Les cépages blancs français

v Altesse : Frais et fin, très parfumé, c’est le cépage traditionnel de Savoie.
v Chardonnay : Le roi bourguignon (et champenois), abusivement planté un peu partout. Très grand cépage, parfaitement adapté aux sols et climats de la Bourgogne, qui produit les plus grands vins blancs secs du monde.
v Clairette : Raisin riche en sucre, connu pour les vins qu’il produit dans le sud de la France.
v Chenin blanc : Grand cépage de la Loire (Anjou…), bien équilibré en acidité, qui donne des vins demi-secs, et convient aux vins de mousse.
v Gewurztraminer : Excellent raisin, très typé, très aromatique, qui donne des vins épicés, très caractéristiques (voir Alsace et L’Accord idéal des vins et des mets).
v Grenache blanc : Très répandu en France, cet ancien cépage espagnol peut donner un vin corsé de bonne qualité, ample et peu acide.
v Maccabéo : Cépage espagnol (Catalogne) utilisé pour les vins mousseux. On le trouve en Provence, en Languedoc et dans la vallée du Rhône.
v Malvoisie : Originaire de Grèce, il apporte structure aromatique et densité aux vins blancs.
v Manseng : Le Gros Manseng et le Petit Manseng, cultivés dans le sud-ouest de la France, donnent le légendaire Jurançon moelleux.
v Marsanne : Excellent cépage qui donne des vins riches, pleins et gras ; l’un des deux cépages qui servent à produire les rares vins blancs de Châteauneuf-du-Pape et d’Hermitage.
v Mauzac : Bon raisin, très typé, avec une bonne acidité naturelle (Gaillac). Il convient d’ailleurs très bien aux vins “perlants”.
v Melon de Bourgogne : Cépage du Muscadet.
v Muscat à petits grains : Cépage de l’Alsace et des vins de Muscat de Beaumes-de-Venise.
v Muscadelle : Cépage que l’on trouve encore en petite proportion dans les vignobles du sud-ouest de la France (Gaillac, Montravel, Bergerac, Bordeaux).
v Pinot blanc : En Alsace, il donne des vins fleuris, frais et bien équilibrés.
v Poulsard : Excellent raisin propre au Jura, qui produit l’un des plus grands vins rosés (ou gris), très aromatique, suave et persistant.
v Roussane : Il donne les rares vins blancs d’Hermitage et de Châteauneuf-du-Pape.
v Riesling : Remarquable cépage qui peut atteindre les sommets en Alsace. Très sec, très typé, très floral au nez comme en bouche, il s’adapte également aux “vendanges tardives”.
v Sauvignon : Le raisin de prédilection des vins de Sancerre et de la Loire (Anjou…), très sec, très fruité, très frais. Il donne des vins plus ronds dans les régions plus “chaudes” comme le Bordelais ou dans les appellations du sud-ouest de la France. Allié au Sémillon et vendangé tardivement, il donne les grands vins liquoreux.
v Savagnin : Le raisin du vin jaune du Jura, typé, qui produit un vin d’une lente évolution.
v Sémillon : Remarquable cépage de référence des grands liquoreux bordelais.
v Viognier : L’unique cépage des appellations Condrieu et Château-Grillet.

Une réflexion au sujet de « Les cépages blancs français »

  1. Bravo pour votre nouveau site Internet.
    La présentation est plus sobre et la recherche plus aisée.

    Nathalie Gallard
    Traductrice technique spécialisée en viticulture et oenologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Défendre une éthique, sinon rien