– LE GUIDE 2018 EST PARU ET LE SITE ENTIEREMENT REMANIE !

Édito

Les vins que l’on aime… et les autres

Voilà une belle année de dégustations et de rencontres, qui permet de situer comme il le faut chaque vignoble :

Les déceptions sont grandes en Provence et en Languedoc, pour des raisons différentes.

En Provence, l’influence des rosés fait que l’on en est à une multiplication des cuvées et, il faut bien le reconnaître, pour certains, à des prix complètement incautionnables pour ce style de vins, notamment que quelques-uns sont aptes à vous inciter à faire la sieste…

En Languedoc, côté prix, c’est pareil, avec des vins rouges sirupeux, trop lourds, trop alcoolisés, sans élégance. Voilà le pourquoi d’un nombre important d’éliminés cette année.

Dans ces deux régions, donc, une bonne quarantaine en pâtissent, pour le bien-être des amateurs que vous êtes… et des vrais vignerons talentueux !

Sur un autre plan, le Sud-Ouest et le Pays Nantais s’enlisent dans un manque de confiance en soi, avec des vignerons qui se contentent de vendre dans les restaurants à touristes et dans les salons, ou sont contraints d’accepter un prix peu rémunérateur à un négoce de bas de gamme.

Des éliminés également, comme en Rhône, où les “figures” s’étiolent au profit de nouveaux producteurs attentionnés et passionnés, et c’est très bien ainsi.

Deux régions sont toujours formidables : Bordeaux (pas partout, car certains propriétaires sont insupportables pour leur snobisme, obnubilés par des prix qui montent en flèche et leur font croire ainsi qu’ils élèvent des vins de référence) et Champagne, deux régions où plus de 120 vignerons font une très belle entrée dans le Guide, avec tout ce que l’on aime : des prix sages, des cuvées racées, expressives, marquées par leur terroir et par une volonté de faire ressortir au mieux les spécificités de chaque commune.

En Champagne, on est parvenu à un tel niveau de plaisir que c’est certainement la région où les découvertes sont les plus enrichissantes.

L’Alsace et la Loire sont toujours un vivier de crus superbes, dans toutes leurs appellations (le Pays Nivernais, la Touraine et l’Anjou-saumur), la Bourgogne est garante de vins marqués par leurs territoires et une conviviliaté enthousiaste et saine, comme en Beaujolais, où la joie du vin prime.

Tout cela prouve qu’il n’y a rien d’acquis en la matière, que des crus connus ne méritent plus leur réputation, dans toute la France.

Le vin, c’est cela : un plaisir, certes, mais un plaisir attentif.

Merci de votre fidélité.

Patrick DUSSERT-GERBER

* LE GUIDE 2018 EST PARU ET LE SITE ENTIEREMENT REMANIE !

 

Édito

 

Les vins que l’on aime… et les autres

 

Voilà une belle année de dégustations et de rencontres, qui permet de situer comme il le faut chaque vignoble :

 

Les déceptions sont grandes en Provence et en Languedoc, pour des raisons différentes.

 

En Provence, l’influence des rosés fait que l’on en est à une multiplication des cuvées et, il faut bien le reconnaître, pour certains, à des prix complètement incautionnables pour ce style de vins, notamment que quelques-uns sont aptes à vous inciter à faire la sieste…

 

En Languedoc, côté prix, c’est pareil, avec des vins rouges sirupeux, trop lourds, trop alcoolisés, sans élégance. Voilà le pourquoi d’un nombre important d’éliminés cette année.

Dans ces deux régions, donc, une bonne quarantaine en pâtissent, pour le bien-être des amateurs que vous êtes… et des vrais vignerons talentueux !

 

Sur un autre plan, le Sud-Ouest et le Pays Nantais s’enlisent dans un manque de confiance en soi, avec des vignerons qui se contentent de vendre dans les restaurants à touristes et dans les salons, ou sont contraints d’accepter un prix peu rémunérateur à un négoce de bas de gamme.

 

Des éliminés également, comme en Rhône, où les “figures” s’étiolent au profit de nouveaux producteurs attentionnés et passionnés, et c’est très bien ainsi.

 

Deux régions sont toujours formidables : Bordeaux (pas partout, car certains propriétaires sont insupportables pour leur snobisme, obnubilés par des prix qui montent en flèche et leur font croire ainsi qu’ils élèvent des vins de référence) et Champagne, deux régions où plus de 120 vignerons font une très belle entrée dans le Guide, avec tout ce que l’on aime : des prix sages, des cuvées racées, expressives, marquées par leur terroir et par une volonté de faire ressortir au mieux les spécificités de chaque commune.

 

En Champagne, on est parvenu à un tel niveau de plaisir que c’est certainement la région où les découvertes sont les plus enrichissantes.

 

L’Alsace et la Loire sont toujours un vivier de crus superbes, dans toutes leurs appellations (le Pays Nivernais, la Touraine et l’Anjou-saumur), la Bourgogne est garante de vins marqués par leurs territoires et une conviviliaté enthousiaste et saine, comme en Beaujolais, où la joie du vin prime.

 

Tout cela prouve qu’il n’y a rien d’acquis en la matière, que des crus connus ne méritent plus leur réputation, dans toute la France.

Le vin, c’est cela : un plaisir, certes, mais un plaisir attentif.

 

Merci de votre fidélité.

Patrick DUSSERT-GERBER

* LES VINS PARFAITS SUR LE LAPIN !

Lapin à la gelée de groseilles

Lapin à la havraise

Lapin à la moutarde

Lapin à l’aïl

Lapin à l’orange

Lapin au champagne

Lapin au cidre

Lapin au citron

Lapin au lait

Lapin au miel

Lapin aux abricots et au romarin

Lapin aux pruneaux

Lapin chasseur

Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

Lapin de garenne farci

Lapin en gibelotte

Lapin en paquets

Lapin en salade de noisettes

Lapin mariné au muscat

Lapin sauté

Lapin sauté chasseur

Lapin de garenne aux champignons sauvages

Lapin au genièvre

Lapin au romarin

Lapin à la moutarde

Lapin aux navets et aux pommes

Lapin en cocotte aux boulettes

Lapin en fricassée

Lapin de garenne sauté aux olives

Lapin de garenne sauté au Sancerre

Lapin sauté en ratatouille

Lapin sauté aux olives noires

Lapin en gelée de tomate au basilic

Lapin de garenne à la broche

Lapin braisé au thym et légumes

Lapin rôti

Lapin aux olives

Lapin caramélisé aux épices

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

– LES VINS PARFAITS SUR VOS SALADES

Salade à la dinde et à l’ananas

Salade à la mangue et au crabe

Salade aux crevettes et à l’ananas

Salade aux gésiers confits

Salade d’artichauts au foie de porc seché

Salade d’Automne à la mache

Salade de betterave au radis noir

Salade de bouilli

Salade de cèpes

Salade de concombre et saumon au gingembre

Salade de pamplemousse et de melons

Salade de pétoncles au gingembre

Salade de pissenlits

Salade de pommes de terre veloutée

Salade de poulet aux courgettes

Salade de saumon frais aux pommes de terre

Salade de tartare au saumon

Salade d’écrevisses à l’avocat

Salade d’oignons grillés

Salade d’oranges

Salade méditerranéenne

Salade niçoise

Salade provençale au thon

Salade thaïe

Salades de moules au safran

Salade de pommes de terres aux truffes

Salade de riz aux coquillages et crustacés

Salade de cailles et ses oeufs

Salade de pétoncles au pamplemousse rose

Salade de haricots frais et de tomates

Salade au couscous et aux oeufs de saumon

Salade de ris d’agneau aux raisins

Salade landaise

Salade de coquillettes

Salade de magret fruité

Salade d’huîtres pochées

Salade de moules au curry

    Accord vin proposé :

Salade de riz aux coques

Salade tiède aux châtaignes

Salade nordique

Salade de boudin noir

Salade au poisson cru mariné

Salade vapeur aux choux

Salade d’ananas

Salade d’agrumes

Salade d’écrevisses et avocat

Salade d’émincé de canard à l’orange

Salade de homard au céléri-rave et truffe fraiche

Salade maraichère

Salade de queues d’écrevisses

Salade de langouste et melon

Salade de raie aux rattes

Salade aux foies de volailles

Salade de chicorée aux gésiers et langoustines

Salade croquante au foie gras

Salade de perdreaux aux cèpes et aux chataignes

Salade de Saint-Jacques à l’orange

Salade de chèvre chaud

Salade tiède de lotte aux morilles

Salade de chou aux foies de volaille

Salade de cabillaud cru aux coques

Salade de printemps au haddock

Salade de crabe au soja

Salade rouge aux rattes et pommes fruits

Salade au Roquefort

Salade de coquillages au concombre  

Salade de tomates et mozzarella

Salade de soja

Salade d’artichauts

Salade de lentilles aux lardons

    Accords vins proposés :

Salade de tomates mozzarella

Salade d’asperges et langoustines

Salade de moules et d’artichauts

Salade de Saint-jacques au vinaigre balsamique

Salade de poires au foie gras

Salade de fruits rouges

Salade de foie gras

Salade aux harengs fumés

* QUELS VINS AVEC LE THON ?

Thon à la languedocienne

Thon à la paysanne

    Accords vins proposés :

Thon gratiné

Thon rouge aux poivrons

Thon frais à la compote de légumes

Thon frais en cocotte

Thon à la grecque

Thon basquaise

Thon rouge aux oignons

Thon à la catalane

Thon rouge aux poivrons sauce zen

– QUELS PLATS AVEC LES MEILLEURS VINS DE GRAVES ?

 

Château D'ARRICAUDGRAVES Château D'ARRICAUD

Château D’ARRICAUD 

(GRAVES)
Isabelle Labarthe

33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 51 29
Télécopie : 05 56 62 41 47
Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
Site : www.chateau-darricaud.fr

L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Le domaine fut l’objet d’agrandissements avec des cépages de choix.
Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour le mettre en valeur. Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs.
Le vignoble s’étend sur 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries.
“Le 2016, nous dit Isabelle Labarthe, a connu les meilleures conditions météo et sanitaires pour que les vendanges soient de grande qualité et en grande quantité. Les vins se caractérisent par une pureté de fruits et des arômes de belle expression, d’où son qualificatif d’exceptionnel. Les Merlots sont très équilibrés malgré une grande maturité, les Cabernets sont expressifs, raçés, les Sauvignons blancs, fins et riches, les Sémillons, suaves avec beaucoup de fraîcheur.” Elle poursuit la reconstruction du vignoble en continu et s’efforce d’appliquer les bonnes pratiques en matière environnementale. Ventes en 2017 : en rouges les 2012 et 2014, en blancs, les 2014 et 2015, en liquoreux les 2010 et 2011.
Vous apprécierez ce graves rouge Grand Vin 2014, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, aux tanins bien soyeux et structurés. Le 2012, charnu, au nez intense, est tout en complexité, très aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices…). Le graves rouge Réserve du Comte 2012, de charpente élégante,
d’une belle finale, est tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d’épices.
Excellent graves blanc 2015, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense, avec des connotations persistantes de noix et d’abricot frais. Très joli liquoreux 2011, avec cette bouche souple, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, d’une belle ampleur.

Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

Château BRONDELLE 

(GRAVES)
Jean-Noël Belloc

33210 Langon
Téléphone :05 56 62 38 14
Télécopie : 05 56 62 23 14
Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr
Site : www.chateaubrondelle.com

Ce propriétaire sympathique élève soigneusement son Graves rouge Château Andréa 2012, corsé et savoureux, aux tanins riches, souples et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices…), de bouche persistante. Il y a le Graves Classic blanc 2015, Sauvignon et Sémillon, et le Graves Classic rouge 2013, Merlot et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, un vin tendrelégervif, à prévoir sur une tarte à l’oignon ou une salade nordique.
Goûtez son Sauternes Grande Réserve Châ- teau Fontaine 2011, un vin fin et savoureux, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de paingrillé et de petits fruits macérés. Joli Bordeaux Supérieur Château Bras d’Argent 2014, de bouche bien corsée comme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus,
Beau Pessac-Léognan blanc Château d’Alix 2014, très aromatique, un vin floral et onctueux, d’une belle fraîcheur persistante. Le Pessac-Léognan rouge Château d’Alix 2014, de robe grenat soutenu, a un nez de fumé et de prune, en bouche, des nuances de fruits cuits et de cannelle, mêlant ampleur et structure.

Château de CHANTEGRIVEGRAVES Château de CHANTEGRIVE

Château de CHANTEGRIVE 

(GRAVES)
Famille Lévêque
Domaine de Chantegrive – BP 27
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 38
Télécopie : 05 56 27 29 42
Email : communication@chateau-chantegrive.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
Site : www.chantegrive.com

Au sommet. “Le 2015 est une très belle année, nous raconte Marie-Hélène Lévêque, une année chaude, les vins sont bien typés Bordeaux, un style classique qui plait, des vins avec beaucoup de fruit et de corps. C’est un excellent millésime très prisé sur la place de Bordeaux. Nous pensions avoir une année exceptionnelle avec le 2015 et voilà le 2016 qui lui est encore supérieur !
Je le compare au 2010, des Merlots magnifiques, très belle texture du vin. Il y a eu ici à Chantegrive, un épisode de gel sur les Cabernets-Sauvignons, ce qui explique que dans l’assemblage, il y a un peu plus de Merlot que d’habitude, 60 à 70 % au lieu de 50%.
Les vins sont sur le fruit, notes de cerise au kirsch, des vins plus gourmands, volumineux, très intenses. Chantegrive blanc 2016 a un peu plus d’acidité que le 2015, c’est un vin très agréable avec beaucoup de fraîcheur et de complexité. Ce sont deux millésimes qui se succèdent, excellents tous les deux avec un joli potentiel de garde. Nous avons produit le Cérons de Chantegrive et du Graves Supérieur La Grive Dorée en 2015, la qualité le justifiait.”
On patiente avec ce remarquable Chantegrive blanc Caroline 2014, élevé en barriques, fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin charmeur qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche, d’excellente évolution.
Le Chantegrive blanc a cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.
Excellent Graves rouge 2014, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus) aux notes très persistantes de fumé, d’humus et d’épices, aux tanins présents mais très fins. Excitez vos papilles avec ce Graves rouge cuvée Henri Lévêque 2012, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, structuré, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et d’épices au palais. Le 2011 se goûte également très bien, de couleur intense, aux nuances épicées, dense.

Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

Château du GRAND BOS 

(GRAVES)
André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone :05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr
Site : www.vin-grand-bos.com

Au sommet. André Vincent, tout en restant actif à ses côtés, a transmis à sa fille, Marie Vincent-Rochet, la responsabilité de la Scea du Château du Grand Bos dont elle est gérante et la propriété du Gfa de Gravesaltes, détenteur du foncier.
“Nous avons à la vente des millésimes anciens, nous dit-il, ce qui est un atout pour les consommateurs qui n’ont pas de cavedigne de ce nom. Encore quelques 1998, 2007, 2008, 2009, 2010, et 2011. Notre 2009 est meilleur que le 2010, c’est vraiment un joli vin très élégant, et nous avons aussi bien réussi le 2007. Nous avons augmenté la superficie du vignoble en plantant plus de 2 ha de Cabernet-Sauvignon, c’est le cépage idéal pour notre terroir.”
Vous allez aimer son Graves rouge 2015, de robe soutenue, nez expressif au fruité intense. Bouche ronde aux tanins particulièrement souples et d’une ampleur séduisante. Du volume et de la matière fruité, un vin déjà agréable dans sa jeunesse mais d’un bon potentiel de garde. Le 2014, aux arômespuissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, de très bonne garde. Le 2013, corsé mais tout en rondeur, aux tanins soyeux, au nezintense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin très bien équilibré. Beau 2012, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante.
Remarquable 2011, typé, avec des tanins souples et très équilibrés, charnu, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus. Le 2010, de couleur intense, dont le bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique, de garde. Le 2009 est puissant, charnucharpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution.
Très classique, le 2008, de belle robe pourpregras et coloré, est intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges surmûris et d’épices, est charnu comme il le faut.
Savoureux Grand Bos blanc 2016, de robe jaune-vert pâle, nez riche. En bouche, attaque fruitéevin bien concentré et pur. Beaucoup d’élégance, très belle réussite, un vin à déboucher, notamment, sur des huîtres chaudes, sabayon au caviar et au concombre ou un foie de veau à la compotée d’oignons doux.
Le 2014 est franc, très agréable, un joli vin où se mêlent des notes d’amande et de poire, de bouche suave, d’une jolie persistance où l’on retrouve des nuances de pêche jaune.

Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

Château HAUT-CALENS 

(GRAVES)
Thierry Yung
10, allée des Aulnes
33640 Beautiran
Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
Télécopie : 05 56 67 05 25
Email : vignobles.tyung@orange.fr

Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : GravesBordeaux Supérieur et Bordeauxavec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.
Thierry Yung est très content du 2016 qu’il juge “superbe, charpenté, velouté, plus structuré que le 2015 avec une quantité et une qualité optimales que l’on aimerait avoir plus souvent”.
Ses ventes en 2017, le 2014 en Bordeaux Supérieur et en Graves, les 2012 et 2014 en Cuvée Spéciale, 2016 en rosé.
C’est donc l’occasion d’apprécier son Graves Château Haut-Calens rouge Cuvée Spéciale 2014, élevé en fûts, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, où se décèlent le fumé et le poivre, de très bonne garde. Le 2012, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d’humus, est velouté, au bouquet très fin, ample, aux tanins puissants et souples à la fois, à prévoir avec une pintade au chou ou des cailles aux raisins en douillon.
Savoureux Graves Château Haut-Calens rouge 2014, qui mêle couleur et structure, au nez complexe à dominante de fruits frais (cerise, groseille) et d’humus, avec, au palais, des connotations de fruits noirs et de fumé. Le 2012, légèrement épicé, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, est un joli vin complexe.
Goûtez son Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens 2014, au nez intense, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, de bouche flatteuse et dense à la fois, d’excellente évolution.
Son Croix de Calens rosé 2016, aux arômes fruités de fraise, de pêche blanche, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, est très séduisant, et s’accorde, par exemple, avec des poivrons rouges grillés sauce vinaigrette ou des sardines aux échalottes.

Château JOUVENTEGRAVES Château JOUVENTE

Château JOUVENTE 

(GRAVES)
D. Gutmann & Fils
93, le Bourg
33720 Illats
Téléphone :05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81
Email : chateaujouvente@wanadoo.fr
Site : www.chateau-jouvente.fr

Vignoble de 8,7 ha. “Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie, la transmission et la valorisation d’un produit noble.
Leur rêve est devenu réalité en juin 2016 : ils ont eu un coup de cœur pour Château Jouvente. Preuve de sa typicité et de sa qualité, Château Jouvente a remporté un doublé exceptionnel lors du Trophée des Grands crus des Graves2016 pour le blanc 2015 et le rouge 2014. Enfin, Jouvente est une aventure humaine : le jeune Benjamin y côtoie l’expérimenté Olivier, responsable technique de la propriété depuis plus de 20 ans.
Cette charmante propriété est située au cœur de l’appellation Graves, au centre du village d’Illats. L’âge moyen de la vigne est de 20 ans. Les rouges sont composés de 65% de Merlot, 30% de Cabernet-Sauvignon et 5% de Petit Verdot (depuis 2014).
Les blancs sont constitués de 60% de Sémillon et 40% de Sauvignon. Petit bijou de la propriété, il est produit à hauteur de 9000 bouteilles par an. La vigne est travaillée en lutte raisonnée : anticipation et observation sont nos maîtres-mots. Afin de favoriser la concentration des sucres dans la baie, la maîtrise des rendements est un objectif essentiel.”
Cela donne ce Graves blanc 2015, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, un vin élégant et d’une belle persistance en finale, charmeur, mêlant rondeur et fraîcheur aromatique. Le Graves rouge 2011, de couleur profonde, ample, au nez où prédominent les fruits cuits, aux tanins étoffés, tout en persistance, classique, intense et charmeur au palais, de bouche corsée.

Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

Château de MAUVES 

(GRAVES)
Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 05
Télécopie : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
Site : www.chateaudemauves.fr

Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes… un savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. MerlotCabernetSémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités. Le rouge bénéficie de fermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans les vins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins.
“Dominique et moi-même, sommes toujours à la recherche d’un fruité qui fait la typicité du Château, explique Michel Bouche. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% MerlotMacérations longues. Élevage de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, c’est dû à notre façon de travailler. C’est notre père qui nous a transmis ce savoir-faire, c’est un peu notre image de marque.
C’est aussi le genre de vin que nous aimons dans la famille, on produit les vins comme on les aime, c’est indéniable.
Je change le nom du Rosé, il va s’appeler dorénavant Perle d’Anna c’est le nom de ma petite fille. Un vin issu d’un assemblage de Cabernet et de Merlotavec pressurage direct, sélection d’une parcelle pressurée tout de suite, grande fraicheur, du fruité avec des notes de framboisecouleur très pâle, je privilégie la couleur pâle pour développer les arômes, un rosé d’une grande élégance.
Nous sommes en train de restructurer progressivement le vignoble. Nous travaillons avec mon frère Dominique, en culture intégrée, c’est-à-dire que nous installons une vie animale, des fleurs dans le vignoble, nous nous occupons beaucoup du sol. Nous travaillons en biocontrôle maintenant.”
Leur Graves rouge 2015, bien corsé, ample en bouche, dégage des nuances de cassis et de poivre, a des tanins fondus mais présents à la fois. “Le 2015 est un vin très mûr, poursuit Michel Bouche, petits rendements, donc un vin très concentré, notes d’épices douces, une attaque complexe et soyeuse à la fois, tanins fondus et harmonieux, pas trop d’extraction, un vin d’une très belle longueur, une très belle réussite.”
Le 2014 est généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois. Le 2012, au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, est de bouche puissante et corsée. Excellent 2011, charnu et gras, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche soyeuse, aux tanins fondus et harmonieux.
Le Graves blanc 2016, où l’on trouve un bel équilibre, fruité et floral. Un millésime assez exceptionnel, de la puissance mais, néanmoins, une attaque très fraiche, notes de genêt, de fruits de la passion, jolie attaque un petit peu perlée ce qui fait la vivacité du vin. Le 2015 (100% Sémillon), finement bouquetéavec des notes de noisette, est souplefrais, délicat en bouche, sec et suave à la fois.
Goûtez le Graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2012, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), riche, tout en puissance et finesse, très réussi, et le rosé, friand comme il le faut, dense et rond, un vin classique, marqué par son fruit.

Graves (Blanc sec)

Graves (Rouge)


Château La ROSE SARRONGRAVES Château La ROSE SARRON

Château La ROSE SARRON 

(GRAVES)
Philippe Rochet
3, Sarrot
33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie : 05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site : www.la-rose-sarron.com

L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Le domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de rouge et 10 ha de blanc.
Pour Philippe Rocher, “le 2016 est superbe, peut-être un peu plus homogène que le 2015. Un vin un peu plus léger en tanins, il a fallu se dépêcher à vendanger mais nous avons à la fois la qualité et la quantité. On est séduit dans ce 2016 par des arômes très présents de fruits rouges, cerise, mûre, ce sont des vins assez mûrs, souples, un peu plus sur le fruit, plus léger que 2015, qui sera plus de garde.”
On patiente avec son remarquable Graves rouge cuvée Damien 2014, d’une belle robe soutenue, qui dévoile des arômesde fruits bien mûrs, ample en bouche, généreux, d’une fort jolie structure. Excellent Graves rouge 2014, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de violette, aux tanins souples.
Beau Graves blanc cuvée Anaïs 2014, d’une belle robe, dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample en bouche, généreux, d’une fort jolie structure, à prévoir sur une volaille ou des gambas flambées. Plus nerveux, le Graves blanc 2015, au nez fin (fougère, pomme), d’une belle vivacité, parfumé et persistant, est parfait sur une grillade de poissons.

Château ROUGEMONT

Château ROUGEMONT 

(GRAVES)
Dominique Turtaut
50, rue Jean-Cabos
33210 Toulenne
Téléphone :05 56 63 19 06
Email : chateau.rougemont@yahoo.fr

Ce Château est exploité par la deuxième génération de la famille, qui l’avait acquis en 1956. Sols de gravessablonneuses. Merlot 65%, Cabernet-Sauvignon 30%, Petit Verdot 5%, pour les rouges, et pour le blanc, Sémillon 60%, Sauvignon 40%.
Beau graves rouge 2014, coloré et parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente.  Le 2013 est bien réussi, riche en couleurcharnu, avec ces notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin d’excellente évolution comme en atteste ce 2008, redégusté cette année, associe finesse et charpente, un vin coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille), aux tanins fermes et soyeux à la fois, tout en nuances aromatiques, parfait avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin.
Le graves blanc 2015, de belle couleur jaune pâle, avec un nez d’agrumes, très bien équilibré en bouche avec des nuances fumées, est un vin très expressif, d’une longue finale parfumée.

Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

Château le TUQUET 

(GRAVES)
Paul Ragon et Alice de la Haye
18, route des Landes
33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie : 05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D’importants travaux ont été faits dans les chais par la suite : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, un chai à barriques, thermorégulation de l’ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.
Savoureux Graves rouge 2014, harmonieux, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, au nezprésent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, aux tanins puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale. Le 2013 est une réussite, très parfumé, bien tannique, au nez complexe, alliant rondeur et charpente. Le 2012 est de bouche puissante, un vindense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l’humus, de bouche ronde mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe.
Le Graves blanc 2015, élevage en cuves sur lies, au nez subtil d’agrumes frais, allie rondeur et vivacité, très aromatique en finale et d’un bel équilibre, comme ce 2014, qui mêle nervosité et gras, où la suavité se mêle à la distinction, aux notes florales subtiles.

   
Pour voir d’autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z – Tout voir

 

* LES CINQ SAUMUR-CHAMPIGNY DE REFERENCE

Domaine de la GUILLOTERIESAUMUR-CHAMPIGNY Domaine de la GUILLOTERIE

Domaine de la GUILLOTERIE 

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Patrice et Philippe Duveau
63, rue Foucault
49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 62 78
Télécopie : 02 41 51 63 14
Email : contact@domainedelaguilloterie.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie
Site : www.domainedelaguilloterie.com

Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble s’étend aujourd’hui sur 50 ha. Ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés.
Philippe Duveau commence à vendre les rouges 2015, puis, au printemps, les blancs 2016. Il est fort satisfait du millésime 2016 qu’il qualifie de “très beau, c’est un vin complet, bien équilibré.”
Remarquable Saumur-Champigny cuvée des Loges 2014, issu de vieilles vignes, de couleur rubis intense, aux tanins mûrs, aux arômes de framboisemûre et de poivre, tout en nuances, à la fois puissant et subtil, de très bonne évolution. Dans la lignée, ce Saumur-Champigny rouge cuvée Affinité 2014, de très belle robe d’un grenat profond, aux senteurs de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, un vin ample, chaleureux, avec des nuances de mûre et de poivre au palais, de bouche à la fois puissante et ronde.
Le Saumur-Champigny Tradition 2014, classique, de bouche charnue, de belle robe grenat, souple, où dominent des notes de cassis et de fraise. Le Saumur Blanc Les Perruches 2014, dégage de subtils arômes d’amande et de poire, suave en bouche mais de caractère vif, d’une jolie finale, très charmeur au palais comme cet autre Saumur Blanc Élégance 2015, sol argilo-calcaire, sous-sol crayeux (tuffeau), élevé sur lies fines, conjuguant finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet aux notes de fleurs blanches et de citronnelle.
Joli Crémant De Loire rosé brut, de mousse parfumée (rose, fraise), fin, au nez de petits fruits mûrs, de bouche vive comme le Crémant De Loire brut(Chenin et Chardonnay), dégageant un nez de noisette et de lis.

Les Clos MAURICESAUMUR-CHAMPIGNY Les Clos MAURICE

Les Clos MAURICE 

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Mickaël Hardouin
18, rue de la Mairie
49400 Varrains
Téléphone :02 41 38 80 02 et 06 88 15 01 14
Télécopie : 02 41 52 44 32
Email : closmaurice@orange.fr
Site : www.clos-maurice.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Mickaël Hardouin, chaleureux, passionné, est une référence dans l’appellation.
Vigneron depuis 1997 aux côtés de son père, il a repris l’exploitation lors du départ à la retraite de son père. Domaine de 20 ha. La majeure partie des vignes du Clos Maurice est située sur des terroirs qui ont une vraie personnalité. Ils sont enclos pour beaucoup (Clos Maurice, Clos Poinçon, Clos de Dards, Clos Prieur…). Ces terroirs argilo-calcaires (le calcaire est ici la pierre de tuf) confèrent au vin une structure harmonieuse et veloutée.
Pour Mickaël Hardouin, les Vins vendus en 2017 seront les blancs 2016, ainsi que les Vieilles vignes 2015, le Clos de Midi 2014, la Cabriole des Clos 2014, puis, en milieu d’année, les cuvées La Licorne et La Voltige, et le Saumur-Champigny 2016.
“L’année 2016 nous a gâté d’un superbe vin avec une belle acidité, mais d’une petite récolte dûe au gel (- 40 %). Cet été sortira un nouveau Crémant De Loire : Dame Jeanne 2014.”
Vous allez apprécier son Saumur-Champigny Vieilles vignes 2014, charmeur et volumineux, avec des notes de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample, de très bonne garde, tandis que cet autre Saumur-Champigny Voltige des Clos rouge 2015, avec des arômes de framboise, de groseille et de mûre, fin, est rond et puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante.
Formidable Saumur-Champigny La Cabriole 2014, de couleur rubis sombre, charnu, au nez de fruits surmûris (framboisecassis) et d’humus, est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, gras, de bouche puissante, racé et très parfumé. Le Saumur-Champigny Clos de Midi 2014, marqué par son sol calcaire, fondu mais dense, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), est un vin de bouche très équilibrée et persistante, bien typé encore, de robe pourpre. Le Saumur Blanc Licorne des Clos 2015, de jolie robe brillante, riche et parfumé, aux notes fruitées et florales intenses et complexes, fondu, qui mêle structure et distinction, est à prévoir sur une truite pochée en sauce ou un saucisson brioché.
Remarquable Crémant De Loire Volupte des Clos rosé, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise…), avec cette touche délicatement épicée en finale, de mousse abondante comme le Crémant De Loire blanc Volupte, à la mousse fine et légère, à dominante de noisette et d’abricot, de jolie bouche.

Domaine de la PETITE CHAPELLE

Domaine de la PETITE CHAPELLE 

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Laurent et Chantal Dézé
4, rue des Vignerons
49400 Souzay-Champigny
Téléphone :02 41 52 41 11
Email : deze.laurent@orange.fr
Site : www.domainepetitechapelle.com

Un vignoble familial (depuis 12 générations), conduit en lutte raisonnée depuis 30 ans, 35 ha sur des sols argilo-calcaires très caractéristiques de son appellation.
Très beau Saumur-Champigny Les Chaneluzes 2014, très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution, Le Saumur-Champigny Tradition 2015 est très aromatique, aux notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges, de bouche savoureuse comme il le faut. Le 2014 est harmonieux, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des senteurs de fruits mûrs et de violette, de bonne évolution, comme ce 2011, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux.
Le Cabernet De Saumur rosé 2015 est de robe brillante rose clair, mêlant fraîcheur et charpente, un vin tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants où dominent les fruits frais.
Remarquable Coteaux De Saumur 2015, de bouche dominée par les fruits cuits et les petits fruits secs, légèrement miellée comme.
Joli Saumur Blanc Tradition 2014, tout en arômes, bien caractéristique de son appellation, avec, en bouche, des notes complexes de rose et de narcisse. Plus dense, le Saumur Blanc L’Ancestrale 2014, d’une belle fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, aux connotations, au palais, de noisette et de lis.
Le Crémant De Loire brut rosé, ample et très fruité (petits fruits rouges mûrs), est un vin classique et distingué, harmonieux, parfait avec des moules aux amandes ou une salade de fruits rouges, de jolie mousse fine. Il y a aussi leur Méthode Traditionnelle brut zéro Dézir, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, de bouche délicate, et la cuvée Les 2 Vents 2014, premier vin élaboré par leur fils Gatien, de belle robe, au nez de petits fruits mûrs, ferme et suave.

Domaine de ROCHEVILLESAUMUR-CHAMPIGNY Domaine de ROCHEVILLE

Domaine de ROCHEVILLE 

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Philippe et Agnès Porché
Les Hauts de Valbrun
49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 10 00 et 06 85 20 92 09
Email : contact@domainederocheville.fr
Site : www.domainederocheville.fr

C’est ici que nous avons réuni les meilleurs vignerons de Loire, pour une dégustation conviviale, dans les superbes bâtiments d’Agnès et Philippe Porché.
On y goûte ce beau Saumur-Champigny Le Prince 2014, de couleur profonde, un vinqui a des tanins riches et savoureux à la fois, gras, avec des senteurs de fruits cuits. Le Saumur-Champigny rouge Le Page 2014, d’une robe rouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins biens fondus. Leur Saumur-Champigny rouge Le Roi 2010, élevé en foudres, aux notes de sous-bois et de mûre, est un vinqui allie charpente et souplesse, intense et classique.
Le Saumur Blanc sec La Jouvencelle 2014, un pur Chenin, de bouche ronde, à la fois suave et vif, est tout en persistance d’arômes. Joli Saumur Blanc sec La Dame 2013, 100% Cheninsuave et puissant, d’une très belle persistance aromatique en bouche, aux nuances de citron mûr et de tilleul, très bien équilibré en finale.
Visites du vignoble et des chais suivies de dégustations tous les jours en saison et du mardi au samedi en hiver. Le domaine a reçu les labels “Cave d’excellence” des caves touristiques du Val de Loire et “Vignoble et Découverte”.

Château de TARGÉSAUMUR-CHAMPIGNY Château de TARGÉ

Château de TARGÉ 

(SAUMUR-CHAMPIGNY)
Édouard Pisani-Ferry
Chemin de Targé
49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 11 50
Télécopie : 02 41 38 16 19
Email : edouard@chateaudetarge.fr
Site : www.chateaudetarge.fr

Depuis 2000, label Terra Vitis : le sol est travaillé et enherbé, le compost a remplacé les engrais chimiques (et ceci depuis plusieurs années) et pas d’insecticides depuis maintenant 10 ans. Si Édouard Pisani-Ferry est dans l’antichambre des Bios, il veut rester pragmatique, d’où l’engagement Terra Vitis.
Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, et un domaine superbement situé sur le coteau particulièrement calcaire qui domine la Loire avec un vignoble de 21 ha en rouge (Cabernet franc), et 3 ha en blanc (Chenin).
Cette année, Edouard Pisani met sur le marché essentiellement les 2015, et, un peu plus tard, les 2016. Quant à la qualité du millésime 2016, il pense, “que compte tenu du premier semestre 2016 qui a été épouvantable, le millésime s’est étonnamment bien rattrapé pour devenir ce vin onctueux et parfaitement équilibré.”
L’année 2017 verra l’installation officielle de son fils et il s’active à préparer la transition, les derniers travaux concernant la climatisation pour les vendanges 2016 ayant été faits.
On est au sommet avec son Saumur-Champigny Quintessence 2014, vieilles vignes de Cabernet franc, élevé en fût de chêne, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, un vin riche et rondcharpenté, de bouche puissante, gras et corséharmonieux. Le Saumur-Champigny Château de Targé 2014, Cabernet franc traditionnel, de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, cerise, pruneaux, truffe, très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saumur Blanc Les Fresnettes 2014, Chenin blanc sec fermenté et élevé en fût de chêne, élevé en fûts, toujours très expressif de son Chenin, est tout en nuances, très charmeur, d’une grande complexité d’arômes où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits jaunes frais et de bruyère.
Excellent Saumur-Champigny rouge cuvée Ferry 2014, vieilles vignes de Cabernet franc, de robe rubis profond, avec des senteurs de groseille et de mûre, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, long en bouche.
Goûtez le Rosé de Targé 2015 Cabernet De SaumurCabernet francsec tendre, ce séduisant Saumur brut blanc de Targé (70% Chenin blanc, 30% Cabernet franc) méthode traditionnelle façon Crémant, aux bulles fines, au nez ample avec des arômes de coing et de tilleul, d’une belle minéralité en bouche, et ce Saumur brut rosé, 100% Cabernet franc, remarquable, un beau vin très floral, de très belle robe, très fin, très élégant, au nez intense et délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en fraîcheur, un vin parfait aussi bien à l’apéritif que sur une tarte, toujours l’une des plus jolies bouteilles de la région.

   
Pour voir d’autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z – Tout voir

– LES TENORS DE LALANDE-DE-POMEROL

 


Château de ROQUEBRUNELALANDE-DE-POMEROL Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l’environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C’est l’observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l’équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l’herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu’il produit sur son domaine. A la tête d’une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s’entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit.
“D’une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd’hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d’une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir.
En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d’une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l’arrachant et la replantant. D’ici un ou deux ans nous agrandirons notre chai pour pouvoir stocker toute notre production en bouteilles.
En 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné. Ce millésime 2014 nous a apporté qualité et quantité : 45 hl à l’hectare, nous avons fini les premiers soutirages et ce millésime donnera toute satisfaction, dans la lignée des 2012, que nous avions particulièrement réussis.”
Florent Guinjard vend en 2017 les 2011, 2012, 2014, et, en fin d’année les 2015. Il considère “le 2016 supérieur au 2015, il est fruité, équilibré, puissant sans être trop lourd, concentré. C’est un vrai gouffre d’arômes”, nous dit-il.
Bien typé, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2014, développe des arômes de fruits macérés et d’épices, de belle teinte grenat, est dense au nezcomme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), bien charnu, d’une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.
Château BÉCHEREAULALANDE-DE-POMEROL Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Joël Dupas – Scea Bertrand
96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.chateaubechereau.com

Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint- Émilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol.
Beau Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2014, élevé en fûts de chêne, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Le 2013, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, est bien équilibrécharnu. Le 2012 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche.
Le Lalande-de-Pomerol rouge 2014, tout en bouche, aux tanins mûrs, un vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre.
Goûtez le Montagne Saint-Émilion 2014, élégant et savoureux, aux tanins mûrs, un vin très agréable par sa souplesse, et ce Bordeaux Supérieur cuvéeSpéciale 2014, où se mêlent la griotte et l’humus, mêlant charpente et finesse, de bouche ample et fondue.

Château BELLES-GRAVESLALANDE-DE-POMEROL Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton
1, allées de Belles-Graves
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlot pour 88% et 12% de Cabernet franc. “La qualité du raisin au moment des vendanges, précise-t-on, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine. Ils consistent à prélever des baies de raisins dans chaque parcelle afin de suivre l’évolution du poids de 100 baies, et de leur teneur en sucre et en acide. L’ensemble du vin vieillit en fûts de chêne français. Les lots sont dégustés préalablement, de manière à adapter la proportion de barriques neuves au potentiel du vin.
En effet, il s’agit de ne pas masquer le goût du terroir par un goût de boisé trop prononcé. Les arômes du bois et du fruit doivent former un équilibre. La dégustation, tout au long de l’élevage est notre fil conducteur. C’est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n’est donc systématique.”
Très savoureux Lalande-de-Pomerol 2014, tout en complexité, harmonieux, de couleur soutenue et intense, un vin bien typé, au nez de pruneau et de poivre. Le 2013 associe structure et charme, souplesse et richesse, aux notes de fruits mûrs avec des nuances de sous-bois en bouche, ample et séveux. Le 2012, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, équilibré, est très parfumé, aux tanins fermes, d’une belle persistance. Le 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), est bien charnu, d’une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d’excellente évolution, que l’on peut déboucher avec un navarin d’agneau ou un foie de veau. Beau 2010, qui associe structure et finesse, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour profiter de son potentiel. Le 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux2011, est très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus. Le 2008 est séveux, ample, développant des senteurs de fraise des bois et de musc.
Superbe Lalande-de-Pomerol Calypso 2010, robe rubis teinte brillante, aux tanins mûrs et croquants, de bouche fondue et parfumée, intense, au nezcomplexe, gras, d’évolution remarquable. Chambres d’hôtes.

Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Véronique, François-Xavier et Jérôme Gaboriaud

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr
Site : www.vignoblesgaboriaud.com

“La vendange 2016 a donné une récolte fantastique, nous raconte François-Xavier Gaboriaud. Nous avons bénéficié d’un très bel été avec des températures très chaudes, il a plu quand il fallait, si nous avions voulu nous n’aurions pas fait mieux… Il a plu début septembre, ce qui a débloqué la maturité car la vigne souffrait beaucoup de la sécheresse, cette pluie a été très salutaire et, ensuite, nous avons eu un autre orage vers le 8 septembre qui a fait gonfler les raisins, cela a permis de diluer le taux de sucre; ainsi, nous obtenons des vins qui n’ont pas trop d’alcool, d’une couleur très profonde, très bien équilibrés, sur le fruit, très concentrés, avec de très beaux tanins soutenus par une pointe d’acidité, des vins très aromatiques, vraiment délicieux qui seront encore plus à leur apogée après quelques années de vieillissement.
Actuellement, le 2014 est un vin délicieux léger et fruité, agréable à boire mais qui peut aussi se garder sans problème. Le 2015 est un millésime de gardeà laisser vieillir quelques années de 5 à 10 ans. Nous avons toujours à la vente les 2012 et 2013. Le millésime 2013 est un vin très léger, très fruité, très agréable à boire aujourd’hui, un vin très sympathique. Le 2012 est très fruité, d’une bonne acidité enrobée par les tanins. Pour se faire plaisir, il est préférable de déguster maintenant le 2013 et de laisser un peu en cave le 2015.
Depuis quelques années, nous faisons une sélection de nos plus vieilles vignes de 60 ans d’âge, cela donne des vins plus concentrés, nous élaborons une cuvée à part qui s’appelle La Croix de Bourseau. Nous en avons produit en 2011, 2012, 2015 et 2016, car ce sont des millésimes qui le méritaient, c’est en quelque sorte notre haut de gamme. Les vieilles vignes donnent des vins plus concentrés, plus denses, plus tanniques, des vins aptes à vieillir davantage.”
Coup de cœur pour son Lalande-de-Pomerol 2014, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, est charpenté, riche au nez comme en bouche, d’excellente évolution.
Le 2013, de couleur rubis foncé, aux parfums de cassis et de poivron, de bouche parfumée, est un vin souple et ample. Le 2012 est dense, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de prune et musc, d’une belle finale. Beau 2011, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin complet. Superbe 2010 très parfumé, classique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale. Tout en bouche, le 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, est un vin gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré.
Belle cuvée La Croix de Bourseau 2012, riche en couleur, aux tanins fermes mais savoureux, de bouche intense avec des connotations de prune et de framboise cuite, un vin d’excellente évolution et qui demande une cuisine relevée comme, par exemple, un sauté de chevreau à la moutarde ou un agneau en osso bucco.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
13, Chaigneau – BP 2
33500 Néac
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d’un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).
“Nous sommes très contents du millésime 2016, nous dit Suzanne Marin. Nous avons eu une récolte à la fois quantitative et qualitative. Ce sont des vins assez tanniques, très typés Merlot par rapport aux autres années, un vin très goûteux. Couleur très intense, beaucoup de matière, de fruité, belle rondeur, un vin assez féminin, c’est un peu notre style d’ailleurs, un vin vraiment très agréable à déguster. Une vraie réussite, ce 2016 !”
Superbe Lalande-de-Pomerol 2014, d’ailleurs médaille d’Or au concours des vins de Bordeauxcharnu et gras, au nezcomplexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet. Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011 dégage des arômes persistants et subtils de petits fruitsrouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds, à déboucher avec des feuilletés aux morilles ou un filet mignon de porc aux légumes primeurs. Remarquable 2010, charpentécorsé, de robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nezlégèrement épicé, aux nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur. Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en Couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement mérité sa médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse.
Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux taninsréels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux senteurs de fruits macérés et de sous-bois, un vin qui demande une cuisine recherchée comme un foie gras de canard pané, poêlé aux poires ou un hachis d’agneau et purée de pommes de terre.

Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

Château des MOINES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur…), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec).
Pour Patrick Merle, “le 2016 est grandiose, tous les voyants sont au vert : couleur, concentration maximale due au climat, beau temps quand il le fallait, pluie quand il le fallait. D’où un magnifique niveau qualitatif joint à une quantité plus que satsfaisante.” En vente cette année : les 2013, 2014 et 2015.
Voilà un superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2014, élevé en fûts neufs, de couleur soutenue, au nez de cassis et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, de bouche harmonieuse où dominent le poivre et la prune. “millésime 2014 : là, tout y est, nous dit Patrick Merle, volume, structure, fruité, concentration, un bon millésime de garde.” Un vin de belle évolution, en effet, comme en atteste ce 2010, charpenté, qui sent la framboise cuite, le musc et la cannelle, un vin de bouche riche et fondue à la fois, d’une belle intensité, associant structure et finesse.
La cuvée Tradition 2014 est un vin très représentatif du millésime, au nez comme en bouche (griotte, cannelle, sous-bois…), ample, avec une matière soyeuse, parfait sur des magrets grillés
ou un navarin de mouton jardinier.

Domaine de VIAUDLALANDE-DE-POMEROL Domaine de VIAUD

Domaine de VIAUD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 12
Télécopie : 05 57 25 10 14
Email : bielle@wanadoo.fr
Site : www.viaud.com

Un domaine de 16 ha, sur sables et graves, 85% Merlot noir, 15% Cabernetfranc. Labours et vinifications traditionnels.
Son Lalande-de-Pomerol 2013, aux notes d’humus et de petits fruits noirs surmûris, de bouche structurée, est un vin charpenté mais tout en rondeur.  Le 2012 est dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Le 2011, au nez délicat où dominent la prune et les épices, aux tanins mûrs, d’une jolie finale, est un vin qui a de la charpente mais tout en élégance.  Beau 2010 de couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominent le cassis et les sous-bois, charpenté, ample, d’une belle persistance, dans la lignée du 2009, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de robe pourpre. Le 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, est un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces senteurs de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007, de bouche corsée, de belle couleur pourpre, est ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries.

Château VOSELLELALANDE-DE-POMEROL Château VOSELLE

Château VOSELLE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Télécopie : 05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

“Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. La superficie est de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, le désherbant est banni. Les vendanges sont manuelles et la récolte est effectuée à sa maturité optimale avec tri sélectif à la parcelle par nos vendangeurs. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Nous sommes des viticulteurs de terrain, j’ai repris Voselle en fermage en 1991, au moment où mon père a pris sa retraite.”
Coup de cœur pour ce Lalande-de-Pomerol 2014, médaille d’Or au concours des Vins d’Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l’humus, associant concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, est de très bonne garde. Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique.  Le 2012 mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale, d’excellente évolution.  Le 2011 sent les petits fruits cuits (cassis, cerise noire…), et de cuir, ample, de bouche raffinée.

   
Pour voir d’autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z – Tout voir

sh