Pour les terroirs, voici ce qu’il faut retenir :

– Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire du château Ausone qui domine la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens.

– Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

– Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de-­Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

DU PLUS GRAND AU PLUS ABORDABLE, LES MEILLEURS SAINT-EMILION DE L’ANNEE

CLIQUEZ SUR LE NOM ET ACCEDEZ GRATUITEMENT AUX COMMENTAIRES DU GUIDE DES VINS 2014

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

Il y a de tout dans la région : des rigolos qui nous font croire que leur vin de cépage peut rivaliser avec un Pomerol ou un Meursaultd’autres qui signent des microcuvées qu’ils tentent de vendre à des prix astronomiques afin de faire croire que ce sont des « grands vins »d’autres encore qui font des vins « sans âme, ni vertu »… et de vrais vignerons, passionnés et passionnants qui élèvent des vins racés, typés, d’un superbe rapport qualité-prix-plaisir.

Les voici.

 

 

Top Vignerons Languedoc-roussillon

 

Accédez GRATUITEMENT aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS 2014 en cliquant sur le nom (en BLEU)

 

 

 

Prix d’Honneur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix d’Excellence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Satisfecits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Famille Serris (Pique Perlou)

 

Lauréats

 

Famille Balaguer (Esperet)

 

Famille Panman (Rives-Blanques)

 

 

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

 

 

 

 

LA GASTRONOMIE D’ALSACE

Côté culinaire, l’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

Peu ou pas de poissons de mer, mais, en revanche, une quantité de poissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

 

Proverbe alsacien : « Manger et boire unit le corps et  l’âme. » Selon un chroniqueur du Moyen Age, l’Alsace est citée ainsi : « grange à vin, grange à blé et garde-manger ». Victor Hugo, quant à lui, disait que « l’Alsace est un pays merveilleux ».

 

Pour tout savoir sur les vins d’Alsace, cliquez ICI 

Pour les Classements des meilleurs vins d’Alsace, cliquez ICI 

Pour le Top Vignerons d’Alsace, cliquez ICI

 

 

LES VINS D’ALSACE

 

Le vignoble s’étend du nord au sud sur plus de 170 km. Son parcours est un pur bonheur : des villages fleuris aux winstubs, des collines ondulées, où se dressent fièrement les vignes prêtes au combat comme des troupes de légionnaires romains à la multitude des crus, les uns plus typés que les autres. L’homme vient s’associer à un terroir hors du commun, où l’on élève desvins sans concurrence, avec cette typicité exceptionnelle. Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui procure l’une des pluviosités les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins, et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne représente une véritable mosaïque, dugranite au calcaire en passant par le gneiss, le schiste, le grès… On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, leRiesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot Gris. Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands crus ou les ­communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien tropronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des Prix très sages.

 

Les meilleurs vignerons de l’année

Cliquez sur le nom pour accéder GRATUITEMENT au GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2014

Domaine des 7 VIGNES
André ANCEL
Domaine Christian BARTHEL
BAUMANN-ZIRGEL
Charles BAUR
Claude BERGER
BESTHEIM
BINNER
Domaine Paul BLANCK
Domaine Léon BLEESZ
Domaine Claude et Christophe BLEGER
Domaine BROBECKER
Cave vinicole de CLEEBOURG
Domaine de La CROIX de MISSION
Domaine du MOULIN de DUSENBACH
Domaine André DUSSOURT
Fernand ENGEL et Fils
Robert FALLER &Fils
Domaine René FLECK et Fille
Domaine FREY Charles
Domaine FREY-SOHLER
Pierre FRICK
Domaine Armand GILG et Fils
Domaine Henri GSELL
Bernard HAEGELIN
Domaine HAEGI
Vignoble André HARTMANN
Louis HAULLER
Domaine Victor HERTZ
Domaine HORCHER
HUBER et BLÉGER
CAVE de HUNAWIHR
Jacques ILTIS & Fils
Cave KAES
Jean-Louis KAMM & Fils
Domaine Damien KELHETTER
KIRSCHNER
Georges KLEIN et Fils
Domaine Robert KLINGENFUS
René KOCH & Fils
KUENTZ Romain & Fils
Jacques et Christophe LINDENLAUB
Vignoble des 2 LUNES
Gérard METZ
Vignobles MUHLBERGER
Château D’ORSCHWIHR
Maison PETTERMANN
Domaine du REMPART
Domaine Edmond RENTZ
Hubert REYSER
Maison REYSZ-JOST
Domaine SAINT-RÉMY
Domaine Philippe SCHAEFFER
SCHAEFFER-WOERLY
SCHAETZEL
Lucien SCHIRMER & Fils
Charles SCHLÉRET
Domaines SCHLUMBERGER
Earl STINTZI
Domaine STOEFFLER
André VIELWEBER
Domaine Claude VOSGIEN
Domaine WALTER
Domaine WITTMANN André et Fils
ZOELLER

 

Le point sur les millésimes

 

En Alsace, le millésime 2008 est nettement plus réussi que le 2007, particulièrement difficile (il y a de rares exceptions), les 2006, 2005, 2004, 2002 et 2001 sont savoureux, le 2003 a été plus délicat à vinifier (en Vendanges Tardives, misez sur les 2006, 2004, 2001, 2000, 1997 ou 1989). Il existe une réelle convivialité des hommes de la région et leurs vins atteignent une typicité rare, procurant la joie du vin, à des Prix qui ont tendance à monter. Attention à la complexité desterroirs, voire à l’amalgame entre des crus et des lieux-dits. Il faut rechercher la fraîcheur et la vivacité, au détriment de vins trop souples, avec trop de sucrosité, qui deviennent de plus en plus “douceâtres”. Un Riesling, un vrai, doit être sec et vif.

 

 

A chaque vin, ses plats 

L’Alsace est l’exemple caractéristique des grandes régions vinicoles et gastronomiques françaises où le mariage des vins et des mets peut surprendre le plus. Bien sûr, on connaît les spécialités du pays, les choucroutes, les Fromages, les charcuteries ou le kouglof, et l’intensité aromatique des grands Crus, alliant finesse et richesse en bouche. On se doute bien qu’un vin d’Alsace se déguste aussi avec des crustacés ou des fruits de mer mais on oublie parfois l’extraordinaire osmose d’unMuscat avec des asperges, par exemple.
Les vins peuvent se boire pratiquement tout au cours d’un repas. Sur la choucroute (Riesling), avec une sole meunière (l’Alsace est riche également de Poissons de rivière), avec des crustacés. Plus original, le fameux “poulet au Riesling”, une blanquette de veau à l’ancienne. La puissance de sonbouquet et sa persistance aromatique en bouche place le Gewurztraminer comme un apéritif idéal. Il est superbe (comme le Tokay Pinot Gris) avec un pâté en croûte ou une terrine de foies blonds, ainsi que sur la tarte flambée. Les Vendanges Tardives se savourent sur un foie gras d’oie d’Alsace, au naturel ou en brioche, et sur des Fromages forts comme le maroilles, le munster ou le roquefort.

 

QUELQUES ACCORDS METS ET VINS D’ALSACE

 

 

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

LE VIN DE A à Z

Cliquez sur une LETTRE pour avoir accès au vocabulaire et à l’Encyclopédie mondiale du vin. 

A – B – C – D – E – F – G – H – I – J K – L – M – N – O – P – Q – R – S T – U – V – W – X – Y – Z

 

LA GASTRONOMIE CHAMPENOISE

Les grandes forêts et le climat rigoureux font de cette région le fief du gros gibier comme le sanglier que l’on chasse dans les Ardennes, les cerfs et les biches qui sont traqués dans les chasses à courre. Le petit gibier est surtout constitué de gibier à plumes, essentiellement des grives et des perdrix. On trouve peu de volailles, si ce n’est le pigeon ou le poulet élevé dans les Ardennes, quelques agneaux et du porc, suffisamment pour alimenter les produits charcutiers.

– L’assiette de charcuterie champenoise se compose de différents produits tels que les andouillettes de Troyes, les pieds de porc truffés, la langue à l’écarlate ou le gâteau de grelons, un feuilleté à la hure de porc. Dans les Ardennes on trouve la terrine de cerf au kirsch, les rillettes de sanglier, un pâté typique que l’on peut tartiner ou non, c’est selon le goût de chacun. A Rimes, il vous faut goûter le boudin de lapin ; à Rethel, les « tourtelets », sortes de pâtés au boudin blanc –spécialité de cette localité servie à Pâques. Mais il ne faut manquer à aucun prix les jambons des Ardennes aussi variés que bons, de Reims ou de Sézanne, chacun ayant un goût différent.

– Quant aux pâtés, il y a celui au pigeon de Reims, d’oie de Rupt et de Langres. L’énumération serait incomplète si l’on omettait les deux spécialités de la Champagne, l’épaule panée ou en croûte de Sainte-Menehould et les jambonneaux à la chapelure.

Les vins de l’année avec Vins du Siècle : le CHAMPAGNE, par terroir

– Les plats de poisson sont préparés à partir de poissons de fleuve, souvent utilisés en friture ou selon des recettes plus audacieuses comme le brochet braisé au champagne ou encore farci à la viande ou au jambon.

– La Champagne n’est pas une région où l’on mange beaucoup de soupes. A part celle au lait à laquelle on ajoute des vermicelles dans les Ardennes, ou celle aux pommes de terre, légumes, bœuf et pourpier servie avec du pain brioché, c’est à peu près tout. Les Champenois préfèrent une cuisine plus élaborée où les vins de Champagne entrent pour une large part, comme par exemple le coq au Bouzy.

– Le plateau de fromages se compose essentiellement de carré de l’Est, au lait de vache, et du « chaource », également au lait de vache. On trouve toute une série de cendrés, plus ou moins forts selon leur provenance, ainsi que le langres –de la région du même nom– à la pâte délicate. Tous ces fromages peuvent être consommés avec de nombreuses galettes, des miches de tailles variées pouvant atteindre jusqu’à six kilos. Mais il faut savourer seul le pain brioché des Ardennes.

– Les pâtisseries, elles, sont représentées par les célèbres biscuits de Reims, servis avec du champagne. Il y a également comme spécialités le pain d’épice rémois, les nonettes, les croquettes, la tarte aux prunes à la frangipane, dite « meusienne », celle aux quetsches, l’ «anglois », sans oublier les gaudichons de Rethel, sortes de raboites aux pommes, ou un gâteau fait à Charleville, le carolo.

– Dans les friandises, le Champagne est de nouveau à l’honneur. On le trouve parfumant des chocolats en forme de bouchon qui sont d’ailleurs présentés dans une vraie bouteille de champagne. Sedan nous offre sa spécialité de chocolats en forme de caillou, les « rocaillons », Reims son massepain, Langres son nougat au miel de la région.

 

Pour tout savoir sur le Champagne, cliquez ICI 

Pour les Classements des meilleures cuvées de Champagne, cliquez ICI 

Pour le Top Vignerons de Champagne, cliquez ICI

 

 

LES MARQUES ET VIGNERONS RETENUS DANS LE GUIDE 2014

Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement au contenu du GUIDE DUSSERT-GERBER cette année

Henry ABELÉ
Michel ARNOULD et Fils
Pierre ARNOULD EARL
ASPASIE
AUTRÉAU-LASNOT
Jean BAILLETTE-PRUDHOMME
Paul BARA
BARON-FUENTÉ
Brigitte BARONI
BEAUMONT des CRAYÈRES
Fabrice BERTEMÈS
BOIZEL
BONNAIRE
BOREL-LUCAS
BOULARD-BAUQUAIRE
BOURDAIRE-GALLOIS
BOURGEOIS-BOULONNAIS
Christian BOURMAULT
BRESSION Sébastien
Christian BRIARD
BRIXON-COQUILLARD
Edouard BRUN & Cie
Daniel CAILLEZ et Fils
CANARD-DUCHÊNE
Lionel CARREAU
de CASTELNAU
Guy CHARBAUT
Guy CHARLEMAGNE
CHARPENTIER
J. CHARPENTIER
CHASSENAY D’ARCE
Gaston CHIQUET
Veuve CLICQUOT
Paul CLOUET
COLIN
COLLET
Vincent COUCHE
R.H. COUTIER
Paul DANGIN et Fils
Jacques DEFRANCE
André DELAUNOIS
DÉROUILLAT
Veuve A. DEVAUX
Les CONFIDENCES DE DOM CAUDRON
DOM PÉRIGNON
DRAPPIER
DUMÉNIL
R. DUMONT ET Fils
Philippe DUMONT
ELLNER
Nathalie FALMET
Nicolas FEUILLATTE
FLEURY Père et Fils
FLEURY-GILLE
FOISSY-JOLY
FRANÇOIS BROSSOLETTE
R. GABRIEL-PAGIN Fils
GALLIMARD Père & Fils
GARDET
GATINOIS
Michel GENET
René GEOFFROY
Pierre GIMONNET et Fils
Pierre GOBILLARD
Paul GOERG
GONET-SULCOVA
GOSSET
LE GOUIVE Père et Fils
H. GOUTORBE
GRASSET-STERN
GREMILLET
HAMM
Marc HEBRART
Charles HEIDSIECK
HENIN-DELOUVIN
HUGUENOT-TASSIN
L. HUOT Fils
JEAUNAUX-ROBIN
KRUG
LAFORGE-TESTA
LAMBLOT
P. LANCELOT-ROYER
Guy LARMANDIER
Champagne Pierre LAUNAY
LAURENT-GABRIEL
LAURENT-PERRIER
LECLERC-BRIANT
Xavier LECONTE
Eric LEGRAND
LEGRAS et HAAS
Veuve Maurice LEPITRE
Laurent LEQUART
LOMBARD et Cie
Bernard LONCLAS
Xavier LORIOT
Louis de SACY
Philippe de LOZEY
Olivier et Laëtitia MARTEAUX
Rémy MASSIN et Fils
MÉDOT
Claude MICHEZ
Charles MIGNON
Pierre MIGNON
MOËT et CHANDON
MOREL Père et Fils
MORIZE Père et Fils
Yvon MOUSSY
G.H. MUMM
NAPOLEON
OLIVIER Père & Fils
Champagne VEUVE OLIVIER & FILS
Étienne OUDART
PANNIER
Hubert PAULET
Jean-Michel PELLETIER
PERRIER-JOUËT
PERSEVAL-FARGE
PHILIPPONNAT
G. PIERRARD
PIPER-HEIDSIECK
PLOYEZ-JACQUEMART
POL-ROGER
PRESTIGE DES SACRES
Ch. & A. PRIEUR
QUATRESOLS-GAUTHIER
Eugène RALLE
Gaston REVOLTE
Claude RIGOLLOT
ROBERT-ALLAIT
ROEDERER
ROGGE-CERESER
Champagne ROLLIN
ROYER Père et Fils
René RUTAT Père & Fils
SADI-MALOT
SENDRON-DESTOUCHES
SIMART-MOREAU
de SOUSA et Fils
Zoémie de SOUSA
TAITTINGER
De TELMONT
THÉVENET-DELOUVIN
Alain THIÉNOT
Diogène TISSIER et Fils
J.-M TISSIER
André TIXIER & Fils
Michel TURGY
VARNIER-FANNIÈRE
Jean VELUT
VERRIER & Fils
Maurice VESSELLE
VIGNON Père et Fils
VINCENT D’ASTRÉE
VOLLEREAUX
WIRTH & MICHEL

 

ACCORDS METS ET CHAMPAGNE PROPOSES

 

 



Dans cette région, les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. De quoi montrer sa propre personnalité quand on en a comme c’est le cas à Cahors ou à Madiran. À quoi bon avoir de beaux cépages de caractère comme le Tannat, le Cot, La Négrette ou le Gros Manseng si c’est pour “lisser” les vins et les dépersonnaliser au point que l’on ne sait plus ce que l’on goûte ? La complexité des terroirs et des climats est pourtant bien réelle dans la région, et prouve que l’on ne fait pas la même qualité, selon les aléas de la nature, au fin fond du Béarn ou dans le Lot. C’est ce qui compte, et crée la typicité.
Mon Classement vous ouvre les portes des vignerons qui méritent une commande.

Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

Actualité du vignoble
Classement Sud-Ouest Perigord 
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
LA COUTALE
CROZE DE PY
FAMAEY
GAUTOUL
LAVAUR
TRIGUEDINA

BOUT DU LIEU
CAMINADE
HAUTE-SERRE
MERCUÈS
NOZIÈRES
PAILLAS
SOULEILLAN
VINSSOU

PASSELYS*
PECH DE JAMMES
PELVILLAIN
REYNE

BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
GRAND-JAURE (P)
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE

COURT-LES-MÛTS
HAUT-FONGRIVE
HAUT-LAMOUTHE
MOULIN-POUZY (M)
POUYLVERE
VIEUX TOURON (M)

CLOS DU BREIL
CROIX BLANCHE (BI)
LAROQUE (BI)
PUY SERVAIN (HM)
TIREGRAND (P)

GAILLAC
BOURGUET
BOUSCAILLOUS (BI)
LECUSSE (Bl)
PIALENTOU (BI)

L’EMMEILLÉ
LABARTHE

ADELAÎDE
SARRABELLE
VALIÈRE

MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
PICHARD

BORIES
BURGUÉ-SÉRÉ (J)
CUQUERON
HUSTE (J)
LAFITTE-TESTON
MONTAUD
PARADIS
ROUSSE (J)
SERGENT
VIELLA

AUTRES APPELATIONS
VIGNERONS DE BUZET (Bt)

BRANA (I)
GENSAC
MÉNARD
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
SAINT-GUILLHEM (F)

HAILLE (IGP)
MALARTIC (IGP)
HERREBOUC
CAVE IROULÉGUY (I)
JOY (IGP)
LESCURE (F)
VOIE BLANCHE (VP)

Les vins de l’année avec Vins du Siècle


L’impact de ce Site, qui me tient particulièrement à cœur car c’est l’un des premiers que j’ai créés, poursuit une audience en forte hausse. Les chiffres 2013 confirment cela et le bien-fondé de ce Site, dont le but est de mettre particulièrement en avant une appellation au travers d’un propriétaire. On pourrait en avoir 400 de plus, mais ce n’est pas ma volonté…

Pour mémoire, en 2012 : plus de 372.000 lecteurs différents ont fréquenté le Site, ce qui est considérable quand on sait que ce sont de vrais amateurs et professionnels du vin, car on n’arrive pas sur LES VINS DU SIECLE par hasard…

Les vins du siècle : quelques coups de cœur…

 

CHATEAU CANTENAC


SAINT-EMILION Grand Cru

Nicole Roskam-Brunot, après des études de droit et d’économie régionale à l’université de Bordeaux, a décidé de se consacrer entièrement à son vignoble et d’apporter les soins les plus attentifs à la vinification et au terroir en veillant à ce que le sol dispose de tous les oligo-éléments nécessaires à sa prospérité. Aujourd’hui, Nicole Roskam-Brunot est aidé de ses fils. Frans s’occupe de la partie technique et d’une partie de la commercialisation, et gère également notre Listrac-Médoc Château La Lauzette Declercq, Cru Bourgeois, et Johan s’occupe de la commercialisation et de la gestion du Château Cantenac. « C’est une période charnière où j’effectue la passation de pouvoir à mes deux fils. Je n’oublie pas Frédéric qui même s’il ne travaille pas sur la propriété, a quand même réalisé le site internet et reste un fervent soutien. Donc tout le monde se sent impliqué ! » Les 12 hectares s’étendent dans le prolongement du coteau saint-émilionnais, dominant la vallée de la Dordogne. Il est composé de 75% de Merlot noir, 20% de Cabernet-franc et 5% de Cabernet-Sauvignon. Le terrain sablo-graveleux et argileux permet une excellente maturation du raisin. Le vin est très élégant, merveilleusement bouqueté et fruité, d’une belle complexité et longueur en bouche. En 2000, ils ont lancé la cuvée “Sélection Madame”, une jolie sélection de Merlot, un vin charmeur et très fruité. L’œnotourisme prend une part de plus en plus importante avec des visites-dégustations traditionnelles ou personnalisées. Et la charte “Vignobles et chais en Bordelais” est venue valider la qualité de notre accueil. Il y a également Les Portes Ouvertes, au mois de mai, qui sont toujours l’occasion de présenter notre vignoble avec un évènement culturel et ludique, et, dans le cadre des Grandes Heures de Saint-Emilion, les concerts-dégustations.

 

CHAMPAGNE GOSSET


AY

La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs président du Syndicat national des producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison des Vins de la Champagne : Ay 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en 1993. Côté anecdote, soulignons que la pratique traditionnelle du bouchage liège et agrafage est maintenue sur certains gros flacons, au cours du vieillissement sur lattes. Le “style Gosset” est donc propre à un art de vivre qui, depuis plus de 4 siècles, s’est transmis de génération en génération, alliant un solide bon sens à l’élégance du cœur et de l’esprit. C’est un style issu d’un terroir exceptionnel de calcaire friable favorisant le développement optimal de la vigne et d’un savoir-faire à nul autre pareil. Jean-Pierre Mareigner, chef de Cave avec la même équipe de production depuis des années, pérennise ainsi le savoir-faire et le style de Gosset. Maison dynamique, résolument tournée vers le futur, car, après avoir acquis des vignes en 100% Grand Cru, la surface de production de Champagne Gosset s’est étendue en rachetant un terrain jouxtant le site traditionnel. La création, en 1995, de la cuvée de prestige Gosset Celebris aura été le point d’orgue de cette volonté d’améliorer la qualité de façon spectaculaire. Considérée comme un rendu à l’histoire et aux diverses générations de la famille Gosset et composée exclusivement de Grands Crus de Chardonnay de la Côte des Blancs et de Pinot noir de la Montagne de Reims, et de la Grande Vallée de la Marne (Aÿ), cette cuvée est le fleuron de la maison. Superbe gamme « Extra », qui révèle la vérité du vin dans toute sa splendeur grâce au dosage Extra Brut, l’interprétation parfaite du savoir-faire ancestral de la maison. Exceptionnel Champagne Celebris Gosset Blanc de blancs Extra Pure, sélection du meilleur Chardonnay, en réalisant l’assemblage de quatre années, et de onze crus, de plusieurs méthodes de vinification, l’acide malique naturel a été préservé afin de restituer fraîcheur et puissance aromatique du Chardonnay, à la mousse légère, riche en arômes (fruits mûrs, pain brioché…), un grand Champagne intense et savoureux, d’une finale parfumée et dense, mûre et crémeuse, idéal sur une langouste. Vous aimerez aussi L’Extra rosé 2003, d’un rose limpide et lumineux, très aromatique avec des notes de fraise des bois, de framboise et de mûre sauvage, délicatement mêlées à la rose et à la violette, de structure vive d’une grande finesse, ample et persistant en bouche, un magnifique rosé, une belle expression de ce beau millésime. Il y a ce Gosset Celebris Vintage Extra Brut 1998, avec ces nuances de fruits compotés, de sous-bois et de pêche jaune, est très harmonieuse, charpentée, dominée par des notes légèrement épicées, d’une longue persistance aromatique.

CHATEAU SAINT-AHON


HAUT-MEDOC

Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIe siècle, le Château Saint-Ahon a été acquis par le comte et la comtesse Bernard de Colbert en 1985, c’est à présent leur fille et son mari, Françoise et Nicolas de Courcel, qui ont repris les rênes de ce domaine de 31 ha (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot noir, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot), en 2003. Coup de cœur pour leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur. Le 2008, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d’Or au concours de vins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d’Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, de bouche puissante et souple, tannique, de garde.

 

DOMAINE CHARLES AUDOIN


MARSANNAY

Le domaine s’étend sur 14 ha, offrant une diversité de 14 appellations de Marsannay, Porte-d’Or de la Côte-de-Nuits, à Pommard, en Côte-de-Beaune. Cyril Audoin, représente la cinquième génération de vignerons. Mais, si le domaine atteint aujourd’hui 14 ha, la superficie de la propriété, au début des années 1900, était limitée à seulement 4 ha. Le vignoble fut maintenu grâce à la persévérance de Marie Ragonneau, l’arrière-grand–mère de Cyril, une femme forte qui a su seule conserver et entretenir le vignoble, travaillant elle-même avec son cheval et son pulvérisateur à dos. Pour lui rendre hommage, Cyril a d’ailleurs créé la cuvée Marie Ragonneau sur l’appellation Marsannay. Dans sa recherche de qualité optimale, il a fait également le choix de vinifier séparément en appellation Marsannay différents lieux-dits dignes d’en exprimer une typicité, un caractère particulier. Un gros travail quand on sait que la plus petite cuvée Marsannay, La Charme aux Prêtres, ne dépasse pas 600 bouteilles ! Marsannay attend toujours l’attribution d’une classification en Premier Cru pour ses excellents lieux-dits situés en milieu de coteaux, Marsannay les Favières, les Clos du Roy, Les Longeroies, Charmes au Prêtres, Au Champ Salomon… en sont les meilleurs représentants. Remarquable Marsannay Les Longeroies 2009, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, avec ces notes subtiles de pruneau confit, alliant structure et velouté, ample et gras, de garde. Le 2008, aux tanins soyeux et riches à la fois, dégage un bouquet intense de cassis et d’humus, un vin solide, très classique, typé comme nous les aimons. Le 2007, médaille d’Argent Beaune 2010, charpenté, aux tanins fermes mais fondus, persistant en bouche, aux connotations de cerise et de sous-bois, mêle intensité et finesse. Tout en bouche, le Marsannay rouge Au Champ Salomon 2009, riche et persistant, au bouquet intense de cassis et d’humus, est un vin charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs au palais. Le Marsannay Les Favières 2009, de jolie robe grenat soutenu, est très classique, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus), aux tanins soyeux. Beau Marsannay Clos du Roy rouge 2009, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le Pommard 2009, bouqueté (notes de myrtille et poivre), est un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Goûtez aussi le Gevrey-Chambertin 2009, de couleur grenat intense, charpenté, de bouche puissante, au nez de fruits surmûris. Très séduisant Marsannay blanc Au Champ Salomon 2010, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, de bouche savoureuse comme le Marsannay rosé 2011.

 

HENRY NATTER


SANCERRE

Domaine de 23 ha, où l’on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Auguste, s’occupe plus de la cave. Depuis près de 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale. En 2005, le domaine a remporté le Trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des «Vignerons atypiques». La famille a à cœur de faire découvrir les subtilités de leur terroir, leur environnement, leur travail afin que leurs bouteilles soient ce lien discret entre la nature et eux-mêmes : source de merveilleuse convivialité. Exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2007, disponible uniquement en magnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, est un vin harmonieux, riche et fin à la fois, idéal sur des coquilles Saint-Jacques. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2010, tout en subtilité d’arômes (fruits frais, aubépine), sec, typé et parfumé, de bouche puissante et d’une longue finale, avec des nuances délicates de genêt et de coing. Le 2009, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, est racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2008, où s’entremêlent des notes d’amande et de fleurs blanches, est tout en rondeur, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique. Très beau Sancerre rouge l’Enchantement 2009 (vinification et élevage en fûts de chêne), typé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, un vin avec une finale bien persistante et puissante, comme cette Expression de Cécile 2007, aux nuances d’amande, mêlant fraîcheur et rondeur au palais. Leur Sancerre rosé 2011, est toujours le meilleur de l’appellation, de belle teinte, avec des notes d’orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur des mets épicés. Excellent Sancerre blanc 2011, issu du terroir des terres blanches, au nez complexe et puissant, très harmonieux, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée.

 

CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CORMICY

Forte de sa tradition familiale, la famille Boulard-Bauquaire se consacre à la culture de la vigne avec passion, depuis 8 générations. Denis Boulard a choisi de s’établir avec ses frères à Cormicy vers 1960. Il a participé à la renaissance de ce vignoble. Aujourd’hui, son fils Christophe et son épouse Christiane allient savoir-faire et modernité. Leurs vignes, issues des zones viticoles du massif de Saint-Thierry, de la Montagne de Reims et de la Vallée de la Marne, permettent d’élaborer des vins aux goûts uniques et complexes. Adeptes de la viticulture durable, ce couple de vignerons s’attache à la préservation du milieu, au maintien de la biodiversité et au respect de la qualité des sols, tout en œuvrant dans la plus pure tradition champenoise. Vous aimerez ce Champagne cuvée Mélanie, un Blanc de blancs vinifié en fûts de chêne, médaille d’argent au Concours des Vignerons Indépendants, qui mêle structure et vivacité à la fois, est d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, distingué, d’une très belle persistance. Beau Champagne Vieilles Vignes Premier Cru, 100% Chardonnay, de jolie robe dorée, aux connotations de pêche, de beurre frais, d’amande, avec une finale intense, subtilement épicée. Très réussi également, le Champagne brut Carte Noire, 50% Pinot noir, 50% Pinot meunier, médaille d’Or Vignerons Indépendants 2012, est persistant, de belle robe d’or pâle, aux notes d’abricot, de noix fraîche et de miel, un Champagne où s’associent rondeur et distinction, à la fois fin et charpenté, d’une belle finale. Le Grande Réserve est une cuvée dominée par une élégance persistante en bouche, à la fois très fine et mature, alliant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. Tout en nuances, le brut rosé, de mousse abondante et fruitée, est une cuvée tout en fraîcheur aromatique, avec des notes de fruits frais et de violette, qui associe saveur et distinction au palais. Goûtez aussi le brut Tradition, 40% Chardonnay, 40% Pinot noir, 20% Pinot Meunier, finement bouqueté, de bouche persistante, avec ces notes florales subtiles auxquelles s’ajoutent les fruits secs.

 

CLOS TRIMOULET


SAINT-EMILION Grand Cru

Situé au nord de Saint-Emilion, le « Clos Trimoulet » est une propriété exclusivement familiale, où cinq générations de viticulteurs se sont transmis un savoir faire ancestral. Guy Appollot et ses deux fils, Alain et Joël, ont su préserver cet héritage traditionnel tout en le conjuguant aux techniques les plus modernes. Les hectares de la propriété sont répartis sur plusieurs parcelles avec des sols argileux et sablonneux qui apportent au vin charpente, longévité et finesse. Les raisins sont ramassés à parfaite maturité et grâce à une longue cuvaison qui extrait au maximum les tanins, le « Clos Trimoulet » est un excellent vin de garde. Toute la production est mise en bouteilles à la propriété, après un élevage de 18 mois en barriques de chêne. Découvrez le Saint-Émilion GC 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde. Beau 2008, médaille d’Argent au concours des Vignerons Indépendants, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.”

 

DOMAINE COMTE PERALDI


VIN DE CORSE

Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, Cinsault, Carignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.

 

CHATEAU LESTAGE DARQUIER


MOULIS

Créée par des ancêtres en 1868, cette propriété a été un peu plus importante, s’étendant sur des communes voisines de Listrac et Arcins. Brigitte et François Bernard l’ont reprise en 1982 alors qu’elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Après avoir reconstruit en grande partie le vignoble, ils développent aujourd’hui de gros efforts dans le chai, tant au niveau de la vinification que de l’élevage. Le vignoble de 10 hectares, dont 8,5 en production, est situé sur la groupe graveleuse Ouest du Grand Poujeaux et bénéficie d’une très grande qualité de terroir (Qualification Agriculture raisonnée et certification Terra Vitis depuis 2004). Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températures, remontages journaliers par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération…). Le vin est élégant, souple, fruité, bien charpenté, aux tanins riches et savoureux à la fois, bien typé, aux notes d’humus et de petits fruits rouges mûrs, puissant et souple à la fois, aux tanins riches, de garde. Beau Moulis Terra Vitis 2010, encore très jeune, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre, dense au nez comme en bouche. Le 2009, aux nuances de cerise noire et d’épices, est de belle charpente, riche, charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue, très parfumé. Le 2008 est de couleur grenat, complexe, avec des nuances de fruits rouges cuits, un vin tannique et charnu.


BESTHEIM


GEWURZTRAMINER

C’est en 1765, à Westhalten, petit village du Haut-Rhin blotti au cœur de la Vallée Noble, que naît la Maison Heim. Toujours portés par l’amour du métier et du terroir, les successeurs d’Alfred Heim se sont mis en quête de nouvelles terres et se sont installés sur les coteaux de Bennwihr. Heim est ainsi devenu Bestheim, associant au nom d’origine la contraction des noms des villages où l’entreprise vinifie et élève ses différentes cuvées. Bestheim exploite aujourd’hui une magnifique mosaïque de terroirs. Elle est devenue incontournable au sein du vignoble alsacien. Bestheim est une entreprise particulièrement engagée dans la préservation de l’environnement et s’investit au quotidien dans cette démarche à la fois dans le vignoble comme au sein de l’entreprise (lutte raisonnée, tri sélectif, valorisation des déchets…). Bestheim produit toute la gamme des vins d’Alsace allant des Crémants aux sept cépages alsaciens. On retrouve dans la gamme pas moins de 6 lieux dits (dont le Klevener de Heiligenstein) et 6 Grands Crus (Rosacker, Wiebelsberg, Mambourg, Marckrain, Vorbourg et Zinnkoepflé).

 

DOMAINE GALTIER


COTEAUX-DU-LANGUEDOC

Le mas actuel est typiquement languedocien construit en 1756 par le médecin du village avec sa tour carrée utilisée comme pigeonnier, son four à pain de forme arrondie et ses caves enterrées sous les bâtiments. Le domaine est entré dans la famille Galtier-Carbonne dans les années 1948, replanté et agrandi par le grand-père de Jean Carbonne qui le lui a confié en 1982. En 1996, Jean et son épouse, Lise, décident de développer la commercialisation. Lise Carbonne, œnologue, modifie l’encépagement du vignoble, modernise la cave et crée un caveau de vente, animant des balades l’été, dans le vignoble. Charte agriculture durable Terra Vitis depuis 2002. J’ai été très séduit par ce Saint-Chinian l’Accompli rouge 2009, 65% Syrah, 35% Grenache, macération courte de 6 jours sur le Grenache pour garder le fruit et de 12 à 15 jours pour le Syrah. Elevage en demi-muids de 1/3 de l’assemblage, un vin de couleur intense, marqué par des nuances de cassis mûr et de poivre, souple et vigoureux à la fois, qui convient particulièrement aux plats épicés (10 e, il les vaut bien). Le Coteaux du Languedoc Ostrea blanc 2011, 45% Grenache, 35% Roussane, 18% Rolle, 2% Viognier, fermentation en barriques neuves de la Roussane, du Grenache et du Rolle, puis élevage en barriques pour les trois, avec des senteurs de noix et d’agrumes, est un vin rond au nez comme en bouche, vif et dense à la fois, persistant et aromatique, d’une belle finale, vraiment très abordable. Le Saint-Chinian l’Obstinée rouge 2010, 60% Syrah, 40% Grenache, certifié en agriculture raisonnée et adhérent à la Charte Terra Vitis, vinification séparée de chaque cépage, macération courte de 6 jours sur le Grenache pour garder le fruit, de 15 jours pour le Syrah, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, est un vin riche à prévoir sur un mignon de porc à la sauge, par exemple, une réussite comme cet autre Coteaux du Languedoc Kermes 2010, 45% Grenache, 35% Syrah, 20 % Mourvèdre, uniquement des vignes de plus de 20 ans, sol-argilo-calcaire datant du miocène et du bartonien (élevage : 80% sont conservés en cuves sous gaz inerte et 20% en barriques de un et 2 vins pendant 12 mois), un vin de caractère, coloré, d’une belle charpente, riche, tout en harmonie, gras et fruité, aux notes de mûre et de sous-bois, que l’on peut prévoir sur un navarin d’agneau.

VINS GIGOU


JASNIERES

Installé depuis 1974, Joël et Sylvie GIGOU ont acquit leur notoriété grâce à leurs vins de JASNIERES et des COTEAUX DU LOIR. Ils sont dotés d’un fort caractère et d’une très grande minéralité qui les rendent uniques. Joël Gigou est un vigneron passionné et rigoureux qui transmet à ses enfants l’authenticité et l’amour du terroir. Son fils Ludovic, le rejoint en 1998, puis sa fille, Dorothée en 2012. Le vignoble compte 13 ha. J’ai beaucoup apprécié le Jasnières Sélection de Raisins Nobles 2009, à la bouche fondue, aux notes subtiles de rose et de grillé, frais et onctueux à la fois, de garde. Vif et dense, le Jasnières cuvée Clos Saint-Jacques blanc 2010, marqué par son terroir, au nez subtil (fleurs blanches, pêche…), est tout en rondeur et persistance, avec une note de fraîcheur séduisante. Excellent Coteaux-du-Loir Pineau d’Aunis rouge 2009, d’une grande finesse, au nez puissant, de bouche très parfumée. Beau rapport qualité-prix-typicité. La famille Gigou vous propose également des chambres d’hôtes.

DOMAINE DU CHALET POUILLY


POUILLY-FUISSE

Depuis plus d’un siècle déjà, la famille Plumet vit dans le village de Solutré-Pouilly situé dans la région du Mâconnais en Bourgogne, France. Les premières vignes ont été plantées en 1850 – bien qu’il semblerait que l’origine de la propriété familiale remonte à 1774. Depuis les connaissances viticoles ainsi que le savoir-faire familial furent transmis de génération en génération. Le Domaine du Chalet Pouilly est situé à flanc de coteaux et domine le petit hameau de Pouilly au cœur de l’appellation Pouilly-Fuissé. Les 8,5 hectares se partagent entre 5 ha de “Pouilly-Fuisse”, 3 ha de “Saint-Véran” et 0,5 ha de “Mâcon-Solutré”. L’âge moyen des vignes est d’une quarantaine d’années pour le Pouilly-Fuissé et d’une cinquantaine d’années pour le Saint-Véran. Certaines sont centenaires. Le Mâcon-Solutré a été planté en 2010. Les terrains sont à prédominante argilo-calcaire pour le Pouilly-Fuissé et calcaire pour le Saint-Véran. En 1983, Henri Plumet transmit sa propriété à sa fille Marie-Agnès Plumet et son époux Bernard Léger. Le Domaine vous propose ce Pouilly-Fuissé 2009, élevé en fûts de chêne pendant 18 mois dans la tradition bourguignonne, présente une robe or clair, au nez délicat, capiteux, boisé, fin, aux parfums d’amande, de fruits blancs, de tilleul, de bouche dense, ample, qui séduit par son équilibre et sa richesse aromatique (bois, fruits, fleurs) le tout porté par une matière généreuse. Une réussite. Il faut savoir être patient afin de profiter pleinement de l’évolution bénéfique du temps. Le Pouilly-Fuissé 2005, élevage 18 mois en fûts traditionnels, est un vin aux nuances complexes où dominent les fleurs et le fumé, harmonieux, un vin ample et gras en bouche. Le Pouilly-Fuissé, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de pêche blanche, tout en finesse, est régulièrement réussi.

 

DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SAUMUR-CHAMPIGNY

Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s’étend aujourd’hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.

 

CHATEAU LA GALIANE


MARGAUX

Le Château La Galiane doit son nom au Général Anglais « Galian » qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l’occupation de l’Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, sa superficie de 5 hectares plantée de 45 % de Merlots, 50 % de Cabernets Sauvignons et 5 % de Petits Verdots présente un parfait équilibre, très classique et traditionnelle de l’appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. Cultivé de père en fils, les vins de La Galiane ont une belle couleur rubis et sont finement bouquetés, très harmonieux et suave en bouche avec des tanins fins et élégants, ces vins possèdent une belle aptitude au vieillissement. Château Charmant possède des ceps de vigne centenaires et le vignoble de 5 hectares est implanté sur des croupes de fines graves à galets abondants et labouré. les vendanges sont faites à la main, la cuvaison est longue afin d’extraire tous les parfums et le vin est élevé en barriques durant 12 mois. Le Château Charmant produit un vin coloré, aromatique, très complexe et élégant, parfaitement équilibré, charpenté et souple à la fois qui s’épanouit superbement en vieillissant.

DOMAINE GOURON


CHINON

Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l’expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Remarquable Chinon La Terroir 2009, issu de vignes de 45 ans et plus, macération longue et élevage en cuve d’un an, pas de barrique pour exprimer toute la richesse du fruit, qui associe puissance et finesse au palais, avec des arômes de framboise, de groseille et de mûre, classique, corsé, riche, aux tanins soyeux mais denses, d’excellente garde. Beau Chinon cuvée Vieilles Vignes 2007, issu de sols argilo-calcaires et argilo-siliceux (vignes de 45 ans et plus, cuvaison longue et élevage 12 mois en fûts de chêne de 1 à 6 vins), un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de violette, de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, de très bonne garde. Séduisant Chinon La Croix Boisée blanc sec 2010, pur Chenin, vinifié en barriques sans levures exogènes à température ambiante, parfumé, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche dominée par les fruits mûrs et les petits fruits secs. Le Chinon rosé 2011, pur Cabernet franc issu de saignée, de robe délicate, est frais, puissant en bouche, parfumé (rose, fraise…), sec et suave à la fois. Goûtez le Chinon cuvée Domaine 2010, aux tanins soyeux et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus.

