– CINQ CRUS DU BEAUJOLAIS EXCEPTIONNELS !

BROUILLY

DOMAINE ALAIN MICHAUD

DOMAINE ALAIN MICHAUDPropriété créée en 1910 par le grand-père. Alain Michaud représente la troisième génération de vignerons, bientôt secondé par la 4 ème avec Dorian. Le domaine compte 13 ha dont 9 en appellation Brouilly, constitué pour 70 % par des vignes de plus de 50 ans. Ici, la récolte se fait à maturité maximale, après une première estimation au moment de la fleur de vigne (90 jours de maturation), le diagnostic est affiné quelques jours avant la récolte afin d’attendre le moment idéal. La récolte se fait manuellement par une joyeuse et dynamique équipe d’étudiants de tous horizons (filles et garçons). Une cuvaison relativement longue permet d’élaborer des crusavec une bonne longueur en bouche et des tanins bien présents, afin de permettre au Brouilly et au Morgon de puiser dans le raisin le maximum de matières pour une merveilleuse tenue en bouteilles. Ce sont des vinscomme Alain Michaud les aime !
Remarquable Brouilly 2011, coloré, typé, aux arômes complexes où dominent la prune et les sous-bois, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée et épicée. Très beau 2010, médaille d’Or au concours International des vins de Lyon 2011, chaleureux, d’une grande richessearomatique où dominent la violette et le cassis, aux tanins amples mais fondus, d’excellente évolution. Superbe Morgon 2011 (2,50 ha, vignesanciennes de 45 ans sur les coteaux), fidèle à lui-même, parfumé, typé,charnu et charpenté, avec des connotations de fraise des bois et d’épices, tout en bouche. où se décèle une jolie finale épicée au palais LeBeaujolais rosé 2010 est une réussite, de robe brillante rose clair, mêle fraîcheur et charpente, un vin tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants où dominent les fruits frais. Goûtez “La Gamaysienne”, unpétillant rouge léger à faible taux d’alcool, très fruité, qu’ils élaborent eux-mêmes dans leur chai, fruit d’un travail méticuleux, prise de mousseréalisée en bouteilles avec un dégorgement traditionnel.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Alain Michaud 
Nom du responsable : Alain Michaud 
Adresse : Beauvoir cidex 1145 69220 Saint-Lager 
Téléphone : 04 74 66 84 29 
Télécopie : 04 74 66 71 91 
E-Mail : alainmichaud@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/alainmichaud 
Site personnel : www.alain-michaud.fr 


 

COTE-DE-BROUILLY

DOMAINE CRET DES GARANCHES

DOMAINE CRET DES GARANCHESAu sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes,cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeulsvignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleursdans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste.
“Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent levin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d’une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.”
Voilà un bien beau Brouilly 2011, provenant de vignes de 40 ans vendangées manuellement, il est élevé 7 mois en cuves, de couleursoutenue, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, un vin opulent aux tanins soyeux. Le 2010 est excellent, de couleur profonde, ample, aunez où prédominent les fruits cuits, aux tanins mûrs, tout en persistance, un beau vin classique, intense et charmeur au palais. Excellent Côte-de-Brouilly 2009, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, alliant finesse et charpente, un vin de bouche puissante, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, un vin de très belle robe pourpre soutenu, aux notes de mûre et de cuir, légèrement épicé, poursuit une fort belle évolution. Le Brouilly 2009, Sélection du Tastevinage d’Automne 2010, au nez dominé par la fraise et la mûre, est riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs mais bien présents. Goûtez aussi le Brouilly 2009, production limitée à 500bouteilles, élevé 18 mois en fûts de chêne français (neufs), pas filtré, degré naturel 14,4°, un vin de couleur soutenue, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, qui mérite de la patience.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Sylvie Dufaitre-Genin 
Nom du responsable : Sylvie Dufaitre-Genin 
Adresse : 69460 Odenas 
Téléphone : 04 74 03 41 46 
Télécopie : 04 74 03 51 65 
E-Mail : cretdesgaranches@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches 
Site personnel : www.cretdesgaranches.fr 


FLEURIE

CEDRIC CHIGNARD

CEDRIC CHIGNARDCédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux leterroir selon chaque millésime, et élève un grand Fleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tanniquebien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts.
Superbe Fleurie Les Moriers 2011, qui doit sa notoriété séculaire à un solprivilégié, issu du granite où il plonge ses racines, de couleur pourpre, avec des nuances complexes de fruits des bois, de violette et de prune, très fin mais très structuré, réussite prometteuse. Le 2010, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (groseille, fraise) et l’humus, est un vincorsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde. Le Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes2010 est vraiment remarquable, un vin de couleur cerise soutenue, auxarômes de fruits cuits (fraise, groseille) et de sous-bois, très équilibré, auxtanins fermes et fondus à la fois, avec cette bouche finement épicée. Beau 2009, de bouche intense et dominée par la mûre et la violette, un vinalliant souplesse et intensité aromatiqueharmonieux et très équilibré, qui s’accorde parfaitement avec un gigot, mais mérite d’être conservé pour mieux profiter de son potentiel. Nombreuses récompenses obtenues et largement méritées.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Cédric Chignard 
Nom du responsable : Cédric Chignard 
Adresse : Le Point du Jour 69820 Fleurie 
Téléphone : 04 74 04 11 87 
Télécopie : 04 74 69 81 97 
E-Mail : domainechignard@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainechignard 


 

 

JULIENAS

DOMAINE DU CLOS DU FIEF

DOMAINE DU CLOS DU FIEFLe Domaine s’étend sur 6 ha deJuliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages sis sur la commune de Jullié, le tout provenant de cépage Gamay noir à jus blanc. L’exploitationcomporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du cépageChardonnay sur la commune de Saint-Veran en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de BourgogneVinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour leJuliénaschapeau immergé pour le Saint-Amour.
Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe enbouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel (3 ème génération) et Françoise ont développé l’entreprise et fondé, en 1988, le “Domaine duClos du Fief”.
Superbe Juliénas cuvée Prestige 2010 (sol argilo-siliceux), très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le Saint-Amour Les Capitans 2010 est une référence. Les raisins viennent d’une petite parcelle au lieu dit Les Capitans, situé sur la montagne de Bessay, avec une exposition sud-sud-est. Installée sur un sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Une Vinification de raisins entiers, avec chapeau immergé (le raisin est maintenu sous son jus avec un dispositif de grille dans la cuve) pour une macération longue permet d’obtenir cette cuvée unique. LeJuliénas 2011 est classique et racé comme nous les aimons, chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte. RemarquableJuliénas Tête de cuvée 2006, Vinification à la bourguignonne, égrappage à 100% de la vendange, macération d’une dizaine de jours, avec pigeage(foulage manuel) régulier dans une cuve traditionnelle en bois, 18 mois dont 6 mois en fûts, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et deframboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux. Goûtez le Beaujolais-Villages rosé Fleur de Gamay 2011, vif et fruitécomme le Beaujolais-Villages 2011, classique et régulièrement réussi. LeBeaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2011, aux notes d’agrumes et de lis, séduit par une touche d’acidité alliée à une jolie rondeur.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : GFA du Clos du Fief 
Nom du responsable : Michel Tête 
Adresse : « Les Gonnards » 69840 Juliénas 
Téléphone : 04 74 04 41 62 
Télécopie : 04 74 04 47 09 
E-Mail : micheltete@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/micheltete 


MORGON

DOMAINE BRISSON

DOMAINE BRISSONLa famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIème siècle doté d’une superbecave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009.
On se fait donc plaisir avec ce Morgon Les Charmes La Louve 2011, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé. Superbe 2010, auxtanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et deprune, de garde. Exceptionnel 2009, de bouche complexe et persistante, aux notes de cassis mûr et d’épices qui persistent en finale, un vin tout enarômes et structure, d’une belle ampleur. Formidable Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2006, Vignes de plus de 50 ans, élevage enfoudres de chêne entre 12 et 18 mois, avec ses notes de mûre confite, un joli vin aux tanins riches, ferme, tout en parfums, qui mêle rondeur et charpente au palais. Le Morgon Les Charmes Noble Tradition 2010, élevé en pièce bourguignonne, est typé, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliantcouleur et matière, d’une jolie finale épicée, de garde comme le prouve le 2005, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexitéaromatique, avec des tanins ronds, un vin qui allie richesse et harmonie. Gérard m’a également adressé un magnum de la même cuvéemillésime2004, qui conforte ce que je sais du potentiel d’évolution de ces vins, avec cette bouche charnue, ample, aux nuances de cassis et de poivre, auxtanins fondus mais structurés à la fois. Joli Beaujolais-Villages 2011. On pratique ici également l’œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique.

 

Adresse :

Nom du propriétaire : Gérard Brisson 
Nom du responsable : Gérard Brisson 
Adresse : Les Pillets Chemin de Romains 69910 Villié-Morgon 
Téléphone : 04 74 04 21 60 
Télécopie : 04 74 69 15 28 
E-Mail : gerard-brisson@vinsdusiecle.com
Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson 
Site personnel : www.gerard-brisson.com 


 

* LES SEPT BANDOL QUE VOUS NE DEVEZ PAS MANQUER !

 

La BASTIDE BLANCHEBANDOL La BASTIDE BLANCHE

La BASTIDE BLANCHE 

(BANDOL)
Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : contact@bastide-blanche.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

 

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Tous lesVins sont en Bio depuis 2012.
« Concernant la climatologie de l’année 2013, explique Stéphane Bourret, nous avons eu un printemps plus humide et plus frais qu’à l’accoutumée. Certes les diverses pluies que nous avons subies nous ont obligé à plus de vigilance mais les températures plus basses ont permis de bien maîtriser les maladies comme le mildiou.
Ces températures plus basses ont eu un effet très marqué sur le cycle végétatif de la vigne avec des étapes dans ce cycle, comme la floraison, la véraison, beaucoup plus tardives. Comme attendu, le début des vendanges a été plus tardif que les années précédentes. En fait, nous avons retrouvé des dates de vendanges que nous avions il y a quelques années avec un début vers le 15 septembre alors que ces dernières années nous commencions plutôt vers le 1er septembre. Seule différence : les maturités des divers cépages moins étalées. Alors que ces dernières années après avoir ramassé les Cinsaults et une partie des Grenaches, nous devions attendre parfois 10 jours pour commencer les mourvèdres, cette année tout s’est enchaîné finalement assez vite.
Concernant les vendanges, nous pouvons dire que nous avons eu de la chance par rapport à bien des régions. Certes nous avons eu un gros épisode pluvieux juste avant de démarrer mais cela ne nous a pas trop pénalisés car les Mourvèdres étaient encore loin de leur pleine maturité et les effets néfastes de cette pluie ont eu le temps de se dissiper. Le reste des vendanges s’est déroulé dans la fraîcheur (et non pas sous des fortes chaleurs comme auparavant) ce qui a permis de conserver une belle fraîcheur aromatique. »
Exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanéou 2010, marqué par son Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha, vignes de 35 ans), non filtré, de bouche puissante et dense, de couleur intense, racé, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, de belle garde.
Beau Bandol cuvée Estagnol 2009, intense en couleur comme en bouche, de couleur profonde, très persistant, un vin bien charnu, racé et concentré, riche et dense, tout en bouche. La Bastide Blanche Bandol rouge 2010 est classique, de robe pourprecorsé, au nezcomplexe (cerise, épices…), riche et rond à la fois, bien ferme en bouche. La Bastide Blanche rosé 2012, au nez de rose et de garrigue, qui développe en bouche des arômes de fruits frais et une touche de noix, un vin ample et fruité, un vin remarquablement vinifié comme ce blanc 2011, ample, parfumé, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de citron, tout en harmonie, d’une finale persistante.
« Château de Castillon, poursuit Michel Bronzo, est un vignoble de 9 ha d’un seul tenant que nous avons racheté en 2010, il se situe à 50 m seulement de La Bastide Blanche. Le terroir de la Bastide Blanche est très complexe, ici, nous rencontrons des similitudes deterroir, toutefois, il est un peu plus graveleux, avec en sous-sol des argiles et du calcaire. Les très belles parcelles de vignes anciennes sont idéales pour les rosés et rouges. » Goûtez donc le Bandol Château de Castillon rouge, et ce Château de Castillon rosé.


Château des BAUMELLESBANDOL Château des BAUMELLES

Château des BAUMELLES 

(BANDOL)
Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20 et 04 42 08 84 80
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : contact@bastide-blanche.fr

 

L’autre propriété de Michel Bronzo s’étend sur 12 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, plantées en coteaux sur un sol argilo-calcaire. On applique ici une méthode de culture traditionnelle biologique, bannissant les produits chimiques de synthèse, impliquant un travail du sol et l’utilisation de traitements uniquement à base de cuivre et de soufre ainsi qu’un apport en matière organique animale.
Ce Bandol rouge 2010 (90% Mourvèdre et 10% Grenache), issu de petitsrendements de 25 hl/ha en raison de son terroir aménagé en restanques, dont la vendange est bien évidemment manuelle avec un égrappage total, la cuvaison est longue, tout comme l’élevage de 22 mois en foudres, est unvin d’une jolie persistance aromatique (mûre, garrigue), mêlant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches et soyeux à la fois, dense et complexe, très parfumé en finale. Le 2009 est de robe foncée, au nezpuissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en structure, un vin qui mérite un peu de patience). Tout en bouche, leBandol rosé 2012, pressurage direct, terroir argilo-calcaire, de belle teinte, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, d’une bellefinesse aromatique, d’un bel équilibre.


Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

Domaines BUNAN 

(BANDOL)
Pierre et Paul Bunan

83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 98 58 98
Télécopie : 04 94 98 60 05
Email : bunan@bunan.com
Site : www.bunan.com

 

En 1961, les Bunan font l’acquisition de la propriété déjà partiellement replantée aux normes de la très ancienne appellation contrôlée Bandol, ce qui offre un avenir prometteur aux deux jeunes hommes que sont alors Paul et Pierre Bunan. Les restanques du Moulin des Costes, ouvertes sur la Méditerranée, très typiques de l’appellation, offrent aujourd’hui des pieds de Mourvèdre et Grenache vieux de 45 ans. La cuvée Charriage en est la vibrante expression. Le millésime 2011 est leur premier millésime en Bio, après 4 ans de reconversion.
« La vendange 2013 était saine, nous dit Laurent Bunan, avec des raisins mûrs bien représentatifs du Bandol, elle permettra de proposer des blancs et rosé aromatiquesfloraux, très ronds et fruités. En ce qui concerne les rouges, nous retrouverons le millésime2009, ensoleillé, puissant, bien typé, bref, un vin de garde. »
Superbe Bandol Moulin des Costes rosé 2012, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômespuissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité. Le Moulin des Costes blanc 2012, associe nervosité et grasnezenvoûtant et persistant, un vin suaveharmonieux, aux arômes de fruits blancs, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique. Le Moulin des Costes rouge 2009, dense, typé, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée et persistante, parfait sur un boeuf aux poivrons, par exemple. Savoureux 2007, médaille d’Or à Paris, de robe pourpre, de bouche puissante et charpentée avec des arômes très présents de framboise, de sous-bois et d’épices. Il y a également le BandolCharriage Moulin des Costes 2009, de couleur soutenue, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, qui mérite de la patience.
En ce qui concerne leur propriété de La Rouvière, les Seigneurs du château médiéval du Castellet ont, de tout temps, agrémenté leur table des vins issus de ces restanques, aujourd’hui dominées par ce mas du XVIIIe siècle, à l’architecture typiquement provençale. En 1969, Paul et Pierre Bunan ont entrepris de renouveler l’encépagement de ce vignoble déormais harmonieusement composé des cinqcépages typiques de l’appellation, auxquels ils ont ajouté la Syrah, qui singularise le rouge du Mas.
Leur Bandol château de La Rouvière rouge 2010, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraisedes bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution comme le 2009, de robe brillante,charnu, puissant et complexe, un vin qui emplit bien la bouche, aux arômes de fruits macérés et d’épices, de garde. Le château La Rouvière blanc 2012, Grand prix d’excellence 2013 aux Vinalies, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, au parfum de noisette, est tout en finale, alliant finesse et structure. Le château La Rouvière rosé 2012, Médaille d’argent au Concours Général Agricole de Paris millésime BIO label AB, un beau vin au nez de rose et de garrigue, qui développe en bouche des arômes de fruits frais et une touche de noix, un vin ample et fruité.

Domaine La CHRÉTIENNE

Domaine La CHRÉTIENNE 

(BANDOL)
Thierry Simon
713, chemin de la Barbarie
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :06 11 54 88 62
Télécopie : 04 94 26 18 77
Email : simon@lachretienne.fr
Site : www.lachretienne.fr

 

C’est la 6e génération d’agriculteurs, Thierry Simon reprend le domaine familial en 1999, qui compte aujourd’hui 8 ha de vignes. Tous les vins sont faits à l’ancienne, les raisins sont triés manuellement sur pied, aucune utilisation de désherbant chimique sur tout le domaine.
Puissant Bandol rouge La Lecque 2009, aux tanins amples, au nez dominé par les petits fruitsrouges à noyau, un vin coloré, avec ces notes de cerise et d’humus au palais, de très bonne évolution comme en atteste ce 2007, de couleur grenat soutenu, corsé et classique, riche en arômes, aux tanins fondus, un vin parfumé en bouche, ample, de bonne charpente, avec ce charnu caractéristique, à prévoir sur des roulés de mignon de porc au basilic. La Lecque roséGrenacheMourvèdre et Cinsault, pressurage direct, pas de fermentation malolactique, élevage en cuves Inox, de robe brillante, au nez d’agrumes et de fruits blancs frais, est un vin très séduisant, tout en souplesse. Goûtez le rosé L’Indomptable, qui développe une bouche ample et fraîche avec des connotations de fruits frais, un vin parfait sur des crevettes ou une quiche, par exemple. L’Indomptable rouge 2011, Carignan majoritaire avec 10% de Grenache, élevage 6 mois en demi-muids, vin ni collé, ni filtré, au nez complexe avec des notes de réglisse, de fruits secs et de pruneaux à l’eau-de-vie. Gîte sur place.

Domaine LAFRAN-VEYROLLES

Domaine LAFRAN-VEYROLLES 

(BANDOL)
Scea Férec-Jouve
2115, route de L’Argile
83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
Télécopie : 04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

 

Un petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui convient parfaitement aux cépages CinsaultGrenacheClairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique. Le sol argilo-calcaire, créé par des dépôts du crétacé supérieur d’origine marine, plus précisément d’âge santonien, fait partie du domaine de la Provencecalcaire. Pendant les périodes de grande sécheresse, ce sol conserve grâce à l’argile, l’humidité qui n’existe plus ailleurs et qui le sauve.
Superbe Bandol rouge Cuvée Spéciale 2010, issu d’une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d’être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres de chênede 18 à 24 mois, un vin au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, un vin puissant et charpenté, avec des tanins fermeset savoureux à la fois, qui emplit bien la bouche. Le 2009 sent la mûre et la cannelle, dense, aux tanins présents mais veloutés.
Le Bandol rouge 2011, classique, coloré et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique, de très bonne base tannique. Remarquable Bandol rosé 2013, 65% Mourvèdre, 15% Cinsault et 20% Grenache, subtilement épicé, très séduisant, d’une grande persistance aromatique en finale. Beau Bandol blanc 2013 (80% Clairette et 20% Ugni Blanc), où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, savoureux, à déboucher sur un bar.

