Coups de cœur à Chablis

Je suis un fan de Chablis.  J’y ai des amis, des vrais, depuis 30 ans : Tremblay, Laroche… Si la force des terroirs est omniprésente ici, on ne doit s’intéresser qu’aux vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du vin associé à une convivialité exemplaire. Car ici, le vin est avant tout un art de vivre, même si on sait aussi très bien le vendre. Il y a donc les incontournables qui élèvent quelques-uns des plus grands vins blancs du monde, d’autres avec des vins vraiment exceptionnels pour leur rapport qualité-prix-typicité. Bien sûr, la complexité des classements en crus, clos, climats, ne peuvent que multiplier les différences. La Bourgogne est un paradoxe à l’état pur, où la nature, au travers des terroirs et des microclimats, est incontournable. Les Classements permettent donc de faire le bon choix. Les meilleurs de l’année, mes coups de cœur, les voici.

  blog it

Coups de cœur à Chablis

Je suis un fan de Chablis.  J’y ai des amis, des vrais, depuis 30 ans : Tremblay, Laroche… Si la force des terroirs est omniprésente ici, on ne doit s’intéresser qu’aux vignerons dignes de ce nom, ceux qui pratiquent l’amour du vin associé à une convivialité exemplaire. Car ici, le vin est avant tout un art de vivre, même si on sait aussi très bien le vendre. Il y a donc les incontournables qui élèvent quelques-uns des plus grands vins blancs du monde, d’autres avec des vins vraiment exceptionnels pour leur rapport qualité-prix-typicité. Bien sûr, la complexité des classements en crus, clos, climats, ne peuvent que multiplier les différences. La Bourgogne est un paradoxe à l’état pur, où la nature, au travers des terroirs et des microclimats, est incontournable. Les Classements permettent donc de faire le bon choix. Les meilleurs de l’année, mes coups de cœur, les voici.

  blog it

Les vins de "mascarade"

Certains vins de Bordeaux et de Languedoc se rejoignent aujourd’hui sur un critère: leur surconcentration, qui leur donne un goût à la limite de l’écœurement, associée à des prix inadmissibles. Découlant de cela, les 2 vignobles sont également touchés par unde crise évidente, de surproduction certes, mais aussi par une “crise de confiance”. Gare au bluff, donc.

Voir débat sur AgoraVox :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=28400

(Lire la suite…)

  blog it

Les vins de "mascarade"

Certains vins de Bordeaux et de Languedoc se rejoignent aujourd’hui sur un critère: leur surconcentration, qui leur donne un goût à la limite de l’écœurement, associée à des prix inadmissibles. Découlant de cela, les 2 vignobles sont également touchés par unde crise évidente, de surproduction certes, mais aussi par une “crise de confiance”. Gare au bluff, donc.

Voir débat sur AgoraVox :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=28400

(Lire la suite…)

  blog it

Les vins de "mascarade"

Certains vins de Bordeaux et de Languedoc se rejoignent aujourd’hui sur un critère: leur surconcentration, qui leur donne un goût à la limite de l’écœurement, associée à des prix inadmissibles. Découlant de cela, les 2 vignobles sont également touchés par unde crise évidente, de surproduction certes, mais aussi par une “crise de confiance”. Gare au bluff, donc.

Voir débat sur AgoraVox :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=28400

(Lire la suite…)

  blog it

Pas d’accord

Drôle de raisonnement dans cet article, qui me laisse perplexe et que je ne cautionne pas. Le vin, c’est pas du blé et je crois que la surproduction des dernières années est largement suffisante pour les consommateurs, non ?

http://www.lefigaro.fr/vins/20070907.WCP000000331_matieres_premieres_le_vin_devrait_couter_plus_cher_faible_vendange_le_vin_sera_plus_cher.html

“Le vin aussi sera plus cher

Guirec Gombert (avec AFP).

Publié le 07 septembre 2007

Actualisé le 07 septembre 2007 : 12h38

Des conditions météorologiques extrêmes entraînent une baisse de la production de vin à travers le monde.

 

Après le pain, le vin. Tout aussi symbolique en France que la baguette, la bouteille de vin risque elle aussi de flamber.

(Lire la suite…)

  blog it

Pas d’accord

Drôle de raisonnement dans cet article, qui me laisse perplexe et que je ne cautionne pas. Le vin, c’est pas du blé et je crois que la surproduction des dernières années est largement suffisante pour les consommateurs, non ?

http://www.lefigaro.fr/vins/20070907.WCP000000331_matieres_premieres_le_vin_devrait_couter_plus_cher_faible_vendange_le_vin_sera_plus_cher.html

“Le vin aussi sera plus cher

Guirec Gombert (avec AFP).

Publié le 07 septembre 2007

Actualisé le 07 septembre 2007 : 12h38

Des conditions météorologiques extrêmes entraînent une baisse de la production de vin à travers le monde.

 

Après le pain, le vin. Tout aussi symbolique en France que la baguette, la bouteille de vin risque elle aussi de flamber.

(Lire la suite…)

  blog it