 

CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


RILLY-LA-MONTAGNE

D’abord vigneron, l’arrière-grand-père Edmond choisit de devenir manipulant dans les années 1920. Sa fille Anne-Marie, puis son petit-fils André (qui fit d’importants travaux en bâtiments, cuverie, caves dans les années 1970) secondé aujourd’hui par, ses deux filles, ses gendres ont modernisé l’outil de travail (pressoir, foudres, carrelage …) et son petit-fils, perpétuent la tradition familiale. Vous pourrez découvrir ce Champagne Dame Palmyre Blanc de noirs Millésime 2006, une cuvée alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent la rose et les fruits mûrs, de bouche élégante et puissante à la fois. Très beau Champagne cuvée du Fondateur, composé de vieux vins de réserve de Chardonnay, une grande réussite, une cuvée qui associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des nuances de noisette et d’abricot sec, tout en charme, idéal à l’apéritif comme sur du saumon fumé. La cuvée du 21e Siècle allie intensité et puissance, un vin d’une belle ampleur, de très bonne bouche, où l’on retrouve des notes de citronnelle et de miel, un Champagne suave, vineux et fin à la fois, de robe dorée. Beau Champagne cuvée Transparence, assemblage de Pinot noir et de Pinot meunier, au nez minéral dominé par les agrumes frais, ample et bouqueté, de mousse abondante, tout en rondeur, de bouche fruitée et persistante, idéal au cours d’un repas, tout en harmonie. Riche et complexe, la cuvée Royale, issue d’un assemblage à parts égales de Pinot noir, Pinot Meunier, et Chardonnay, associe fraîcheur et charpente à une finale persistante, un Champagne de table, de bouche puissante. La cuvée Royale rosée sent la fraise des bois mûre, un Champagne vineux et fin à la fois. Et puis, il y a aussi cette cuvée Sublime (30% Pinot noir, 30% Pinot meunier, 15% Chardonnay, 25% de vins de réserve), où l’on retrouve des nuances de pêche, de noix et de miel, de mousse très abondante, tout en structure, équilibré, complexe, un vin généreux et harmonieux, très fin, d’une belle finale.

CHATEAU DE GUEYZE


BUZET

Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne dans la palette des vins de France. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe. Ainsi, grâce au talent des viticulteurs, au savoir-faire des œnologues et des maîtres de chai, au génie de son sol, Buzet est devenu un vrai grand vin. Deux mille hectares de vignobles offrent généreusement 13 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Ce vin est élaboré dans deux sites de vinification extraordinairement modernes. L’un est à Buzet, l’autre à Espiens, sur les deux berges de la Baïse. Deux chais de vieillissement qui hébergent plus de 4500 barriques instillent mille saveurs à ce grand vin que plus de 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans les chais. Ainsi, la cave des vignerons de Buzet est-elle devenue le site touristique le plus visité du département de Lot-et-Garonne. Découvrez le Buzet du Château de Gueyze 2010, typé, avec des notes de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, mariant élégance et structure, ample, de très belle évolution. Il y a aussi le Buzet La Tuque de Gueyze 2010, dense, aux arômes de fruits cuits et d’épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, puissant au nez comme en bouche, le Buzet Domaine de Brazalem rouge 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, est charnu, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, réussi comme le Buzet Baron d’Ardeuil rouge 2010, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois et de notes giboyeuses, savoureux en finale. Excellent Buzet rouge Domaine du Grand Bourdieu 2010, classique, bien corsé, de bouche fruitée et mûre. Joli Buzet blanc L’Excellence 2011, Sémillon, Sauvignon, aux notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, un vin tout en harmonie. Le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2011, issu de vieilles vignes, avec des connotations de fleurs et de coing est d’une très jolie expression, de jolie robe, un vin d’une belle vinosité avec cette nervosité charmeuse, de très bonne bouche.

SCE DU CLOS BELLEFOND


SANTENAY

Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.


CHATEAU MACQUIN


SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION

Le Château Macquin s’étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l’hectare dont l’âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l’humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d’inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l’élaboration d’un grand cru. Aujourd’hui,on oublie trop souvent que l’excellence d’un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d’améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s’effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d’être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d’être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


BANDOL

Une propriété dotée d’un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d’être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s’échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d’acheter des millésimes plus anciens.

 

CHATEAU FABAS


MINERVOIS

Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec 58 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C’est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin, aidé de ses deux fils Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. Superbe Minervois Serbolles rouge 2008, vinifié après une macération à froid d’une journée, avant que la fermentation alcoolique ne débute, tous ces soins donnent un grand vin structuré, d’une grande complexité d’arômes (musc, cuir…), avec ces notes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais fins, harmonieux, de garde. Remarquable 2007, gras, finement épicé, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche de mûre et de violette, délicieusement fondue et puissante à la fois. Le Minervois Serbolles blanc 2011 (base de Vermentino et Grenache blanc), tout en charme, aux reflets verts avec des arômes de noix et d’agrumes, un vin qui allie élégance et puissance, d’une grande persistance, où s’associent rondeur et distinction. Le 2010 est finement bouqueté, complexe, qui associe fraîcheur et charpente, au nez citronné, raffiné, tout en bouche. Le Minervois Le Mourral 2008, est un vin charnu, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de pruneau. Goûtez aussi l’IGP Syrah/Petit Verdot 2011, dense, tout en arômes, idéal sur une terrine de lièvre, très réussi comme le Sauvignon 2011, marqué par son cépage, où la fraîcheur prédomine.

DOMAINE DU CLOS DE L’EPINAY


VOUVRAY

Belle propriété du XVIIIème siècle pour la partie la plus ancienne. Le domaine est un clos avec des vignes, un verger, un jardin et des arbres centenaires, situé au dessus du village de Vouvray. La propriété se situe au milieu des vignes, ce qui est également une rareté sur l’appellation, puisque la plupart des autres viticulteurs sont installés près de leurs caves situées dans les vallées creusées dans le tuffeau.” Au total, le vignoble compte un peu plus de 16,72 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, les vendanges sont manuelles pour les vins tranquilles, et l’on pratique la lutte raisonnée. Le chai enterré a été construit en 2008 pour stocker le Méthode Traditionnelle à proximité du Clos. Superbe Vouvray moelleux 2009, médaille d’Or au concours des Journées Gastronomiques de Romorantin 2010, mêlant richesse aromatique et persistance en bouche, un vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie. Très charmeur, le Vouvray doux 2009, d’une belle couleur dorée, élégant, avec des nuances de miel d’acacia, d’orange mûre et de fleurs blanches, est gras et typé. Beau Vouvray cuvée Marcus 2009, d’une très belle couleur, aux senteurs de fruits blancs et de genêt, avec en bouche des notes subtiles de pain d’épices et de rose, d’une grande persistance. Le Vouvray demi-sec Classique 2010 est de bouche suave, tout en subtilité d’arômes, est de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, d’une belle ampleur, à découvrir sur un fromage bleu. Superbe 2009, médaille d’Argent au concours des Journées Gastronomiques de Romorantin 2010, tout en subtilité d’arômes (fruits cuits, aubépine), d’une douce onctuosité, tout en finesse. Excellent Vouvray cuvée Le Clos de L’Épinay brut Millésime 2006, médaille d’Or au concours des vignerons Indépendants 2012. Le Vouvray Tête de Cuvée Brut, médaille d’Argent au concours des grands vins Mâcon, est de belle robe, aux parfums de fruits et de noix fraîche, dense, de belle mousse légère comme le Vouvray brut Classique, tout en harmonie, avec ces notes de fruits frais et d’acacia, un vin vraiment séduisant, très frais avec une finale tout en souplesse.


DOMAINE PICHARD


MADIRAN

Un domaine de 12 ha (11 en rouge et un en Pacherenc blanc), sur un sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. Les vignes sont plantées en haut d’un coteau, et c’est le seul domaine du madirannais à avoir les vignes d’un seul tenant. L’encépagement de trente ans de moyenne d’âge est composé de 50% Tannat et 50% Cabernet franc, et pour le Blanc, essentiellement du Petit Manseng. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Excitez donc vos papilles avec le Madiran Tradition 2009, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de violette, de cuir et de cassis très caractéristiques, un vin de couleur grenat, ferme et typé. Le 2008 est complexe et harmonieux, avec des nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, un vin gras, à ouvrir sur de l’agneau, par exemple. La cuvée Aimé 2009, très représentatif de ce grand millésime, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, un vin riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de belle évolution. Le 2008 est très puissant et très aromatique, encore fermé, charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet. Il y a encore le Madiran cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, est gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec des tanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne base tannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche, gras, bien corsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh 2010 est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique, tout en structure et parfums, harmonieux.


AMADIEU PIERRE


GIGONDAS

Producteur de Gigondas depuis 1929, le vignoble familial s’étend aujourd’hui sur 137 hectares dans les hauteurs des Dentelles de Montmirail et constitue le plus grand domaine de Gigondas. Regroupées autour des bâtisses de la Romane et de la Machotte, à une altitude moyenne de 400m, les vignes bénéficient d’une situation exceptionnelle. L’altitude, l’orientation Nord – Nord Ouest des coteaux et la singularité de ces terroirs, uniques sur le territoire de Gigondas, apportent fraîcheur et finesse aux vins. Les rendements sont naturellement limités. Chaque parcelle est vendangée manuellement à maturité. J’ai beaucoup aimé le Gigondas Domaine Grand Romane 2009, dont les vignes connaissent une cuvaison traditionnelle pour les Grenache et Syrah, une macération en grains entiers pour le Mourvèdre, suivi d’un élevage à l’ancienne 18 mois en barriques et en vieux foudres. Le vin est complexe avec ces nuances de kirsch et de poivre, de robe grenat brillant, très parfumé (mûre, humus…), aux tanins très structurés, d’une belle finale en bouche. Dans la lignée, le Gigondas Le Pas de l’Aigle 2007, sélection parcellaire de vieilles vignes situées sur le lieu-dit du même nom, à 400 m d’altitude. Grenache majoritaire (85%), cuvaison longue, 24 mois d’élevage en barriques de chêne de l’Allier, affinage de 6 mois en cave minimum après la mise en bouteille afin de finir l’élevage des tannins massifs de cette cuvée, un vin au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, concentré, alliant finesse et structure, densité et distinction. Plus rond, le Gigondas Romane Machotte rosé 2011, pressurage direct du Grenache et saignée de Syrah et Cinsault. Goûtez le Vinsobres Les Piallats 2009, aux arômes de cerise et d’épices, mêlant rondeur et structure. Le Gigondas Romane Machotte rouge 2010,assemblage traditionnel Grenache-Syrah, élevé 12 mois en foudres et enbarriques de chêne, corsé comme on les aime, sent les fruits mûrs, riche et bien en bouche, avec ces notes caractéristiques de groseille bien mûre, à prévoir sur un gibier à poils. Joli CDR blanc Domaine Grande Romane 2011, issu de vieilles vignes de Clairette, plantée par le grand-père autour de lacave de Romane, très agréable, sec et suave à la fois, qui allie fraîcheur et rondeur.

Le vignoble champenois comporte quatre zones : la montagne de Reims, la vallée de la Marne, la Côte des blancs et les vignobles de l’Aube. Les trois premières, correspondant aux arrondissements de Reims et d’Épernay, au cœur même de la région champenoise, en forment la partie essentielle, celle où se situent les crus les plus réputés. Les vignes y serpentent à flanc de coteau en un long ruban de 120 km, sur une largeur de 300 m à 2 km.

– La montagne de Reims fait partie de la falaise de l’Île-de-France. Elle constitue le versant méridional de la vallée de la Vesle, et s’étend jusqu’à la vallée de la Marne qu’elle surplombe à hauteur d’Épernay. C’est un vaste plateau, à faible relief, d’une longueur variant de 20 à 25 km et d’une largeur variant de 6 à 10 km. Parmi ses meilleurs crus on peut citer Ambonnay, Beaumont-sur-Vesle, Bouzy, Louvois, Mailly-Champagne, Sillery, Verzenais et Verzy.

– Dans la vallée de la Marne les vignobles sont établis principalement entre Tours-sur-Marne et Dormans, et se prolongent jusqu’à Château-Thierry et au-delà, c’est-à-dire jusque dans l’Aisne. On y trouve des crus renommés tels que Ay et Mareuil-sur-Ay.

– La Côte des Blancs, ou côte d’Avize, ainsi appelée parce qu’elle produit presque exclusivement des raisins blancs, est orientée face à l’est. C’est une seconde falaise perpendiculaire à la montagne de Reims, moins élevée, qui, au sud d’Épernay et de la Marne, s’étend sur environ 20 km nord-sud. Les meilleurs crus en sont Avize, Cramant, Oger et Le-Mesnil-sur-Oger. Elle se prolonge par la Côte de Vertus, la région de Congy et la Côte de Sézanne.

– Séparé de l’ensemble marnais par la plaine de Champagne, le vignoble de l’Aube est établi dans la région de Bar-sur-Seine et de Bar-sur-Aube.

 

Le climat champenois

Hivers assez doux, printemps incertains, étés chauds, automnes relativement beaux. Cependant une influence septentrionale et continentale s’exerce déjà, dont l’âpreté et la rigueur sont adoucies par celles des effluves maritimes provenant de la Normandie, de la Picardie et de l’Île-de-France voisines. La température moyenne annuelle est de 10 °C. Les forêts et les bois qui couvrent les plateaux environnants entretiennent une certaine humidité et tendent à stabiliser les températures. C’est un rôle modérateur essentiel car la vigne doit sa vigueur à cette humidité constante. Le vignoble est planté à une altitude qui varie entre 130 et 180 mètres, ce qui la préserve dans une certaine mesure des gelées de printemps associées aux brumes matinales qui s’attardent dans les vallées.

Le sol

Le vignoble champenois est établi sur le calcaire. Les grands crus reposent, en général à mi-coteau, sur une mince couche d’éboulis provenant des pentes tertiaires, où affleure la craie du crétacé supérieur avec ses fossiles caractéristiques (bélemnites), en un bloc atteignant 200 m d’épaisseur et parfois davantage. Cette assise est recouverte par une couche de terre meuble et fertile, d’une épaisseur variant entre 20 et 50 cm. La craie en sous-sol assure un drainage parfait permettant l’infiltration des eaux en excès, tout en conservant au sol une humidité suffisante. De plus, elle a la faculté d’emmagasiner et de restituer la chaleur solaire, jouant ainsi un rôle régulateur extrêmement bénéfique à la maturité, complémentaire de l’action stabilisatrice des bois et forêts déjà notée. C’est enfin à la craie, avant tout, que les vins de Champagne doivent leur finesse et leur légèreté. Sur les coteaux orientés au midi ou au sud-est qui l’abritent de leurs épaulements, la vigne prospère, protégée des vents du nord, généreusement offerte au soleil. La lumière, d’une exceptionnelle intensité, est réverbérée par cette terre claire qui réfléchit la chaleur du soleil : les grappes mûrissent entre les rayons et leurs reflets.

J’ai axé ma sélection sur le terroir. Le Champagne est avant tout un vin, et il faut montrer aux consommateurs que les territoires ont aussi leur importance ici. On ne fait pas le même vin à à Bouzy ou à Buxeuil, à Cramant ou à Avenay-Val-d’Or !


 

CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL
AVENAY-VAL-D’OR
EARL Laurent-Gabriel
2, rue des Remparts
51160 Avenay – Val d’Or
Téléphone : 03 26 52 32 69
Télécopie : 03 26 59 92 08
E-Mail : champagnelaurent-gabriel@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel
CHAMPAGNE GOSSET
AY
Jean-Pierre Cointreau
69, rue Jules Blondeau – BP 7
51160 Ay
Téléphone : 03 26 56 99 56
Télécopie : 03 26 51 55 88
E-Mail : champagne-gosset@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset
CHAMPAGNE GREMILLET
BALNOT-SUR-LAIGNES
Envers de Valeine
10110 Balnot-sur-Laignes
Téléphone : 03 25 29 37 91
Télécopie : 03 25 29 30 69
E-Mail :champagnegremillet@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnegremillet
CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS
BASSUET
Aurélie Lonclas
Rue de Vavray – Chemin de Travent
51300 Bassuet
Téléphone : 03 26 73 98 20
Télécopie : 03 26 73 16 17
E-Mail :champagnelonclas@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnelonclas
CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE
BOUZY
Didier et Thierry Vesselle
2, rue Yvonnet
51150 Bouzy
Téléphone : 03 26 57 00 81
Télécopie : 03 26 57 83 08
E-Mail :champagne.vesselle@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne.vesselle
CHAMPAGNE ROLLIN
BRAGELOGNE
Famille Braux
41, Grande Rue
10340 Bragelogne
Téléphone : 03 25 29 10 13 et 06 80 96 31 48
Télécopie : 03 25 29 02 47
E-Mail : champagne-rollin@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-rollin
CHAMPAGNE ETIENNE OUDART
BRUGNY
Jacques Oudart
La Manoir des Arômes – 15 rue de la Grange Jableb
51530 Brugny
Téléphone : 03 26 59 98 01
Télécopie : 03 26 59 92 27
E-Mail : champagne-oudart@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-oudart
CHAMPAGNE VINCENT COUCHE
BUXEUIL
Vincent Couche
29, Grande Rue
10110 Buxeuil
Téléphone : 03 25 38 53 96
Télécopie : 03 25 38 41 69
E-Mail : champagne-couche@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-couche
CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE
CHAMERY
Isabelle et Benoist Perseval
12, rue du Voisin
51500 Chamery
Téléphone : 00 33 (0)3 26 97 64 70
Télécopie : 00 33 (0)3 26 97 67 67
E-Mail : perseval-farge@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/perseval-farge
CHAMPAGNE CHARPENTIER
CHARLY-SUR-MARNE
Jean-Marc et Céline Charpentier
11, route de Paris
02310 Charly-sur-Marne
Téléphone : 03 23 82 10 72
Télécopie : 03 23 82 31 80
E-Mail :champagnecharpentier@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnecharpentier
CHAMPAGNE J.-M. TISSIER
CHAVOT-COURCOURT
Jacques Tissier
9, rue du Général Leclerc
51530 Chavot-Courcourt
Téléphone : 03 26 54 17 47
Télécopie : 09 70 32 07 15
E-Mail :champagnej.mtissier@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnej.mtissier
CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS
CHOUILLY
Brigitte Legras
9, Grande Rue
51530 Chouilly
Téléphone : 03 26 54 92 90
Télécopie : 03 26 55 16 78
E-Mail : legras-haas@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/legras-haas
CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE
CORMICY
Christophe Boulard
30, rue du Petit Guyencourt
51220 Cormicy
Téléphone : 03 26 61 30 79
Télécopie :
E-Mail : champagne-boulard-bauquaire@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-boulard-bauquaire
CHAMPAGNE FLEURY
COURTERON
Jean-Pierre Fleury
43, Grande Rue
10250 Courteron
Téléphone : 03 25 38 20 28
Télécopie : 03 25 38 24 65
E-Mail : champagne-fleury@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-fleury
EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER
CRAMANT
Sylvie Lancelot
540, rue du Général-de-Gaulle
51530 Cramant
Téléphone : 03 26 57 51 41
Télécopie : 03 26 57 12 25
E-Mail : lancelotroyer@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/lancelotroyer
CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET
DIZY
Arnaud Vautrain
147-195, rue du Colonel Fabien
51530 Dizy
Téléphone : 03 26 55 24 16
Télécopie : 03 26 51 97 42
E-Mail : vautrain-paulet@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/vautrain-paulet
CHAMPAGNE ELLNER SAS
EPERNAY
Jean-Pierre Ellner
6, rue Côte Legris
51200 Epernay
Téléphone : 03 26 55 60 25
Télécopie : 03 26 51 54 00
E-Mail : champagneellner@vinsdusiecle.com et info@champagne-ellner.com
www.vinsdusiecle.com/champagneellner
CHAMPAGNE LAMBLOT
JANVRY
Alexandre Lamblot
9, rue Saint-Vincent
51390 Janvry
Téléphone : 03 26 03 80 00
Télécopie : 03 26 03 62 12
E-Mail :champagnelamblot@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnelamblot
CHAMPAGNE PIERRE MIGNON
LE BREUIL
Pierre Mignon
5, rue des Grappes d’Or
51210 Le Breuil
Téléphone : 03 26 59 22 03
Télécopie : 03 26 59 26 74
E-Mail : champagne-pierre-mignon@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-pierre-mignon
CHAMPAGNE GUY CHARLEMAGNE
LE MESNIL-SUR-OGER
Philippe Charlemagne
4, rue de la Brèche d’Oger
51190 Le Mesnil-sur-Oger
Téléphone : +33 3 26 57 52 98
Télécopie : +33 3 26 57 97 81
E-Mail :champagneguycharlemagne@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagneguycharlemagne
CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS
POUILLON
David et Véronique Bourdaire-Gallois
28, rue Haute
51220 Pouillon
Téléphone : +33 (0)3 26 03 02 42
Télécopie : +33 (0)3 26 04 37 48
E-Mail : champagne.bourdaire-gallois@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne.bourdaire-gallois
CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS
RILLY-LA-MONTAGNE
Eric Chanez et Alain Toullec
17, rue Roger Salengro
51500 Rilly-la-Montagne
Téléphone : 03 26 03 42 87
Télécopie : 03 26 03 45 40
E-Mail : andredelaunois@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/andredelaunois
CHAMPAGNE NATHALIE FALMET
ROUVRE-LES-VIGNES
Nathalie Falmet
1, rue Saint-Maurice
10200 Rouvres-Les-Vignes
Téléphone : 06 07 02 74 27
Télécopie :
E-Mail : champagnefalmet@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnefalmet
CHAMPAGNE L. HUOT FILS
SAINT-MARTIN-D’ABLOIS
Virginie et Olivier Huot
27, rue Julien Ducos
51530 Saint-Martin-d’Ablois
Téléphone : 03 26 59 92 81
Télécopie : 03 26 59 45 05
E-Mail : champagnehuot@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagnehuot
CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN
TALUS-SAINT-PRIX
Cyril Jeaunaux
1, rue de Bannay
51270 Talus-Saint-Prix
Téléphone : 03 26 52 80 73
Télécopie : 03 26 51 63 78
E-Mail : champagne-jr@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/champagne-jr
CHAMPAGNE RENE RUTAT
VERTUS
Michel Rutat
Avenue du Général de Gaulle
51130 Vertus
Téléphone : 03 26 52 14 79
Télécopie : 03 26 52 97 36
E-Mail : renerutat@vinsdusiecle.com
www.vinsdusiecle.com/renerutat

Château BOSSUET

Château BOSSUET 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Dubost Laurent

33500 Catusseau
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie : 05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site : fr.chateaux-dubost.com

Située sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de Lalande-de-Pomerol et Montagne Saint-Emilion, cette propriété de 9 ha, possède des vignes vieilles de 30 ans. Superbe Bordeaux Supérieur 2010, très bien élevé, parfumé,équilibré, aux tanins mûrs, au parfum de cassis et de prune, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, bien corsé. Beau 2009, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée. Séduisant blanc Château Pâquerette, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruitssecssuave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, ample et charmeur, idéal sur un plateau de fruits de mer. Beau rapport qualité-prix. Même propriétaire que le Pomerol Château Lafleur du Roy.

