– PASSEZ DE BELLES FÊTES DE FIN D’ANNEE EN ACCORDANT VOS VINS ET VOS PLATS !

À l’apéritif

Champagne (et Crémants de Saumur, d’Alsace…), Sauternes, vins doux naturels et la plupart des vins blancs secs ou moelleux.

 

 

 

 

Les entrées

– Asperges : un Muscat d’Alsace.

– Artichaut : un rosé sec d’Anjou.

– Avocat : des blancs secs (Graves, Quincy, Touraine), voire moelleux (demi-secs de Loire).

– Caviar : Corton-Charlemagne, Champagne, Pouilly-Fumé.

– Choucroute : Riesling ou Tokay d’Alsace.

– Escargots : un Bourgogne, rouge ou blanc.

– Foie gras : Champagne rosé ou grand millésime, assez vineux, Gewurztraminer et Tokay Vendanges tardives avec un foie d’oie alsacien, Barsac ou Sauternes avec un foie de canard du Sud-Ouest.

– Jambon de Parme ou de San Daniele : blancs secs (Pouilly-Fuissé) ; essayez aussi des blancs moelleux (Loire, Alsace).

– Œufs : des rouges légers (Beaujolais…), voire un Clairet de Bordeaux.

– Pâtes, sauce à la crème : blancs secs de Bourgogne ou des Graves.

– Pâtes, sauce tomate : un CDR-Villages.

– Pâtés et terrines : des vins assez solides comme un cru du Beaujolais (Juliénas, Morgon…), un Madiran, un Chinon, un Coteaux-du-Languedoc, un Moulis…

– Potages : un Champagne rosé, un Coteaux-d’Aix blanc ou des rouges frais.

– Quiche : un Tokay Pinot Gris jeune, des rouges légers (Beaujolais, Loire, Jura, Bergerac…) ou des demi-secs de Loire et du Sud-Ouest.

– Paella : un Bandol rouge, un Corbières ou un CDR-Villages. Sinon, les rosés, avec une priorité pour les plus parfumés comme ceux de Provence, du Languedoc ou un Clairet de Bordeaux.

– Saumon fumé : Pouilly-Fumé, Champagne.

– Terrines de légumes : vins blancs de Loire.

 

 

 

 

Les fruits de mer et les crustacés

– Coquillages : Muscadet ou Entre-Deux-Mers.

– Coquilles Saint-Jacques : soit un blanc sec (Graves, Pouilly-Fuissé, Chablis), soit un blanc moelleux si elles sont à la crème.

– Crevettes : la plupart des blancs, et surtout ceux d’Alsace.

– Cuisses de grenouilles : un blanc rond, fruité comme un Graves, un Mâcon, un Côtes-du-Rhône ou un Touraine.

– Écrevisses : un Pouilly-Fumé ou un Chablis.

– Homard : des vins suaves et parfumés comme les Meursault, Chablis Grands Crus, Châteauneuf-du-Pape ou Pinot Gris, et les grandes cuvées de Champagne.

– Huîtres et moules : Sylvaner, Muscadet, Entre-Deux-Mers…

 

 

 

 

Les poissons

– Bouillabaisse : des blancs (Cassis, Bandol, Côtes-de-Provence), un rosé ample et fruité.

– Poissons grillés : des vins blancs secs (Anjou, Mâcon, Pinot blanc, Côtes-de-Provence, Entre-Deux-Mers…).

– Poissons en sauce ou à la crème : des vins blancs puissants (Meursault, Pernand-Vergelesses, Pessac-Léognan, Tokay), voire liquoreux.

– Poissons de rivière : des vins blancs relativement secs comme le Sancerre, un Apremont, un Chassagne-Montrachet ou un Riesling. Avec la lamproie, du Sauternes. Sinon, Champagne.

– Sardines fraîches : un blanc très sec et très frais (Sancerre, Muscadet, Abymes, Gaillac, Entre-Deux-Mers…).

– Saumon grillé : des vins blancs puissants (Pouilly-Fuissé, Chablis, Montrachet).

 

Les viandes blanches

– Brochettes et côtelettes d’agneau : la plupart des vins rouges, avec une préférence pour les Bordeaux relativement souples ou des vins très parfumés (Corse, Bourgueil…).

– Côtes, escalopes et ris de veau : des rouges légers comme les vins du Beaujolais, un Sancerre rouge, voire un Graves. Sinon, des blancs denses et parfumés (Alsace, Pernand-Vergelesses, Vouvray).

– Côtes, escalopes et ris de veau à la crème : un Puligny-Montrachet, un Châteauneuf-du-Pape blanc, un Coteaux-du-Layon jeune.

– Curry d’agneau : un vin blanc onctueux et épicé comme le Gewurztraminer, ou un Condrieu.

– Gigot d’agneau : des Bordeaux tanniques (Médoc, Pessac-Léognan), un Saumur-Champigny, un Chinon ou un Chambertin.