Domaine de L'OLIVETTE

Domaine de L’OLIVETTE 

(BANDOL)
Jean-Luc Dumoutier
Chemin de L’Olivette
83330 Le Castellet
Téléphone :04 94 98 58 85
Télécopie : 04 94 32 68 43
Email : contact@domaine-olivette.com
Site : www.domaine-olivette.com

 

Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles.
Beau Bandol rouge cuvée Spéciale 2009, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de garde. Le 2008 est un vin puissant, au nez intense (cassis, garrigue, griotte), complexe, d’une longue finale, savoureux, tout en harmonie, de garde comme en atteste ce 2000, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois (mûre, sous-bois), ample, généreux et persistant, à déboucher sur un gibier à plume. Excellent Bandol blanc cuvée Spéciale (Clairette,Ugni Blanc et Sauvignon), marqué par cette Clairette très majoritaire qui lui apporte toute sa spécificité, un vin ample qui sent les noisettes et la pêche, de bouche délicate. Le Bandol rosé2012, MourvèdreGrenache et Cinsault, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, est un très joli vin.

Domaine de TERREBRUNE

Domaine de TERREBRUNE 

(BANDOL)
M. Delille

83190 Ollioules
Téléphone :04 94 74 01 30
Télécopie : 04 94 88 47 51
Email : domaine@terrebrune.fr
Site : www.terrebrune.fr

 

Le Domaine (30 ha) étale son vignoble en res- tanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Le domaine a été créé par Georges Delille en 1963, séduit par ce site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d’oliviers séculaires et de fleurs cultivées. Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. C’est en 1975 que la cave fut construite, suivant les meilleurs principes oenologiques en respectant la noblesse du raisin et du vin. En 1980, c’est la commercialisation des premières bouteilles. C’est également l’année où son fils Reynald intégra le Domaine après ses études d’œnologie. Le domaine s’est enrichi d’un label « vin issu de l’Agriculture Biologique » certifiée par Qualité France.
Voilà un grand Bandol rouge Terroir du Trias 2009 (Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, moyenne d’âge des vignes : 25 ans, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl pendant 18 mois), riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, de bouche pleine, de belle matière, aux taninsfermes, au nez dominé par la griotte et les sous-bois, de garde, bien sûr. Beau 2007, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, très équilibrés. Le 2006 est gras et classique, derobe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau fraiscannelle, humus…), légèrement poivré en finale, d’évolution lente. LeBandol rosé 2012, 60% Mourvèdre, 20% Grenache et 20% Cinsault, de robe brillante rose clair, allie fraîcheur et charpente, tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants, un vin tout en nuances comme ce Bandol blanc, 50% Clairette, 20% Ugni Blanc, 20% Bourboulenc, 5% Rolle et 5% Marsanne, qui possède une originalité certaine, l’un des meilleurs de l’appellation. Le restaurant du domaine est une bonne occasion pour faire une halte.

 

– 10 APPELLATIONS, 10 VINS AU TOP !

 

CHATEAU CERTAN DE MAY

POMEROL

Historiquement, le nom du Château est celui d’une grande famille écossaise installée en France depuis le Moyen Âge et à Pomerol dès la fin du XVIe siècle. Selon les archives locales, la propriété fut la première autorisée par le Roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite morcelé sous la Révolution, puis enfin repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Le Château se situe au sud-est du très fameux plateau de Pomerol. Les 5 hectares de vignes très anciennes, se trouvent plantées sur un prodigieux terroir, un plateau argilo-silicieux. Aujourd’hui, c’est Odette Barreau qui dirige le Château, secondée par ses enfants : son fils Jean-Luc, qui assume les vinifications, aux côtés de son autre fils, Patrick, et de sa fille Isabelle. Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr. Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. Le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, vraiment réussi, un vin qui allie ampleur et souplesse. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde, à boire avant le 2005. Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2003 est un grand vin, racé, d’une belle couleur grenat, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière, de garde. Le 2002 est remarquable, complexe, de couleur pourpre soutenu, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde.

 

CHATEAU HOURBANON

MEDOC

Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974 que Rémi DELAYAT racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent nos pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée puis conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements). Vous pourrez découvrir ce Médoc 2009, qui a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des Vignerons Indépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), un vin marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, alliant structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, qui dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, un vin charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à l’Interntional Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

 

CHATEAU MACQUIN

SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION

Le Château Macquin s’étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l’hectare dont l’âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l’humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d’inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l’élaboration d’un grand cru. Aujourd’hui,on oublie trop souvent que l’excellence d’un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d’améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s’effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d’être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d’être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

 

DOMAINE DE GRANDMAISON EARL

PESSAC-LEOGNAN

Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu’en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. Belle valeur sûre avec ce Pessac-Léognan rouge 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte…), tout en finale, prometteur également. Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, il est tout en bouche, avec beaucoup de structure, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est chaleureux, de très bonne évolution. Beau Pessac-Léognan blanc 2010, rond, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, un vin tout en finale. Le 2009, avec ces arômes de fruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le 2008, avec des senteurs de noisette et de chèvrefeuille, est ferme et suave, tout en harmonie, vraiment très agréable. Excellent 2007, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.

 

EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER

CRAMANT

Exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. On se fait plaisir avec leur Champagne Millésime 2004, de bouche élégante et profonde, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuit, c’est un Champagne dense et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée. Excellent, le 2002, de robe jaune or, avec une bouche parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, intense, à la fois charpenté et distingué, aux notes de petits fruits mûrs et de tilleul, d’une bien jolie finale. Le brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, un pur Chardonnay, issu de vignes de 30 ans, où toute la distinction de ce cépage s’exprime, généreux et élégant, de mousse persistante, très fruité, une cuvée d’une belle finesse aromatique (brioche, pêche), intense au nez comme au palais. Goûtez également le Blanc de blancs cuvée de Réserve R.R, un Grand Cru pur Chardonnay, tout en finesse aromatique, une cuvée harmonieuse et distinguée, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de petites fleurs fraîches.

 

DOMAINE BREUIL DE SEGONZAC

IGP CHARENTAIS

Domaine familial depuis la fin du 19e siècle, appartenant à Patrick et Maria BRILLET qui représentent la sixième génération. Le vignoble est dédié à la production de Vin de Pays rouge, Vin de Pays blanc, Pineau des Charentes et Cognac Grande Champagne. Situé à Segonzac en Charente, le domaine est en Agriculture Biologique depuis 1998 avec un rigoureux contrôle du rendement pour une meilleure expression de la qualité. Au milieu des vignes, le siège social est constitué d’une belle demeure du 19e siècle, entourée des chais de vinification, d’une cave d’élevage, et d’une distillerie comprenant 4 alambics dont 2 datant du 19e siècle. Bureaux et espace d’accueil complètent ce bel ensemble entouré d’un parc. La fermette attenante a été transformée en gîte et hébergement clients. Une parcelle nommée au cadastre « Plantier de Chipres » (Chipre est un vieux mot français qui désignait le cyprès) produit le vin PLANTIER DE CHIPRE, qui est le vin rouge fétiche du domaine. Le vin rosé VIGNE SAINSI, et le vin blanc FIEF CHARENTIN complètent la gamme des vins. Depuis 10 ans, le PLANTIER DE CHIPRE étonne les dégustateurs et s’est vu attribuer de nombreuses médailles nationales et internationales : Or au concours Amphore, Argent au Mondial du Vin de Bruxelles, Excellence au Citadelles internationales du Vin. Patrick BRILLET ne réalise ce vin que les années où il juge le millésime intéressant. Ainsi, il n’y a pas de millésime 2007 ni 2011. Mise à la vente pour consommation uniquement après 4 ans d’élevage en bouteille. Ce VDP Charentais Plantier de Chipre rouge 2009, parts égales de Merlot et de Cabernet franc, élevé en cuves pour conserver toutes les qualité du fruit, est de belle robe soutenue, ample, au nez légèrement épicé, aux tanins fondus mais bien présents, bien équilibrés. Le VDP de l’Atlantique blanc Fief Charentin, 80% Colombard et 20% Ugni blanc, dégage un nez fleuri et une jolie persistance d’arômes en bouche, avec des nuances de poire et de tilleul.

 

DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS

POUILLY-FUME

Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d’avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes kimméridgiennes, chaque sol apportant bien entendu une spécificité propre qui caractérise un vin possédant un terroir d’un autre qui n’en a pas. Leur Pouilly-Fumé cuvée Silex est vraiment superbe, associant complexité et finesse, au nez subtil où se retrouvent des notes de miel, de fleurs et d’épices, très marqué par ce sol qui lui confère ce goût minéral, d’une grande fraîcheur en bouche, un grand vin racé, très équilibré, puissant, ample et gras, de très bonne évolution. Le Pouilly-Fumé Coteau des Girarmes est remarquable, avec ces notes de fruits frais et de tilleul, un vin gras et parfumé, typé, ample et fruité, persistant. Membre des Vignerons Indépendants de France.

 

EARL CLAUDE BERGER


RIESLING

Un domaine de 7 ha (57 parcelles) et un vigneron attaché à l’enherbement de ses vignes qui améliore la structure du sol par l’apport de matières organiques. “Notre exploitation purement familiale, explique-t-on ici, ne commercialise que des vins issus de notre production située en plein coeur du vignoble alsacien (entre Colmar et Ribeauvillé) également nommé Les Perles du Vignoble. La vinification se fait en fûts de chêne, car un vin vinifié dans un élément naturel permet de développer et de conserver les arômes qui font sa réputation. L’extraordinaire variété des cépages et la complexité de nos terroirs déterminent une palette de vins très diversifiés, c’est dans cet esprit que nous proposons nos Cuvées Passion qui sont le résultat d’une sélection au niveau des terroirs.” On se fait plaisir avec le Pinot gris cuvée Passion 2012, complexe, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul. Le Rouge d’Alsace Pinot noir cuvée Tradition 2011, élevé en fûts, charmeur, charnu, velouté, très parfumé, dégage des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille…). Beau Pinot gris l’Excellence du Terroir 2010, de belle robe doré brillant, très finement épicé, subtil et suave en bouche, très élégant, d’une jolie persistance. Goûtez le Pinot blanc 2011, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette fraîche, d’une jolie finesse, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité, très persistant au nez comme en bouche. Le Riesling L’Excellence du Terroir 2012, de jolie robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois. Le Gewurztraminer cuvée Passion 2012, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, un vin qui m’a beaucoup plu. Remarquable Gewurztraminer Vendanges Tardives 2009, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de citron confit et de fleurs blanches, d’une grande fraîcheur en bouche, d’un grand classicisme, tout en finesse aromatique (noisette, brioche) en finale. Il y a encore le Muscat blanc 2012, franc, suave, parfait sur des boulettes de porc au gingembre, et le Crémant brut blanc est d’une grande finesse, puissant au nez, de bouche florale, associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale.

 

DOMAINE GERARD TREMBLAY

CHABLIS

Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et son fils Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd’hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s’ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l’un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d’apporter autant de soins à l’élevage de ses Grands Crus qu’à celui de ses vins de Chablis et plus d’un serait surpris à une dégustation à l’aveugle d’une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru « Beauroy » est d’une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru « Montmain » a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru « Fourchaume » est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d’une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru « Valmur », régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

MAISON MOLLEX

SEYSSEL

La famille Mollex du Pays de Seyssel se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vins depuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel. Aujourd’hui, c’est Jean-Luc et Sébastien qui ont repris le domaine et ils se feront un plaisir de vous accueillir au caveau pour une visite et une dégustation de leurs vins. Superbe Seyssel Vieilles Vignes Roussette 2011, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois. Le Seyssel La Tacconnière 2011, aux notes de fruits à chair blanche (poire, pêche), des notes florales (violette, tilleul) et minérales en finale, est parfait sur un poisson d’eau douce comme sur une tartiflette. Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2011, à dominante de fleurs blanches et de noix, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, mêlant élégance et structure. Leur Roussette de Seyssel cuvée La Tacconnière 2010, fermentation alcoolique très lente, pas de fermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois, très agréable à l’apéritif ou des crustacés. La Mondeuse, sols argilo-calcaire et molasses d’alluvions glaciaires, est une référence. Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteille, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant de 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse de ce très joli vin, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs…).

* CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE : LES VINS SONT EN TRES GRANDE FORME !

Domaine du BANNERET

Domaine du BANNERET 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Jean-Claude Vidal
35, rue Porte Rouge
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 04 et 06 61 41 97 42
Télécopie : 04 90 83 72 04
Email : domaine.banneret@gmail.com
Site : www.domaine-banneret.fr

Issu du vignoble ancestral de la famille Bertet, en descendance directe depuis 1405, ce vignoble s’étend sur plusieurs parcelles autour des ruines du célèbre Château des Papes d’Avignon. La conduite du vignoble est traditionnelle: traitements raisonnés et 13 cépagescaractéristiques de l’appellation. « Les vignes sont anciennes, précise-t-on, elles produisent de faibles rendements mais de qualité. L’âge moyen du vignoble est de 70 ans, les vieux ceps sont régulièrement remplacés par de nouveaux plans en respectant la complantation choisie par nos anciens. La conduite du vignoble est faite dans le respect de la nature grâce à l’utilisation de composts organiques et en évitant l’utilisation d’herbicides. Le labour régulier ainsi que le recours aux traitements légers (cuivre et souffre) assurent un bon état sanitaire du raisin. La plante habituée à se défendre d’elle-même des agressions est naturellement plus résistante. »
Les vins sont élevés selon les méthodes des anciens : une fermentation naturelle, deux années de tonneaux, pas de filtrationmécanique.

Voilà un beau Châteauneuf-du-Pape rouge 2010, de bouche dense, aux tanins fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un vin bien corsétypé, de garde. Le 2008 se goûte très bien, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, très typé, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, comme ce 2007, parfumé, ample, de bonne charpente, généreux et persistant, corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches.


CLOS des BRUSQUIÈRES

CLOS des BRUSQUIÈRES 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Earl Courtil-Thibaut
Route d’Orange
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 74 47
Télécopie : 04 90 83 74 47
Email : earl.courtil-thibaut@orange.fr

Un petit Domaine familial, issu d’une vieille famille vigneronne de Châteauneuf-du-Pape. Dix ha sur terrasses argilo-calcaires et galets roulés. Les vignes ont en moyenne une cinquantaine d’années et certaines sont centenaires. La viticulture est la plus naturelle possible afin de laisser s’exprimer au plus juste le millésime.

Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape cuvée Réservée 2011, un vin corsé comme il le faut, avec des tanins riches et une charpente solide, au nez dominé par les petits fruits rouges macérés, de robe pourpre, de bouche chaleureuse et charnue, de belle structure. Excellent Châteauneuf-du-Pape 2010, issu d’un élevage de 18 à 24 mois en fûts de chêne, à l’ancienne, sans filtration nicollage, volumineux, avec ces notes très persistantes de fumé, de cassis et d’humus, un vin de bouche riche et souple à la fois.


Domaine Les 3 CELLIERCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine Les 3 CELLIER

Domaine Les 3 CELLIER 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Famille Cellier
5 bis, chemin rural de Sorgues
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 02 04 62
Télécopie : 04 83 07 58 58
Email : les3cellier@hotmail.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainedes3cellier
Site : www.3cellier.fr

À la retraite de leur père en 2007, les trois fils, Ludovic, Julien et Benoît, prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée.
À la retraite de leur père en 2007, les trois fils, Ludovic, Julien et Benoît, prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée.

« Les 2012 et 2013 sont de petits millésimes en quantité, nous explique-t-on, surtout le 2013, mais sont très concentrés; 2013 : équilibre des Ph sur l’opulence, d’où très beau millésime; 2012 : jolie maturité,rond, gourmand, belle puissance. »

On le voit avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge Eternelle 2012, aux tanins présents et savoureux à la fois, de belle robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), associe charpente et rondeur. LeChâteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau, médaille d’Argent Mâcon 2012, est typé, associe couleuret matière, au nez à dominante de fruits frais et d’humus, riche et subtil, de bouche dense. LeChâteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2012, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Remarquable 2010, élevé 12 mois en foudres, médaille de Bronze Paris 2012, de robe pourpre, est une réussite, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite et de cuir, alliant structure et élégance en bouche.
Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2011, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, avec cette couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs, aux tanins souples mais bien présents, un vin qui emplit bien la bouche, de belle garde. Le 2010 est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, à prévoir sur un civet de lièvre.
Très séduisant Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2012, 100% Roussane, dont 20% élevés en barriques durant 3 mois, auxarômes de fruits et de fleurs, avec des notes subtiles de miel, d’une grande persistance aromatique, associant charme et puissance, de belle évolution, que l’on peut déguster sur des ris de veau comme sur un bar au fenouil. Joli CDR rouge, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois, tout en bouche.


Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

Château FORTIA 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Pierre Pastre
Route de Bédarrides
84231 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 25
Télécopie : 04 90 83 51 03
Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia
Site : www.chateau-fortia.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. On le voit bien avec ce Châteauneuf-du-Paperouge cuvée du Baron 2011 (60% Grenache, 30% Syrah, 10% Mourvèdre), puissant et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent des arômes persistants de confiture de mûre et de réglisse, typé, de bouche savoureuse, de belle évolution. Le 2010 est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un très beau vin d’une grande expression, concentré et distingué, de grande évolution.

Le 2009, au nez présent avec des nuances de violette et de pruneau, est un vin riche en couleur, concentré, alliant finesse et structure, densité et distinction. Très beau 2007, avec ce nez délicat mais intense de fruits rouges et d’épices aux accents de garrigue, de bouche ample et soyeuse, aux tanins très équilibrés, de très bonne garde. Superbe Château Fortia cuvée Réserve 2010, 85% Syrah, 15% Grenache, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de garde. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Tradition 2012, charnu comme il se doit, de jolie robe intense, est puissant en bouche, aux notes de fruits rouges cuits, comme le 2011, bien marqué par son terroirbouqueté, avec des notes complexes où dominent les épices et l’humus.

À leurs côtés, le Château Fortia blanc 2012, à base de 60% Clairette, 30% Roussane et 10% de Grenache blanc, d’une belle couleurdorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert. Un vin très fruité aux arômes prononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, cela est dû à la Clairette très dominante. Beau 2011, d’une belle structure avec des notes d’aubépine, avec cette fraîcheur en bouche, d’une belle intensité, un vin d’un équilibre savoureux, avec des arômes de fruits au sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir. Le 2010 est de belle couleur brillante dorée, au nez floral aux notes d’abricot confit, un vin très frais et complexe, à la bouche ronde, aux sensations fruitées très harmonieuses bien fondues, d’une belle fraîcheur, très aromatique.


Domaine MATHIEU SceaCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine MATHIEU Scea

Domaine MATHIEU Scea 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
André et Jérôme Mathieu
3 bis, Route de Courthézon
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 09
Télécopie : 04 90 83 50 55
Email : dnemathieu@aol.com
Site : www.domainemathieu.fr

Au sommet. Exploitation familiale de 22 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles.

Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Marquis d’Anselme 2010, issu de vignes centenaires, de bellerobe pourpre profond à reflets violacés, aux nuances de prune et de fraise des bois macérés, un vin de bouche épicée, à la fois puissante et très équilibrée. Le 2009, de belle teinte, aux tanins fondus mais denses, avec des arômes de framboise et de mûre, épicé comme il se doit en bouche, est tout en charpente, de garde. Il y a également ce grand Châteauneuf-du-Pape rouge Di Felibre 2009, complexe, de bouche riche et parfumée, aux connotations puissantes de fruits macérés et d’humusharmonieux, très charpenté. Excellent Châteauneuf-du-Pape rouge Tradition 2012, de robe violacée, au nezlégèrement poivré avec des notes gourmandes de fraise des bois et de myrtille. Le 2011, issu de vieillesvignes et d’une longue macération, de teinte grenat, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux, un vin typé et harmonieux.

Grande réussite, ce Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis d’Anselme 2011, gras et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs fraîches et de noisette, tout en bouche, est un vin racé. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, typé, associe structure et distinction, avec ces notes de fruits frais bien spécifiques au palais, où s’entremêlent des notes persistantes d’agrumes et de chèvrefeuille, tout en finale.

Excellent CDR rouge, au nez dominé par les fruits rouges (cassisframboise), aux tanins bien ronds, très abordable comme le CDR rosé, tout en arômes, avec des nuances de framboise et de rose.


Domaine La MEREUILLE

Domaine La MEREUILLE 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Michel Bouyer
Quartier Le Grès – Impasse 2580
84100 Orange
Téléphone :04 90 34 10 68
Télécopie : 04 90 34 27 77
Email : micbouyer@wanadoo.fr
Site : www.domainelamereuille.com

Un Domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir.

Beau Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels 2011, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé et charpenté, avec cette bouche puissante en finale. Excellent Châteauneuf-du-Pape 2008, auxarômes fruités de fruits rouges et d’épices, un vin ample et volumineux, avec des tanins veloutés, de très bonne évolution comme le 2006, tout en bouche, gras, au nez de mûre et de cannelle, épicé, parfait sur un gibier d’eau.

Joli Châteauneuf blanc 2011, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, ample et très long en bouche. Goûtez aussi le CDR blanc, de bouche intense où dominent les agrumes et les petits fruits secs, tout en fraîcheur aromatique, un très joli vin régulièrement réussi.


Château MONT-REDONCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château MONT-REDON

Château MONT-REDON 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Jean Abeille et Didier Fabre

84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 75
Télécopie : 04 90 83 77 20
Email : contact@chateaumontredon.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/montredon
Site : www.chateaumontredon.fr

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Jean Abeille a créé une belle réussite familiale de cousins, qui ont su avec intelligence, enthousiasme et professionnalisme perpétuer et développer l’héritage transmis. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d’ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s’occupe de la partie gestion, social, marketing…
Beaucoup d’investissements ont été réalisés grâce au dynamisme de Jean Abeille et de son cousin, Didier Fabre, afin d’optimiser la qualité et préparer l’avenir du domaine. Agrandissement de la cuverie de rouge avec l’implantation de huit cuves à pigeagesupplémentaires, augmentation de la superficie de la cuverie de vinification des blancs, deux tables de tris optiques XTRI automatisées… toujours dans la même démarche écologique, des matériaux adéquats ont été intégrés pour la construction de ces nouveaux bâtiments.

Belle réussite avec ce Châteauneuf-du-Pape 2012, issu majoritairement du Grenache (60%), des Syrah (30%) et Mourvèdre (8%), le reste en Counoise, Muscardin, Vaccarèse et Cinsault), subtil et complexe, fleurant bon le genêt, le coing, la pêche et les noisettes, un beau vinharmonieux, riche et fin à la fois.
Le 2011 est superbe, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde.

« Nous avons particulièrement réussi ce millésime 2011, nous raconte Jean Abeille. Nous avons des chais parfaitement équipés et avons appliqué les bons gestes, au bon moment. C’est ce qui explique ce très beau résultat, aussi bien en Châteauneuf-du-Pape, qu’en Lirac et Provence. Le 2011 est un vin parfaitement équilibré (cela n’a pas été le cas partout…), d’une belle couleur, aux tanins souples et structurés, semblables aux 2009 et 2008. Je le compare au 2000 qui était un beau millésime qui a très bien évolué. C’est un millésime avec moins de concentration que les 2010 et 2009 mais davantage que le 2008. Nous avons connu quelques irrégularités de maturité pour le Grenache, par contre les SyrahMourvèdre, et les cépages blancs étaient splendides, et c’est unanime dans toute la région. Cemillésime 2011 est une année de « professionnel », tout le monde s’accorde à le dire et, si on veut faire des comparaisons, nous le rapprocherions du 2010. »

Très beau 2010, complet et puissant, aux nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé etcharnu comme il se doit, vraiment remarquable comme le 2009, qui mêle concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, de bouche puissante.

Remarquable Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), tout en persistance. Le 2011, aux arômes de fruits et de fleurs, avec des notes subtiles de miel, d’une grande persistance aromatique, mêle charme et puissance au palais. Savoureux 2010, au nezpuissant et fruité (pamplemousse, amande, pomme), ample et gras, très bien vinifié, de bouche persistante avec une finale fondue.

Beau Lirac Mont-Redon CDR blanc 2012, avec des petites notes de pêche blanche et de lis, un vin ample et d’une belle harmonie, riche et tout en finesse, tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, un vin à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques.

Il y a encore le CDR rouge, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus, et le CDR Viognier, où l’on retrouve l’acacia, tout en finesse, d’une belle persistance en bouche.


Domaine de NALYSCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine de NALYS

Domaine de NALYS 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)

Route de Courthézon BP39
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 52
Télécopie : 04 90 83 51 15
Email : contact@domainedenalys.com
Site : www.domainedenalys.com

Un Domaine d’une cinquantaine d’hectares regroupés sur 3 parcelles : La Crau, Le Bois Sénéchal et Grand Pierre. Le Domaine est l’une des rares propriétés comportant encore les 13 cépages de l’appellation. C’est l’un des plus anciens Domaines de Châteauneuf-du-Pape, il apparaît déjà dans des documents de 1633.

Une référence avec ce Châteauneuf-du-Pape Réserve 2010, tout en couleur, très aromatique, avec des notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris, gras et ferme, tout en bouche, de garde, évidemment.

Goûtez le Châteauneuf-du-Pape cuvée Le Châtaignier rouge 2010, assemblage à 96% deGrenache et une pointe de Mourvèdre, provenant des plus vieilles vignes du domaine, marqué par son terroir, un vin gras et parfumé, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution.

Le Châteauneuf-du-Pape Classique blanc 2012, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine, est riche, tout en nuances.


Domaine SERGUIER

Domaine SERGUIER 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Daniel Nury
10, rue Alphonse Daudet
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 73 42 et 06 15 66 58 90
Télécopie : 04 90 83 73 42
Email : nury.daniel@wanadoo.fr
Site : www.domaine-serguier.com

Le Domaine Serguier, est né à la fin du XIXe, par la volonté d’Hippolyte Serguier. 100 ans plus tard en 1997, Daniel Nury reprend le domaine familial situé au coeur du village au pied des remparts de Châteauneuf-du-Pape.
Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape cuvée Révélation 2011 (Grenache noir majoritaire avec 10% de ­­Mourvèdre, Cinsault etSyrah) issu de très vieilles vignes de 90 ans aux rendements inférieurs à 30hl/ha, vendanges manuelles avec tri à la parcelle, élevage 12 mois en barriques, un vin de robe violacée, au nez légèrement poivré avec des notes gourmandes d’humus et de myrtille, à apprécier sur une cuisine relevée. Séduisant Châteauneuf-du-Pape rouge 2011, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges et d’épices, un vin ample et volumineux, avec des tanins veloutés.

Excellent Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, parts égales de Grenache blanc et de Clairette blanche (40% de chaque) avec 20% de Bourboulenc, aux arômes flatteurs d’agrumes, de tilleul et de genêt, de bouche délicatement suave.


Domaine TOUR SAINT-MICHEL

Domaine TOUR SAINT-MICHEL 

(CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
Scea Henri Fabre
Quartier Les Petites Serres
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 73 24
Télécopie : 04 90 83 51 01
Email : domaine.tour.stmichel@orange.fr
Site : www.toursaintmichel.com

Une histoire familiale depuis 3 générations ; Michel Fabre, fondateur du Domaine, en 1930, a transmis sa passion à son fils Henri. Ce dernier, avec l’aide de son épouse Éliane, a développé et agrandi le domaine, qui compte actuellement 40 ha, dont 35 ha en Châteauneuf-du-Pape. Aujourd’hui, Mireille, leur fille, gère le vignoble, dans le respect de la tradition familiale en apportant un style plus moderne.

Goûtez ce Châteauneuf-du-Pape cuvée du Lion 2011, vendanges manuelles et traditionnelles avec longue cuvaison, élevage pour 20% en barriques de 2 ans, concentré, au nez de cerise cuite, avec des connotations de cuir et de prune, aux tanins denses et soyeuxà la fois, un vin très bien élevé, encore bien jeune.

Le Châteauneuf-du-Pape cuvée des Deux Sœurs 2011, de bouche ample, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, parfumé au palais, est structuré, d’une finale étoffée où l’on retrouve les fruits et une touche épicée.

– VOUS AIMEZ LES BEAUX BORDEAUX ? FONCEZ A LA BORDEAUTHEQUE !

Une conception en étroite collaboration avec le groupe Duclot à Bordeaux, où toute la gamme des Bordeaux est présente, du plus abordable au plus rare, au sein des Lafayettes Gourmet, un lieu incontournable, l’un des grands magasins le plus visité.

“La Bordeauxthèque a été ouverte en mai 2010, nous dit son Président, Christophe Dufournier. L’idée était de créer la plus grande Cave des Vins deBordeaux au monde. Nous créons des manifestations, des dégustationscommentées autour du Bar Rouge, où l’on peut déguster à tout moment de la journée des grands crus au verre au meilleur prix. Ainsi l’amateur peut, s’il le souhaite, acheter la bouteille à la Bordeauxthèque qui jouxte le bar. Dans ces 250 m2, nous avons installé une sélection absolument unique de Bordeauxavec un premier prix à 4,90€ jusqu’à des prix beaucoup plus élevés avec les neuf grands crus : Lafite-Rothschild, Latour, Margaux, Mouton-Rothschild, Haut Brion, Mission Haut Brion, Cheval Blanc, Petrus et Yquem, sur une trentaine demillésimes, ce qui est tout à fait unique. Ces flacons prestigieux sont exposés dans une rotonde centrale coiffée d’une coupole dorée. Le centre abrite un socle circulaire sur lequel rayonne l’ambre des bouteilles d’Yquem. Quelques bouteilles mythiques telles que Mouton 1945 ou Yquem 1899 font figures de pièces de collection dignes d’un musée. Ce magasin de Vins est conçu comme une bibliothèque du XVIIe siècle, un ouvrage architectural tout à fait prodigieux. Notre gamme est prévue pour satisfaire tous les types d’amateurs deVins de Bordeaux. Nous avons une sélection de crus classés, des deuxièmes Vins de ces crus classés, des crusbourgeois ainsi que de délicieux “petits” châteaux, bien sélectionnés pour leur qualité. Tous les mois, nous organisons une opération “Fenêtre sur Bordeaux”, un vin sélectionné et distribué dans l’ensemble de nos magasins, nous aimons mettre en avant un petit vignoble bordelais. Nous avons une gamme extrêmement large de 1500 références et c’est ce qui fait de la Bordeauxthèque un lieu unique. Notre objectif est de pouvoir contenter tous les désirs de la clientèle en leur proposant des Vins de qualité, la famille Moueix étant très attachée à cela. Une équipe de 6 personnes sommeliers et vendeurs polyglottes conseillent une clientèle française et internationale. Les Galeries Lafayettes de Paris est le magasin qui accueille chaque année le plus de clients en France. Beaucoup d’étrangers s’intéressent à notre sélection ainsi que de nombreux parisiens connaisseurs qui viennent acheter régulièrement. J’ai pour objectif de faire encore mieux connaître la Bordeauxthèque aux parisiens.”

* LES DEUX CÔTE-RÔTIE QUI NOUS SONT CHERS

Vignobles LEVETCÔTE-RÔTIE Vignobles LEVET

Vignobles LEVET 

(CÔTE-RÔTIE)
Gaec Vignobles Levet
26, Bld Les Allées
69420 Ampuis
Téléphone :04 74 56 15 39
Télécopie : 04 74 56 19 75
Email : contact@coterotielevet.fr
Site : www.coterotielevet.fr

Créé en 1929, un Domaine d’environ 4 ha sur des coteaux abrupts en terrasses, le sol est d’origine granitique recouvert de micaschiste et de gneiss, les vignes ont 50 ans et le cépage est la Syrah. Les vins sont élevés 2 ans enfûts de chêne. Culture raisonnée.

Au sommet avec le Côte-Rôtie Améthyste 2011, un assemblage pur Syrah de l’ensemble de leurs parcelles de vignes, élevé 24 mois en fûts de chêne de 600 l dont seulement 10% de neuf, tout en bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits cuits (cassis, groseille), chaleureux comme on les aime. Le 2010 est remarquable, de belle couleur grenat soutenu et intense, au nezcaractéristique de fruits mûrs et de garrigue, une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, de très bonne garde, un vin qu’il faut déboucher sur un gibier d’eau ou un gigot à la ficelle. Le 2009 est remarquable, à dominante de fruits rouges surmûris et de sous-bois, un vin très riche, aux tanins mûrs, qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Beau 2008, de très belle bouche avec ces notes très caractéristiques et intenses de fumé et d’épices, un beau vin racé comme il se doit, aux taninséquilibrés, d’excellente évolution.


Domaine des ROSIERSCÔTE-RÔTIE Domaine des ROSIERS

Domaine des ROSIERS 

(CÔTE-RÔTIE)
Maxime Gourdain et Louis Drevon
Domaine de Rosiers – 3, rue des Moutonnes
69420 Ampuis
Téléphone :04 74 56 11 38
Télécopie : 04 74 56 13 00
Email : ldrevon@terre-net.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/rosiersdrevon

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un Domaine de 7 ha, qui possède cette force évidente du terroir associée à une très grande régularité qualitative et à des prix très mesurés quand on connaît la difficulté de produire ce type de crus.
Un Côte-Rôtie comme celui-ci renvoie à une cour de récréation les « Vins de garage » où les producteurs qui pensent qu’il suffit de concentrer à outrance pour élever un grand vin, oubliant la force du terroir et l’osmose qui se crée entre les cépages, les sols et la main de l’homme.

Reprise et installation sur le Domaine familial depuis le mai 2013 de Maxime Gourdain, le neveu de Louis Drevon et petit-fils d’André Drevon.

« Nous avons pu vendanger avant que la pourriture n’arrive, nous raconte Maxime Gourdain. En 2013, tout a, en effet, été une question de timing. Au final, nous trouvons un beau millésime très coloré, avec une belle acidité, bien fondu, ce qui donne un bel équilibre. Un vin sur la fraîcheur, pas trop lourd. Quant au 2011 actuellement à la vente, c’est un vin dans la lignée des 2009 et 2010, au nez puissant, épicé, poivré avec une bouche longue, beaucoup de finesse et de rondeur. »

Superbe Côte-Rôtie 2011 (97% Syrah et 3% Viognier), médaille d’Argent au concours des Vinsd’Orange 2010, issu de cuvaison longue puis élevé au minimum durant 15 mois en fûts de chêne, dominé par les fruits macérés, alliant rondeur et structure, aux tanins denses, qui commence à peine à s’ouvrir, de bouche soyeuse et intense, d’une jolie concentration. Le 2010 est dans la foulée, ample et solide avec ce nez complexe aux nuances de fraise des bois et de kirsch, de couleur profonde, un vin riche et racé, qui poursuit son évolution et s’accorde parfaitement sur un salmis de bécasse, par exemple.

– LALANDE-DE-POMEROL : MISEZ SUR LES MEILLEURS !

Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Joël Dupas
Sce Bertrand J.M96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
Site : www.chateaubechereau.com

Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Émilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol.
Très beau l’Expression de Béchereau 2010, bien élevé, harmonieux, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de fruits rouges frais, de bouche ample et fondue, de garde, bien entendu. Le Lalande-de-Pomerol cuvéeSpéciale 2011 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, dense, est tout en harmonie, riche au nez avec ces senteurs de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes, qu’il faut laisser se fondre. Le 2010, médaille d’Argent à Bordeaux 2012, structuré, est corsé, ample en bouche, aux nuances de cassiset de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et dense, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs.
Il y a également le Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2011, d’un beau rouge profond, aux connotations d’humus et de petitsfruits noirs surmûris, tout en finesse tannique, ample et structuré. Beau 2010, élevé en fût de chêne, avec ce goût de mûre et légèrement fumé, un vin de bouche suave et riche. Goûtez le Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale, aux tanins souples et équilibrés, trèsharmonieux.


Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlotpour 88% et de 12% de Cabernet franc.
« Concernant le millésime 2013, précise Xavier Piton, l’interminable hiver et un printemps très humide n’ont pas favorisé la floraison, et nous savions dès juin que le volume de la récolte serait faible. Epargnés par les redoutables orages de grêle, nous avons pu bénéficier du bel été pour mener à bon port le millésime. Comme en 2012, les vendanges ont eu lieu tout début octobre avant l’arrivée des fortes pluies d’automne. Notre terroir exceptionnel nous a encore offert, après bien des inquiétudes, une belle réussite »
Très savouveux Lalande-de-Pomerol 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), bien charnu, d’une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Beau 2010, qui associe structure et finesse, de bouche ample, un vin gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour mieux profiter de son potentiel. Le 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, est très parfumé, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus, un vin gras et complet, au nezlégèrement épicé, aux tanins structurés qui commencent à se fondre et s’apprécie sur une poularde truffée aux légumes. Le 2008, aunez de sous-bois, de groseille et d’épices, de bouche riche, tout en arômescharnu et souple à la fois.

Goûtez la cuvée Calypso, avec la photo du commandant Cousteau (cousin de la famille) sur l’étiquette, tout en bouche, au nezcomplexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée.

Chambres d’hôtes.


Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

Les vignes sont plantées sur de jolies croupes sablo-graveleuses, à l’entrée du village de Lalande-de-Pomerol, et les sols ressemblent à ceux du plateau dePomerol tout proche.
« En 2013, dit François-Xavier Gaboriaud, nous avons fait un énorme tri, obtenons une demi récolte par rapport aux autres années. 2013 est un vin plus léger, plus rond, plus fruité, très agréable à boire et qui va permettre d’attendre les 2011 et 2012. Pour conserver ce caractère fruité, nous avons évité de trop extraire les tanins. Ce 2013 me fait penser aux vins des années 1980. Ce qui prime, ce sont ces notes de fraise, de cerise, des arômes très croquants. Nous avons vraiment sélectionné le meilleur du meilleur pour pouvoir travailler le plus efficacement possible. »

En ce moment, il y a ce remarquable Lalande-de-Pomerol 2011, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin complet. Superbe 2010, très parfumé, classique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit.

Tout en bouche, le 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, est un vin gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré, de garde bien entendu. Beau 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges fraissouple, de belle base tanniquecorsé et charpenté comme il le faut.
Toujours disponibles, les millésimes suivants du Château Matras Saint-Émilion GCC : le 2007, de robe pourpre, est riche au nezcomme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et soyeux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, aux connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, mêlant structure et finesse.


Château BROUARD

Château BROUARD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Muriel & Thierry Bonhomme

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 17 75
Télécopie : 09 70 65 55 58
Email : vignobles-bonhomme@orange.fr

Un vignoble de 3,5 ha sur des terres argilo-graveleuses, accompagnées de crasses de fer.

Coup de cœur pour ce Lalande-de-Pomerol 2011, corsé, savoureux, aux tanins souples, au nezcomplexe dominé par la cerise et l’humus, alliant rondeur et charpente, vraiment réussi. Beau 2010, qui allie puissance et distinction, un vin gras, bien corsé, intense au nez comme en bouche avec des nuances de cerise noire et de truffe. Savoureux 2009, bien caractéristique de son terroir, finement épicé, un vin intense, de bouche puissante où se retrouvent les fruitsnoirs, chaleureux. Le 2008, aux tanins fermes et soyeux, au nez complexe (cerise, truffe), alliant rondeur et charpente, est trèséquilibré, ample, de très bonne garde. Le 2007, médaille de Bronze au concours de Bordeaux vins d’Aquitaine, épicé comme il se doit, est un vin qui développe un nez où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finessecharnu. Le 2006, de belle couleurgrenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle finale.

Goûtez le Lussac-Saint-Émilion Château Le Bourdil 2012, issu d’un domaine de 10 ha sur des coteaux argilo-calcaires, au nezcomplexe à dominante de fruits frais, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très équilibré, chaleureux. Le 2009 est dense, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et musc, d’une belle finale, de garde. Excellent 2008, corsé, ample au nez comme au palais avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde. Excellent 2007, riche, séveux, associant structure et finesse.


Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d’un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60%Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).

Remarquable Lalande-de-Pomerol 2010, charpenté,corsé, de robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, avec des nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins amples, très charmeur, degarde. Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement mérité sa médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine !

Le 2008 correspond bien à la structure de ce beau millésime classique du bordelais, de bouche dense et puissante, aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, auquel il faut laisser le temps de s’arrondir. Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, auxtanins denses et puissants, est gras en bouche, d’une très jolie finale, à prévoir sur des cailles au four, par exemple. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance etfinesse. Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est très bon, où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, de bouche puissante.

Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une basetannique souple, de très bonne charpente comme ce 1997, avec des notes de fruits noirs et d’épices, aux tanins mûrs et très équilibrés, un vin qui mêle charpente et souplesse au palais.


Château des MOINES

Château des MOINES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
GFA Henri Darnajou et Frères

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : chateaudesmoines@orange.fr
Site : www.chateaudesmoines.com

Exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement…), techniques modernes (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec)…

Tout cela se retrouve dans leur Lalande-de-Pomerol Prestige 2010, élevé en fûts neufs, charpenté, aux intensesarômes de fruits cuits, de bouche riche et fondue à la fois , d’une belle intensité, associant structure et finesse, encore cependant très jeune. Le 2009 dégage un nez de cerise confite et d’humus, de charpente puissante mais très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, encore très jeune. Complexe 2008, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, de très bonne garde.

La cuvée Tradition 2011 est tout en rondeur, marqué par son Merlot prédominant, de couleur rubis, avec cesarômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs. Savoureux 2010, corsé, au nez de groseille et de cuir, de robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, aux tanins fermes et mûrs à la fois. Le 2009 est de robe légèrement pourprée, au nez de violette, associé aux arômes fruités de fraise et de framboise, tout en bouche, un vin structuré, charnu comme il se doit. Le 2008 allie une charpente réelle à une jolie rondeur, avec des nuances de cuir et de cassis, aux tanins fermes, c’est un vin bien charnu, tout en bouche.


Château de ROQUEBRUNELALANDE-DE-POMEROL Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Château de Roquebrune est situé dans les vignobles de Lalande de Pomerol, aux confins de l’appellation voisine de Pomerol.
« Depuis 5 générations, précise-t-on, nous avons patiemment rassemblé les différentes parcelles (65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc) qui en font aujourd’hui une propriété familiale à plus d’un titre. Songez à l’expertise développée par les vendangeurs qui nous sont fidèles et qui sont les petits enfants de ceux qui récoltaient déjà à la main et à maturité optimale, les meilleurs fruits cultivés par nos grands-parents.
En excluant tout désherbant chimiques, nous privilégions un travail régulier de la terre, une observation permanente du vignoble qui détermine le rythme et l’opportunité de l’intervention humaine.
Objet de toutes nos attentions, la vinification permet l’élaboration d’un grand vin présentant une belle robe rubis foncé. Structuré autour de savoureux tanins, développant des arômes fruités, dense et épicé en bouche, il jouit d’un bon potentiel de garde. »

On se fait vraiment plaisir avec leur Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2010, aux notes de fruitsrouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), bien charnu, d’une grande intensité, auxtanins savoureux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, decouleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, mêle rondeur et structure, de garde. Remarquable 2008, charnu, complexe et subtil à la fois, aux tanins puissants, au nez où dominent le cassis mûr et des nuances de fumé.


Domaine de VIAUD

Domaine de VIAUD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 12
Télécopie : 05 57 25 10 14
Email : bielle@wanadoo.fr
Site : www.viaud.com

Un domaine de 16 ha. Cette charmante propriétaire élève ce beau Lalande-de-Pomerol 2010, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominentle cassis et les sous-bois,charpenté, ample, d’une belle persistance, dans la lignée du 2009, structuré, bien corsé, ample en bouche, auxnuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de robe pourpre. Le 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, est un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces nuances de mûre et de musc en finale, de garde.

Le 2007, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de belle couleur pourpre, bien charpenté, ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries. Excellent 2006, de teinte grenat foncé, avec cenez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, parfumé en bouche, aux tanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Le 2005, de couleur soutenue, est puissant, un vin étoffé où prédominent des arômes de sous-bois et de framboise, de très bonne évolution. Le 2004 est très équilibré, aux tanins bien fermes, aux senteurs de pruneau, opulent.


Château VOSELLE

Château VOSELLE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Télécopie : 05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

« Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôtde marque, il est devenu Château Voselle. Au fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. »

Le tout explique ce Lalande-de-Pomerol 2011, de couleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances particulières de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire…), et de cuir, ample et complexe. Excellent 2010, bien caractéristique de ce millésime puissant, de bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, chaleureux. Beau 2009, dense, aux tanins présents et fondus à la fois, est parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, de bouche fort bien équilibrée, un vin mêlant rondeur et charpente.

* Six vignerons de Sancerre qui élèvent de vrais grands vins typés !

 

Claude et Jean-Marc CHEVREAU

Claude et Jean-Marc CHEVREAU 

(SANCERRE)

4, chemin de la Noue
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 ou 02 48 79 08 67
Télécopie : 02 48 79 44 17
Email : sancerre.cjm.chevreau@sfr.fr
Site : www.vins-sancerre-chevreau.com

Au sommet. « Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques », dit-on ici, comme le faisait Balzac. Un vignoble d’environ 13 ha, composé d’une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées « grosses terres » de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d’une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires.

Superbe Sancerre blanc 2011, au nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant, avec une note de fraîcheur caractéristique, élégant, de bouche persistante. Le 2009, tout en finesse, distingué, long en bouche, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, est un vin expressif et charmant au palais.

Beau Sancerre rouge 2011, toujours très expressif de son Pinot Noir, aux reflets pourpres, un vin étoffé, complexe comme nous les aimons, aux tanins fondus mais présents, charnu, avec des nuances de fruits cuits (prune, mûre) et de cannelle, d’excellente évolution, que l’on peut aussi bien déboucher sur des suprêmes de foies de volaille que sur un paté chaud de canard en croûte.

Remarquable Sancerre rosé, de robe pâle saumonée, au nez délicat d’agrumes frais, allant structure et finesse, vraiment charmeur. Gîtes disponibles.


Henry NATTERSANCERRE Henry NATTER

Henry NATTER 

(SANCERRE)
Henry et Cécile Natter
Place de l’Église
18250 Montigny
Téléphone :02 48 69 58 85
Télécopie : 02 48 69 51 34
Email : info@henrynatter.com
Site : www.vinsdusiecle.com/henrynatter
Site : www.henrynatter.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3couleurs, ce qui est très rare. Ici, sur quelque 20 ha, on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les « couvant » pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leurs bouteilles soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille à la vigne, son frère, Vincent-Joseph, s’occupe plus de la cave. Depuis 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale.
En 2005, le domaine a remporté le trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des « Vignerons atypiques ». Toute recherche est basée sur la douceur des manipulations et l’observation du bon déroulement des processus naturels favorisant ainsi la mise en valeur de l’expression qualitative de ce terroir.

« L’année viticole 2013 est toute en contraste, raconte Mathilde Natter. Printemps et été furent marqués par une amplitude thermique impressionnante. On démarra avec un printemps froid et pluvieux. A la floraison, la végétation comptait alors deux semaines de retard. Durant l’été, exceptionnellement chaud, la vigne connut une période de sécheresse. Ici, à Montigny, les sols (terres argilo-calcaires) restèrent frais, et le climat plutôt doux de septembre permis une bonne reprise de la maturation. Affinage des arômes et diminution de l’acidité, petit à petit, les raisins retrouvèrent leur équilibre.
Les vendanges eurent lieu mi-octobre, ce qui finalement est une date classique en Sancerrois. Les fermentations furent longues. Les premières dégustations de ce millésime présentent des textures équilibrées, ce qui, à terme, laisse augurer un potentiel de développement intéressant. Pour le Sancerre blanc, les notes florales et d’agrumes se mêlent harmonieusement. Le Sancerre roséprésente une robe rose pâle agrémentée de reflets argentés. Il est aussi friand qu’un bonbon, avec des notes fruitées et acidulées. Gourmand !
Actuellement, les 2010 sont superbes, charnus, complexes, c’était une année riche, le 2012 qui suit est très réussi également, un vin très élégant aux arômes prononcés de fruits. »

Le Sancerre cuvée François de la Grange blanc 2012, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de fleurs blanches. Très joli 2011, de belle robe jaune d’or, d’une grande complexité aromatique où se décèlent des nuances de noix, de citron et de pêche, de bouche puissante et d’une longue finale. Le 2010, tout en subtilité d’arômes (fruits frais, aubépine), sec, typé et parfumé, de bouche ample, développe des nuances délicates de genêt et de coing. « La cuvée François de la Grange est élevée un an en foudres de chêne, précise Mathilde Natter, elle offre beaucoup de complexité, séduit par ses notes de fruits secs, orange confite, pistache, fruits confits. L’attaque est franche, droite, le vin est rondgras, avec un long retour aromatique en finale. »
Très beau Sancerre rouge l’Enchantement 2010, vinification et élevage en fûts de chêne, Leur Sancerre rosé est toujours le meilleur de l’appellation, de belle teinte, avec des notes d’orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur des mets épicés.

Excellent Sancerre blanc 2012, issu du terroir des terres blanches, au nez dominé par les fleurs fraîches, très charmeur, légèrement poivré, aux notes de tilleul et de fruits secs, de bouche persistante, très équilibré, alliant ampleur et vivacité, à prévoir sur une andouille de Guéméné. Goûtez encore le Sancerre Secret d’Anaëlle Sparkling rosé, de mousse crémeuse, de bouche ronde, de robedélicate, alliant nervosité et rondeur, aux notes de cassis frais.

S’il en reste, ne faites pas l’impasse sur leur exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile L’Essence des Terres Blanches 2007, disponible uniquement en magnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression,suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère.


Domaine du P'TIT ROY

Domaine du P’TIT ROY 

(SANCERRE)
Pierre et Alain Dezat
Mainbray
18300 Sury-en-Vaux
Téléphone :02 48 79 34 16
Télécopie : 02 48 79 35 81
Email : dezat.pierre@orange.fr

Une exploitation familiale de quelque 10 ha de vignes plantées sur les côteaux du village de Maimbray. Leur Sancerre blanc est à la carte du restaurant Troisgros de Roanne depuis 1962, soit une cinquantaine d’années.
Une exploitation familiale de quelque 10 ha de vignes plantées sur les côteaux du village de Maimbray. Leur Sancerre blanc est à la carte du restaurant Troisgros de Roanne depuis 1962, soit une cinquantaine d’années.

Beau Sancerre blanc 2012, enherbement partiel et travail au solvinification pressurage à basse pressiondébourbage à froid,fermentation en cuves thermo régulées, travail des lies, stabilisation tartrique par le froid, élevage en cuves assez long avant mise enbouteilles (environ 8 mois)… le tout expliquant ce vin.

Savoureux Sancerre rouge 2010, vignes de 35 ans en moyenne sur sol de caillottes, tris sur pied, élevage environ 12 mois en cuves, aux notes de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en senteurs et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution. Le 2009 se goûte toujours aussi bien, un vin aux tanins soyeuxcharnu et gras, au fruitédélicat, très élégant, qui sera apprécié sur les viandes grillées et les fromages de caractère. Le Sancerre rosé est régulièrement réussi, de belle robe saumonée.


Domaine Daniel REVERDY & FilsSANCERRE Domaine Daniel REVERDY & Fils

Domaine Daniel REVERDY & Fils 

(SANCERRE)

Chaudenay
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 33 29
Télécopie : 02 48 79 33 29
Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr
Site : www.daniel-reverdy-sancerre.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le vignoble compte 9,30 ha, dont 8,10 en production. Avec l’arrivée sur le domaine en 2000, du fils de Daniel, Cyrille, fort de 5 années d’études viticoles, une nouvelle cuverie a été installée, et ainsi, il n’y a plus de vente au négoce. De la taille à la vendange, du pressurage à la mise en bouteille, on travaille ici la vigne et les Vins dans la pure tradition et dans le respect du terroir. Les sols sont principalement des terres blanches (argilo-calcaire), ce qui apporte au vin des arômescomplexes et variés : florauxfruités mêlés de nuances végétales.

« Si le millésime 2012 est une superbe année (en vente à partir d’avril 2014), nous dit Daniel Reverdy, 2013 a été une année assez dure, les vendanges ont été tardives beaucoup de triage, c’est plus une année de vignerons et, au final, une agréable surprise !”

Formidable Sancerre blanc 2012, vignes de 30 ans, issu d’une fermentation à basse température (14-17°c) et d’une vinification traditionnelle avec élevage sur lies totales sur une période de 6 mois… un vin de robe brillante, vif, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale avec d’agréables notes d’agrumes, d’une grande finesse au palais. Le 2011 a collectionné les récompenses (médailles d’Argent au concours des Vins de Sancerre 2013, d’Argent au concours général agricole de Paris 2012, d’Argent au concours mondial du Sauvignon 2012, d’Argent au concours mondial de Bruxelles 2012, d’Argent au concours des Vins du Centre 2012), à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs,typé, très fin, un vin tout en vivacité, de bouche persistante, minéral à souhait.

Superbe Sancerre blanc cuvée Anthéas 2011, vieilles vignes de plus de 60 ans sur des sols argilo-calcaire, terres blanches, vendanges manuelles, élevage sur lies totales sur une période d’un an (25% de cette cuvée sont élevés en fûts de chêne), tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et la noix, tout en subtilité, d’une belle longueur en bouche. Le 2010 est ample au nez comme au palais, aux notes de rose et d’amande, légèrement épicé comme il se doit, un vin généreux, d’une grande richesse aromatique en finale.

Le Sancerre rosé 2012, au fruité concentré, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, est un vin très agréable, qui associe la fraîcheur à la rondeur. Le Sancerre rouge 2011 provient de vignes de 40 ans, riche en couleur, sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, un vin aux tanins bien soyeux, et s’accorde sur une épaule de veau aux oignons.


Domaine Jean-Max ROGER

Domaine Jean-Max ROGER 

(SANCERRE)

11, place du Carrou
18300 Bué
Téléphone :02 48 54 32 20
Télécopie : 02 48 54 10 29
Email : contact@jean-max-roger.fr
Site : www.jean-max-roger.fr

Très belle place dans les deux Classements (blanc et rouge) pour ce domaine de 31 ha. La famille est issue d’une longue lignée de vignerons du village de Bué. Les premiers écrits la mentionnent dès le début du XVIIe siècle. Jean-Max Roger reprend les quatre hectares de vignes que lui lèguent ses parents au début des années 1970. Il développe le domaine pour en donner les contours actuels. À partir de l’année 2004, deux de ses trois fils, Étienne et Thibault, reviennent sur l’exploitation après différentes expériences professionnelles en France et à l’étranger. Le troisième, Xavier, exprime cette passion du vin dans le Languedoc-Roussillon.

Beau Sancerre blanc GC 2011, de robe jaune clair, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche souple et vive à la fois, tout en délicatesse. Le Sancerre cuvée La Grange Dimière 2010 est l’un des meilleurs dans la région, un vin intense, associant délicatesse et charpente, ample, coloré et riche, très parfumé, dense, avec ces nuances de cerise confite, d’humus et d’épices caractéristiques, d’excellente évolution.

Goûtez leur Pouilly-Fumé cuvée Les Chante-Alouetttes 2011, très bien équilibré en acidité, avec ces arômes de pomme et de tilleul, de bouche harmonieuse et subtile.

Très agréable Menetou-Salon blanc Morogues Le Petit Clos 2011, de couleur jaune d’or, au nez d’agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale, tout en rondeur et persistance. Excellent Menetou-Salon rouge Le Charnay 2010, savoureux et finementbouqueté, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, est un vin à la fois puissant et souple, bien typé.


Domaine de SARRY

Domaine de SARRY 

(SANCERRE)
Nicolas Brock
Le Briou de Veaugues
18300 Sancerre
Téléphone :02 48 79 07 92
Télécopie : 02 48 79 05 28
Email : info@sarry.org
Site : www.sarry.org

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine constitué d’une vingtaine d’hectares. repris par le sympathique Nicolas Brock à la suite de son père, Michel, qui a créé presque entièrement le domaine dans les années 1960, en replantant notamment un ancien domaine viticole inexploité depuis le Moyen Âge. Le domaine (11 ha d’un seul tenant), perché sur la Montagne Noire (l’un des points culminants de la région, 353 m d’altitude), est constitué de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les « terres blanches ». Puis le coteau et la côte de la Roche forment une dizaine d’hectares de caillottes. Aucun herbicide, ni insecticide n’est employé. Les sols sont travaillés mécaniquement. L’enherbement existant est naturel et varié (diversité). Le retour à des pratiques agraires ancestrales contribue à favoriser la vie des sols(cycles) à travers le respect des équilibres naturels de la flore et de la faune.
Excitez donc vos papilles avec son Sancerre Les Mille Sens blanc 2012, d’une grande finesse, au nez complexe et puissant, bien équilibré, de bouche très harmonieuse, avec des nuances délicates de pêche blanche et de narcisse, très classique. Beau 2011, tout en subtilité, avec cette touche épicée persistante, un vin ample et suave, tout en nuances d’arômes (pivoine, abricot frais). « L’année 2011 nous avait offert une vendange exceptionnelle, explique Nicolas Brock. Les Vins sont structurés et aptes au vieillissement, tout en présentant un fruité remarquable. C’est une année exceptionnelle qui demandait toutefois pour une bonne réussite, une bonne compréhension des terroirs, de la plante, et des phénomènes de concurrence hydrique et azotée (avec l’enherbement naturel), associée à une disponibilité sans faille du vigneronpour aider une vigne parfois en souffrance, par le travail du sol, et une nutrition foliaire d’appoint. Le climat automnal (l’été indien ?) est également une récompense pour la vigne comme pour le vigneron qui tous deux doivent constituer des réserves énergétiques pour affronter l’hiver dans les meilleurs conditions. »
Le Sancerre Domaine de Sarry rouge 2012, vignes âgées de 40 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, bien marqué par son Pinot Noir, de robe brillante, est remarquable, charnu, puissant et complexe, de bonne garde, épicé, un vin qui emplit bien la bouche, l’un des plus savoureux dégustés cette année.