Château BOUTILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BOUTILLON

Château BOUTILLON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Filippi-Gillet propriétaire

33540 Mesterrieux
Téléphone :05 56 71 41 47
Télécopie : 05 56 71 32 21
Email : chateauboutillon@free.fr
Site : http://chateauboutillon.free.fr

Ce propriétaire exemplaire, passionné et passionnant (quelque 90 ans passés !) est au sommet avec son superbe Bordeaux Supérieur cuvée Anne-Sophie 2009, élevé en fûts de chêne, et parfumé, aux connotations de cassis et d’humusferme et persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie charpente et distinction, encore jeune. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2010, charnu, au nezconcentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins souples et équilibrés. Le Bordeauxrosé cuvée Manou, une cuvée en hommage à Mme Filippi, aux senteurs persistantes, au nezcomme en bouche, avec ces nuances de fruits frais et de rose, est un vin charmeur, tout en rondeur, parfait sur des bouchées à la reine.
Château de CRAIN

Château de CRAIN 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Fougère

33750 Baron
Téléphone :05 57 24 50 66
Télécopie : 05 57 24 14 07
Email : fougere@chateau-de-crain.com
Site : www.chateau-de-crain.com

Exploité depuis 5 générations. Le château a été bâti au XIIIe siècle par le roi Edouard IV d’Angleterre; c’est l’un des plus vieux châteaux féodaux d’Aquitaine. Marie-Cécile Fougère, charmante et dynamique, s’occupe des vinifications de cette belle propriété qui compte 40 ha. Une référence avec ce Bordeaux Supérieur 2009 (57% Merlot, 27% Cabernets et 16% Malbec), avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de violette, de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, de très bonne garde. Le 2008, médaille d’Argent au concours des Vins d’Aquitaine 2010, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante. Remarquable Entre-Deux-Mers 2011, issu d’une macération pelliculaire courte, puis d’un élevage sur lies, un vin franc, où se mêlent des notes d’amande et de poire, à ouvrir sur des crustacés.

Château PARENCHÈRE

Château PARENCHÈRE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur : Richard Curty
BP 57
33220 Ligueux
Téléphone :05 57 46 04 17
Télécopie : 05 57 46 42 80
Email : info@parenchere.com
Site : www.parenchere.com

Le vignoble jouxte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, et présente de ce fait un terroir très particulier dans le Bordelais, composé d’argilo-calcaire avec une très forte teneur en argile, ce qui explique en partie la puissance des vins qui y sont produits. La superficie totale de la propriété est de 153 ha. Le vignoble quant à lui est concentré sur 63 ha, plantés sur les parcelles les mieux exposées du domaine “Ce que je retiens du 2012, nous raconte Richard Curty, c’est la difficulté, avec tout ce que nous avons eu à gérer cette année ! Forte pression du mildiou, bien que nous n’ayons pas eu à déplorer de perte de récolte, mais une forte pression tout au long du cycle et une vigilance phytosanitaire accrue. De la gelée, un débourrement tardif, beaucoup d’eau en mai, juin. Une attaque assez importante de cicadelles des grillures de la vigne début juillet, et nous avons également piégé pas mal de papillons qui provoquent les vers de grappes. Ensuite, la problématique de l’eau jusqu’au mois de juillet, avec des averses fréquentes mais pas significatives en terme de précipitations puisque les quelques jours de forte chaleur du mois d’août ont fini par mettre la vigne en stress hydrique. Donc une crainte pour cette récolte un peu partout dans la région, on partait sur desrendements assez faibles ! Début septembre, on a eu un bon arrosage, qui a permis de sortir du stress hydrique, les raisins ont grossi et le retour du beau temps fin septembre-début octobre nous a permis d’obtenir des raisins à bonne maturité. Il n’y a que sur les dernières parcelles deCabernet -Sauvignon où nous avons dû vendanger très vite en fonction du retour de la pluie. Nous sommes équipés d’un trieur optique, donc nous avons quand même bien pu trier, car nous sommes toujours sur une recherche qualitative, mais en règle générale nous avons rentré une très jolie vendange. En blanc, on avait des raisins d’un très belle qualité, nous avons des blancs remarquables, très francs, très aromatiques, c’est sans doute le meilleur millésime de blanc que nous ayons fait à Parenchère, sachant que nous avons commencé les blancs en 2006. Pour les rouges, tout s’est bien passé, pas de souci de fermentation. D’un point de vuedégustation, c’est un millésime très équilibré, très aromatique, avec beaucoup de couleur, peut-être pas autant de puissance que lesmillésimes 2009 et 2010. Concernant le millésime 2011, c’est une belle réussite, des vins très équilibrés, avec une belle concentration, je prépare les futurs assemblages de printemps, cela s’est très bien tenu, on a beaucoup de fraîcheur. Actuellement, nous commercialisons les 2008 qui se terminent, les 2009, et on commence le 2010. En blanc et clairet nous sommes sur le 2011, jusqu’à la mise en bouteille du 2012, fin janvier.” Il y a donc ce Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2010, superbe, tout en bouche, avec des notes caractéristiques de fruits noirs et d’épices, très bien élevé, de garde. L’Esprit de Parenchère 2010, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais bien présents, un vin d’une finale intense, qui commence à se goûter sur un lièvre, par exemple. Le Bordeaux Supérieur est coloré et charnu, aux tanins souples, tout en bouche, d’une jolie concentration, aux notes de groseille et d’humuscharpenté. Goûtez également le Bordeaux clairet 2012, au nez d’agrumes et de fruits blancs frais, tout en souplesse, très bien vinifié comme le Bordeaux blanc sec 2012, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, qui associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique.

Château BRAN de COMPOSTELLE

Château BRAN de COMPOSTELLE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Gagne et Barrat
La Maconne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie : 05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiècle.com/chateaupontlesmoines

Superbe Bordeaux Supérieur 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques, d’un bel équilibre, ample et riche, est un vin bien charnu. Le Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2009, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, dont 1/3 de barriquesneuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65%Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), est un beau vin charpenté, au nezde petits fruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicé en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes. Beau 2008, charnu, épicé, aux tanins denses, avec des nuances de mûre et de fumé, de très bonne évolution. Voir aussi le Château Pont Les Moines à Civrac-de-Blaye.
Château LAJARRE

Château LAJARRE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 40 50 59
Télécopie : 05 57 40 71 20
Email : gregory.lovato@hotmail.fr
Site : www.chateau-lajarre.com

Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété de 55 ha, dont 31 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux. Il est la propriété de la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 80% de Merlot et 20% de Cabernet francrendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérationslongues, élevage en fonction des millésimes. Ceci explique la qualité de son Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2010, fort bien élevé (macération de 30 jours, 70% barriques, 30% cuves), un vin de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, un vin ample et structuré, de bouche persistante. Le 2009 est corsé, très harmonieuxgras, au bouquet subtil, aux notes de sous-bois et de fruitsrouges cuits. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2010, tout en arômes et structure, est coloré, dense en bouche, bien charpenté.


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE

Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
M. et Mme Hébrard
42, route de Libourne
33450 Saint-Loubès
Téléphone :05 57 84 61 03 et 06 71 80 06 74
Télécopie : 05 57 84 61 03
Email : h.auxgravesdelalaurence@yahoo.fr

Le château est un ancien domaine viticole situé au nord de Bordeaux, où, compte tenu de sa petite production, le travail peut se faire “à l’ancienne”. Savoureux Bordeaux Supérieur 2010, de belle couleur, au nez de cassis, d’épices et de griotte, d’un bel équilibre, ample et riche, un vinbien charnu comme on les aime, très prometteur. Le 2009, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau,est très structuré, avec des tanins amples, un vin tout en distinction, d’excellente évolution. Goûtez le Bordeaux Clairet, avec un nez gourmand,généreux, ample et croquant en bouche.

Château GRAND FRANÇAIS

Château GRAND FRANÇAIS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Dominique Vacher
8 Boissier Château Grand Français
33230 Les Églisottes
Téléphone :06 15 91 47 95
Télécopie : 05 57 69 50 23
Email : contact@grand-francais.com
Site : www.grand-francais.com

Dominique Vacher a réhabilité cette propriété familiale dont le vignoble est situé sur les coteaux de la Vallée de l’Isle. Agriculture biologique, expression du terroirvinificationssoignées dans la grande tradition bordelaise… Le résultat, c’est ce Bordeaux Supérieur cuvéeSpéciale 2009, élevé en fûts de chêne, alliant charpente et velouté, un vin qui développe desarômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des notes toastées, intense, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. La cuvée Traditionnelle 2009 est un vin très parfumé aux notes intenses de fruits surmûris et d’épices, de très bonne bouche. Le 2008 est typique de ce beau millésime classique bordelais, d’une jolie concentration d’arômes(cassis, épices…), structuré, gras et persistant, de bouche puissante et souple à la fois.
Château de PIOTE

Château de PIOTE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Virginie Aubrion

33240 Aubie-Espessas
Téléphone :05 57 43 96 10
Télécopie : 05 57 43 96 10
Email : chateau.piote-aubrion@wanadoo.fr
Site : www.chateaudepiote.fr

Propriété (certifiée Bio en 2012) de 11 ha dont 10 de vignes sur des terres très argileuses avec présence de « crasse de fer » sur les 2/3 des parcelles, et 2 parcelles sont argilo-limoneuses. Belle réussite avec son Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, pur Malbec, aux senteurs defruits rouges et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente. Joli Bordeaux Clairet 2011, au fruité concentré, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur, bien vinifié comme le Bordeaux rosé 2011, raisins issu de l’agriculture biologique, avec une touche épicée caractéristique, qui se débouche sur un soufflé. Il y a aussi le Bordeauxrouge 2011, pur Cabernet-Sauvignon, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, et le Crémant de BordeauxPerles 2009, francfloral, ce jolie mousse.

Château PIERRAIL

Château PIERRAIL 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Alice, Jacques et Aurélien Demonchaux

33220 Margueron
Téléphone :05 57 41 21 75
Télécopie : 05 57 41 23 77
Email : alice.pierrail@orange.fr
Site : www.chateaupierrail.com

Établi sur un promontoire rocheux, le Château domine une petite vallée où serpente la Fonchotte, petite rivière qui prend sa source sur la propriété (XVIIe siècle). C’est avec la Famille Demonchaux que l’on assiste à la renaissance du Château Pierrail en 1970. Le vignoble de 75 ha est situé sur coteaux argilo-calcaires exposés au Sud-est. Pour la qualité, les rendements sont limités. Vendanges etvinifications se font par parcelles. L’élevage est traditionnel en barriques de chêne français. Le tout explique ce Bordeaux Supérieur2010, 85% Merlot, 15% Cabernet, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche avec des nuances de fruits cuits et de cannelle, un vin qui allie puissance et souplesse. Le 2009, médaille d’Or au concours général Agricole Paris, riche en couleur comme en arômes, avec des nuances de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Goûtez leBordeaux blanc cuvée Prestige 2010, vinifiée et élevée en fûts de chêne, de robe brillante, au nez délicat d’agrumes et de musc, tout en souplesse et persistance. Le Bordeaux blanc 2011, issu des Sauvignon blanc et Sauvignon gris, de robe jaune clair, avec ses notes de citron, un vin équilibré et ample en finale, très agréable comme le Bordeaux rosérond, chaleureux, aux arômes de pêche de vigne. Il y a encore leur Bordeaux Supérieur cuvée Naudon 2009, médaille d’Or Bordeaux 2011, de robe soutenue, bien charnu, savoureux, aux notes de groseille et d’humus bien caractéristiques, de bonne évolution et très abordable.
Château BELLEVUE-FAVEREAU

Château BELLEVUE-FAVEREAU 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Michel Galineau et Fils Earl
Moulin de Favereau
33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 32 49
Télécopie : 05 56 61 32 49
Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr

Un domaine de 50 ha (2e génération), cultivé en lutte raisonnée, qui collectionne les récompenses. Beau Bordeaux Supérieur 2010, avec des arômes d’humus et de groseille cuite,gras et persistant en bouche, aux tanins amples mûrs, un vin de belle couleur, bien charpenté. Le 2009, un vin de couleur intense, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un vin dense etvelouté, très élégant, ample, de belle évolution. Le 2007, épicé, généreuxcorsé, aux taninssavoureux, ample et distingué, aux nuances de mûre et de violette, est de bouche délicate. JoliBordeaux blanc, à dominante de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré,harmonieux au palais.

Château PANCHILLEChâteau PANCHILLE (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pascal Sirat

33500 Arveyres
Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
Télécopie : 05 57 51 57 39
Email : info@chateaupanchille.com
Site : www.chateaupanchille.com

Pascal Sirat est passionné, dynamique et mérite bien sa place au sommet dans notreClassement. “Le raisin est la base du vin, dit-il, chaque grappe doit donner envie d’être croquée… L’essentiel est le travail de l’été. Les méthodes culturales donneront la structure du futur vin. Chaque pied de vigne est une unité essentielle pour y arriver. Le tri de la vendange, la vinification en cuve inox thermorégulée, l’élevage en barriques… ne font que révéler unmillésime, un terroir et un homme.” Il faut avouer que son Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2009, du prénom de sa fille, une sélection de vieilles vignes, est un beau vin complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, de bouche ample, de belle évolution. Plus souple, le Bordeaux Supérieur 2009, de belle robe rubis, aux tanins soyeuxcharnu et gras, au fruité délicat, ample et corsé est un vin de charme qui sera apprécié sur les viandes grillées et lesfromages de caractère. Séduisant Bordeaux de Fernand blanc 2010 (60% Se?millon et 40% Sauvignon), du prénom de son fils, au nezfleurivif et franc, d’une très belle persistance aromatique en bouche, très bien équilibré en finale, à déboucher sur les huîtres. Goûtez le Bordeaux rosé, de bouche friande et de couleur soutenue, bien fruité.

Château PASCAUD

Château PASCAUD 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Scea Jalousie-Beaulieu Bernard Avril et Philippe Person
1, La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone :05 57 84 32 11
Télécopie : 05 57 74 38 62
Email : chpascaud@aol.com

Ce propriétaire sympathique propose ce beau Bordeaux Supérieur Réserve 2010, bien élevé en fûts de chêne (95% Merlot et 5% Cabernet franc), au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche fondue, un vin bien corsé, qui développe beaucoup de volume, avec des tanins savoureux. Excellent 2009, généreux en bouche, tout en subtilité, de couleur soutenue, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et defruits rouges mûrs, charpenté et riche. Goûtez le Bordeaux Supérieur Tradition 2010, 85% Merlotet 15% Cabernet franc, un vin coloré et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique.
Château CORNEMPS

Château CORNEMPS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Henri-Louis Fagard

33570 Petit-Palais-et-Cornemps
Téléphone :05 57 69 73 19
Télécopie : 05 57 69 73 75
Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
Site : www.vignobles.fagard.com

Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, d’un bel équilibre, est un vin aux taninsbien présents, avec des nuances de mûre en finale, d’excellente évolution. Le Cornemps Tradition 2010, médaille d’Or au concours des Grands Vins Mâcon 2012, de bouche corséecomme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus. Excellent 2009, médaille d’Argent au concours Bordeaux 2011, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue. Goûtez le savoureux Lussac Château La Jorine 2011, charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois, harmonieux et riche au nezcomme en bouche. Le 2010 est un vin riche et généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche,charpenté, avec des tanins très équilibrés.
Château FILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château FILLON

Château FILLON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Directeur Général : Thierry Schoepfer Emmanuel Vergely
3, rue du Général-de-Gaulle 68630 Bennwihr
33790 Cazaugitat
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufillon
Site : www.bestheim.com

Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété de 102 ha, situé à l’est de Bordeaux. Implanté sur la route du vin qui relieSauternes à Saint-Emilion, au cœur du Bordelais, le vignoble deChâteau Fillon est exposé plein Sud et s’étend au pied de la butte de Launay, qui constitue le point culminant du vignoble bordelais. Son solargilo-calcaire contribue à donner naissance à des vins riches et élégants où les Merlot et Cabernets s’associent pour créer des cuvéesfruitées et racées. La culture esrt raisonnée : composts naturels, enherbement systématique des parcelles, c’est tout un écosystème qui est préservé grâce à ces méthodes; ainsi, tulipes des vignes et orchidées sauvages ont retrouvé leur place au sein des terres. On est bien au sommet avec ce Bordeaux Supérieur L’Apogée de ChâteauFillon 2009. “Cette cuvée hors normes, précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Le vin est de belle couleur profonde, très parfumé (fruits cuits), de bouche intense, aux tanins qui commencent à peine à se fondre, ample et distingué à la fois, d’excellente évolution. Le Bordeaux Supérieur cuvée Première 2009, où prédominent le cassis et les sous-bois, est corsé et dense, de très bonne évolution. Même propriétaire que Bestheim (voirAlsace) et le Cadillac Côtes de Bordeaux Château Caillavet.
Château HAUT CRUZEAU

Château HAUT CRUZEAU 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Régis Chevalier

33370 Fargues-Saint-Hilaire
Téléphone :05 56 21 11 11
Télécopie : 05 56 21 11 11
Email : contact@regis-chevalier.com
Site : www.regis-chevalier.com

Au sommet de son appellation. Ce propriétaire passionné (“Autour d’une bouteille de ChâteauHaut Cruzeau, dit-il, on partage des expériences gustatives, on rit, on s’étonne et on sympathise !!!”) peut être satisfait de son Bordeaux Supérieur 2010, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe et persistante, à dominante de fruits noirs cuits. Beau 2009, de robe intense, au nez complexe où dominent lesfruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin bien corsé comme il le faut, de garde. Le Chic rosé est parfaitement réussi, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité.

Château FRACHET

Château FRACHET 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jocelyne Frachet
11, avenue de Bordeaux
33360 Cénac
Téléphone :05 56 20 16 94
Télécopie : 05 56 20 16 94
Email : philippe.bappel@chateauxenbordeaux.com
Site : www.chateau-frachet.com

Un domaine de 18 ha, dont 12 de vignes, dont les origines remontent au XVIIIe siècle. Nommée jusqu’à récemment Ricmont, elle est maintenant exploitée sous le nom des propriétaires. Un Excellent Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2011, 14 mois d’élevage en fûtsde chêne, encore fermé, classique, de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout enarômes, très bien équilibré, aux nuances de cerise confite et d’humus. Le Bordeaux Supérieurcuvée Passion 2009, médailles d’Or aux Sélections du Monde, d’Argent à Bruxelles, au nezriche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, est tout en harmonie, un vin aux taninsfermes. Goûtez le Château Frachet Bordeaux Clairet Prestige 2011, médaille d’Or au challenge International du vin 2012, charmeur, avec des nuances de rose et de fraiserond et friand, à goûter sur un tian de légumes.

Château PENIN

Château PENIN 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie : 05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
Site : www.chateaupenin.com

Passe à la tête des Premiers Grands Vins Classés de son appellation. Un domaine de 40 ha devignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus, rive gauche de la Dordogne, face à Saint-Emilion. C’est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sable rouge et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne. On se fait donc plaisir avec ce Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2010, issu devignes de Merlotcharpenté, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances decassis et d’épices. La Grande Sélection 2010, de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin très équilibrégras, aux taninssavoureux. Charmeur, le Clairet 2012, tout en fruité, est de bouche friande et corsée à la fois. Excellent Bordeaux blanc Natur ChâteauPenin 2011, très aromatique, d’une belle fraîcheur persistante, une valeur sûre, finement bouquetée avec des senteurs de noisette et de pomme, d’un bel équilibre. Le Bordeaux rosé Les Cigales 2012 est vraiment charmeur, de belle teinte, tout en bouche, fruité, aux notes de framboise, parfait sur des sardines grillées.
Château LAGRANGE les TOURS

Château LAGRANGE les TOURS 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Michel et Pierre Choquet
30, rue de Bernescut
33240 Cubzac-Les-Ponts
Téléphone :05 57 43 04 96
Télécopie : 05 57 43 04 96
Email : vignobles.choquet@wanadoo.fr
Site : www.chateau-lagrange-les-tours.fr

Un domaine de 22 ha de vignes plantées, d’un seul tenant, dans un ensemble de 38 ha. Leterroir argilo-calcaire bénéficie d’une belle exposition. L’encépagement est constitué de 65% deMerlot, 25% de Cabernet-Sauvignon et 10% de Cabernet franc. Une belle réussite avec leurBordeaux Supérieur Château La Croix Saint-Benoît 2009, de bouche classique, corsé et gras, associant structure et élégance, parfumé (mûre, cannelle), de très jolie charpente, de couleur pourpre et de fort bonne évolution. LeBordeaux Supérieur Les Cent Rangs 2009, parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux taninsbien équilibrés, tout en bouche. Le 2008, au nez de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, un vin généreux, mêle structure et fondu en bouche, au nez où dominent les épices et les fruits noirs. Très séduisant Bordeaux rosé Prim’Rose, avec des nuances depêche, de rose et une note épicée.
Château de BERNADON

Château de BERNADON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignoble Rouvière

33580 Monségur
Téléphone :05 45 81 16 58 et 06 85 30 40 40
Télécopie : 05 45 82 27 89
Email : contact@bernadon.com
Site : www.bernardon.com

“Tout le monde sait que l’année 2012 a été très compliquée, nous raconte Jacques Rouvière. On a eu un printemps très pluvieux, avec une pression maladive importante. Nous avons bien maîtrisé tout cela, il fallait être très vigilant, mais globalement, nous sommes plutôt satisfait des résultats, qualitativement et quantitativement. On a eu la chance d’avoir une belle arrière- saison, qui a bien arrangé les soucis de début de cycle, et nous avons pu attendre pour obtenir une belle maturité. La récolte était saine, mais les vendanges se sont déroulées avec beaucoup de pluie. On s’en est vraiment pas mal sorti ! Je trouve que les Merlots, qui représentent 60% de notre encépagement, sont très biens, de même que les Cabernets-Sauvignons, par contre je suis un peu déçu par les Cabernets francs. Dans l’ensemble, le bilan qualitatif est très positif. Ici, nous faisons pas mal de Clairet : 10 ha, 3 y sont destinés, les saignées permettent d’obtenir une belle concentration, et nos Clairets sont toujours très bien, il n’y a pas les même phénomènes que sur les rouges, pour lesquels nous gardons les plus belles cuves. Le Bernadon 2012 sera essentiellement Merlot et Sauvignon. Notre 2011 poursuit un beau vieillissement, on a une partie en cuves et une partie en barriques. Je peux dire que pour nous, 2010 et 2011 sont, qualitativement, à peu près le même style de vins. C’est vrai que nous venons d’avoir quelques très beaux millésimes, et, pour 2012, on devrait aussi avoir de bonnes choses. Actuellement, nous terminons la vente des 2007 et 2008 et sommes essentiellement sur le 2009. C’est un millésime qui a évolué très bien et très vite, alors que le 2008 est un peu plus fermé.” C’est vrai que l’on se fait plaisir avec le Bordeaux Supérieur 2010,charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample, parfumé, persistant, très réussi. Excellent 2009, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin avec des tanins mûrs, de bouche dense dominée par la prune. Le 2008, ample au nez comme en bouche, de belle charpente, est de couleur pourpre, un vin où dominent les épices et les pruneaux, vraiment très réussi, à un prix sans concurrence. Excellent 2007, avec des notes subtiles d’humus et de petitsfruits noirs, un vin ferme et riche, tout en bouche, aux tanins savoureux. Remarquable Bordeaux Clairet 2011, tout en bouche, floral,rond mais avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, séduisant par sa persistance d’arômes comme le Bordeaux rosé.
Château Le SIRON

Château Le SIRON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Annie Ginelli
2, Le Siron
33490 Saint-Martin-de-Sescas
Téléphone :05 56 76 44 79
Télécopie : 05 56 76 43 10
Email : contact@chateausiron.com
Site : www.chateausiron.com

Exploitation familiale, les 2e et 3e générations scellent aujourd’hui leur passion du vin pour travailler autour de ce domaine de 57 ha sur sol graveleux et argilo-calcaire (50% Merlot, le reste en CabernetSauvignon et une infime partie en Cabernet franc). Valeur très sûre avec ceBordeaux Supérieur Quercus 2009, qui développe des arômes de groseille et de fraise des bois bien mûre, harmonieux, un vin qui allie rondeur et charpente. Le 2008, élevé 10 mois enbarriques, mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec des notes de violette et de cassis. Joli Bordeaux Supérieur cuvée Réservée 2009, structuré et tout en charme, riche, avec des tanins veloutés et des nuances de griotte et d’humus. Le Bordeaux rougeChâteau Le Siron 2009, médaille d’Argent au concours des vins d’Aquitaine, est tout aussi réussi, avec des tanins plus mûrs. Le Bordeaux blanc sec 2011, marqué par son Sauvignon, avec ces saveurs de petits fruits frais, tout en nuances, est séduisant comme le rosé, aux notes de cerise mûre, de bouche ample.

Château THURONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château THURON

Château THURON 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Lallement

33190 Pondaurat
Téléphone :05 56 71 23 92
Télécopie : 05 56 71 01 89
Email : contact@chateauthuron.com
Site : www.chateauthuron.com

Une propriété familiale depuis le XVIIe siècle d’environ 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré. Coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur 2010, aux tanins riches, bien charpenté, est un vinpuissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, cannelle…), tout en persistance comme le 2009, charnu et concentré, un vin riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de prune et de violette, de très bonne basetannique. Le 2008 est un vin équilibrécharnu et typé, au nez subtil, aux nuances de cassis, deprune et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante, de bonne garde. Beau 2006, plein, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, est parfait sur un onglet. Goûtez leBordeaux rosé Althaéa de Thuron, d’une couleur délicate, tout en subtilité, au nez de rose et depêchefranc, développant en bouche des arômes de fruits frais et une touche épicée. Le Cattleya de Thuron (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), est un très joliClairetsec et suave à la fois, mêlant la vivacité à l’élégance, de bouche subtilement parfumée.

Château VRAI CAILLOU

Château VRAI CAILLOU 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Sas Vignolbes Michel Pommier Christel de Meillac

33790 Soussac
Téléphone :05 56 61 31 56
Télécopie : 05 56 61 33 52
Email : vignoblespommier@orange.fr

Une nouvelle fois très réussi, le Bordeaux Supérieur 2010 est de robe grenat intense, aubouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, très bien vinifié, riche et ample. Le 2009 poursuit une excellente évolution, aux tanins fermes et veloutés à la fois, tout en nuances aromatiques, aux notes de groseille et d’humus, bien vinifié comme l’Entre-Deux-Mers 2011, tout en finesse et persistance en bouche, avec cette fraîcheur caractéristique dumillésime, avec ces nuances de fleurs blanches et de pomme. Même propriétaire que le Saint-Émilion Château Darius.

Top Palmarès Vignerons 2014 Région Bordeaux
– Prix d’Honneur : 74
– Prix d’Excellence : 47
– Satisfecits : 59
– Lauréats : 34

J’aime vraiment les vrais vins de Bordeaux, du plus grand au plus modeste, et les consommateurs comme les producteurs savent que je défends ce qui les intéresse, et les distingue : le rapport qualité-prix-typicité. Si l’on fait un grand Margaux ou un Pomerol racé à 40 ou 80 €, il les vaut bien. En-dehors de quelques crus mythiques pour lesquels le prix n’est plus un facteur estimatif (on entre alors dans le monde du luxe), ce qui n’est pas du tout justifié aujourd’hui, et on l’a vu -hélas- avec les augmentations de prix des derniers millésimes, c’est un Saint-Émilion “fardé” comme un acteur du carnaval de Venise à 80 € (voire bien plus), un “simple” Médoc à 25 €, un “bon” machin à 30 € ou un Bordeaux Supérieur ultra-barriqué à 50 €.
À force de prendre les consommateurs pour des gogos, certains vont s’en mordre les doigts… Un bon nombre de vins sont trop chers ou trop sensibles à la mode, trop imbus d’eux-mêmes, alors que le respect des consommateurs (proposer un vrai rapport qualité-prix cohérent) est impératif. On parle beaucoup trop d’argent, de prix, de bonnes notes glanées chez un “gourou” quelconque…

Pourquoi payer une bouteille à 50 ou 200 € quand on peut trouver du plaisir dans une bouteille 4 à 10 fois moins chère (même si, et je le sais, les vins ne sont pas “comparables”) ?

Je n’ai jamais soutenu ces vins “parvenus” qui se moquent bien du marché français (et de ses consommateurs). Je ne suis pas non plus intéressé par les vins “confiturés”, sans âme ni vertu, qui font tort à la grande spécificité bordelaise. Pour faire ces “vins”, on récolte des raisins surmaturés, on concentre à outrance (avec des concentrateurs) lors des vinifications, on met le tout dans des barriques où le bois peut, sur demande auprès des tonneliers, vous donner le goût que vous recherchez (de la vanille, du sirop, de la confiture…), et on vous sert un vin à la limite de l’écœurement, noir comme de l’encre, gras comme de l’huile et parfumé comme votre bureau en bois.

Si les vins du Médoc sont réputés, ce n’est donc pas pour être des vins intouchables à cause de leur prix ou des micro-cuvées qui n’existent que pour rafler de bonnes notes à des concours et ne correspondent plus à la vraie tradition médocaine. La force du terroir est la base de tout.

CLIQUEZ SUR LE NOM ET ACCEDEZ GRATUITEMENT AUX COMMENTAIRES DU GUIDE DES VINS 2014

TOP SAINT-JULIEN

Château LANGOA-BARTON
Château LÉOVILLE-BARTON

TOP MOULIS

Château GRANINS GRAND POUJEAUX
Château MAUCAILLOU

TOP LISTRAC

Château FOURCAS-DUPRÉ
Château FOURCAS HOSTEN

TOP MARGAUX

Château BRANE-CANTENAC
Château DESMIRAIL
Château la GALIANE
Château LASCOMBES
Château PONTAC-LYNCH
MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI

TOP MEDOC

Château BOIS CARRÉ
Château le BOURDIEU
Château des BROUSTERAS
Château DAVID
Château les GRAVES de LOIRAC
Château HOURBANON
Domaines LAPALU
Château LOIRAC
Château Les MARCEAUX
Château les MOINES
Château de PANIGON
Château PREUILLAC
Château SIGOGNAC

TOP PAUILLAC

Château BATAILLEY
Château FONBADET
Château GRAND PUY LACOSTE
Château HAUT-BATAILLEY
Château MOUTON-ROTHSCHILD
Château TOUR-SIEUJAN
Gastronomie
Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur …
Talents
A l’étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

TOP SAINT-ESTEPHE

Château CLAUZET
Château HAUT-MARBUZET
Château MONTROSE
Château PETIT BOCQ
Château la PEYRE
Château PLANTIER ROSE
Château LA ROSE BRANA
Château TRONQUOY-LALANDE

TOP HAUT-MEDOC

Château BEYZAC
Château de COUDOT
Château CROIX du TRALE
Château DOYAC
Château d’ESTEAU
Château FONTESTEAU
Château HENNEBELLE
Château HOURTIN-DUCASSE
Château de LAMARQUE
Château REYNATS
Château SAINT AHON
Château le SOULEY-SAINTE-CROIX
Château TOUR-du-ROC


J’apprécie ces vignerons talentueux et passionnés, pour lesquels il n’y a nul besoin de fioritures ni de vinifications “gonflées”, et dont les prix sont bien souvent justifiés. Ici, en effet, on ne s’excite pas à faire des vins “putassiers”, privilégiant ce qui doit l’être : le terroir et le fruit. L’altitude des vignes, l’inclinaison des pentes, la richesse des sous-sols en ressources minérales… Tout concourt donc ici, à faire la différence entre un bon vin et un vin sublime, et cela explique l’extrême diversité des grands vins bourguignons, qui leur donne cette typicité unique, où l’élégance prédomine toujours, en rouge comme en blanc.

Les millésimes  
Pour les rouges
– les grands : 2010, 2009, 2008, 2005, 2003, 2002, 2000, 1999, 1995, 1990, 1989, 1985, 1983, 1979, 1978, 1976, 1978, 1971, 1970.
– les bons : 2012, 2011, 2007, 2006, 2004, 2001, 1998, 1996, 1993, 1988, 1986, 1979.

Pour les blancs

– les grands : 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2002, 2000, 1999, 1998, 1995, 1990, 1989, 1986, 1985, 1983, 1982, 1979, 1978, 1976, 1970.
– les bons : 2012, 2011, 2003, 2001, 1997, 1996, 1994, 1988, 1987, 1971.

Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

Actualité du vignoble
Classement Bourgogne Rouges 
Classement Bourgogne Blancs 
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés


Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS

Prix d’Honneur

Pierre Amiot
Famille Capron-Charcousset
Daniel Dampt
Jean-Marc Dufouleur (Monts Luisants)
Frédéric Esmonin

Prix d’Excellence

Philippe Billard-Gonnet
Famille Gros
Stéphane Magnien
Famille Vallet (Pierre Bourée)

Les vins de l’année avec Vins du Siècle

Satisfecits

Olivier Heimbourger
Denis Marchand

Lauréats

Frères Derey
Peter Gierszewski (Thalie)
Jean-François Glantenet
Jean-Pierre Guillemot
Famille Julien (Saint-Pancrace)
Erell Ninot

Top Palmarès Vignerons 2014 Région Champagne
– Prix d’Honneur : 29
– Prix d’Excellence : 25
– Satisfecits : 39
– Lauréats : 10

Que de belles bouteilles savourées : en ce moment, pour les millésimés, on a le choix entre les grandissimes 2007, 2004 ou 2002, où l’acidité apporte une finesse et une fraîcheur exubérantes, et des millésimes plus ‘chauds”, 2005 et 2003, où la puissance vient souligner un côté plus flatteur.


De la plus fantastique (Krug rosé, en l’occurrence) à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacune, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Mon Classement est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes. C’est ce qui fait tout son intérêt ; récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, ceux qui respectent les consommateurs. L’image de marque n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou pas) qui comptent.

 

Vous allez retrouver notamment ces grands coups de cœur dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins Classés, particulièrement riche. 

Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

Actualité du vignoble
Classement Champagne 
Tout savoir sur le vignoble
Vignerons sélectionnés

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en bleu)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
KRUG (Grande Cuvée) (r)
DOM PÉRIGNON (r)
POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)

BOLLINGER (RD) (r)
DEVAUX (D) (r)
CHARLES HEIDSIECK (Millénaire) (r)
LAURENT-PERRIER (Grand Siècle)

ELLNER (Réserve) (r)
PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
GOSSET (Grand millésime) (r)
ROEDERER (Cristal)
DE SOUSA (Caudalies)
DE TELMONT (O.R.1735)
VEUVE CLIQUOT (Grand Dame) ®

Pierre ARNOULD (Aurore)
PAUL BARA (Réserve) (r)
PIPER-HEIDSIECK (Rare)
DE VENOGE (Princes)

LEGRAS et HASS (Blanc de Blancs)
LOMBARD (Grand Cru) (r)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Guy CADEL (Grande Réserve) (r)
CHARPENTIER (Terre d’Émotion)
COLLET (Esprit Couture)*
De CASTELNAU (Millésimé) (r)
LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
MOËT ET CHANDON (Grand Vintage)*
RALLE (Réserve)*
Maurice VESSELLE (Millésimé)*

BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)
Michel ARNOULD (Grande Cuvée)*
BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)*
BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
Dom CAUDRON (Cornalyne)*
GOUTORBE (Spécial Club)
Guy CHARBAUT (Millésimé)*
Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)*
Philippe DUMONT (Prestige)
FLEURY (Fleur de l’Europe)*
GATINOIS (Millésime)*
Pierre GOBILLARD (Prestige)*
GREMILLET (Evidence)*
LAFORGE-TESTA (Millésime)*
LAMBLOT (Premier Cru)*
LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
Bernard LONCLAS (Millésimé)
Laurent LEQUART (Prestige)*
Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
Etienne OUDART (Référence)*
MORIZE (Grande Réserve) (r)
Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
PERRIER JOUËT (Belle Epoque)*
Gaston RÉVOLTE (3e Millésnaire)
René RUTAT (Millésimé)*
THÉVENET-DELOUVIN (Carte Noire)
VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*

BARON ALBERT (La Préférence) (r)
BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)*
BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)*
Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
Jacques DEFRANCE (Nature)*
Michel GENET (Grand Cru)*
Marc HEBRART (Special Cub)*
HUOT (Carte Noire)*
MALETREZ (Premier Cru)*
PRESTIGE DES SACRES (Privilège)*
Rémy MASSIN (Prestige)*
MOREL Père et Fils (Cuvé Gabriel)*
OLIVIER Père et Fils (Aparté)
Claude RIGOLLOT (Millésimé)*
ROGGE-CERESER (Excellence)*
SIMART-MOREAU (Millésimé)
André TIXIER et Fils (Millésime)*
VEUVE OLIVIER (Grande Réserve)*
VIGNON Père et Fils (Marquises)

Henry ABELÉ (Millésimé)
BARDOUX (Millésimé)*
Alain BERNARD (Blanc de noirs)
Fgrançois BROSSOLETTE (Millésime)*
R. DUMONT et Fils
GARDET (Prestige)*
Jean-Pierre LEGRET (Millésimé)
Prestige des SACRES (Privilège)*
Yvon MOUSSY (Prestige)*
Pascal WALCZAK (Nature)*
ASPASIE (Brut de Fût)*

AUTRÉAU-LASNOT (Millésimé)
BAILLETTE-PRUDHOMME (Millésime)*
BONNET-GILMERT (Millésimé)*
BOUCHÉ (Millésimé)*
Christian BRIARD (Rubis)
Lionel CARREAU (Préembulles)*
J.CHARPENTIER (Pierre-Henri)
Nicolas FEUILLATTE (Grand Cru)
HENIN-DELOUVIN (Grand Cru)*
HUGUENOT-TASSIN (Réserve)*
Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)
PANNIER (Vintage)
PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
Gaston CHIQUET (Blanc de Blancs) (r)*
DELAUNOIS (Sublime)*
GONET-SULCOVA (Grand Cru) (r)*
Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
Pierre MIGNON (Madame)*
Michel TURGY (Blanc de blancs)
VINCENT D’ASTRÉE (Millésimée)*
Zoémie DE SOUSA (Merveille)

BEAUMONT DES CRAYERES (Fleur de Prestige)*
BOIZEL (Ultime)*
Edouard BRUN (Élégante)
COUTIER (Henri III)
FLEURY-GILLE (Grande Réserve)*
DRAPPIER (Grande Sendrée)
GIMONNET Pierre (Fleuron)*
JEANEAUX ROBIN (Extra)
MÉDOT (Blanc de blancs)
PERSEVAL-FARGE (Jean Baptiste)
ROBERT-ALLAIT (Prestige)
VOLLEREAUX (Marguerite)
ROYER (Grande Réserve)
SADI-MALOT (Cuvée SM)*
J.M TISSIER (Apollon)*
VARNIER-FANNIÈRE (Grand Vintage)*

BARDY-CHAUFFERT (Réserve)*
Daniel CAILLEZ (Héritage)*
DANGIN (Prestige)*
GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*
GRASSET-STERN (Millésimé)*
Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
LECLERC-BRIANT (Les Crayères)*
XAVIER LECONTE (Vent des Anges)*
MOUZON LEROUX (Prestige)*
LOUIS de SACY (Inédité)*
ROLLIN (Privilège)
WIRTH et MICHEL (Brut)*

BRIGITTE BARONI
BOREL LUCAS (Séléction)*
PAUL GOERG (Absolu)*
Vincent COUCHE (Perle Nacre)*
LE GOUIVE (Réserve)
HAMM (Signature) (r)
Michel LABBÉ (Prestige)
PIERRE LAUNAY (Grandes Réserve)*
NAPOLEON (Blanc de blancs)*
Hubert PAULET (Risléus)*
Alexandre PENET (Nature)*
MARGAINE (Spécial Club)*
PETITJEAN-PIENNE (Millésimé)*
PRIEUR (Millésimé)
TISSIER et Fils (Saveur de Juliette)*
VERRIER (Fleuron)*
VOLLEREAUX (Marguerite)*

BERTEMES (Extra)
BLIARD-MORISET (Réserve)*
COLIN (Grand Cru)*
Didier DUCOS (Absolu Meunier)*
FOISSY JOLY (Grande Cuvée)
GALLIMARD (Quintessence)
ERIC LEGRAND
LEQUEUX-MERCIER (Hortense)*
Xavier LORIOT (Élégance)*
Jean MICHEL (Spéciale)*
MONDET (Millésimé)*
PENET-CHARDONNET (Extra Réserve)*
G. PIERRARD (Blanc de blancs)*
SENDRON-DESTOUCHES (Millésimé)*
VELUT (Tradition)

Jil ACCARIES (Millésimé)
Claude BARON (Topaze)*
DUMENIL (Prestige)
Léon LAUNOIS (Grand Cru)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
DE CARLINI (Grand Cru)
RENÉ GEOFFROY (Volupté)
(JACQUART (Nominée)*)
Claude MICHEZ (Antan)*
QUATRESOLS-GAUTHIER (Blanc de noirs)*
Frédéric TORCHET (Nature)

(GIMONNET-GONNET (Prestige))
(FENEUIL-POINTILLART (Premier Cru))
Robert JACOB (Collection Privée)*
LENIQUE (Millésime) (r)
Pierre PAILLARD (Millésime)
(THIERCELIN (Carte Noire))

CATEGORIE B
Priorité à l’élégance
BLONDEL (Blanc de blancs) (r)*
BONNAIRE (Millésimé)*
VEUVE LANAUD (Prétrosses)*
(PIERRE PETERS (Spécial Millésime))
(PREVOTEAU-PERRIER (Adrienne Lecouvreur))
Jean-Marc VATEL (Millésimé)*

DEROUILLAT (Réserve)*
GAUDINAT-BOIVIN (Grande Réserve)*
RUFFIN (Nobilis)*

 

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
 
Choississez une région pour voir un autre classement :
ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

BORDEAUX

BOURGOGNE

VAL DE LOIRE

CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
SUD-OUEST-PERIGORD

La sélection du GUIDE 2014 est particulièrement sévère :  et c’est ce qui rend les producteurs retenus particulièrement attractifs !

1175 producteurs “triés sur le volet” (274 prix d’honneur, 160 prix d’excellence, 319 satisfecits, 134 lauréats), 280 nouveaux et des éliminés, comme chaque année, qui le sont pour différentes raisons (dégustations décevantes, accueil, « grosse tête », rapport qualité-prix…).

Autant choisir les bons, non ?

 

Voici les NOUVEAUX du GUIDE DES VINS, ceux qui viennent rejoindre les grandes valeurs sûres du Guide


VOIR LE SITE


ALSACE

Barthel (Domaine Christian)

Binner (A. et C.)

Fahrer-Ackermann

Frey-Sohler (Domaine)

Gsell (Dne Henri)

Hartmann (Domaine André)

Horcher

Kuentz (Romain & Fils)

Lindenlaub (J. & C.)

Moulin de Dusenbach

Orschwihr (Château d’)

Pettermann (Domaine Didier)

Reyser Hubert (Domaine)

Reysz-Jost (Domaine)

Schaeffer (Philippe)

Schaetzel (Martin)

Stoeffler (Domaine Vincent)

Vosgien (Domaine Claude)

Walter (DomaineBernard)

Wittmann (André & Fils)

 

 

ANJOU-SAUMUR

Belvédère (Domaine du)

Fourrier (David)

Genaiserie (Domaine)

 

 

BEAUJOLAIS

Chaponne (Domaine de La)

Chermette (Martine et P.-Marie)

Lassagne (Domaine)

Loron (& Fils)

Metrat et Fils (Domaine)

Pampres d’Or (Domaine des)

Piron (Dominique)

Plaigne (Domaine de La)

Voluet (Domaine Guy)

 

 

BORDEAUX

Anna (Château d’)

Arroucats Château des)

Bastian (Château)

Bel Air (Château)

Belle Vue (Château)

Bertrands (Château)

Bessineau (Vignobles)

Borderie (Vignobles)

Bouscaut (Château)

Canteloube (Château)

Carles (Château de)

Cèdres (Châteaudes)

Chaigne et Fils (Vignobles)

Collines (Domaine des)

Counilh & Fils (Vignobles)

Devaux (Vignobles)

Espiot (Château)

Eyran (Château d’)

Faugeroux (Domaine de)

Fonplégade (Château)

Franc Lartigue (Château)

Gasparde (Château

Grand Corbin Manuel (Château)

Granges de Civrac (Les)

Granins Grand Poujeaux (Château)

Guindeuil (Vignobles)

Haut Bailly (Château

Haut Maray (Château du)

Haut-Sarpe (Château)

Lafleur-Beauséjour (Château)

Lagneaux (Château)

Lambert (Château)

Lamothe de Haux (Château)

Lascombes (Château)

Laudes (Château des)

Lavergne Dulong (Château)

Lunes (Clos des)

Maison Noble (Château)

Mazetier (Château)

Melin (Château)

Meyre (Château)

Pellé (Vignobles)

Perrucade (Château La)

Petit Bouquey (Château)

Petit Puch (Château du)

Pick-Laborde (Château)

Pillebois (Château)

Pontête (Château La)

Preuillac (Château)

Reignac (Château de)

Rousseau (Domaine Le)

Siaurac (Château)

Tenein (Château)

Tour Sieujan (Château)

Trenquine (Cru)

Tuyttens (Château)

Védélago (Clos)

Vimont (Château de)

 

 

BOURGOGNE

Bersan (Pierre-Louis et Jean-François)

Cruchandeau (Domaine)

Dangin (Domaine Bruno)

Ferreira Campos Domingos (Domaine)

Feuillarde (Domaine de la)

Fougeray de Beauclair (Domaine)

Gheeraert (Domaine Claude)

Jacquet (Domaine)

Joblot (Domaine)

Latour (Maison Louis)

Martin (Domaine Michel)

Naigeon (Pierre)

Nudant (Domaine)

Père Tienne (Cave du)

Pertuzot (Romain)

Poulleau Père et Fils (Domaine)

Renaud (Domaine Pascal)

Santenay (Château de)

Seguin-Manuel (Domaine)

Voisinet (Domaine du)

 

 

CHAMPAGNE

Borel-Lucas

Briard (Christian)

Chassenay d’Arce

Clicquot (Veuve)

Duménil

Dumont (R.)

François-Brossolette

Gardet

Goerg (Paul)

Gouive (Père et Fils, Le)

Gremillet

Hebrart (Marc)

Launay (Pierre)

Leconte (Xavier)

Legrand (Éric)

Louis de Sacy

Mouzon-Leroux

Mumm (G.-H.)

Napoléon

Olivier (Père et Fils)

Olivier (Veuve)

Perrier-Jouët

Prieur (Ch. & A.)

Rigollot et Fils (Claude)

Rogge-Cereser

Rollin

Tixier et Fils (André)

Vignon (Père et Fils)

 

 

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Argenteille (Domaine de L’)

ArJolle (Domaine de L’)

Auris (Château)

Bellevue (Domaine de)

Cabriac (Château de)

Cambriel (Château)

Cascades (Domaine Les)

Cavailles (Cavailles)

Clos de Bellevue

Canos (Domaine de)

Clos Saint-Georges

Coume du Roy (Domaine La)

Coupe Roses (Châteaut)

Deux Ruisseaux (Domaine des)

Fauzan (Château de)

Flaugergues (Château de)

Fontfroide (Abbaye de)

Galtier (Dne)

Grand Arc (Domaine du)

Jordy (Domaine)

Mas de la Plaine Haute

Mas de L’Oncle

Mas Nuy (Domaine)

Mastrio (Domaine)

Montplo (Domaine de)

Pech de Lune (Domaine)

Pla (Marion)

Rivaton (Domaine)

Roc (Domaine)

Roque Sestière (Domaine)

Sainte-Marie des Crozes (Domaine)

Soula (Le)

Trillol (Château)

Vignerons de Saint-Chinian (Caves des)

 

 

PAYS NANTAIS

Bonhomme (Auguste)

Bideau-Giraud

Bonnet-Huteau

Breuil de Segonzac (Domaine)

Coirier (Domaine)

Grange (Domaine de La)

Grange-Barbastre (Château de la)

Hautes Noëlles (Domaine les)

Landron-Chartier

Martin-Luneau (Domaine)

Poiron (Henri)

Rineau (Damien)

 

 

PAYS NIVERNAIS

Mabillot (Alain et Mathieu)

Picard (Jean-Paul et Fils)

Roblin (Domaine Alban)

Tabordet (Domaine)

Thauvenay (Château de)

Treuillet (Doimaine)

Vattan (Domaine Michel)

 

 

PROVENCE-CORSE

A Ronca (Domaine)

Anglade (Domainede L’)

Aspras (Domaine des)

Azur (Château d’)

Bagnol (Domaine du)

Clos Colombu

Clos des Roses (Domaine le)

Croix (Domaine de La)

Estagnol (Domaine L’)

Montaud (Château)

Pero Longo (Domaine)

Piqueroque (Domaine de)

Pradeaux (Château)

Rouët (Château du)

Saint-Joseph (Clos)

Saint-Jean (Domaine)

San Micheli (Domaine)

Souviou (Domaine de)

Val de Gilly (Domaine)

Vinceline (Domaine de)

 

 

SAVOIE-JURA

Chautagne (Cave de)

Chevigneux (Domaine de)

Dugois (Domaine Daniel)

Guillot Amélie (Domaine)

Lambert (Vins)

Mar (Château de La)

Morel-Thibaut (Domaine)

Paget (Pascal)

Peillot (Franck)

Puffeney (Frédéric)

 

SUD-OUEST-PÉRIGORD

Bois Beaulieu (Château)

Bories (Domaine),

Compagnie des Vins (La),

CuqueronFont du Broc

Haille (Domaine de la)

Haut Lamouthe Château

Husté (Clos)

Joÿ (Domaine de)

Laplume (Clos)

Lescure (Domaine de)

Malartic (Domaine de)

Montaud (Domaine)

Nigri (Domaine de)

Osmin Lionel & Cie

Poulvère (Château)

Reyne (Château La)

Saint-Guilhem (Domaine de)

Souleillan (Domaine du)

Triguedina (Clos)

Vieux Touron (Château)

 

 

TOURAINE

Bouquerries (Domaine des)

Cosme (Florent)

Daridan (Domaine)

Fresche (Domainedu)

Méchinière (Domaine de la)

Mesliand (Domaine)

Mineraie (Vignoble de la)

Sauger (Domaine)

Tévenot (Vignoble)

 

 

VALLÉE DU RHÔNE

Cassagnole (Domaine de)

Chêne (Domaine du)

Coulet (Domaine du)

Faure (Domaine Jacques)

Favards (Domaine des)

Flacher (Domaine)

Galet des Papes (Domaine du)

Garrigue (Domaine de La)

Girod (Domaine)

Grangier (Domaine)

Lauribert (Domaine des)

Marjolet (Domaine)

Mayard (Vignobles)

Monge Granon (Cave)

Mouton Père & Fils (Domaine)

Mucyn (Domaine)

Or et de Gueules (Château d’)

Poulet & Fils (Cave)

Puy Marquis (Domaine du)

Rocalière (Domaine La)

Romance (Domaine de la)

Serguier (Domaine)

Saint François Xavier (Domaine)

Sylla (Domaine)

Valcombe (Château de)

Valériane (Domaine de La)

Van (Domaine Le)

Varenne (Domaine)

Vaudieu (Château de)

 

 

ALCOOLS

Abbaye de Lérins

Brisson Joan

Castarède

Entras (Domaine)

Estève (Famille)

Garreau (Château)

Gélas (Domaine)Ladevèze

Neisson (Distillerie)

Persyn (Distillerie)

Sapinière (Ferme de la)

 

LES ELIMINES DU GUIDE DES VINS 2014

ALSACE

Borès (Marie-Claire et Pierre)

Loberger (Domaine)

Stentz (Domaine Aimé)

Ulmer (Domaine Rémy)

Vogt (Domaine Laurent)

 

 

ANJOU-SAUMUR

Amandiers (Domaine des)

Bellevue (Château de)

FL (Domaine)

Folie Lucé (Dne)

Langlois-Château

Passavant (Château de)

Plaisance (Château de)

 

 

BEAUJOLAIS

Barvy (Domaine du)

Chèvre Bleue (Domaine de La)

Marrans (Domaine des)

Vignes du Paradis (Domaine des)

 

 

BORDEAUX

Abbaye (Château de L’)

Anniche (Château)

Arbories (Clos les)

Boireau (Vignobles Jean)

Bosquet (Château Le)

Botte (Château La)

Brague (Château de)

Branas Grand Poujeaux (Château)

Cantemerle (Domaine de)

Carignan (Château)

Castegens (Château)

Clotte (Château La)

Courtade-Dubuc (Château)

Dalem (Château)

Dames de la Renardière

Dumon-Bourseau-Milon (Château)

Enclos (Château L’)

Faugères (Château)

Ferrand (Château de)

Fleur Plaisance (Château La)

Florimond-La-Brède (Domaine)

Gabachot (Château)

Garelle (Château La)

Gayon (Château)

Génisson (Château)

Grand Abord (Château)

Grand-Maison (Château)

Grande-Barde (Château La

Gravelier (Château)

Grissac (Château de)

Hanteillan (Château)

Haut-Bellevue (Château)

Haut Mallet (Château)

Haut-Mongeat (Château)

Hospital (Château L’)

Lamblin (Château)

Lamothe-Cissac (Château)

Latorse (Vignoble)

Latour-Martillac (Château)

Lestrille-Capmartin (Château)

Lugagnac (Château de)

Henri Martin (Domaines)

Maubats (Château Les)

Mirebeau (Château)

Monicord (Clos)

Palatin (Château)

Perrière (Château La)

Peyrère du Tertre (Château La)

Pontet-Fumet (Château)

Poujeaux (Château)

Roc de Boisseaux (Château)

Roquevieille (Château)

Saint-Amand (Château)

Seguin (Château)

Simon (Château)

Taffard de Blaignan (Château)

Temple (Château Le)

Toumilon (Château)

Tour de Bessan (Château La)

Tour de By (Château La)

Tour de Collin (Château)

Tour-Saint-Pierre (Château)

Trébuchet (Château Le)

Trois Manoirs (Château Les)

Vieux Montagne (Château)

Villemaurine (Château)

 

 

BOURGOGNE

Collovray et Terrier (Domaine)

Derey Frères (Domaine)

Doudet-Naudin

Fèvre (Domaine Nathalie et Gilles)

Fichet (Domaine)

Gabrielle (Denis)

Garaudet Florent (Domaine)

Germain (Domaine)

Grivault (Domaine Albert)

Guette-Soleil (Domaine du)

Guiton (Jean)

Maroslavac-Léger (Domaine)

Paquet (Dne Agnés)

Petitjean (Domaine)

Piguet-Chouet (Max et Anne-Marye)

Pinson Frères (Domaine)

Pommard (Château de)

Quivy (Domaine)

Rois Mages (Domaine des)

Vitteaut-Alberti

 

Suivez Dussert

 

Patrick Dussert-Gerber sur Facebook Patrick Dussert-Gerber sur Twitter
Patrick Dussert-Gerber sur LinkedIn Patrick Dussert-Gerber sur Viadeo

 

CHAMPAGNE

Accaries (Jil)

Alexandre (Xavier)

Baudry

Bernard (Alain)

Billiard (Hubert)

Bliard-Moriset

Brocard (Michel)

Cheré (Etienne)

Chevrolat

Chopin (Julien)

Cuperly

Didier-Ducos et Fils

Glavier (Philippe)

Jacob (Robert)

Janisson et Fils

Lacroix

Lanaud (Veuve J.)

Lenique (Michel)

Lequeux-Mercier

Mondet

Penet (Alexandre)

Peters (Pierre)

Prin Père et Fils (Champagne)

Robert (A.)

Ruffin & Fils

Sourdet-Diot

Torchet

Vatel (Jean-Marc)

Walczak (Pascal)

 

 

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Anglès (Château d’)

Aurelles (Domaine Les)

Cabezac (Château)

Coteaux Cévenols (Les)

Delafont (Domaine S.)

Esperet (Domaine d’)

Haut-Blanville (Domaine)

Mas Champart

Mas des Quernes

Natura (Domaine de)

Nidolères (Domaine de)

Petit Causse (Domaine du)

Pique-Perlou (Château)

Pradels-Quartironi (Domaine des)

Prieuré St Jean Bebian

Rencontre (Domaine de La)

Saint-Firmin (Domaine)

Villemagne (Château)

 

 

PAYS NANTAIS

Bidière (Château de)

Fay d’Homme (Domaine Le)

Oiselinière (Château de L’)

Potardière (Domaine de la)

Pyronnière (Domaine de la)

 

 

PAYS NIVERNAIS

Champarlan (Domaine de)

Laurent (Famille)

Noël (Patrick)

 

 

PROVENCE-CORSE

Auge (Domaine Olivier d’)

Cabran (Château de)

Castell-Reynoard (Dne)

Celliers de Ramatuelle (Les)

Giscle (Domaine de La)

Oullières (Domaine des)

Pas du Cerf (Domaine du)

Romanin (Château)

Sauveuse (Domaine de la)

Teddi (Clos)

Tour Saint-Honoré (Château)

Val de Caire (Domaine)

 

 

SAVOIE-JURA

Angelot (Maison)

Chartreux (Cellier des)

Dupasquier (Domaine)

Labbé (Domaine)

 

 

SUD-OUEST-PÉRIGORD

Adélaïde (Château)

Armandière (Château)

Court-les-Mûts (Château)

Croix Blanche (Clos La)

Dhoste Chevalier (Domaine)

Grand Chêne (Domaine du)

Ladesvignes (Château)

Magnaut (Domaine de)

Ménard (Domaine de)

Moulins de Boisse (Domaine des)

Producteurs de Plaimont (Les)

Rhodes (Château de)

 

 

TOURAINE

Bellier (Pascal)

Bourillon-Dorléans (Domaine)

Brocourt (Domaine)

Commanderie (Domaine de la),

Darragon (Maison)

Quarterons (Clos des)

Vigneau (Clos du)

 

 

VALLÉE DU RHÔNE

Amoureuses (Château Les)

Banneret (Domaine du),

Bressades (Mas des)

Carabiniers (Domaine des)

Côte de l’Ange (Domaine de la)

Fontavin (Domaine de)

Obrieu (Domaine de l’)

Péquélette (Domaine La)

Peylong (Domaine)

Richard (Domaine)

Vignerons de Caractère

 

 

ALCOOLS

Drouet & Fils

 

Mon GUIDE 2014 est le 34e (34 ANS !!!!!) et vient de paraître en librairies Mercredi 21 Août, toujours chez Albin Michel. C’est déjà en soi un record.

Aucun autre auteur n’a une telle expérience et une telle réussite.

Mais c’est surtout aujourd’hui LE Guide du 21e siècle car il apporte une innovation majeure dans le domaine de l’édition, tous secteurs confondus.

Voici la présentation en VIDEO qui se trouve sur la Couverture : CLIQUEZ ICI

 

QUELLE EST CETTE INNOVATION ?

Vous avez en effet entre les mains le 1er Guide interactif grâce à l’intégration de près d’un millier de « flascodes » : avec eux, de votre lit ou durant un voyage, de la plage ou de votre bureau, vous entrez dans un monde dynamique, instantané, qui offre un accès mondial à un guide “papier”, que nul autre éditeur ne peut même envisager !

Une nouvelle fois, nous sommes précurseurs, et, rendons obsolètes tous les autres Guides. 

On ne fera donc plus un livre comme avant après sa parution. 

Si la presse -elle- a déjà commencé, le monde de l’édition, tous secteurs confondus, devra bien réagir, faute d’être ringardisé, mais ce ne seront que des ersatz : l’osmose entre le papier et le numérique, c’est nous qui l’avons fait !

Nous avons pu car j’ai (beaucoup) investi sur le Net depuis… 1998 (autant dire la préhistoire), offrant un incroyable contenu rédactionnel, le mêlant à une audience unique grâce à notre puissance dans les réseaux sociaux et d’innombrables Sites et Blogs

COMMENT ÇA MARCHE ?
Il faut scanner avec votre smartphone ou tablette le flascode à côté du nom du vigneron
Selon votre appareil, vous vous procurez gratuitement le logiciel en cliquant d’abord ici :
Pour ANDROID, APPLE, BLACKBERRY, WINDOWS

C’est alors dans un vrai monde numérique que vous entrez désormais…

 

Voici ce à quoi nos “flascodes” permettent d’accéder gratuitement :

– Au texte des vignerons sélectionnés cette année.
– A une Carte interactive (formidable réalisation de Google) situant le vigneron, qui nous calcule directement l’itinéraire que nous devons prendre, où que nous soyons.
– Aux mails des propriétaires (et à leur propre site) en cliquant simplement dessus pour leur envoyer un courrier ou une demande de tarifs.
– Aux Classements et au Top Vignerons, qui, eux-mêmes, sont cliquables et, instantanément, nous renvoie à leur commentaire de dégustation.
– A des adresses de chambres d’hôtes, restaurants, produits du terroir, aux autres producteurs de la même commune.
– Aux meilleurs plats qui “collent” au vin cité, tout est personnalisé.
– A une somme prodigieuse d’informations : Encyclopédie mondiale, les alcools et les vins du monde entier, le vocabulaire et l’anthologie du Vin… tout est accessible d’un simple clic !

 

Qui d’autre apporte autant de visibilité à nos vrais vins typés, aux vignerons de talent passionnés et passionnants, offrant la possibilité à un amateur ou professionnel de n’importe quel pays de les connaître, les conforter dans leur acte d’achat, comprendre ce qu’est un “vrai” vin, et de ne plus être uniquement abreuvés de boissons “sans âme, ni vertu” ?

On ne se refait pas : j’aime les vignerons (pas tous !), et mes origines terriennes y sont évidemment pour quelque chose. On partage l’esprit d’entreprise, l’indépendance, les risques et les bonheurs que cela apporte. Je suis comme eux, responsable, ni assisté ni salarié par une boîte quelconque, ce sont mes sociétés que je développe, depuis 34 ans.

C’est la liberté. Et, nous aussi, comme les vignerons, nous travaillons en famille…

J’espère que vous aurez conscience de l’énorme pas que nous venons de faire.

Merci de votre fidélité.

Rejoignez-moi sur    Facebook    Twitter    Viadeo    Linkedin…

Patrick Dussert-Gerber sur FacebookPatrick Dussert-Gerber sur TwitterPatrick Dussert-Gerber sur LinkedInPatrick Dussert-Gerber sur Viadeo

UNE AUDIENCE MONDIALE : près de 2,5 MILLIONS DE VISITEURS DIFFERENTS EN 2012
ont lu plus de 12,7 MILLIONS de pages de nos 5 sites : GUIDEDESVINS, MILLESIMES,  VINOVOX, VINSDUSIECLE, IDEEVINS (audiences officielles AWStats)

 

Les classements des meilleurs vins de l’année

DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHABLIS

Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et son fils Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd’hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s’ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l’un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d’apporter autant de soins à l’élevage de ses Grands Crus qu’à celui de ses vins de Chablis et plus d’un serait surpris à une dégustation à l’aveugle d’une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru « Beauroy » est d’une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru « Montmain » a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru « Fourchaume » est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d’une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru « Valmur », régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

 

EARL GUY MALBETE


REUILLY

Domaine familial depuis 4 générations. L’exploitation assume la gestion complète de 4 ha de Sauvignon, 4 ha de Pinot noir et 2 ha de Pinot gris. La culture se fait de façon traditionnelle : buttage, débuttage, incorporation de fumier naturel. Vinification traditionnelle, élevage du vin sur lie fine, filtration sur terre (pas de collage). Un excellent Reuilly Pinot noir 2010, très expressif de son Pinot noir, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé, de très bonne garde. Vous aimerez tout autant le Reuilly Sauvignon blanc 2011, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de coing et de lis, de bouche fine et persistante. Excellent rosé Pinot gris, très fruité, de couleur pâle, élégant, tout en subtilité, un vin qui sent les agrumes frais et la rose, de jolie bouche fine et vive, idéal sur un soufflé au fromage, d’excellente évolution.

 

LES 3 CELLIER


CHATEAUNEUF-DU-PAPE

En 2007, Marceau Cellier prend sa retraite et passe le flambeau à la 8ème génération. Ce sont aujourd’hui ses 3 fils, Ludovic, Julien et Benoît, et Nathalie l’épouse de Ludovic, qui dirigent le domaine. Le Domaine de 3 Cellier s’écrit bien sans « s », il ne s’agit pas de 3 caves, mais bien du nom de famille des 3 propriétaires. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2008, charnu comme on les aime, très parfumé, avec ses notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d’une belle ampleur, de très belle évolution. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2009, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevage 12 mois en foudre, médaille d’Argent Beaune 2011, est très riche au nez comme en bouche, de grande structure, de couleur intense, au nez complexe où dominent les épices et la vanille, de garde, naturellement. Il y a aussi le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2010, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques durant 12 à 18 mois, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, d’évolution lente. Tout en nuances d’arômes, le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2010, 100% Roussane, 20% élevé en barriques durant 3 mois, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, un vin fleurant le musc, la pêche et l’aubépine.

 

CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS


BASSUET

Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas. Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée. Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignes, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dry, raisins issus d’une sélection parcellaire de vignes les mieux exposées à faibles rendements, assemblage pour 2/3 de Chardonnay et 1/3 Pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut Blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.

 

DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SAUMUR-CHAMPIGNY

Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s’étend aujourd’hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.

CHATEAU DE CHANTEGRIVE


GRAVES

Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d’excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s’appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d’âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d’un excellent ensoleillement et d’une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C’est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu’elle produit. « Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d’ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c’est un encouragement pour continuer ». Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d’amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

DOMAINE DU CLOS DU FIEF


JULIENAS

Le Domaine s’étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages sis sur la commune de Jullié, le tout provenant de cépage Gamay noir à jus blanc. L’exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du cépage Chardonnay sur la commune de Saint-Veran en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel (3 ème génération) et Françoise ont développé l’entreprise et fondé, en 1988, le “Domaine du Clos du Fief”. Superbe Juliénas cuvée Prestige 2010 (sol argilo-siliceux), très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le Saint-Amour Les Capitans 2010 est une référence. Les raisins viennent d’une petite parcelle au lieu dit Les Capitans, situé sur la montagne de Bessay, avec une exposition sud-sud-est. Installée sur un sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Une vinification de raisins entiers, avec chapeau immergé (le raisin est maintenu sous son jus avec un dispositif de grille dans la cuve) pour une macération longue permet d’obtenir cette cuvée unique. Le Juliénas 2011 est classique et racé comme nous les aimons, chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte. Remarquable Juliénas Tête de Cuvée 2006, vinification à la bourguignonne, égrappage à 100% de la vendange, macération d’une dizaine de jours, avec pigeage (foulage manuel) régulier dans une cuve traditionnelle en bois, 18 mois dont 6 mois en fûts, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux. Goûtez le Beaujolais-Villages rosé Fleur de Gamay 2011, vif et fruité comme le Beaujolais-Villages 2011, classique et régulièrement réussi. Le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2011, aux notes d’agrumes et de lis, séduit par une touche d’acidité alliée à une jolie rondeur.

CHÂTEAU FILLON


BORDEAUX SUPERIEUR

Ainsi qu’en témoigne le blason que l’on découvre à l’entrée de la demeure, ce château appartenait au 19ème siècle à la Compagnie du Soleil, l’une des premières compagnies d’assurance à couvrir le risque incendie. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des Alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété. Implanté sur la route du vin qui relie Sauternes à Saint-Emilion, le vignoble de Château Fillon s’étend au pied de la butte de Launay, qui constitue le point culminant du vignoble bordelais. Le domaine s’étend sur une surface de 115 hectares et est situé à 50 km à l’Est de Bordeaux. Depuis deux ans, Château Fillon appartient à la maison alsacienne BESTHEIM qui en a repris l’exploitation. L’objectif est de produire des vins de qualité, à la présentation irréprochable et à un très bon rapport qualité/prix/plaisir. L’agriculture raisonnée y est appliquée, car le respect de l’environnement fait partie des valeurs et des engagements de la Maison. La Maison vous propose ce Bordeaux Supérieur « L’Apogée » de Château Fillon 2009. « Cette cuvée hors normes, nous précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans et exposées plein sud. Elle est issue d’un assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot ». Une cuvée haut de gamme, très bien élevée, très équilibrée, aux tanins fermes, au nez où dominent le cassis mûr et des arômes de sous-bois, riche en couleur comme en matière, d’excellente évolution.

CHATEAU BECHEREAU


LALANDE-DE-POMEROL

Propriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectares dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010.

DOMAINE DU JONCIER


LIRAC

Le Domaine a été créé en 1964, entre les villages de Tavel et Lirac, par Pierre Roussel, ingénieur agricole. La Cave verra le jour au cœur du magnifique village de Tavel en 1970. Après une carrière artistique, sa fille Marine Roussel donne depuis 1989 un nouvel essor au Domaine, qu’elle dirige aujourd’hui avec passion et bonheur. Le vignoble de 32 ha (en agriculture biologique certifié AB et en Biodynamie Vins DEMETER certifiés par Ecocert) est situé sur un plateau de terrasse alluviales anciennes à gros galets roulés. Cette structure de surface, outre sa beauté, permet un bon drainage et ne régulation des températures. Particulièrement aimé le Lirac rouge Les Muses 2010, généreux, de bouche bien corsée, un vin riche en couleur, classique, de belle matière, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la mûre et les sous-bois. Excellent Lirac rouge Le Classique 2010, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé. Le Lirac blanc 2011, au nez dominé par les agrumes frais, de bouche dense, marqué par la pêche et le lis, de robe jaune clair, un vin subtil, à la fois vif et souple, très équilibré. Il y a encore le Lirac rouge Le Gourmand 2010, qui porte bien son nom, de bouche ample, aromatique, savoureux, et le CDR rouge l’O de Joncier 2011, aux connotations de violette et de framboise, de jolie bouche.

Top Palmarès Vignerons 2013 : Région Vallée du Rhône

– Prix d’Honneur : 10

– Prix d’Excellence : 7

– Satisfecits : 19

– Lauréats : 17

– Espoirs : 6

Mes coups de cœur sont nombreux cette année, et le Classement 2013 s’en ressent. De Vienne en Avignon, les rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons. On déguste des blancs rares et savoureux (Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

 

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)

MATHIEU (BI)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
LES 3 CELLIER

BANNERET
CÔTE DE L’ANGE
NALYS
SERGUIER
TOUR SAINT-MICHEL
VAUDIEU

ARNESQUE
BOIS DE BOURSAN
BRUSQUIÈRE
FONTAVIN
GALET DES PAPES
JAS DES PAPES

GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

Pierre AMADIEU
CHAMP-LONG (Ve)

CLOS des CAZAUX (Va)
DEURRE (Vi)
GARRIGUE (Va

CAMARETTE (Ve)
ENCHANTEURS (Ve)
MOULIN (Vi)
PÉQUELETTE (Vi)
PESQUIÉ (Ve)
PUY MARQUIS (Ve)
SAINT-FRANCOIS-XAVIER
SYLLA (Ve)
LE VAN (Ve)
VARENNE

HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
DREVON (CR)

JONCIER (L)
LEVET (CR)

COSTE du PUY (L)
COUDOULIS (L)
MONTREDON (L)
ROCALIERE (L)

CARABINIERS (T)
CORPS de LOUP (CR)
DUCLAUX (CR)
Domaine JABOULET (H)
GAILLARD (CR)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)

SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
CANORGUE (Lu)
Guy FARGE (SJ)
Jacques FAURE (Die)
MOUTON (Co)
PUY DES ARTS (Lu)

Baron d’ESCALIN (GA)
CHENE (SJ)
Gilles FLACHER
MAYOL (Lu)

CHÂTEAU VIEUX (SJ)
FLACHER (SJ)
MONTINE (GA)
NIÉRO (Co)
RICHARD (Co)

BIZARD (GA)
Aurélien CHATAGNIER
COULET (Co)
FONTVERT (Lu)
MYCIN (SJ)
(PEYLONG (Die))
MONGE GRANON (Die)
POULET (Die)

COTES-DU-RHONE
DIVERS

REDORTIER
CAVE DE VISAN

ALARY (BI)
AMAUVE
BEAUVALCINTE
CROIX BLANCHE
FAVARD
GAYÈRE
MAGALANNE
MARJOLET
MOULIN POURPRÉ
L’OBRIEU
SAINT ESTÈVE
VALERIANE

AMOUREUSES
AURE
BRESSADES
CABASSE
COCCINELLES
FAUCON DORÉ
GALUVAL
LAURIBERT
MARTIN
OR ET DE GUEULES
ORTAS/CAVE DE RASTEAU
PASQUIER
ROLIÈRE
VERQUIÈRE

SUITE DU CLASSEMENT

Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Sce Bertrand J.D
96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
Site : www.chateaubechereau.com

Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Voilà un remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts dechêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsélong, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010,corsé, savoureux, aux tanins fermes, au nez complexe, alliant rondeur et charpente.


Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble du Château Belles-Graves couvre aujourd’hui 17 ha, complantés de Merlot pour 88% et de 12% de Cabernet franc. Un beau Lalande-de-Pomerol 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus, très réussi. Beau 2008, au nez de sous-bois, de groseille et d’épices, de bouche riche, tout enarômescharnu et souple à la fois, aux tanins mûrs, de très bonne évolution. Le 2007, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2010, aux senteurs complexes de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de bonne base tannique, ample et solide. Goûtez la cuvée Calypso 2008, avec la photo du commandant Cousteau sur l’étiquette, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée.


Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

Situé sur une croupe graveleuse dans la partie sud de la commune de Lalande-de-Pomerol. Le terrain argileuxoù dominent les cailloux est très pauvre en humus, unsol où se plaisent particulièrement les cépages traditionnels Merlot et Cabernet franc. Un vaste cuvier permet une vinification avec contrôle des températures. Le vin est ensuite soutiré enbarriques de chêne pour y être conservé 18 mois. Superbe Lalande-de-Pomerol 2010, très parfumé, classique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit. Tout en bouche, le 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, est un vin gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré, degarde bien entendu. Beau 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, un vin souple, de belle basetanniquecorsé et charpenté comme il le faut. Il y a aussi, toujours disponibles, les millésimes suivants du Château Matras Saint-ÉmilionGCC : le 2007, de robe pourpre, est riche au nez comme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux taninstrès équilibrés et soyeux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, auxtanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, mêlant structure et finesse, de belle évolution.

Château BROUARDLALANDE-DE-POMEROL Château BROUARD

Château BROUARD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea des Vignobles Bonhomme

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 17 75
Télécopie : 09 70 65 55 58
Email : vignobles-bonhomme@orange.fr

Un vignoble de 3,5 ha sur des terres argilo-graveleuses, accompagnées de crasses de fer. Voilà un beauLalande-de-Pomerol 2010, qui mêle puissance et distinction, un vin gras, bien corsé, intense au nezcomme en bouche avec des nuances de cerise noire et de truffe. Savoureux 2009, bien caractéristique de sonterroir, finement épicé, un vin intense, de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs, chaleureux. Le 2008, aux tanins fermes et soyeux, au nez complexe (cerise, truffe), alliant rondeur et charpente, est très équilibré, de bouche ample, de très bonne garde. Le 2007, médaille de Bronze au concours de Bordeaux vinsd’Aquitaine, épicé comme il se doit, est un vin qui développe un nez où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finessecharnu. Le 2006, de belle couleur grenat, une cuvéecharpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle finale. Goûtez le Lussac-Saint-Émilion Château Le Bourdil 2009, issu d’un domaine de 10 ha sur des coteaux argilo-calcaires, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et musc, d’une belle finale. Excellent 2008, corsé, ample au nez comme au palais avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde. Excellent 2007, ample, séveux, associant structure et finesse, de bonnegarde. Le 2006 se goûte particulièrement bien, aux tanins soyeux comme à son habitude, est un vin séduisant qui associe une charpente réelle à une jolie rondeur.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d’un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60%Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac). Fidèle à lui-même, le Lalande-de-Pomerol 2010, charpentécorsé, de robesoutenue, est ample et distingué en bouche, au nezlégèrement épicé, avec des nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur, de garde.?Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleurcomme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, auxtanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement sa médaille d’Or à Bordeaux et un Coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique souple, de très bonne charpente comme ce 1997, aux notes de fruits noirs et d’épices, aux tanins mûrs et très équilibrés, un vin qui mêle charpente et souplesse au palais.

Domaine du GRAND ORMEAU

Domaine du GRAND ORMEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean-Paul Garde

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : garde@domaine-grand-ormeau.com
Site : www.domaine-grand-ormeau.com

Un vignoble de 17 ha situé sur un terroir graveleux bien typique de Lalande-de-Pomerol (80 % de Merlot, 10 % de Cabernet-Sauvignon et 10 % de Cabernet franc, effeuillage manuel, vendanges vertes, traçabilité parcellaire, cuves thermo-régulées…). On comprend mieux ce Lalande-de-Pomerol 2010, aux notes délicates de fruits et d’humus, très classique et puissant, de belle couleur soutenue et avec des arômes de fruits rouges intenses,charnu, savoureux et complexe. Le 2009 est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux, est un vin typé, d’une belle harmonie. Le 2008, où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, est très classique, corsé, aux tanins présents et savoureux, d’un bel équilibre, qui demande un peu de patience. Le 2007 est très parfumé, tout en bouche, savoureux et complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin très équilibré, qui mêle concentrationaromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices et de griotte. Le 2006, alliant charpente et velouté en bouche, est très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois. Très beau 2005, avec ce nez marqué par des notes de petits fruits noirs très mûrs, un vin tout en couleur et en matière, aux nuances persistantes de groseille et d’humus. Goûtez le Montagne-Saint-Émilion Château Vieux-Goujon, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau et une touche de violette, structuré, avec des tanins soyeux, tout en rondeur. Goûtez aussi le Pomerol Château La Truffe 2008, Merlot majoritaire et parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, corsé et savoureux, très racé, decouleur grenat, d’une belle concentration, un cru qui allie distinction et richesse aux tanins équilibrés.

Château MARCHESSEAU

Château MARCHESSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Frédéric Garde
2, Marchesseau
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : contact@chateau-marchesseau.com
Site : www.chateau.marchessea.com

Situés sur un terroir argilo-graveleux, les 9 ha sont répartis sur les communes de Néac etLalande-de-Pomerol, surplombant la Barbanne, le cours d’eau qui délimite le vignoble dePomerol. L’exploitation appartient à la famille Rénie depuis plusieurs générations et, depuis 1996, est exploitée par Frédéric Garde qui veille à maintenir les méthodes de culture alliant tradition et modernité. Le travail du sol et de la vigne est privilégié tout comme l’élevage desvins en fûts de chêne. Ces soins méticuleux permettent d’obtenir des vins riches et puissants avec de la matière, très aromatiques et typés de leur terroir, des vins de Garde qui méritent de vieillir quelques années en cave. On se doute que tout cela se retrouve dans le Lalande-de-Pomerol 2010, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et les petits fruits rouges cuits, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin corsé comme il le faut, d’excellente Garde. Remarquable 2009, d’un rouge profond, ample et structuré, riche en fruits (griotte, mûre), de belle rondeur, tout en finesse tannique, très parfumé au palais, vraiment remarquable. Le 2008, très classique, aux connotations de cassis et de musc, est un vin fondu mais puissant, un vin structuré, aux tanins riches et veloutés à la fois.

Château des MOINES

Château des MOINES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea Du Château des Moines Patrick Merle et Jean Darnajou

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement…), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur…), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec)… “En 2012, précise Patrick Merle, nous avons eu des gelées printanières sur certaines parcelles, donc, ensuite, lafloraison s’est mal passée, et conséquences, un peu de coulure et de millerandage, et le poids des grappes étant inférieur aux autres années. La canicule du mois d’août nous a bien aidé, heureusement, mais les vendanges ont bien sûr été retardées à début octobre. Le résultat est plutôt positif, manque de rendements mais qualitativement c’est très bien. On devrait avoir un super millésime.?C’est mieux que ce qu’on espérait, donc on est plutôt content. Le volume des assemblages sera un peu différent, il y aura un peu plus de Cabernet, les Merlots étant plus déficitaires, mais surtout on arrive à avoir des Cabernets mûrs ! Actuellement le millésime 2011 est un beaumillésime, il sera mieux que 2008, un peu moins structuré que 2009 et 2010, mais vraiment très agréable, sur le fruit. Nous commercialisons 2008, 2009 et 2010 et le 2011, pour notre Second Vin Château Jean Gué.” On se fait en effet particulièrement plaisir avec leur Lalande De Pomerol Prestige 2010, élevé en fûts neufs, charpenté, aux puissants arômes de fruits et pain d’épices, de bouche riche et fondue à la fois , d’une belle intensité, associant structure et finesse, encore cependant très jeune. Le 2009 dégage un nez de cerise confite et d’humus, de charpente puissante mais très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, encore très jeune. Lacuvée Tradition 2010 est corsée,un vin structuré et harmonieux. Tout en finesse aromatique (cerise, fraise des bois), vin puissant et très équilibré, riche au nez comme en bouche, doté d’une très jolie finale avec d’ excellente possibilité de vieillissement. La cuvée tradition 2009, de robe légèrement pourprée, au nez de violette, associé aux arômes fruités de fraise et de framboise, est tout en bouche, un vin structuré, charnu comme il se doit. Complexe 2008, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde. Un vin bien corsé alliant une charpente réelle, à une jolie rondeur.

Château MONCETSLALANDE-DE-POMEROL Château MONCETS

Château MONCETS 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Président : Thibault Grégoire Moncets SAS

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 19 33
Télécopie : 05 57 51 56 24
Email : moncets@moncets.com
Site : www.moncets.com

Le domaine a été racheté, en septembre 2012, par une famille française très attachée aux valeurs de la terre. “Concernant la conduite de la vigne et l’élaboration des vins, nous dit-on, l’idée n’est pas de “révolutionner” le travail effectué jusqu’à présent, mais de reprendre le flambeau avec un regard nouveau. En ce sens, l’équipe déjà en place continue de travailler sur l’exploitation, mais une nouvelle directrice technique apporte ses compétences et son approche personnelle. Au niveau de la vigne, le désherbage chimique sous le rang va être supprimé dès cette campagne. Nous continuerons de raisonner au cas par cas, en fonction du millésime et de chaque parcelle. Pas de généralités : nous sommes là pour nous adapter à ce que Dame Nature nous offre !” On abonde dans ce sens avec ce beau Lalande-de-Pomerol 2009, dense etcorsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et charpenté, de garde bien sûr. Le 2008, de couleur grenat, riche en arômes, où dominent les fruits rouges frais et une note poivrée, est un vin qui mérite un peu de patience. Le 2007, de robe grenat, est un beau vin équilibré et ample, puissant, avec ces notes caractéristiques de petits fruitsrouges frais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité et une belle longueur en bouche, très persistant, de belle évolution. Savoureux 2006, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras en bouche, un vincharnu et structuré, d’excellente évolution.

Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Propriété familiale depuis plus de 5 générations, de 10,5 ha. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l’environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C’est l’observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l’équilibre naturel obtenu. Sur le terrain pas de désherbant chimique, l’herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. Tous ces soins expliquent ce beau Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2009, bien charnu, complexe et subtil à la fois, aux tanins puissants, au nez où dominent lecassis bien mûr et des nuances de fumé. Le 2008, un vin de couleur profonde, aux taninsfondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, est soyeux et dense, de belle charpente, d’excellente garde. Le 2007 est vraiment une réussite, charmeur, aunez intense de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissants et fins, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine.

Domaine de VIAUD

Domaine de VIAUD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 12
Télécopie : 05 57 25 10 14
Email : bielle@wanadoo.fr
Site : www.viaud.com

Cette charmante propriétaire élève ce beau Lalande-de-Pomerol 2009, structuré, est bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de belle couleurpourpre. Beau 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces nuances de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de bellecouleur pourpre, bien charpenté, ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries. Beau 2006, de teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, parfumé en bouche, auxtanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Plus rare : il reste des vieux millésimes disponibles, comme cet excellent 2001, de belle couleur grenat, intense, corsévelouté, très parfumé, avec ces notes subtiles de sous-bois et de truffe, aux tanins fermeset ronds à la fois, fondu en bouche.

Château VOSELLE

Château VOSELLE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol

Téléphone :05 57 51 61 77
Télécopie : 05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

“Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôtde marque, il est devenu Château Voselle. Aux fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires.” Elle peut être fière de son Lalande-de-Pomerol 2009, bien dense, aux tanins présents et fondus à la fois, est parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, aux tanins très bien équilibrés, un vin mêlant rondeur et charpente, très réussi. Le 2008 est classique de ce millésimecharpenté et harmonieux, au nezprésent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, qui associe puissance et distinction, aux tanins denses, gras en bouche, d’une très jolie persistance.

On ne peut pas confondre un vin d’Alsace avec un autre cru, tant les terroirs laissent s’exprimer particulièrement, ici, le Riesling, là, le Gewurztraminer ou le Pinot gris.

Attention à la complexité des crus et lieux-dits et lisez bien les étiquettes, pour ne pas confondre les clos, les Grands Crus ou les ­communes, et à la dépersonnalisation de quelques vins, notamment en Riesling, qui commencent à être bien trop ronds et loin d’une typicité réelle, où la nervosité devrait être de mise. Appréciez en tout cas l’extraordinaire convivialité des hommes de la région et les vrais vins typés dont les meilleurs atteignent une typicité rare et procurent la joie du vin, à des prix très sages.

Le vignoble s’étend du nord au sud sur plus de 170 km. Son parcours est un pur bonheur : des villages fleuris aux winstubs, des collines ondulées, où se dressent fièrement les vignes prêtes au combat comme des troupes de légionnaires romains à la multitude des crus, les uns plus typés que les autres. L’homme vient s’associer à un terroir hors du commun, où l’on élève des vins sans concurrence, avec cette typicité exceptionnelle. Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui procure l’une des pluviosités les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins, et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne représente une véritable mosaïque, du granite au calcaire en passant par le gneiss, le schiste, le grès…

Le Classement vous aide à choisir les incontournables.

 

 

Le point sur les millésimes

En Alsace, les 2011, 2010, 2009 sont très prometteurs, le millésime 2008 est nettement plus réussi que le 2007, particulièrement difficile (il y a de rares exceptions), les 2006, 2005, 2004, 2002 et 2001 sont savoureux, le 2003, plus délicat à vinifier (en Vendanges Tardives, misez sur les 2007, 2006, 2004, 2001, 2000, 1997 ou 1989). Il existe une réelle convivialité des hommes de la région et leurs vins atteignent une typicité rare, procurant la joie du vin, à des prix qui ont tendance à monter. Attention à la complexité des terroirs, voire à l’amalgame entre des crus et des lieux-dits. Il faut rechercher la fraîcheur et la vivacité, au détriment de vins trop souples, avec trop de sucrosité, qui deviennent de plus en plus “douceâtres”. Un Riesling, un vrai, doit être sec et vif.

 Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

 

RIESLING
GRESSER
Georges KLEIN
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Willy ROLLI
ZOELLER

BESTHEIM
BLANCK
René FLECK
Ch.et D.FREY
René KOCH
Gérard METZ
MUHLBERGER
REINHART
SEPT VIGNES
Aline et Rémy SIMON
Philippe SOHLER

André ANCEL
Charles BAUR
Moulin de DUSENBACH
Heney GSELL
Jacques ILTIS
Château d’ORSCHWIHR
Edmond RENTZ
André VIELWEBER

GEWURTZTRAMINER
Claude BERGER
BESTHEIM
DUSSOURT
Fernand ENGEL
GILG
SEPT VIGNES

BAUMANN-ZIRGEL
Claude BLÉGER
Robert FALLER
FRICK
Bernard HAEGELIN
HAULLER
Robert KLINGENFUS

Christophe BELLSZ
FACKER-ACKERMANN
FREY-SOHLER
Victor HERTZ
Cave KAES
Damien KELHETTER
SAINT-REMY
André WITTMANN

TOKAY PINOT BLANC
FRICK (PB)
GILG
Edmond RENTZ
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
Aline et Rémy SIMON

M-C et P. BORÈS
2 LUNES
Ch.et Dom. FREY
Cave KAES (Muscat)
SAINT-RÉMY
René KOCH
Philippe SCHAEFFER
Vincent STOEFFLER
Bernard WALTER

André ANCEL
BLANCK
HALBEISEN (Muscat)
KELHETTER (PB)
Romain KUENTZ
J. et C. LINDENLAUB
LOBERGER
REYSZ-JOST
SCHLUMBERGER
Philippe SOHLER
STINTZI
André VIELWEBER

CREMANTS PINOT NOIR
Claude BERGER (PN)
BESTHEIM
DUSSOURT
Fernand ENGEL
Ch.et D. FREY
Georges KLEIN
Aline et Rémy SIMON

André HARTMANN (PN)
Christian BARTHEL (PN)
BAUMANN-ZIRGEL
A. et Ch. BINNER
2 LUNES
FREY-SOHLER
Jacques ILTIS
Jean-Louis KAMM
J. et Ch. LINDENLAUB
Didier PETERMANN
REINHART
Hubert RESISER
REYSZ-JOST
STINTZI
André VIELWEBER
ZOELLER

Cave HUNAWIHR

VENDANGES TARDIVES (et SGN)
BAUMANN-ZIRGEL
Fernand ENGEL
GRESSER
HAEGI
HAULLER
Robert KINGENFUS
Gerard METZ
SCHAEFFER-WOERLY
Philippe SOHLER
ZOELLER

Claude BERGER
M-C. et P. BORÈS
DUSSOURT
René FLECK
Ch.et Dom. FREY
Cave KAES
Edmond RENTZ
SCHLÉRET

BROBECKER
Christophe BELLSZ
Jacques ILTIS
J.et C. LINDENLAUB
MUHLBERGER
Laurent VOGT

 

MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI

AVEC QUELS PLATS ?

VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

Châteauneuf du pape (Rouge)

CLIQUEZ SUR LA RECETTE

Domaine MATHIEU Scea

Domaine MATHIEU Scea 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
André et Jérôme Mathieu
3 bis, Route de Courthézon
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 09
Télécopie : 04 90 83 50 55
Email : dnemathieu@aol.com
Site : www.domainemathieu.fr

Au sommet. Exploitation familiale de 22 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles. “Dans cette année 2012, nous dit Jérôme Mathieu, le plus gros problème pour nos vieux ceps, a été la gelée de début février, qui a contribué à de petits rendements. Nous avons eu un départ de saison arrosé comme partout, tout s’est bien assaini par la suite et nous n’avons pas eu à faire plus de traitements. On a rentré une belle vendange sans pourriture, en excellent état sanitaire, je n’ai quasiment rien jeté, heureusement avec des quantités aux alentours de 26 hl/ha… C’est une bonne année, mais on commence malheureusement à avoir l’habitude des petits rendements : il faut remonter à 2007 pour trouver des volumes complets, mis à part 2011 (seulement 4% de moins). Ce 2012 est donc un très beau millésime, très charpenté, avec des couleurs en vinification que j’ai rarement vues. Pour l’instant, 2012, c’est au moins au même niveau que 2010, c’est-à-dire très puissant, très tannique, un très beau millésime de garde, très complet. Le 2011 est un très beau millésime, mais pas de grande garde. Un peu le même phénomène que 2008, ce serait entre 2008 et 2007, un peu supérieur à 2008, mais un peu en dessous de 2007 au point de vue de la charpente et des tanins. Au niveau aromatique, le 2011 est très beau, avec ces connotations de fruits, très franc, mais par contre il n’a pas suffisamment detanins pour une très longue garde. Il permet d’attendre des millésimes comme les 2012 et 2010, qui sont très tanniques et pour lesquels il faudra être plus patient.” Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Marquis d’Anselme 2010, issu de vignes centenaires, de belle robe pourpre profond à reflets violacés, aux nuances de prune et defraise des bois macérés, un vin de bouche épicée, à la fois puissante et très équilibrée, encore jeune. Le 2009, de belle teinte, auxtanins fondus mais denses, avec des arômes de framboise et de mûre, épicé comme il se doit en bouche, est tout en charpente, degarde. Excellent Châteauneuf-du-Pape rouge Tradition 2010, issu de vieilles vignes et d’une longue macération, est de couleur intense,charnu, aux notes de pruneau, dense et puissant, coloré et parfumé, alliant charpente et rondeur. On se fait plaisir également avec leChâteauneuf-du-Pape blanc 2011, une belle réussite, de belle teinte, un vin ample et harmonieux, qui sent les noisettes et la pêcheblanche, de bouche suave. Tout en complexité, le Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis d’Anselme 2010, riche, harmonieux, dégage des senteurs de fruits secs (amande), d’aubépine et de musc, un vin d’une belle ampleur, avec cette bouche pleine et distinguée, savoureuse, de belle évolution. Excellent CDR rouge 2011, au nez dominé par les fruits rouges (cassisframboise), aux tanins ronds, très abordable comme le CDR rosé 2011, tout en arômes, avec des nuances de framboise et de rose.
Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

Château FORTIA 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
M. Pastre
Route de Bédarrides – BP 13
84231 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 25
Télécopie : 04 90 83 51 03
Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia
Site : www.chateau-fortia.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. On le comprend aisément quand on débouche ceChâteauneuf-du-Pape rouge cuvée du Baron 2010 (60% Grenache, 30% Syrah, 10% Mourvèdre), un vin de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, de grande évolution. Le 2009, au nez présent avec des nuances de violette et de pruneau, est un vin riche en couleur, concentré, alliant finesse et structure, densité et distinction. Très beau 2007, avec ce nez délicat mais intense de fruitsrouges et d’épices aux accents de garrigue, de bouche ample et soyeuse, aux tanins très équilibrés, de très bonne garde. SuperbeChâteau Fortia cuvée Réserve 2010, 85% Syrah, 15% Grenache, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de garde. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Tradition 2010 est charmeur, bien marqué par son terroirbouqueté, avec des notes complexes où dominent les épices et l’humus. À leurs côtés, leChâteau Fortia blanc 2010, qui allie nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, marqué par des senteurs de fruits secs et de petites fleurs, un vin de belle teinte, ample et harmonieux, qui dégage en bouche des nuances de noisettes et de pêche blanche,suave. Le 2009 est une réussite, gras, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de chèvrefeuille et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, un vin puissant et distingué. Le 2008 est de robe jaune or, avec des senteurs de fleurs blanches, des notes beurrées et une touche légèrement minérale avec des nuances d’agrumes et de fruits exotiques, d’une finale suave.
Château MONT-REDONCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château MONT-REDON

Château MONT-REDON 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Jean Abeille et Didier Fabre

84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 75
Télécopie : 04 90 83 77 20
Email : montredon@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/montredon
Site : www.chateaumontredon.fr

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Jean Abeille a créé une belle réussite familiale de cousins, qui ont su avec intelligence, enthousiasme et professionnalisme perpétuer et développer l’héritage transmis. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles et enfin, arrivée de Jérôme et Patrick Abeille, qui se destinent à la partie commerciale et à la gestion, dans le but de succéder un jour à leur père. Beaucoup d’investissements ont été réalisés grâce au dynamisme de Jean Abeille et de son cousin, Didier Fabre, afin d’optimiser la qualité et préparer l’avenir du domaine. Agrandissement de la cuverie de rouge avec l’implantation de huit cuves à pigeage supplémentaires, augmentation de la superficie de la cuverie devinification des blancs… toujours dans la même démarche écologique, des matériaux adéquats ont été intégrés pour la construction de ces nouveaux bâtiments. Superbe Châteauneuf-du-Pape 2010, issu majoritairement du Grenache (60%), des Syrah (30%) etMourvèdre (8%), le reste en Counoise, Muscardin, Vaccarèse et Cinsault), un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit. Le 2009 associe concentrationaromatiquefinesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, de bouche puissante, de garde, bien sûr. Le 2008 est tout en élégance, au nez complexe avec des notes de fleurs et de prune, racé, corsé mais souple, d’une finale bien harmonieuse, auxarômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle ampleur. Remarquable Châteauneuf-du-Pape blanc 2011, aux arômes de fruits et de fleurs, avec des notes subtiles de miel, d’une grande persistance aromatique, associant charme et puissance, de belle évolution. Savoureux 2010, au nez puissant et fruité (pamplemousse, amande, pomme), ample et gras, très bien vinifié, de bouche persistante avec une finale fondue, parfum très savoureuse. Beau Lirac Mont-Redon CDR blanc, de belle teinte, un vin ample et bien harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche. Le Lirac rouge 2010, au nez de fruits rouges et d’humus, riche, bien charnu, est tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, un vin à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDRRouge 2011, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus, le CDR roséfranc et gourmand, et le CDR Viognier 2011, où l’on retrouve l’acacia, tout en finesse, d’une belle persistance en bouche. Voir aussi le Côtes-de-ProvenceChâteau Riotor.

Domaine TOUR SAINT-MICHEL

Domaine TOUR SAINT-MICHEL 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Scea Henri Fabre
Quartier Les Petites Serres
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 73 24
Télécopie : 04 90 83 51 01
Email : domaine.tour.stmichel@orange.fr
Site : www.toursaintmichel.com

Une histoire familiale depuis 3 générations ; tout d’abord, Michel Fabre, fondateur du domaine, en 1930, a transmis sa passion à son fils Henri. Ce dernier, avec l’aide de son épouse Eliane, a développé et agrandi le domaine, qui compte actuellement 40 ha, dont 35 ha en Châteauneuf-du-Pape. Aujourd’hui, Mireille, leur fille, gère le vignoble, dans le respect de la tradition familiale en apportant un style plus moderne. Beau Châteauneuf-du-Pape La cuvéeFéminessence 2010 (Grenache (65%) et Syrah (35%), élevage 100% en barriques neuves et de 1 an, un vin de caractère, puissant, unvin de terroir, intense au nez comme en bouche (cassis, garrigue, réglisse), aux tanins enrobés, de belle robe soutenue. La cuvée du Lion 2010 (Grenache (75%), Syrah (20%) et un soupçon de Mourvèdre, élevage pour 20% en barriques de 2 ans, est un vin de couleurprofonde, charnu et dense, aux tanins fermes, au nez dominé par le pruneau, structuré et riche au nez comme en bouche, de bellegarde, bien sûr. Il y a encore la cuvée des Deux Soeurs 2010 (Grenache majoritaire (90%) complété par de la Syrah), qui associecouleur et matière, au nez à dominante de fruits frais et d’humus, riche et subtil, de bouche ample.
Domaine Les 3 CELLIER

Domaine Les 3 CELLIER 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Famille Cellier
2, quartier Saint Pierre
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 02 04 62
Télécopie : 04 83 07 58 58
Email : les3cellier@hotmail.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainedes3cellier
Site : www.3cellier.fr

À la retraite de leur père en 2007, les trois fils, Ludovic, Julien et Benoît, prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2010, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par duTerre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevage 12 mois en foudre, médaille d’Argent Beaune2011, aux notes de pruneau et de sous-bois, est un vin de bouche pleine et généreuse, aux taninsfermes, de garde. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2010, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, aubouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, d’évolution lente. S’il en reste, goûtez le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2008,charnu comme on les aime, très parfumé, avec ses notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d’une belle ampleur, de très belle évolution. Tout en nuances d’arômes, le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2010, 100% Roussane, 20% élevé en barriques durant 3 mois, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, un vin fleurant le musc, lapêche et l’aubépine.
Domaine La MEREUILLE

Domaine La MEREUILLE 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Michel Bouyer
Quartier Le Grès – Impasse 2580
84100 Orange
Téléphone :04 90 34 10 68
Télécopie : 04 90 34 27 77
Email : micbouyer@wanadoo.fr
Site : www.domainelamereuille.com

Un domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir. SonChâteauneuf-du-Pape Les Baptaurels 2010, de belle robe soutenue, est un beau vin au parfum persistant de griotte et de cassis mûrs, typécorsé et dense au palais, de belle charpente. Très joli Chateauneuf blanc 2010, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine, riche, avec des nuances en bouche de miel et de fenouil, tout en nuances, parfait sur des viandes blanches comme sur un homard. Goûtez aussi le CDR blanc 2011, avec un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, tout en rondeur et persistant en bouche. Excellent CDR-Villages rouge 2008, de couleur cerise soutenue, aux arômes puissants de fruits cuits, de charpente solide. Le1999 se goûte particulièrement bien, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’un rubis profond.
Domaine du BANNERET

Domaine du BANNERET 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Jean-Claude Vidal
35, rue Porte Rouge
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 04 et 06 61 41 97 42
Télécopie : 04 90 83 72 04
Email : domaine.banneret@gmail.com
Site : www.domaine-banneret.fr

Issu du vignoble ancestral de la famille Bertet, en descendance directe depuis 1405, ce vignoble s’étend sur plusieurs parcelles autour des ruines du célèbre Château des Papes d’Avignon. Les vins sont élevés selon les méthodes des anciens : une fermentation naturelle, deux années de tonneaux, pas de filtration mécanique. Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge 2009, de belle robe pourpreprofond à reflets violacés, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée, puissante et ample. Le 2008, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, est très typé, auxtanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer. Excellent 2007, parfumé, ample, de bonne charpente, généreux et persistant, corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches. Le 2006 se goûte particulièrement bien, alliance de notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un vin puissant, savoureux, tout en bouche, bien corsé, aux tanins bien équilibrés, de très bonne évolution.


CLOS des BRUSQUIÈRES

CLOS des BRUSQUIÈRES 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Earl Courtil-Thibaut
Route d’Orange
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 74 47
Télécopie : 04 90 83 74 47
Email : earl.courtil-thibaut@orange.fr

Un petit domaine familial, issu d’une vieille famille vigneronne de Châteauneuf-du-Pape. 10 ha sur terrasses argilo-calcaires et galets roulés. Les vignes ont en moyenne une cinquantaine d’années et certaines sont centenaires. La viticulture est la plus naturelle possible afin de laisser s’exprimer au plus juste le millésime. Vraiment réussi, ce Chateauneuf-du-Pape cuvéeRéservée 2007, avec ces notes où s’entremêlent le pruneau et la mûre, de bouche savoureuse, avec une structure harmonieuse,ferme, aux tanins riches et très équilibrés, est un vin qui commence à s’apprécier particulièrement bien. Remarquable Chateauneuf-du-Pape 2005, avec ce nez de prune et de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de très belle évolution. Goûtez le Châteauneuf-du-Pape 2010, issu d’un élevage de 18 à 24 mois en fûts de chêne, à l’ancienne, sans filtration ni collage, volumineux, avec ces notes très persistantes de fumé, de cassis et d’humus, est un vin de bouche riche et souple à la fois, qu’il faut attendre un peu avant de l’ouvrir sur un gibier à plumes.