– 10 coups de cœur à ne pas rater

DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHABLIS

Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et son fils Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd’hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s’ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l’un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d’apporter autant de soins à l’élevage de ses Grands Crus qu’à celui de ses vins de Chablis et plus d’un serait surpris à une dégustation à l’aveugle d’une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru « Beauroy » est d’une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru « Montmain » a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru « Fourchaume » est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d’une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru « Valmur », régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

 

EARL GUY MALBETE


REUILLY

Domaine familial depuis 4 générations. L’exploitation assume la gestion complète de 4 ha de Sauvignon, 4 ha de Pinot noir et 2 ha de Pinot gris. La culture se fait de façon traditionnelle : buttage, débuttage, incorporation de fumier naturel. Vinification traditionnelle, élevage du vin sur lie fine, filtration sur terre (pas de collage). Un excellent Reuilly Pinot noir 2010, très expressif de son Pinot noir, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé, de très bonne garde. Vous aimerez tout autant le Reuilly Sauvignon blanc 2011, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de coing et de lis, de bouche fine et persistante. Excellent rosé Pinot gris, très fruité, de couleur pâle, élégant, tout en subtilité, un vin qui sent les agrumes frais et la rose, de jolie bouche fine et vive, idéal sur un soufflé au fromage, d’excellente évolution.

 

LES 3 CELLIER


CHATEAUNEUF-DU-PAPE

En 2007, Marceau Cellier prend sa retraite et passe le flambeau à la 8ème génération. Ce sont aujourd’hui ses 3 fils, Ludovic, Julien et Benoît, et Nathalie l’épouse de Ludovic, qui dirigent le domaine. Le Domaine de 3 Cellier s’écrit bien sans « s », il ne s’agit pas de 3 caves, mais bien du nom de famille des 3 propriétaires. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2008, charnu comme on les aime, très parfumé, avec ses notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d’une belle ampleur, de très belle évolution. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2009, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevage 12 mois en foudre, médaille d’Argent Beaune 2011, est très riche au nez comme en bouche, de grande structure, de couleur intense, au nez complexe où dominent les épices et la vanille, de garde, naturellement. Il y a aussi le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2010, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques durant 12 à 18 mois, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, d’évolution lente. Tout en nuances d’arômes, le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2010, 100% Roussane, 20% élevé en barriques durant 3 mois, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, un vin fleurant le musc, la pêche et l’aubépine.

 

CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS


BASSUET

Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas. Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée. Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignes, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dry, raisins issus d’une sélection parcellaire de vignes les mieux exposées à faibles rendements, assemblage pour 2/3 de Chardonnay et 1/3 Pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut Blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.

 

DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SAUMUR-CHAMPIGNY

Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s’étend aujourd’hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.

CHATEAU DE CHANTEGRIVE


GRAVES

Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d’excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s’appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d’âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d’un excellent ensoleillement et d’une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C’est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu’elle produit. « Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d’ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c’est un encouragement pour continuer ». Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d’amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

DOMAINE DU CLOS DU FIEF


JULIENAS

Le Domaine s’étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages sis sur la commune de Jullié, le tout provenant de cépage Gamay noir à jus blanc. L’exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du cépage Chardonnay sur la commune de Saint-Veran en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel (3 ème génération) et Françoise ont développé l’entreprise et fondé, en 1988, le “Domaine du Clos du Fief”. Superbe Juliénas cuvée Prestige 2010 (sol argilo-siliceux), très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le Saint-Amour Les Capitans 2010 est une référence. Les raisins viennent d’une petite parcelle au lieu dit Les Capitans, situé sur la montagne de Bessay, avec une exposition sud-sud-est. Installée sur un sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Une vinification de raisins entiers, avec chapeau immergé (le raisin est maintenu sous son jus avec un dispositif de grille dans la cuve) pour une macération longue permet d’obtenir cette cuvée unique. Le Juliénas 2011 est classique et racé comme nous les aimons, chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte. Remarquable Juliénas Tête de Cuvée 2006, vinification à la bourguignonne, égrappage à 100% de la vendange, macération d’une dizaine de jours, avec pigeage (foulage manuel) régulier dans une cuve traditionnelle en bois, 18 mois dont 6 mois en fûts, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux. Goûtez le Beaujolais-Villages rosé Fleur de Gamay 2011, vif et fruité comme le Beaujolais-Villages 2011, classique et régulièrement réussi. Le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2011, aux notes d’agrumes et de lis, séduit par une touche d’acidité alliée à une jolie rondeur.

CHÂTEAU FILLON


BORDEAUX SUPERIEUR

Ainsi qu’en témoigne le blason que l’on découvre à l’entrée de la demeure, ce château appartenait au 19ème siècle à la Compagnie du Soleil, l’une des premières compagnies d’assurance à couvrir le risque incendie. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des Alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété. Implanté sur la route du vin qui relie Sauternes à Saint-Emilion, le vignoble de Château Fillon s’étend au pied de la butte de Launay, qui constitue le point culminant du vignoble bordelais. Le domaine s’étend sur une surface de 115 hectares et est situé à 50 km à l’Est de Bordeaux. Depuis deux ans, Château Fillon appartient à la maison alsacienne BESTHEIM qui en a repris l’exploitation. L’objectif est de produire des vins de qualité, à la présentation irréprochable et à un très bon rapport qualité/prix/plaisir. L’agriculture raisonnée y est appliquée, car le respect de l’environnement fait partie des valeurs et des engagements de la Maison. La Maison vous propose ce Bordeaux Supérieur « L’Apogée » de Château Fillon 2009. « Cette cuvée hors normes, nous précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans et exposées plein sud. Elle est issue d’un assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot ». Une cuvée haut de gamme, très bien élevée, très équilibrée, aux tanins fermes, au nez où dominent le cassis mûr et des arômes de sous-bois, riche en couleur comme en matière, d’excellente évolution.

CHATEAU BECHEREAU


LALANDE-DE-POMEROL

Propriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectares dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010.

DOMAINE DU JONCIER


LIRAC

Le Domaine a été créé en 1964, entre les villages de Tavel et Lirac, par Pierre Roussel, ingénieur agricole. La Cave verra le jour au cœur du magnifique village de Tavel en 1970. Après une carrière artistique, sa fille Marine Roussel donne depuis 1989 un nouvel essor au Domaine, qu’elle dirige aujourd’hui avec passion et bonheur. Le vignoble de 32 ha (en agriculture biologique certifié AB et en Biodynamie Vins DEMETER certifiés par Ecocert) est situé sur un plateau de terrasse alluviales anciennes à gros galets roulés. Cette structure de surface, outre sa beauté, permet un bon drainage et ne régulation des températures. Particulièrement aimé le Lirac rouge Les Muses 2010, généreux, de bouche bien corsée, un vin riche en couleur, classique, de belle matière, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la mûre et les sous-bois. Excellent Lirac rouge Le Classique 2010, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé. Le Lirac blanc 2011, au nez dominé par les agrumes frais, de bouche dense, marqué par la pêche et le lis, de robe jaune clair, un vin subtil, à la fois vif et souple, très équilibré. Il y a encore le Lirac rouge Le Gourmand 2010, qui porte bien son nom, de bouche ample, aromatique, savoureux, et le CDR rouge l’O de Joncier 2011, aux connotations de violette et de framboise, de jolie bouche.

* Vallée du Rhône : grands coups de cœur assurés

Top Palmarès Vignerons 2013 : Région Vallée du Rhône

– Prix d’Honneur : 10

– Prix d’Excellence : 7

– Satisfecits : 19

– Lauréats : 17

– Espoirs : 6

Mes coups de cœur sont nombreux cette année, et le Classement 2013 s’en ressent. De Vienne en Avignon, les rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons. On déguste des blancs rares et savoureux (Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

 

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)

MATHIEU (BI)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
LES 3 CELLIER

BANNERET
CÔTE DE L’ANGE
NALYS
SERGUIER
TOUR SAINT-MICHEL
VAUDIEU

ARNESQUE
BOIS DE BOURSAN
BRUSQUIÈRE
FONTAVIN
GALET DES PAPES
JAS DES PAPES

GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

Pierre AMADIEU
CHAMP-LONG (Ve)

CLOS des CAZAUX (Va)
DEURRE (Vi)
GARRIGUE (Va

CAMARETTE (Ve)
ENCHANTEURS (Ve)
MOULIN (Vi)
PÉQUELETTE (Vi)
PESQUIÉ (Ve)
PUY MARQUIS (Ve)
SAINT-FRANCOIS-XAVIER
SYLLA (Ve)
LE VAN (Ve)
VARENNE

HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
DREVON (CR)

JONCIER (L)
LEVET (CR)

COSTE du PUY (L)
COUDOULIS (L)
MONTREDON (L)
ROCALIERE (L)

CARABINIERS (T)
CORPS de LOUP (CR)
DUCLAUX (CR)
Domaine JABOULET (H)
GAILLARD (CR)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)

SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
CANORGUE (Lu)
Guy FARGE (SJ)
Jacques FAURE (Die)
MOUTON (Co)
PUY DES ARTS (Lu)

Baron d’ESCALIN (GA)
CHENE (SJ)
Gilles FLACHER
MAYOL (Lu)

CHÂTEAU VIEUX (SJ)
FLACHER (SJ)
MONTINE (GA)
NIÉRO (Co)
RICHARD (Co)

BIZARD (GA)
Aurélien CHATAGNIER
COULET (Co)
FONTVERT (Lu)
MYCIN (SJ)
(PEYLONG (Die))
MONGE GRANON (Die)
POULET (Die)

COTES-DU-RHONE
DIVERS

REDORTIER
CAVE DE VISAN

ALARY (BI)
AMAUVE
BEAUVALCINTE
CROIX BLANCHE
FAVARD
GAYÈRE
MAGALANNE
MARJOLET
MOULIN POURPRÉ
L’OBRIEU
SAINT ESTÈVE
VALERIANE

AMOUREUSES
AURE
BRESSADES
CABASSE
COCCINELLES
FAUCON DORÉ
GALUVAL
LAURIBERT
MARTIN
OR ET DE GUEULES
ORTAS/CAVE DE RASTEAU
PASQUIER
ROLIÈRE
VERQUIÈRE

SUITE DU CLASSEMENT

– Les plats parfaits sur le Top Lalande-de-Pomerol

Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Sce Bertrand J.D
96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
Site : www.chateaubechereau.com

Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Voilà un remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts dechêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsélong, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010,corsé, savoureux, aux tanins fermes, au nez complexe, alliant rondeur et charpente.


Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble du Château Belles-Graves couvre aujourd’hui 17 ha, complantés de Merlot pour 88% et de 12% de Cabernet franc. Un beau Lalande-de-Pomerol 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus, très réussi. Beau 2008, au nez de sous-bois, de groseille et d’épices, de bouche riche, tout enarômescharnu et souple à la fois, aux tanins mûrs, de très bonne évolution. Le 2007, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2010, aux senteurs complexes de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de bonne base tannique, ample et solide. Goûtez la cuvée Calypso 2008, avec la photo du commandant Cousteau sur l’étiquette, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée.


Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

Situé sur une croupe graveleuse dans la partie sud de la commune de Lalande-de-Pomerol. Le terrain argileuxoù dominent les cailloux est très pauvre en humus, unsol où se plaisent particulièrement les cépages traditionnels Merlot et Cabernet franc. Un vaste cuvier permet une vinification avec contrôle des températures. Le vin est ensuite soutiré enbarriques de chêne pour y être conservé 18 mois. Superbe Lalande-de-Pomerol 2010, très parfumé, classique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit. Tout en bouche, le 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, est un vin gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré, degarde bien entendu. Beau 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, un vin souple, de belle basetanniquecorsé et charpenté comme il le faut. Il y a aussi, toujours disponibles, les millésimes suivants du Château Matras Saint-ÉmilionGCC : le 2007, de robe pourpre, est riche au nez comme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux taninstrès équilibrés et soyeux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, auxtanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, mêlant structure et finesse, de belle évolution.

Château BROUARDLALANDE-DE-POMEROL Château BROUARD

Château BROUARD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea des Vignobles Bonhomme

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 17 75
Télécopie : 09 70 65 55 58
Email : vignobles-bonhomme@orange.fr

Un vignoble de 3,5 ha sur des terres argilo-graveleuses, accompagnées de crasses de fer. Voilà un beauLalande-de-Pomerol 2010, qui mêle puissance et distinction, un vin gras, bien corsé, intense au nezcomme en bouche avec des nuances de cerise noire et de truffe. Savoureux 2009, bien caractéristique de sonterroir, finement épicé, un vin intense, de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs, chaleureux. Le 2008, aux tanins fermes et soyeux, au nez complexe (cerise, truffe), alliant rondeur et charpente, est très équilibré, de bouche ample, de très bonne garde. Le 2007, médaille de Bronze au concours de Bordeaux vinsd’Aquitaine, épicé comme il se doit, est un vin qui développe un nez où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finessecharnu. Le 2006, de belle couleur grenat, une cuvéecharpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle finale. Goûtez le Lussac-Saint-Émilion Château Le Bourdil 2009, issu d’un domaine de 10 ha sur des coteaux argilo-calcaires, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et musc, d’une belle finale. Excellent 2008, corsé, ample au nez comme au palais avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde. Excellent 2007, ample, séveux, associant structure et finesse, de bonnegarde. Le 2006 se goûte particulièrement bien, aux tanins soyeux comme à son habitude, est un vin séduisant qui associe une charpente réelle à une jolie rondeur.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d’un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60%Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac). Fidèle à lui-même, le Lalande-de-Pomerol 2010, charpentécorsé, de robesoutenue, est ample et distingué en bouche, au nezlégèrement épicé, avec des nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur, de garde.?Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleurcomme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, auxtanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement sa médaille d’Or à Bordeaux et un Coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique souple, de très bonne charpente comme ce 1997, aux notes de fruits noirs et d’épices, aux tanins mûrs et très équilibrés, un vin qui mêle charpente et souplesse au palais.

Domaine du GRAND ORMEAU

Domaine du GRAND ORMEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean-Paul Garde

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : garde@domaine-grand-ormeau.com
Site : www.domaine-grand-ormeau.com

Un vignoble de 17 ha situé sur un terroir graveleux bien typique de Lalande-de-Pomerol (80 % de Merlot, 10 % de Cabernet-Sauvignon et 10 % de Cabernet franc, effeuillage manuel, vendanges vertes, traçabilité parcellaire, cuves thermo-régulées…). On comprend mieux ce Lalande-de-Pomerol 2010, aux notes délicates de fruits et d’humus, très classique et puissant, de belle couleur soutenue et avec des arômes de fruits rouges intenses,charnu, savoureux et complexe. Le 2009 est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux, est un vin typé, d’une belle harmonie. Le 2008, où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, est très classique, corsé, aux tanins présents et savoureux, d’un bel équilibre, qui demande un peu de patience. Le 2007 est très parfumé, tout en bouche, savoureux et complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin très équilibré, qui mêle concentrationaromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices et de griotte. Le 2006, alliant charpente et velouté en bouche, est très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois. Très beau 2005, avec ce nez marqué par des notes de petits fruits noirs très mûrs, un vin tout en couleur et en matière, aux nuances persistantes de groseille et d’humus. Goûtez le Montagne-Saint-Émilion Château Vieux-Goujon, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau et une touche de violette, structuré, avec des tanins soyeux, tout en rondeur. Goûtez aussi le Pomerol Château La Truffe 2008, Merlot majoritaire et parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, corsé et savoureux, très racé, decouleur grenat, d’une belle concentration, un cru qui allie distinction et richesse aux tanins équilibrés.

Château MARCHESSEAU

Château MARCHESSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Frédéric Garde
2, Marchesseau
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : contact@chateau-marchesseau.com
Site : www.chateau.marchessea.com

Situés sur un terroir argilo-graveleux, les 9 ha sont répartis sur les communes de Néac etLalande-de-Pomerol, surplombant la Barbanne, le cours d’eau qui délimite le vignoble dePomerol. L’exploitation appartient à la famille Rénie depuis plusieurs générations et, depuis 1996, est exploitée par Frédéric Garde qui veille à maintenir les méthodes de culture alliant tradition et modernité. Le travail du sol et de la vigne est privilégié tout comme l’élevage desvins en fûts de chêne. Ces soins méticuleux permettent d’obtenir des vins riches et puissants avec de la matière, très aromatiques et typés de leur terroir, des vins de Garde qui méritent de vieillir quelques années en cave. On se doute que tout cela se retrouve dans le Lalande-de-Pomerol 2010, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et les petits fruits rouges cuits, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin corsé comme il le faut, d’excellente Garde. Remarquable 2009, d’un rouge profond, ample et structuré, riche en fruits (griotte, mûre), de belle rondeur, tout en finesse tannique, très parfumé au palais, vraiment remarquable. Le 2008, très classique, aux connotations de cassis et de musc, est un vin fondu mais puissant, un vin structuré, aux tanins riches et veloutés à la fois.

Château des MOINES

Château des MOINES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea Du Château des Moines Patrick Merle et Jean Darnajou

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement…), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur…), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec)… “En 2012, précise Patrick Merle, nous avons eu des gelées printanières sur certaines parcelles, donc, ensuite, lafloraison s’est mal passée, et conséquences, un peu de coulure et de millerandage, et le poids des grappes étant inférieur aux autres années. La canicule du mois d’août nous a bien aidé, heureusement, mais les vendanges ont bien sûr été retardées à début octobre. Le résultat est plutôt positif, manque de rendements mais qualitativement c’est très bien. On devrait avoir un super millésime.?C’est mieux que ce qu’on espérait, donc on est plutôt content. Le volume des assemblages sera un peu différent, il y aura un peu plus de Cabernet, les Merlots étant plus déficitaires, mais surtout on arrive à avoir des Cabernets mûrs ! Actuellement le millésime 2011 est un beaumillésime, il sera mieux que 2008, un peu moins structuré que 2009 et 2010, mais vraiment très agréable, sur le fruit. Nous commercialisons 2008, 2009 et 2010 et le 2011, pour notre Second Vin Château Jean Gué.” On se fait en effet particulièrement plaisir avec leur Lalande De Pomerol Prestige 2010, élevé en fûts neufs, charpenté, aux puissants arômes de fruits et pain d’épices, de bouche riche et fondue à la fois , d’une belle intensité, associant structure et finesse, encore cependant très jeune. Le 2009 dégage un nez de cerise confite et d’humus, de charpente puissante mais très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, encore très jeune. Lacuvée Tradition 2010 est corsée,un vin structuré et harmonieux. Tout en finesse aromatique (cerise, fraise des bois), vin puissant et très équilibré, riche au nez comme en bouche, doté d’une très jolie finale avec d’ excellente possibilité de vieillissement. La cuvée tradition 2009, de robe légèrement pourprée, au nez de violette, associé aux arômes fruités de fraise et de framboise, est tout en bouche, un vin structuré, charnu comme il se doit. Complexe 2008, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde. Un vin bien corsé alliant une charpente réelle, à une jolie rondeur.

Château MONCETSLALANDE-DE-POMEROL Château MONCETS

Château MONCETS 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Président : Thibault Grégoire Moncets SAS

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 19 33
Télécopie : 05 57 51 56 24
Email : moncets@moncets.com
Site : www.moncets.com

Le domaine a été racheté, en septembre 2012, par une famille française très attachée aux valeurs de la terre. “Concernant la conduite de la vigne et l’élaboration des vins, nous dit-on, l’idée n’est pas de “révolutionner” le travail effectué jusqu’à présent, mais de reprendre le flambeau avec un regard nouveau. En ce sens, l’équipe déjà en place continue de travailler sur l’exploitation, mais une nouvelle directrice technique apporte ses compétences et son approche personnelle. Au niveau de la vigne, le désherbage chimique sous le rang va être supprimé dès cette campagne. Nous continuerons de raisonner au cas par cas, en fonction du millésime et de chaque parcelle. Pas de généralités : nous sommes là pour nous adapter à ce que Dame Nature nous offre !” On abonde dans ce sens avec ce beau Lalande-de-Pomerol 2009, dense etcorsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et charpenté, de garde bien sûr. Le 2008, de couleur grenat, riche en arômes, où dominent les fruits rouges frais et une note poivrée, est un vin qui mérite un peu de patience. Le 2007, de robe grenat, est un beau vin équilibré et ample, puissant, avec ces notes caractéristiques de petits fruitsrouges frais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité et une belle longueur en bouche, très persistant, de belle évolution. Savoureux 2006, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras en bouche, un vincharnu et structuré, d’excellente évolution.

Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Propriété familiale depuis plus de 5 générations, de 10,5 ha. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l’environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C’est l’observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l’équilibre naturel obtenu. Sur le terrain pas de désherbant chimique, l’herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. Tous ces soins expliquent ce beau Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2009, bien charnu, complexe et subtil à la fois, aux tanins puissants, au nez où dominent lecassis bien mûr et des nuances de fumé. Le 2008, un vin de couleur profonde, aux taninsfondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, est soyeux et dense, de belle charpente, d’excellente garde. Le 2007 est vraiment une réussite, charmeur, aunez intense de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissants et fins, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine.

Domaine de VIAUD

Domaine de VIAUD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 12
Télécopie : 05 57 25 10 14
Email : bielle@wanadoo.fr
Site : www.viaud.com

Cette charmante propriétaire élève ce beau Lalande-de-Pomerol 2009, structuré, est bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de belle couleurpourpre. Beau 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces nuances de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de bellecouleur pourpre, bien charpenté, ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries. Beau 2006, de teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, parfumé en bouche, auxtanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Plus rare : il reste des vieux millésimes disponibles, comme cet excellent 2001, de belle couleur grenat, intense, corsévelouté, très parfumé, avec ces notes subtiles de sous-bois et de truffe, aux tanins fermeset ronds à la fois, fondu en bouche.

Château VOSELLE

Château VOSELLE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol

Téléphone :05 57 51 61 77
Télécopie : 05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

“Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôtde marque, il est devenu Château Voselle. Aux fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires.” Elle peut être fière de son Lalande-de-Pomerol 2009, bien dense, aux tanins présents et fondus à la fois, est parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, aux tanins très bien équilibrés, un vin mêlant rondeur et charpente, très réussi. Le 2008 est classique de ce millésimecharpenté et harmonieux, au nezprésent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, qui associe puissance et distinction, aux tanins denses, gras en bouche, d’une très jolie persistance.

* Alsace : les vins n’ont jamais été aussi bons !

On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, le Riesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot gris.

Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands Crus ou les ­communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien trop ronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des prix très sages.

Le vignoble s’étend du nord au sud sur plus de 170 km. Son parcours est un pur bonheur : des villages fleuris aux winstubs, des collines ondulées, où se dressent fièrement les vignes prêtes au combat comme des troupes de légionnaires romains à la multitude des crus, les uns plus typés que les autres. L’homme vient s’associer à un terroir hors du commun, où l’on élève des vins sans concurrence, avec cette typicité exceptionnelle. Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui procure l’une des pluviosités les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins, et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne représente une véritable mosaïque, du granite au calcaire en passant par le gneiss, le schiste, le grès…

Le Classement vous aide à choisir les incontournables.

 

 

Le point sur les millésimes

En Alsace, les 2011, 2010, 2009 sont très prometteurs, le millésime 2008 est nettement plus réussi que le 2007, particulièrement difficile (il y a de rares exceptions), les 2006, 2005, 2004, 2002 et 2001 sont savoureux, le 2003, plus délicat à vinifier (en Vendanges Tardives, misez sur les 2007, 2006, 2004, 2001, 2000, 1997 ou 1989). Il existe une réelle convivialité des hommes de la région et leurs vins atteignent une typicité rare, procurant la joie du vin, à des prix qui ont tendance à monter. Attention à la complexité des terroirs, voire à l’amalgame entre des crus et des lieux-dits. Il faut rechercher la fraîcheur et la vivacité, au détriment de vins trop souples, avec trop de sucrosité, qui deviennent de plus en plus “douceâtres”. Un Riesling, un vrai, doit être sec et vif.

 Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

 

RIESLING
GRESSER
Georges KLEIN
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Willy ROLLI
ZOELLER

BESTHEIM
BLANCK
René FLECK
Ch.et D.FREY
René KOCH
Gérard METZ
MUHLBERGER
REINHART
SEPT VIGNES
Aline et Rémy SIMON
Philippe SOHLER

André ANCEL
Charles BAUR
Moulin de DUSENBACH
Heney GSELL
Jacques ILTIS
Château d’ORSCHWIHR
Edmond RENTZ
André VIELWEBER

GEWURTZTRAMINER
Claude BERGER
BESTHEIM
DUSSOURT
Fernand ENGEL
GILG
SEPT VIGNES

BAUMANN-ZIRGEL
Claude BLÉGER
Robert FALLER
FRICK
Bernard HAEGELIN
HAULLER
Robert KLINGENFUS

Christophe BELLSZ
FACKER-ACKERMANN
FREY-SOHLER
Victor HERTZ
Cave KAES
Damien KELHETTER
SAINT-REMY
André WITTMANN

TOKAY PINOT BLANC
FRICK (PB)
GILG
Edmond RENTZ
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Aline et Rémy SIMON

M-C et P. BORÈS
2 LUNES
Ch.et Dom. FREY
Cave KAES (Muscat)
SAINT-RÉMY
René KOCH
Philippe SCHAEFFER
Vincent STOEFFLER
Bernard WALTER

André ANCEL
BLANCK
HALBEISEN (Muscat)
KELHETTER (PB)
Romain KUENTZ
J. et C. LINDENLAUB
LOBERGER
REYSZ-JOST
SCHLUMBERGER
Philippe SOHLER
STINTZI
André VIELWEBER

CREMANTS PINOT NOIR
Claude BERGER (PN)
BESTHEIM
DUSSOURT
Fernand ENGEL
Ch.et D. FREY
Georges KLEIN
Aline et Rémy SIMON

André HARTMANN (PN)
Christian BARTHEL (PN)
BAUMANN-ZIRGEL
A. et Ch. BINNER
2 LUNES
FREY-SOHLER
Jacques ILTIS
Jean-Louis KAMM
J. et Ch. LINDENLAUB
Didier PETERMANN
REINHART
Hubert RESISER
REYSZ-JOST
STINTZI
André VIELWEBER
ZOELLER

Cave HUNAWIHR

VENDANGES TARDIVES (et SGN)
BAUMANN-ZIRGEL
Fernand ENGEL
GRESSER
HAEGI
HAULLER
Robert KINGENFUS
Gerard METZ
SCHAEFFER-WOERLY
Philippe SOHLER
ZOELLER

Claude BERGER
M-C. et P. BORÈS
DUSSOURT
René FLECK
Ch.et Dom. FREY
Cave KAES
Edmond RENTZ
SCHLÉRET

BROBECKER
Christophe BELLSZ
Jacques ILTIS
J.et C. LINDENLAUB
MUHLBERGER
Laurent VOGT

 

MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI

AVEC QUELS PLATS ?

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT