Château PIGANEAU 

(SAINT-ÉMILION)
Jean-Baptiste et Vincent Brunot
1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 09 99
Télécopie : 05 57 55 09 95
Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
Site : www.vignobles-brunot.fr

Toujours au sommet, grâce à un formidable rapport qualité-prix-plaisir. “Nous privilégions le fruit et réduisons l’apport de bois neuf, nous explique Jean-Baptiste Brunot. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, cela permet d’éviter l’oxydation et un goût de boisétrop dominant. On obtient des vins plus veloutés, plusfruités, plus séduisants, avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, c’est grâce à cela que nos vins ne sont pas trop tanniques. “Le 2009 est un millésime de garde, aux arômes de fruits noirs qui bénéficiera d’un élevage plus long en barriques. Le 2008 est plus souple, on a préféré écourter le vieillissement en barriques pour que le vin garde tout son fruité, ses arômes de fruits rouges, sa rondeur. Un vin plus facile à boire, très agréable dès maintenant. Le 2007 est un joli vin de garde d’une belle puissance. Après quelques années debouteilles, les vins sont plus souples, c’est un très beau millésime, équilibré, structuré aux taninsfondus, à la finale persistante.” Leur Saint-Émilion GC 2009 (6 ha, d’un terroir gravelo-sableux (83% de Merlot et 17% de Cabernet francterroir gravelo-sableux), est vraiment remarquable, structuré, élégant, avec des taninsveloutés, qui allie distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, ample et persistant en bouche, un vin très prometteur. Superbe 2008, aux tanins amples, charpenté, un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseille, poivre…), tout en persistance, de garde. Savoureux 2007, avec ce nez puissant et délicat à la fois, un vin d’une grande harmonie en bouche, avec beaucoup de fruit, riche et fin, bien typé, de belle robe profonde, aux arômes persistants de petitsfruits rouges mûrs avec des notes d’épices. Très beau 2006, médailles d’Argent à Paris et de Bronze à Bourg, de robe pourprecorsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances de cassis et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et d’une belle longueur en bouche. Superbe 2005, de couleur très foncée, aux nuances de griotte et de framboise, un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde. Savoureux 2004, de très bonne charpente, au nez où s’entremêlent des notes de fruits rouges bien mûrs et de sous-bois, bien corsé, un vin qui commence à s’apprécier, d’une belle longueur. Superbe rapport qualité-prix-plaisir. Château LE GRAVILLOT Une réussite avec leur Lalande-de-Pomerol 2009, aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé comme il se doit, corsé, ferme, qui associe distinction et richesse, avec ces senteurs de fumé et de prune en finale. Beau 2008, au nez de cerise mûre, de bouche fondue et puissante à la fois avec des notes de groseille et de cuir, un vin généreux et harmonieux. Tout en nuances d’arômes, le 2007 est très coloré, bien charnu, au nez qui dégage des senteurs de fruits mûrs et de truffe, fondu, un vin intense, associant distinction et richesse. Remarquable 2006, qui a d’ailleurs récolté une médaille d’Argent à Bruxelles et une autre à MundusVini, harmonieux, aux arômes délicats et denses, de bouche étoffée, avec des notes poivrées où se mêlent la mûre et la violette. Le 2005 est typé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de belle couleur pourprecharpenté. – Château TOUR DE GRENET Un joli vignoble de 26 ha planté sur unterroir argilo-calcaire situé sur les plus hauts coteaux de la région. Les vignes bénéficient d’un ensoleillement permanent, ce qui assure une maturation exceptionnelle. Le vieillissement s’effectue en cuves et en fûts durant 18 mois. Cela donne ce très beau Lussac-Saint-Émilion Château Tour de Grenet 2009, de robe grenat, tout en arômes, aux tanins amples, au nez de pruneau et d’humus, tout en bouche, tout en charme, mêlant puissance et finesse. Le 2008, velouté et de texture dense, très typé, au nez complexe où dominent les fruits cuits, associe élégance et charpente en bouche. Le 2007, médaille d’Argent à Paris, au nez délicat (groseille, violette…), est un vin gras, épicé, qui mêle structure et bouquet, bien corsé, et dégage des connotations de mûre et de réglisse en finale, très harmonieux. – Château MALEDAN Savoureux Bordeaux 2009, d’une couleur profonde est classique, aux tanins soyeux, aux notes de pruneau, un vin ample, de très bonne bouche, de fort bonne évolution. Le 2008, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, riche et persistant en bouche, développe des tanins amples et fermes.

Château CLOS DES PRINCESAINT-ÉMILION Château CLOS DES PRINCE

Château CLOS DES PRINCE 

(SAINT-ÉMILION)
Marie-Christine Prince
À Saint-Laurent-des-Combes
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
Télécopie : 05 57 84 64 54
Email : vignobles-prince@wanadoo.fr

Un vignoble de 2 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge des vignes de 35 ans (90% Merlot et 10% Cabernetfranc). Une belle réussite avec ce Saint-Émilion GC 2009, coloré et parfumé, d’une grande subtilité, aux notes de cassis, de violette et de truffe, unvin corsé et charpenté, aux tanins fermes mais veloutés, tout en bouche, de garde. Le 2008, decouleur pourpre, mêle souplesse et richesse, aux senteurs de fruits cuits avec des nuances decannelle en bouche, un vin puissant, classique de ce millésime, de très belle évolution. Savoureux 2007, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses (prune, mûre) et une note de violette, d’une jolie finale. Le 2006 est très charmeur comme il se doit dans ce millésime tout en souplesse, aux tanins fins, de bouche fruitée et charnue, aux nuances de mûre et d’humus. Le 2005 allie charpente et distinction, un vin d’une jolie concentration, aux notes de groseille, de fumé et de poivre, de garde.

Château la ROSE- POURRETSAINT-ÉMILION Château la ROSE- POURRET

Château la ROSE- POURRET 

(SAINT-ÉMILION)
M. Warion

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 71 13
Télécopie : 05 57 74 43 93
Email : contact@la-rose-pourret.com
Site : www.la-rose-pourret.com

Le vignoble familial (depuis 200 ans) s’étend sur 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) etCabernet (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Les labours, les vendanges manuelles, la vinification traditionnelle, l’élevage en barriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année… Coup de cœur pour leur Saint-Émilion GC 2009, de couleur profonde, complexe au nez (pruneau, épices), un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, avec des taninsveloutés mais puissants. Le 2008, complexe et harmonieux, tout en finesse, aux tanins riches, légèrement épicé comme il se doit, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, au nez comme au palais (griotte, cannelle, sous-bois…), ample, avec une matière soyeuse. Le 2007 sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond, très bien élevé, de très bonne évolution. Beau 2006, d’une belle teinte, aux senteurs de cassis, de pruneau et d’épices, racé, aux tanins riches et savoureux, un vin bien rond et bien charpenté. Le 2005 est complet, bien charnu, concentré et gras, dense, au nez dominé par le pruneau et le poivre, finement boisé, de belle évolution. Le 2004 est de belle robesoutenue, aux tanins mûrs et présents à la fois, très parfumé, corséharmonieux et persistant, un vin d’excellente évolution. Goûtez le 2002, parfait actuellement, de robe intense, de bouche persistante avec ces notes d’épices, de cuir et de myrtille, aux nuances de fumé.

Château TOUR GRAND FAURIE

Château TOUR GRAND FAURIE 

(SAINT-ÉMILION)
Vignobles Feytit

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 49 03 et 06 82 68 11 80
Email : feytit@wanadoo.fr
Site : www.tourgrandfaurie.com

La propriété appartient à la famille Feytit depuis 1949. Vendanges manuelles, élevage enbarriques, 80 % Merlot, 15% Cabernet franc, 5% Malbec… “L’âge du vignoble est de 48 ans, précise-t-on, dont une parcelle au secteur Grand Treuil, où nous avons encore des pieds devignes centenaires, remplis de moussecreux à l’intérieur, ils sont peu productifs, mais à la récolte, la qualité est toujours au sommet. Le tout donne en effet ce très savoureux Saint-Émilion GC 2009, ample et fondu, un vin de belle matière, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, un vin qui emplit bien la bouche.

Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

Château LA TOUR DU PIN FIGEAC 

(SAINT-ÉMILION)
Sarl André Giraud

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 06 10
Email : contact@vins-giraud-belivier.com
Site : www.vins-giraud-belivier.com

Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et très surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne. Un superbe Saint-Émilion GCC 2009, aunez subtil où dominent le cuir et la griotte, très aromatique, d’une jolie concentration en bouche, avec des tanins savoureux, un vin de couleur profonde, avec beaucoup de structure. Le 2008 est un grand vin très classique, corsé etgras, aux tanins présents et souples à la fois, de bouche harmonieuse aux nuances de fruits cuits (fraise des bois, mûre) et d’humus, de garde. Le 2006, un grand vin de couleur dense, racé, aux tanins puissants et riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance, d’excellente garde. Superbe 2005, de belle structure, un vin ample et riche comme nous les aimons, decouleur profonde, qui dévoile au palais des notes de griotte et de cuir. Le 2004 est très charmeur, très équilibré, aux tanins mûrs, aunez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, bien corsé. Voir le Pomerol ChâteauLe Caillou.

Château TOUR SAINT-PIERRESAINT-ÉMILION Château TOUR SAINT-PIERRE

Château TOUR SAINT-PIERRE 

(SAINT-ÉMILION)
Indivision Goudineau Gérante : Florence Pauly-Callot
BP 9
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 70 23
Télécopie : 05 57 74 42 74
Email : toursaintpierre@free.fr

Un vignoble de 12 ha (80% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc) cultivé sans utilisation de désherbant chimique ou d’insecticide. Beau Saint-Émilion GC 2009, intense encouleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits cuits et le fumé, soyeux et dense en bouche, un vin harmonieux, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer au mieux. Le 2008, un vindense où domine l’élégance, aux notes de truffe et de fraise des bois, d’un beau rouge profond, est riche en bouche, ample et structuré. Le 2007, de charpente très élégante, tout en nuancesaromatiques, aux notes de cassis, de pruneau et d’épices, de belle robe soutenue, estharmonieux, de très bonne évolution. Le 2005, aux tanins soyeux et fermes à la fois, au nezdominé par le cassis mûr et l’humus, commence à peine à s’ouvrir. Le 2004, tout en couleur et en matière, très typégras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins. Le 2003 est coloré et très aromatique, d’une grande subtilité en bouche, aux senteurs de cassis, de cuir et de truffe, très corsé, biencharpenté, aux tanins fermes mais d’une grande élégance.

Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

Clos TRIMOULET 

(SAINT-ÉMILION)
Guy, Alain et Joël Appollot

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 71 96
Télécopie : 05 57 74 45 88
Email : clostrimoulet@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet

“Nous sommes très enthousiastes pour le millésime2011, nous dit Alain Appollot. Cela a été beaucoup de travail à la vigne. Nous avons eu la chance d’avoir une très belle arrière-saison, avons ramassé des raisins à très bonne maturité dans un état sanitaire excellent. Les degrés étaient largement suffisants et les indices de tanins très satisfaisants.” On est bien au sommet avec leur Saint-Émilion GC 2009, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde. Beau 2008, médaille d’Argent au concours des Vignerons Indépendants, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à lavigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.” Le 2006, marqué par des notes de fruits noirs très mûrs et des touches finement boisées, de bouche suave, qui développe des tanins fondus et structurés. Remarquable 2005, dense, encore fermé, un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, charpenté, alliant structure et velouté, d’excellente évolution. Formidable rapport qualité-prix-typicité. Château CHEVALIER SAINT-GEORGES Remarquable Montagne-Saint-Émilion 2009, de teinte soutenue, dense, au nez où dominent les fruits rouges à noyau mûrs, un vin élégant, rond, finement tannique, à la finale persistante, ample et distinguée, de belle évolution. Le 2008, médaille d’Argent, tout en bouche, très parfumé (cerise noire, poivre), est un vin charnu, alliantfinesse aromatique et charpente. Le 2007, médaille de Bronze, bien typé, aux senteurs très persistantes de fraise et de muscade, aunez complexe, de belle robe grenat, très équilibré, aux tanins mûrs, est un vin souple, parfumé, bien classique. Beau 2006, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés.

Château VIEUX-POURRETSAINT-ÉMILION Château VIEUX-POURRET

Château VIEUX-POURRET 

(SAINT-ÉMILION)
Mme Richert-Boutet
Miaille
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 68 17 et 06 80 64 49 75
Télécopie : 05 57 24 63 27
Email : chateau.vieux.pourret@orange.fr
Site : www.chateau-vieux-pourret.fr

Vignoble de 6 ha. “En quête d’une harmonie avec la nature, précise-ton ici, les travaux du sol et de la plante sont liés à un calendrier lunaire. Cette culture est exempte de produits “cides” (herbicide, pesticide, fongicide). Pour produire des grappes deraisins vivantes, notre chef de culture Jean-Philippe Turtaut, avec ses préparations naturelles, se place en compagnon de la plante, pour renforcer son autonomie et l’aider à puiser et à extraire le meilleur de ce terroir de Saint-Emilion.” Tout en bouche, ce Saint-Émilion GC 2009, bien corsé et gras, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin typé, structuré et persistant. Excellent aujourd’hui, le 2007 est d’un beau rouge profond, ample et fruité en bouche, avec des tanins souples et bien fermes à la fois, avec ce nez où dominent la groseille mûre et la violette. Le 2006, de bouche persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, bien équilibré, d’une grande harmonie, de belle charpente. Le 2005, au bouquetdéveloppé, aux senteurs fruitées et giboyeuses, est un vin complet, avec des tanins denses et harmonieux, d’excellente garde bien sûr. Le 2003, de couleur pourprecorsé, savoureux, aux tanins riches, au nezcomplexe (cuir, truffe), allie rondeur et charpente, et commence à très bien s’apprécier sur un gigot. Bellecuvée Dixit 2008, un vin savoureux, coloré et typécorsé, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, structuré et tout en charme, riche et persistant, avec des tanins veloutés.

Château VIEUX RIVALLON

Château VIEUX RIVALLON 

(SAINT-ÉMILION)
Scea Bouquey Rivallon

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 27
Télécopie : 05 57 51 95 02
Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr

Un excellent Saint-Émilion GC 2009, de couleur intense, charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres, bien élevé comme le 2008, de robegrenat soutenu, de bouche corsée, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire…), de cuir et de truffe, un vin dense, de garde. Excellent 2006, bien corsé, qui fleure bon laframboise et les épices, de bonne base tannique, un vin subtil mais riche, de bouche fondue, qui poursuit sa très bonne évolution.

 

– La race des Pessac-Léognan

Le terroir se compose de terrasses construites par la Garonne lors des grandes crues millénaires qui ont apporté une grande variété de débris caillouteux, venus parfois de très loin, notamment des Pyrénées ; ces débris, multicolores, usés au point d’être polis, voire luisants, après la pluie, sont plus ou moins enrobés de terre ou de limon. Les graves de Pessac-Léognan reposent donc sur un sous-sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns. Elles sont témoins des cours anciens de la Garonne, mis en place depuis la fin de l’ère tertiaire puis durant le quaternaire au fur et à mesure que passaient les époques glaciaires. Ces graves, composées de graviers, galets roulés par les eaux, ont une épaisseur variant d’une vingtaine de centimètres à 3 m et plus. La variété du cailloutis est exceptionnelle avec des quartz et quartzites ocre, blancs, rouges et roses, des jaspes, agatoïdes, silex et lydiennes… savant mélange harmonieux et chatoyant. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue progressivement la chaleur sur les grappes. Inscrits dans un relief mamelonné, les dépôts de graves forment des croupes particulièrement bien dessinées dans le paysage, bénéficiant d’une excellente exposition avec des pentes toujours assez fortes pour assurer un drainage naturel. Celui-ci est renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d’eau et d’affluents de la Garonne.

Du plus grand au plus abordable, voici les incontournables !

ACCEDEZ A L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES VINS / C’EST GRATUIT !!!!!

Domaine de CHEVALIERPESSAC-LÉOGNAN Domaine de CHEVALIER

Domaine de CHEVALIER 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
Site : www.domainedechevalier.com

Incontestablement à la tête des Premiers Grands VinsClassés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas rien. Un très grand Pessac-Léognan rouge 2010, l’une des plus belles réussites de toute la région dans ce millésime, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nezcomme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et decassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. “En 2009, nous dit Olivier Bernard, l’été a été chaud mais pas trop, c’est le secret d’un grand millésime : des journées ensoleillées avec des nuits fraîches avec un peu de vent nord-est, et c’est ce que nous avons eu globalement avec de belles saison et arrière-saison. La vendange a été très homogène en maturité. Les Cabernets-Sauvignons ont eu une véraison extrêmement compacte en huit jours. Nous avons ramassé plus tard que prévu car nous avons “senti” que le raisin pouvait gagner encore en maturité, effaçant ainsi l’aspect variétal. Le 2009 est “grand” par son côté très naturel, que ce soit en blanc comme en rouge l’expression aromatique est fabuleuse. C’est un vin qui a beaucoup de grâce, d’éclat.” Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des taninsriches et savoureux à la fois, encore fermé, naturellement, de garde. Le 2007, de très belle robe, développe au nez des senteurs délicates de petits fruits rouges mûrs et d’humus, est de bouche charnue, un vin délicat et généreux, bien épicé. Le 2006 est dans la lignée, possédant sa propre spécificité, bien sûr, très élégant, soyeux, d’une diversité et complexité d’arômesintenses, dominées par la griotte et la framboise mûre, un vin où le terroir s’exprime parfaitement aussi avec cette pointe balsamique très réussie, d’une belle longueur en finale. Exceptionnel 2005, séducteur, puissant, ample, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de cannelle au nezcharnu comme on les aime, avec beaucoup de structure, tout en bouche, marqué par les fruits compotés légèrement épicés (griotte, cassis…) et de réglisse, d’évolution lente. Le 2004, d’un rouge très foncé, puissant, d’une grande complexité, aux tanins très soyeux, est un vin où tout est merveilleusement fondu, dont l’équilibre est vraiment parfait, extrêmement typé Graves Pessac-Léognan avec des notes de fumé, des senteurs très complexes. Remarquable 2003, typé Cabernet-Sauvignon, très douxcar les Cabernets étaient très mûrs, aux senteurs persistantes et subtiles de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins amples, un vin tout en distinction, d’excellente évolution. Superbe Pessac-Léognan blanc 2010, aux senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, un vin complexe, très prometteur. Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de musc et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de petites fleurs blanches et de poire. Le 2007 est formidable, vraiment exceptionnel avec une attaque puissante, le Sauvignon(85%) explose en bouche, le vin est très volumineux, complexe, ample et soutenu par une fraîcheur exceptionnelle, avec une longueur très puissante, certainement l’un des plus beaux Vins blancs de toute la région. Le 2006, une très belle réussite, est riche et distingué, aux nuances de pamplemousse et d’amande grillée, alliant finesse et persistance, un vin gras et nerveux à la fois, dense et complexe au nez comme en bouche, d’une grande ampleur, suave. Le 2005 est d’un bel or pâle brillant, très équilibré, d’une fraîcheur persistante, un vin classique qui développe un nez puissant d’agrumes mûrs, au boisé bien fondu, dominé par une puissancearomatique tenace, de bouche intense où l’on retrouve l’acacia et les agrumes. Le 2004 est splendide, au nez subtil (acacia, noisette), tout en distinction et persistance en bouche, avec cette fraîcheur caractéristique, un millésime parfait, d’un bel équilibre, les Vinsblancs n’aimant pas les millésimes trop chauds.


Domaine de GRANDMAISONPESSAC-LÉOGNAN Domaine de GRANDMAISON

Domaine de GRANDMAISON 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Jean et François Bouquier
182, avenue de la Duragne
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 37
Télécopie : 05 56 64 55 24
Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison
Site : www.domaine-de-grandmaison.fr

Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argilesgraveleuses parsemées de moellons calcaires. “Le 2011 est une année où le terroir a eu toute son importance, nous explique François Bouquier. C’était une année globalement sèche où lesterroirs frais ont été privilégiés. La précocité du développement de la vigne s’est confirmée tout au long du cycle. Un cycle végétatif qui s’est déroulé sans stress, avec peu de traitements, une très faible pression maladive quasi nulle au mildiou et une vigilance normale pour l’oïdium. Les vendanges ont débuté le 29 août pour finir le 20 septembre par les Cabernets-Sauvignons. Lesrendements de 48 hl/ha pour les blancs et 45 hl/ha pour les rouges sont en dessous de 3 à 4 hl/ha en moyenne, ce qui est de l’ordre du raisonnable. Un bémol peut-être, la vendange sous de fortes chaleurs risque de fragiliser les vins par des phénomènes d’enzime oxydase. Restons prudents et laissons le temps faire son travail. Les vins blancs sont très réussis, trèsaromatiques avec de belles structures, à la hauteur des 2010, avec peut-être moins d’opulence et de mâche. Les rouges seraient plus proches des 2006 et 2008 par l’équilibre et la puissance, mais pas du niveau des 2009 et 2010. Beaucoup de satisfactions donc à attendre de ce millésime 2011”. Belle valeur sûre avec ce Pessac-Léognan rouge 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnucharpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec destanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte…), tout en finale, prometteur également. Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, il est tout en bouche, avec beaucoup de structure, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est chaleureux, de très bonne évolution. Beau Pessac-Léognan blanc 2010, rond, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, un vin tout en finale. Le 2009, avec ces arômes de fruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le 2008, avec des senteurs de noisette et de chèvrefeuille, est ferme et suave, tout en harmonie, vraiment très agréable. Excellent 2007, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruitsmûrs et de bruyère, de bouche puissante.


Château HAUT-LAGRANGE

Château HAUT-LAGRANGE 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Francis Boutemy
89, avenue de La Brède
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 09 93
Télécopie : 05 56 64 10 08
Email : contact@hautlagrange.com
Site : www.hautlagrange.com

Propriété créée par Francis Boutemy en 1989, sur un terroir mentionné en 1763 sur la carte de Belleyme. Vignoble de 8,5 ha, enherbage partiel, densité 7 700 pieds/ha, par égrappage, la production est volontairement ramenée, selon les années, de moins de 10 à 20% en dessous des rendements autorisés. Le Pessac-Léognan rouge 2009 (45 % Merlot, 55% Cabernet-Sauvignon, dont 1/3 de la récolte est élevée 12 mois 30% en barriques neuves, le reste en cuves, durée totale de l’élevage 20 mois), dégage un bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide. Excellent 2008, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, un vin complexe et charnu, aux tanins structurés et bien soyeux, de très bonne évolution. Le 2007 est riche encouleur, sent bon la prune, la framboise mûre et les sous-bois, de bouche puissante et parfumée, et commence à très bien s’apprécier. Beau 2006, avec ce nez d’épices et de fruitsrouges à noyau très mûrs, bien charpenté, parfumé, de très bonne évolution. Le Pessac-Léognan blanc 2009 (Sauvignon et Sémillon à parts égales), avec ce bouquet d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’une belle fraîcheur persistante, un vin classique, tout en bouche. Le 2008 allie structure et vivacité, un vin d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de pomme, de tilleul et de citron.


Château HAUT-PLANTADE

Château HAUT-PLANTADE 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Plantade Père et Fils

33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 07 09
Télécopie : 05 56 64 02 24
Email : hautplantade@wanadoo.fr

Le vignoble naquit en 1975, fruit de l’amour d’un homme pour sa terre (8,50 ha divisés en 15 parcelles), sur un sol de graviers et de sables en surface et en dessous viennent des calcaires friables gréseux et siliceux, répartis en rouge 7,10 ha, blanc 1,40 ha (culture raisonnée, labour à la charrue vigneronne). Vous aimerez ce Pessac-Léognan rouge 2010, coloré, au nez subtil, aux senteurs persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices, aux tanins puissants, complet et prometteur. Le 2009, de belle robebrillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, dégage des tanins savoureux, un beau vin gras et ample. Très classique, le 2008 est un vin dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, typé comme on les aime, d’excellente garde. Le Pessac-Léognan blanc 2009 développe ces notes de fumé bien spécifiques, un vin très bien vinifié, de robebrillante et limpide, nez de fougère et d’acacia, d’une jolie rondeur, suave et persistant. Beau 2008, aux arômes floraux et fruitésintenses, un vin harmonieux, puissant, d’excellente évolution.

Château LAFARGUE

Château LAFARGUE 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Jean-Pierre Leymarie
5, Impasse de Domy
33650 Martillac
Téléphone :05 56 72 72 30
Télécopie : 05 56 72 64 61
Email : contact@chateau-lafargue.com
Site : www.chateau-lafargue.com

Un savoureux Pessac-Léognan rouge 2009, charpenté, élégant, avec des notes de mûre, un vinample avec des tanins très soyeux, légèrement épicé comme il le faut. Le Pessac-Léognancuvée Alexandre blanc 2010, au fruité persistant avec cette touche de pêche et de citronnelle, de bouche suave, est très séduisant, d’une finale longue et fraîche. Goûtez le Pessac-Léognancuvée Prestige rouge 2009, encore fermé, de robe pourpre, intense, aux tanins puissants, à la fois riche et souple, très équilibré, trèscharnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe.

Château LUCHEY-HALDEPESSAC-LÉOGNAN Château LUCHEY-HALDE

Château LUCHEY-HALDE 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Régisseur : Arnaud Magne
17, avenue du Maréchal Joffre
33700 Mérignac
Téléphone :05 56 45 97 19
Télécopie : 05 56 45 33 79
Email : info@luchey-halde.com
Site : www.luchey-halde.com

On comprend sa place dans le Classement quand on débouche ce Pessac-Léognan rouge 2009 (19 ha, 55% de CabernetSauvignon, 35% de Merlot, 5% de Cabernetfranc et 5% de Petit Verdot), structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout enfinesse aromatique (cuir, groseille…), un vin de robe grenat soutenu, bien corsé, qui poursuit son évolution. Remarquable 2008, très classique comme il se doit, corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins amples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme. Le 2007 est fin, de bouche puissante etcharnue, parfumé (griotte, humus…), ou l’intensité s’allie à la souplesse. Le Pessac-Léognanblanc 2009 (4 ha, 50% Sauvignon et 50% Sémillon), tout en nuances, au nez de fleurs et d’agrumes frais, riche et sec à la fois, est tout en bouche. Le 2008 de robe dorée, d’une jolie finale, avec des notes de rose et d’aubépine, est un vin très élégant.

Château MALARTIC-LAGRAVIÈREPESSAC-LÉOGNAN Château MALARTIC-LAGRAVIÈRE

Château MALARTIC-LAGRAVIÈRE 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Alfred-Alexandre Bonnie
43, avenue de Mont de Marsan
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 08
Télécopie : 05 56 64 99 66
Email : malartic-lagraviere@malartic-lagraviere.com
Site : www.malartic-lagraviere.com

Beau Pessac-Léognan rouge 2009, de belle robe foncée, de bonne base tannique, riche et persistant, gras, aux notes de prune et de sous-bois, d’excellente évolution. Le 2008, intense en couleur comme en arômes, fleure bon les fruits mûrs et les épices, un vin aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer. Très savoureux 2007, très structuré, puissant, aux arômes subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins soyeux, un vin tout en distinction. Beau 2006, dégageant une rondeur en bouche persistante, ample et parfumé, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de petits fruits noirs surmûris. Remarquable Pessac-Léognan blanc 2009, riche au nez, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pomme, qui dégage une bouche puissante et une longue finale. Beau 2008, aux arômes flatteurs d’agrumes, de tilleul, de genêt et de miel, est de bouche ample, florale, de jolie teinte, tout en fruité et distinction, avec cette finale poivrée très élégante, toujours l’un des meilleurs de l’appellation. Le 2007 est un vin aux notes finement fruitées, où dominent les agrumes et les petits fruits secs, tout en persistancearomatique.

Château MIREBEAU

Château MIREBEAU 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Cyril Dubrey

33650 Martillac
Téléphone :05 56 72 61 76
Email : contact@chateau-mirebeau.com
Site : www.chateau-mirebeau.com

Un excellent Pessac-Léognan rouge 2008, un vin où la concentration aromatique et la souplesse dominent, avec des notes de griotte mûre, de groseille et d’humuscharnu, de bouche soyeuse. Le 2007, tout en couleur et en matière, au nez subtil, avec ses notes caractéristiques et très persistantes de fumé et d’épices. Le 2006, de bouche intense, riche encouleur comme en arômes, sent les fruits cuits et les épices. Le Pessac-Léognan blanc 2009, derobe brillante et limpide, est un vin où la structure s’allie à l’élégance, aux nuances d’agrumes et de chèvrefeuille.

Château SEGUINPESSAC-LÉOGNAN Château SEGUIN

Château SEGUIN 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Moïse Ohana et Jean Darriet
Chemin de la House
33610 Canéjan
Téléphone :05 56 75 02 43
Télécopie : 05 56 89 35 41
Email : contact@chateauseguin.com
Site : www.chateauseguin.com

“Ma volonté était de produire des vins de grande qualité, précise Moïse Ohana, président du groupe immobilier Foncière Loticis qui a investi dans Château Seguin en 1999. Nous mettons l’accent sur le respect de la matière première, c’est pourquoi nous portons nos efforts dans les pratiques viticoles de façon à optimiser les potentialités du terroir…” Goûtez le Pessac-Léognan rouge 2010, avec des senteurs de fruitsrouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), bien charnu, d’une grande intensité, auxtanins savoureux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Beau 2009, aux notes de griotte mûre, coloré, charnu, de bouche soyeuse, un vin aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit. Excellent 2008, tout en couleur et en matière, au nezconcentré, riche, ferme et soyeux, avec une bouche savoureuse et persistante. Le 2007, typé, au nez délicat (cassis mûr, cuir), mêle puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée, d’excellente évolution. Excellent Second Vin, l’Angelot de Seguin, tout en nuances aromatiquesferme et soyeux, avec une bouche puissante et souple.

– Guide 2013 : voici les meilleurs vins à déboucher -entre autres- sur vos cèpes !

Bientôt l’époque des cèpes ! 

Cèpes à la bordelaise

Les vins qui « collent »
CLIQUEZ SUR LE NOM DU CHATEAU POUR ACCEDER GRATUITEMENT AUX COMMENTAIRES DU GUIDE

Cèpes

    Accords vins proposés :

Cèpes à la béarnaise

MADIRAN

Château BARRÉJAT
Domaine PICHARD
Domaine SERGENT
Château de VIELLA

SAINT-EMILION

Château BALESTARD la TONNELLE
Château BEAURANG
Château CADET-BON
Château CANTENAC
Château LA CLOTTE
Château de la COUR
Château La CROIX D’ARMENS
Château La CROIX MEUNIER
Château FAUGÈRES
Château FONROQUE
Château La GARELLE
Château GESSAN
Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
Château GROS CAILLOU
Château HAUT-ROCHER
Château LAROQUE
Château MANGOT
Château la MARZELLE
Château MAUVINON
Clos des MENUTS Famille Rivière
Château de PASQUETTE
Château PETIT MANGOT
Château PIGANEAU
Château PINDEFLEURS
Château CLOS DES PRINCE
Château du ROCHER
Château la ROSE- POURRET
Château SAINT-JEAN
Château CLOS de SARPE
Château TAUZINAT L’HERMITAGE
Château TOUR GRAND FAURIE
Clos TRIMOULET
Château TROTTE VIEILLE
Château VILLEMAURINE 

COTEAUX-DU-LANGUEDOC

Château d’ANGLÈS
Domaine Les AURELLES
Château La CLOTTE-FONTANE
Domaine la CROIX CHAPTAL
Domaine de L’ESCATTE
L’ESTABEL CABRIÈRES
Domaine de FAMILONGUE
Domaine Les GRANDES COSTES
Domaine GUIZARD
Château HAUT-BLANVILLE
Château des KARANTES
Château MIRE-L’ÉTANG
MAS DU NOVI
PRIEURÉ de SAINT JEAN DE BÉBIAN
Domaine des SAUVAIREBannière

COTES DU RHONE ET VILLAGES

Domaine de L’AMAUVE
Château les AMOUREUSES
Domaine de L’AURE
Domaine de CABASSE
Château des COCCINELLES
Domaine La COSTE du PUY
Domaine de la CROIX BLANCHE
Domaine du FAUCON DORÉ
Domaine de MAGALANNE
Domaine MARTIN
Domaine MOULIN du POURPRÉ
Domaine des PASQUIERS
Château La ROLIÈRE
Château SAINT-ESTÉVE D’UCHAUX