Alsace

Des crus les uns plus typés que les autres… tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là… On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoïent des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose.

Les incontournables sont toujours Schléret (avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Gresser, Schaeffer-Woerly, Haegi, Ruhlmann, Arnold, Simon, Frick, Eblin-Fuchs, Klingenfus, Iltis, Pettermann, Hartmann, Fleck (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes). A leurs côtés : Brobecker, Metz, Fahrer, Huber et Bléger, Zoeller, Mauler, Rentz, Stoeffler, FallerHeywang, Humbrecht, Freudenreich….

Beaujolais

Cette belle région vallonnée regorge de crus dont la qualité s’associe à des prix très sages.

Les sols comptent ici, autant qu’ailleurs, et on le voit bien en débouchant des flacons de Gérard Brisson, Pizay, Cédric Chignard, Michel Tête, Crêt des Garanches, La Combe aux Loups, Cheysson, Jean-Pierre Mortet, Baron de L’Ecluse, Métrat, Charvet, Rotisson… Et Dubœuf, bien sûr.

Jolis coups de cœur pour Marcel Lapierre, Chetaille, Jambon, Pezenneau ou Coperet qui font une belle entrée dans le Guide.

 

 

Bordeaux

Médoc

En Premiers Grands Vins, à Pauillac, dominent Grand-Puy Lacoste et Batailley, deux très grands Pauillac, très typés, différents, et c’est parfait comme cela, Latour confirmant son statut Hors-Classe, aux côtés de Mouton-Rothschild, formidable.

Toujours au sommet : Haut-Marbuzet, où le rapport qualité-prix-plaisir est à un bien haut niveau, par rapport à d’autres crus plus connus (et c’est ce qui compte : vendre cher n’est pas “le” gage de qualité). Montrose et Lascombes font partie également des plus grands vins de la presqu’île.

Cinq crus les rejoignent cette année, grâce à un exceptionnel rapport qualité-prix-typicité : La Galiane, Mayne-Lalande, Côme, La Bridane et Desmirail.

D’autres crus suivent de près : Panigon, David, St-Estèphe, Tronquoy-Lalande, Fourcas-Dupré, Fonbadet, Fontesteau, Cartujac, Plantier Rose, Lestage-Darquier, Souley Sainte-Croix, Le Meynieu, Layauga-Duboscq, La Mouline, Chalet de Germignan, Le Bourdieu, Bois Carré, Hennebelle, Graves de Loirac

 

Pomerol

Dégusté une nouvelle fois sur place, Petrus est toujours hors-classe.

Certan de May et les crus de Janoueix sont incontestablement au sommet, et de nombreux crus restent de belles valeurs sûres à prix doux (Plince, Clos René, Bellegrave, Mazeyres, Clos du Pèlerin, Valois, Lafleur du Roy, Caillou, Beauregard, Haut-Ferrand…).

Lalande-de-Pomerol est très bien représenté avec Roquebrune, Canon-ChaigneauVoselle, Moines, Viaud, Belles-Graves.

 

Saint-Emilion

On est ici dans la région où se mêlent de vrais terroirs, souvent en coteaux, et d’autres coins où le maïs pourrait y cotoyer la vigne. On a donc accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, et à des vins où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins très concentrés au détriment de la finesse.

Le Merlot, prédominant, est pourtant le raisin par excellence de l’élégance et de la souplesse, même s’il est aussi largement capable de s’exprimer dans le temps. Un Saint-Emilion, un vrai, c’est une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse, souple mais ferme, dense mais distinguée.

De superbes bouteilles à Croque-Michotte, Corbin-Michotte, Cantenac, La Tour du Pin Figeac, Fonroque, Trotte VieilleBalestard-la-Tonnelle, Laniote, Piganeau, Mauvinon (pensez toujours au rapport qualité-prix-plaisir), et nous ne sommes toujours pas preneurs de crus trop chers, sirupeux, qui ne sont pas dans le Guide.

Dans la lignée, les grandes valeurs sûres sont Orisse du Casse, Franc Lartigue, Guillemin La Gaffelière, Croix Meunier, Clos de Sarpe, Petit Mangot, Vieux-Pourret, Grâce-Fonrazade, Clos des Prince, Pasquette, Darius, La Marzelle, Destrier, Roylland, Fleur Gravignac, Vieux-Rivallon

En Saint-Georges, Montagne, Puisseguin et LussacHaut Saint Clair est vraiment au sommet, aux côtés de Vieux Château des Rochers, Vieux Château Saint-André, Macquin, Grenière, Chêne Vieux, Grand Cormier, Jura-Plaisance, Fleurs Grandes Landes, Béchereau

Les meilleurs sont, en FronsacRoumagnac-La Maréchale, et, en Canon-FronsacCanon.

 

Graves et Pessac-Léognan

Il y a d’incontestables vins de très haut niveau, dans une gamme de prix large, mais il y a également des vins décevants, bons certes, mais “dépersonnalisés”. Il est indispensable de s’attacher à la réelle typicité des terroirs et de soutenir les hommes qui restent fidèles à ces sols très spécifiques.

Le Classement parle de lui-même, avec Chevalier, Bouscaut, Lafargue, Haut-Lagrange, Grandmaison, Luchey-Halde, Pontac-Monplaisir… sont à de très beaux niveaux, en blanc comme en rouges, chacun dans sa gamme…

En Graves, plusieurs crus sortent du lot : Mauves, Grand Bos, Le Tuquet, Vimont, Arricaud, Brondelle, Haut-Calens, Chantegrive, Jouvente

 

Côtes

Selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages (Merlot souvent prépondérant), on peut passer du très beau au très simple.Les propriétaires talentueux se démarquent donc aisément des autres, sans avoir besoin de manipulations œnologiques, et c’est ainsi depuis des décennies.

Les grandes valeurs sûres : Moulin Vieux, Melin, Marsan (Gonfrier), Les Graves, Berthenon, Pont Les Moines, Lagarde, Valentin, Haie, Haut-Maco, Grandmaison, Bavolier, Beynat, Payre, Faugas

 

Bordeaux Supérieurs et Bordeaux

Comme dans les Côtes, il y a de tout, et Il s’agit de savoir frapper à la bonne porte. On accède alors à des vins typés par des sols très différents (on ne fait pas les mêmes vins à Monségur ou à Frontenac, à Génissac ou à Pondaurat…) et l’on aurait donc tort de croire que les terroirs ne jouent pas leur rôle.

Les meilleurs sont Penin, Panchille, Sainte-Barbe, Pellé, Lajarre, Crain, Bran de Compostelle, Bossuet, Bernardon, Cornemps, Entre Deux Mondes, Haut-Cruzeau, Aux Graves de la Laurence, Lauduc, Pascaud, Thuron

Fontbonne, Lavison, Jayle, Laubertrie, Masson ou Belle Garde sont les fers de lance en Bordeaux.

 

£Sauternes et Liquoreux

Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent alors d’être appréciés tout au long du repas, tant le charme opère.

En Sauternes, les grands vins sont toujours magiques : Filhot, Raymond-Lafon, Lafon, Haut-Bergeron, Lamothe-Despujols… et, en LoupiacClos Jean et Loupiac-Gaudiet

De nombreux coups de cœur, toutes appellations bordelaises confondues, avec Chillac et Quillet, Musset, Coustolle, Cros, Perier, Moulin de Mallet, Parenchère, Routurier, Bedrenne, Surain, Brown, France, Hospital, Haut Goujon, Lapelletrie, Marquis de Terme…

 

 

Bourgogne

C’est “la ” région où le terroir est omniprésent. Qui ne s’est jamais promené sur la route des crus, admirant les sols de mi-pente, notamment, ne peut pas comprendre ce qu’est un terroir digne de ce nom.

Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault, ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante, magique et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir ! On parle de Chartron, Antonin Guyon, Carillon, Jomain, Albert Joly, Ampeau, Denis, Bocard

On est au sommet à Chablis, avec Robin, Tremblay, Alain Geoffroy, Mosnier, Naulin, Heimbourger

En rouges, on ne peut qu’exciter ses papilles avec des crus aussi racés mais divers que ceux de  Monts Luisants, Cacheux, Esmonin, Bertheau, Fougeray de Beauclair, Michel Prunier, Gelin, Clos Bellefond, Seguin-Manuel, Girard, Delagrange, Philippe Leclerc, Bourée, Bader-Mimeur, Gros, Dubreuil-Fontaine, Doreau, Domaine de la Poulette, Magnien, Couturier… puis, en Pouilly-Fuissé, Luquet, Auvigue, Denuziller, Sangouard… et à MâconStéphane Brocard.

Ils sont nombreux à élever de grands vins typés, et, franchement, si l’on compare le rapport qualité-prix-typicité, dans une gamme haute de 20 à 100 €, ils renvoient à un jardin d’enfants un bon nombre de crus bordelais, gavés à outrance par des vinifications sophistiquées et bien trop chers.

 

Champagne

Il y a une sélection de remarquables vignerons qui atteignent la hiérarchie des Premiers Grands Vins Classés cette année, et la raison en est évidente et toute simple : ils élèvent passionnément des cuvées superbes à des prix très doux qui devraient faire rougir certaines maisons de négoce…

Bien sûr, le terroir joue son rôle et les meilleurs vignerons qui possèdent des Grands Crus de la Montagne de Reims ou de la Côte des Blancs signent naturellement des cuvées racées (Gatinois, Goutorbe, Arnoux, Turgy, Vazart-Coquart…).

A leurs côtés, la maîtrise du Pinot meunier (Bourdaire-Gallois, Pelletier, Thévenet), notamment, un cépage dont on ne parlait plus, mérite bien également à quelques rares vignerons d’entrer dans cette catégorie. L’esthétique du contenant est tout aussi importante. Quelques autres proposent des cuvées superbes issus de Premiers Crus (Charpentier, Lejeune-Dirwang), Et Leconte ou Moyat le méritent tout autant. C’est le plaisir qui compte, les soins apportés (Biodynamie, lutte raisonnée…), l’enthousiasme, l’accueil : mieux vaut déboucher une bouteille avec le propriétaire qu’avec une hotesse d’accueil !

Car il y a aussi de très grandes cuvées bien trop chères, qui imposent leurs prix en jouant aussi bien sur des campagnes de publicité qu’elles sont les seules à pouvoir s’offrir ou à force “cadeaux” auprès des hôteliers ou restaurateurs. On est loin de l’expression du terroir…

De rares grandes maisons familiales tiennent toujours le haut du pavé, souvent propriétaires d’importants vignobles et dirigées par des hommes et des femmes pour lesquels la continuité patrimoniale prime. Ce sont aussi des marques qui réussissent également remarquablement leurs “simples” cuvées. Aux côtés de ces maisons incontournables (Pol-Roger, Gosset, Roederer..), d’autres sont au sommet (Ellner, De Sousa, Bara, Legras et Haas), où la force des terroirs de Grands et Premiers Crus joue à plein, à des prix défiant toute concurrence. Chaque marque n’est, bien sûr, pas à “comparer”. Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de notre Classement, les Premiers des “Premiers” étant intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Premiers”, et ainsi de suite, en sachant que, toujours, le rapport qualité-prix prime et explique bien des choses…

 

La hiérarchie des Deuxièmes Grands Vins Classés est à prendre à la lettre : les Premiers des Seconds sont nettement supérieurs aux Cinquièmes…

Il y a des propriétaires qui peuvent prétendre atteindre les sommets, selon leurs cuvées, globalement ceux qui sont dans le peloton de tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, dans les deux ou trois premiers échelons de cette hiérarchie, donc, élevant des vins les uns plus séduisantes que les autres, garants d’une typicité et d’une grande régularité qualitative, associés à des prix doux.

Il s’agit de Drappier, Coutier, J.-B. Bourgeois, Brice, Poinsot, Edouard Brun, Rutat, Pehu-Guiardel, Clergeot, Jacques Defrance, Royer, Pierre Legras, Laurent-Gabriel, Sadi-Malot, Perseval-Farge, Alain Littière, Maurice Vesselle, Fleury-Gille, Lancelot-Royer, Alain Brixon, Charles Mignon, Etienne Oudart, Moussy, Daviaux, Mannoury, Vrain-Augé, Gimonnet, Solemme, Huot, Phlipaux, Renaudin, Bardy-Chauffert, Moussy, Michel Littière, Bourgeois-Boulonnais, Brice, Morize, De Milly, Baron-Fuenté, Verrier, Hamm, Jeaunaux-Robin, Baroni, Marteaux, Camiat, Bardoux, Hautbois, Lucien Collard, Penet, Briaux-Lenique……, un bon nombre exploitant des terroirs situés en Grands (et Premiers) Crus, ceci expliquant bien sûr cela, et prouvant que, ici comme ailleurs, la force du terroir est primordiale, même si l’art de l’assemblage, les stocks et l’élevage feront la différence.

De jolis coups de cœur expliquent l’entrée dans le Guide cette année, notamment de Esterlin, Locret-Lachaud, Rafflin, Callot, Clergeot…

 

 

Languedoc-Roussillon

Des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les vins de pays… on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques…le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un niveau qualitatif réel, en blancs comme en rouges, et c’est tout ce qui compte.

Toutes appellations confondues, les grandes références sont Daumas-Gassac, Peyregrandes, Mas du Novi, Pépusque, Martinolle, Cambriel, Saint-Martin des Champs, Mire-L’Etang, Bertrand-Bergé, Grand Moulin, Etang des Colombes, Cascades, Navarre, Tour de Baulx, Grand Caumont ,Herbe Sainte, Clarmon, Familongue, Guizard, Cavaillès, Clotte Fontane, Casa Blanca, Domaine de la Vieille, Mairan…

Trois caves coopératives sont toujours au top : celles de Roquebrun, de Cabrières et Vignerons de Camplong.

En nouveaux, Gangloff, Toupue, Vellas, Argenties ou Sylva Plana.

 

Provence-Corse

Les meilleurs sont vraiment loin devant les autres, et sont ceux de ces propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages de la région (Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle, Ugni blanc…).

Dans les trois couleurs, en Bandol, on est au sommet avec Lafran-Veyrolles, Pradeaux, L’Olivette, Terrebrune, Bunan, Vannières et Chrétienne.

Loou et Thuerry sont les meilleurs Coteaux-Varois, Fontcreuse est le meilleur Cassis.

En Côtes-de-Provence, les rosés sont formidables : Rasque, Jas d’Esclans, Sumeire.

Belles dégustations aussi chez Anglade, Cibonne, Rouet, Grand Vigne, Aspras, Anglade… La majorité de ces crus élèvent aussi des rouges et blancs savoureux.

On a bien apprécié, pour ceux qui entrent dans le Guide : Sainte-Marie, Frégate, Mascarronne.

La Corse est vraiment au sommet avec le Domaine de Maestracci, le Domaine de Torraccia, et celui de Peraldi. Ils sont les références de l’Île de Beauté, avec des vins extrêmement typés, élégants, chaleureux, dans les trois couleurs.

 

 

Savoie-Jura

En Savoie, la diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place) laisse s’exprimer au mieux les cépages propres à la région : la Jacquère, l’Altesse ou la Mondeuse, qui apportent une spécificité rare et réelle à ces vins, digestes, tout en fraîcheur, qui s’associent remarquablement à la cuisine régionale, comme ceux, non loin, du Jura viticole.

Le Classement des meilleurs : Million-Rousseau, Lambert, Bosson, Mollex, en Savoie, et Badoz, pour le Jura, se trouve avec celui des Beaujolais.

 

Sud-Ouest

Lorsque l’on est un vigneron qui sait mettre en avant son terroir et la puissance de ses grands cépages historiques régionaux, on élève alors, de Buzet à Jurançon, de Gaillac à Cahors, de Monbazillac à Madiran… des vins typés qui entrent dans la “cour des grands”.

On le voit bien en savourant les bouteilles, en Madiran, de Barréjat, Sergent, Pichard et Paradis, en Cahors, de Lavaur, Gautoul, Nozières, Bovila, La Caminade…

En Gaillac, Labarthe et Bourguet sont au top, comme pour les autres appellations, Lafitte, Vieux Touron, Moulin-PouzyPouypardin, Grand Jaure, Passelys…

 

 

Val de Loire

La région est garante d’une typicité hors normes, grâce à ses grands cépages spécifiques (Chenin, Sauvignon, Cabernet franc…) qui s’expriment pleinement dans ces terroirs de silex, de tuffeau, de craie marneuse, de marnes kimméridgiennes…, sont parfaitement “chouchoutés” par ces vignerons passionnés et passionnants, qui s’attachent à conserver une authenticité rare. Du rouge le plus gouleyant à celui qui demande de la patience, des blancs secs aux moelleux, des demi-secs aux rosés ou aux Crémants… la palette est grande.

Sancerre et Pouilly-Fumé sont les territoires, où, avec la Bourgogne et l’Alsace (chacun ayant sa spécificité, naturellement), on entre dans la catégorie des vins blancs exceptionnels chez Natter, Sarry, Gitton, Pabiot, Petit et Fille, Chevreau, Reverdy, Dezat, Blanchet, Landrat-Guyollot, Guy Baudin, Sautereau, Pierre Martin, Garenne

En QuincyCommanderie, ou Chaillot en Châteaumeillant sont toujours à la tête de leur appellation, comme L’Ermitage à Menetou-Salon. La Cave de Pouilly-sur-Loire est la référence dans la région. En Côtes du Forez, c’est la Cave Réal.

Le meilleur Saint-Nicolas-de-Bourgueil se trouve chez Drussé, le meilleur Bourgueil aux Géleries, les meilleurs Saumur-Champigny se savourent à la Guilloterie, chez GouronTargé, au Clos Maurice, chez Dézé (Petite Chapelle) ou Raynières.

En Chinon, on est au sommet avec NoiréBouchardière, Bouquerries, et, en TouraineChaise, Mandard, Charbonnier et, Montigny. En Anjou, on ne peut éviter Gauterie, comme, à SaumurRaynières, ou, en VouvrayCapitaine.

Les liquoreux sont toujours exceptionnels chez Aubert, La Varière, Rochettes, Gonorderie et Godineau.

En Muscadet, toujours Morilleau, suivi de Tourlaudière, Plessis-Glain, Hautes Noëlles et Poiron-Dabin.

Pour les nouveaux retenus cette année : Fontainerie, Legrand et Delaunay.

 

 

Vallée du Rhône

Le Classement parle de lui-même, et c’est la grande régularité qualitative, qui prime, ici comme ailleurs, avec des vins racés, chaleureux, dont le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.

On s’en assure, à Châteauneuf-du-Pape, chez André Mathieu, Méreuille, Serguier, Domaine de Saje, Solitude, Elie Jeune, Sabon de Rocheville, Comte de Lauze, Mouriesse Vinum, Harmas, Mas Saint-Louis, Abbé Dîne

Pêle-mêle, on se fait vraiment plaisir avec les vins de Bizard, Garrigue, à la tête de leurs appellations respectives.

En Côte-Rôtie, le Domaine des Rosiers et Levet.

Redortier est toujours au sommet à Beaumes de-Venise, avec BeauvalcinteArnoux élève des vins superbes à VacqueyrasAlary est à la tête de l’appellation CairanneLauribert, à celle de Visan, et, en Côtes-du-Rhône-Villages, les incontournables sont le Domaine de l’Amauve, Saint-Estève, Croix Blanche, Magalanne et Valériane, quand le Moulin du Pourpré reste le fer de lance des Côtes-du-Rhône et La Canorgue celui des Luberon.

Pour les nouveaux, beaucoup de jolis coups de cœur cette année avec Vérone, Tavernel, Mayard, Montine, Beaubois…

Le terroir et la persévérance

 

Le premier semestre 2020, on le sait, a été particulièrement sensible, sur les plans sanitaire et économique. Pourtant, dans ces périodes, il ressort souvent du bon : la solidarité, la volonté, la persévérance en sont de beaux exemples.

 

Voici ce qu’il faut retenir, région par région :

 

En Alsace, les fidèles du Guide savent que c’est toujours l’une de nos régions où l’authenticité prime. Alliée à la convivialité des vignerons et à un savoir-faire qui leur permet avec ces cépages uniques d’élever une gamme incomparable, du vin le plus sec au plus liquoreux, d’autant plus marqués par leurs terroirs où les Grands Crus -ici, comme en Bourgogne- sont de vrais gages de qualité. On ne peut qu’être sous le charme des vins de Frankstein, Kastelberg, Steinert, Mœnchberg ou Zotzenberg. Dans chacun de ces crus, les sols font la différence : calcaire fossile, schiste, marnes jurassiques. Cela explique la puissante identité de ces vins,

 

Dans le Médoc, le Classement voit distinguer plusieurs Premiers Grands Vins Classés : les vrais amateurs et professionnels ne seront pas surpris tant les crus que nous avons fait “monter” correspondent à ce que l’on aime : des vins racés à prix doux.

 

Car, justement, on se demande encore pendant combien de temps des ”crus classés” (Classement de 1855, totalement obsolète quand on sait que les territoires, les hommes et les techniques ont évolué depuis plus de 150 ans) peuvent se vendre aussi chers.

Comme en Champagne, les stocks s’alourdissent, faute d’avoir expédié en Chine où l’on ne sait où, en tout cas vers des contrées où l’on trouve toujours des consommateurs, souvent peu informés, se contenter de boire une étiquette.

 

Les terroirs signent les vins : graves garonnaises à Saint-Julien, quartz et cailloux roulés à Saint-Estèphe, croupes de graves maigres à Pauillac, graviers et cailloux à Margaux, formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile en Médoc… Mais, vous le savez, il est parfois bien difficile aujourd’hui de retrouver cela, tant certains crus sont “lissés” par des vinifications sophistiquées. C’est d’autant plus dommage que ces terroirs ont une réelle influence et pourraient de nouveau signer de vrais grands vins racés. Il manque aussi des figures légendaires dans la région, qui n’ont pas été remplacées.

 

La médaille à son revers : leur réussite à l’export se mêle à une image dégradée en France de certains grands crus de Bordeaux, tant les consommateurs ne s’expliquent pas leur prix et ont tendance à rechercher dans d’autres régions des vins avec plus de personnalité. Cela est dommageable pour tous les autres vignerons bordelais qui proposent des vins avec un véritable rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel.

 

Pomerol comme à Lalande-de-Pomerol, là encore de nombreux vins atteignent cette année la hiérarchie des Premiers Grands Vins, notamment dans l’appellation Lalande-de-Pomerol. Mené par le mythique Petrus, où nous avons une nouvelle fois été émerveillé par la race de ce vin majestueux, on trouve les vins les plus chaleureux de la région bordelaise, où les senteurs de truffe se mêlent à la mûre, à la cannelle, à la cerise ou à la réglisse, la chair s’associant à une texture dense, ample, veloutée, le tout donnant des vins que les propriétaires élèvent à leur image, chaleureuse.

 

 

Saint-Emilion, Il y a également des nouveautés dans le Classement. En effet, la dérive du Classement “officiel“ qui s’intéresse de moins en moins au terroir et poursuit son chemin vers une reconnaissance des prix (de la frime ?). Comment expliquer que des crus accèdent à la plus haute place quand on connait ce qui distingue leurs territoires à celui, notamment d’Ausone, certainement le plus grand vin racé de la région ? Eh oui, il y a des différences entre les sols de calcaire à astéries qui signent une très grande finesse, et ceux des alluvions sableuses…

 

Vous pouvez aussi simplement vous promener pour comprendre l’importance des sols. Ou procurez-vous l’exceptionnelle carte de Van Leuween, que nous avions publié en son temps dans Millésimes, aujourd’hui “interdite” de publication. Pour quelle raison ?

Franchement, il y tant de vins de l’appellation qui se prennent pour un Côte-Rôtie (le terroir en moins), à force de concentration, d’élevage surdimensionné en fûts neufs… Où est la distinction ? Où est la fraîcheur ?

 

On déguste ces vins sans avoir la moindre envie de les boire. Restez fidèles aux vignerons humbles qui savent qu’un Saint-Emilion, c’est d’abord l’élégance !

 

Et puis, il y a ces “satellites”, les Montagne, Puisseguin, Lussac et Saint-Georges, marqués le plus souvent par des sols de calcaire à astéries (le top) ou de molasses du Fronsadais, où l’on est régulièrement sous le charme de ces vins remarquables, dominé par le Merlot et une fraîcheur en bouche certaine, de grande évolution également, dont la plupart sont au même niveau qualitatif, voire bien meilleurs que des Saint-Emilion Grands Crus Classés (toujours selon ce “classement” officiel), mais à des prix divisés par 3, 4 ou 5… Quelques-uns des plus beaux rapports qualité-prix-plaisir du bordelais se trouvent ici.

 

Dans les Graves, la majeure partie des vins en tête de notre Classement, bénéficient aussi d’un formidable rapport qualité-prix. Bien sûr, les territoires signent des vins de qualité et de style différents à Portets, Castres, Beautiran, Podensac ou Landiras, et c’est tant mieux !

 

En Pessac-Léognan, où les sols sont très diversifiés, on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs. On cherche, sans la trouver, une réponse légitime à certaines notoriétés qui ne semblent pas ou plus justifiées, notamment quand on accède à des prix exagérés. Et puis, là encore, on ne fait pas les mêmes vins sur des croupes graveleuses et des sols sableux.

 

Dans les appellations de Côtes, selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages (Merlot souvent prépondérant), on peut en effet passer du très beau au très simple. De Saint-Vivien-de-Blaye ou Saint-Paul-de-Blaye, de Tauriac à Baurech, de Saint-Magne-de-Castillon à Gabarnac, les meilleurs signent de beaux vins de caractère, puissants ou soyeux, vifs ou suaves, en rouges comme en blancs, et à des prix très abordables.

 

En Bordeaux et Bordeaux Supérieurs, contrairement à ce que vous pourriez croire, les terroirs ont une réelle incidence sur la qualité des vins ! Et des vignerons passionnés qui savent mettre en avant leurs sols (exception faite des palus) élèvent des vins supérieurs à des crus d’appellations beaucoup plus chères et renommées.

 

En LiquoreuxSauternes en tête, l’équilibre géologique et climatique en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu’est le botrytis cinerea. Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent toujours d’être appréciés tout au long du repas, et pas uniquement à l’apéritif ou sur les desserts (pour avoir des idées d’accords : www.ideevins.com).

 

Bien sûr, on boit de moins en moins ces vins, et le manque d’une communication pour séduire les consommateurs, ne va pas dans le meilleur sens.

 

La Bourgogne est “la” région où le terroir est omniprésent, où les Grands Crus sont de vrais grands crus !

 

C’est aussi l’un des plus vieux vignobles français, qui s’étend sur des sols d’une richesse magique : marnes kimeridgiennes à Chablis, de silice, calcaire, argile, marnes pour les plus grands rouges (ceux des mi-coteaux), argilo-calcaire en pentes douces pour les plus grands blancs, etc.

 

Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir ! Et, en rouges, pour lesquels certains dégustateurs incompétents n’ont toujours pas encore compris que la couleur ou la concentration n’ont rien à voir avec un réel potentiel de garde, on ne peut qu’exciter ses papilles avec ces crus racés.

 

Les prix sont chers, certes, mais il n’y pas de comparaison entre un Puligny à 100 euros et un autre blanc au même tarif, ni avec un Gevrey-Chambertin face à un rouge bodybuildé…

Et puis, quel bonheur de serpenter la route des vins, de village de village, en apprenant très vite ce qui distingue les crus séparés par une route, les mi-pente à la plaine. Et tout cela dans la bonne humeur et le partage de boire un “canon” avec ces vignerons simples qui élèvent des vins légendaires

 

En Beaujolais, là aussi, les vignerons sont attachants et ont su redonner toute la noblesse à leurs crus, après une époque ou les primeurs qui sentaient tout sauf le vin risquaient de détruire toute l’image de la région.

 

Les sols comptent ici, autant qu’ailleurs, et on le voit en débouchant les flacons de ces vignerons qui associent talent et convivialité. Terroir oblige, à cépage unique, un Brouilly (granit et sables alluviaux) n’a rien à voir avec un Morgon (schistes granitiques décomposés), un Juliénas (schiste et granit) avec un Fleurie (arène granitique), un Chiroubles (granit et porphyre) avec un Moulin-à-Vent (granite rose).

 

En Champagne, une bonne dizaine de vignerons et (petites) maisons font leur entrée dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés. D’autres suivront prochainement.

 

Pour trois raisons principales :

 

– l’omniprésence historique et marketing d’un bon nombre de grandes (dans le sens d’importance) maisons commence à avoir bon dos. A l’heure où certaines continuent de déverser gracieusement ou pas, l’une du mobilier sur une plage, l’autres des magnums lors d’évênements sportifs ou de festivals, eh bien, les “petits” vignerons, eux, ont visiblement compris ce qu’il fallait faire : aller se présenter eux-mêmes aux restaurateurs (c’est quand même plus sympa qu’un représentant), expliquer leur savoir-faire, partir au Japon ou en Russie, conforter leur présence sur le Net et les réseaux sociaux, se montrer…

 

– la qualité des cuvées des vignerons que l’on déguste depuis une bonne dizaine d’années est nettement plus passionnante que des cuvées de grands groupes qui ont toujours le même goût : elle apporte une originalité des sols, fait ressortir ici le Pinot meunier, là un territoire spécifique de Grand ou Premier Cru, la Byodynamie, le respect de la Nature, le traitement des sols à la charrue, tout cela exacerbe ce que l’on attend d’un vrai grand vin : son originalité. C’est le résultat d’une persévérance hors-normes de la part de ces vignerons.

C’est le plus beau paradoxe français : quand des régions entières uniformalisent leurs vins, en Champagne, on a pris le contresens en valorisant enfin son terroir !

 

– les prix. Entre 30 et 50 euros (c’est-à-dire aux prix des cuvées de base de beaucoup de marques), on accède donc à des cuvées formidables. Bien sûr, certaines sont plus chères mais toujours bien moins que les plus connues. Comment ne pas encourager cela ?

On voit d’ailleurs que les accords pour le nombre de kilos/hectare est aussi (et le sera plus encore demain) le nouveau challenge mené par les meilleurs vignerons : ils ont besoin de raisins pour pérenniser leur entreprise et les problèmes de surstockages des grands maisons ne sont pas les leur. Eux, ils vendent, de plus en plus, de mieux en mieux !

 

En Languedoc, de Faugères en Minervois, des Corbières à Saint-Chinian, en passant par les Languedoc ou les Vins de Pays (IGP)… on soutient encore et toujours ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques… le tout donnant de vrais beaux vins typés, même si les conditions climatiques peuvent créer des vins trop alcoolisés. Les rosés sont de mieux en mieux faits.

 

En Provence c’est toujours Bandol qui signe une gamme de vins superbes, dans les trois couleurs ! Les autres appellations maîtrisent parfaitement les rosés et les blancs, et on peut regretter la voix empruntée par certains vers des rouges de plus en plus forts, concentrés. Ceux qui sont retenus élèvent les meilleurs. et laissent s’exprimer au mieux les grands cépages de la région (Mourvèdre, Cinsault, Rolle, Ugni blanc…).

 

En Corse, la force des terroirs a toute son importance et les coups de cœur sont réels.

 

En Sud-Ouest, là encore, le jeu de “je fais le vin le plus concentré que mon voisin” ferait sourire si l’on n’était pas en train de masquer son terroir et l’originalité de ces grands cépages historiques régionaux. Car, à Cahors, à Bergerac ou à Madiran, il faut quand même reconnaître que l’on n’a pas envie de finir une bouteille (voir Saint-Emilion). Par contre, quand un vigneron ne tombe pas dans ces pièges, on retrouve à la fois la puissance et la rondeur des meilleurs vins de la région. Les blancs sont remarquables, secs ou moelleux.

 

Dans le Val de Loire, c’est le plaisir et des prix très abordables. Les rouges sont beaux, bons, savoureux, marqués par ce Cabernet franc et Le Gamay qui se plaisent à merveille dans ces appellations où les sols de tuffeau tutoient ceux de graviers. Les liquoreux sont au top.

Les Sancerre et Pouilly-Fumé sont franchement superbes. Racés, frais, vifs, parfumés par ce Sauvignon qui ne s’exprime nulle part ailleurs aussi bien, sur ces sols de caillottes, de silex, de terres blanches, de marnes kimméridgiennes…

 

Dans la Vallée du Rhône, comme toujours, les vins retenus bénéficient d’un splendide rapport qualité-prix-plaisir. En blancs comme en rouges, les sols ont une grande influence, de beaux Châteauneuf-du-Pape (galets, bien sûr, mais aussi des sables) ou un Côte-Rôtie (terrasses granitiques et oxyde de fer) à 35 euros valent largement leur prix, sans parler de la multitude d’appellations : Beaumes-de-Venise (calcaire tendre et molasses), Rasteau (sols bruns et calcaires), Cairanne (terrasses argileuses et molasses sableuses) ou “simples” Villages (Séguret, Visan…) que l’on trouve entre 7 et 12 euros. Voilà des vins typés et à prix doux !

 

Vous allez voir que la sélection est sévère et que pas mal de propriétaires ont été éliminés. C’est l’assurance de garder les meilleurs !

 

Merci de votre fidélité.

 

Patrick, Mélodie et Thibault

 

N.B. Toujours innovants, en famille, nous ouvrons en fin d’année 2020, notre Boutique L’Amour du Vin, dont s’occupent Mélodie et Thibault au 124, route de Léognan, 33170 Gradignan (www.amourduvin.com). Le concept est toujours unique : une sélection des meilleurs vignerons de leur appellation, les vins vendus prix-propriété, sans aucune marge prise par la boutique, des dégustations, des conseils…

Château TOUR-DU-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-DU-ROC

Château TOUR-DU-ROC 

(HAUT-MÉDOC)
Philippe et Emmanuel Robert
1, rue de l’Église
33460 Arcins
Téléphone :05 56 58 90 25
Email : tourduroc@wanadoo.fr
Site : www.chateautourduroc.fr

Situé à 4 kms au Nord de Margaux, le vignoble du Château Tour-du-Roc, propriété de la famille Robert depuis plusieurs générations, s’étend sur 12 hectares de croupes graveleuses très bien exposées. L’encépagement se compose de 50% de Merlot et 50% de Cabernet-Sauvignon.
L’exploitation a conservé des méthodes traditionnelles de travail : taille Guyot double sans désherbage chimique, vendanges manuelles.
La vinification est effectuée selon la tradition médocaine avec une cuvaison de trois semaines. L’élevage en fûts de chêne pendant douze mois est suivi d’un filtrage léger lors de la mise en bouteilles, laquelle a lieu au Château; autant d’atouts qui confèrent à ce Haut Médoc une grande qualité et une bonne aptitude au vieillissement.
Pour Philippe Robert, “les ventes s’étalent tout au long de l’année 2020 et ce sont les Haut-Médoc 2014 et 2016 que l’on trouvera en premier, puis suivront les 2018.
Les vendanges 2019 resteront pour nous, parmi les meilleures, quantitativement, nous avons atteint le quota et qualitativement, nous avons l’excellence, les vins possèdent tout ce qui laisse présager un grand vin de garde.”
Superbe Haut-Médoc 2016, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde. Le 2015, qui sent les petits fruits cuits, mêle puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, avec des nuances de cassis, de musc et de fumé, complet, charpenté et persistant, de garde naturellement. Le 2014, de très belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, est un vin puissant mais déjà charmeur, qui mêle richesse et souplesse, généreux, de fort belle évolution, que l’on peut apprécier, par exemple, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou un chou farci aux châtaignes et au foie gras.
Domaine de CARTUJACHAUT-MÉDOC Domaine de CARTUJAC

Domaine de CARTUJAC 

(HAUT-MÉDOC)
Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site : www.vignobles-saintout.com

La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit Verdot.

Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements.
Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux.
Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs.
Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins.
Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.”

Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit VerdotCabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés.
Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannellegénéreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante.
Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d’agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannellecorsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d’une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde.
Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus.
Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlotsols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante.
Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde.
Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.


Domaine CHALET de GERMIGNANHAUT-MÉDOC Domaine CHALET de GERMIGNAN

Domaine CHALET de GERMIGNAN 

(HAUT-MÉDOC)
Luc Monlun
139, avenue de la Boétie ( Chai et Dégustation : 98, avenue de Germignan)
33320 Le-Taillan-Médoc
Téléphone :05 56 05 41 94 et 06 07 81 76 86
Email : contact@lesvignoblesdegermignan.fr
Site : www.lesvignoblesdegermignan.fr

Un domaine familial (6e génération) qui s’étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l’implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de variétés.
Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2015, fin, typé, de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins veloutés, un vin ample, d’une très belle persistance. Le 2014, où les Cabernets sont majoritaires, élevage durant 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, mêle concentration aromatiquefinesse des tanins et puissance, avec des notes de fruits noirs cuits, de bouche harmonieuse.
Le Haut-Médoc Origine 2014 est un vin tout en nuances d’arômes épicées, où dominent la mûre et le cassis, très riche au nez comme en bouche, de robe intense, aux tanins puissants, de bonne garde. n

Château DEVISE d'ARDILLEYHAUT-MÉDOC Château DEVISE d'ARDILLEY

Château DEVISE d’ARDILLEY 

(HAUT-MÉDOC)
Jacques et Madeleine Philippe
Vignobles Vimes – Philippe SAS – 5, Le Pateau
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 57 75 14 26
Email : devise.dardilley@terre-net.fr
Site : www.chateaudevisedardilley.fr

Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve : elle, parce que d’origine bordelaise, retrouvait ses racines et, lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité…
Leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2015 est vraiment excellent, aux nuances de cerise noire et d’humus, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente. Le 2014, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des nuances en bouche de fruits surmûris et de poivre, bien persistant au palais. Le 2013 se goûte très bien, un vin dense au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Beau 2012, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, structuré, charnu, tout en bouche.

Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

Château FONTESTEAU 

(HAUT-MÉDOC)
Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Email : info@fontesteau.com
Site : www.fontesteau.com

Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l’entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s’érige sur 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l’emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 35% Merlot noir, 5% Cabernet franc). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaireVinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, élevage 12 mois dans 700 barriques de chêne français (25% de barriques neuves par an). Le vignoble s’est équipé d’un nouveau chai à barrique, il est certifié HVE depuis millésime 2017 et certifié Bio à partir du millésime 2018.
Savoureux Haut-Médoc Cru Bourgeois 2017, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample, de très bonne évolution. Remarquable 2016, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, d’une finale persistante, de garde, naturellement. Le 2015, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, il est charmeur et puissant à la fois, tout en bouche, de garde.
Goûtez le Second Vin, le Haut-Médoc Variation de Fontesteau, au nez de cassis et de griotte, charnu, de bouche soyeuse. Profitez également des sept jolies chambres du gîte.

Château GRAND BRUNHAUT-MÉDOC Château GRAND BRUN

Château GRAND BRUN 

(HAUT-MÉDOC)
Olivier Brun
31, avenue du Fort Médoc
33460 Cussac-Fort-Médoc
Téléphone :05 56 58 97 87 et 06 86 41 25 62
Email : contact@chateau-grand-brun.com
Site : www.chateau-grand-brun.com

Exploitation familiale d’un peu plus de 12 ha dont 10,5 en appellation Haut-Médoc et 2 en appellation Bordeaux Supérieur.
Voici un très joli Haut-Médoc Cru Artisan 2016, 60% Cabernet -Sauvignon, 35% Merlot et 5% Petit Verdotvignes de 30 ans en moyenne, élevage 10 mois en barriques de chêne français. un vin qui nous a particulièrement plu, aux connotations de fruits mûrs (griotte, cassis…), de bouche ample, légèrement fumée et bien structurée, une belle réussite.

Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

Château HENNEBELLE 

(HAUT-MÉDOC)
Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site : www.chateauhennebelle.com

Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations.
Laurent Bonastre nous indique “vendre actuellement ses Haut-Médoc 2014, 2015, 2016, 2017 et, en fin d’année les 2018.
Pour nous les vendanges 2019 ont été très concluantes, la qualité est incontestable, maturité complète, fruité, degrés élevés, de bons tanins. Tous les paramètres sont réunis pour prévoir un très grand vin.
Cette récolte 2019 nous réjouit pleinement, d’autant plus que le rendement est correct.”
Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2017, de couleur intense, tout en parfums, souple, persistant, tout en élégance mais avec une jolie matière, un vin très charmeur. Beau 2016, très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur en bouche, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir, de belle garde.
Le 2015 est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), tout en charme, de bouche riche et harmonieuse, où l’on retrouve ces nuances fruitées et épicése. Le 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche.

Château Le MEYNIEUHAUT-MÉDOC Château Le MEYNIEU

Château Le MEYNIEU 

(HAUT-MÉDOC)
Jacques Pedro
Domaines Pedro
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 73 32 10
Email : lesdomainespedro@orange.fr
Site : www.domaines-pedro.fr

Propriété de 45 ha dont 22 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle. Encépagement : 60% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc et 35% Merlotvignes de 30 ans en moyenne.
“Plusieurs millésimes sont mis sur le marché, nous dit Jacques Pedro, ce sont les 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, et les 2018.
Nous avons eu l’avantage en 2019 de connaître un temps propice au développement des raisins dans nos deux appellations Saint-Estèphe et Haut-Médoc, nous avons, en effet, atteint en volume le quota prévu, et côté qualitatif, c’est également parfait, grâce à nos terrains dont les sous-sols sont composés d’argile, les vignes ont bénéficié de cet avantage sans souffrir des aléas climatiques. Le millésime 2019 est structuré, élégant, délicatement tannique.”
Toujours ce beau Haut-Médoc 2017, dont les arômes fruités se marient avec le torréfié de la barrique, aux tanins soyeuxsouples, c’est un vin très harmonieux. Remarquable 2016, très équilibré, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, un bien joli vin qui allie structure et velouté au palais. Le 2015, de base tannique importante et très équilibrée, dense, charnu, est gras, au nez dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois.
Egalement remarquable le Saint-Estèphe Château Lavillotte 2016, 12 ha de vignes, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlotvignes de 30 ans, savoureux, concentré aromatiquement, développe un nez intense où s’entremêlent la groseille mûre et le poivre, un vin de très bonne évolution. Le 2015 est a des reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois…), d’épices, aux tanins bien enrobés.

L’appellation (13 000 ha) s’étend des portes de Carcassonne aux étangs de Leucate et de Nouvelles, des contreforts des Pyrénées aux pieds de la montagne Noire, un quadrilatère compris entre Carcassonne, Narbonne, Perpignan et Quillan. Entre les remuantes Pyrénées et le vieux Massif central, les Corbières ont connu une histoire géologique très complexe qui explique une grande diversité de sols (schistes, calcaire, grès, marne…).

Cette diversité se traduit par la distinction de 11 terroirs répartis sur l’ensemble de l’appellation. Le climat est dominé par l’influence méditerranéenne que l’on retrouve dans une végétation typique de la garrigue ; certains terroirs, les plus occidentaux, ressentent l’influence océanique. Cépages : Grenache, Syrah, Mourvèdre, Carignan, Cinsault pour le rouge et le rosé. Grenache blanc, Bourboulenc, Maccabéo, Marsanne, Roussane pour le blanc.

Vignerons de CAMPLONGCORBIÈRES Vignerons de CAMPLONG

Vignerons de CAMPLONG 

(CORBIÈRES)
Président : Cyril Fito – Directeur : Claude Bolano
25, avenue de la Promenade
11200 Camplong-d’Aude
Téléphone :04 68 43 60 86
Email : vignerons-camplong@wanadoo.fr
Site : www.vigneronsdecamplong.com

Cette coopérative regroupe une trentaine de vignerons dynamiques et passionnés, et collectionne les récompenses. La totalité du vignoble est en culture raisonnée certifiée Terra Vitis, avec une traçabilité des pratiques culturales vérifiées par un organisme indépendant, garantissant un mode de production de qualité, respectant l’environnement.
Toujours remarquable Corbières rouge Le C de Camplong 2017, SyrahMourvèdreGrenache et Carignan, il est coloré, de bouche dense, aux nuances de cassis cuit et d’humus, d’une structure bien soutenue. Le rosé C de Camplong 2019 85% Grenache noir et 15% Grenache gris, est tout en fruits, très rond en bouche, structuré et parfumé, de belle teinte. Le blanc C de Camplong 2018, 85% Macabeu et 10% Grenache gris, est sympathique avec ce nez de pomme, allie finesse et structure en bouche. Le Corbières rouge La Cuvée des vignerons 2016, SyrahCarignanMourvèdre et Grenache, est un vin typique, dense, complexe, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes et soyeux à la fois. Tout comme le Corbières rouge Fontbories 2017 , médaille d’Or concours Agricole Paris 2018, CarignanSyrahMourvèdre et Grenache, de couleur pourpre, un vin riche et élégant, tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille mûre de très belle évolution. Joli Corbières rosé Peyres Nobles 2018, GrenacheSyrah et Cinsault, tout en arômes, un vin frais, équilibré, qui sent la groseille et les agrumes. Séduisant Corbières blanc Peyres Nobles 2018, GrenacheVermentinoRoussanne et Marsanne, c’est un vin qui emplit bien la bouche, très fruité au nez comme en bouche. Le Corbières rouge Peyres Nobles Cuvée Organique 2018, alliant charpente et rondeur, corsé, aux tanins bien équilibrés, est de bonne évolution.

Domaine Les CASCADESCORBIÈRES Domaine Les CASCADES

Domaine Les CASCADES 

(CORBIÈRES)
Laurent et Sylvie Bachevillier
4 bis, avenue des Corbières
11220 Ribaute
Téléphone :06 88 21 84 99 et 06 89 10 42 36
Email : domainelescascades@yahoo.fr
Site : www.domainelescascades.fr

Une propriété de 6 ha, certifiée Bio. Des propriétaires passionnés aussi bien par leurs ânes et moutons, qui s’occupent de tondre l’herbe, que par la volonté d’élever des vins francs que l’on partage généreusement.
Régulièrement réussi ce Corbières blanc Cascades 2018 Bio, qui est harmonieux, au parfum de noisettes et de pêche blanche, d’une très belle ampleur au nez comme en bouche. Le Corbières blanc cuvée RC 2017, Vermentino (30%), Marsanne (30%), Muscat (20%) et Roussanne (20%), est de belle robe paille, avec ce nez de fruits à chair blanche (pêche de vigne), rond et vif à la fois, et demande une cuisine élaborée. Excellent Corbières rosé Cascades Bio, de robe délicate, qui allie nervosité et rondeur, aux notes de cassis et de fraise.
On poursuit avec le Corbières rouge Le K 2017, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, chaleureux et très réussi.
Et le Corbières rouge cuvée L 2015, marqué par sa Syrah, de très belle concentration aromatique, avec des arômes bien présents de fruits noirs et rouges, ample et gras, qui a beaucoup de charme et de charpente. Découvrez également le Corbières rosé cuvée M 2017, aux notes de rose et de fraise, très bien équilibré, très agréable sur une terrine de sanglier.
Nous terminons avec ce très bon Corbières rouge Cascades 2016, de robe grenat, avec ces arômes d’épices et de fruits bien mûrs, un vin ferme et très parfumé.
Découvrez aussi leurs gîte et chambres d’hôtes, ainsi qu’une jolie gamme de bières artisanales, au goût et parfums originaux : Blonde, Rousse, Brune, Blanche Framboise, Blanche au MourvèdreBière de Raisin Muscat.

Château ÉTANG des COLOMBESCORBIÈRES Château ÉTANG des COLOMBES

Château ÉTANG des COLOMBES 

(CORBIÈRES)
Christophe Gualco

11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 68 27 00 03
Email : christophe.gualco@wanadoo.fr
Site : www.etangdescolombes.com

Propriété familiale depuis 4 générations. Implanté sur une superficie de 77 ha de vignes, le domaine dispose d’un terroir argilo-calcaire, caillouteux dont la majorité des parcelles est exposée plein sud. Les plus vieilles parcelles ont plus d’une soixantaine d’années et permettent d’élaborer la cuvée Vieilles vignes et la sélection du Bois des Dames. Christophe Gualco, s’attache à veiller sur la qualité des vins qui ont fait du Château Etang des Colombes une des grandes propriétés viticoles de cette région. Innovant avec des vins de cépages et un Viognier en vendanges tardives, marqué par une présence plus forte hors de nos frontières.
“Nous commençons la vente, nous dit Christophe Gualco, des Corbières Tradition rouge, rosé, blanc 2019, en rouge la cuvée Bicentenaire Vieilles vignes 2017, et en rouge et blanc les Corbières Bois des Dames 2017.
Nous avons fait une demande auprès de l’INAO pour pouvoir inscrire la dénomination de notre terroir.
Les vignes en 2019 ont subi de fortes chaleurs : canicule et sécheresse qui ont accentué la maturité, avec un bel état sanitaire, d’où des vins concentrés mais aromatiques, marqués par les fruits noirs (cerise, framboise), fins et élégants. Le côté qualitatif est atteint, il manque simplement un peu plus de volume, et nous sommes très satisfaits de ce grand millésime.”
Christophe vous accueillera et vous fera découvrir son formidable Corbières rouge Bicentenaire Vieilles vignes 2016, Grenache noir, CarignanMourvèdreraisins issus de l’agriculture biologique, sélection de vieilles vignes vinifiées en grains entiers, par cépage, puis assemblées, une partie est alors élevée en barriques pendant 6 à 8 mois, il est bien typé, aux tanins amples et soyeux, avec des senteurs de fruits mûrs et d’épices, de bouche charnue et parfumée.
Le Corbières rouge Bois des Dames 2016, CarignanSyrahGrenache, a un nez puissant et subtil à la fois, où se développent des nuances de petits fruits mûrs (cassis, griotte), de bouche corséeSuave Corbières blanc Bois des Dames 2017, Grenache vieilles vignes, Bourboulenc, macération pelliculaire et fermentation en barriques avec bâtonnage puis soutirage et élevage 6 à 8 mois…. vif, ample et floral en finale, c’est l’un des plus beaux blancs de la région. Le Corbières blanc Tradition Henri Gualco 2018, Grenache blanc, Maccabeu, Bourboulenc, esr d’une persistance aromatique subtile, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle. Remarquable Corbières rosé Gris Colombe 2018, finement bouqueté (abricot, rose), fin, de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais). Et également l’IGP Pays d’Oc blanc Viognier 2018, tout en finessefruitée au nez comme en bouche (fruits exotiques), alliant rondeur et persistance.

Château du GRAND-CAUMONTCORBIÈRES Château du GRAND-CAUMONT

Château du GRAND-CAUMONT 

(CORBIÈRES)
Laurence Rigal

11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 68 27 10 82
Email : chateau.grand.caumont@wanadoo.fr
Site : www.grandcaumont.com

Au sommet. L’un des plus vastes domaines des Corbières avec quelque 100 ha de vignes sur des sols argilo-calcaires en terrasses et des sols de graves très filtrants (cépages SyrahGrenache et Carignan de plus de 50 ans). Il existait déjà à l’époque romaine et avait été baptisé Villa Manzanetto.
C’est en 1906 que Louis Rigal, fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, et son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 1980. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure la gestion du domaine.
On pratique deux grands types de vinification dans les chais équipés de cuves ciment, de cuves Inox et de barriques. Chaque parcelle est vinifiée séparément. On utilise pour chaque cépage la vinification qui permettra d’obtenir le résultat souhaité.
– pour toutes les vieilles vignes de Carignan et une partie des Syrah, on choisit la vinification en raisins entiers également appelée macération carbonique. Les grappes sont cueillies à la main et déposées entières dans des cuves de faible profondeur. Les cuves sont saturées en gaz carbonique, levurées individuellement et fermentent pendant au moins quinze jours. Elles sont coulées, délicatement pressurées. Coule et presse sont alors assemblées pour terminer la fermentation alcoolique et réaliser la fermentation malolactique.
– pour les Carignan plus jeunes, une partie des Syrah et les Grenache, on pratique la vinification traditionnelle. Les raisins sont récoltés manuellement, versés dans un égrappoir, foulés avant d’être aiguillés dans des cuves de vinification. Chaque cuve est levurée séparément. Les temps de cuvaison durent de 14 à 21 jours avec au moins un remontage quotidien pour lessivage du chapeau. En fin de fermentation des pigeages et délestages sont pratiqués afin d’extraire au maximum la qualité de la matière première.
Superbe Corbières rouge cuvée Capus Monti 2015, 60% Syrah et 40% Carignan noir issu de vieilles vignes de plus de 80 ans, les cépages sont vinifiés séparément, sont assemblés à la fin de l’hiver et collés, puis élevés en barriques neuves de merrains français pendant 12 mois, cela donnant un vin dense, avec des connotations complexes de mûre, de musc et de poivre en bouche, coloré, au nez de fruits cuits et d’humus, aux tanins amples, de garde.
Le Corbières rouge Impatience 2015, 45% Carignan noir, 45% Syrah et 10% Grenache noir, avec un élevage en barriques durant 12 mois pour 40% de l’assemblage, un vin qui a des de arômes de violette, de grillé et de mûre, charpenté, épicé au palais, d’une finale complexe.
Le Corbières Réserve de Laurence rouge 2015, Carignan noir vieilles vignes vinifié en raisin entiers 25%, Carignan noir égrappé vinification traditionnelle 10%, Syrah vinification raisin entiers 10%, Syrah égrappée vinification traditionnelle 45%, Grenache noir égrappé vinification traditionnelle 10%…, le tout donnant ce beau vin avec des connotations de fruits rouges macérés, aux tanins riches et souples à la fois, un vin intense et coloré, tout en nuances en finale (humus, réglisse), de garde.
Excellent Corbières rouge cuvée Spéciale 2015, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé au palais, à prévoir, par exemple, sur un rôti de bœuf aux pruneaux farcis ou un pigeon aux légumes.
Joli Corbières Château du Grand Caumont Tradition rosé 2016, 40% Syrah, 40% Cinsault, 10% Grenache noir et 10% Grenache blanc, finement bouqueté (abricot, rose), fin, de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais), et un séduisant Corbières Tradition blanc 2016, 60% Grenache blanc et 40% Vermentino, aux reflets verts avec des arômes de noix et d’agrumes, vif et fin, persistant et aromatique, d’une belle finale fraîche. Goûtez son IGP de l’Aude rouge, Merlot, alliant charpente et souplesse, aux tanins soyeux. Bel appartement de charme à louer au milieu des vignes.

Château GRAND-MOULINCORBIÈRES Château GRAND-MOULIN

Château GRAND-MOULIN 

(CORBIÈRES)
Jean-Noël et Frédéric Bousquet
RD 113 – 6, avenue Galliéni
11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 68 27 40 80
Email : contact@chateaugrandmoulin.com
Site : www.chateaugrandmoulin.com

Des propriétaires passionnés qui s’attachent à élever des vins typés. Le domaine s’étend sur 130 ha de vignes avec 8 cépages différents.
Jean-Noël Bousquet achète son premier hectare de vigne à 17 ans, il porte alors son raisin à la cave coopérative. Quinze ans plus tard, il décide de faire son propre vin et installe sa cave particulière sur le site d’un ancien moulin. L’année 1987 marque le premier millésime du Château Grand Moulin.
Début 2014, son fils Frédéric prend la relève à la tête des 130 ha de vignes que compte aujourd’hui le domaine. Pour les Bousquet père et fils, la valeur sûre, c’est la terre. Ensemble, ils travaillent depuis plus de 40 ans à l’identification des meilleurs terroirs viticoles. Le Château Grand Moulin regroupe sept terroirs viticoles distincts, présentant des caractéristiques pédologiques, géologiques et topographiques qui vont conférer qualité et typicité à leurs vins. Ils développent aussi l’oenotourisme (visite vignescavedégustation, soirées les jeudis…).
Pour Frédéric Bousquet, “2020 voit apparaître sur les marchés en Vin de France les cuvées C S G et 49,3 2019, La Pège 2018 et, en Corbières, Grandes vignes 2019 dans les 3 couleurs, puis Vieilles vignes blanc 2018, Vieilles vignes rouge 2015, Terres Rouges et Grès de Boutenac 2014, Fleur Elysée et Quintessence 2015.
La cuvée Quintessence provient d’un terroir qualitatif Cru Boutenac (CarignanGrenacheMourvèdre) ; c’est nôtre nouveauté. L’éraflage et le tri sont manuels, les vins sont mis en barriques neuves de 300 l pour la fermentationpigeages journaliers pendant 20 jours, pressurage, assemblage puis élevage à 100% en muids de chêne de 300 l (les mêmes qui ont servi à la vinification) pendant 12 mois. Au final, nous avons un vin d’un rouge profond, élégant, au nez de fruits rouges et noirs avec des notes d’épices, un vin qui reflète toute la grandeur d’un Cru Boutenac.
Les vendanges 2019, nous dit-il, ont été compliquées, un printemps froid, une sécheresse estivale, ensuite la pluie du 20 Août au 10 Septembre, tous ces facteurs ont bloqué la maturité mais les vignes ont bien tenu et nous avons terminé les vendanges le 12 Octobre.
Finalement tous les critères ont été atteints, la qualité domine, c’est une belle année de vigneron.”
Une dégustation superbe de leur remarquable Corbières rouge Vieilles vignes 2015, CarignanSyrah et, Grenache et Mourvèdre, élevage pour 1/3 en fûts de chêne français 12 mois et les 2/3 en cuves Inox, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois, marqué par son terroir, avec ces notes d’épices, de fruits noirs et de torréfaction, un vin de bouche pleine et riche, aux nuances subtiles, aux tanins puissants mais très fins.
Agréable Corbières Terres Rouges 2014 Syrah et Grenache, aux senteurs de petits fruits noirs cuits et de réglisse, tout en bouche, à la robe noire, avec des tanins mûrs. Toujours dans le haut du panier avec le Corbières-Boutenac Grès de Boutenac 2014, Mourvèdre et Carignan, 12 mois en fûts de chêne neufs français, dégage des nuances où se mêlent la griotte et l’humus, concentration et rondeur, de bouche ample. Très joli Corbières rouge Grandes vignes 2019, de belle couleur poupre, au nez de sous-bois et de griotte, avec une bouche pleine et riche, des notes de garrigue, de poivre et de réglisse, charnue. Rafraîchissante, la Grandes vignes rosé 2019, aux notes de rose et de fraise mûre, est tout en bouche. Goûtez également le Corbières blanc Grandes vignes 2019, où se mêlent des notes d’amande et de citron, ample, de bouche vive, très réussi. Très agréable également pour l’été ce Vin de Table rouge Le 49.3 2019, marqué par son Cinsault, de couleur soutenue, il est classique, riche en arômes, aux tanins fondus, de bouche savoureuse et le Vin de France rouge La Pège 2018, aux arômes de petites baies noires et d’humus, c’est un vin de bouche riche et très parfumée. Et enfin le Vin de France rouge La CSG 2019, très bien réalisé et toujours à déguster avec beaucoup d’amour et d’humour !

Domaine MARTINOLLE-GASPARETSCORBIÈRES Domaine MARTINOLLE-GASPARETS

Domaine MARTINOLLE-GASPARETS 

(CORBIÈRES)
Pierre Martinolle
27, avenue Frédéric Mistral
11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 34 27 57 61 et 06 11 42 09 88
Email : pierre.martinolle@sfr.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainemartinollegasparets
Site : www.domaine-martinolle.com

Au sommet. Une petite propriété familiale de moins de 10 ha, située depuis plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre Martinolle (87 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et biologique depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels, dans le respect des traditions qui lui ont été transmises. Sols arides d’origine secondaire et tertiaire avec affleurement de calcaires dolomitiques et grès, exposition ensoleillée des Corbières (et Corbières-Boutenac), balayée par le Cers (un vent du Nord froid, violent et protecteur) et le Marin (en provenance de la mer Méditerranée) qui amène sa douce et chaude humidité. Vinification artisanale traditionnelle et biologique en cuves ciments centenaires pour les rouges, en cuves Inox pour les blancs et rosés. Élevage et vieillissement en cuves Inox et partiellement en fût de chêne pour les Corbières-Boutenac. Les rosés sont réalisés par saignée à température contrôlée. Les blancs sont réalisés par pressurage direct à froid. Agriculture Biologique.
Jean-Pierre Martinolle axe ses ventes “cette année sur les Corbières Boutenac rouge 2016 et 2017, les Corbières rouge 2016 et 2017, le rouge Sang des Pierres 2017, les Corbières blanc et rosé 2019, et le Viognier Pays d’Oc 2019, puis notre nouveau vin La Serre, issu de vieux Grenache et de Carignan.
En 2019, les vendanges étaient problématiques de mi-Août à mi-Septembre puis la confiance est revenue, nous avons produit des vins très aromatiques avec des degrés plus faibles que les années précédentes et d’un niveau quantitatif supérieur à 2018.”
A goûter absoluement, le 100% Syrah parcellaire (IGP Pays d’Oc) rouge Sang des Pierres 2017, au nez puissant et subtil à la fois, qui développe des nuances de fruits mûrs (cassis, griotte), avec une bouche corsée. Toujours ce remarquable Corbières Boutenac fût de chêne Bio 2016, médaille d’Argent concours Amphore des vins Biologiques, au nez complexe avec des notes de prune et d’humus, aux tanins denses mais fins, de bouche ample, fraîche et chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre. Le 2015, aux senteurs de cassis, mêlant couleur et matière, a une jolie finale épicée, c’est un vin parfait avec un civet de lapin ou une marmite d’agneau aux croûtons. Excellent Corbières rouge 2016 Bio, 40% Grenache, 40% Carignan et 20% SyrahVinification traditionnelle en cuve ciment centenaire puis cuve Inox, un vin parfumé, ample et velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs.  Sur la gourmandise, le séduisant Corbières rosé 2018 Bio, 60% Cinsault et 40% Grenachesaignée et pressurage, fermentations à température contrôlée, il a une robe rose pâle et brillante, au nez délicat de pêche blanche, il est tout en souplesse. Le Corbières blanc 2018 Bio, 80% Rolle et 20% Grenache, fermentation à température contrôlée, sur lie, est tout en finesse, distingué, long en bouche, aux arômes de pomme verte et lime. Et ce très agréable IGP Pays d’Oc Viognier 2018 Bio, de bouche suave, tout en subtilité d’arômes, avec des notes d’agrumes et de fleurs, est très persistant, un vin fruité, bien équilibré, d’une jolie finale.

   
Pour voir d’autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z – Tout voir

 

Domaine du JAS D'ESCLANSCÔTES DE PROVENCE Domaine du JAS D'ESCLANS

Domaine du JAS D’ESCLANS 

(CÔTES DE PROVENCE)
Matthieu et Gwenaëlle De Wulf
3 094, route de Callas – D25
83920 La Motte
Téléphone :04 98 10 29 29
Email : contact@jasdesclans.fr
Site : www.jasdesclans.fr

 

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine (Cru Classé depuis 1955), mentionné dans les archives au XIIIe siècle, figure sur les cartes de Cassini de 1740. Le mot jas est synonyme de mas et de bergerie. Le domaine était une bergerie de transhumance dont il reste des bâtiments. Le vignoble, de 50 ha est planté, selon une exposition Est-Sud-Est, avec les cépages provençaux les plus noblesGrenacheMourvèdreSyrahCinsault, et Tibouren pour les rosés et les rouges, et Ugni BlancClairette et Rolle pour les blancs.
Le Domaine est situé sur les coteaux de la Vallée des Esclans. Les sols et rochers permiens, argilo-gréseux de couleur rouge lie-de-vin, confèrent au terroir des qualités indéniables pour la culture de la vigne et une beauté particulière au site. Le sol perméable, caillouteux, pauvre en humus et très bien drainé est particulièrement adapté à produire des crus de qualité, bénéficiant d’un climat privilégié dû à l’influence maritime (la Méditerranée que l’on aperçoit du domaine, se situe à 12 km), et au mistral atténué par les collines environnantes. Le Domaine est en Agriculture Biologique.
“Pour le 2019 nous avons eu de l’eau au bon moment, nous raconte Matthieu de Wulf, un orage début Août a déstressé la vigne et cela a permis de terminer calmement la maturation et dans de bonnes conditions, résultat, nous avons fait une bonne vendange au Jas d’Esclans.
Au Château de Vaucouleurs, nous avons eu un épisode de grêle le 15 Juillet qui nous a pris la moitié de la récolte. Heureusement, la belle climatologie chaude et ensoleillée qui a suivi, nous a permis de vendanger de jolis raisins très sains mais la quantité n’est pas au rendez-vous…
Nous avons été au Salon Bio où nos Vins ont été très appréciés nous sommes très contents. Les 2019 sont très aromatiques, très expressifs.
A la vente, nous proposons : Domaine du Jas d’Esclans rosés et blancs 2019 et Château de Vaucouleurs rosé 2019. Il nous a manqué beaucoup de Vins à la vente l’année dernière, nos clients sont ravis de pouvoir commander des Vins actuellement.
Des blancs élevés en barriques Cuvée du Loup 2017, Coup de Foudre et Cuvée du Loup en rouge 2015. Ce 2015 est un millésime solaire, très chaleureux, des Vins très ronds, très puissants avec des tannins qui commencent à être bien fondus.
En 2019, nos rosés et blancs sont très fruités, mais cette année, ce sont les arômes floraux qui ressortent particulièrement.
En Domaine du Jas d’Esclans Rouge 2018 nous avons fait une petite récolte, le vin est très bon, très fruité, puissant, mais agréable à déguster légèrement frais, c’est mon rouge “casse-croûte”, un vin que l’on déguste facilement, très friand, aux arômes de fruits croquants. Nos rouges 2019 sortiront d’ici 2 à 3 ans.
En décembre, nous avons acheté à notre voisin, 5 ha de vignes en Bio qui touchaient les nôtres au Domaine du Jas d’Esclans. Nous sommes très satisfaits de cette acquisition, c’est un joli terroir avec de belles vignes qui ont 25 ans de moyenne.”
Une référence, ce Côtes-de-Provence rosé Cuvée du Loup 2017 Cru Classé , issu des plus belles parcelles, 60% Grenache, 25 % Cinsault et 15% de Syrahmacération pelliculaire, pressurage réalisé entièrement avec un pressoir Inertis, c’est-à-dire que la pressée se fait à l’abri de l’air (sous gaz neutre azote)… Le tout expliquant la finesse et le fruité de ce grand vin, au nez dominé par les fleurs fraîches (rose, lis) et le citron, tout en subtilité d’arômes, d’une belle longueur en bouche.
Formidable Côtes-de-Provence blanc Cuvée du Loup 2017 Cru Classé. Ce vin est charmeur, au nez envoûtant et persistant, marqué par ces notes de fleurs blanches et de pain grillé, un vin qui allie nervosité et gras Et le Côtes-de-Provence rouge Cuvée du Loup 2015 Cru Classé, Syrah très majoritaire et Mourvèdre, élevé en barriques 12 mois (les barriques sont renouvelées chaque année d’un tiers), est un vin alliant structure et rondeur, aux tanins présents, de bouche intense, où dominent des notes de cassis cuit et de grillé.
Goûtez le Côtes-de-Provence rouge Cuvée Jas d’Esclans 2018 Cru Classé, un vin de bouche pleine et riche, aux nuances subtiles, aux arômes de fruits macérés et d’épices, riche, de belle teinte grenat, puissant au nez comme en bouche.
Formidable Côtes-de-Provence rosé Cuvée Jas d’Esclans 2019, dégage de savoureux arômes de pamplemousse, d’ananas, de grenade, un vin très élégant, séduisant par cette robe rose pâle, idéal pour vos apéritifs ou vos grillades.
Et bien sûr, le Côtes-de-Provence blanc Cuvée Jas d’Esclans 2019, d’une bonne acidité, avec des senteurs de pêche et de fleurs blanches, bien vinifié comme il ira idéalement avec des fruits de mer.
Une belle réussite ce Côtes-de-Provence rosé Cœur de Loup 2019, de robe délicate, un vin tout en rondeur et persistance en bouche, avec ces notes de rose et de fraise, ample, souple et sec à la fois, d’un bel équilibre. Découvrez aussi les Bulles du Jas rosé, qui a de fines bulles élégantes, discrètes et persistantes. C’est un vin festif à boire frais en apéritif.
Pour Vaucouleurs : les Vins sont certifiés Bio depuis la vendange 2013.
Splendide Côtes-de-Provence rosé 2019, avec une belle robe rosé pâle, un nez élégant d’agrumes et de fruits rouge. La bouche est ronde et fraîche. Remarquable Côtes-de-Provence blanc 2019, qui a un nez expressif aux arômes de poire et d’ananas, bien équilibrée, assez persistant, finissant sur des notes d’agrumes. Le Côtes-de-Provence rouge Château de Vaucouleurs 2017 , est d’un rouge friand et puissant à la fois, un vin de “soif”, ces notes de fruits rouges dominent. Il accompagnera très bien des grillades ou un canard aux navets, notamment. Tout aussi réussi le Côtes-de-Provence rosé Les Lézards 2019, avec des notes aromatiques de pêche et de groseille, long et équilibré en bouche, vif et ample à la fois, d’une belle harmonie. Nous avons aussi beaucoup aimé ce Côtes-de-Provence blanc Les Lézards 2018, où se retrouvent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, vraiment très charmeur. Le Côtes-de-Provence rouge Cuvée Les Lézards 2015 a un nez expressif avec beaucoup d’élégance, des arômes de fruits rouges bien murs, puis toasté et vanillé. Les tanins sont présents mais bien fondus. Ce vin est très soyeux et va encore se bonifier.

Château THUERRYCOTEAUX VAROIS Château THUERRY

Château THUERRY 

(COTEAUX VAROIS)
Jean-Louis Croquet

83690 Villecroze
Téléphone :04 94 70 63 02
Email : thuerry@chateauthuerry.com
Site : www.chateauthuerry.com

 

Au sommet. Domaine de 340 ha de terres sur les communes de Villecroze, Flayosc et Tourtour, sur terroir d’argile, de calcaire et de pierres. Jean-Louis Croquet, ce Breton amoureux de rugby et de bons vins a débarqué en Provence à la fin des années 1990, au terme d’une vie professionnelle bien remplie qui l’a mené à la présidence du groupe Taylor Nelson Sofres, l’un des leaders mondiaux des études marketing et d’opinion.
“Jean-Louis Croquet nous raconte “que le début des vendanges 2019 a été précédé de 5 mois de sécheresse. Curieusement la vigne n’a pas souffert mais néanmoins le rendement est assez faible.
Nous avons récolté une qualité exceptionnelle mais avec moins 15% du rendement des volumes. A l’élevage les vins se révèlent excessivement aromatiques, un peu forts en alcool (14°) ce qui pour les rouges n’est pas très gênant, pour les rosés c’est un peu plus embêtant.
Les rouges sont en cuves bois ou en barriques, les rosés sont très concentrés, très aromatiques. Pour une année à faible rendement, la couleur est restée relativement claire.
Quant au blanc, le patron de chez Ducasse vient de me dire “exceptionnel”, cela fait plaisir. Il a dégusté l’Abeillon blanc, rouge et rosé et l’Exception 2 qui est notre rouge vedette, c’est un vin un peu plus sophistiqué, plus cher, il est issu d’une sélection, nous commercialisons actuellement le 2016 et 2017. Ce sont deux années où les vins sont très équilibrés, d’une belle puissance aromatique.
A la vente Château Thuerry Rouge 2015, rosé et blanc 2019, Exception Rosé 2018, élevé en barriques de chêne, Exception 2 2016, L’Abeillon 2013, ce sont les meilleures barriques sélectionnées, un vin qui représente notre haut-de-gamme, et les Coteaux Varois l’Abeillon rouge 2014 et 2015, c’est notre gamme de vins la plus représentative.
Notre vignoble se trouve à une altitude de 500m, donc, nous avons une climatologie froide la nuit et très chaude la journée, ce qui est excellent pour la vigne. Nous n’hésitons pas à vendanger à 4 heures du matin, récoltons des raisins à 6-7 degrés, nous préservons ainsi toute la fraicheur du fruit. Nos sols sont en majorité très argileux. Les vignes d’âge moyen entre 25 et 30 ans sont situées au milieu des chênes verts, des pins, des oliviers. Le terroir est pour moi l’atout numéro un pour faire de bons vins. Le deuxième atout, c’est la technique du vigneron et en troisième, le cépage, mais pour moi, le sol est le plus important, incontestablement. Nous ne commercialisons nos vins que quand ils sont prêts à boire, pas avant 3 ou 4 ans. J’aime déguster mes vins entre 4 à 8 ans de bouteilles, on profite au mieux de la fraicheur, du fruité, des arômes fondus, de la complexité.
L’œnotourisme pratiqué est axé sur le vin qui reste le centre d’intérêt principal.”
Remarquable Côtes-de-Provence Le Château rouge 2015, Syrah, Cabernet-Sauvignon et Mourvèdre, élevé en cuves Inox, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche. Le Château rosé 2019 GrenacheSyrah et Cinsault, est un vin de saignée à la suite d’une macération pré-fermentaire, élevage sur lies durant 4 mois. Ce vin est aux connotations de cassis et de poivre, est bien classique, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, idéal à l’apéritif. Goûtez le blanc 2019, où se retrouvent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, vraiment très charmeur, à prévoir avec crustacés.
Une belle résussite ce Coteaux Varois en Provence blanc Les Abeillons 2019, majorité Rolle et Sémillon, sol argilo-calcaire et schisteux, est tout en finesse aromatique, où se mêlent des notes d’amande, de poire et de chèvrefeuille, un vin ample, charmeur, de bouche persistante et très élégante, quant au Coteaux Varois en Provence rosé Les Abeillons 2019, Grenache et Cinsault, sol argilo-calcaire, est très expressif, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, mêlant richesse et souplesse, fraîcheur et rondeur, de belle teinte, et ce Coteaux Varois en Provence rouge Les Abeillons 2015, cuvaison longue avec macération post fermentaire à chaud des Syrah et Grenache, de belle robe intense, très équilibré, au nez comme en bouche, au nuances complexes où dominent les fruits mûrs et le cuir, de très bonne évolution. Goûtez encore l’IGP Coteaux du Verdon l’Exception rouge 2015, Cabernet-Sauvignon et Merlot (le Cabernet-Sauvignon est élevé en cuves bois tronc conique (65% du vin), le Merlot bénéficie d’un élevage en cuve béton), de robe pourpre et profonde, au nez de fruits rouges et de poivre aux accents de garrigue, de bouche très soyeuse et ample, est un vin très équilibré, qui poursuit sa belle évolution, réussi comme cet IGP Coteaux du Verdon l’Exception blanc 2019, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, ample et très persistant au palais. Agréable IGP Coteaux du Verdon l’Exception rosé 2019, de belle teinte, très floral, avec cette pointe de nervosité agréable, de bouche subtilement épicée et persistante.

Domaine de TORRACCIACORSE Domaine de TORRACCIA

Domaine de TORRACCIA 

(CORSE)
Christian, Marc et Christophe Imbert

20137 Lecci de Porto-Vecchio
Téléphone :04 95 71 43 50
Email : torracciaoriu@wanadoo.fr
Site : www.domaine-de-torraccia.com

 

A la tête des Premiers Grands Vins Classés. Domaine de 43 ha plantés en majorité de cépages corses anciens (45 hl/ha et Agriculture biologique depuis 2000), sur un sol d’arènes granitiques sur coteaux à forte pente, orientés sud-est. Labours, vendanges à la main… Christian Imbert a planté il y a plus de quarante ans de cela, 43 ha de vignes uniquement en plants nobles, se fixant dès ses débuts pour objectif la création d’un vignoble pouvant donner un cru de qualité. En rentrant du Tchad, en 1964, il se rend acquéreur du Domaine de Torraccia pour lequel il tombe amoureux. Il “démaquise”, déplace ou détruit des rochers, aménage un sol qui, en dehors de vigne familiale, n’avait jamais accueilli de ceps. Il plante des variétés typiques de la Corse, et entreprend la bataille pour les AOC de Corse, crée l’UVA Corse (en 1972), regroupant les meilleurs vignerons embouteilleurs.
“Marc Imbert a prévu de vendre en 2020 dans la gamme Oriu, Torraccia blanc et rosé 2019, et, en rouge, les 2016 et 2015.
Petite vendange mais très beau millésime 2019 dans les trois couleurs, le rosé est parfaitement bien réussi, clair sans avoir perdu sa maturité et avec beaucoup d’arômes, je dois reconnaître, poursuit-il, qu’il nous a tous surpris !”
Superbe Vin de Corse Porto-Vecchio rouge cuvée Oriu 2015 Bio, 80% Niellucciu et 20% Sciaccarellu, très typé, de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, aux tanins denses et souple.
Le Vin de Corse Porto-Vecchio blanc cuvée Oriu 2017, marqué par son cépage Malvasia, est toujours remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches et raisin frais), avec cette touche d’acidité très agréable, de robe limpide et brillante, un vin tout en séduction. Le Vin de Corse Porto-Vecchio rośé cuvée Oriu Bio 2018, 80% Sciaccarellu et 20% Niellucciu, rond, parfumé et puissant, marqué par ses cépages, avec des nuances subtiles d’agrumes frais, tout en charme.
Il y a également le Corse rosé Torraccia 2018, de bouche friande, au fruité concentré, avec des nuances d’abricot et une note épicée, se débouche sur des poissons grillés comme sur un soufflé. Excellent Corse rouge Torraccia 2015, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, et ce joli Corse blanc Torraccia 2018, où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de garrigue.

Les QUATRE TOURSCOTEAUX-D'AIX Les QUATRE TOURS

Les QUATRE TOURS 

(COTEAUX-D’AIX)
Christian Faucher
56, avenue de a Grande Bégude
13770 Venelles
Téléphone :04 42 54 71 11
Email : contact@quatretours.fr
Site : www.quatretours.com

 

Nous avons sélectionné de nombreuses cuvées dont ce Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc cuvée Prestige 2016, VermentinoGrenache et Ugni, de belle robe jaune d’or soutenu, aux arômes d’acacia, tout en finessegras et distingué au palais, d’une belle persistance comme le Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Prestige 2015, concentré et riche, puissant, de couleur grenat intense, aux arômes de fraise des bois, de cuir et d’épices, à prévoir, notamment, sur un carpaccio de bœuf ou une fricassée de lapin forestière à l’ail. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé cuvée Prestige 2016, une partie est élevée en barriques, au fruité délicat, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur.
Excellent Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge Signature 2016, GrenacheSyrah et Cabernet, de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, aux tanins denses et souples, très bien équilibré en bouche.
Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé Signature 2018, mêmes cépages, de robe délicate, un vin souple, frais en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches et le tilleul. Goûtez aussi le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé Aix Libris 2017, de robe délicate, marqué par la rose et les fruits jaunes, gourmand, d’une très jolie persistance. Joli Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc, de robe délicate, un vin frais, dense en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches. On poursuit avec ce Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé 2019, de bouche friande dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, de robe légère, associant nervosité et suavité au palais, de belle finale, comme le Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé Aix Libris 2018, de bouche friande, au fruité concentré, avec des nuances d’abricot et une note épicée, se débouche sur des poissons grillés. Quant au Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge 2016, aux arômes de cerise et d’épices, aux tanins amples, il mêle rondeur et structure.

 

 

Château RASQUECÔTES DE PROVENCE Château RASQUE

Château RASQUE 

(CÔTES DE PROVENCE)
Gérard, Monique et Sophie Biancone
Route de Draguignan
83460 Taradeau
Téléphone :04 94 99 52 20
Email : accueil@chateaurasque.com
Site : www.chateau-rasque.com

 

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Gérard et Monique Biancone peuvent être fiers d’avoir su redonner une âme à ce très beau et ancien domaine riche d’un passé qui remonte au néolithique. C’est ainsi que les enfants de Gérard et Monique, Pascale, Fabio, Sophie, Alexandra et Enzo ont vu naître au fil des ans, le façonnage de ces terres, planter les premières vignes, comprendre l’effort et venir partager avec eux le plaisir de la récompense d’une belle vendange. Toutes les terres sont travaillées en Bio, les seuls produits autorisés étant le soufre et le cuivre. Cela permet de laisser s’exprimer le terroir, sans aucun produit chimique.
“Pour Sophie Biancone, Cuvée Château Rasque Rouge est un vin gourmand, prometteur. Pièce Noble est une Cuvée emblématique du domaine qui allie la puissance à une rondeur soyeuse.
Clos de Madame est un vin épicé et complexe, très charnu. Héritage est la Cuvée premium, un vin précieux aux arômes de mûres, notes épicées, belle persistance et longueur en bouche.
Château Rasque Rosé 50% Grenache et 50% Cinsault. La bouche est franche et gouleyante, notes d’abricot mûr, belle persistance aromatique très fraiche, très délicate.
Château Rasque Blanc 50 % rolle et 50 % Ugni Blanc. Bouche nerveuse, notes d’agrumes, du gras, belle finale subtile et rafraichissante. Château Rasque Rouge 50% Syrah et 50% Grenache. Bouche gourmande et aromatiquefruité, très agréable.
Cuvée Alexandra, 50% Grenache et 50% Cinsault. Jolie couleur rose tendre avec une légère pointe orangée. Notes de fraise des bois, bouche franche, souple suave, belle finale longue et persistante.
Blanc de Blanc 100% Rolle. Une Cuvée spéciale aux notes florales et de fruits à chair blanche, d’agrumes, un petit côté brioché. Beaucoup de rondeur et de soyeux en bouche, belle fraicheur et finale fruitée et persistante.
Pièce Noble rouge, 60% Syrah et 40% Grenache. Cette Cuvée spéciale est d’un beau grenat, la bouche est ample, épicée, les tannins sont présents mais élégants, beaucoup de mâche, très joli vin d’une incroyable persistance avec une finale chocolatée, de belle garde bien évidemment.
Clos de Madame Rosé 85% Syrah et 15% Rolle. Cette Cuvée prestigieuse présente des reflets orangés, arômes intenses de fruits exotiques (passion, papaye) de pêche. La bouche est intense, beaucoup de fraicheur et belle complexité aromatique très persistante. Clos de Madame Blanc de Blanc 100% Rolle. Cette Cuvée est d’une belle intensité aromatique, notes de fleurs blanches, de brioche. La bouche est onctueuse et riche, très bel équilibre, belle longueur soyeuse. Clos de Madame Rouge 80% Syrah et 10% Grenache. Cette Cuvée offre des arômes de fruits confiturés, notes de havane, tabac blond. Belle complexité, un vin racé et velouté. En bouche, bon équilibre des tanins, note épicée persistante en fin de bouche.
Cuvée Héritage, 90% Syrah et 10% Grenache. Bouche gourmande aux arômes de mûres, de réglisse, très belle longueur, vin de garde.”
Formidable Côtes-de-Provence rosé Cuvée Alexandra 2018, 50% Grenache sur sol argilo-calcaire, très caillouteux et 50% Cinsault sur sol argilo-calcaire, ce vin est envoûtant, au fruité délicat, avec des nuances de pêche et de noix fraîche, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur, tout en finale.
Exceptionnel Côtes-de-Provence rouge Clos Madame 2015, 85% de Syrah et 15% de Grenache (pigeage manuel sur cuves ouvertes en bois de chêne, vieillissement de 12 mois en foudres de chêne), présenté dans une superbe bouteille, est de bouche puissante et dense, de couleur intense, racé, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, de belle garde.
Le Côtes-de-Provence rosé Clos de Madame 2018, 85% Syrah et 15% Rolle, sol argilo-calcaire très caillouteux, vin coloré, parfumé, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique, de jolie bouche gourmande. “Après avoir vendangé à la main tous nos raisins, notre récolte est conduite au pressoir pneumatique lui assurant un foulage léger. Après 4 à 6 h de macération pour obtenir la couleur désirée et avant pressurage, le “jus de saignée” sera isolé pour assurer la production de cette Cuvée. Chaque cépage étant vinifié séparément, ce n’est qu’après leur fermentation alcoolique que l’assemblage vient parfaire cette Cuvée.”
Dans la lignée, le Côtes-de-Provence Blanc Clos de Madame 2018, pur Rolle, est une grande réussite, fruité au nez comme en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, un vin équilibré et ample en finale, avec une persistance d’arômes subtile où l’on retrouve des notes de garrigue et de lis.
Joli Côtes-de-Provence rouge Pièce Noble 2015, 60% Syrah, 40% de Grenache, riche en couleur, où se mêlent la griotte et l’humus, associant concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, un vin de très bonne garde. Très agréable Côtes-de-Provence Blanc De Blancs 2018 100% Rolle sur sol argilo-calcaire très caillouteux, macération à froid, fermentation à basse température, se caractérise par beaucoup de finesse et de fruité, un vin où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de bruyère, très bien équilibré et ample, très charmeur, élégant, de bouche persistante, dense et parfumée, tout en harmonie.
Pour terminer, nous avons ce Côtes-de-Provence rouge Héritage 2014, 85% Syrah et 15% Grenache, élevage de 12 mois en barriques neuves, de couleur soutenue, au nez de fumé et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, c’est un vin de garde qui supporte une cuisine bien relevée. Superbes chambres d’hôtes sur place.

Domaine MAESTRACCICORSE Domaine MAESTRACCI

Domaine MAESTRACCI 

(CORSE)
Michel et Camille-Anaïs Raoust
Route de Santa Reparata
20225 Feliceto
Téléphone :04 95 61 72 11
Email : clos.reginu@wanadoo.fr
Site : www.domaine-maestracci.com

 

A la tête des Premiers Grands Vins Classés. Camille-Anaïs, jeune femme passionnée, envisage la culture en biodynamie, et vient de faire construire un chai de vieillissement pour ses Vins, même pour le rosé, pour lequel elle s’attache à démontrer le réel potentiel de garde.
Vous allez adorer comme nous son Corse Calvi blanc Clos Reginu 2018, un vin dense, au nez de fruits frais et de fleur d’acacia, tout en harmonie, ample, d’une très jolie finale comme le rouge 2018 de robe pourpre soutenu, bien élevé, bien typé, aux notes de sous-bois, d’épices et de mûre, aux tanins riches et soyeux à la fois.
Le Corse Calvi rosé Clos Reginu 2018, Nielluccio, Sciaccarello et Grenache, tout en subtilité, avec ces notes de rose et de mûre, vraiment réussi, mêlant fruitécouleur et finale en bouche, parfait sur les terrines épicées de la région ou une pissaladière. Superbe Corse Calvi blanc E Prove 2018, Vermentino, tout en bouche, typé, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche ronde et persistante, à ouvrir sur une escalope de veau comme sur des crustacés. Le Corse Calvi rosé E Prove 2018, Nielluccio et Sciaccarello, est charmeur, franc et fruité au nez comme en bouche, avec ces nuances de fraise des bois et de rose. Alors que le Corse Calvi rouge E Prove 2015, Nielluccio, Sciaccarello, GrenacheSyrah et Carignan, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois, est riche, charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), un vin qui associe structure et distinction, parfait avec, par exemple, une pintade à la pâte d’olives ou un lièvre à la broche. Quant à son Corse Calvi Villa Maestracci rouge 2014, il est formidable, de bouche parfumée et charnue, aux tanins mûrs et présents, aux senteurs de garrigue, de truffe et de cassis mûr, un grand vin racé, de garde.

Domaine La CHRÉTIENNEBANDOL Domaine La CHRÉTIENNE

Domaine La CHRÉTIENNE 

(BANDOL)
Thierry Simon
713, chemin de la Barbarie
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :06 11 54 88 62
Email : simon@lachretienne.fr
Site : www.lachretienne.fr

 

Le domaine est une exploitation de 20 ha qui produit des vins de France et des Bandol, rouges, blancs, et rosés. “Ma philosophie demeure intacte, précise Thierry Simon : la rigueur à la vigne et à la terre, l’authenticité, la convivialité et le partage de ma passion avec les clients. Mes vins sont issus exclusivement de raisins produits sur l’exploitation et mis en bouteilles à la propriété. Les raisins sont vendangés et triés manuellement sur la vigne, ils ne sont pas égrappés. Toutes ces attentions n’ont qu’un but : l’expression du terroir. Nous vous invitons à découvrir notre nouveau caveau et salle de dégustation.”
Agréable Bandol rouge La Lecque 2017, 90% Mourvèdre et 10% Carignan, élevé 18 mois en cuves tronconiques et demi-muids, de robe pourpre soutenu, est bien élevé, aux notes de sous-bois, d’épices et de mûre. Le Bandol rosé cuvée Embrun, 60% Grenache, 20% Mourvèdre, 10% Cinsault, 10% Carignan, aux senteurs caractéristiques de rose et de fruits secs, allie rondeur et fraîcheur aromatique, complexe et savoureux. Le Bandol blanc La Lecque 2018, 80% Clairette et 20% Ugni Blanc, élevé en cuves Inox, d’une robe aux reflets or pâle, tout en finesse aromatique (fleurs fraîches, tilleul…), complexe au nez comme en bouche. Gîte sur place.

Domaine du LOOUCOTEAUX VAROIS Domaine du LOOU

Domaine du LOOU 

(COTEAUX VAROIS)
Scea Di Placido
Chemin du Loou
83136 La Roquebrussanne
Téléphone :04 94 86 94 97
Email : contact@domaineduloou.fr
Site : www.domaineduloou.com

 

Longtemps propriété du clergé de l’Abbaye de Saint-Victor à Marseille, le Domaine du Loou, labour en provençal, appartient à la famille Di Placido depuis 1956.
Le vignoble, planté d’un seul tenant à 300 m d’altitude, s’étend sur 60 ha de cette terre chargée d’histoire. Un climat bienfaiteur, protégé du mistral par la colline d’Agni et par le massif de la Loube, une exposition Sud,Sud-Est sur sol argilo-calcaire à dominante graveleuse, permettent aux vignes, conduites sur palissage, de se développer dans des conditions idéales. Le domaine pratique l’Agriculture Biologique : travail du sol, décavaillonnage, binage… Les traitements n’utilisent que de simples produits de contact tels que cuivre et soufre; tout cela assure le respect de l’environnement, la santé du consommateur et le côté naturel du vin.
Vraiment réussi le Coteaux Varois en Provence blanc cuvée Esprit de Blancs 2018, 50% Rolle et 50% Sémillon, est tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de poire en finale. Le Coteaux Varois en Provence rosé cuvée Terres du Loou 2019, 40% Grenache noir, 40% Cinsault et 20% Syrah, de bouche friande dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, associant nervosité et suavité, de belle finale.
Beau Coteaux Varois en Provence Rouge cuvée Capucine 2015, 75% Syrah, 20% Cabernet Sauvignon, 5% Grenache, de belle robe intense, très équilibré, au nez comme en bouche, aux nuances complexes où dominent les fruits mûrs et le cuir, de très bonne évolution, qui mérite une cuisine relevée comme, notamment, une pintade à la pâte d’olives, purée de pois chiches ou des roulés de mignon de porc au basilic.
Remarquable Coteaux Varois en Provence Rouge Vieilles vignes 2016, 90% Mourvèdre et 10% Grenache Noir, bien fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices, associant rondeur et structure.

Domaine de L'OLIVETTEBANDOL Domaine de L'OLIVETTE

Domaine de L’OLIVETTE 

(BANDOL)
Jean-Luc Dumoutier
519, chemin de L’Olivette – Le Brulât
83330 Le Castellet
Téléphone :04 94 98 58 85
Email : contact@domaine-olivette.com
Site : www.domaine-olivette.com

 

Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles. “Au fil des années, notre famille a bien su préserver la typicité de ses vins. Le rendement est maintenu très faible : 36 hl/ha. En parallèle, elle a aussi su faire évoluer son équipement pour créer des expressions de plus en plus belles de son terroir. Une installation de contrôle des températures côtoie des foudres de chêne; une informatisation des données du cycle de production vient relayer le savoir-faire et la maîtrise humaine.”
On est bien au sommet avec ce Bandol rouge 2015, Mourvèdre à 85% et Grenache, d’une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin charmeur, puissant et de très bonne garde.
Son Bandol rosé 2018, MourvèdreGrenache et Cinsault, est un vin gras avec une pointe d’acidité qui parfait son équilibre, intense au nez comme en bouche, particulièrement charmeur, tout en persistance d’arômes , comme le Bandol blanc 2018, 80% Clairette, Rolle et Ugni Blanc, d’un beau jaune vif clair et brillant, une cuvée ample et parfumée, conjuguant finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet aux notes de fleurs blanches et de citronnelle, parfait avec des rougets rôtis à la sauge ou des calamars glacés aux tomates. Ces 3 cuvées sont certifiées Haute Valeur Environnementale.

Famille SUMEIRE - Vignerons en ProvenceCÔTES DE PROVENCE Famille SUMEIRE - Vignerons en Provence

Famille SUMEIRE – Vignerons en Provence 

(CÔTES DE PROVENCE)
Famille Sumeire
Château Coussin – 1 048, chemin de Coussin
13530 Trets
Téléphone :04 42 61 20 00
Email : sumeire@sumeire.com
Site : www.sumeire.com

 

Les vignobles s’étendent sur 300 ha, avec un âge moyen de 30 ans. Les vignes sont cultivées selon les règles de l’agriculture raisonnée, labourage et travail à l’ancienne. Le cahier des charges privilégie au niveau de chaque terroir les méthodes prophylactiques, l’autodéfense de la plante, la phytotechnie et le potentiel au sol. Dans de nombreuses zones, on arrive à ne plus réaliser de traitements insecticides. Les vins collectionnent les récompenses.
Pour Sophie Denante, “2019 a été une année relativement facile, l’état sanitaire était parfait.
A la vente nous proposons Château Coussin blanc 2019, Rosé 2019 et Rouge 2018. Le Rosé présente de jolis équilibres, belle typicité du rosé, subtiles notes florales (jasmin, genêt) bonne vivacité en bouche qui est la caractéristique de notre terroir de Sainte-Victoire. Beaucoup de fraicheur.
Blanc 2019 100 % Rolle, très jolie note citronnée en attaque de bouche, du charnu, belle matière qui permet un bon équilibre.
Rouge 2018, très joli vin, agréable à boire, beaucoup de finesse mais avec une jolie structure, arômes bien présents de fruits noirs, de prune, touche soyeuse, un vin qui s’inscrit dans une belle série de millésimes réussis en rouge. A Sainte-Victoire, nous sommes dans un grand terroir pour les vins rouges.
Château l’Afrique, nous ne produisons pas de vins rouges, nous nous concentrons sur les rosés et les blancs. En 2019, le rosé est très réussi, avec un peu plus de rondeur qu’à l’accoutumée, séduisantes notes de mangue, de rose, un rosé assez gourmand.
Très joli blanc 2019, nous vendangeons la nuit pour préserver au maximum les arômes et la fraicheur, on retrouve des notes d’orange, de fruit de la passion.
César à Sumeire est notre cuvée parcellaire des meilleures vignes, cette année c’est sur le terroir du Château Coussin. Ce Rosé 2019 est un rosé de gastronomie, il a plus de puissance, de fruit, c’est un rosé qui exprime bien son terroir, une sélection de parcelles uniquement. Dans l’assemblage, on retrouve une majorité de Grenache avec un peu de Syrah et un tout petit peu de Cinsault, c’est un rosé qui a beaucoup de complexité, de belle structure.
En rouge, la cuvée César à Sumeire 2015 est très aromatique, nous ne produisons pas cette cuvée chaque année, c’est un choix délibéré, nous ne sortons que les millésimes exceptionnels.
Enfin, notre Château Maupague 2019 est un très joli rosé très gourmand, épicé, de la minéralité, bel équilibre, notes d’agrume en finale. Nous retrouvons dans l’assemblage une majorité de Grenache, très jolie expression du terroir de Sainte-Victoire.”
Exceptionnel Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rosé César à Sumeire 2018, 50% Grenache et 50% Syrah, sélection parcellaire des meilleures vignes de Château l’Afrique, dont l’étiquette reproduit un détail de l’œuvre conçue et signée par le sculpteur César, dédicacée à la famille Sumeire en 1987, et reproduite sur les coffrets d’emballages, de bouche ample, florale, de jolie teinte, est tout en fruité et distinction, arômes de fruits, de fleurs, avec cette finale poivrée très élégante. Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge César à Sumeire 2015, Syrah 70% Cabernet-Sauvignon 20%, Grenache 10%, terroir argilo-calcaire formé d’alluvions anciennes et caillouteuses, corsé, avec ces notes de fumé et de prune, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, parfait, notamment, sur une pintade à la pâte d’olives, purée de pois chiches ou des roulés de mignon de porc au basilic.
Provenant du vignoble de Cuers, le Côtes-de-Provence Château l’Afrique rouge 2016, Syrah 70%, Cabernet-Sauvignon 15%, Grenache 15%, est coloré, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique. Le Côtes-de-Provence Château l’Afrique blanc 2018, 82% Rolle, 18% Ugni Blanc et Clairettemacération pelliculaire, de robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes. Le Côtes-de-Provence Château L’Afrique rosé 2018, Grenache 60%, Syrah 40%, vendange totalement égrappée, tout en rondeur, aux nuances d’agrumes, tout en fraîcheur, tout en persistance aromatique, à savourer sur des rougets grillés aux poivrons ou des brochettes de poissons et de gambas.
Beau Côtes-de-Provence Sainte-Victoire Château Coussin rosé 2018, Grenache 70%, Cinsault 20% et Syrah 10%, tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs.
Joli Château Coussin blanc 2018, pur Rolle, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, au nez de pêche et de noix, développe une bouche ample et subtile à la fois.
Il y a aussi ce Côtes-de-Provence Sainte-Victoire Château Coussin rouge 2016, un vin au nez de cassis et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, alliant structure et rondeur, de bouche ample, est à ouvrir sur un carré d’agneau.
Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire Château Maupague rouge 2015, Syrah 80%, Grenache 20%, issu d’un terroir composé d’éboulis et d’argiles gréseuses du crétacé supérieur, ainsi que de colluvions des massifs environnants, est un vin qui a des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et de poivre, charnu, coloré et parfumé, bien charnu. Et le Château Maupague rouge 2018, de belle couleur, qui a ces notes de sous-bois et de griotte, aux tanins fermes et ronds à la fois, fondu en bouche.

Domaine LAFRAN-VEYROLLESBANDOL Domaine LAFRAN-VEYROLLES

Domaine LAFRAN-VEYROLLES 

(BANDOL)
Scea Férec-Jouve
2 115, route de L’Argile
83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
Email : contact@lafran-veyrolles.com
Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

 

Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui conviennent aux cépages CinsaultGrenacheClairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique, Bio depuis 2014.
“Nous proposons à la vente en 2020 nous dit Jean-Marie Castel, les Bandol rosé et blanc 2019, les Hauts de France (ils remplacent la Cuvée Spéciale) 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010 et le rouge Tradition, millésimes 2010, 2013, 2014, 2015 et 2016.
Par rapport à l’an dernier, nous avons eu une récolte normale, le millésime 2019 est aromatique en rosé et blanc; les rouges sont structurés et ont beaucoup de finesse.”
Beau Bandol Cuvée Spéciale 2017, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, il est très équilibré en finale. Le 2016, est coloré, corsé, de bouche puissante, au nez de garrigue, de poivre et de fruits rouges macérés, un vin charpenté, encore très jeune bien sûr, de belle évolution. Tout en fraîcheur, ce Bandol blanc 2019, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme fraîche. Remarquable Bandol rosé 2019, est remarquable, frais, fin et persistant en bouche, de robe claire, où dominent la rose et la fraise, à ouvrir sur une charlotte de thon aux aubergines ou une pissaladière.

Château de FONTCREUSECASSIS Château de FONTCREUSE

Château de FONTCREUSE 

(CASSIS)
Jean-François Brando
13, route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site : www.fontcreuse.com

 

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s’étend sur 38,75 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest.
La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les 45 hl/ha pour les blancs et les rosés. Vendanges manuelles. La production est de 110 000 blancs, 65 000 rosés et quelques 25 000 rouges.
“Jean-François Brando met en vente cette année Château Fontcreuse blanc AOP Cassis 2019, en rouges les 2016 puis 2019, fin mars. Les rouges élevés en barriques sont composés à plus de 75% de Syrah, les rosés IGP de GrenacheCinsaultSyrah. A ces Vins s’ajoutent les Cuvées Pure Intense blanc 2018 et rouge 2017, toutes deux vinifiées en barriques (quelques 3000 bouteilles de chaque).
En 2019, les vendanges ont été parfaites avec de la pluie en Septembre, d’où gonflement des raisins et adoucissement des degrés, aux alentours de 13°. Si le volume est moindre (- 10%), par contre, la qualité est excellente et c’est le plus important.”
Formidable Cassis blanc cuvée “F” 2019, Ugni, Clairette et Marsanne, ovec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs (pêche, mangue) et de bruyère, harmonieux en bouche.
Le Cassis rosé cuvée “F” 2019, cépages Cinsault et Grenache, est tout aussi remarquable, donnant ce vin avec des nuances de fruits et de fleurssec et suave à la fois, de bouche subtilement parfumée, qui mêle rondeur et vivacité au palais, un joli vin tout en subtilité, particulièrement séduisant. Pas besoin d’hésiter.
Quant à cet IGP Bouches du Rhône rouge cuvée Mussuguet 2017, cépages Syrah et Caladoc, légèrement épicé, un beau vin qui développe des arômes de Cassis et de violette, qui allie charpente et souplesse en bouche, ample et ferme, avec des nuances de violette et de réglisse persistantes au palais.

Domaine PERALDICORSE Domaine PERALDI

Domaine PERALDI 

(CORSE)
Famille Tyrel de Poix – Responsable : Marilyne Costa
Chemin du Stiletto
20167 Mezzavia
Téléphone :04 95 22 37 30
Email : info@domaineperaldi.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaineperaldi
Site : www.domaineperaldi.com

 

A la tête des Premiers Grands Vins Classés. Beau domaine de 50 ha, niché sur les coteaux de Mezzavia. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIe siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est le plus important vignoble de l’AOC Ajaccio, et les cé́pages y sont des plus classiques (Sciaccarello, CinsaultCarignan, Niellucciu, Vermentino). Le fils, Guillaume de Poix reprend la suite, ses projets tendent à se rapprocher le plus possible de la Nature en passant ses vignes en Bio. Rénovation de la cave, rééquipement de nouveaux pressoirs, des cuves, investissement en matériel de refroidissement et embellissement de la propriété.
Toujours un superbe Ajaccio cuvée Cardinal 2015, 100% Sciaccarello, terroir de coteaux d’arènes granitiques, fermentation en cuves béton autour de 28°, macération pendant 15 jours, élevage de 18 mois, dont 12 en barriques neuves et de 1, 2 et 3 ans…. le vin développe des connotations d’humus et de petits fruits noirs surmûris, aux tanins ronds et généreux et une bouche volumieuse. L’Ajaccio rouge Domaine Comte Peraldi 2017, 60% Sciaccarello, 20% Nielluccio et 20% de Carignan et Cinsault, avec au nez des arômes de fruits rouges macérés, un vin aux nuances de cassis, de pruneau et de poivre en bouche, ample et riche, de belle évolution comme cet excellent Ajaccio rosé Domaine Comte Peraldi 2017, 60% Sciaccarello, 30% Cinsault et 10% Nielluccio, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose, de bruyère et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique en finale tout en nuances comme l’Ajaccio blanc Domaine Comte Peraldi 2018, 100% Vermentino, séduisant par son ampleur, au nez de fruits frais et de fleur d’acacia, tout en harmonie, ample en bouche, d’une très jolie finale. L’Ajaccio cuvée Clémence 2016, 100% Vermentinoterroir de coteaux d’arènes granitiques, terres acides et pauvres, élevé en barriques de chêne neuf pendant 6 à 9 mois avec bâtonnages, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’aubépine et de garrigue, évolue en bouche vers des nuances délicatement miellées. Vous devez aussi goûter le rouge cuvée Guillaume 2015, 50% Nielluccio, 40% Syrah et 10% Carignan, de couleur intense, un vin fruité et finement poivré, bien équilibré, d’une finale dense et complexe avec des nuances de fruits compotés.

Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

Domaines BUNAN 

(BANDOL)
Pierre et Paul Bunan
338 bis, chemin de Fontanieu
83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 98 58 98
Email : bunan@bunan.com
Site : www.bunan.com

 

Héritiers d’une tradition vigneronne née de leur père et grand-père, les Bunan oeuvrent avec amour et conviction à l’excellence de leurs domaines. En 1961, Paul et Pierre Bunan, ont eu le coup de coeur pour une terre de Bandol. Laurent, fils de Paul, a été le premier de la nouvelle génération à devenir vigneron. Depuis trente ans, il voyage dans le monde pour promouvoir le Bandol. Il a développé l’exportation dans de nombreux pays (Europe, Asie, Etats-Unis, Russie) et œuvre pour l’avenir des domaines. Françoise sa sœur, se consacre à la communication et donne à l’art une place privilégiée.
Claire a suivi les traces de Pierre son père et a repris la direction commerciale, inventant de nouvelles manières de faire découvrir les vins : samedis gourmands et smart balade au cœur du domaine. Philippe, jeune ingénieur agronome aux manettes de la vinification crée des vins qui expriment le terroir et notre tradition familiale. Tous engagés à transmettre cette passion de la terre et du vin. En Bio depuis le millésime 2011.
Laurent Bunan nous précise que “2019 est une récolte intéressante avec surtout des blancs très aromatiques.
Nos deux terroirs Le Moulin de Costes avec des sols calcaires donne des vins plus ronds, plus fruités quant au Château La Rouvière c’est un terroir avec des argiles et donne des vins plus sur la minéralité.
Nos rosés sont très aromatiques, beaucoup de finesse, de rondeur, de gras et une belle longueur persistante, c’est d’ailleurs la particularité que l’on retrouve dans nos rosés de Bandol, amples en bouche avec de la profondeur.
Nous sommes en Bio depuis 2011, cela se passe très bien, les vignes se sont bien acclimatées, nous avons beaucoup travaillé les sols, enherbement dans les vignes, les moutons viennent d’arriver et vont y paître, il y a des mise-bas dans les vignes, voir galoper ces agneaux est fantastique.
Nous travaillons en famille, Philippe, jeune ingénieur agronome, gère la cave, Claire le commercial et le marketing, Françoise le caveau de vente et la presse, moi je m’occupe de la direction et de l’export et le petit dernier qui vient d’intégrer l’équipe familiale, Alexandre mon plus jeune fils de 24 ans, s’occupe de l’œnotourisme, réception, mariage, commerce.”
Vous allez aimer ce Bandol Moulin des Costes rouge 2015, très typé, de bouche pleine et riche, aux nuances subtiles, aux arômes de fruits macérés et d’épices, riche, de belle teinte grenat, puissant au nez comme au palais. Séduisant Bandol rosé Moulin des Costes 2018, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, c’est un joli vin. Quant au Bandol blanc Moulin des Costes 2018, il a une belle persistance aromatique, à la fois riche et fin, bouche nuancée où se retrouvent la bruyère et les fruits frais, très bien vinifié, suave.
Le Bandol Château La Rouvière rouge 2015, a une couleur intense, un nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits macérés (cassis, griotte) et de musc, un vin complexe et savoureux. Le Bandol rosé 2018, a une teinte pastel splendide, un nez intense (fraise des bois, fleurs fraîches), très charmeur, d’une élégance certaine, tout comme le Bandol blanc 2018, qui a des notes aromatiques de pêche et d’amande, longnerveux et velouté à la fois, fort bien équilibré.
Goûtez leur Côtes-de-Provence Belouve rosé 2018, Cinsault, 60%, Cabernet-Sauvignon, 30%, Ugni Blanc, 10%, de robe brillante, au nez d’agrumes et de fruits blancs frais, un vin très séduisant. Œnotourisme sur place.

Domaine de TERREBRUNEBANDOL Domaine de TERREBRUNE

Domaine de TERREBRUNE 

(BANDOL)
Famille Delille
724, chemin de la Tourelle
83190 Ollioules
Téléphone :04 94 74 01 30
Email : domaine@terrebrune.fr
Site : www.terrebrune.fr

 

Le domaine (30 ha) étale un vignoble en restanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Créée par Georges Delille en 1963, la propriété est un site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d’oliviers séculaires et de fleurs cultivées. Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. La cave fut construite en 1975, suivant les meilleurs principes œnologiques en respectant la noblesse du raisin et du vin, pour permettre la vinification par gravité et l’élevage des vins dans les meilleures conditions. En 1980, c’est la commercialisation des premières bouteilles. C’est aussi l’année où son fils Reynald intégra le domaine après ses études d’œnologie. Label « Vin issu de l’Agriculture Biologique » certifié par Qualité France.
Voilà un remarquable Bandol rouge Terroir du Trias 2014, Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, 25 ans de moyenne d’âge des vignes, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl 18 mois), souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, poivre), légèrement épicé, un vin de bouche pleine et riche, de belle robe grenat, mêlant puissance et finesse, d’excellente garde.
Le Bandol rosé, 60% Mourvèdre, 20% Grenache et 20% Cinsault, de bouche ample, florale, de jolie teinte, est tout en fruité et distinction, arômes de fruits, de fleurs, avec cette finale poivrée très élégante. Le Bandol blanc 2016, au nez fleurisuave et puissant, avec des nuances de pêche et de tilleul, de robe jaune clair, est très séduisant par sa persistance d’arômes.

Médoc

En Premiers Grands Vins, à Pauillac, dominent Grand-Puy Lacoste et Batailley, deux très grands Pauillac, très typés, différents, et c’est parfait comme cela, Latour confirmant son statut Hors-Classe, aux côtés de Mouton-Rothschild, formidable.

Toujours au sommet : Haut-Marbuzet, où le rapport qualité-prix-plaisir est à un bien haut niveau, par rapport à d’autres crus plus connus (et c’est ce qui compte : vendre cher n’est pas “le” gage de qualité). Montrose et Lascombes font partie également des plus grands vins de la presqu’île.

Cinq crus les rejoignent cette année, grâce à un exceptionnel rapport qualité-prix-typicité : La Galiane, Mayne-Lalande, Côme, La Bridane et Desmirail.

D’autres crus suivent de près : Panigon, David, St-Estèphe, Tronquoy-Lalande, Fourcas-Dupré, Fonbadet, Fontesteau, Cartujac, Plantier Rose, Lestage-Darquier, Souley Sainte-Croix, Le Meynieu, Layauga-Duboscq, La Mouline, Chalet de Germignan, Le Bourdieu, Bois Carré, Hennebelle, Graves de Loirac

 

 

 

Château La GALIANEMARGAUX Château La GALIANE

Château La GALIANE 

(MARGAUX)
Christiane Renon
14, rue Alfred de Luze
33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Email : scea.rene.renon@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
Site : www.scea-rene-renon.com

 

A la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, ce qui vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-typicité.
Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l’occupation de l’Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l’appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
Christiane Renon nous raconte que “les vendanges 2019 se sont bien passées, beau temps, jolis raisins très sains. La petite pluie de fin Août a permis aux grains de grossir un petit peu.
Il y a eu un peu de stress hydrique lors des fortes chaleurs mais pas sur les vieilles vignes qui ont des racines plus profondes.
Ce 2019 présente une belle qualité de matière, de beaux tanins grâce aux pépins qui étaient bien mûrs. On retrouve vraiment un bel équilibre entre puissance et élégance, c’est un très beau millésime dans la lignée des 2015 et 2016.
A la vente nous proposons le 2017, un vin à boire plus rapidement, d’une très jolie robe rubis, au nez, notes de fruits et de moka, bon équilibre, tanins assez ronds, un vin que l’on pourra garder en cave une bonne dizaine d’années, sur le fruit, très plaisant.
Le 2018, je le mettrai en bouteilles en Mai, c’est un très très bon millésime, des couleurs superbes, de bons arômes, un vin charnugras, bien rond, bons tanins, bel équilibre, puissance et élégance.”Vous serez accueilli par sa charmante propriétaire pour y déguster ce Margaux 2017, particulièrement séduisant, en effet, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, tout en souplesse, riche au nez comme en bouche, un vin charmeur et gourmand, parfait, par exemple, sur un navarin d’agneau ou un foie de veau. Le 2016 est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel.
Remarquable Margaux 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux senteurs de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, de bouche dense où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus.
Le 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savoureux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde. Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux. Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d’agneau braisée ou un fricandeau de veau à l’ancienne. Le 2011 est vraiment remarquable, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution, que l’on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009 est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l’humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d’agneau à l’ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d’un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique. Tout en rondeur, ce 2017, typique de ce joli millésime séducteur, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, mêlant charme et structure. Superbe 2016, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, il est très bien élevé, de robe profonde, c’est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur.
Le 2015, de très bonne bouche, est bien charnu, aux tanins harmonieux, avec des nuances de fruits surmûris et d’épices, de belle couleur cerise noire, riche et velouté au palais avec de la personnalité. Le 2014 est un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d’une finale persistante, et vous allez l’apprécier avec une pintade à la vanille ou un rôti de veau farci aux truffes. Joli 2013, qui a de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale. Le 2012, de bouche classique, structuré, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et de cassis en finale, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux.

Château TOUR-DU-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-DU-ROC

Château TOUR-DU-ROC 

(HAUT-MÉDOC)
Philippe et Emmanuel Robert
1, rue de l’Église
33460 Arcins
Téléphone :05 56 58 90 25
Email : tourduroc@wanadoo.fr
Site : www.chateautourduroc.fr

 

Situé à 4 kms au Nord de Margaux, le vignoble du Château Tour-du-Roc, propriété de la famille Robert depuis plusieurs générations, s’étend sur 12 hectares de croupes graveleuses très bien exposées. L’encépagement se compose de 50% de Merlot et 50% de Cabernet-Sauvignon.
L’exploitation a conservé des méthodes traditionnelles de travail : taille Guyot double sans désherbage chimique, vendanges manuelles.
La vinification est effectuée selon la tradition médocaine avec une cuvaison de trois semaines. L’élevage en fûts de chêne pendant douze mois est suivi d’un filtrage léger lors de la mise en bouteilles, laquelle a lieu au Château; autant d’atouts qui confèrent à ce Haut Médoc une grande qualité et une bonne aptitude au vieillissement.
Pour Philippe Robert, “les ventes s’étalent tout au long de l’année 2020 et ce sont les Haut-Médoc 2014 et 2016 que l’on trouvera en premier, puis suivront les 2018.
Les vendanges 2019 resteront pour nous, parmi les meilleures, quantitativement, nous avons atteint le quota et qualitativement, nous avons l’excellence, les vins possèdent tout ce qui laisse présager un grand vin de garde.”
Superbe Haut-Médoc 2016, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde. Le 2015, qui sent les petits fruits cuits, mêle puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, avec des nuances de cassis, de musc et de fumé, complet, charpenté et persistant, de garde naturellement. Le 2014, de très belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, est un vin puissant mais déjà charmeur, qui mêle richesse et souplesse, généreux, de fort belle évolution, que l’on peut apprécier, par exemple, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou un chou farci aux châtaignes et au foie gras.

Château FOURCAS-DUPRÉLISTRAC Château FOURCAS-DUPRÉ

Château FOURCAS-DUPRÉ 

(LISTRAC)
Patrice Pagès
213, Fourcas-Est
33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 01 07
Email : info@fourcasdupre.com
Site : www.fourcasdupre.com

 

Cette année, nouveau propriétaire donc nouveau directeur, Lucas Leclerq qui amène une nouvelle dynamique, ils font des investissements dans la vigne et au chais pour obtenir des vins toujours plus qualitatif,
“Lucas Leclercq, Directeur général, nous précise “qu’en 2019, sur notre terroir de Listrac, ces périodes chaudes durant l’été n’ont pas eu d’impact négatif grâce à nos graves argileuses qui ont permis de garder pas mal de fraicheur. Nous avons obtenu de très belles maturités. Le 2019 est un millésime chaleureux mais avec de belles acidités, ce qui témoigne d’une belle qualité. Les vinifications se sont bien passées. Nous obtenons une belle couleur, des tanins de qualité, je mets une mention spéciale aux Cabernets qui étaient très mûrs, les Merlots sont très fins. Dans nos terroirs un peu froids, un été chaud est très positif. Dans l’assemblage du 2019, on retrouve 70% de Cabernets, ce qui est exceptionnel et confirme le beau potentiel du vin. Concernant l’élevage de nos vins, nous avons bien échaudé les barriques pour que le boisé ne domine pas. Nous utilisons des barriques de chauffe moyenne. Le 2019 est en barriques actuellement, c’est un vin au très beau potentiel, il a fallu être vigilant quant à la date des vendanges, les raisins étaient très sains. Pour le blanc, les raisins étaient mûrs, j’ai préféré ne pas trop attendre pour récolter afin de préserver la fraicheur.
Pour le 2018, nous préparons la mise en bouteilles, l’assemblage est fait, il a la chaleur du 2019 et la fraicheur du 2017. Le vin est d’un équilibre très abouti. Les Merlots et Cabernets étaient mûrs comme il le faut, les tanins sont superbes, un vin un peu plus accessible que le 2016, je trouve les tanins plus soyeux, plus gourmands en fin de bouche. Le 2016 a une très belle longueur en bouche, le 2018 est peut-être un peu plus court mais beaucoup plus gourmand. Le 2017 est un millésime classique. Nous l’avons présenté avec l’Union des Grands Crus aux Etats-Unis et il a beaucoup plu par son classicisme, sa fraîcheur, ses jolis tanins, c’est un vin très agréable à déguster maintenant, plus bordelais, il me fait penser aux 2006 et 2008. Notre cuvée Hautes Terres 2018 est un très beau vin, très typé Haut Médoctannique mais rond quand même, une belle réussite. Le blanc sec 2018 est très bon et mérite qu’on l’attende un peu, il est préférable de déguster le 2017 avant. Nous proposons Château Bellevue-Laffont 2017, 2018 et 2019 : un Haut Médoc classique, bien typé Listrac qui a plus de caractère grâce aux Cabernets qui lui confèrent de beaux tanins.
Le Château Fourcas Dupré a été racheté par un entrepreneur breton, Gérard Jicquel, dans un but d’investissement patrimonial pour lui et ses filles. Il était à la tête d’un gros groupe SAMSIC, une entreprise de prestation de services et de sûreté et, à 64 ans il a décidé de se retirer de ce groupe pour investir dans les vignobles. Les projets ne nous manquent pas, rénovation des chais et de la maison pour du réceptif, afin d’accueillir du public mais aussi les professionnels. Nous sommes aussi vigilants quant à la protection de l’environnement et du travail aux vignes.”
On se régale avec ce Listrac Médoc 2017, d’une belle complexité d’arômes (cannellefraise des bois, épices…), c’est un vin intense, riche au nez comme en bouche, aux tanins bien fermes, qui devrait tenir ses promesses. Remarquable 2016, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et de griotte, aux tanins présents, est de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante.
Goûtez le très agréable Bordeaux Grand Vin blanc Sec 2017, d’une robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de pêche, tout en finesse et en arômes.
On retrouve également le Listrac-Médoc Château Bellevue-Laffont , tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fruits rouges, de prune et de cerise noire, un vin généreux, à prévoir, notamment, sur une côte de bœuf grillée ou des côtes de porc aux haricots.

Château MAYNE LALANDELISTRAC Château MAYNE LALANDE

Château MAYNE LALANDE 

(LISTRAC)
Bernard Lartigue
7, route du Mayne
33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 27 63
Email : blartigue2@wanadoo.fr
Site : www.chateau-mayne-lalande.com

 

“Le terroir de Listrac, explique Bernard Lartigue, se décompose géologiquement de la façon suivante : 50% de la surface viticole est composée de graves garonnaises et pyrénéennes, et 50% de terre argilo-calcaire. Les Cabernets-Sauvignons, Cabernets francs et Petit Verdot sont plantés sur les sols les plus chauds, graveleux, avec des porte-greffes à cycles courts afin d’optimiser la maturité de ces cépages plus tardifs.
Les Merlots sont sur les sols argilo-calcaires où ils s’adaptent le mieux.
Pour élaborer un très grand vin, le travail commence bien entendu à la vigne : une grande connaissance de son terroir, et de chaque parcelle, le respect du travail traditionnel au sol (enherbement, aération du sol pour faciliter la vie microbienne, charge de raisin limitée pour atteindre des rendements raisonnés…), des vendanges vertes, l’effeuillage manuel, l’apport de fumure à dose très homéopathique après analyses, pas d’apport de matière azotée…”
Fidèle à lui-même, mêlant charme et ampleur, son Listrac Médoc 2016, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, est un vin vraiment savoureux, très classique, un vin gras et dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, bien typé comme on les aime, d’excellente garde, comme le 2015, qui est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits frais et de poivre, souple et ample en bouche, d’un bel équilibre, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien présents, d’une finale dense avec cette saveur d’épices.
Le 2014, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élevé en barriques (30% de barriques neuves) est riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, aux nuances de cassis, de truffe et d’humus.
Le 2013 est très réussi, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille…), un vin de robe grenat soutenu, corsé, idéal, par exemple, sur un filet d’agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2012, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux. Le 2011 (50% de barriques neuves) est tout en bouche, à dominante de rondeur, ferme, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle…), de très bonne évolution. Découvrez également de belles chambres d’hôtes sur place

Château DESMIRAILMARGAUX Château DESMIRAIL

Château DESMIRAIL 

(MARGAUX)
Denis Lurton
28, avenue de la Vème République
33460 Cantenac
Téléphone :05 57 88 34 33
Email : contact@desmirail.com
Site : www.desmirail.com

 

Le Château, troisième Grand Cru Classé en 1855, bénéficie d’une situation exceptionnelle, en bordure de la célèbre Route des Châteaux. Derrière un majestueux portail de marbre rose se devinent une élégante chartreuse du XVIIIème siècle et un cuvier médocain typique de la fin du XIXe. Depuis 1992, Denis Lurton prolonge l’oeuvre de son père Lucien et apporte tous ses soins à l’élaboration de ce Grand Cru Classé. Le terroir : les vignes du Château Desmirail, d’un âge moyen de 25 ans, couvrent une superficie d’une quarantaine d’hectares. Le vignoble est à 60% Cabernet-Sauvignon, 37% Merlot et 3% Petit Verdot.
Un enchantement ce Margaux 2017, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs.
Superbe 2016, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d’épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, particulièrement prometteur.
Dans la lignée, le 2015, de robe pourpre soutenu, aux tanins denses, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur, tout en charme et amplitude, avec, en bouche, des nuances de fruits noirs, de cuir et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin de très belle évolution.
Le 2014, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux et charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution.
Le 2013, avec ces connotations de prune et d’humus, est un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Le 2012, corsé, au nez complexe (fraise des bois, ré́glisse), d’une grande intensité en finale avec ces notes persistantes de fumé, de mûre et d’épices, de belle base tannique. Le 2011, au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d’une longue finale, commence à très bien s’apprécier sur une cuisine délicate, comme des noisettes d’agneau aux flans de légumes filet de bœuf duchesse.

Château La GALIANEMARGAUX Château La GALIANE

Château La GALIANE 

(MARGAUX)
Christiane Renon
14, rue Alfred de Luze
33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Email : scea.rene.renon@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
Site : www.scea-rene-renon.com

 

A la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, ce qui vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-typicité.
Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l’occupation de l’Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l’appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
Christiane Renon nous raconte que “les vendanges 2019 se sont bien passées, beau temps, jolis raisins très sains. La petite pluie de fin Août a permis aux grains de grossir un petit peu.
Il y a eu un peu de stress hydrique lors des fortes chaleurs mais pas sur les vieilles vignes qui ont des racines plus profondes.
Ce 2019 présente une belle qualité de matière, de beaux tanins grâce aux pépins qui étaient bien mûrs. On retrouve vraiment un bel équilibre entre puissance et élégance, c’est un très beau millésime dans la lignée des 2015 et 2016.
A la vente nous proposons le 2017, un vin à boire plus rapidement, d’une très jolie robe rubis, au nez, notes de fruits et de moka, bon équilibre, tanins assez ronds, un vin que l’on pourra garder en cave une bonne dizaine d’années, sur le fruit, très plaisant.
Le 2018, je le mettrai en bouteilles en Mai, c’est un très très bon millésime, des couleurs superbes, de bons arômes, un vin charnugras, bien rond, bons tanins, bel équilibre, puissance et élégance.”Vous serez accueilli par sa charmante propriétaire pour y déguster ce Margaux 2017, particulièrement séduisant, en effet, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, tout en souplesse, riche au nez comme en bouche, un vin charmeur et gourmand, parfait, par exemple, sur un navarin d’agneau ou un foie de veau. Le 2016 est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel.
Remarquable Margaux 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux senteurs de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, de bouche dense où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus.
Le 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savoureux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde. Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux. Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d’agneau braisée ou un fricandeau de veau à l’ancienne. Le 2011 est vraiment remarquable, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution, que l’on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009 est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l’humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d’agneau à l’ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d’un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique. Tout en rondeur, ce 2017, typique de ce joli millésime séducteur, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, mêlant charme et structure. Superbe 2016, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, il est très bien élevé, de robe profonde, c’est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur.
Le 2015, de très bonne bouche, est bien charnu, aux tanins harmonieux, avec des nuances de fruits surmûris et d’épices, de belle couleur cerise noire, riche et velouté au palais avec de la personnalité. Le 2014 est un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d’une finale persistante, et vous allez l’apprécier avec une pintade à la vanille ou un rôti de veau farci aux truffes. Joli 2013, qui a de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale. Le 2012, de bouche classique, structuré, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et de cassis en finale, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux.


Château LASCOMBESMARGAUX Château LASCOMBES

Château LASCOMBES 

(MARGAUX)
Dominique Befve
1, cours de Verdum
33460 Margaux
Téléphone :05 57 88 70 66
Email : contact@chateau-lascombes.fr
Site : www.chateau-lascombes.com

 

Lascombes s’étend sur 112 ha. Beaucoup de soins et d’observation sont apportés au vignoble composé de 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% de Petit Verdot. Effeuillage manuel, éclaircissage raisonné pied par pied. Toutes ces efforts ont pour but de favoriser la maturation du raisin en lui offrant un environnement plus aéré et une parfaite exposition au soleil jusqu’aux vendanges. Une centaine de vendangeurs viennent chaque année récolter à la main les précieux raisins après analyse des maturités. Le raisin est déposé sur une première table de tri puis passe au tri optique, une dernière table de tri permettant de parfaire le travail. Le raisin est ensuite légèrement foulé, sa température est abaissée pour une macération à froid. La fermentation alcoolique se déroule à une température maîtrisée de 28°, rythmée par de légers remontages. Le réaménagement du cuvier permet désormais de réaliser l’écoulage et l’entonnage par gravité. La fermentation malolactique s’effectue en barriques. Le vin est élevé 18 à 20 mois. Les différentes démarches qualitatives, entre autres HACCP, permettent de maîtriser la qualité et la traçabilité et garantissent ainsi la protection du consommateur.
Selon Dominique Befve, “le 2019, qualitativement, fera partie des grands millésimes. Il ressemble au 2009. Les tanins sont bien présents mais souples. Le 2018 est un superbe vin, il fait partie des très grands millésimes, l’ensemble des parcelles était homogène, quels que soient les terroirs et les cépages. Millésime 2017, moins de volume (-35%) à cause des gelées. C’est un bon millésime, très agréable.
Notre actualité se porte sur l’œnotourisme, nous avons beaucoup de visites à la propriété 50% de plus cette année.
Nous doublons la surface de notre cuvier pour les vendanges 2021. Nous installons de plus petites cuves afin de faire plus de parcellaire. Le cuvier est bien intégré d’un point de vue esthétique aux bâtiments existants. Nous utilisons les techniques de pointe toujours dans un souci de qualité, le remplissage des cuves se fait dorénavant par gravité dans des cuves à double parois en Inox poli.”On est toujours au sommet avec ce très savoureux Margaux 2017, qui dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, c’est un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins amples et ronds, tout en charme mais de jolie structure, que l’on peut commencer à apprécier sur, par exemple, un rôti de veau farci aux truffes ou des magrets de canard et petits pois.
Superbe 2016, 50% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, 3% de Petit Verdot, élevage 70% barriques neuves), d’un rouge très foncé, puissant, d’une grande complexité, avec des tanins très soyeux, un vin où tout est merveilleusement fondu, dont l’équilibre est parfait, extrêmement typé, avec des notes de fumé, des senteurs très complexes, vraiment un très grand vin. Le 2015 50% Cabernet-Sauvignon, 47% Merlot, 3% Petit Verdot, élevage 70% en barriques neuves, de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, très prometteur.
Le 2014 est savoureux, charnu, au nez d’épices et de griotte mûre, très riche, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, de bonne garde. Le 2013 est de robe grenat, concentration moyenne qui correspond bien au fruité et à la fraîcheur du millésime, tanins fins et réguliers, vin équilibré dominé par les fruits, classique et élégant, parfait sur des feuilletés aux morilles ou un carré d’agneau à l’ail.
Le 2012 a une belle robe pourpre intense, joli bouquet de fruits rouges et noirs bien mûrs assortis de notes de pain grillé, torréfaction, milieu de bouche gras et velouté, belle finale longue qui promet une bonne garde. Le 2011 a des arômes intenses de fruits noirs, notes florales, mais aussi d’épices et de réglisse. Volume et concentration emplissent la bouche, les tanins sont denses, bel équilibré entre alcool acidité et structure.
Le Chevalier de Lascombes 2016, 50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon, élevage sur lies pendant 4 mois puis élevage en barriques pendant 16 mois, de couleur profonde, a des tanins qui se fondent bien, des arômes de fruits cuits (cassis, griotte).
Nous avons dégusté également le Haut-Médoc de Lascombes 2016, 63% Cabernet-Sauvignon, 21% Merlot et 16% Petit Verdot, de couleur soutenue, très harmonieux, tout en finesse avec des tanins riches, au bouquet concentré, c’est un vin tout en arômes.

Château BOIS CARRÉMÉDOC Château BOIS CARRÉ

Château BOIS CARRÉ 

(MÉDOC)
David Renouil
1, rue de Mazails
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
Email : vanessadavid33@hotmail.fr

 

Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
Une réussite, ce Médoc 2017 (médaille d’Argent au concours de Bordeaux 2019), de couleur soutenue, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, charpenté et riche. Le 2016, (médaille d’Argent concours Bordeaux 2018), corsé et savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices…), de bouche persistante, de belle garde. Le 2015, médaille d’Or au concours de Mâcon développe des arômes de fruits mûrs, classique de ce millésime, le vin est corsé, aux tanins denses et bien équilibrés, à la bouche parfumée (prune, épices). Le 2014, alliant rondeur et charpente, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur une côte de bœuf flambée ou une épaule d’agneau braisée.
Le 2013 est de bouche intense et dominé par la mûre, alliant souplesse et intensité aromatique.

Château Le BOURDIEUMÉDOC Château Le BOURDIEU

Château Le BOURDIEU 

(MÉDOC)
Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Téléphone :05 56 41 58 52
Email : guybailly@lebourdieu.fr
Site : www.lebourdieu.fr

 

Vignoble de 47 ha plantés sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des croupes). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des Crus Bourgeois de 1932.
On se fait particulièrement plaisir avec ce Médoc Cru Bourgeois 2017, 50% Merlot, 49% Cabernet-Sauvignon et 1% Petit Verdot, âge moyen des vignes 32 ans, 12 mois en barriques de chêne, d’une belle couleur aux reflets violets, un vin qui mêle structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris.
Beau 2016, tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, bien structuré, un vin qui sent la fraise des bois et l’humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Le 2015, vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre.
Le 2014 est un vin aux tanins présents, intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois, d’excellente garde, un vin que l’on peut apprécier avec, par exemple, des brochettes d’agneau ou une galantine de canard au foie gras. Le 2013 est charmeur, au nez délicat de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine.

Château CASTERAMÉDOC Château CASTERA

Château CASTERA 

(MÉDOC)
Thomas C. Press – Directeur : Jean-Pierre Darmuzey
Rue du Bourg
33340 Saint-Germain-d’Esteuil
Téléphone :05 56 73 20 60
Email : chateau@castera.fr
Site : www.chateau-castera.com

 

Avec ses 63 ha de vignes sur sol argilo-calcaire, l’âge moyen du vignoble est de 28 ans, la parcelle la plus âgée ayant été plantée en 1930. Le vignoble se compose de 65% Merlot, 25% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdotterroir 60% argilo-calcaire, 40% graves Pyrénéennes et une forte densité à l’hectare : 7500 pieds/ha.

Savoureux Médoc Cru Bourgeois 2016, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, bien corsé, très charnu, avec des tanins présents et savoureux, finement épicé au palais, un vin de très bonne évolution, Remarquable 2015, beau vin de robe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde.
Goûtez le Médoc Château Bois Mondont 2016, de belle robe pourpre, c’est un vin riche et généreuxferme, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, aux tanins structurés.


Château DAVIDMÉDOC Château DAVID

Château DAVID 

(MÉDOC)
Thierry Kerdreux
40, Grand-Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 59 09 et 06 89 16 07 70
Email : contact@chateaudavid.pro
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudavid

 

La maison du Château date du XVIIIe siècle, elle a appartenu pendant 5 générations à la même famille de vignerons, avant d’être reprise en 2015 par 2 passionnés du vin : Isabelle et Thierry Kerdreux.
Le vignoble de 16 ha est composé de 48% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot, 4% Cabernet franc, 3% Petit Verdot et 3% Cot, terroir sablo-graveleux majoritaires, limons argileux et affleurements calcaires selon les secteurs, dans un paysage doux et mollement vallonné, entre l’océan Atlantique et l’estuaire de la Gironde.
Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne. HVE niveau 3 à partir du millésime 2018 mais déjà travaillé de la même façon depuis la reprise du domaine en 2016.
A la vente en 2020 pour Thierry Kerdreux, “Château Les Abèdes 2017, et notre nouveau vinFleur de David 2016, plus tannique que les autres parce qu’il a plus de Petit Verdot et est vieilli 24 mois en fûts de chêne.
En 2019, nos vignes ont été touchées par le gel et la tempête, ce qui a provoqué une certaine coulure et une moindre quantité, cependant, ce millésime, actuellement à l’assemblage, est nettement prometteur.”
Vous allez apprécier son Médoc Les Hauts de David 2016, médaille d’Argent Lyon 2018, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer au mieux. Son Médoc David 2015, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, c’est un vin puissant, de belle matière. Le 2014 est de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu, complexe, avec des saveurs intenses, de bouche généreuse.
Excellent 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffécharnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franctypé, de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d’agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate.
Goûtez également le Château Les Abèdes 2015, très classique, au nez subtil et puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associe structure et élégance, un vin séducteur et distingué.
Jolie nouveauté avec cette cuvée Fleur de David 2016, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais.

Château Les GRAVES de LOIRACMÉDOC Château Les GRAVES de LOIRAC

Château Les GRAVES de LOIRAC 

(MÉDOC)
Christine et Jean-François Gillet
21, chemin du Centre
33590 Jau-Dignac-et-Loirac
Téléphone :05 56 09 48 97 et 06 77 87 41 73
Email : lesgravesdeloirac.chateau@wanadoo.fr

 

Une exploitation familiale de 8 ha de sol graveleux (66% Cabernet-Sauvignon et 34% Merlot noir, 8 à 12 mois en fûts de chêne).
Coup de cœur pour ce Médoc 2016, de robe pourpre soutenu, aux notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits noirs surmûris, de bouche structurée, c’est un vin ample, charpenté.
Excellent 2015, dense et charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux, tout en nuances avec des notes de griotte, de musc et de cuir, qui poursuit son évolution. Le 2014, a des tanins soyeux et riches, au nez de groseille, de robe grenat, épicé en bouche, et s’apprécie, notamment, sur un navarin de mouton jardinier ou une poitrine de veau farcie.

Château HAUT BARRAILMÉDOC Château HAUT BARRAIL

Château HAUT BARRAIL 

(MÉDOC)
Cyril Gillet
8, rue du Maquis des Vignes Oudides
33340 Bégadan
Téléphone :05 57 75 11 91 et 06 11 27 65 00
Email : chateau.hautbarrail@orange.fr
Site : www.chateauhautbarrail.com

 

La propriété, avec son moulin, existe depuis 1362, appelée jadis “la maison de la Bernède” aujourd’hui disparue, seul le moulin subsiste. La construction actuelle date pour ses parties les plus anciennes du début du XVIIe siècle. Actuellement, le logis représente des caractéristiques architecturales du XVIIIe siècle, au fronton de ce dernier sont gravés, dans les pierres, deux symboles : Vigne et Blé. Propriétaire depuis 1987, la famille Gillet a effectué beaucoup de travaux de restauration et le premier millésime du Château Haut Barrail est né en 1995. Le Château Haut Barrail possède une superficie de 12 ha sur un terroir argilo-calcaire planté à 70% de Merlot et à 30% de Cabernet-Sauvignon.
Beau Médoc 2017, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale, parfait avec, par exemple, un agneau en osso bucco ou un bœuf sauce béarnaise. Toujours un savoureux 2016, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, il est riche, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et structurée, de jolie garde. Le 2015, de robe pourpre, au nez persistant (griotte, violette), d’une belle harmonie, il est charnugras, bien charpenté, complexe, aux connotations épicées.
Excellent 2014, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet intense, c’est un vin ample, avec des arômes de réglisse et de mûre, aux tanins denses mais souples, de bouche étoffée, associant ce gras bien caractéristique du millésime à des notes finement épicées.

Château LAYAUGA-DUBOSCQMÉDOC Château LAYAUGA-DUBOSCQ

Château LAYAUGA-DUBOSCQ 

(MÉDOC)
Henri, Bruno et Hugues Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net

 

Henri Duboscq (voir Haut-Marbuzet) et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand dans ce vignoble de 12 ha qui s’étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac.

“Dans le Haut-Médoc, on fait des vins un peu rustiques. De nos jours, avec le réchauffement climatique, l’inconvénient du terroir est un peu gommé, la chaleur permet aux raisins de bien murir. Château Layauga-Duboscq 2018 est un vin que l’on pourra boire peu de temps après la mise en bouteilles, il sera succulent à déguster en 2020-2021. On doit toujours considérer le prix, par rapport à la qualité. On peut se régaler avec des vins du Château Layauga-Duboscq à 12 euros, c’est appréciable ! On ne peut commenter les vins sans parler des prix ! Ce sont des vins à boire assez jeunes, même si pour gommer la rusticité des vins du Haut-Médoc, je pratique un élevage “à la bourguignone” avec bâtonnages en remettant les lies en suspension, c’est un élevage onéreux mais cela en vaut vraiment la peine!
Ce sont des vins de convivialité, des vins de plaisir. Les grandes appellations ont une vocation un peu plus cérébrale et, le Médoc, est plus axé sur les vins-plaisir. Nous sommes attachés à la culture de la vigne puisque, dans les deux propriétés, sans être Bio, j’ai supprimé un traitement anti pourriture, je l’ai remplacé par un traitement par confusion sexuelle, je laboure 90 % des sols des deux propriétés pour ne plus désherber, j’observe une vigilance et une évolution vers le respect absolu de l’environnement.”

Remarquable Médoc cuvée Renaissance 2017 , gras, dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale en bouche, où s’entremêlent des notes de fruits cuits et de truffe, un beau vin très classique, marqué par des nuances de pruneau confit, de belle garde . Une vraie gourmandise, en effet, que ce 2016, 50% de barriques neuves, de bouche délicate, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus…), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique de ce très grand millésime bordelais. d’un beau rouge profond, de garde, bien entendu. Le 2015, a une belle robe rubis foncé, un vin représentatif de ce grand millésime, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, aux nuances de cassis et de sous-bois au palais, tanins soyeux mais denses, belle garde.
Excellent 2014, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, un vin bien caractéristique de ce millésime médocain, qui mêle structure et rondeur. Le 2013, de robe pourpre soutenu, parfumé, séveux, est généreux et persistant en bouche.
Le 2012, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le 2011, où l’élégance prime, est un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices.
Le 2010, parfumé, typérond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d’épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée au palais.
Le 2009, d’un beau rouge profond, riche en fruits rouges et noirs, ample et structuré, tout en persistance d’arômes, tout en bouche, est à la fois puissant et gourmand. Excellent 2008, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs, de belle couleur, parfumé, généreux, idéal sur un onglet à l’échalote ou un filet de bœuf duchesse, notamment.


Château de PANIGONMÉDOC Château de PANIGON

Château de PANIGON 

(MÉDOC)
Georges Dadda
1A, route d’Escurac
33340 Civrac-en-Médoc
Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85
Email : dwl.france@orange.fr
Site : www.chateaudepanigon.fr

 

Le vignoble, 50% Merlo, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot, se situe sur des croupes de graves dignes des meilleurs terroirs du Médoc et bénéficie des influences atlantiques de l’Océan tout proche, et de la présence de l’Estuaire de la Gironde, créant ensemble les conditions climatiques favorables au développement des cépages et à la bonne maturité des raisins. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques durant 12 à 18 mois, 100%, dont 33% neuves chaque année. L’exploitation du Château de Panigon reste entièrement familiale. Depuis 2006, la fille et le gendre des propriétaires, Corinne Leveilley-Dadda et Georges Dadda ont repris la direction du Château, bien décidés à produire des vins rouges visant l’excellence dans le plus pur respect de la tradition Médocaine. Leur volonté, grâce à de nombreux investissements, s’inscrit dans une démarche de modernité et de qualité, afin d’exploiter au mieux un terroir exceptionnel. En 2016, le Château de Panigon à reçu le label HVE – Haute Valeur Environnementale, gage de qualité et du respect de l’environnement. Pour plus d’informations sur le label HVE, consultez le site officiel du Ministère de l’Agriculture ici. Depuis 2016, le célèbre œnologue Eric Boissenot conseille le domaine.

“Nous axons nos ventes de Médoc sur les 2015 et 2016, nous rappelle Georges Dadda, il est à noter que l’étiquette du Château Amour va changer. Nous sommes satisfaits des vendanges 2019 bien que nous ayons connu le gel en Avril et la sécheresse qui ont diminué le volume mais la qualité est omniprésente. Le vin est très concentré et bien fruité.”

Toujours remarquable, son Médoc Cru Bourgeois 2016, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), mêlant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée, d’excellente évolution.
Beau 2015, d’une robe rouge cerise limpide, qui développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins riches, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et de poivre, de bouche pleine, de garde.
Tout en bouche, le Médoc Château Amour 2016, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot, élevage de 6 à 8 mois 100% en barriques, est de couleur intense, aux tanins mûrs, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et charnu, qui demande encore un peu de patience, quand le Château Amour Médoc Cru Bourgeois 2015, qui a collectionné les récompenses, aux notes de griotte, de pruneau et de sous-bois, a des tanins mûrs, une bouche dense et veloutée, commence à s’apprécier pleinement sur un carré d’agneau à l’ail ou une côte de bœuf grillée.


Château LESTAGE-DARQUIERMOULIS Château LESTAGE-DARQUIER

Château LESTAGE-DARQUIER 

(MOULIS)
Brigitte et François Bernard
42, chemin de Giron – Grand Poujeaux
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 58 18 16 et 06 81 78 77 69
Site : www.chateaulestagedarquier.com

 

Si la propriété a été créée par des ancêtres en 1868, Brigitte et François Bernard l’ont reprise en 1982, alors qu’elle ne produisait plus que quelques bouteilles.
Vignoble de 10 ha situé sur la partie ouest du terroir de graves de Grand-Poujeaux. Pratique de la “Protection Raisonnée du Vignoble” et la propriété est qualifiée “Agriculture Durable” et certifiée Terra Vitis depuis 2004.
Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températuresremontages par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération…).
Nous avons goûté ce bien joli Moulis 2018 de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de garde. Remarquable 2017, il est riche au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé comme il se doit, au nez de cannelle et de fruits rouges frais, de bouche marquée par des notes de sous-bois et de fruits macérés.
Superbe 2016, 55% Cabernet-Sauvignon, 43% Merlot et 2% Cabernet francvignes de 20 ans en moyenne, élevage pendant une année en barriques, il a des nuances de cerise noire et d’épices, un vin de belle charpente, riche et charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue.
Vous allez apprécier également le 2015, de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2014, est dense et parfumé, de bonne base tannique, tout en bouche, avec des notes bien caractéristiques de fruits et d’épices, très bien élevé.

Château La MOULINEMOULIS Château La MOULINE

Château La MOULINE 

(MOULIS)
Cédric Coubris – SAS Coubris JLC
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : cedric.coubris@chateaulamouline.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulamouline
Site : www.chateaulamouline.com

 

Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël Lasserre qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 ha 70 ares et 37 centiares. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine Lasserre, épouse de Jean Coubris en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis Coubris accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. A ce jour, Cédric Coubris, continue l’exploitation de 22 ha de vignes sur les 25 ha de superficie de la propriété, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis 2017.
“En suivant ma certification HVE, nous dit Cédric Coubris, j’ai commencé le biocontrôle, en 2018, qui est encore plus draconien en termes de restriction sur les produits à utiliser dans les vignes, par exemple, la Bouillie Bordelaise est interdite en biocontrôle. Le but de cela est de ne plus du tout avoir de résidus nocifs sur les raisins et ainsi d’avoir des raisins les plus sains possibles en utilisant des produits naturels. Le principe est de permettre à la vigne de se défendre d’elle-même face aux différentes attaques qu’elle peut subir pendant son cycle végétatif.”
Grande réussite pour ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2016, riche en couleurcorsé, complexe, harmonieux, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de bouche opulente aux connotations épicées, un vin de belle charpente, de garde, bien sûr, comme le 2015, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois.
La cuvée L’Eminence de la Mouline 2016, une sélection des plus belles baies de la vendange et élevée dans 100% de barriques neuves, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de groseille, de couleur pourpre, de bouche dominée par les épices (cannelle) et les fruits rouges cuits, dense, tout en finesse et distinction. Le 2015 est de couleur pourpre intense, a des tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices…), un vin alliant puissance et finessegras et intensité, idéal sur un chapon rôti ou une terrine de faisan aux fruits secs.
Goûtez aussi le Listrac de la Mouline, constitué par l’ensemble d’une parcelle, il est tout en souplesse, tout en fruité, très séduisant comme le Charme la Mouline, avec ces connotations de fruits surmûris et d’épices, c’est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux.
Agréable Cheval la Mouline, une nouvelle marque du Château La Mouline qui met en avant l’emblème de la propriété, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre.
Quant au Domaine de Lagorce de la Mouline, il est dominé par le cassis mûr, la violette et l’humus, de bouche ample.

BORIE MANOUXPAUILLAC BORIE MANOUX

BORIE MANOUX 

(PAUILLAC)
Famille Castéja
88 quai de Bacalan
33000 Bordeaux
Téléphone :05 56 00 00 70
Email : domaines@borie-manoux.fr
Site : www.borie-manoux.com

 

Incontournable à Bordeaux, la famille Casteja est un négociant historique, et propriétaire de nombreux grands crus, dont le superbe Château Batailley, le Château Beau-Site, le Château Trotte Vieille, Domaine de L’Eglise… Elle a lancé La Grande Cave, le seul Site de vente entièrement dédié aux vins de Bordeaux, et vient de racheter 1jour1vin. La Fête de la Fleur est organisée cette année dans leur Château Lynch Moussas.

Leur Château Beau-Site s’étend en pente douce vers la Gironde. Depuis les chais et la terrasse, on a une vue remarquable sur le vignoble et la propriété, proche de Calon-Ségur. C’est une des plus anciennes propriétés de la commune réputée de Saint-Estèphe. Sur ces pentes caillouteuses poussent des vignes dont on a soigneusement conservé les vieux ceps, produisant des vins racés, complets et élégants, comparables à ceux des meilleurs crus de Saint Estèphe.
“Pour les 2017, nous dit Frédéric Casteja. Dans le Médoc, nous n’avons pas eu de problème de gel ou très peu, que ce soit à Pauillac au Château Batailley, à Haut Bages Monpelou, ou à Saint-Estèphe au Château Beau-Site. Jolis rendements avec des qualités plutôt satisfaisantes. Les vins se goûtent bien, nous remarquons une dominante de Cabernets-Sauvignons, nous avons réussi à attendre au maximum la maturité avant de les récolter.
Pour le millésime 2017, je ne pense pas que l’on soit au niveau de qualité du 2016, on se rapproche plus du 2015. Bordeaux doit penser à ses marchés et à ses clients… La Grande Cave, notre site internet de vente de vins nous donne pleine satisfaction. “
Vous ne pourrez qu’apprécier ce grand Saint-Estèphe 2016, avec de la charpente, aux notes de griotte, de violette et d’humus, dense et concentré, subtilement poivré en finale, aux tanins présents et harmonieux. Le 2015 est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise des bois, de truffe et d’humus en finale, de garde.
Le 2014, de couleur grenat, aux tanins équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche, bien classique comme on les aime, et de très bonne garde. Le 2013, d’un bel équilibre, aux tanins denses, aux arômes persistants et subtils de fruits rouges à noyau, a des tanins mûrs. Le 2012 est riche et coloré comme il le faut, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, avec des tanins bien présents, un vin de bouche très typée et chaleureuse, de garde. Le 2011 est intense, classique, très typé, d’une grande complexité aromatique avec ces notes caractéristiques de cerise noire, de poivre et d’épices, équilibré, de bonne garde, un vin savoureux sur un chou farci ou un confit d’oie.
Superbe 2010, dense, très coloré, aux tanins riches, avec ces notes persistantes de fumé et de cerise noire, un vin de bouche complexe, de belle garde. Très beau 2009, classique des belles réussites de l’appellation, puissant et savoureux, au nez à dominante de cerise noire et de mûre, légèrement épicé, aux tanins qui commencent à peine à se fondre.


Château FONBADETPAUILLAC Château FONBADET

Château FONBADET 

(PAUILLAC)
Pascale Peyronie
47, route des Châteaux
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 02 11
Email : pascale@chateaufonbadet.com
Site : www.chateaufonbadet.com

 

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Charmante, Pascale Peyronie, perpétue la tradition familiale avec talent et passion.
Le Château Fonbadet poursuit son engagement Eco-responsable.
Vous allez aimer ce Pauillac 2017, tout en charme, dense en bouche, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances caractéristiques en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et le poivre. Beau 2016, de robe pourpre soutenu, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin qui emplit bien la bouche, d’une finale intense, de très bonne évolution.  Le 2015, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, est charnu comme on les aime, gras et structuré, complexe, aux connotations épicées et poivrées. Le 2014, de robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, est bien charnu comme il le faut.
Le Second Vin, l’Harmonie de Fonbadet est finement bouqueté, vraiment excellent, à la robe rubis, au nez de fruits rouges mûrs (cassisfraise des bois), avec des tanins ronds.
Il y a également son Château Pauillac 2016, une production très confidentielle de 2 400 bouteilles, “le bijou de la propriété tant par sa couleur, que par sa concentration, sa rondeur, son fruit, et ses tannins qui en font un vin d’exception.” Le vin est particulièrement charmeur, de couleur intense, racé, aux tanins denses, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, il est tout en élégance et velouté, d’excellente garde, une réussite !

Château GRAND-PUY-LACOSTEPAUILLAC Château GRAND-PUY-LACOSTE

Château GRAND-PUY-LACOSTE 

(PAUILLAC)
Domaines François-Xavier Borie
BP 82
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 06 66
Email : dfxb@domainesfxborie.com
Site : www.chateau-grand-puy-lacoste.com

 

Incontestablement au sommet. Le vignoble couvre 58 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs du MédocCuvaison longue de 3 semaines, élevage en barriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
“Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage…), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
Pour Émeline Borie “en 2017 les vendanges se sont déroulées du 15 au 29 Septembre. L’assemblage 80% de Cabernet-Sauvignon et 20% de Merlot, démontre ainsi tout le potentiel du beau terroir de Pauillac particulièrement favorable aux grands Cabernets-Sauvignons. Belle robe rouge rubis profond, le nez dévoile des arômes de fruits rouges, des notes de violette et d’épices. Bel équilibre donné par cette fraicheur minérale. En bouche, bonne attaque franche et précise, tannins mûrs et fondus, c’est d’ailleurs ce qui caractérise ce 2017. Bon équilibre, beaucoup de charme, d’élégance et de fraicheur aromatique, belle finale harmonieuse.
2016 : 79 % de Cabernet-Sauvignon et 21 % de Merlot. Très belle proportion de Cabernets-Sauvignons dans l’assemblagerobe pourprearômes intenses de fruits noirs, de raisins bien mûrs, notes d’épices et de fleurs, belle fraicheur minérale. En bouche, un vin suave, dense et complexe. Très bel équilibre, très belle fraicheur associés à une longue finale persistante soutenue par des tanins fondus. Le grand terroir de Grand Puy Lacoste s’exprime parfaitement dans les vins, leur apportant cette belle complexité, une richesse aromatique et une grande élégance. Ce 2016 fait partie des grandes réussites du Château Grand Puy Lacoste, il complète une belle trilogie de très grands millésimes.”
En effet, ce Pauillac 2017, de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, c’est un vin de grand charme, qui possède des tanins amples et très fins à la fois, d’un grand équilibre, avec beaucoup d’élégance, un millésime de haute tenue, parfaitement maîtrisé ici.
Formidable 2016, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin harmonieux et complet, avec une belle fraîcheur en finale, de garde, bien sûr. Le 2015 est un très beau vin de robe pourpre, volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, mêlant puissance et distinction, finesse et structure, de garde. Remarquable 2014, de robe pourpre intense, aux tanins riches mais veloutéscharnu, élégant, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le bouquet dévoile des arômes de fruits noirs bien mûrs et très concentrés, de myrtille évoluant vers la crème de cassis très typique du Grand-Puy-Lacoste, le tout rehaussé par une touche d’épices légèrement poivrée. Le 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des connotations délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. “Les 80% de Cabernet-Sauvignon lui donnent une belle trame harmonieuse et montre le potentiel de son terroir. D’un rouge grenat profond, il offre un bouquet qui dévoile des arômes de fruits noirs complétés d’une touche de cassis. L’ensemble est relevé d’une pointe d’épices vanillées. L’attaque en bouche est précise, droite, soulignée par des tanins fondus, mûrs et équilibrés. Le tout offre un vin alliant charme, élégance et fraîcheur avec une jolie finale très pure.
Le 2012 (76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée.
Exceptionnel 2010, composé d’une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profond. Le bouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L’attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L’ensemble précis et complexe, enrobé d’une belle fraîcheur et d’une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime.
Envoûtant 2009, d’une robe d’un rouge sombre intense, aux arômes complexes de fruits et des notes de cassis très mûrs. L’attaque en bouche est précise, dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. Le tout forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur.

Château de CÔMESAINT-ESTÈPHE Château de CÔME

Château de CÔME 

(SAINT-ESTÈPHE)
Famille Velge – Directeur : José Bueno
Lieu-dit Les Pradines
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 57 75 05 98
Email : come@chateaudecome.com
Site : www.chateaudecome.com

 

“Cette vendange 2019 s’est bien passée, cela a pris un peu de temps en fonction des conditions climatiques irrégulières. En conséquence, nous avons vendangé assez tardivement. Les raisins étaient très sains, le résultat final est formidable aussi bien en quantité qu’en qualité, on peut s’estimer très satisfait.
La campagne 2018 a été marquée par une attaque de mildiou après le 15 Août, c’était la première année en Bio et nous avons été un peu dépassé, j’ai perdu les 2/3 de la récolte tout en restant convaincu que le Bio est néanmoins la voie de l’avenir, aussi bien pour la planète que pour les consommateurs.
A la vente, nous proposons Château de Côme 2017, 2015, 2013, le 2018 sera mis en bouteilles en Juin. Le 2017 est un très joli vin sur la finesse, l’élégance avec une très jolie expression du fruit (rouge et noir), très jolie minéralité dûe au sol calcaire en abondance dans mon terroir, c’est un vin que l’on pourra attendre 15 ans mais qui est déjà très agréable maintenant.
Pour notre vin sans ajout de sulfite, 2015 et 2016 sont à la vente. Le 2017 représente bien ce qu’est un vin sans sulfite, beaucoup de gras, de rondeur en bouche, très jolie expression aromatique et une belle longueur du fait que les tanins sont moins agressifs. A Saint-Estèphe, les argiles sont de très grande qualité mais on peut se rendre compte que sur des terroirs argilo-calcaires et de graves on peut produire des vins d’aussi bonne facture, surtout pour le vin sans soufre, un vin naturel.
En 2018, nous avons commencé à produire un très joli vin blanc, en 2019 j’ai fait 900 bouteilles. C’est un blanc composé de 10% Muscadelle, 20% Sauvignon gris et 70% Sauvignon blanc, un vin très équilibré, à la palette aromatique très importante, 2019 est mon deuxième millésime, il est vinifié et élevé 12 mois en barriques neuves.”
Superbe Saint-Estèphe 2017, qui a une couleur grenat intense, il est bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, c’est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde.
On ne peut qu’aimer également ce 2016, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, de garde, naturellement. Le 2015, au nez de fruits mûrs (myrtille, prune), coloré et très parfumé, d’une belle ampleur en bouche, où se dégagent des nuances de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches.
Le 2014 (15 à 20% de fûts neufs) est de robe grenat, sent le cassis et l’humus, c’est un vin tout en élégance, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices). Le 2013, très fin, développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples. Savoureux 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnuferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution.
Le 2011 est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, sent les épices, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde.
Très agréable Saint-Estèphe Réserve Baron de Velge 2017, sans souffre, il se goûte bien, au nez complexe, avec une bouche puissante et parfumée. Le 2016 est remarquable, associant couleur et matière, à dominante de prune et d’humus, aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante.

Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

Château HAUT-MARBUZET 

(SAINT-ESTÈPHE)
Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net

 

Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir.
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide…
Henri Duboscq nous explique “qu’en 2019 tout s’est bien passé. Depuis 4 ou 5 ans, je ne sais pas si c’est dû au réchauffement climatique mais nous faisons des millésimes extraordinaires ! Juillet et Août ont été superbes, les vendanges se sont déroulées sous un été indien, les fermentations malolactiques se terminent en barriques neuves. Le 2019 se profile déjà, on remarque déjà la belle structure et les tanins bien fondus.
Le 2017 présente une entrée en bouche suave avec un prolongement sur une fine sucrosité gourmande, la finale est très persistante, beaucoup de noblesse et de distinction dans ce 2017. L’élevage a été déterminant pour ne pas nuire à tant de raffinement, j’ai utilisé 80% de barriques neuves au lieu de 100%. J’ai préféré des barriques de chêne à petite chauffe, à grains fins, pour ne pas masquer la délicatesse du vin.
Le 2018 est très enthousiasmant, un nez explosif de fruits rouges affriolants, en entrée de bouche des saveurs gourmandes et onctueuses avec tout de même une structure présente, belle finale persistante un rien rigoureuse. L’élevage s’est fait en barriques de chêne à chauffe un peu plus accentuée. Après le 2016, on peut croire avec ce 2018, en la répétition de l’exceptionnel.
Mes deux fils s’investissent de plus en plus dans l’élevage des vins.”
Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
Remarquable Saint-Estèphe 2017, charmeur et racé, très séduisant, mêle concentration aromatique et souplesse, un vin aux senteurs de griotte mûre, coloré, de bouche soyeuse et persistante avec ces nuances de fumé́ caractéristiques, toujours très fin.
Vous allez exciter vos papilles, avec ce 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices…), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. Superbe 2012, “chatoyant”, dit Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus…), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. Le 2011 est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche, c’est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d’une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant. Le 2004 est exceptionnel, très parfumé, complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. Le 1978 est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, il emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.

Château PLANTIER ROSESAINT-ESTÈPHE Château PLANTIER ROSE

Château PLANTIER ROSE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Michel Conte
Leyssac – 51, route du Médoc
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 36 16
Email : chateauplantierrose@hotmail.com
Site : www.chateauplantierrose.com

 

Vignoble de 9,5 ha, sur un terroir de graves et de sables, avec une moyenne d’âge des vignes de 30 à 35 ans. L’encépagement est majoritaire de Cabernet-Sauvignon, puis de Merlot et d’un peu de Petit Verdot.
On se fait toujours plaisir avec ce Saint-Estèphe Cru Bourgeois 2016, au nez de violette et de sous-bois, est tout en couleur, avec en bouche ces notes de prune et de cassis surmûris, des tanins puissants mais bien fondus, quand le 2015, mêle charpente et finesse, une bouche puissante, c’est un vin gras et corsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique (groseille, cassis, fumé…). Le 2014 est un vin de bouche puissante, avec des arômes de framboise mûre, très fin mais charpenté, bien charnu, très parfumé en bouche, d’un bel équilibre pour ce millésime classique.
Beau 2012, fort bien élevé en fûts de chêne durant 18 mois, alliant puissance et distinction, grascharnu, un vin typé, où dominent les fruits mûrs et les épices, intense au nez comme en bouche avec des nuances de truffe en finale, et nous vous le conseillons, par exemple, avec un navarin d’agneau ou un foie de veau.
Le 2011 est délicieux, tout en arômescorsé et gras, au nez complexe, corsé et charpenté, avec des senteurs de framboise et de mûre, de très bonne garde. Le 2010, de belle couleur, aux tanins amples et bien équilibrés, charnu comme il se doit, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution.

Château ST ESTEPHESAINT-ESTÈPHE Château ST ESTEPHE

Château ST ESTEPHE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Arnaud SA
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 26
Email : vignobles.arnaud@orange.fr
Site : www.chateaustestephe.com

 

Créé par un ancêtre de la famille Arnaud, ce domaine vit le jour vers 1870. Petite propriété familiale qui voit son développement depuis plusieurs générations par la famille Arnaud.
Le vignoble est regroupé autour des villages de Leyssac, la Marquette, Laujac, sur terroir de graves argileuses dominantes, graves fines, sableuses et argilo-calcaires formant une bonne complémentarité.
Encépagement : 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot. Vendange manuelle, ramassage en caissettes, vinification traditionnelle, égrappage total, tri séléctif sur table vibrante, contrôle des températuresremontages fréquents macération longue. Vieillissement en fûts de chêne pendant 12 mois, jusqu’à 25% de barriques neuves.
“Le 2019 est un excellent millésime nous dit Chrystelle Durat, il me fait penser au 2015. Le vin présente déjà une belle concentration, beaucoup de tanins, ce sera un vin de garde.
Nous commercialisons toujours les millésimes 2014, 2015 et 2016.
Pour le 2017, comme la qualité est un peu moindre, je ne le sortirai pas. Le 2018 sera commercialisé en fin d’année, nous le mettons en bouteilles fin juillet, c’est un très bon millésime, très prometteur.”
Toujours ce coup de cœur pour ce 2016, gras, parfumé, classique de ce grand millésime, corsé, au nez de cassis et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, d’excellente garde à partager sur une poularde de Bresse ou sur un beau plateau de fromages.
Beau 2015, de belle couleur grenat, intense, corsé, velouté, très parfumé, avec des notes subtiles de sous-bois, de framboise et de truffe, aux tanins fermes mais souples, tout en bouche.
Particulièrement réussi, le 2014, où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelleharmonieux, riche et parfumé, très équilibré et de belle matière, à savourer sur un coq au vin ou un filet d’agneau aux échalotes confites.
Le 2013, souple et charnu à la fois, est un vin aux notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, aux nuances de fruits cuits en bouche, et commence à très bien se goûter sur, notamment, une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un tournedos grillé.

Château TRONQUOY-LALANDESAINT-ESTÈPHE Château TRONQUOY-LALANDE

Château TRONQUOY-LALANDE 

(SAINT-ESTÈPHE)
Famille Bouygues – Gérant : Hervé Berland – Directeur Technique : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 61 05
Email : chateau@tronquoy-lalande.com
Site : www.tronquoy-lalande.com

 

Château Tronquoy-Lalande est la propriété de Martin et Olivier Bouygues depuis 2006.
C’est l’une des plus anciennes propriétés de Saint-Estèphe, la deuxième créée sur l’appelation après Calon Ségur. Son nom “Tronquoy” a pour origine le nom de l’ancien propriétaire.
Le terroir est composé essentiellement de graves argileuses profondes. Le vignoble couvre 30 hectares d’un seul tenant autour du Château dont 27 ha sont en production.
Son encépagement est à dominante Merlot (52%), complété par 39% de Cabernet-sauvignon, 6% Petit Verdot et 3% de Cabernet franc.
“Nous sommes engagés dans une viticulture environnementale depuis 2015 , déclare Hervé Berland, CEO du Château Tronquoy-Lalande, cela se passe très bien et nous encourage à continuer.
Tronquoy-Lalande bénéficie d’un beau terroir, très drainant, composé d’une épaisse couche de graves (environ 10-12 mètres), mêlée à de l’argileterroir idéal pour permettre à la vigne de s’adapter aux excès climatologiques, comme la pluie ou la sècheresse.
Compte tenu de la qualité de notre terroir, nous pouvons, chaque année, amener nos raisins à parfaite maturité, c’est un atout majeur.
Les vins que nous produisons sont d’une belle qualité homogène. Tanniques et soyeux, ils offrent une belle expression du fruit grâce à la forte proportion de Merlot dans l’assemblage, soulignée par la présence du Petit Verdot qui apporte cette touche épicée si reconnaissable dans les vins de Château Tronquoy-Lalande, “boostant” les arômes du vin. L’élevage est de 12 mois, dans 30% de barriques neuves. Cette proportion est un choix délibéré, car, si l’élevage était effectué en 100% barriques neuves, nous prendrions le risque de durcir le vin.
Les vins de Saint-Estèphe sont structurés et ne manquent jamais de tannins, c’est d’ailleurs l’une des particularités de cette appellation, mais à Tronquoy-Lalande, nous avons le désir de produire des vins qui ont du charme, séduisants dans leur jeunesse.”
Dégustation au fil des millésimes
2017 est une année précoce, les vendanges ont été réalisées entièrement au mois de septembre. La floraison en mai, une véraison avec 15 jours d’avance, un beau mois d’août avec un déficit de pluie.
Les pluies de début septembre ont été salutaires car la vigne manquait d’eau. Les 10 premiers jours de septembre ont eu un effet intéressant car cela a freiné la concentration des baies, revenant ainsi sur des équilibres de sucre plus classiques.
Ce millésime est bien équilibré, “nous ne recherchons pas la concentration absolue, mais plutôt des vins plus équilibrés, qui ont de la fraîcheur, de l’élégance.” Le 2017 est bien “typé” Bordeaux, avec un joli fruit.
2016 combine parfaitement le fruit, la puissance, la finesse et l’élégance. C’est un vin accompli. Ce millésime est un grand vin. De couleur profonde, aux tanins fondus mais bien présents, avec des notes de fruits cuits et de musc, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieuxcharpenté, avec un bon potentiel de garde.
2015 est un millésime avec une belle structure, une grande finesse et de la complexité. Son assemblage : 55% Merlot, 37% Cabernet-sauvignon, 6% Petit Verdot et 2% cabernet franc, charmeur et racé, mêlant concentration aromatique et souplesse, un vin aux notes de griotte, mûre, cassis. Il offre une bouche soyeuse et persistante avec des nuances de fumé, tout en finesse.
2014 se révèle être le moins complexe. C’est un millésime avec la typicité de Saint-Estèphe, avec cependant, moins de rondeur que les 2015 et 2016. Il est bien structuré, charmant avec un bon potentiel de garde (bonne aptitude au vieillissement). Son assemblage : 56% Merlot, 37% Cabernet-sauvignon, 6% Petit Verdot et 1% de Cabernet franc, donne un vin très élégant, toujours fin et fruité avec une belle aromatique, dont l’élevage en barriques de bois neuf (25%), bien intégré, donne cette longue persistance en bouche.
2013, dont l’assemblage constitué de 20% Merlot, 38% Cabernet sauvignon, 8% Petit Verdot et 2% de Cabernet franc, présente une belle robe intense. Au nez, des notes de cerise bien mûre et de sous-bois. Il se révèle très équilibré au nez comme en bouche, c’est un vin élégant.
2012 est très aromatique, avec des notes épicées et de réglisse. Concentré, charpenté, aux tanins fermes mais souples, avec une longue persistance en bouche.
2011, dont l’assemblage est composé de 47% de Cabernet sauvignon, 42% de Merlot et 11% de Petit Verdot, est un millésime d’un rouge profond, volumineux en bouche, élégant et complexe, au nez persistant avec des notes de myrtille et d’épices. C’est un grand vin, équilibré, avec une bouche dense, où l’on retrouve des notes de cassis, groseille, mûre. La finale subtilement poivrée fait tout son charme. “En 2011, précise Yves Delsol, directeur d’exploitation de Château Tronquoy-Lalande, nous n’avons pas eu de grêle, et nous avons bénéficié de rendements très corrects, cela est dû au terroir du Château Tronquoy-Lalande où l’argile est dominante, ainsi la vigne ne souffre pas de stress hydrique. Les Cabernets étaient très jolis.”
2010 est un grand millésime. D’un beau rouge foncé, dense, on est séduit par de jolis arômes de fruits noirs (mûre, cassis), de notes poivrées (grâce à la proportion de Petit Verdot dans l’assemblage). Très belle structure, un beau volume en bouche, accentué par des tanins soyeux et une finale persistante. assemblage : 50% Cabernet-sauvignon, 40% Merlot et 10% Petit Verdot.
Domaine de CARTUJACHAUT-MÉDOC Domaine de CARTUJAC

Domaine de CARTUJAC 

(HAUT-MÉDOC)
Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site : www.vignobles-saintout.com

 

La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit Verdot.

Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements.
Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux.
Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs.
Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins.
Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.”

Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit VerdotCabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés.
Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannellegénéreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante.
Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d’agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannellecorsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d’une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde.
Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus.
Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlotsols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante.
Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde.
Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.


Domaine CHALET de GERMIGNANHAUT-MÉDOC Domaine CHALET de GERMIGNAN

Domaine CHALET de GERMIGNAN 

(HAUT-MÉDOC)
Luc Monlun
139, avenue de la Boétie ( Chai et Dégustation : 98, avenue de Germignan)
33320 Le-Taillan-Médoc
Téléphone :05 56 05 41 94 et 06 07 81 76 86
Email : contact@lesvignoblesdegermignan.fr
Site : www.lesvignoblesdegermignan.fr

 

Un domaine familial (6e génération) qui s’étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l’implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de variétés.
Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2015, fin, typé, de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins veloutés, un vin ample, d’une très belle persistance. Le 2014, où les Cabernets sont majoritaires, élevage durant 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, mêle concentration aromatiquefinesse des tanins et puissance, avec des notes de fruits noirs cuits, de bouche harmonieuse.
Le Haut-Médoc Origine 2014 est un vin tout en nuances d’arômes épicées, où dominent la mûre et le cassis, très riche au nez comme en bouche, de robe intense, aux tanins puissants, de bonne garde. n

Château DEVISE d'ARDILLEYHAUT-MÉDOC Château DEVISE d'ARDILLEY

Château DEVISE d’ARDILLEY 

(HAUT-MÉDOC)
Jacques et Madeleine Philippe
Vignobles Vimes – Philippe SAS – 5, Le Pateau
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 57 75 14 26
Email : devise.dardilley@terre-net.fr
Site : www.chateaudevisedardilley.fr

 

Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve : elle, parce que d’origine bordelaise, retrouvait ses racines et, lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité…
Leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2015 est vraiment excellent, aux nuances de cerise noire et d’humus, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente. Le 2014, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des nuances en bouche de fruits surmûris et de poivre, bien persistant au palais. Le 2013 se goûte très bien, un vin dense au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Beau 2012, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, structuré, charnu, tout en bouche.

Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

Château FONTESTEAU 

(HAUT-MÉDOC)
Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Email : info@fontesteau.com
Site : www.fontesteau.com

 

Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l’entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s’érige sur 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l’emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 35% Merlot noir, 5% Cabernet franc). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaireVinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, élevage 12 mois dans 700 barriques de chêne français (25% de barriques neuves par an). Le vignoble s’est équipé d’un nouveau chai à barrique, il est certifié HVE depuis millésime 2017 et certifié Bio à partir du millésime 2018.
Savoureux Haut-Médoc Cru Bourgeois 2017, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample, de très bonne évolution. Remarquable 2016, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, d’une finale persistante, de garde, naturellement. Le 2015, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, il est charmeur et puissant à la fois, tout en bouche, de garde.
Goûtez le Second Vin, le Haut-Médoc Variation de Fontesteau, au nez de cassis et de griotte, charnu, de bouche soyeuse. Profitez également des sept jolies chambres du gîte.

Château GRAND BRUNHAUT-MÉDOC Château GRAND BRUN

Château GRAND BRUN 

(HAUT-MÉDOC)
Olivier Brun
31, avenue du Fort Médoc
33460 Cussac-Fort-Médoc
Téléphone :05 56 58 97 87 et 06 86 41 25 62
Email : contact@chateau-grand-brun.com
Site : www.chateau-grand-brun.com

 

Exploitation familiale d’un peu plus de 12 ha dont 10,5 en appellation Haut-Médoc et 2 en appellation Bordeaux Supérieur.
Voici un très joli Haut-Médoc Cru Artisan 2016, 60% Cabernet -Sauvignon, 35% Merlot et 5% Petit Verdotvignes de 30 ans en moyenne, élevage 10 mois en barriques de chêne français. un vin qui nous a particulièrement plu, aux connotations de fruits mûrs (griotte, cassis…), de bouche ample, légèrement fumée et bien structurée, une belle réussite.

Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

Château HENNEBELLE 

(HAUT-MÉDOC)
Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site : www.chateauhennebelle.com

 

Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations.
Laurent Bonastre nous indique “vendre actuellement ses Haut-Médoc 2014, 2015, 2016, 2017 et, en fin d’année les 2018.
Pour nous les vendanges 2019 ont été très concluantes, la qualité est incontestable, maturité complète, fruité, degrés élevés, de bons tanins. Tous les paramètres sont réunis pour prévoir un très grand vin.
Cette récolte 2019 nous réjouit pleinement, d’autant plus que le rendement est correct.”
Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2017, de couleur intense, tout en parfums, souple, persistant, tout en élégance mais avec une jolie matière, un vin très charmeur. Beau 2016, très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur en bouche, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir, de belle garde.
Le 2015 est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), tout en charme, de bouche riche et harmonieuse, où l’on retrouve ces nuances fruitées et épicése. Le 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche.

Château Le MEYNIEUHAUT-MÉDOC Château Le MEYNIEU

Château Le MEYNIEU 

(HAUT-MÉDOC)
Jacques Pedro
Domaines Pedro
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 73 32 10
Email : lesdomainespedro@orange.fr
Site : www.domaines-pedro.fr

 

Propriété de 45 ha dont 22 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle. Encépagement : 60% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc et 35% Merlotvignes de 30 ans en moyenne.
“Plusieurs millésimes sont mis sur le marché, nous dit Jacques Pedro, ce sont les 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, et les 2018.
Nous avons eu l’avantage en 2019 de connaître un temps propice au développement des raisins dans nos deux appellations Saint-Estèphe et Haut-Médoc, nous avons, en effet, atteint en volume le quota prévu, et côté qualitatif, c’est également parfait, grâce à nos terrains dont les sous-sols sont composés d’argile, les vignes ont bénéficié de cet avantage sans souffrir des aléas climatiques. Le millésime 2019 est structuré, élégant, délicatement tannique.”
Toujours ce beau Haut-Médoc 2017, dont les arômes fruités se marient avec le torréfié de la barrique, aux tanins soyeuxsouples, c’est un vin très harmonieux. Remarquable 2016, très équilibré, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, un bien joli vin qui allie structure et velouté au palais. Le 2015, de base tannique importante et très équilibrée, dense, charnu, est gras, au nez dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois.
Egalement remarquable le Saint-Estèphe Château Lavillotte 2016, 12 ha de vignes, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlotvignes de 30 ans, savoureux, concentré aromatiquement, développe un nez intense où s’entremêlent la groseille mûre et le poivre, un vin de très bonne évolution. Le 2015 est a des reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois…), d’épices, aux tanins bien enrobés.

 

 

Des crus les uns plus typés que les autres… tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là… On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoïent des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose.

 

Les incontournables sont toujours Schléret (avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Gresser, Schaeffer-Woerly, Haegi, Ruhlmann, Arnold, Simon, Frick, Eblin-Fuchs, Klingenfus, Iltis, Pettermann, Hartmann, Fleck (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes). A leurs côtés : Brobecker, Metz, Fahrer, Huber et Bléger, Zoeller, Mauler, Rentz, Stoeffler, FallerHeywang, Humbrecht, Freudenreich….

SCHAEFFER-WOERLY SCHAEFFER-WOERLY

SCHAEFFER-WOERLY


Maxime Woerly
3, place du Marché
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 40 81
Email : info@schaeffer-woerly.fr
Site : www.schaeffer-woerly.com

Un vignoble de 8 ha (la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans, les vendanges sont manuelles, la taille en guyot double) planté en coteau sur des sols granitiques, où l’on s’attache à pratiquer une culture saine. Leurs vendanges se font entièrement à la main et le raisin est amené entier sur le pressoir. En 1996, ils se sont lancés dans la production intégrée, une viticulture plus respectueuse de l’environnement.
Maxime Woerly représente la nouvelle génération, jeune professionnel à temps plein, véritable passionné. C’est son grand-père qui a démarré la production en 1947. Ses parents sont toujours présents, mais il est désormais “le chef” de l’entreprise familiale de 8 ha depuis janvier 2016.

Il a participé à la reconversion du Domaine en Agriculture Biologique en 2011 et assisté à la première récolte Bio en 2014.
Maxime Woerly met en vente cette année toute sa gamme en 2018 sauf le Grand Cru Frankstein en 2019. “Le 2019 fut pour nous une année privilégiée bien que la saison ait mal débuté avec le gel puis la canicule mais le 4 Août, nous avons eu de la pluie et au final, une superbe qualité, une belle maturité et des degrés moindres que les années précédentes.
Les vins ont de la finesse, de l’élégance et, cerise sur le gâteau, un volume intéressant. Tout est réuni pour nous satisfaire.”
On a l’habitude d’exciter nos papilles avec les vins de la famille et de les savourer sur place, dont ce Riesling Breitstein 2016, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche fine, qui est de jolie robe dorée. Le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015, qui associe finesse et structure, richesse et distinction, est un vin complexe, fin et mûr à la fois, tout en persistance aromatique, à savourer avec boudin blanc truffé ou une canette aux épices et riz sauvage.
Superbe Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2016, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, un vin où la structure s’allie à l’élégance, tout comme le Riesling Grand Cru Frankstein 2017, de robe très séduisante, tendre et corsé à la fois, de bouche florale, très classique, finement épicé en finale comme il se doit.
Vous allez aimer aussi le Pinot Gris La Patte de Malo 2016, de jolie robe dorée, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de grillé et de fruits frais.
Très beau Riesling Clos du Breitstein 2017, racé et puissant, est tout en fruité et fraîcheur, un vin fin et savoureux, de belle couleur, au nez dominé par des notes spécifiques de rose et d’amande, avec une finale de musc, un vin qui s’accorde parfaitement, par exemple, sur des gambas sautées au gingembre ou des grenouilles à l’alsacienne.
Le Riesling cuvée de L’Ours 2016 est typé, tout en fruits avec une pointe de minéralité qui fait tout son charme, un vin qui procure un plaisir immédiat sur une salade de pétoncles au gingembre ou une tarte aux asperges et saumon. Le Gewurztraminer Vieilles vignes 2016, de robe doré brillant, très finement épicé, subtil et suave en bouche, élégant, d’une jolie persistance.
L’Eléphant rose est un rosé, une production confidentielle pour cette cuvée atypique, d’une teinte soutenue, un nez que l’on peut caractériser de “bonbon” avec ces arômes très sucrés mais, en bouche, c’est la surprise car il n’y a pas cette sucrosité à laquelle on pourrait s’attendre grâce au Pinot Noir qui apporte de la fraîcheur et du caractère.
Joli Riesling Dambach-la-Ville 2017, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, bien typé comme le Gewurztraminer cuvée Prestige 2018, subtil au nez comme en bouche, de jolie robe brillante, et ce Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2018, très racé, d’une belle couleur dorée, un vin gras, avec des arômes complexes de pain grillé, de muscade et de fruits cuits, très harmonieux, élégant, de garde.
Quant à l’Auxerrois La Patte de Malo 2016, c’est une cuvée atypique avec cette teinte presque cuivrée, des arômes qui sortent de l’ordinaire avec des notes de fruits confits cette fois bien prononcés accompagnés d’une belle amplitude avec de la longueur en bouche, comme son autre Auxerrois La Coulée des Sables 2017. Gîte sur place.


Charles SCHLÉRET Charles SCHLÉRET

Charles SCHLÉRET

1, route d’Ingersheim
68230 Turckheim
Téléphone :03 89 27 06 09
Email : charles.schleret@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Charles Schléret s’attache à appliquer à ses vignes situées sur l’excellent terroir de Turckheim sa connaissance des techniques modernes.
“Cette cuverie, dit-il, m’a permis de faire il y a trente ans déjà, une fermentation sous contrôle des températures”, à un moment où, seules, quelques grandes maisons étaient équipées.” Il préservait déjà ainsi une fraîcheur aromatique extrême, très intense au nez comme en bouche, qui allait faire la réputation de ses cuvées. Ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux français et internationaux.
“Je garde les Vins en cave, pour qu’ils vieillissent le mieux possible et que les amateurs puissent les acquérir dans les meilleures conditions. J’ai une gamme de millésimes qui va de 1997 à 2007. Les Vins que je propose sont des Vins à maturité, les Grands Crus d’Alsace se bonifient en vieillissant, ce n’est pas toujours l’idée que le public se fait des Vins d’Alsace. Il y a des amateurs de Vins jeunes mais, les Grands Crus peuvent vieillir jusqu’à une trentaine d’années, la dégustation est bien plus intéressante, ce sont des Vins d’une grande complexité d’arômes.”
Toujours enthousiaste et passionné lorsqu’il parle de ses Vins, Charles Schléret nous propose des millésimes anciens (ce qui devient de plus en plus rare), des Vins mûrs, aboutis, vraiment délicieux, des Grands Crus qui méritent d’être appréciés à leur juste valeur. Ses Vins sont régulièrement récompensés dans de nombreux concours internationaux, découvrez le Pinot Blanc médaille d’Or, le Riesling médaillé au concours des Meilleurs Vins d’Asie et au challenge Best French Wines aux USA, le Pinot Gris médaille d’Or à Lyon, le Gewurztraminer médaille d’Or au concours international du meilleur Gewurztraminer au Monde, Gewurztraminer 2000 Sélection Grains Nobles médaillé à Montréal et à Bruxelles… La liste est longue pour ce vinificateur très “pointu” qui ne laisse rien au hasard.
“Je suis très fier d’avoir obtenu une distinction rarissime à Montréal : le Prix Spécial de la Meilleure Sélection présentée aux Sélections Mondiales Montréal 2002, c’est un concours qui n’a lieu que tous les deux ans et réservé au producteur ou négociant qui aura obtenu au cumul, la meilleure note moyenne pour l’ensemble de ses Vins présentés (au minimum 5) à ce Concours.”
Des Vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux excellents terroirs associés à un travail méticuleux dans le plus grand respect des traditions alsaciennes.
En effet, on ne peut qu’aimer son formidable Pinot Gris 2007, médaille d’Or à Lyon 2010, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse. Le Riesling 2007, médaille d’Or au Challenge to the best wines USA Miami 2015, intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, est à prévoir sur une galette à la truite de mer ou une oie à la choucroute et aux pommes. Envoûtant Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2006, médaille d’Or Lyon 2010, développant des arômes de brioche et de fruits confits, qui associe finesse et structure, de grande garde. Le Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2000, puissant, aux notes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution, parfait sur un Bleu de Bresse ou une tarte aux pommes caramélisées et aux raisins.
Superbe Riesling 2005, Trophée Prestige Grand Concours des Vins du Monde les Citadelles de France, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, un vin typé et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, qui a collectionné les récompenses.
Beau Gewurztraminer 2007, médaille d’Or au Challenge international du Vin, très aromatique (épices, agrumes), riche au nez, ample et typé.
Pierre ARNOLD Pierre ARNOLD

Pierre ARNOLD


Pierre et Suzanne Arnold
16, rue de la Paix
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 41 70 et 06 08 03 36 33
Email : alsace.pierre.arnold@orange.fr
Site : www.vins-pierre-arnold.fr

A la tête des Premiers Grands Vins Classés. ropriété familiale créée en 1711, transmise de père en fils. A partir de 1926, mise en bouteille au domaine. Les trois épis de blé représentés sur l’étiquette sont l’emblème de la famille Arnold. Pierre Arnold a repris le domaine familial en 1986, il représente la 8e génération. A 20 ans, après ses études, il a travaillé durant 4 années au Domaine Michel Voarick à Aloxe Corton. De cette période, il a gardé la passion des vinifications en pièces bourguignonnes. Avec son épouse Suzanne, ils exploitent 8 ha et élaborent une gamme de grande tradition en Agriculture Biologique.
Superbe Riesling Grand Cru Frankstein 2018, issu d’un terroir granitique classé Grand Cru, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale.
Le 2017, au nez complexe, de bouche intense où dominent la rose, le musc et les fruits secs, d’une belle longueur, c’est un grand vin racé, très typé comme on les aime, parfait aussi bien sur des gambas flambées qu’avec des quenelles de volaille.
Agréable Pinot Gris cuvée du Tricentenaire 2017, cuvée élevée en pièces bourguignones, complexe, c’est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés et d’excellente évolution. Joli Auxerrois 2018, au nez de framboise, alliant puissance et souplesse, coloré, de bouche ample et charnue, avec des nuances de cerise noire, de groseille et de poivre. Séduisant Prestige Pinot Gris 2018, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, ample, aux arômes de pomme et de narcisse, bien fruité, qui allie finesse et suavité, un vin charmeur. Très agréable Muscat 2018, c’est un grand vin au nez expressif et puissant, de bouche très subtile avec des arômes de miel et de coing, d’une grande finesse.
On poursuit avec ce Riesling Prestige 2017, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, riche et sec à la fois, l’excellent Pinot Noir 2017, cuvée élevée en pièces bourguignonnes, de couleur grenat, c’est un vin riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus de bouche corsée et finement épicée.
Vous aimerez aussi leur Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2017, une grande réussite, fin et puissant à la fois, à dominante d’abricot et de lis, de bouche parfumée, un joli vin épicé et complexe, très persistant.

Domaine Claude et Christophe BLEGER Domaine Claude et Christophe BLEGER

Domaine Claude et Christophe BLEGER

23, Grand’Rue
67600 Orschwiller
Téléphone :03 88 92 32 56
Télécopie : 03 88 82 59 95
Email : contact@bleger.fr
Site : www.bleger.fr

Des vignerons de père en fils et filles depuis 1630. Un domaine de 9 ha répartis sur 4 villages et une trentaine de parcelles différentes. Depuis 2007, la société Ecocert contrôle le domaine et certifie le côté Bio.
Goûtez le Riesling Cœur de Cru 2017, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes minérales.
Il y a aussi le Gewurztraminer L’Inoubliable 2015, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut, et ce joli Crémant d’Alsace Cœur de Cru 2016, 50% Pinot Auxerrois, 45% Pinot Blanc et 5% Pinot Gris, au nez subtil et persistant à dominante de pain grillé, de jolie mousse, d’une longue finale florale. Très beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2016, au nez intense où dominent les fruits, la rose et le pain d’épices, de bouche complexe et veloutée, légèrement miellée. Joli Sylvaner Cœur de Cru 2017 au nez intense, c’est un vin tout en délicatesse, de bouche très subtile avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme. Le Pinot Noir l’Inoubliable 2017 est de robe intense, aux senteurs de cassis et de prune, de très bonne structure, un vin bien typé, quand ce Pinot Gris Cœur de Cru 2017 est très agréable, francfleuri et persistant, avec des notes de lis, de poire et de noisette, un vin qui allie fraîcheur et souplesse en bouche.

Domaine BROBECKER Domaine BROBECKER

Domaine BROBECKER


Pascal Joblot
3, place de L’Eglise
68420 Eguisheim
Téléphone :06 87 52 80 72
Email : joblot.brobecker@gmail.com
Site : www.vins-brobecker.com

Pascal Joblot a pris la succession de son beau-père Joseph Brobecker. Ici pas d’artifice, on vous recevra à la cave au milieu des fûts. Gîte de France 4 épis sur place.

Son Pinot Gris 2017 est complexe, racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés.
Joli Gewurztraminer 2017, suave et sec à la fois, un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et dense.
Plus complexe, le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg 2016, riche, d’une grande maturité, développant des arômes de fruits secs et de petites fleurs, de bouche savoureuse, au nez puissant, finement épicé comme il le faut. Goûtez encore le Riesling Grand Cru Pfersigberg 2016, qui est tout aussi typé, de belle robe doré, subtil et suave, bien équilibré, de bouche parfumée, aux connotations de citron et de pomme. Joli Muscat 2018, très dense, aux notes fruitées et florales intenses, d’une grande puissance aromatique au palais (pain grillé, pêche mûre…), d’une douce onctuosité.
Agréable Pinot Noir 2019, aux arômes puissants de fruits noirs et de violette, un vin ample et très chaleureux. Découvrez egalement le Pinot Noir rosé, d’une belle harmonie, au nez complexe, tout en délicatesse, de belle teinte, tout en bouche avec des nuances de framboise et de rose.
On continue avec le Riesling Vieilles Vignes 2018, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale comme ce joli Pinot Blanc 2017, un vin finement épicé, subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, toujours parfait sur une quiche ou une tarte à l’oignon. Le Pinot Gris L’Exception 2016, fin et persistant, où l’on retrouve en bouche des notes de fleurs blanches, est typé et subtil, tout en bouche, et s’accorde, lui, par exemple, sur une poule faisane aux choux ou un gratin de queues d’écrevisses.


Domaine René FLECK et Fille Domaine René FLECK et Fille

Domaine René FLECK et Fille


Stéphane et Nathalie Steinmetz-Fleck
27, route d’Orschwihr
68570 Soultzmatt
Téléphone :03 89 47 01 20
Email : renefleck@orange.fr
Site : www.renefleck.com

Exploitation viticole familiale qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations et en 1995, c’est Nathalie, la plus jeune des trois filles de René et Lucie, qui reprend le domaine après des études de viticulture et d’œnologie. Elle s’occupe notamment de la vinification des vins et, en 2002, son mari Stéphane vient l’épauler pour les travaux dans les vignes. Ils gèrent ensemble les 8,5 ha de vignes dont presque 4 ha en Grands Crus. Nouvelles étiquettes sur la gamme tradition.
Leur Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015, au nez de rose et de miel, de bouche onctueuse, est un grand vin qui nous a vraiment séduits, complexe à l’extrême, où les fruits confits prédominent, de garde, à prévoir sur de l’Epoisse ou un Kouglof glacé.
Excellent Crémant rosé, une belle réussite avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif, de bonne bouche, aux notes d’abricot, harmonieux, comme l’est le Muscat 2018, de bouche riche, toute en finesse, très parfumé, de jolie teinte dorée, remarquable sur une cuisine exotique, par exemple, des crevettes sautées à la sauce piquante ou des nouilles dorées au crabe.
Excellent Pinot Noir 2017, concentré, au parfum de cerise et de sous-bois, d’une grande ampleur aromatique, à privilégier avec un rôti de veau en croûte ou des côtes d’agneau grillées.
On poursuit avec ce superbe Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2017, typé, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de coing et de musc, le Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2017, qui est un vin complexe, d’une belle persistance aromatique, marqué par les fruits secs (abricot) et des nuances citronnées au palais, et ce Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2017, intense au nez comme en bouche, marqué par ces notes d’épices caractéristiques alliées à des nuances de poire et de narcisse, un très beau vin qui nous a particulièrement séduits.

Pierre FRICK et Fils Pierre FRICK et Fils

Pierre FRICK et Fils


Jean-Pierre, Chantal et Thomas Frick
5, rue de Baer
68250 Pfaffenheim
Téléphone :03 89 49 62 99
Email : contact@pierrefrick.com
Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
Site : www.pierrefrick.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Douzième génération. En 1970, le domaine (12 ha) est converti à la culture Biologique, les premières applications de la Biodynamie débutant en 1981.
À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies 9 mois.
“Depuis 1999, nous élevons également des cuvées vinifiées et mises en bouteilles sans ajout de sulfites : Vins biologiques – Zéro sulfite ajouté. C’est du jus de raisin fermenté sans additif. Nous déclinons aujourd’hui l’ensemble des cépages d’Alsace en cuvées Zéro sulfite ajouté, y compris du Blanc De Noirs et des Vins moelleux. Cette obturation (inspirée par le Champagne) assure aussi une maturation homogène dans le temps et une bonne garde pour toutes les bouteilles d’une même cuvée. Notre domaine fait partie du petit cercle des vignerons-récoltants exclusifs. Nous vendons exclusivement notre production.”
On est toujours sous le charme de ce Muscat Steinert 2016, de bouche bien fruitéesuave, finement bouqueté, un vin où la richesse s’associe à la distinction, à servir avec une tarte amandine ou un quatre-quarts aux pralines roses.
Beau Pinot Noir Strangenberg 2018, pur vin, sans sulfite ajouté, une réussite, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, alliant structure et velouté.
Tout en charme, le Pinot Gris Grand Cru Vorbourg 2017, macération, pur vin sans sulfite ajouté, développe une pointe de fraîcheur et un fruité persistant, d’une jolie complexité aromatique aux nuances fumées, de robe très brillante. Remarquable Riesling Grand Cru Vorbourg 2016, aux connotations de fleurs, de citron et de lis, dense et racé, bien équilibré en acidité, de bouche savoureuse, un vin de très bonne évolution.
Goûtez aussi le Bergweingarten 2017, pur Sylvaner, sans sulfite ajouté, non filtré, qui sent bon le pamplemousse et la pêche, et ce Gewurztraminer 2018, macération, pur vin, sans sulfite ajouté, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa densité d’arômessec et persistant en bouche, parfait sur une langouste grillée ou une poule pochée sauce verte.

Domaine GRESSER Domaine GRESSER

Domaine GRESSER


Rémy Gresser
2, rue de l’Ecole
67140 Andlau
Téléphone :03 88 08 95 88
Email : domaine@gresser.fr
Site : www.gresser.fr

Au sommet. “Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne.” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilégiant les moyens biologiques. Le Domaine, certifié AB par Ecocert et en conversion en biodynamie, possède de grands terroirs de schistesables et argile sur 10 ha 30 de vignes de 40 ans. Les Grands Crus sont très marqués par leurs terroirs : Kastelberg (schiste de Steige), Wiebelsberg (grès des Vosges), Moenchberg (calcaire fossilé).

Pour Rémy Gresser, “les ventes en 2020 sont axées sur les 2018 pour les cépages Les Lieux Dits et 2014 pour les Grands Crus.
Les vendanges 2019 nous ont agréablement surpris par leur qualité surtout après les périodes de canicule et de grêle que nous avons subies mais elles se sont, finalement, bien terminées. Côté qualitatif, c’est parfait, côté quantitatif , c’est un peu plus restreint.
Le millésime 2019 est fruitéléger, de bonne minéralité, c’est un vin facile à boire.”
On ne peut qu’être envoûté par son Pinot Gris Grand Cru Wiebelsberg 2013, moelleux, très caractéristique de son terroir, intense au nez comme en bouche, avec des notes de grillé et de chèvrefeuille, nerveux et savoureux à la fois. Le Riesling Grand Cru Moenchberg 2015, n’a rien à lui envier, c’est un vin qui a beaucoup de corps et d’élégance, d’une grande expression aromatique caractéristique d’une grande complexité, tout comme cet autre Riesling Grand Cru Kastelberg 2017, racé par ce terroir très caillouteux, d’une belle couleur jaune clair, aux connotations de petits fruits secs, de bouche puissante et distinguée à la fois, un vin qui mérite une cuisine riche, comme un poulet estragon et citron ou un saumon aux asperges.
On excite encore ses papilles avec le Gewurztraminer Kritt 2017, où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense, le Pinot Blanc Saint-André 2015, franc et fruité, fin et riche à la fois, avec des notes de pomme et de noisette, d’une très jolie finale.
Formidable Gewurztraminer Grand Cru Mœncherg 2016, au nez de fumé typique, toujours très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche. Le Muscat Brandhof 2017, de belle robe limpide, est très fin, complexe, au nez de petits fruits frais, très charmeur, est de bouche suave, et s’accorde avec des seiches sautées aux pousses de soja ou des brochettes de poulet Tandoori.
Joli Riesling Duttenberg 2015 qui possède sa propre originalité, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant, avec des arômes de fougère et de fruits frais, idéal, notamment, avec un canard sauvage au vinaigre de miel ou une galette à la truite.
Très joli Pinot Noir Clos de l’Ourse 2013, de couleur rubis, avec ces arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (fraise, mûre) et cette pointe d’épices bien typique.
Vous aimerez aussi son Crémant Ophélia Painting, de mousse très perlante et très persistante, un vin riche, savoureux, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, franc et frais, une jolie bouteille à déboucher, par exemple, sur des huîtres en gelée et mousse de persil ou des écrevisses en papillottes aux fines herbes.


Domaine HAEGI Domaine HAEGI

Domaine HAEGI


Haegi Daniel Earl
33, rue de la Montagne
67140 Mittelbergheim
Téléphone :03 88 08 95 80
Email : info@haegi.fr
Site : www.haegi.fr

Au sommet. Un vignoble familial de 10 ha qui fait partie des pionniers de la mise en bouteilles (depuis 1951).
Dans la famille, le vin et l’amour sont intimement liés. Boulangers au XIXe siècle, les Haegi font volteface pour les beaux yeux de Marguerite Bronner, fille d’un viticulteur que Charles épouse en secondes noces.
Bernard Haegi né en 1932 reprend l’exploitation de son père Charles. Il épouse Emmy Wittmann, fille de vigneron à Mittelbergheim et transforme l’exploitation en véritable domaine viticole. Ces histoires d’amour et de vin continuent jusqu’à nos jours, puisque leur fils Daniel, né en 1965, après avoir fait des études viticoles et œnologiques, rejoint le domaine familial en 1985, et suit le modèle familial en épousant Sylvie née Schwartz, également fille de vigneron alsacien.
Ici, la taille est très courte et optimise le potentiel des lieux-dits en les vinifiant séparément. Vignes enherbées pour diminuer la vigueur des plants et labour sur l’autre rang afin de favoriser un enracinement en profondeur de la vigne. Apport de matière organique, tous les 4 à 8 ans, sous forme de fumier composté en fonction de l’état du sol des parcelles. La devise de Daniel Haegi est “nourrir le sol afin que le sol nourrisse la plante”. Le 2013 a été le premier millésime Bio.
Voici le meilleur Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2017 Bio, issu de très vieilles Vignes de plus de 50 ans, est très subtil et parfumé, aux arômes de fruits frais, d’une belle finale, tout en nuances, un vin d’une excellente garde, très séduisant comme le Pinot Blanc 2017 Bio, issu de raisins Auxerrois 100%, parcelle de 44 ans, au nez subtil à dominante de fleurs blanches, de bouche fruitée et bien persistante.
Son Riesling Brandluft 2017 Bio, vieilles Vignes de 40 ans, est d’une belle persistance aromatique, à dominante de fleurs fraîches et de citron, il développe une bouche raffinée, comme cet autre Riesling Stein cuvée Prestige 2017 Bio, alliant finesse et structure, de bonne bouche, aux senteurs d’amande, de citron et de fleurs blanches, ample et persistant, idéal sur du saumon fumé.
Superbe Riesling Grand Cru Zotzenberg 2017 Bio, toujours marqué par ce terroir d’origine marno-calcaire, où l’on retrouve une grande minéralité et des nuances de poire et d’amande, une cuvée de robe claire, tout en souplesse, qui dégage des connotations de grillé en finale, associant finesse et structure, richesse et distinction, une grande réussite. Quant à ce Riesling Vendanges Tardives 2015 Bio, de bouche intense, très harmonieux, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs et de miel, puis des notes briochées au palais.
Nous sommes tout aussi enthousiastes avec le Muscat 2017 Bio, médaille d’Argent Colmar, suave comme il se doit, tout en harmonie et en fruité, très expressif, le Pinot Gris Le Gastronome 2017 Bio, une nouveauté, issu d’un Pinot Gris sec, 20% vieilli en barriques neuves, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez ample (fleurs, noix, fougère), à déboucher sur des quenelles de brochet ou une salade de foie gras. Le Pinot Gris cuvée Aline 2017 Bio, Aline étant le prénom de la fille cadette, de jolie robe brillante, riche et parfumé, où dominent des notes de cannelle, de fruits jaunes et de tilleul, qui allie puissance et souplesse, d’une belle ampleur, riche et distingué, toujours excellent comme le Gewurztraminer cuvée Prestige 2017 Bio, issu de vieilles Vignes de 45 ans, onctueux, un vin puissant et corsé, où s’entremêlent le musc, le miel et l’aubépine, de finale fraîche, quand ce Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg 2017 Bio est un vin puissant, avec des notes fumées, marqué par une pointe épicée, mêlant élégance et densité, d’une grande persistance d’arômes en bouche.
Il y a aussi le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2016 Bio, vendange du 10 décembre, complexe et velouté, au nez de brioche, très riche et très fin à la fois, à savourer aussi bien sur un turbot en filet, sauce pain d’épices qu’avec un Bleu de Bresse.
Pour les bulles, le Crémant d’Alsace brut Bio, 50% Pinot Blanc et 50% Pinot Noir, très aromatique, une cuvée à la fois très fine et charpentée, d’une belle finale crémeuse, l’Émotion brut Bio L’Excellence du Crémant d’Alsacecépage Chardonnay, vieillissement sur lattes de 30 mois, de belle robe jaune or, ample, au nez subtil où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, tout en bouche persistante et fine, et le Crémant d’Alsace rosé, 100% Pinot Noir, d’une belle robe saumonée, distingué, aux arômes délicieux de rose et de fruits mûrs.

Vignoble André HARTMANN Vignoble André HARTMANN

Vignoble André HARTMANN


Jean-Philippe Hartmann
11, rue Roger Frémeaux
68420 Voegtlinshoffen
Téléphone :03 89 49 38 34
Email : contact@andre-hartmann.fr
Site : www.vins-andre-hartmann.fr

Implanté à Voegtlinshoffen depuis 1640, le domaine est issu d’une longue lignée de vignerons qui avec passion ont constitué ce vignoble. La vigne est conduite dans les règles de la culture ancestrale excluant l’usage d’engrais chimiques, assurant un respect de l’environnement, on y conjugue tradition et modernité. Leur fils, Justin, vient d’arriver sur le domaine.
Toujours ce remarquable Pinot Gris Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2018, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment racé. Superbe Gewurztraminer Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2017, aux senteurs florales subtiles, épicé, il associe richesse et distinction, dense, complexe.
Joli Riesling Bildstoecklé Armoirie Hartmann 2017, c’est un vin tout en finesse et parfums, au nez de petits fruits frais, de bouche ample, vraiment très séduisant. Le 2019 sera disponible au printemps. Le Pinot Blanc Fleurs de Pierres 2018, où dominent des notes de fruits jaunes et de tilleul, est rond et persistant en bouche. L’excellent Pinot Noir Armoirie Hartmann 2018, est de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus, persistant en finale.
Goûtez le Crémant brut d’Alsace, au nez de noisette fraîche, de jolie mousserond et fruité en bouche, distingué, très aromatique en finale.

Domaine HORCHER Domaine HORCHER

Domaine HORCHER

8, rue du Vignoble
68630 Mitterwihr
Téléphone :03 89 47 93 26 et 06 08 42 45 03
Email : info@horcher.fr
Site : www.vin-horcher.com

Des vignerons de père en fils depuis 4 générations. Aujourd’hui, Alfred, Irène, Thomas et Lise Horcher travaillent ensemble sur l’exploitation.
Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2015, de grande race, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale, que l’on vous conseille avec des blancs de poulet à la tonkinoise ou un clafoutis aux abricots. Le Pinot Gris Sélection 2016, complexe, tout en bouche, au bouquet où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est très agréable sur un riz au curry, par exemple. On a apprécié tout spécialement le Muscat Grains de Terroir 2016, floral, d’une très bonne persistance aromatique, de belle couleur, avec ces nuances de fruits jaunes frais persistantes, quand le Riesling Grand Cru Kaefferkopf 2016, parfaitement équilibré, au nez complexe, est un vin bien typé, de bouche intense où dominent la rose, le musc et les fruits secs, d’une belle longueur.
On poursuit avec le très beau Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, ample, classique, un vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui mêle finesse et structure, parfait sur un gâteau aux amandes et aux abricots ou un foie gras au torchon.
Excellent Crémant cuvée H, pur Chardonnayharmonieux, de jolie robe dorée, c’est une cuvée d’une grande fraîcheur, très fruitée au nez comme en bouche, avec des nuances citronnées persistantes.
On poursuit avec le Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2016, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, un vincomme nous les aimons, avec des arômes de fumé, d’une belle ampleur, quand le Muscat Sélection 2017 est très séduisant, de très bonne bouche, franc et suave.
Le Riesling Sélection 2016 est tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, riche et sec à la fois.
Goûtez le Pinot Noir Sélection 2017, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et de pivoine, tout en nuances. Excellent Pinot Gris Vendanges Tardives 2012, gras et dense, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale.

HUBER et BLÉGER HUBER et BLÉGER

HUBER et BLÉGER


Claude, Marc et Sébastien Huber et Franck Bléger
6, route du Vin
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 01 12
Email : domaine@huber-bleger.fr
Site : www.huber-bleger.fr

Un domaine familial de 30 ha conduit en Agriculture Durable depuis vingt ans (Terra Vitis) et certifié Haute Valeur Environnementale (HVE) à partir du millésime 2017. Sébastien Huber (en charge du vignoble) et son cousin Franck Bléger (qui s’occupe de la vinification et du commerce) sont les représentants de la deuxième et de la troisième générations de cette maison fondée en 1967. Les vignes sont presque exclusivement implantées sur des terroirs granitiques situés à Saint-Hippolyte et à Kaysersberg. Et c’est un choix qui privilégie la minéralité, la finesse et l’élégance des vins issus de ce type de sols. Vendanges manuelles à 100%, pressurage douxfermentation lente et maîtrisée, tout est mis en œuvre pour préserver la finesse des cépages alsaciens.
Coup de cœur pour ce Riesling Grande Réserve 2015 de bouche persistante, avec ces notes de lis, de pomme et de rose fraîche, associant fraîcheur et rondeur, équilibrésuave, de très bonne évolution.
Le Pinot Gris Eclat du terroir 2017, intense, mêle ampleur et distinction, avec ces notes de fumé spécifiques, tout en finale comme leur Gewurztraminer 2018, typé, avec des arômes d’acacia, d’épices et de fruits mûrs, tout en bouche.
Joli Crémant d’Alsace brut , 40% Pinot Blanc et 60% Chardonnay, parts égales de Pinot Blanc et de Pinot Noir, de robe or clair, alliant finesse et structure, aux connotations de fleurs d’acacia, de mousse délicate, il est bien équilibrée en acidité, tout en persistance d’arômes comme l’est le Crémant d’Alsace brut Rosé, 100% Pinot Noir, au fruité complexe, généreux et charmeur, très rond mais très fin. Excellent Muscat 2017, 70% Muscat d’Alsace et 30% Muscat Ottonel, de bouche généreuse, d’une belle persistance aromatique, un vin gras et nerveux à la fois, parfait avec une mousse d’avocat ou une omelette aux pointes d’asperges.
Le Riesling Éclat du Terroir 2017, un vin tout en arômes, d’une grande persistance au nez comme en bouche, avec des senteurs d’agrumes frais et de noix, tout comme le Pinot Gris 2017, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, de pomme et de bruyère finement poivrées, qui mérite une cuisine riche.
En rouges, toujours sur ces deux réussites : le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2017, est ferme, tout en fruité, alliant rondeur et charpente, toujours typé, légèrement poivré comme il se doit, et le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2016, élevé en barriques, tout en bouche, est riche en couleur comme en arômes, un vin de très bonne évolution.

Jacques ILTIS & Fils Jacques ILTIS & Fils

Jacques ILTIS & Fils

1, rue Schlossreben
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 00 67
Email : jacques.iltis@iltis.fr
Site : www.iltis.fr

Un domaine de 12 ha de vignes, situé au pied du Haut Koenigsbourg. Ici, on pratique exclusivement des vendanges manuelles. Pour respecter les différents terroirs du domaine, on privilégie des vinifications parcellaires afin que les vins puissent révéler toute leur typicité. L’élevage sur lies fines favorise la puissance et la complexité des vins.
Racé comme il le faut, ce Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2017, sol argilo-calcaire rouge, riche en roches calcaires est un vin qui sent la rose et la pêche blanche, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, alliant rondeur et vivacité. L’exposition plein sud, l’éloignement du front vosgien et la forte pente favorisent un microclimat chaud et tempéré propice à la surmaturation.
Beau Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2015, également très représentatif de ce terroir, au nez de fleurs blanches et de raisin frais, est intense en bouche, comme l’est aussi ce Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2015, de robe jaune paille doré très brillant, tout en fraîcheur aromatique, de bouche harmonieuse, avec des nuances de narcisse.
Superbe Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, un grand vin rare, où l’on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, idéal, notamment sur tranche de brioche au foie gras et pomme en gelée ou un crumble framboise et chocolat blanc.
La dégustation se poursuit avec le Riesling Schlossreben 2014, à dominante de fleurs blanches et de citron, de bouche très fruitée et persistante, franchement très abordable, comme le sont également le Riesling Vieilles vignes 2015, qui est tout en structure et parfums, de bouche très subtile avec des notes d’amande, à la fois minéral et fumé, le Muscat d’Alsace 2016, de belle robe limpide, très fin, complexe, au nez de petits fruits frais, très bien équilibré, de bouche suave, parfait sur des asperges ou des gougères, et le Pinot Gris Sélection 2016, suave et sec à la fois, bien corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et fruitée.
Goûtez l’incontournable Saint-Hippolyte rouge Vieilles vignes 2017, coloré, de bouche ample et charnue, avec des nuances de cerise noire, de groseille et de cannelle, vraiment savoureux, le Saint-Hippolyte rouge 2016, de robe rubis, au nez de petits fruits rouges mûrs, de bonne charpente, le Riesling Schlossreben 2015, qui est de belle couleur jaune ambré, aux notes de chèvrefeuille et de rose, d’une jolie finesse, très réussi comme l’autre Riesling Vieilles vignes 2016, au nez légèrement fumé, nerveux et vif, d’une bonne longueur en bouche.
On termine sur ce Muscat d’Alsace 2017, bien rond, de bouche savoureuse, un vin fin, tout en fruité, le Pinot Gris Sélection 2017, dominé par les fleurs blanches (aubépine), de bouche fumée et persistante, le Gewurztraminer Schlossreben 2015, ample, avec des notes d’épices douces et d’amande, d’une belle finale.
vous apprécierez également cet excellent Gewurztraminer Vieilles vignes 2016, avec ces notes de fumé bien spécifiques, parfait, notamment, aussi bien sur une quiche au munster qu’avec un gâteau aux amandes et aux abricots.

Domaine Robert KLINGENFUS Domaine Robert KLINGENFUS

Domaine Robert KLINGENFUS


Marie-Antoinette et Robert Klingenfus
60, rue de Saverne
67120 Molsheim
Téléphone :03 88 38 07 06
Email : alsace-klingenfus@wanadoo.fr
Site : www.robert-klingenfus.com

Cinq générations de passionnés: Guillaume Klingenfus s’installe à Molsheim en 1863, il acquiert les premiers arpents de vignes. Charles Klingenfus né en 1886, grâce à la qualité des vins produits, devient fournisseur officiel d’Ettore Bugatti constructeur de la célèbre marque à Molsheim. Antoine Klingenfus né en 1927, vraie cheville ouvrière, crée la marque Pur Sang avec le Gewurztraminer Bugatti en 1963. Robert Klingenfus né en 1959, développe les ventes à l’export, et est secondé, par Guillaume, 5e génération. “En 1998, précise Robert Klingenfus, j’ai adhéré à l’association Tyflo (viticulture raisonnée intégrée) et mis en pratique des mécanismes naturels pour élaborer des vins équilibrés avec l’empreinte : du millésime, et du terroir. Avec Guillaume, nous avons créé notre première cuvée de vin naturel sans sulfites en 2012. Nous avons investi dans une cave écologique, à faible production d’oxygène et de carbone. Aujourd’hui, nous sommes certifiés HVE (Haute Valeur Environnementale) mise en place par l’Union Européenne pour une agriculture durable.”
“Au Domaine Robert Klingenfus, voici les vins que nous présentons à la vente cette année, en millésime 2019 : MuscatPinot NoirRiesling, des vins frais aux arômes d’agrumes avec des notes d’ananas. Pour les autres vins, issu d’un nouveau terroir, le Riesling Fleckstein 2018 qui a une belle acidité, une belle fraicheur et un fruité citron. Ajoutons à ces vins nos deux nouveautés Terre Rouge 2018 qui provient d’un terroir à gros galets calcaires d’où alluvions propices à la vigne à base de Pinot Noir, et le Gewurztraminer Stickopf 2018, floral, fort en degrés (15 °), épicé en bouche.
Concernant les vendanges 2019, nous avons connu l’échaudage (vin brûlé par le soleil ), qui nous a fait perdre 40% en Pinot Gris et 20% en Gewurztraminer, ensuite la canicule qui a détruit les raisins fin Juillet et pour finir, la 3e semaine d’Août, les jeunes vignes (9 et 12 ans ) ont souffert de la sécheresse puis la pluie est apparue, nous permettant d’obtenir une belle récolte qualitative.
L’an prochain, nous présenterons un nouveau Gewurztraminer qui s’appellera Grenouille.”
On excite ses papilles avec leur Pinot Blanc Signature 2017, vif comme il se doit, intense au nez, de bouche savoureuse et complexe, avec des notes de fleurs et de fruits frais, à déboucher sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une blanquette de saumon.
Beau Gewurztraminer Signature 2017, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, un vin harmonieux comme sait l’être le Riesling Signature 2017, franc et fruité, aux senteurs de pomme, de fumé et de fleurs blanches, de bouche persistante, avec des notes minérales en finale, que l’on retrouve également dans ce Pinot Gris Grand Cru Bruderthal 2016, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment racé.
Beau Riesling Grand Cru Bruderthal 2016, où la suavité s’allie à une fraîcheur d’une jolie intensité, avec des senteurs minérales et florales complexes, un vin qui s’accorde bien avec les crustacés. Quant au Gewurztraminer Grand Cru Bruderthaul 2015, il est riche, subtil au nez comme en bouche, de jolie robe brillante, notes de fleurs et de miel, tout en complexité d’arômes, un vin épicé, très fin, très marqué par son terroir.
Excellent Sylvaner Clos des Chartreux, marqué par son terroir calcaire à flanc de colline, développe des arômes d’agrumes et de petites fleurs, a des nuances de noisette et de poire au palais, un vin tout en bouche persistante et fine. Le Pinot Noir Signature 2015, aux arômes puissants de fruits noirs et de violette, un vin ample et très chaleureux. Le Crémant blanc, issu de cinq cépages (Pinot NoirPinot GrisPinot Blanc, Pinot ChardonnayRiesling), est une réussite, tout en finesse, aux notes d’aubépine et d’amande, de belle complexité aromatique, de mousse vive.

Jean-Paul MAULER Jean-Paul MAULER

Jean-Paul MAULER


Julien et Aurélie Mauler
3, place des Cigognes
68630 Mittelwihr
Téléphone :03 89 47 93 23
Email : vins.jpmauler@orange.fr
Site : www.vins-mauler.fr

Propriétaires récoltants, Julien et Aurélie Mauler représentent la troisième génération.
Le domaine fut fondé en 1935 par Paul et Alice Mauler, avec 1,5 ha de vignes. A l’époque, la production était revendue en tonneaux à des négociants.
C’est en 1960 que Jean-Paul et Yvette, la seconde génération, commercialisent les premières bouteilles. Aujourd’hui, l’exploitation compte 7,5 ha de vignes, et le travail se fait dans le respect de la vigne et de son environnement. Les ventes se font à 90% auprès de la clientèle particulière.
Voilà un superbe Riesling Grand Cru Schœnenbourg 2014, vignes de 40 ans, sur sol argilo-marneux, riche en bouquetharmonieux, aux notes de fruits secs et de petites fleurs, réussi, c’est un vin de belle matière, parfait aussi bien sur une choucroute de poissons qu’avec une poularde de la Vallée d’Auge, par exemple.
Leur Pinot Gris Grand Cru Mandelberg 2016, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, et cette finesse caractéristique de ce sol calcimagnésique très particulier.
Tout aussi typé, le Gewurztraminer Grand Cru Mandelberg 2016 est intense au nez comme en bouche, mêlant structure et distinction, avec ces notes d’épices alliées à des nuances de poire, de fumé et de narcisse.
Riesling Pinot Gris cuvée Alexandra 2017, puissant et persistant, de bouche savoureuse à dominante de pêche jaune et d’amande, harmonieux, tout en fruité et fraîcheur en finale.

Maison PETTERMANN Maison PETTERMANN

Maison PETTERMANN

9, rue Dieffenthal
67650 Dambach-La-Ville
Téléphone :03 88 92 42 01
Email : contact@maison-pettermann.fr
Site : www.vins-pettermann.com

Vignerons de père en fils et descendant d’une longue tradition viticole, ils ont acquis au cours du temps une expérience qui est mise au service de la nature en respectant la vigne et la terre en élaborant passionnément les vins.
Nichée en plein coeur de l’Alsace sur le Piémont des Vosges, Dambach-la-Ville borde la route des vins. Le sol caractéristique est granitique, issu de la décomposition lente des éboulis et de l’érosion des massifs vosgiens protégeant le vignoble des excès de pluie. Les sols sont dynamisés grâce aux labours des rangs, à l’enherbement naturel et à l’apport de fertilisants organiques. Les vendanges sont manuelles, et l’épamprage ou la taille d’été et d’hiver permettent d’éviter les passages trop fréquents des machines.

C’est régulièrement un plaisir de déguster ces vins, dont le remarquable Muscat Découverte 2017, typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et mûrs), de bonne bouche parfumée, mêlant richesse et distinction. L’Auxerrois Découverte 2017 est tout en charme, mêlant finesse aromatique et ampleur au palais, avec des notes fruitées et délicates, tout en finale, comme le Riesling Découverte 2017, typé et parfumé, un vin puissant, avec des arômes discrètement minéraux, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance. Beau Pinot Gris Découverte 2018, séduisant, aux arômes de poire et d’abricot sec, tout en bouche, d’une belle finale, très charpenté mais très distingué à la fois. Le Gewurztraminer Découverte 2017, avec des dominantes d’amande et de coing, intense, distingué, tout en richesse aromatique, très bien équilibré, allie saveur et distinction au palais, et le Pinot Noir Découverte 2017, de couleur grenat, est un vin riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus.


RUHLMANN-SCHUTZ RUHLMANN-SCHUTZ

RUHLMANN-SCHUTZ

34, rue Maréchal Foch
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 41 86
Email : vins@ruhlmann-schutz.fr
Site : www.ruhlmann-schutz.fr

De génération en génération, depuis 1688, le domaine s’est agrandi à près de 30 ha de vignes, dont une grande part de Grands Crus et lieux-dits, le savoir-faire des hommes s’est affirmé et la réputation des vins élargie. Christine et Jean-Victor Schutz, Laurence et André Ruhlmann, ont réussi à faire fructifier l’héritage légué par Jean-Charles Ruhlmann. Chambres d’hôtes.
“En 2020, nous dit Antoine Schutz, nous proposerons tous les 2018 dont le volume est conséquent puis les 2019. Ceux-ci ont une belle acidité, de la maturité, notamment le Riesling, et aussi un superbe Riesling Vendanges Tardives 2019 qui conserve toute sa fraicheur et son acidité.
Une nouvelle cuvée haut de gamme, cépage Pinot Gris, est en cours d’élaboration et sera disponible l’an prochain.
De notre 2e domaine le Château Valmont, en Languedoc, nous vendons en rouge le Corbières 2018, un vin fraisfruité, plaisant, aux tanins fondus et en Corbières rosé 2019, aux notes de griotte, d’une grande fraicheur, un joli rosé d’été. Nous allons commencé la sortie d’un Corbières blanc prévu l’an prochain à base de Carignan blanc et Grenache blanc.
Les vendanges 2019 ont été normales en Alsace et en Languedoc, commencées aux dates habituelles, il a fallu attendre un peu pour obtenir une pleine maturité, d’où des vins équilibrés.
En Alsace et en Languedoc, nous poursuivons la conversion en Bio.
Depuis un an, mon frère Thomas est venu rejoindre l’équipe familiale.”
Comment résister à ce superbe Riesling Grand Cru Frankstein 2017, qui allie structure et distinction, de bouche intense, très puissant au nez, subtil, idéal sur une cuisine raffinée.
Le Muscat Grand Cru Frankstein 2016, est très typé, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes mûrs et de narcisse, le Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2015, très racé, mêlant richesse et finesse en bouche, c’est un vin de jolie teinte dorée, au nez subtil de fleurs blanches et de fumé.
Beau Crémant d’Alsace brut rosé Harmonie de Rosé, de mousse très perlante et très persistante, riche, tout en bouche, où l’on retrouve des nuances de fraise et de prune, tout en finale comme le Crémant d’Alsace Extra brut Boisé des Dès, d’une jolie mousse persistante, c’est une cuvée riche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, fruitée au nez comme en bouche.
Savoureux Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2017, avec cette nervosité caractéristique et ce goût minéral, au nez intense et complexe (fleurs fraîches et musc), tout en structure, alliant vivacité et charpente. Le Riesling Grand Cru Muenchberg 2017 est très bien équilibré, c’est un vin riche au nez comme en bouche, d’une belle ampleur, un vin suave et ample, très parfumé.
Le Muscat Vendanges Tardives 2015 est un grand vin au nez expressif et puissant, de bouche très subtile avec des arômes de miel et de coing, d’une grande finesse, de jolie garde, un vin que l’on peut savouer avec un un turbot en filet, sauce pain d’épices ou un strudel aux pommes, quand le Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, ferme et parfumé, est frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses, de bouche profonde, encore bien jeune.
Il y a encore le remarquable Riesling Granit S 2016, de jolie robe dorée scintillante, c’est un vin de belle vinosité mais avec cette pointe de nervosité caractéristique due aux subtiles notes d’agrumes, de bonne bouche, le Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2017, aux connotations de petits fruits secs, de bouche puissante et distinguée à la fois, qui associe charpente et nervosité, d’une belle persistance d’arômes, un vin qui mérite une cuisine riche.
Joli Sylvaner Bouquet Printanier 2019, à déguster sur des viandes blanches. Le Riesling cuvée Jean-Charles 2018 est un vin tout en finesse et parfums, au nez de petits fruits frais et de rose, de bouche ample, vraiment très séduisant, comme le Pinot Blanc Plaisir Fruité 2018, complexe, au nez intense, un vin finement épicé, subtil en bouche dans lequel nous retrouvons des arômes de fruits et également de fleurs.
Beau Pinot Gris Tête de cuvée 2018, de belle robe dorée, est tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, est persistant, de bouche ample avec des petites notes de pêche jaune et de rose, un grand vin charmeur, que l’oin vous conseille, par exemple, avec un gratin de queues d’écrevisses ou un canard laqué.
Goûtez également le Gewurztraminer Vieilles vignes 2018, classique, l’excellent Pinot Noir cuvée Mosaïque 2018, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, le Pinot Noir Etoile de Rosé 2017, de jolie teinte, tout en fruité, et ce Crémant d’Alsace brut Ruhlmann, complexe, de mousse crémeuse et intense, est de bouche fondue où s’entremêlent les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches.
Domaine Aline et Rémy SIMON Domaine Aline et Rémy SIMON

Domaine Aline et Rémy SIMON


Sarl Les Coteaux du Vignoble
12, rue Saint-Fulrade
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 04 92
Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
Site : www.domaine-simon.fr

“Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation débute au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 8 ha, nous produisons des vins à haute expression et alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.”
Pressurage de raisins entiers sur pressoir pneumatique, thermorégulation et contrôle de fermentation, vinification traditionnelle en foudres de bois et cuverie Inox… Pour toutes les cuvées, les vendanges sont toujours manuelles avec tri sélectif dans la vigne, et les fermentations toujours thermorégulées, sans ajouts d’intrants. Évidemment, on excite ses papilles avec cet Saint-Hippolyte rouge 2016, vendange manuelle après contrôle de maturité, macération d’un quinzaine de jours avec pigeage deux fois par jour, de couleur grenat, riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus, puissant et parfumé, bien typé, à apprécier avec, par exemple, sur un pot-au-feu de canard ou un faisan à l’alsacienne. Superbe Pinot Gris Vieilles vignes 2016, (un Sigille de qualité à la Confrérie Saint-Etienne), au bouquet délicat, très parfumé, aux nuances de fleur d’acacia et de poire, légèrement épicé.
Très beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2017, à la bouche fondue où se retrouvent des odeurs de pain d’épices et de pomme surmûrie. Goûtez le Gewurztraminer Silbergrub 2016, qui a obtenu un Sigille de qualité à la Confrérie Saint-Étienne, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense et suave en bouche, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Il y a aussi ce joli Auxerrois Vieilles vignes 2017, issu d’une vigne plantée en 1969 sur terrain argio-calcaire, tout en bouche, leur Riesling Burgreben 2017, Prix d’Excellence à la Confrérie du Haut Koenigsbourg, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de lis, le Pinot Gris Burgreben 2016, aux arômes de fleurs blanches, avec une touche minérale. Gîtes et chambres d’hôtes.

Domaine STOEFFLER Domaine STOEFFLER

Domaine STOEFFLER


Vincent Stoeffler
1, rue des Lièvres
67140 Barr
Téléphone :03 88 08 52 50
Télécopie : 03 88 08 17 09
Email : info@vins-stoeffler.com
Site : www.vins-stoeffler.com

Un domaine entièrement en culture biologique depuis 2000 (complété entre temps par la biodynamie). La pureté, l’équilibre et la personnalité dans chacun des crus sont privilégiés, et la même attention est portée à tous les vins du plus simple Sylvaner aux vins les plus nobles : maîtrise de rigueur et des rendements (travail du sol et amendements organiques pour la vie du sol, recherche de petits raisins bien mûrs), récolte manuelle, pressurage doux et lent, fermentation naturelle (entre 1 et 6 mois), aucun adjuvant de vinification. Sulfite uniquement avant la mise en bouteilles pour les vins secs. Élevage sur lies fines avec bâtonnage (1 an en foudres de chêne), très légère filtration avant mise en bouteilles. Culture de tout le Domaine selon les règles de l’Agriculture Biologique avec contrôle Ecocert.
Fidèle à lui-même, son Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2017, est très équilibré, c’est un vin riche au nez comme en bouche, d’une belle ampleur, suave et ample, très parfumé, aux connotations délicates de rose et de lis, avec une pointe de citron.Beau Muscat d’Alsace 2017, typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et mûrs), de bonne bouche parfumée, mêlant richesse et distinction. Très savoureux Pinot Gris Lieu-dit Salzhof 2017, charmeur avec ces senteurs légères de grillé, vraiment réussi, comme l’est le Pinot Noir Lieu-dit Salzhof cuvée Nature 2017, de belle couleur grenat profond, aux connotations de fruits rouges macérés et de violette, de fort belle structure, un vin très harmonieux, charmeur.
Très beau Gewurztraminer Grand Cru Kirchberg Vendanges Tardives 2017, qui associe richesse aromatique et persistance en bouche, ample, avec des connotations d’abricot cuit et de pain grillé, de garde.
Le Crémant d’Alsace Blanc De Blancs brut Millésimé 2015, 100% Chardonnay, récolté à une maturité optimale et vieilli en foudres de chênevignes de 25 à 35 ans en Agriculture Biologique depuis 16 ans, qui mêle rondeur et nervosité, avec ces nuances en bouche de fruits frais et d’acacia, de mousse persistante.

Maison ZOELLER Maison ZOELLER

Maison ZOELLER


Christèle et Mathieu Zoeller
14 – 16, rue de l’Eglise
67120 Wolxheim
Téléphone :03 88 48 88 59 et 06 60 85 33 49
Email : vins.zoeller@wanadoo.fr
Site : www.vins-zoeller.fr

Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de dix générations la tradition vinicole. Respect de la faune et de la flore pour la santé de la vigne. Les vendanges sont effectuées à la main. Propriété en Agriculture Biologique.
Magnifique Pinot Gris Les Orchidées 2018 AB, d’une robe aux reflets or pâle, finement épicé, il est subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, tout en persistance.
Séduisant Pinot Noir Barriques 2017, de jolie robe grenat, il est ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis. Très beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015 AB, ample, classique, aux senteurs de mirabelle cuite et de miel, mêlant finesse et structure. Remarquable Gewurztraminer Les Orchidées 2018, il est riche et persistant, fleurant bon la poire et les noisettes, délicat en bouche, harmonieux. Superbe Riesling Grand Cru blanc Altenberg de Wolxeim 2017, de belle robe, au nez de petits fruitsferme et suave, il est très équilibré, richement bouqueté, un joli vin fin, très persistant, alliant puissance et élégance. suave, ce blanc Opus 2018, avec des senteurs florales et de reinette, au nez, délicat et ample, tout en structure et parfums. Très bien fait, ce Pinot Gris 2018, finement épicé, il est subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches. Le Pinot Noir 2018, de couleur rubis sombre, est charnu, au nez de fruits surmûris (framboisecassis) et d’humus, c’est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, gras, racé et très parfumé, vraiment réussi. Tout comme le 2018 Alsace rouge «Quel Pied !», élevé en Barriques. Et pour l’été, le Rosé 2018 Original sans sulfites ajoutés.
Joli Riesling Sélections de Grains Nobles 2015, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, est très gras mais d’une belle fraîcheur, aux notes de fruits confits, idéal sur, notamment, un Bleu de Bresse ou un crumble framboise et citron.
Goûtez le Crémant blanc Chardonnay, médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants, avec des notes florales persistantes. Rafraîchissant Crémant rosé AB (très jolie étiquette), de robe claire, tout en arômes, aux notes d’abricot et de fraise, un joli vin de mousse abondante.

Dans la Vallée du Rhône, comme toujours, les vins retenus bénéficient d’un splendide rapport qualité-prix-plaisir.

En blancs comme en rouges, les sols ont une grande influence, de beaux Châteauneuf-du-Pape (galets, bien sûr, mais aussi des sables) ou un Côte-Rôtie (terrasses granitiques et oxyde de fer) à 35 euros valent largement leur prix, sans parler de la multitude d’appellations : Beaumes-de-Venise (calcaire tendre et molasses), Rasteau (sols bruns et calcaires), Cairanne (terrasses argileuses et molasses sableuses) ou “simples” Villages (Séguret, Visan…) que l’on trouve entre 7 et 12 euros.

Voilà des vins typés et à prix doux !

 

 

Domaine BEAUVALCINTEBEAUMES DE VENISE Domaine BEAUVALCINTE

Domaine BEAUVALCINTE 

(BEAUMES DE VENISE)
Sylvie et Bernard Mendez
La Grange Neuve
84190 Suzette
Téléphone :04 90 65 08 37
Email : contacts@domainebeauvalcinte.com
Site : www.domainebeauvalcinte.fr

Au sommet. Domaine de 10 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2000. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaires. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans (âge moyen 35 ans).
Niché sur les hauteurs, ce charmant domaine propose un Beaumes de Venise Fine Fleur 2017, 50% Grenache, 25% Syrah et 25% Mourvèdre, un vin racé comme on les aime, avec des notes de cerise mûre et de cuir, puissant, de couleur intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, une finale longue subtilement poivrée, d’excellente évolution.
Séduisant Beaumes de Venise Les Trois Amours 2017, 50% Grenache, 25% Syrah, 15% Mourvèdre, 5% Counoise et 5% Cinsault, bien typé et corsé, dont la bouche friande laisse la part belle aux notes de fruits noirs bien mûrs et aux épices, un vin tout en structure et en souplesse. Et pour finir ce joli Beaumes-de-Venise rouge Monts et Merveilles 2014, 50% Grenache, 25% Syrah et 25% Mouvèdre, coloré, aux tanins mûrs, au nez complexe (pruneau), de bonne charpente, charnu, d’une belle finale, tout en bouche, parfait sur un civet. N’hésitez pas à découvrir le gîte sur place.

Château REDORTIERBEAUMES DE VENISE Château REDORTIER

Château REDORTIER 

(BEAUMES DE VENISE)
Famille de Menthon
Hameau de Château Neuf
84190 Suzette
Téléphone :04 90 62 96 43 et 06 80 67 06 53
Email : chateau-redortier@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

A la tête des Premiers Grands Vins Classés. A Suzette, charmant village perché entre Mont Ventoux et Dentelles de Montmirail (dans le Vaucluse), la famille de Menthon exploite le domaine Château Redortier depuis 1956. Une trentaine d’hectares sont plantés en Syrah et Grenache sur des terrasses en côteaux entre 350 et 500 m d’altitude, dans un cadre splendide et préservé où vignes et forêts se côtoient. Le terroir est exceptionnel avec ces vignes plantées à 400m d’altitude, exposées plein sud sur des coteaux, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. Le travail y est difficile (chenilles et quatre roues motrices obligatoires). Le Château était jadis un Château fortifié très important défendant la principauté d’Orange. C’est en 1956 qu’Étienne de Menthon, ingénieur agronome, remit le domaine en état. Par respect pour l’environnement et afin de favoriser le caractère naturel du vin, la lutte contre les maladies de la vigne est menée de façon raisonnée.
Les rendements sont bien sûr volontairement maîtrisés de 30 à 35 hl/ha, un vrai gage de qualité. Pour tous les Vins, le pressurage est léger et la température est contrôlée tout au long des fermentations. Les Vins ne séjournent pas en barriques, la qualité des terroirs s’exprime à plein et leur confère ce caractère boisé naturel suffisant.
Sabine de Menthon nous dit “que la vendange 2019 a été très étonnante : grosse sécheresse durant l’été puis un peu de pluie juste avant les vendanges ce qui a permis à la vigne de « respirer » un peu…. sans affecter aucunement la qualité. Ce qui nous a un peu surpris, c’étaient les acidités élevées 10-15, nous n’avions pas vu cela depuis un moment ! Les Vins présentent une très belle couleur, de très beaux tannins. Nous revenons à un style de vin que l’on faisait auparavant, un vin qu’il fallait un peu attendre pour qu’il s’ouvre, cela n’est pas évident avec un négoce qui nous presse de produire des Vins prêts à boire…
Nous proposons notre Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2013 ainsi que Monsieur le Comte 2016 et 2017.
Le millésime 2017 est très très beau. Nous avons beaucoup de chance avec notre terroir, certains dans la région n’ont pas eu cela, car Suzette, notre village, a été épargné par le gel et nous avons une récolte 2017 magnifique. Les Vins sont riches, très aromatiques, épicés, d’une très belle couleur…. bref, une année comme on aimerait en avoir tout le temps !
Beaumes-de-Venise 2015 et 2016 sont à la vente, le 2016 se caractérise surtout par son superbe équilibre, un vin un peu moins chaud, bien soutenu par une acidité nécessaire. Gigondas 2016 est un vin issu d’une très petite récolte c’est pourquoi, nous sortons rapidement le 2017.
Le Ventoux rouge Côté Suzette 2019 vient d’être mis en bouteilles, c’est un vin coloré et riche, un peu moins sur le fruit, plus sur la consistance, la richesse, c’est la marque d’un millésime qui a connu un été très chaud. Quant au CDR Blanc Côté Dentelles 2018, c’est un très joli vin, rondlong, avec du fruit, bien marqué par ses cépages.”
Remarquable Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2013, 50% Grenache et 50% Syrah, a de la matière, une charpente élégante, une belle rondeur, de la fraîcheur et beaucoup de fruit, il évolue très bien. On note des arômes d’épices, de poivre, typiques du terroir qui soulignent bien les arômes frais et persistants de fruits rouges (fraise), c’est un grand vin.
Le Beaumes-de-Venise Monsieur Le Comte 2016, à parts égales de Grenache et de Syrah, en hommage au grand-père, est une sélection parcellaire, uniquement les terres jaunes de type trias, il a un nez présent avec des notes de violette et de pruneau, très riche, classique, de belle teinte pourpre. Excellent Beaumes-de-Venise 2015, 70% Grenache et 30% Syrahtypé comme nous les aimons, charnu, très savoureux, aux nuances subtiles d’humus, de mûre et de poivre, d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés. Beau Gigondas 2016, de bouche dense, où se mêlent la griotte et la groseille, aux tanins soyeux, est bien charnu, savoureux et charpenté. Superbe Ventoux rouge Côté Suzette 2019, 90% Grenache et 10% Syrah, c’est une référence, au nez dominé par les petits fruits rouges (cassisframboise). Très réussi encore, ce CDR rouge Côté Dentelles 2017, est parfumé (mûre, humus…), dense au nez comme en bouche (cassis, garrigue), aux tanins enrobés, de couleur cerise soutenue. Toujours agréable CDR rosé Côté Dentelles 2018, un vin où le fruit domine, de belle teinte, tout en rondeur tout comme le CDR Blanc Côté Dentelles 2018, Marsanne, Roussane et Viognier, une belle réussite, de belle teinte, harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche, de bouche suave. Goûtez également ce Vin de France rouge cuvée “En 1958”, de bouche souple, aux tanins mûrs, qui a un nez riche où se mêlent le musc et la griotte. Si la cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h, il existe aussi un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, “La Grange de Château Redortier.”

Domaine ALARYCAIRANNE Domaine ALARY

Domaine ALARY 

(CAIRANNE)
Denis Alary
La Font-d’Estevenas – 1 345, route de Vaison
84290 Cairanne
Téléphone :04 90 30 82 32
Email : alary.denis@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainealary
Site : www.domaine-alary.com

Denis Alary dirige ce domaine à taille humaine, dont l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vignes sont cultivées sur 30 ha avec un âge moyen de 35 ans. Le Domaine Alary se compose d’une grande diversité de sols en conversion culture biologique.
– Des demi-coteaux exposés plein sud, constitués d’argile bleue et blanche.
– Des terrasses anciennes de garrigues.
– Un plateau recouvert de galets roulés, sur un sous-sol d’argile blanche et rouge.
– Des terres plus riches, en bordure du Plan de Dieu, pour les vins de pays.
Cairanne possède des sols de galets roulés, comme ceux qui ont fait la gloire d’un grand vignoble voisin, et produit des vins généreux, profond et élégants.
Mais sa grande passion reste la vinification et l’élevage des vins. Chaque année il essaie des nouveautés dans le seul but d’améliorer la qualité de ses vins pour votre plus grand plaisir et le sien aussi. Jean-Etienne, son fils, arrive sur le Domaine, après des études d’oenologie en Languedoc et Bourgogne.
Une référence dans la région avec ce Cairanne rouge L’Estevenas 2016, aux connotations de prune, de mûre et de poivre, est un vin corsésouple, de belle teinte grenat, ample au nez comme en bouche. Sa robe est d’un rubis profond, il est complexe, une grande qualité des tannins donne de la puissance.
Superbe Cairanne blanc L’Estevenas 2018, de jolie robe dorée, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, un vin excellent alliant finesse et structure, très harmonieux. Goûtez également le Cairanne rouge La Brunote 2016, un vin ample charnu, concentré, très équilibré, aux tanins riches et savoureux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre. Tout comme le Cairanne rouge Tradition 2016, complexe, dominé par les fruits macérés, de robe pourpre soutenu, c’est un vin riche et bien équilibré en bouche. Nous vous conseillons aussi le rouge Gerbaude 2017, de robe rouge grenat, le nez est expressif, aux notes des fruits rouges, la bouche est suave et ronde, à ouvrir dès maintenant et notre IGP Vaucluse qui présente une robe intense d’un rouge sombre. Le nez exprime des arômes frais et intenses de petits fruits, puis des notes de réglisse noir en finale.

Château BEAUCHENECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château BEAUCHENE

Château BEAUCHENE 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Famille Bernard
1 452, route de Beauchêne
84420 Piolenc
Téléphone :04 90 11 15 50
Email : info@chateaubeauchene.com
Site : www.chateaubeauchene.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille de Michel Bernard est présente à Orange depuis le XVIIe siècle. Aujourd’hui, le Château constitue le siège de vinification et d’élevage des différents vignobles de la famille. Il comprend 70 ha de vignes : Châteauneuf-du-PapeCôtes-du-Rhône-VillagesCôtes-du-Rhône. On trouve 3 types de terroir : des terrasses alluviales à gros galets de quartz roulés mélangés à de l’argile rouge sableuse (Châteauneuf-du-Pape et Côtes-du-Rhône Premier terroir), des alluvions quaternaires caillouteuses en terrasse (CDR-Villages et CDR Grande Réserve), des sols remaniés sable-caillouteux de collines (CDR Grande Réserve). L’encépagement moyen comportant 52% de Grenache, 32% de Syrah et 12% de Mourvèdre. Pour les Vins blanc, Michel Bernard a retenu la quasi-totalité des cépages blancs (Clairette, Roussane, Marsanne, Viognier, Grenache blanc, Bourboulenc).
Le jardin à la française du Château Beauchêne peut être privatisé pour organiser mariages et réceptions.
Pour Michel Bernard, “le millésime 2019 est de très belle qualité, équilibre entre alcool certes puissant mais le rapport alcool/acidité rend la dégustation très plaisante, l’alcool ne domine pas. Nous avons eu un été très chaud, très sec et nous avons récolté un millésime superbe.
Certains disent que nos vignobles méridionaux vont disparaître mais ce résultat très positif leur donne tord. La vigne s’adapte, nous avons aussi de l’eau dans le sous-sol. En 2019 : beaucoup de couleur, grand équilibre, Vins puissants, rondstanins présents mais pas agressifs, belle sensation de sucrosité alors qu’il n’y a pas de sucre, mais cela rend la dégustation très agréable.
Sur le domaine depuis 15 ans nous réalisons 50% de notre production en CDR et avons augmenté considérablement le cépage Mourvèdre qui résiste beaucoup mieux à la canicule, il produit moins d’alcool que le Grenache ou la Syrah.
Avec le 2018 qui est un vin de très bon niveau, je constate que depuis 2016, nous avons fait cinq années remarquables, si je fais un classement je mettrai en premier, les 2016, 2017 et 2019 et en deuxième 2015 et 2018. Nous avons beaucoup de chance ces dernières années.
A la vente : CDR 2017 et 2019, nous sortirons le 2018 l’an prochain. Pour le Châteauneuf-du-Pape toujours les 2015, 2016 et nous commençons le 2017. En 2017 : Vins d’un grand équilibre malgré leur puissance, beau potentiel de garde, nous avions fait de petits rendements, ce qui explique la concentration des Vins, bonne présence tannique, belle intensité aromatique persistante.
Nos nouveautés : nous avons fait une cuvée sans sulfite, c’est un essai, juste une cuve.
Tous nos Vins ici à Beauchêne ont une aptitude au vieillissement, cette cuve sans sulfite, c’est un jeu. Nous inscrivons le Domaine dans une démarche Haute Valeur Environnementale.”
C’est toujours un réel bonheur de visiter un lieu aussi beau et de déguster ce superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Grande réserve 2017, 80% Grenache, 10% Syrah, 10% Mourvèdrevignes de 100 ans, issues des terrasses alluvionnaire de galets roulés et de sables fauves), marqué par son terroir, il est gras et parfumé, tout en bouche, aux notes de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vin typé et d’excellente évolution.
Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge Hommage 2016, où dominent des notes de groseille et de garrigue, de couleur pourpre, aux nuances de fruits surmûris (framboise, griotte) et d’humus en bouche, un grand vin typé comme nous les aimons.
Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Vignoble de la Serrière 2016, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, charnu, coloré, charpenté, aux tanins amples.
Le Châteauneuf-du-Pape blanc Vignoble de la Serrière 2018 est très séduisant, alliant richesse aromatique et persistance en bouche, un vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de pêche, tout en harmonie, ample, d’une jolie finale persistante.
Très agréable CDR rouge cuvée Spéciale Sans Sulfite 2019, 80% Grenache et 20% Syrah, un vin chaleureux, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices. Tout en bouche ce CDR rouge Premier terroir 2017, 70% Grenache, 25% Syrah et 5% Mourvèdre, sur des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, dense et d’une belle persistance aromatique en finale.
Nous avions également goûté cet excellent CDR rouge Grande Réserve 2018, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, alliant finesse et structure, avec cette bouche bien corsée en finale. Le CDR blanc Grande Réserve 2018, de robe jaune clair, est tout en finesse et en arômes, quant le CDR blanc Viognier 2018, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits frais et de bruyère, de bouche harmonieuse, est suave et sec à la fois, tout en finale.

COMTE DE LAUZECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE COMTE DE LAUZE

COMTE DE LAUZE 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Anne Dayre-Foucher
8, avenue des Bosquets
84232 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 87
Email : comtelauze@wanadoo.fr
Site : www.comtedelauze.fr

Le domaine a été créé en 1976. Anne Dayre-Foucher et sa famille élèvent les vins dans le respect de la tradition. La bonne connaissance du terroir ainsi que les techniques évolutives de culture permettent l’élaboration de vins de qualité sur 9 ha de Châteauneuf-du-Pape et de 12 ha de