MEDOC

Le terroir fait la différence

Ici, intrinsèquement, un Margaux n’a rien à voir avec un Pauillac (ni même avec un autre Margaux, tant les sols sont différents dans l’appellation), un Listrac doit refléter l’élégance quand c’est la structure qui signe un Saint-Estèphe… Les terroirs signent les vins : quartz et cailloux roulés à Saint-Estèphe, croupes de graves maigres à Pauillac, graviers et cailloux à Margaux, formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile en Médoc… Ceux qui élèvent les véritables grands vins médocains, ceux qui ont une “âme”, dont le millésime 2015 ne ressemble pas au 2009, ou le 2017 au 2011… les voici.

 

POMEROL

Le plaisir à l’état pur

Voilà les vins les plus chaleureux de la région bordelaise, où les senteurs de truffe se mêlent à la mûre, à la cannelle, à la cerise ou à la réglisse, la chair s’associant à une texture dense, ample, naturellement veloutée, le tout donnant des vins que les propriétaires élèvent à leur image chaleureuse.  On est bien au sommet.

 

SAINT-EMILION

La race des grands vins

Dans la région, on a donc accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, soit à des vins de mode, surcôtés, où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins très concentrés au détriment de la finesse. Le Merlot, prédominant, est pourtant le raisin par excellence de l’élégance et de la souplesse, même s’il est aussi largement capable de s’exprimer dans le temps. Un vrai Saint-Émilion, c’est toujours l’élégance, une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse. Voici les incontournables.

 

GRAVES ET PESSAC-LEOGNAN

Les meilleurs vins sont exceptionnels

Ici, il y a d’incontestables vins de très haut niveau, dans une gamme de prix large, mais il y a également des vins décevants, souvent à des prix incautionnables. Il est donc indispensable de s’attacher à la réelle typicité des terroirs et de soutenir les hommes et les femmes qui restent fidèles à cette éthique. En Pessac-Léognan comme en Graves, dans ces sols très spécifiques du bordelais, où l’on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs, on accède à une gamme exceptionnelle. Ceux qui comptent vraiment sont dans le Classement.

 

CÔTES

Les vins sont pleins de charme

Les propriétaires talentueux se démarquent aisément des autres, et c’est ainsi depuis des décennies. Selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages (Merlot souvent prépondérant), on peut en effet passer du très beau au très simple. De Cars à Tauriac, de Lestiac à Saint-Magne-de-Castillon, les meilleurs signent de beaux vins de caractère, puissants ou soyeux, vifs ou suaves, à prix très doux.

 

BORDEAUX SUPERIEURS ET BORDEAUX

De grands vins à part entière

Le Classement vient saluer les efforts accomplis depuis des années par une poignée de vignerons passionnés qui élèvent des vins qui surprennent lors de dégustations “à l’aveugle”, écrasant parfois des crus beaucoup plus chers et renommés. On accède alors à des vins typés par des sols très différents, à des prix particulièrement abordables.

 

SAUTERNES ET LIQUOREUX

Les grands vins séducteurs

L’équilibre géologique et climatique en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu’est le botrytis cinerea. Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent alors d’être appréciés tout au long du repas, pour eux-mêmes.