– Jambon, côtes et rôti de porc : des rouges légers (Beaujolais) ou plus ronds (Saumur, Touraine, Côtes-de-Bourg, Gaillac), et des blancs complexes (Côtes-du-Jura, Condrieu, Pouilly-Fumé, Chablis Premiers Crus).

– Rognons : des vins riches, rouges (Volnay, Saint-Émilion) ou blancs (Jura, Quincy) selon leur préparation.

 

Les viandes rouges

– Bœuf bourguignon ou pot-au-feu : le même vin rouge que celui employé pour la cuisson, et tout particulièrement un Bourgogne puissant (Pommard, Mercurey), un Gigondas, un Minervois ou un Bandol.

– Bœuf rôti : la plupart des vins rouges assez corsés et tanniques, les Bordeaux relativement jeunes, les Bourgogne (Auxey-Duresses, Santenay), ceux de la vallée du Rhône (CDR-Visan), ceux de la Loire (Chinon)…

 

Les volailles et le gibier

– Canard : des vins puissants et parfumés comme un Hermitage, un Châteauneuf-du-Pape, un Gevrey-Chambertin ou un Pauillac.

– Confit de canard : des vins corsés (Madiran, Cahors, Saint-Émilion, Corbières, Corton).

– Gibier à plume : des rouges corsés (Pommard, Hermitage, Moulin-à-Vent, Bandol, Cahors, Pauillac, Saint-Émilion, Châteauneuf-du-Pape…) ou Ven­danges Tardives et Sauternes.

– Gibier à poil : des rouges encore plus puissants (Côte-Rôtie, Bandol, Saint-Estèphe).

– Oie : soit un vin blanc légèrement moelleux (Anjou…), soit des rouges frais et légers (Beaujolais, Touraine…). Si c’est une oie farcie, un Margaux ou un Côte-de-Beaune.

– Poulet à la crème : des blancs demi-secs ou moelleux de Loire, dess blancs secs puissants et ronds (Pessac-Léognan, Meursault)

 

Les fromages

– Fondue au fromage : des vins blancs de montagne (Savoie, Jurançon).

– Fromages de chèvre : un Sancerre ou un Anjou demi-sec.

– Fromages à pâte sèche : des blancs secs de montagne ou légèrement moelleux.

– Fromages doux à pâte molle : des rouges légers et fruités (Beaujolais) et des blancs parfumés (Alsace, Sancerre, Pacherenc-du-Vic-Bihl).

– Fromages forts à pâte molle : vins blancs secs ou demi-secs (Anjou, Gewurztraminer, Tokay, Châteauneuf-du-Pape, Saint-Joseph…).

– Fromages persillés : des grands vins blancs moelleux et doux d’Alsace (Gewurztraminer Vendanges Tardives), de la Loire (Quarts-de-Chaume) et de Bordeaux (Sauternes).

 

Les desserts

– Avec la plupart des desserts (à l’exception des fruits et des glaces), les vins doux ou liquoreux (Sauternes, Quarts-de-Chaume ou Vendanges Tardives d’Alsace).

– Tartes aux fruits, babas : Champagne et des blancs demi-secs de Loire, d’Alsace ou du Sud-Ouest.

– Gâteaux au chocolat : un Banyuls, un Rasteau, une grande cuvée rosée de Champagne.

 

 

Sur ideevins.com, l’accord idéal des Vins et des mets

 

Idéevins vous conseille pour vos accords mets et vins. Quel vin, quelle recette ?

Idéevins vous accompagne dans le choix du vin ou de la recette de cuisine idéale.

Quel vin boire, choisir, servir ?

Découvrez les conseils et les accords mets vins :

 

Il y actuellement 5044 accords mets et vins

et 2774 plats dans idéevins.com

 

 

 

 

* LE REVEILLON EN CHAMPAGNE !

Voici le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes.

C’est ce qui fait tout son intérêt ; récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, ceux qui respectent les consommateurs. L’image de marque n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou pas) qui comptent.

De la plus fantastique à la plus abordable, les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacun, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes.

Champagne, donc, encore et plus que jamais !


Quand boire les millésimes de Champagne : voir la VINTAGE CODE

Classement Champagne 
Tout savoir sur le vignoble

 

LES  CHAMPENOIS DE L’ANNEE

Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

Michel ARNOULD et Fils
Pierre ARNOULD EARL
AUTRÉAU-LASNOT
Jean BAILLETTE-PRUDHOMME
Paul BARA
BARDY-CHAUFFERT
Brigitte BARONI
BEAUMONT des CRAYÈRES
Fabrice BERTEMÈS
BESNARD CHEVALIER et Filles
BLONDEL
BOIZEL
BONNET-GILMERT
BONNET-LAUNOIS
BOREL-LUCAS
BOULARD-BAUQUAIRE
BOURDAIRE-GALLOIS
Jean-Bernard BOURGEOIS
Christian BOURMAULT
Christian BRIARD
BRIXON-COQUILLARD
Edouard BRUN & Cie
Guy CADEL
Jean-Yves de CARLINI
Lionel CARREAU
De CASTELNAU
Guy CHARBAUT
CHARPENTIER
J. CHARPENTIER
CHASSENAY d’ARCE
Gaston CHIQUET
COLIN
COLLET
Charles COLLIN
COMTESSE GENLIS
Champagne R.H. COUTIER
Florence DAUPHIN
Franck DEBUT
Jacques DEFRANCE
Maurice DELOT
Veuve A. DEVAUX
André DILIGENT et Fils
DRAPPIER
Philippe DUMONT
ELLNER
Nathalie FALMET
FLEURY-GILLE
FRANCOIS-BROSSOLETTE
GATINOIS
Michel GAWRON
Michel GENET
Pierre GOBILLARD
Paul GOERG
GOSSET
H. GOUTORBE
GRASSET-STERN
HAMM
Charles HEIDSIECK
HENIN-DELOUVIN
HUGUENOT-TASSIN
Louis HUOT
JEAUNAUX-ROBIN
KRUG
LAFORGE-TESTA
P. LANCELOT-ROYER
Guy LARMANDIER
LAURENT-GABRIEL
LAURENT-PERRIER
LECLERC-BRIANT
Xavier LECONTE
LEGOUGE-COPIN
LEGRAS et HAAS
Laurent LEQUART
LOMBARD et Cie
Bernard LONCLAS
Philippe de LOZEY
MARINETTE RACLOT
Olivier et Laëtitia MARTEAUX
MÉDOT
Charles MIGNON
Pierre MIGNON
Albert de MILLY
MOËT et CHANDON
MOREL Père et Fils
MORIZE Père et Fils
MOUSSE-GALOTEAU et Fils
Yvon MOUSSY
G.H. MUMM
Étienne OUDART
Hubert PAULET
Jean-Michel PELLETIER
PENET-CHARDONNET
PERRIER-JOUËT
Daniel PERRIN
PERSEVAL-FARGE
PETITJEAN-PIENNE
PHILIPPONNAT
PIPER-HEIDSIECK
POL ROGER
Ch. & A. PRIEUR
QUATRESOLS-GAUTHIER
Eugène RALLE
RENAUDIN
ROBERT-ALLAIT
André ROBERT
ROEDERER
ROGGE-CERESER
ROYER Père et Fils
SADI-MALOT
SIMART-MOREAU
De SOUSA et Fils
TAITTINGER
De TELMONT
THÉVENET-DELOUVIN
Alain THIÉNOT
J.-M TISSIER
André TIXIER & Fils
Michel TURGY
De VENOGE
VERRIER & Fils
Maurice VESSELLE
VEUVE OLIVIER & FILS
VIGNON Père et Fils
VINCENT D’ASTRÉE

* LES VINS PARFAITS SUR LES FROMAGES

La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume.

Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.


Quels vins avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou…

On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc simple, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Reuilly, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

Quels vins avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert…

Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

Quels vins avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque…

Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin. Pensez aussi aux bières de caractère et pourquoi pas à une eau-de-vie de type marc de Bourgogne.

Quels vins aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-nectaire, Tome de Savoie…

Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

Quels vins avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté…

Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

Quels vins avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Fourme d’Ambert, Roquefort … 

La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

Quels vins avec les fromages de chèvre

Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.
Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un coteau–du-Giennois, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.
Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur. 

 

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

– LES VINS PARFAITS SUR LE FOIE GRAS


Un seul conseil, prenez grand soin dans le choix de votre foie gras, il devra être de couleur rose ou beige pâle, ferme au toucher et sans tâches brunes.

Le foie gras est bien évidemment le produit des fêtes de fins d’années mais on peut le déguster tout au long de l’année avec grand plaisir. On le trouve cuisiné de différentes manières et accorder un vin n’est pas toujours chose simple !

Vous penserez sans doute aux vins naturellement doux, mais proposez aussi des vins rouges ou du Champagne.

 


Quel vin avec le foie gras en bocal ?

Moins fondant qu’un foie gras mi-cuit, le foie gras en bocal sera favorisé par des accords privilégiant le gras avec des vins blancs moelleux ou liquoreux (Sauternes, Bonnezeaux, Vendanges Tardives d’Alsace). Toutefois, veillez à ne pas trop abuser des sucres en début de repas ! Servez un verre d’accompagnement et réservez vous pour la suite du repas.

Quel vin avec le foie gras mi-cuit ?

Eviter les accords avec les vins trop pâteux comme certains Sauternes, visez plutôt des vins plus frais comme un Jurançon doux, un Coteaux-du-Layon dont le cépage le chenin blanc apporte fraîcheur et les belles cuvées de Champagne iront à merveille avec un foie gras. Amusez-vous avec un vin rouge pour un accord balancé entre tannins et fondant du foie gras. Servez tout naturellement un Madiran, un Corbières ou encore un vin du Médoc dans leurs premières années.

Quel vin avec un foie gras poêlé ?

Le foie doit-être saisi sur une face et caramélisé. Il doit rester onctueux à cœur. Le vin choisi devra donc être d’une certaine complexité aromatique pour contre balancer le gras impliqué par la cuisson. Sur ce type d’accord met vin, amusez-vous en présentant aussi bien un vin effervescent qu’un vin tranquille. Misez sur un accord tonique entre les bulles d’un Champagne et le gras du foie gras. Les vins rouges tanniques ont aussi leur place, on aura alors un accord par contraste tanins/gras. Optez pour des vins rouges comme un Côte-Rôtie, un Châteauneuf-du-Pape ou un Faugères.

 

LES MEILLEURS PRODUCTEURS DE FOIE GRAS , CLIQUEZ ICI

 

 

Dans le détail…

Foie gras mi-cuit

Foie gras aux pommes et aux raisins

Foie gras de canard pané, poélé aux poires

Foie gras au torchon

Foie gras aux figues en feuille de brick

Foie gras poëlé aux airelles

Foie gras chaud poëlé

Foie gras d’oie en terrine

Foie gras de canard mi-cuit

Foie gras à la confiture de figue

Foie gras à la confiture d’oignons

Foie gras poêlé

Foie gras truffé

Foie gras poêlé aux raisins

Foie gras en croûte de noisette

Foie gras poêlé aux frutis

Foie gras chaud aux poivres

 

 

* VIGNERONS DE L’ANNEE : LE MEILLEUR DE LA LOIRE

ANJOU   Peu d’autres vins peuvent “copier” les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici, dans cette région où il fait bon s’octroyer quelques étapes gourmandes et historiques. De Champigny à Beaulieu-sur-Layon, du Puy-Notre-Dame à Parnay, la région est riche en terroirs et en saveurs, avec des blancs secs très agréables, des rouges puissants et colorés, au nez de violette comme ceux de Saumur-Champigny.   Superbes liquoreux (Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux…), qui atteignent les sommets depuis quelques années, et peuvent inquiéter d’autres vins liquoreux qui auraient tendance à s’endormir sur leurs lauriers. Les Crémants de Loire, du brut au demi-sec, bénéficient d’un rapport qualité-prix-plaisir réel. Leur élaboration est soumise à des règles strictes. Le rendement de base est de 50 hl/ha soit 7 500 kg de vendanges. Les vendanges manuelles, le pressurage soigné, l’art des assemblages et une seconde fermentation de 1 an au moins (qui peut atteindre 18 mois) en bouteilles dans les caves de tuffeau leur confèrent une fine mousse et des arômes délicats qui varient selon les terroirs.   Dans les trois couleurs, en secs, moelleux ou en vins de mousse, les meilleurs sont dans mes Classements.   Les appellations qui comptent : Anjou-Villages, Crémant de Loire, Coteaux-du-Layon, Quarts-de-Chaume, Saumur, Saumur-Champigny Les appellations qui commencent à compter : Bonnezeaux, Anjou Celle qui a encore du travail : Coteaux-de-l’Aubance Celles dont on n’entend pas parler : Coteaux-de-Saumur, Rosé de Loire, Savennières    

 

PAYS NANTAIS   On sait que j’ai débuté dans cette région, et j’y suis donc attaché, car les vins méritent d’être appréciés à leur juste valeur, notamment en tenant compte de leur véritable potentiel d’évolution et de prix particulièrement abordables.   La typicité est notamment liée à la mise en bouteilles sur lie, qui consiste à laisser les vins reposer sur leur lie durant 4 ou 5 mois après leur fermentation jusqu’à leur embouteillage. Elle permet de protéger le vin de l’oxydation et lui confère une fraîcheur et un perlant caractéristique, grâce à une présence importante de gaz carbonique (un Muscadet sur lie en contient deux fois plus qu’un Muscadet). La spécificité existe bien car le sous-sol est composé de roches de l’ère primaire, et se particularise par un système complexe de failles et un métamorphisme poussé. On y trouve en majorité des roches mères éruptives (35 % de gneiss, micaschistes, éclogites, amphibolites et prasinites). Cette diversité induit des différences notables de précocité et de rendement. Les vins récoltés sur schistes, micaschistes, gneiss du bassin versant de la Loire et du marais de Goulaine sont généralement précoces et tendres. Les vins récoltés sur le secteur est du vignoble et issus de terrains de gabbros et de roches vertes, sont plus tardifs.   Ceux qui comptent sont dans le Top Vignerons et le Classement, intégré à celui des grands vins de Loire.   L’appellation qui a encore du travail : Muscadet Celle dont on n’entend pas parler : Gros-Plant    

 

PAYS NIVERNAIS   Les rois Sancerre et Pouilly-Fumé sont des vins auxquels bien peu d’autres blancs secs peuvent rivaliser, tant le terroir s’exprime au mieux ici. C’est, en effet, ainsi : ces vignerons modestes et fiers s’attachent à élever quelques-uns des plus grands vins blancs secs qui soient.   La région fourmille donc de vins qui possèdent une typicité exacerbée, associée à un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Cela fait donc du bien de “sentir” la puissance des terroirs et permet de renvoyer au jardin d’enfants les nouveaux vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un cépage pour obtenir un grand vin… Le Sauvignon sait en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles ou de marnes, et produit une typicité propre.   Beaucoup de propriétaires sont présents dans le Guide depuis longtemps, ce qui prouve leur régularité qualitative, et leur place dans le Classement comme dans le Top Vignerons sont la confirmation de leur talent.   Les appellations qui comptent : Sancerre, Pouilly-Fumé, Menetou-Salon L’appellation qui commence à compter : Quincy Celles qui ont encore du travail : Châteaumeillant, Reuilly Celles dont on n’entend pas parler : Coteaux-du-Giennois, Saint-Pourçain  

 

TOURAINE   En rouge, trois appellations sortent du lot, Chinon, bien sûr, où la race rejoint une vraie typicité, puis Bourgueil et Saint-Nicolas-de-Bourgueil, où l’on se rend aussi bien compte de l’expression de ces terroirs de tuffeau et de graviers, et Touraine. La race du Cabernet franc s’exprime parfaitement sur ces terroirs variés d’argile ou de silex, où le tuffeau croise les Perruches ou les Aubuis.   Les moelleux sont superbes, en Montlouis comme à Vouvray. Géologiquement, la Touraine appartient au Bassin parisien : au cours des ères géologiques, cette grande cuvette a été comblée par des sédiments marins ou continentaux qui se sont transformés en couches de roches sédimentaires. D’une parcelle à l’autre, on passe de zones argilo-sableuses à des zones sablo-argileuses, de terres argilo-calcaires à des terres de sable, d’argile et de silex.   La typicité s’associe donc à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Le plaisir des arômes, le fruité des rouges, la fraîcheur des blancs secs, la suavité des moelleux… tout concourt au plaisir du vin. Les incontournables sont dans le Classement.   Les appellations qui comptent : Bourgueil, Chinon, Montlouis, Saint-Nicolas-de-Bourgueil, Vouvray Les appellations qui commence à compter : Cheverny, Jasnières, Touraineo Celles qui ont encore du travail : Touraine-Azay-le-Rideau, Touraine-Mesland Celle dont on n’entend pas parler : Touraine-Amboise Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE Classement Val de Loire Rouges Classement Val de Loire Blancs Tout savoir sur le vignoble Vignerons sélectionnés

Top Vignerons Région LOIRE

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

Prix d’Honneur

Patrick Coulbois
Jacques et Arnaud Couly (Couly-Dutheil)
Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
Famille Godineau
Jean-Marie Leblois
Famille Petiteau-Gaubert (Tourlaudière)
Pierre Picot (Chaillot)
Marc et Laurence Vincent (Paleine)

Prix d’Excellence

Famille Fouassier
Eric Louis
Alexandre Monmousseau (Gaudrelle)
Frédéric Sigonneau (L’R)
Michel Vattan

Satisfecits

Christophe Bonnard (Congy)
Alain Bourdier (Villemont)
Emmanuel Charrier (Epineau)
Antoine de la Farge (Ermitage)
Famille Denis (Petit Clocher)
Nicolas Girard
Famille Luneau (R de La Grange)
Jean-François Maison
Eric Santier (Dozon)

 

 

– VINS DU SIECLE : LES 21 CHAMPAGNES COUPS DE CŒUR

CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL
AVENAY

EARL Laurent-Gabriel

En 1982, Daniel Laurent reprend l’exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu’une infime partie de sa récolte en champagne qu’il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l’automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l’aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle « Champagne Laurent-Gabriel ». Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L’exploitation est très modeste, …

www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel

 

CHAMPAGNE GOSSET
AY

Jean-Pierre Cointreau

La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs président du Syndicat national des producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison des Vins de la Champagne : Ay 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en …

www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset

 

CHAMPAGNE GREMILLET
BALNOT-SUR-LAIGNES

Vignerons depuis plusieurs générations, la Maison Gremillet est une exploitation familiale où deux générations travaillent ensemble. Composée de 40 hectares de vignes, elle est située dans un petit village à180 km de Paris et à 45 km de Troyes, capitale historique de la Champagne. Elle commercialise 500 000 bouteilles chaque année à travers le monde, ses cuvées sont régulièrement récompensées parmi les plus grands concours internationaux de vins; reconnue par le monde diplomatique, ce sont plus …

www.vinsdusiecle.com/champagnegremillet

 

CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE
BOUZY

Didier et Thierry Vesselle

Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique.
Cette maison vous propose ce superbe Champagne Grand Cru Millésimé 2000, tout en bouche, riche et complexe, puissant et persistant, très fruité au nez comme en bouche, avec des notes confites, fort bien dosé, parfait sur une volaille rôtie. Le Millésimé Grand Cru 2004, riche au nez, est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, une belle …

www.vinsdusiecle.com/champagne.vesselle

 

CHAMPAGNE ETIENNE OUDART
BRUGNY

Jacques Oudart

Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l’exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l’utilisation …

www.vinsdusiecle.com/champagne-oudart

 

CHAMPAGNE LIONEL CARREAU
CELLES-SUR-OURCE

Transmis de père en fils depuis de nombreuses générations, le vignoble de Lionel Carreau est situé à Celles sur Ource au cœur de la Côte des Bar en Champagne. Les parcelles sont plantées en majorité de Pinot Noir et Lionel a fait le choix judicieux de planter des Chardonnay et conserver les Pinots Blancs Vrais de ses grands-parents pour réaliser des Champagnes d’assemblage qui vous séduiront…
La famille Carreau est présente à Celles sur Ource depuis 1543, époque à laquelle notre …

www.vinsdusiecle.com/champagne-lionel-carreau

 

CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE
CHAMERY

Isabelle et Benoist Perseval

Chamery, 1er cru au cœur de la Montagne de Reims est une belle image ! Notre famille qui avait déjà la passion du vin y est installée depuis le début du XVIIIe siècle.

Nous appliquons depuis 1990 la viticulture intégrée : un état d’esprit dont l’objectif est de respecter l’environnement et de participer au mouvement du développement durable. Nous soutenons que notre activité se doit de respecter l’environnement et de permettre d’y vivre de génération en génération : c’est …

www.vinsdusiecle.com/perseval-farge

 

CHAMPAGNE CHARPENTIER
CHARLY-SUR-MARNE

Jean-Marc et Céline Charpentier

C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées …

www.vinsdusiecle.com/champagnecharpentier

 

CHAMPAGNE J.-M. TISSIER
CHAVOT-COURCOURT

Jacques Tissier

La famille Tissier, c’est l’expérience transmise de père en fils depuis 3 générations.
Aujourd’hui, c’est Jacques Tissier qui gère le domaine, en succédant à son père Jean-Marie et à son grand-père Diogène Tissier. Et la relève est assurée avec ses fils, Gaëtan et Anthony qui ont déjà pris le chemin du Lycée viticole à Avize. La diversité de ce vignoble de 5.35 ha, permet des assemblages originaux lors de la composition des cuvées. Après la mise en bouteille, 3 à 5 années sont …

www.vinsdusiecle.com/champagnej.mtissier

 

CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS
CHOUILLY

Brigitte Legras

Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à …

www.vinsdusiecle.com/legras-haas

 

CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE
CORMICY

Christophe Boulard

Forte de sa tradition familiale, la famille Boulard-Bauquaire se consacre à la culture de la vigne avec passion, depuis 8 générations. Denis Boulard a choisi de s’établir avec ses frères à Cormicy vers 1960. Il a participé à la renaissance de ce vignoble. Aujourd’hui, son fils Christophe et son épouse Christiane allient savoir-faire et modernité. Leurs vignes, issues des zones viticoles du massif de Saint-Thierry, de la Montagne de Reims et de la Vallée de la Marne, permettent d’élaborer des …

www.vinsdusiecle.com/champagne-boulard-bauquaire

 

EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER
CRAMANT

Monsieur Chauvet

Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité.
Vous allez aimer ce Champagne brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, base de 2010 avec 32% des vins de réserve vieillis en foudres, 100% Grands Crus, au nez dominé par les fruits …

www.vinsdusiecle.com/lancelotroyer

 

CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET
DIZY

Arnaud Vautrain

Les archives de la maison ne sont pas complètes mais on retrouve un diplôme décerné en 1932, à l’occasion du « Marché aux vins de la Champagne » pour un vin blanc de 1931. L’essor commence après 1945 avec Robert Vautrain qui, ayant appris la vinification dans une grande maison d’Epernay, crée sa propre maison. Son fils Jean-Claude épousant une fille de vigneron crée également en 1960 sa maison, le Champagne André Paulet. Les deux maisons fusionnent en 1982. Le vignoble a été constitué sur les …

www.vinsdusiecle.com/vautrain-paulet

 

CHAMPAGNE ELLNER SAS
EPERNAY

Jean-Pierre Ellner

Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. …

www.vinsdusiecle.com/champagneellner

 

CHAMPAGNE PIERRE MIGNON
LE BREUIL

Pierre Mignon

Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l’export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d’élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d’Epernay. L’encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété …

www.vinsdusiecle.com/champagne-pierre-mignon

 

CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS
POUILLON

David et Véronique Bourdaire-Gallois

Exploitation familiale de 8 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants …

www.vinsdusiecle.com/champagne.bourdaire-gallois

 

CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS
RILLY-LA-MONTAGNE

Eric Chanez et Alain Toullec

D’abord vigneron, l’arrière-grand-père Edmond choisit de devenir manipulant dans les années 1920. Sa fille Anne-Marie, puis son petit-fils André (qui fit d’importants travaux en bâtiments, cuverie, caves dans les années 1970) secondé aujourd’hui par, ses deux filles, ses gendres ont modernisé l’outil de travail (pressoir, foudres, carrelage …) et son petit-fils, perpétuent la tradition familiale.
Vous pourrez découvrir ce Champagne Dame Palmyre Blanc de noirs Millésime 2006, une cuvée …

www.vinsdusiecle.com/andredelaunois

 

CHAMPAGNE NATHALIE FALMET
ROUVRES-LES-VIGNES

Nathalie Falmet

Après des études de Chimie à Paris XI et un diplôme d’œnologue en 1993, Nathalie Falmet reprend l’exploitation familiale et devient vigneronne, dans la Côte des Bar. C’est la première femme à avoir les titres de vigneronne et œnologue, et à exercer ces deux métiers simultanément.
Le vignoble est mené en culture raisonnée, les cépages et les terroirs s’expriment naturellement, aucune décoloration des jus à la vendange, le tout expliquant les nombreuses récompenses obtenues (et …

www.vinsdusiecle.com/champagnefalmet

 

CHAMPAGNE LOUIS HUOT
SAINT-MARTIN-D’ABLOIS

Virginie et Olivier Huot

Vignerons depuis le XIXème siècle, la famille Huot transmet sa valeur et son amour de la terre de génération en génération. Après la 2nde guerre mondiale, Mr. Louis Huot créé sa propre marque : « L. Huot Fils » que son fils Louis et son petit fils Jean-Pierre vont s’employer à développer.
Aujourd’hui, ce sont ses arrières petits enfants, Olivier et Virginie, qui exploitent le domaine familial dans le respect de la tradition.
Notre gamme est composée de 5 Cuvées :
– Cuvée …

www.vinsdusiecle.com/champagnehuot

 

CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN
TALUS-SAINT-PRIX

Cyril Jeaunaux

Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à …

www.vinsdusiecle.com/champagne-jr

 

SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS
VERZENAY

Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation …

www.vinsdusiecle.com/champagne-michel-arnould

 

* QUELS VINS SUR LA DINDE ?

Quel vin avec les volailles rôties 

Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne. 

Quel vin avec les volailles braisées

Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

Quel vin avec les volailles mijotées 

Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

Dinde aux marrons

Dinde farcie

Dinde rôtie aux boudins et pommes fruits

Dinde au risotto et aux bananes

Dinde farcie et pochée au fond blanc

Dinde aux truffes

Dinde braisée

Dinde farcie aux marrons

Dinde farcie au foie gras

Dinde farcie au boudin blanc

– POUR LES FÊTES, L’ALSACE EST TOUJOURS INCONTOURNABLE

Des villages fleuris, des winstubs, des collines ondulées, des crus les uns plus typés que les autres… tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là…

On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoient des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose. Les millésimes 2014 à 2007 méritent actuellement une commande.

Bestheim est toujours la référence des Crémants, et ne cesse de monter en gamme dans les autres appellations.
Les autres incontournables sont toujours Schléret (à la retraite, mais qui termine ses vieux millésimes avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Hauller, KleinGresserKoch, 7 Vignes,  Schaeffer-Woerly, Metz, JostSimonFrick,  Haegi (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes).
On se fait tout autant plaisir avec les cuvées de Kamm, IltisPetermann, Reinhart, Baumann-Zirgel, HartmannBeck, Vielweber ou Schirmer… La cave de Hunawihr est également en grande forme.
LES VINS A TABLE
L’Alsace est l’exemple caractéristique des grandes régions vinicoles et gastronomiques françaises où le mariage des vins et des mets peut surprendre le plus. Bien sûr, on connaît les spécialités du pays, les choucroutes, les fromages, les charcuteries ou le kouglof, et l’intensité aromatique des grands crus, alliant finesse et richesse en bouche. On se doute bien qu’un vin d’Alsace se déguste aussi avec des crustacés ou des fruits de mer mais on oublie parfois l’extraordinaire osmose d’un Muscat avec des asperges, par exemple. Les vins peuvent se boire pratiquement tout au cours d’un repas. Sur la choucroute (Riesling), avec une sole meunière (l’Alsace est riche également de poissons de rivière), avec des crustacés. Plus original, le fameux “poulet au Riesling”, une blanquette de veau à l’ancienne. La puissance de son bouquet et sa persistance aromatique en bouche place le Gewurztraminer comme un apéritif idéal. Il est superbe (comme le Tokay Pinot Gris) avec un pâté en croûte ou une terrine de foies blonds, ainsi que sur la tarte flambée. Les Vendanges Tardives se savourent sur un foie gras d’oie d’Alsace, au naturel ou en brioche, et sur des fromages forts comme le maroilles, le munster ou le roquefort.   CE QU’IL FAUT SAVOIR Le Sylvaner donne des vins frais, sur l’acidité, avec un léger côté fruité. Avec de forts rendements, il produit des vins assez quelconques, d’avantage recherché pour le côté désaltérant ou la cuisine. Par contre, sur les meilleurs terroirs, et avec de l’attention, il se révéler agréable avec choucroute, hors d’œuvre, huîtres et fruits de mer.
Le pinot blanc cépage peu exigeant donnant assez facilement de bons résultats, avec des vins au bel équilibre alliant vivacité et rondeur, qui s’accordent sur énormément de plats. Le Riesling, cépage rhénan par excellence. Bouquet souvent assez minéral et fruitébouche très élégante avec une belle acidité. Ces vins sont souvent aptes à vieillir, et mieux vaut les attendre deux ans après la mise en bouteille. Idéal compagnon des fruits de mer, des poissons, choucroutes… Produit également de très grands vins liquoreux en vendanges tardives ou sélection de grains nobles. Le muscat d’Alsace produit avec du muscat de Frontignan et du muscat Ottonel. A boire en apéritif, sur du foie gras ou au dessert., pour profiter de ses saveurs de raisin et de fruit.
Le Gewurztraminer, variété très aromatique et épicée de la famille des Traminer. Il produit des vins corsés, très reconnaissables avec des notes de litchi et de rose. Il est élaboré en vin sec ou liquoreux, et fait merveille en apéritif, sur du foie gras, au dessert, ou sur des fromages très typés comme le munster ou le roquefort.r
Le Tokay-Pinot-Gris possède de magnifiques qualités en sec ou en liquoreux, avec ses vins riches et capiteux et aux arômes fins et nobles de fruits et de fleurs blanches. Magnifique sur un foie gras, des viandes ou des poissons en sauce, ainsi que sur la cuisine asiatique.
LE CLASSEMENT DES MEILLEURS
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
7 VIGNES BESTHEIM BECK/REMPART GRESSER Georges KLEIN G. METZ REINHART SCHAEFFER-WOERLY VIELWEBER SCHLÉRET ZOELLER

Jean-Louis KAMM

GEWURTZTRAMINER
BESTHEIM D. PETERMANN HAEGI HAULLER Lucien SCHIRMER

BAUMANN ZIRGEL Pierre FRICK André HARTMANN

FREY-SOHLER BECKER

(C. BLEGER) R. FALLER

TOKAY PINOT BLANC
Cave HUNAWIHR Ch.et Dom. FREY René KOCH REYSZ-JOST SCHLÉRET Aline et Rémy SIMON

P. SCHAEFFER

Edmond RENTZ

SCHLUMBERGER

CREMANTS PINOT NOIR
BESTHEIM Pierre FRICK (PB) André HARTMANN (PN) Ch. et Dom. FREY HUBER et BLEGER Jacques ILTIS Georges KLEIN Aline et Rémy SIMON
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Ch.et Dom. FREY GRESSER HAEGI HAULLER Jacques ILTIS René KOCH REYSZ-JOST SCHAEFFER-WOERLY SCHLÉRET ZOELLER

Fernand ENGEL René FLECK

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
(DOPFF ET IRION*) (P. ARNOLD*) Victor HERTZ Edgar SCHALLER

Château d’ORSCHWIHR SAINT REMY

GEWURTZTRAMINER
GOCKER* (H. REYSER*) (Claude BERGER*) (DUSSOURT) KLINGENFUS (Damien KELHETTER)

J. et C. LINDENLAUB FACKER-ACKERMANN GSELL HAEGELIN

TOKAY PINOT BLANC
GILG* RUHLMANN-SCHUTZ* Cave KAES (Muscat)*

CAVE PFAFFENHEIM HALBEISEN (Muscat) KIRSCHNER

(2 LUNES) André ANCEL STINTZI* M-C et P. BORÈS

CREMANTS PINOT NOIR
STOEFFLER*

Eric LICHTLÉ

VENDANGES TARDIVES (et SGN)
(BROBECKER*)

Philippe SOHLER

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
(BLANCK) Maurice SCHOECH* (Charles BAUR) (KOESTEL)
GEWURTZTRAMINER
(Léon BOESCH)
TOKAY PINOT BLANC
(Jean BUTTERLIN)
CREMANTS PINOT NOIR
VENDANGES TARDIVES (et SGN)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements