– Les Lalande-de-Pomerol qu’il ne faut pas manquer

L’appellation, limitrophe de Pomerol et de Saint-Émilion, s’étend sur les communes de Lalande-de-Pomerol et de Néac. Elle est traversée par la RN 89, grand axe routier, et un petit cours d’eau, la Barbanne. Proche du confluent de la Dordogne et de l’Isle, Lalande-de-Pomerol, protégé sur son flanc sud-ouest par le tertre de Fronsac, reçoit l’influence de l’océan Atlantique.

L’appellation bénéficie d’un climat ensoleillé, chaud et humide, particulièrement propice à la culture de la vigne. Le sol est argileux ou argilo-graveleux à l’est, graveleux au nord, puis de plus en plus sableux vers l’ouest. Provenant d’anciennes alluvions, le sous-sol présente des traces d’oxyde de fer que l’on nomme ici “crasse de fer”, ainsi que des dépôts décalcifiés durcis et rougis de quartz, de silex et de granit. Voir surtout le Classement.

Château BÉCHEREAU

Château BÉCHEREAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Joël et Chantal Dupas
3, Bechereau
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29
Télécopie : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
Site : www.chateaubechereau.com

Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha enLalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2009, (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé, savoureux, vraiment réussi comme le 2008, très représentatif du millésime, derobe grenat, un vin équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreuxferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Beau 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine 2007, parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution comme le prouve le 2003, d’une couleur profonde, d’une grande subtilité, complet, aux tanins soyeux, d’une belle finale. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2009, élevée en fût de chêne, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, aux tanins bien présents, de bonne charpente, ample et bien charnu. Le 2008 est riche enarômes, d’une belle structure, avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits cuits et d’humus, très équilibré. Le Montagne Saint-Émilion 2009, alliant charpente et velouté en bouche, est un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2009, élevé en fûts de chêne, avec des tanins présents et savoureux, un vin tout enarômes et structure, d’une belle ampleur.


Château BELLES-GRAVES

Château BELLES-GRAVES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Xavier Piton

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Télécopie : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
Site : www.belles-graves.com

Un vignoble de 17 ha, complanté de Merlot pour 88% et de 12% de Cabernet franc. Toujours très bien classé avec son Lalande-de-Pomerol 2009, très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus, très réussi. Beau 2008, au nezde sous-bois, de groseille et d’épices, de bouche riche, tout en arômescharnu et souple à la fois, aux tanins mûrs, de très bonne évolution. Le 2007, aux senteurs complexes de fruitsrouges à noyau et d’épices, est un vin de bonne base tannique, ample et solide. Le 2006, auxtanins bien fondus et harmonieux, au bouquet délicat où s’entremêlent des notes de petits fruitsrouges bien mûrs et les épices, a une très bonne charpente et une belle harmonie au palais. Beau 2005, bien élevé, au nez intense (sous-bois), qui développe en bouche des arômes de cassis et d’épices, avec des tanins mûrs et bien équilibrés. Le 2004 commence à s’ouvrir, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), ample, corsé en bouche.

 


Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

Château BOURSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

Situé sur une croupe graveleuse dans la partie sud de la commune de Lalande-de-Pomerol. Le terrain argileuxoù dominent les cailloux est très pauvre en humus, unsol où se plaisent particulièrement les cépages traditionnels Merlot et Cabernet franc. Un vaste cuvier permet une vinification avec contrôle des températures. Le vin est ensuite soutiré enbarriques de chêne pour y être conservé 18 mois. Le millésime 2011, nous explique Jérôme Gaboriaud, s’est caractérisé par un beau début de cycle au printemps avec une pousse très importante, sans coulure, suivi par la sortie de belles grappes assez abondantes, l’été très maussade a ralenti cette progression, et a freiné un peu la maturité. Heureusement, une belle arrière saison a permis des vendanges sous un beau soleil. Nous avons commencé par une parcelle un peu sensible qui avait un peu plus souffert des caprices du temps et qui demandait une vendange rapide. Une pause, puis nous avons continué avec les Merlots pour finir par les Cabernets. Une culture avec peu de traitements, et seulement 2 écimages au lieu de 4. La vigne a été très généreuse, et nous avons obtenu de bons rendements dans l’ensemble. Nous avons effectué deux tris, un premier sur pied, puis un second sur table, la vendange n’étant pas très homogène, il fallait être rigoureux pour avoir une belle matière première. Ce millésime 2011 est un très beau millésime en quantité. Il me rappelle en cela peut-être un peu le 2008. Il y aura moins de concentration que dans les deux derniers millésimes (2009, 2010), mais nous avons effectué un beau travail de vinification avec des saignées pour rééquilibrer, nous sommes très satisfaits et verrons mieux cela dans quelques temps, levigneron doit être patient et ce millésime 2011 devrait réserver de belles surprises et beaucoup de plaisir.” Pour l’instant, il y a ce remarquable Lalande-de-Pomerol 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, un vin de bouche ample et fondue, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré, de garde bien entendu. Beau 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, un vin souple, de belle base tanniquecorsé et charpenté comme il le faut. Il y a aussi, toujours disponibles, lesmillésimes suivants du Château Matras Saint-Émilion GCC : le 2007, de robe pourpre, est riche au nez comme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et soyeux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs decassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robeintense, typé, mêlant structure et finesse, de belle évolution.

 


Château BROUARDLALANDE-DE-POMEROL Château BROUARD

Château BROUARD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea des Vignobles Bonhomme

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 17 75
Télécopie : 05 57 74 04 46
Email : vignobles-bonhomme@orange.fr

Un propriétaire sympathique qui couve son vignoble de 3,5 ha sur des terres argilo-graveleuses, accompagnées de crasse de fer. Très savoureux Lalande-de-Pomerol2009, bien caractéristique de son terroir, finement épicé, un vin intense, de bouche puissante où se retrouvent lesfruits noirs, chaleureux. Le 2008, aux tanins fermes etsoyeux, au nez complexe (cerise, truffe), alliant rondeur et charpente, est très équilibré, de bouche ample, de très bonne garde. Le 2007, médaille de Bronze au concours de Bordeaux vins d’Aquitaine, épicé comme il se doit, est un vin qui développe un nez où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finessecharnu. Le 2006, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruitsmacérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle finale. Goûtez le Lussac-Saint-Émilion Château Le Bourdil 2009, issu d’un domaine de 10 ha sur des coteaux argilo-calcaires, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez caractéristique de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de griotte et musc, d’une belle finale. Excellent 2008, corsé, ample au nez comme au palais avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde. Excellent 2007, ample, séveux, associant structure et finesse, de bonnegarde.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

“En 2011, nous précise Suzanne Marin, les vendanges ont été plus tardives que nos prévisions en regard de la précocité de la vigne. La météo très capricieuse a pourtant favorisé un beau développement des raisins. Les traitements phytosanitaires ont été réduits et nous n’avons pas eu à souffrir de la grêle ou de gros orages dévastateurs. La vigne était très fructifère et, pour la première fois depuis trois ans, nous avons fait de très bons rendements. La vendange a donc débuté mi-septembre dans de bonnes conditions, par contre, le taux d’humidité de la nuit et les journées chaudes nous ont obligés à vendanger non-stop afin de protéger l’état sanitaire du raisin. Cette fraîcheur nocturne était plutôt favorable aux vinifications qui se sont avérées plus faciles que pour les trois derniers millésimes. Les vins sont de belles couleurs, avec beaucoup de rondeur, une bonne structure et un bon équilibre, ils me semblent proches des 2000 ou 2001 par le degré, et du 2005 pour la rondeur et la facilité à les boire. Nous sommes donc très satisfaits de ce millésime 2011 qui donnera beaucoup de plaisir à la dégustation.” On patiente avec ce Lalande-de-Pomerol 2009, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement sa médaille d’Or à Bordeaux et un Coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et defruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nezcomme en finale, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique souple, de très bonne charpente comme ce 1997, avec des notes de fruits noirs et d’épices, aux tanins mûrs et très équilibrés, un vin qui mêle charpente et souplesse au palais.

Domaine du GRAND ORMEAULALANDE-DE-POMEROL Domaine du GRAND ORMEAU

Domaine du GRAND ORMEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean-Paul Garde

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : garde@domaine-grand-ormeau.com
Site : www.domaine-grand-ormeau.com

Ce Lalande-de-Pomerol 2009, généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux, est un vin typé, d’une belle harmonie. Le 2008, où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, est très classique, corsé, aux tanins présents et savoureux, d’un bel équilibre, qui demande un peu de patience. Le 2007 est très parfumé, tout en bouche, savoureux et complexe, aux tanins fermes etsoyeux à la fois, un vin très équilibré, qui mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices et de griotte. Le 2006, alliant charpente et velouté en bouche, est très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômesséduisants de cassis et de sous-bois. Très beau 2005, avec ce nez marqué par des notes de petits fruits noirs très mûrs, un vin tout encouleur et en matière, aux nuances persistantes de groseille et d’humus. Il y a aussi le Montagne-Saint-Émilion Château Vieux-Goujan, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau et une touche de violette, structuré, avec des tanins soyeux, tout en rondeur. Goûtez aussi le Pomerol Château La Truffe 2008, Merlot majoritaire et parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, corsé et savoureux, très racé, de couleur grenat, d’une belle concentration, un cru qui allie distinction et richesse aux tanins équilibrés.

Château MARCHESSEAU

Château MARCHESSEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Frédéric Garde
2, Marchesseau
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie : 05 57 51 33 93
Email : contact@chateau-marchesseau.com
Site : www.chateau.marchessea.com

Au sommet de son appellation avec ce Lalande-de-Pomerol 2009, d’un beau rouge profond, ample et structuré, riche en fruits (griotte, mûre), de belle rondeur, tout en finesse tannique, très parfumé au palais, vraiment remarquable. Le 2008, très classique, de robe pourpre, aux connotations de cassis et de musc, est un vin fondu mais puissant, un vin structuré, aux taninsriches et veloutés à la fois. Savoureux 2007, parfumé (épices, réglisse…), un beau vin corsé, concentré, aux tanins amples, de robe intense, harmonieux, de bouche dominée par les petitsfruits rouges cuitssoyeux. Le 2006, aux notes de sous-bois et de mûre, allie charpente et souplesse, et se goûte très bien.

Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

Château des MOINES 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Scea Du Château des Moines Patrick Merle et Jean Darnajou

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie : 05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Très bien classé, et c’est bien mérité. Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Un travail traditionnel (labour, enherbement…), des techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur…), des cépages variés (72% Merlot, 15%Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% deMalbec)… Remarquable Lalande-de-Pomerol Prestige 2009, élevé en fûts neufs, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente puissante mais très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, encore très jeune. Complexe 2008, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde. La cuvée Tradition 2009, de robe légèrement pourprée, au nez de violette, associé aux arômes fruités de fraise et de framboise, est tout en bouche, un vin structuré, charnu comme il se doit. Le 2008 est un vin bien corsé, alliant une charpente réelle à une jolie rondeur. Le 2007, aux senteurs de petits fruits confits et de sous-bois, est riche en couleur comme en matière, aux tanins ronds mais bien présents, un beau vin charnu et souple à la fois.

Château MONCETSLALANDE-DE-POMEROL Château MONCETS

Château MONCETS 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Mr De Jerphanion

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 19 33
Télécopie : 05 57 51 56 24
Email : moncets@moncets.com
Site : www.moncets.com

Depuis cinq générations, la famille de Louis-Gabriel de Jerphanion est enracinée au Château Moncets (20 hectares de vignes), à la croisée desappellations prestigieuses que sont Pomerol, Lalande de PomerolSaint-Émilion et Montagne-Saint-Émilion. Cette propriété est l’une des rares de l’appellation Lalande-de-Pomerol à arborer sur ses terres un Château, grande et belle demeure du XIXe siècle qui possède un magnifique parc ombragé où la Confrérie des Vins de Lalande-de-Pomerol a coutume de se réunir. Vous apprécierez ce Lalande-de-Pomerol 2009, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et charpenté, de garde bien sûr. Le 2008, de couleur grenat, riche en arômes, où dominent les fruits rouges frais et une note poivrée, est un vin qui mérite un peu de patience. Le 2007, de robe grenat, est un beau vin équilibré et ample, puissant, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rougesfrais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité et une belle longueur en bouche, très persistant, de belle évolution. Savoureux 2006, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras en bouche, un vincharnu et structuré, d’excellente évolution. Goûtez le Montagne-Saint-Émilion Château La Bastidette, charnu et bien typé, au nezpersistant de petits fruits rouges mûrs et de sous-bois.

Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie : 09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.chateauderoquebrune.com

Une propriété familiale depuis plus de 5 générations, de 7,5 ha sur un plateau sablo-limoneux et caillouteux. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Beau Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2009, bien charnu, complexe et subtil à la fois, aux tanins puissants, au nez où dominent le cassisbien mûr et des nuances de fumé. Le 2008, un vin de couleur profonde, aux tanins fondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, est soyeux et dense, de belle charpente, d’excellente garde. Le 2007 est vraiment une réussite, charmeur, au nez intense de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissants et fins, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine. Le 2006, de teinte brillante, aunez complexe où dominent la cerise noire et les épices, tout en nuances aromatiques en finale.

Domaine de VIAUDLALANDE-DE-POMEROL Domaine de VIAUD

Domaine de VIAUD 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Lucette Bielle

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 06 12
Télécopie : 05 57 25 10 14
Email : bielle@wanadoo.fr
Site : www.viaud.com

Cette charmante propriétaire élève ce beau Lalande-de-Pomerol 2009, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de belle couleur pourpre. Beau 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, unvin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces nuances de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007, aux tanins fermes etsoyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de belle couleur pourpre, bien charpenté, ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries. Excellent 2006, de teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruitsrouges à noyau très mûrs, parfumé en bouche, aux tanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Le 2005, de couleursoutenue, est puissant, un vin étoffé où prédominent des arômes de sous-bois et de framboise, de très bonne évolution. Le 2004 est de teinte rubis, très équilibré, aux tanins bien fermes, aux senteurs de pruneau, opulent, mêlant finesse et concentration. Le 2003 est de bonne bouche, où dominent les épices et les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, chaleureux.

* Vous aimez le Champagne, vous aimerez Ellner !

Classé 1er Grand Vin. Voici l’exemple d’une maison qui accède au sommet grâce à une politique qualitative étroitement liée à une gamme de prix très abordables, fière d’avoir su préserver sa structure familiale et son autonomie. Jean-Pierre Ellner et son épouse, Michèle (photo), sont des propriétaires comme on les aime, chaleureux et passionnés.

C’est Charles-Émile Ellner qui créa, au début du siècle, sa propre maison. Ses successeurs, notamment son fils Pierre, qui en a été la véritable “locomotive”, a su transmettre à ses propres enfants cette passion pour la terre et le vin. Jean-Pierre Ellner assure la Présidence de la société, et, Michel étant à la retraite, est épaulé par la 3e génération, Arnaud et Frédéric Ellner (Frédéric responsable du vignoble et Arnaud Chef de Caves). Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. L’absence volontaire de fermentation malolactique dans leur vinification, promet des cuvées d’une grande richesse et d’une belle longévité.

“Nous avons entamé depuis une dizaine d’années la modernisation et l’embellissement de nos bâtiments, me précise Michèle Ellner, la charmante épouse de Jean-Pierre, nos bureaux sont terminés ainsi que la nouvelle cuverie. Nous exportons beaucoup en Angleterre avec une clientèle plus avertie et un circuit de distribution mieux adapté, les États-Unis, la Suède, le Danemark avec des clients fidèles, l’ensemble de l’Europe dont la Belgique, l’Espagne, l’Italie, mais aussi l’Afrique du Sud, l’Australie…”

Jean-Philippe Gardet, commercial de la Maison Ellner, nous décrit quelques cuvées :

“- 2002 : 2/3 de Chardonnays issus de nos vignes de Chouilly, 1/3 de Pinot noir, dosage de 6g par litre. Pas de fermentation malolactique sur le 2002. À la dégustation, ce millésime 2002 est tout en rondeur mais avec une belle fraîcheur. C’est un Champagne très agréable à l’apéritif, mais aussi parfait pour accompagner un repas. La mousse est fine et persistante, le nez vif, belle longueur fine et légère. Il se caractérise par des notes minérales avec en finale une note légèrement vanillée. –

Brut 1er Cru : 75% Chardonnay et 25% de Pinot noir, tous issus des raisins de la vendanges 2004 de vignobles classés Premiers Crus, donc d’excellents terroirs. Dosage à 10g par litre, toujours pas de fermentation malolactique volontairement bloquée. Robe or pâle, nez vif légèrement brioché, beaucoup de finesse dans ce Champagne, en bouche beaucoup d’harmonie et d’élégance, de subtils arômes.Très agréable à l’apéritif ou en début de repas sur des poissons ou crustacés.

Les Vendanges 2011 ont été très précoces en Champagne. Les raisins issus de nos vignes de Chardonnay et Pinot noir étaient très beaux et nous sommes très satisfaits du résultat. Du fait de ne pas faire de fermentation malolactique, ce qui est notre politique habituelle, nous conservons ainsi une très belle fraîcheur dans nos vins qui présentent un joli potentiel qualitatif.”

 

* La formidable Cuvée O.R. du Champagne de Telmont

C’est l’une des dernières maisons authentiquement familiales en Champagne. Fondée en 1912 par Henry Lhopital, c’est aujourd’hui, Bertrand Lhopital, représentant la 4e génération, qui est l’actuel directeur avec sa sœur Pascale, et son beau-frère Philippe Parinet. Ils œuvrent chaque jour pour que la Maison J. de Telmont conserve sa place parmi les 20 plus grandes Maisons de Champagne. Le vignoble est constitué de 36 ha en propriétés réparties sur 8 crus. Au total, leur approvisionnement porte sur 146 ha de vignes sur 40 crus différents dont près de 20 % proviennent de villages classés Premiers et Grands Crus.

Excitez vos papilles avec cet exceptionnel Champagne cuvée O.R. 1735 Millésime 2001,  au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en finesse aromatique, d’une belle longueur en bouche, un Champagne qui associe charpente et distinction, d’une longue finale.

“Cuvée or 2001 : un millésime décrié, me dit Bertrand Lhopital, une année excessivement difficile, cela m’est apparu comme un challenge et cela prouve que lorsque l’on pousse la sélection à l’extrême on obtient des résultats très satisfaisants. Nous n’en produirons que 3000 bouteilles, ce qui est très peu, mais nous avons réussi à extraire la “substantifique moelle”. C’est une fierté pour la maison de Telmont, le 2001 est tout en finesse, en fraîcheur, avec une certaine personnalité évidemment, que je trouve assez pertinente, pour ma part.

En Blanc de blancs nous terminons les 2005 et passons au 2006, un petit changement mais dans la continuité. Le 2005 était mon coup de cœur, un peu atypique mais très charmeur, un Champagne complexe, rond avec de la longueur en bouche, la vendange était très mûre. Le 2006 offre plus de fraîcheur, des notes d’agrumes, beaucoup de minéralité, ce qui devrait beaucoup plaire, un vin bien typé Chardonnay, un Champagne plus classique. Le 2011 a été une vendange atypique, nous avons récolté en août. Les Chardonnays ont tiré leur épingle du jeu, ils ont souffert des chaleurs de fin août, et les taux d’acidité étaient donc assez bas. Les Pinots meuniers et Pinots noirs, en fonction des secteurs, ont donné d’excellents résultats, ils présentent des arômes de fruits très marqués, cela promet un bel assemblage complémentaire avec les 2009 et 2008.

La nouvelle foudrerie a accueilli notre vendange 2011 : 7 foudres de 50 hl seront dédiés à la Cuvée Grand Couronnement. Chaque cuvée aura son propre chemin de vinification, sa propre personnalité, La Cuvée 3 Cépages va être vinifiée avec les vins issus de ces foudres.

Nous proposons en complément de notre accueil-dégustation, des ateliers autour du Champagne. Nous tenons à traiter chaque personne comme un hôte privilégié de la Maison J. de Telmont. C’est ouvert à tout le monde.”

– Le Domaine de la Paleine dans la cour des grands

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis plus d’un siècle, le Domaine de la Paleine a porté loin les couleurs des vins de Saumur et du Puy Notre Dame. Marc et Laurence Vincent, amoureux de la Loire, président aux destinées de la propriété. Respect de l’environnement, des terroirs et des clients n’ont fait que les conforter dans leur volonté de passer en certification bio…

“Cela faisait plusieurs années que nous préparions la conversion de notre vignoble en Bio, me précise Marc Vincent, nous travaillions déjà les sols à la main, mais cette année, officiellement, nous entrons dans la dernière année de certification Bio. Le 2011 s’annonçait très bien avec un printemps particulièrement chaud, me raconte Marc Vincent, la floraison avait un mois d’avance. La météo estivale a été un peu fluctuante mais, après l’équinoxe, le retour de la chaleur a permis de bien terminer la maturation des raisins et de vendanger dans de très bonnes conditions. Pour la première fois à La Paleine, nous avons utilisé une machine à tri optique, ce qui est tout-à-fait expérimental dans la région. Cela nous a permis de favoriser les tris et de palier à l’hétérogénéité de maturité.

Nous avions déjà employé ce matériel en 2010 au Château Pasquette à Saint-Émilion et avions été très satisfaits du résultat. A la dégustation, le vin est très “sur le fruit” c’est un vin gourmand, très agréable avec moins de concentration tannique que le 2010. Un millésime d’un très beau potentiel. Les 2009 se goûtent extrêmement bien, c’est une très grande année, quand le 2010 est plus vite commercialisable, c’est un vin plus gourmand, aux arômes de fruits très mûrs, très agréable à déguster dès maintenant. Tous nos efforts portent leurs fruits. Progressivement, nous avons travaillé les sols manuellement cela représentait un coût supplémentaire bien sûr mais on a pu l’observer à la vigne, en prenant une poignée de terre dans la main, la flore et la faune étaient plus présents. On s’est aussi rendu compte de l’impact sur la qualité des vins et cela nous a aidé à prendre cette décision. C’est un engagement à long terme qui va avoir une réelle incidence sur la qualité des vins, nous avons aussi été motivés par la demande de la clientèle française ou étrangère.

Mon épouse et moi adhérons à la conversion en Bio. Nous avons mis en activité notre toue, fameux bateau sur la Loire, en juin 2010. C’est un bateau qui appartient à notre patrimoine historique, refait selon les méthodes ancestrales par des artisans locaux. Cela a permis d’offrir à nos clients une dégustation inoubliable de nos vins au fil de la Loire : un énorme succès et un bon moyen de lier notre philosophie Vin-Terroir, la Loire étant le fil directeur de la région. Pour parfaire notre effort œnotourisme, nous avons ouvert nos chambres d’hôtes, très agréables, à Montsoreau, toujours en bord de Loire.”

Guide des vins
Guide des vins

Pour vous mettre en bouche :

Exceptionnel Saumur Blanc Casta Diva 2008, très marqué par son cépageChenin, à la robe d’un beau jaune or scintillant, un beau vin complexe, qui se caractérise par beaucoup de finesse et de fruité, où s’entremêlent des notes de coing et de bruyère, très équilibré et ample, très charmeur, élégant, de bouche persistante, dense et parfumée, tout en harmonie. Il y a encore ce Saumur rouge Tamino 2008, élevé en fûts, de robe rubis profond, avec des senteurs de groseille et de mûre, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, long en bouche, prometteur, et le Saumur Blanc élevé en fûtsPamina 2007, une réussite, de belle robe pâle, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où l’on décèle des connotations d’amande, de coing et de narcisse. Tout en fraîcheur, cet autre Saumur Blanc Arietta 2009, un vin très typé Chenin, très sur le fruit, avec des nuances de fleurs blanches, vraiment délicieux, qui accompagnera poissons en sauce et crustacés. Le SaumurPuy-Notre-Dame rouge 2009, avec ces notes de mûre et de griotte, un vin riche en couleur, toujours bien charnu.

 

 

 

– Les meilleurs vins et spécialités du Languedoc

Les paysages variés de cette région satisferont tous les goûts. Si vous êtes amateur de grandes étendues, vous serez séduit par la Camargue, ses étangs, sa végétation, sa faune. Les fervents des sites grandioses se dirigeront vers les gorges de l’Hérault. Les passionnés d’histoire retrouveront l’art roman au hasard de leurs promenades dans les Pyrénées-Orientales. Après le plaisir des yeux, nos papilles gustatives auront-elles la même chance ?

Commençons par les viandes : on peut trouver du porc, du mouton et de la chèvre de la garrigue, des oies et pigeons, du petit gibier également, des grives, des perdreaux et des lièvres.

En charcuteries, le menu est appétissant : foie gras sous toutes ses formes, différentes saucisses, aux herbes, truffées, boudin noirs souvent parfumé à l’anis, tripes, tripounettes, tripons plus ou moins relevés. Mais le mets probablement le plus célèbre, c’est le cassoulet : celui de Castelnaudary est à base de confit d’oie ou de canard, couennes, saucisses, porc frais, tomates et haricots de la région. Autre mets délicieux, les pâtés à base de viande de mouton, qui sont quelquefois sucrés.

Les poissons proviennent pour la plupart de la Méditerranée : saint-pierre, rascasses, daurades, bars, mulets, thons, mérous, congres, maquereau, anchois. Sans oublier les huîtres de Bouzigues, les escargots en Lozère ou dans les vignes, et les truites du lac de Carlitte.

MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI

Pour tout savoir sur les vins de Languedoc et du Roussillon, cliquez ICI 

Pour les Classements des meilleurs vins de Languedoc-Roussillon, cliquez ICI 

Pour le Top Vignerons du Languedoc-Roussillon, cliquez ICI

 

En ce qui concerne les soupes, l’« eau bouillie » est très appréciée dans cette région. Cette soupe est composée d’eau additionnée d’ail, de sel, de sauge, que l’on verse sur des morceaux de pain imbibés d’huile d’olive ; elle peut aussi être préparée avec des œufs pochés. Pour rester dans le même domaine, on trouve aussi le « pain bouilli », sorte de purée de pain aillé et mélangé avec de la courge. Et les vraies bonnes soupes de campagne : aux châtaignes, au lait de chèvre, aux choux et aux haricots blancs, aux pommes de terre, aux poissons, à l’ail, à la tomate, à l’huile d’olive (la « boullinade » de Barcarés). Autre soupe typiquement languedocienne, faite avec de la graisse d’oie : le « tourain ».

Quant aux fromages, ils sont principalement au lait de chèvre, en particulier les « pélardons », les « bossons » mis à macérer dans l’huile d’olive, du vin blanc et de l’eau-de-vie de marc. Sur le haut du panier (ou du plateau), la fourme d’Ambert, qu’il est important de goûter sur place. Pour déguster tous ces fromages, cette région regorge de pains aux noms amusants comme le « charleston », le « tordu », le « coiffé » ou bien la « fouace aux grattons », généralement sucrée.

Côté douceurs, quelques valeurs sûres comme la tarte à l’anis, les croquants, les biscuits, les gâteaux secs de carnaval. A essayer spécialement : le « flône », à base de lait caillé de brebis, ou le « tillas », à base de farine de maïs et de raisins.

Enfin parmi les sucreries, il faut goûter les bonbons aux raisins, les nougats, tourons, réglisses et fruits confits.

 

LES VINS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

Des grands vins ici, il y en a en Languedoc, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, deschiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-Prix.

Trois cas de figure définissent la région :

– Il y a les Vignerons qui, et depuis longtemps, ont toujours su maîtriser les rendements, vinifier et élever leurs vins, en respectant leur spécificité, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue. C’est le noyau dur des grands vins du Languedoc, même si certains ont tendance à l’oublier. La plupart sont à la tête de leurs appellations respectives, et le fait de s’y maintenir mérite un coup de chapeau. On les retrouve également principalement dans les Prix d’Honneur et d’Excellence.

– Il y a ensuite les propriétaires, dans toutes les appellations, qui ont évolué plus récemment vers une recherche qualitative semblable, notamment ces dernières années. Ils ont cru en leur région et je les ai soutenus dès le début. De grandes valeurs sûres et quelques caves. Ils sont dans le haut de mon Classement.

– Il y a enfin ceux qui ne sont pas installés depuis longtemps dans la région ou des propriétés qui ont été reprises par des Vignerons d’autres régions ou les enfants. On les défend avec plaisir car ils s’attachent également à produire des vins typés et de qualité, à des Prix très abordables (6 à 12 €).

 Vins du siecle
Vins du siècle

LES VINS QUI COMPTENT

Cliquez sur l’appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER

CABARDÈS
CORBIÈRES
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
DUCHÉ D’UZÈS
FAUGÈRES
FITOU
LIMOUX
MALEPÈRE
MINERVOIS
PIC SAINT-LOUP
SAINT-CHINIAN
VINS DE PAYS DU LANGUEDOC

 

 

* Quand les meilleurs vins d’Alsace se mettent à table

On le sait, l’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

Guide des vins
Guide des vins

Peu ou pas de poissons de mer (on s’en doute), mais, en revanche, une quantité de poissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

Proverbe alsacien : « Manger et boire unit le corps et  l’âme. » Selon un chroniqueur du Moyen Age, l’Alsace est citée ainsi : « grange à vin, grange à blé et garde-manger ». Victor Hugo, quant à lui, disait que « l’Alsace est un pays merveilleux ».

LES MEILLEURS VINS DE L’ANNEE

Cliquez sur le nom pour accéder aux commentaires de dégustation du Guide DUSSERT-GERBER

Domaine des 7 VIGNES
André ANCEL
Charles BAUR
Claude BERGER
BESTHEIM
Domaine Claude et Christophe BLEGER
Marie-Claire et Pierre BORÈS
Cave vinicole de CLEEBOURG
Domaine de la CROIX de MISSION
Domaine André DUSSOURT
Fernand ENGEL et Fils
Robert FALLER &Fils
Domaine René FLECK et Fille
Charles et Dominique FREY
PIERRE FRICK EARL
Frédéric GESCHICKT
Domaine Armand GILG et Fils
Louis HAULLER
Domaine Victor HERTZ
HUBER et BLÉGER
CAVE de HUNAWIHR
Jacques ILTIS & Fils
Maison JÜLG
Cave KAES
Jean-Louis KAMM & Fils
Domaine Damien KELHETTER
KIRSCHNER
Georges KLEIN et Fils
René KOCH & Fils
Vignobles MUHLBERGER
Domaine SAINT-RÉMY
SCHAEFFER-WOERLY
Charles SCHLÉRET
Domaine Aline et Rémy Simon
André VIELWEBER
Domaine Laurent VOGT
ZOELLER

– De Venoge, classé 1er Grand Vin

de VENOGE de VENOGE

de VENOGE 

Directeur : M. de la Bassetière
46, avenue de Champagne – BP 103
51200 Épernay
Téléphone :03 26 53 34 34
Télécopie : 03 26 53 34 35
Email : infos@champagnedevenoge.com
Site : www.champagnedevenoge.com

Un grand Champagne Louis XV 1996 en hommage à l’arrêt du 25 mai 1728, où le roi Louis XV marqua l’histoire du monde vinicole français en autorisant uniquement aux vins de Champagne d’être commercialisés et transportés en bouteilles. Très belle bouteille en forme de carafe à long col, un assemblage à parts égales de Chardonnay et de Pinot Noir(vieillissement 10 ans). Le vin, de très bonne bouche, très équilibré, avec des dominantes d’amande, de lis et de brioche, est complet, dense, persistant, d’une belle complexité, tout en fruité et finesse. Beau ChampagneLouis XV rosé, en quantité très limitée, issu exclusivement des meilleurs crus de Pinot Noir et de Chardonnay, avec un vieillissement en cave de 6 ans, un superbe flacon qui souligne une robe magnifique, des parfums de rose, de framboise, de baies sauvages, et desarômes de fruits rouges, acidulés et exotiques soulignés par un dosage extra brut, un grand Champagne. Le Cordon Bleu Chardonnay2002, une cuvée vieillie en caves durant 5 ans, est un vin puissant, avec des arômes de pain grillé et d’abricot, de bouche riche, bienéquilibré en acidité, à la mousse intense et distinguée, vraiment savoureux, idéal à l’apéritif comme sur une sole meunière. Le CordonBleu Millésimé 2000 est dense, très parfumé, associant finesse et charpente, d’une bonne souplesse et d’un bouquet aromatique aux notes de pêche et de citronnelle, tout en nuances comme ce Cordon Bleu Sélect brut, bien équilibré (50% Pinot Noir, 25% Chardonnayet 25% Pinot Meunier, avec 20% de vins de réserve), de mousse légère et abondante, d’une belle harmonie en bouche, tout en fruitéet finesse, aux arômes complexes de petites fleurs blanches et de noisette.
Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

Avec Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces des films

 

* Le (très) grand art de Pol-Roger

POL-ROGER POL-ROGER

POL-ROGER 

Patrice Noyelle et Hubert de Billy
1, rue Henri Delarge – BP 199
51200 Épernay
Téléphone :03 26 59 58 00
Télécopie : 03 26 55 25 70
Email : polroger@polroger.fr
Site : www.polroger.fr

Incontestablement à la tête des Premiers Grands VinsClassés. Une très grande maison familiale champenoise (il en reste de moins en moins) qui a su traverser le temps sans se laisser prendre au jeu de la mode, et en s’offrant le luxe d’une régularité qualitative exemplaire. Pour mémoire, Pol-Roger obtient le certificat de fournisseur de Champagne “Royal Warrant” de Sa majesté la reine Élisabeth II. Cette distinction permet à Pol-Roger de faire figurer, selon des règles strictes, les armes royales de la cour d’Angleterre. Pol-Roger était le Champagne préféré de sir Winston Churchill qui qualifiait la maison Pol-Roger “The world’s most drinkable address”. C’est en son honneur que la maison a créé en 1984 la première cuvée de prestige Sir Winston Churchill millésimée 1975 en magnum. Grandissime Champagne cuvée Sir Winston Churchill 1999, avec cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citron, de brioche et d’abricot sec, de bouche très structurée et ample, très persistante, de belle structure, un grand et rare Champagne, d’une finale intense, parfait sur du caviar. Superbe Champagne Vintage 2002, 60% Pinot Noir, 40%Chardonnay, de mousse abondante, alliant charpente et finesse, une cuvée très bien équilibrée, aux notes de brioche, ample et très persistante au palais, avec cette touche légèrement épicée en finale, un grand Champagne de repas et d’après-midi. Exceptionnellecuvée de Réserve Rich de Pol-Roger (1/3 à parts égales des Pinot NoirPinot Meunier et Chardonnay), à mi-chemin entre sec et demi-sec, faiblement dosé (35g de sucre par litre), un Champagne généreux et charmeur, qui associe distinction et fermeté, de joliemousse, très fruité, très classique, ample et charpenté, qui sent le pain grillé et l’amande, tout en persistance, d’une grande finalearomatique. Dans la lignée, cette cuvée Pure Brut, tout en fraîcheur d’arômes, avec ces notes d’agrumes et d’acacia, de mousse fine et très persistante, est un grand vin où se conjuguent saveur et distinction. La cuvée de Réserve Blanc De Blancs 2000, dégage unemousse délicate, aux senteurs subtiles à dominante de fleurs blanches et d’abricot, un Champagne très fruité, très équilibrégénéreuxet harmonieux, très fin. Très beau Champagne Extra cuvée de Réserve, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, une cuvée qui est très raffinée et savoureuse, de belle structure, un Champagne séducteur et parfumé, avec beaucoup de complexité d’arômes, d’une grande ampleur, idéal au cours d’un repas. Exceptionnel Champagne Extra cuvée de Réserve rosé 2002, de robe rose saumonée avec des reflets cuivrés, aux connotations de fruits frais (cassis, myrtille) et de pain brioché, de bouche intense avec une finale fraîche et délicate, toujours l’un des plus grands rosés champenois. Le Brut Réserve est un Champagne au fruité complexe, généreux et rondéquilibré, de mousse très fine, tout en distinction mais puissant. Il y aussi ce rosé 2004, dans la veine du 2000, il est très fruité, très agréable à déguster au cours d’un repas, d’une délicatesse extrême, très persistant au nez comme en bouche, très parfumé (rose, fraise, amande…), d’une grande fraîcheur, un Champagne corsé mais d’une très grandefinesse.

– Des “Satellites” de Saint-Emilion au sommet de leur forme

Les meilleurs vins de Montagne, Puisseguin, Lussac ou Saint-Georges (sur la photo, le Château Tour du Pas Saint-Georges de mon ami Pascal Delbeck) sont les  “Satellites” de Saint-Émilion, et proviennent de terroirs spécifiques, limitrophes ou rapprochables d’autres sols d’appellations plus prestigieuses, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière. On sait qu’un bon nombre d’entre eux réservent régulièrement des surprises dans les dégustations “à l’aveugle” avec leur voisin plus connu : il est aisé d’en comprendre la raison en se promenant sur ces beaux coteaux de Montagne, notamment, et… entre les plaines de certains vins de Saint-Emilion, où l’on pourrait aussi bien planter du maïs…

LUSSAC

Le vignoble de Lussac-Saint-Émilion se caractérise par la variété de ses paysages et la diversité de ses sols : argilo-graveleux dans les vallons, sablo-argileux sur les plateaux, argilo-calcaires à flanc de coteaux. Sur ces terrains bien drainés et bien exposés, le Merlot représente 65 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-Sauvignon (15 %).

MONTAGNE

Avec quelque 250 propriétés et une surface d’exploitation inférieure à 5 ha, l’appellation témoigne d’une viticulture totalement orientée vers la qualité. Le terroir fleure bon la civilisation gallo-romaine : son nom d’abord (en bas latin, montagne veut dire colline). Le vignoble s’inscrit dans le prolongement géographique de ceux de Pomerol et de Saint-Émilion. Les sols y sont généralement argilo-calcaires ou limono-argileux sur le plateau et les coteaux. Le Merlot dominant (70 %) est complété de Cabernet franc, de Cabernet-Sauvignon et parfois de Malbec.

PUISSEGUIN

Établi sur un superbe tertre naturel dominant la Barbanne, face au célèbre plateau de Saint-Émilion, Puisseguin associe dans son nom le mot “puy”, qui signifie “mont”, à celui de Seguin. À 40 km au nord-est de Bordeaux et à 9 km au nord-est de Saint-Émilion, le vignoble s’étend sur des collines arrondies. Il conjugue les atouts d’un microclimat sec, attesté par la présence de nombreux chênes verts, d’exposition sud dominante et de sols argilo-calcaires où la vigne peut s’enraciner profondément. Le Merlot représente 70 % de l’encépagement, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-­Sauvignon.

SAINT-GEORGES

Le vignoble bénéficie d’une belle exposition, le versant nord de la colline étant orienté sud-sud-ouest, et sa situation de pente le fait bénéficier d’une régulation hydrique naturelle. Le sol argilo-calcaire incite chaque cep à aller puiser en profondeur les arômes les plus secrets. Sur ces sols, plein sud, le Merlot s’est naturellement imposé (70 à 80 %), avec sa faculté de développer des tanins soyeux beaucoup plus que sur des graves.

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
GRANDE-BARDE
JURA PLAISANCE
ROC DE CALON
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
VIEUX MONTAGNE

CÔTES DE BONDE
FARGUET
LA FLEUR GRANDS-LANDES
GRAND-CORMIER
TOUR MONT D’OR

DES MOINES
ROUDIER
VIEUX CHÂTEAU CALON

PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

CHÊNE-VIEUX
HAUT-SAINT-CLAIR

LE BERNAT
GONTET-ROBIN
VAISINERIE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

TOUR DU PAS SAINT-GEORGES

MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET

DE LA GRENIÈRE

DUMON-BOURSEAU
La CLAYMORE
HAUT-MILON
LA JORINE
LA PERRIÈRE


DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
HAUT-BONNEAU
MONTAIGUILLON
PIRON
PUYNORMOND
TUILERIE DES COMBES*
VIEILLE TOUR MONTAGNE

BAYARD
(BEAUSÉJOUR)
(CLOS LES AMANDIERS)
CROIX DE MOUCHET*

(COUCY*)
FLEUR-PLAISANCE*
FRANC-BAUDRON

PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR*
HAUT-LAPLAGNE*
MOULIN-LISTRAC

BEAUSÉJOUR
(FAYAN)
(PRODUCTEURS RÉUNIS*)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

CROIX DE CHOUTEAU
HAUT-BELLEVUE
HAUT-PIQUAT*
TROQUART

(LA BERGÈRE*)
(CHÉREAU)
CROIX DE RAMBEAU
(LION-PERRUCHON*)
MAYNE-BLANC

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
(PUY RIGAUD)
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(MOULIN LA BERGÈRE)

 

 

* L’époustouflant Domaine Lamarche, où la race du terroir se marie à une convivialité exemplaire

Je suis attaché à François Lamarche depuis mon premier Guide, et il fait partie de ceux grâce à qui j’ai “compris” la Bourgogne !

Il faut dire que François et Marie-Blanche sont des vignerons comme on aimerait en connaître beaucoup, et parviennent à marier discrétion et chaleur humaine, talent et humilité. Leur vin est l’un des plus grands vins rouges bourguignons, et donc du monde, et une famille formidable, attachante et talentueuse (photo), loin des modes et du snobisme.

Le vignoble de La Grand’Rue est un monopole des Lamarche, promu au rang de Grand Cru depuis 1991. Un sous-sol d’exception entre La Tâche et la Romanée-Conti, qui donne à ce vin une qualité exceptionnelle digne de ses plus illustres voisins. C’est leur fille Nicole qui vinifie les vins du Domaine Lamarche seule depuis le départ en retraite de son père, poursuivant une politique qualitative exemplaire.

“Pour poursuivre mes efforts qualitatifs, me dit Nicole Lamarche, la fille de François, aujourd’hui à la retraite (méritée), je fais installer un système de refroidissement en cuverie. Autre information importante, mes vins sont maintenant bios, mais je ne veux pas de certification car c’est trop de contrainte et veux garder ma liberté d’action. Je conduis mes vignes en culture biologique : je n’utilise pas d’insecticide, pas d’herbicide, pas de désherbant.

Papa pratiquait déjà la conduite du vignoble en lutte raisonnée, n’utilisait aucun produit systémique, j’ai continué cela et préparé ma vigne à passer en culture biologique en utilisant des stimulateurs de défense de la vigne pour la préparer à se défendre toute seule. Je veille à stimuler la faune et la flore dans mes vignes, je suis revenue au labour, pour aérer les sols, à l’enherbement. Je privilégie la finesse dans mes vins, poursuit Nicole Lamarche, en laissant s’exprimer le Pinot noir. J’ai la chance d’avoir des terroirs exceptionnels, les meilleurs coins du monde.Mon premier millésime entièrement Bio c’est le 2010. Dans la viticulture d’aujourd’hui, on nous pousse vers la culture Bio, il est préconisé d’utiliser des produits bio dégradables… j’ai deux enfants et suis sensibilisée à l’avenir de la planète.”

Pour exciter vos papilles :

La Grand’Rue : un très grand vind’un beau rouge grenat, puissant presque sauvage, aux arômestrès concentrés d’épices, de mûre et de cassis. La couleur est intense, beaucoup de matière, très bel équilibretanins/acidité/alcool. Ce vignoble est un monopole des Lamarche, promu au rang de Grand Crudepuis 1991. Un sous-sol d’exception entre la Tâche et la Romanée Conti, qui donne à cevin une qualité exceptionnelle digne de ses plus illustres voisins. Le vin est fabuleux, graset suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ces notes subtiles de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices, de grande garde.

Échezeaux et Grands-Échezeaux : un vin exceptionnel qui présente une belle couleur cerise noire, d’un très bon équilibre entre lesfruits et les tanins, d’une belle complexité. Beaucoup de matière en bouche, avec une légère pointe d’acidité, signe des grandsmillésimes qui vont vieillir admirablement. Les tanins sontsoyeux, de couleur intense, aunez de cassis, de mûre, un vintout en finesse, et d’une grande complexité.

Clos-Vougeot : d’un rouge sombre, il dévoile un bouquet très puissant d’épices, de violette, de truffe, de sous-bois avec un côté animal, de cuir, bien structuré avec des tanins bien fondus, c’est un vin superbe, très complexe et fin.

Vosne-Romanée Malconsorts : le summum d’un Premier Cru. Il rivalise avec les Grands Crus, de par son terroir (le nord des vignesjouxte La Tâche). On retrouve desarômes très présents d’épices, deframboise, de griotte. Beaucoup d’élégance, de structure et de personnalité.

 

 

– Le Guide 2013 se prépare et notre impact sur le Net devient exceptionnel !

Je commence la rédaction du GUIDE 2013, qui réservera des surprises : c’est le 33e ! 

A l’heure où j’écris cet article, 201 nouveaux propriétaires font leur entrée dans le prochain Guide et rejoignent l’important noyau dur des incontournables (à peu près 900), qui confirment leur place de leader dans leur appellation, du plus grand au plus modeste !

Tous les Classements sont entièrement remaniés, tenant compte de mes nombreux coups de cœur !

En parallèle, quelque 150 à 190 éliminés, dont, à priori…

Quiot, Malleret, Smith-Haut-Lafitte, Jacques Busin, Clavelier, Schmidt & Carrer, Damien Laureau, Prévoteau-Perrier, Redde, Saint-André-de-Figuières, Lavallade, Paillard, K, Heyberger, Laulan-Ducos, Canet-Valette, Mousset, Barateau, Brin, Saget, Ferme Blanche, Crêt du Ris, Vaudieu, Saint-Jacques d’Albas, Jacquart, Louis Père et Fils, Wilfrid Rousse, Sève, Sylvestre Closel, Lilian Ladouys, Cibonne, Escot, Chabrier, Thiercelin, Chaudron, Rouzé, Duroché, Faurie de Souchard, Faniel-Filaine, Pedesclaux, Audoin de Dampierre, Lestruelle, Loudenne, Dernier Bastion, Mardon…

Pour la (très) bonne bouche, on peut retenir dès maintenant, même s’il faudra affiner cela dans a rédaction :

un extraordinaire millésime 2010, supérieur au déjà formidable 2009, globalement grâce à une acidité plus importante qui lui apporte un équilibre de grand ampleur, c’est particulièrement vrai à Bordeaux où cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un tel grand millésime classique, splendide. La Bourgogne est tout aussi à l’honneur

des blancs superbes (2011, 2010) dans la Loire (Pays Nivernais, Anjou-Saumur), en Alsace et en Bourgogne

des prix encore trop chers à Bordeaux, ce qui implique de ne plus soutenir pas mal de crus « classés » ou connus, et, par contre, de se rendre vraiment compte que la région est un vivier fantastique de bouteilles entre 8 et 15 €

des cuvées de Champagne en très grande forme (plus de 30 nouveaux), et des prix remarquablement sages pour le plaisir apporté

des rosés de Provence qui n’ont jamais été aussi bons (à part ceux qui nous donnent mal au crâne…)

des liquoreux formidables dans les derniers millésimes en Sud-Ouest (Jurançon), Alsace (Vendanges Tardives), Loire (Vouvray, Coteaux-du-Layon), Sauternes

– une belle explosion qualitative dans le Rhône comme en Languedoc, qui compense des cuvées « bodybuildées », surcôtées et sans intérêt

 

Retrouvez Patrick Dussert-Gerber dans …

PROGRESSION EXCEPTIONNELLE EN AVRIL
SUR LE SEUL MOIS D’AVRIL, NOS 5 PRINCIPAUX SITES ONT REGROUPES QUELQUE 225.000 LECTEURS/VISITEURS DIFFERENTS qui ont consulté et relu 890.000 PAGES !
La progression est impressionnante par rapport au même mois d’avril 2011. C’est évidemment le résultat d’une richesse de contenus unique en son genre, d’une interactivité « intelligente » et d’une actualisation permanente d’informations, particulièrement prisée par les moteurs de recherche (Google…). Ces chiffres renvoient à un jardin d’enfants des sites « concurrents » qui ne font pas le dixième de cela ou annoncent n’importe quels chiffres farfelus invérifiables. C’est un peu facile.
 sources officielles AWStats
                                           
VINOVOX.COM

Mois Visiteurs différents Visites Pages

 

Avr 2012          70,377          88,132          198,660
Avr 2011           35,378          44,958          122,821
Analyse : VINOVOX intensifie son impact grâce à la richesse de ses Blogs : il double ses lecteurs, avec plus de 200.000 pages vues par mois, atteignant une moyenne de quelque 6.450 par jour !
MILLESIMES.FR

Mois Visiteurs différents Visites Pages

 

Avr 2012          52.752          64.303          123.325
Avr 2011           16.685          22.828            57.068

Analyse : 300% d’augmentation / 3 fois plus de lecteurs attendaient et/ou sont venus sur le site de MILLESIMES lors de sa parution en avril : c’est particulièrement exceptionnel !
VINSDUSIECLE.COM

Mois Visiteurs différents Visites Pages

 

Avr 2012          37.380           43.028            80.312
Avr 2011             8.228           10.534            28.319

Analyse : 430% d’augmentation de lecteurs/visiteurs différents sur un an !!!!! Rien à dire.
GUIDEDESVINS.COM

Mois Visiteurs différents Visites Pages

Avr 2012           29.915          38.869          103.985
Avr 2011            23,602          30.649            99.236

Analyse : pour le site GUIDEDESVINS, il est naturel que les mois les plus forts sont ceux de sa parution : Septembre à Décembre (plus du double de lecteurs que celui d’Avril). Les chiffres sont néanmoins en augmentation sur cette période « faible ».
IDEEVINS.COM

Mois Visiteurs différents Visites Pages

 

Avr 2012           34.281          45.666          384.024

Analyse : notre nouveau site IDEEVINS poursuit une expansion forte : il faisait moins de 10.000 visites quand nous l’avons repris en Septembre. Le nombre de ses pages lues est remarquable avec une moyenne de quelque 13.500 personnes par jour !

– Calon-Ségur, incontestablement au sommet !

Une propriété magnifique, qui a toujours été une référence à Bordeaux, ce qui n’est pas rien. Calon-Ségur est l’un desvins les plus racés de Bordeaux, et bénéficie, pour un tel niveau qualitatif, d’un rapport qualité-Prix qui devrait en faire réfléchir plus d’un.

Il suffit d’ailleurs de se promener dans les vignes du Château Calon-Ségur pour comprendre ce qu’est un (vrai) terroir de l’un des plus grands vins de Bordeaux. Vignoble d’un seul tenant, composé des 3 cépages très classiques, dans une proportion idéale : 65% de Cabernet-Sauvignon, 15% de Cabernet franc et 20% de Merlot, dont l’âge moyen des vignes est exceptionnel (40 ans). Une vinification très traditionnelle, sous la surveillance de Pascal Ribéreau-Gayon, un élevage de 24 mois avec l’utilisation de 30 à 50% de barriques neuves chaque année, selon la puissance du millésime, viennent s’associer à une sélection sévère de la vendange pour tirer la quintessence de ce terroir. Bien sûr, du 2011 au 2008, la nature a été particulièrement généreuse.

Par exemple, “dans le 2010, me disait la chère Denise Gasqueton, l’assemblage est composé de 86% de Cabernet-Sauvignon, 12% de Merlot et 2% de Petit Verdot. Il fait partie de la famille des grands millésimes. Il est élevé 100% en barriques neuves. Un vin complexe et puissant à la fois, beaucoup de fraîcheur en bouche. Il rappelle le 2008 et le 2009. Nez profond aux arômes de fruits rouges, finement épicé. L’attaque en bouche est emplie par des tanins amples et soyeux. Le 2010 est encore plus dense que le 2009. Beaucoup de droiture et de finesse.”

J’ai des souvenirs également d’une multitude d’autres millésimes, dégustés chez moi ou, sur place, au Château, tous envoûtants. Pour exemple, ce 1999, qui associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et parfumé, charnu, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et persistant d’où se dégagent des nuances de fumé. Le 1998 est toujours un très grand vin, très typé, tannique, puissant, concentré mais tout en finesse, très structuré, harmonieux, aux notes complexes (mûre, truffe…), de garde. 1997 : de bouche fondue, avec des arômes intenses de groseille et des nuances épicées, alliant charpente tannique et finesse en bouche, un vin de bonne évolution. Le 1996, superbe, des senteurs de fruits surmûris, d’épices, de cuir, complexe, un vin de velours. … Mais aussi un 1990 fantastique, racé, tout en puissance, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, de champignon, un 1986 qui n’a rien à lui envier, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associés dans ce grand millésime de robe profonde, d’une grande subtilité aromatique (prune mûre, cuir), aux tanins très fermes et savoureux à la fois, d’un grand classicisme, tandis que le 1982 (presque à mes débuts) est l’un des plus beaux vins du Médoc savourés, d’un rouge rubis foncé, au nez puissant, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins riches et soyeux à la fois, d’une longue finale avec des arômes secondaires de fruits noirs cuits, de cannelle, de musc, etc.

Du grand art, donc, et depuis bien longtemps !

Château CALON-SÉGUR 

(SAINT-ESTÈPHE)
Mme Hélène de Baritault

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 08
Télécopie : 05 56 59 71 51
Email : calon-segur@calon-segur.fr

* L’envoûtante Cuvée des Caudalies d’Erick de Sousa

J’aime bien Érick de Sousa (sur la photo, en compagnie d’Andreas Larsson, meilleur Sommelier du Monde 2007), qui symbolise l’explosion qualitative des meilleurs vignerons champenois de ces 20 dernières années, et c’est ce qui explique sa place dans mon Classement. Il exacerbe ce que l’on oublie parfois ici : la force du terroir, même si la science desassemblages est incontournable.

Installée en Champagne depuis trois générations, la famille De Sousa, amoureuse de sa terre est au cœur de la prestigieuse Côte des Blancs et de ses Grands CrusAvize, Oger, Cramant, Le Mesnil sur Oger), a la passion d’en préserver l’authenticité et la typicité. C’est cette exigence qui donne à ses champagnes un caractèrepropre et reconnaissable entre tous. Cela est dû aux vieilles vignes de plus de 50 ans qui puisent le meilleur des terroirs, les rendements faibles, le savoir-faire traditionnel (vinification en petits fûts de chêne, vieillissement prolongé en cave de craiechampenoise…). Non contente d’exiger le meilleur pour ses cuvées, la famille De Sousa recherche le meilleur pour l’environnement et travaille sesvignes en bio et biodynamie.

“La grande nouvelle, me dit-il, c’est l’arrivée de notre fille Charlotte qui vient travailler avec nous, et nous en sommes très heureux. Elle a terminé son Master de l’Office International du Vin, et va être l’ambassadrice des Champagnes de Sousa, parle couramment anglais, c’est elle qui va faire les déplacements, rencontrer les importateurs. Je cherche toujours à améliorer la qualité de mes Champagnes et, pour gagner en finesse, nous venons d’acheter un nouveau pressoir afin d’obtenir encore une meilleure qualité de pressurage. Cela fait 10 ans que nous cultivons en Biodynamie et je vous assure que dans des années délicates, on voit ce que cela apporte, les vignes se défendent mieux. Dans une année à la climatologie capricieuse on a vu tous nos efforts en biodynamie couronnés de succès. Nous cultivons une parcelle de deux hectares à la charrue tirée par un cheval, on s’est aperçu que cela défonçait moins les sols que le tracteur.

La Cuvée des Caudalies 2005 est un superbe Grand Cru souple et rond avec les vins provenant uniquement du terroir de Mesnil-sur- Oger et de vieilles vignes. Un très grand terroir qui apporte un côté très “droit” au Champagne, des arômes subtils et complexes reconnaissables par les amateurs. Le but était de faire vieillir le vin longtemps en cave pour lui faire prendre de l’intensité. Après 6 ans de vieillissement sur lies, il présente des arômes grillés, c’est un très très beau millésime avec de la personnalité, une grande complexité et de la persistance, de l’intensité, beaucoup d’élégance, un grand moment de dégustation.

La Cuvée des Caudalies 2006 est un très beau millésime, bien classique, qui a très bien évolué, encore plus beau que ce que l’on avait imaginé, dans la même lignée que le 2004. Une cuvée très minérale, aux arômes de fruits secs (abricot, noix, noisette), avec de légères notes épicées, toastées, d’une belle ampleur en bouche, un Champagne très équilibré qui associe vivacité et finesse, très harmonieux avec une belle finale persistante très élégante. – Avec la Cuvée 3A (issue des 3 terroirs d’Avize, Aÿ et Ambonnay), nous sommes en rupture de stock ! Nous avons eu beaucoup de succès, que ce soit avec les particuliers ou les cavistes. L’assemblage est très réussi et l’étiquette avec son look stylisé, design, plaît beaucoup. Le prochain ne sort qu’au printemps, je ne voulais pas le sortir trop tôt malgré la demande, je trouve le vin encore un peu jeune.

La cuvée 3A est un Champagne d’une belle couleur or clair, grâce au 50% de Pinot noir, on a de jolies notes aromatiques de fruits rouges (framboise), très agréables, qui s’allient aux senteurs d’agrumes, d’ananas et un côté beurré apporté par l’élevage en fûts de chêne. Un équilibre très harmonieux, un Champagne très séduisant et suave.

Caudalies Brut Rosé : grand succès. Une belle réussite, de bouche puissante au nez de fruits jaunes et de fleurs, idéal à tous moments de la journée, très bonne association avec des coquillages, mais aussi en dessert, avec des macarons ou des desserts chocolatés.

Le Grand Cru blanc est un assemblage des vignes de toutes la Côte des blancs (Cramant, Avize, Oger, Mesnil-sur-Oger). Un vin qui vieillit au minimum deux ans sur lies à la cave, avec 30% de vins de réserve qui ont séjourné 5 mois en fûts de chêne. Cela apporte une légère note toastée très agréable. En bouche, c’est un Champagne très minéral, c’est ce qui plaît beaucoup aux clients, avec beaucoup de fraîcheur, idéal à l’apéritif. Sa caractéristique majeure est la minéralité, très typée du terroir crayeux, une robe jaune clair, des notes subtiles de fleurs fraîches et des arômes d’ananas.”

 

 

* Château Grand-Puy-Lacoste, un (très) grand Pauillac, un vrai !

Quel vin ! Depuis 30 ans, je le découvre encore et toujours, en débouchant aussi bien des millésimes bien jeunes (2009, 2008 ou 2006) que d’autres parvenus à maturité, dans lesquels on retrouve toute la force des vrais grands terroirs de Pauillac. Ce qui est encore plus rare, c’est que François-Xavier Borie n’ait pas succombé aux sirènes de quelques-uns en faisant un vin de mode, il est resté attaché -d’abord- à laisser s’exprimer son terroir (le vignoble est situé sur une exceptionnelle croupe très graveleuse). “Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, m’explique-t-il, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage…), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”

Exceptionnel Pauillac 2009, particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique de prune, d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, prometteur. Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, un vin charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. “Pour le 2008, me dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde.” Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles notes de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec des tanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit. Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. “Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour le viticulteur, si j’ose dire, c’est un vin qui a beaucoup d’amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d’un très grand Pauillac. Il est d’un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l’on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C’est d’ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, en effet, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C’est un millésime que j’apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c’est vraiment un vin à très fort potentiel, et l’exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947.” Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe. Le 2002 est une grande réussite, redégusté cette année, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l’agneau), d’excellente évolution. Très beau 2001, de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus…), ample et séveux en finale, aux tanins savoureux. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité.  Du grand art, donc.

 

– D’irrésistibles Pouilly-Fumé !

Le vignoble s’étend sur les bords de la Loire. En 1937, Pouilly devient l’un des premiers vignobles d’AOC. Sols argilo-calcaires, marnes kimméridgiennes, argile à silex, calcaires portlandiens créent des types de sols variés. Le mot “fumé” serait dû à la fine pruine grise dont les grains de Sauvignon se recouvrent. Les meilleurs possèdent une race indéniable et une spécificité unique, ce qui n’est pas rien.

BARILLOT Père et Fils

BARILLOT Père et Fils 

(POUILLY-FUMÉ)

36, rue Louis-Joseph-Gousse – Le Bouchot
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 15 29
Télécopie : 03 86 39 09 52
Email : barillotpouilly@wanadoo.fr

Un domaine de 10 ha (95 % en Sauvignon et 5 % en Chasselas, terrains argilo-calcaires, élevage en cuves Inox thermorégulées). Coup de cœur pour leur Pouilly-Fumé 2010, ferme etsuave en bouche, très persistant, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère, vraiment réussi. Beau Pouilly-Fumé Camillium 2010 marqué par ses vieilles vignes, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de lis, fin et riche à la fois, très persistant au nez comme en bouche. Le Pouilly-sur-Loire 2010, aux notes subtiles de noix et de narcisse, d’une très belle expression, un vin francfrais et friand, parfait sur des huîtres chaudes.


Francis BLANCHET

Francis BLANCHET 

(POUILLY-FUMÉ)

Le Bouchot 33 et 35, rue Louis-Joseph-Gousse
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 05 90
Télécopie : 03 86 39 13 19
Email : francisblanchet@orange.fr
Site : www.vins-francis-blanchet.fr

Remarquable Pouilly-Fumé Silice 2010, marqué par son terroir argilo-siliceux (vignes de 20 ans), issu d’un pressurage direct, sans macération, aux notes caractéristiques de noisette, unvin de robe limpide, ferme et suave en bouche, très persistant, d’une jolie finesse au palais. LePouilly-Fumé Kriotine 2010, Sauvignon issu de sélection massale de très vieilles vignes,fermentation avec des levures indigènes, pressurage immédiat (sans macération) lent et à faiblepression, un vin qui a un nez subtil d’aubépine et de musc, intense. Beau Pouilly-Fumé Calcite 2010, médaille d’Argent au concours des Féminalise 2011, vignes de 20 ans et élevage en cuves Inox, provenant pour sa part de sols100 % de marnes kimméridgiennes, où s’entremêlent des notes d’amande, d’agrumes et de bruyère, est un vin vraiment savoureux.

 


CAVES de POUILLY-SUR-LOIREPOUILLY-FUMÉ CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE

CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE 

(POUILLY-FUMÉ)
Directeur : Christophe Denoël
Les Moulins-à-Vent – BP 9
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 10 99
Télécopie : 03 86 39 02 28
Email : caves.pouilly.loire@wanadoo.fr
Site : www.cavespouillysurloire.com

Au sommet. Une cave de premier ordre qui vinifie environ 15% de la production. Une réussite avec ce Pouilly-Fumé Les Chevalières 2009, savoureux, au nez de noisette et de fleurs, avec cette nervosité en bouche caractéristique, alliant charpente et finesse, d’une belle finale. Très savoureux Pouilly-Fumé Tonelum Vieilles Vignes 2009, fort bien élevé en fûts de chêne, bien typé, légèrement épicé, de bouche puissante, sec et suave à la fois, riche en arômes de narcisse et d’épices. Leur Pouilly-Fumé Les Moulins-à-Vent blanc 2010, au nez de rose et de pain grillé, tout en présence aromatique, ample et sec à la fois, est tout en finale, très bien élevé comme leur Pouilly-Fumé La Mariée 2008, aux arômesdominés par les fruits frais et la brioche, de bouche intense, tout en nuances. Goûtez le Coteaux-du-Giennois Les Tuileries 2010, derobe brillante et limpide, nez de fougère et d’acacia, d’une jolie rondeur, bien persistant comme ce Coteaux-du-Giennois Quercus 2009, un vin corsésuave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits et les épices, de belle bouche ample, fruitée et persistante.


Domaine CHAMPEAU

Domaine CHAMPEAU 

(POUILLY-FUMÉ)
Franck et Guy Champeau
Le Bourg
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 61
Télécopie : 03 86 39 19 44
Email : domaine.champeau@wanadoo.fr
Site : www.domainechampeau.com

Un domaine de 15 ha en Sauvignon et 1,5 ha en Chasselas. Troisième génération. Une référence avec ce Pouilly-Fumé Silex 2010, très caractéristique de son terroir, fleurant bon le genêt, la pêche et les noisettes, un vin typé qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche. Pour ce vin, “les sols sont travaillés de plus en plus par binage pour limiter l’utilisation de désherbant, la fumure utilisée provient des fermes voisines. Nous pratiquons depuis plusieurs années une protection phytosanitaire raisonnée, pour le respect de la faune et de nos terroirs. Le terrain est argilo-siliceux composé de Silex rouges, conférant au vin des arômes d’épices poivrées typiques de la “pierre à fusil” avec un bon potentiel de garde.” Le Pouilly-Fumé cuvée Vieilles Vignes, élevé en barriques, très marqué par ce sol de Silex (pur Silex, sur sols argilo-calcaires,argile à Silexcalcaire), est ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Excellent Pouilly-Fumé 2010, (sol argilo-calcaireargile à Silexcalcaire portlandien). Très joli Pouilly-sur-Loire, pur Chasselas, au nezde noisette et de fruits frais, bien rond, classique et aromatique, très agréable.

Patrick COULBOISPOUILLY-FUMÉ Patrick COULBOIS

Patrick COULBOIS 

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 15 69
Télécopie : 03 86 39 12 14
Email : patrick.coulbois@wanadoo.fr
Site : www.patrick-coulbois.fr

“Les générations successives se sont enracinées sur les coteaux de Saint-Andelain, au cœur même du vignoble de Pouilly, précise Patrick Coulbois, dans ces terrains d’argile à silex peu étendus et particuliers à cultiver, où le Pouilly-Fumé trouve une expression unique, reconnue et appréciée des connaisseurs de tous pays. Afin de privilégier ce terroir de prédilection, ainsi que les marnes kimméridgiennes des Cornets et de la Charnoie, j’ai préféré depuis plus de 30 ans, m’en tenir à une exploitation limitée en surface, plutôt que d’y adjoindre des parcelles où la typicité serait moindre que dans les sites “historiques” du vignoble, là où lePouilly-Fumé a bâti une part importante de sa notoriété. Ce millésime 2011 est une année très particulière, poursuit Patrick Coulbois, avec un printemps très chaud, et une précocité de la vigne qui s’est confirmée tout au long du cycle. L’été n’a pas été exceptionnel, surtout en août, mais l’arrière saison nous a permis de récolter des raisins très sains puisque les conditions météo étaient peu propices au développement des maladies, c’est une année où les traitements ont été réduits au minimum. Bien qu’il soit encore un peu tôt surtout pour les terroirs à silex, je dirais que les vins sont un peu plus ronds que les années précédentes, bien aromatiquesavec une acidité moyenne peut être un peu plus basse, une année vraiment particulière au point de vue équilibre pour laquelle je ne trouve pas vraiment d’équivalence avec les dix derniers millésimes.” Superbe Pouilly-Fumé Les Cocques 2010, issu justement des coteaux à silex de la colline de Saint-Andelain provenant de sols d’argile et de silex qui se trouvent au sommet de la butte de Saint-Andelain, un vin au nez fleurisuave et puissant, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, marqué par des nuances d’agrumes et de tilleul, de robe jaune clair, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes. Le 2009, avec des arômesd’agrumes frais, est de bouche persistante, un beau vin ample et complexe, d’une très belle finale aromatique, vraiment savoureux, à déboucher aussi bien sur une langouste que sur du veau grillé.

Scev André DEZAT et Fils

Scev André DEZAT et Fils 

(POUILLY-FUMÉ)

Rue des Tonneliers Chaudoux
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 38 82
Télécopie : 02 48 79 38 24
Email : dezat.andre@terre-net.fr

Beau Pouilly-Fumé Domaine Thibault 2010, pur Sauvignon sur sol de caillottes et de marnes kimméridgiennes, élevé en cuves Inox, où s’entremêlent des connotations d’amande, de fruitsmûrs et de bruyère, très parfumé et chaleureux en bouche, très séduisant. Le Pouilly-Fumé2009, tout en délicatesse d’arômes, est de jolie teinte, intense au nez comme en bouche, un vinfranc, tout en nuances, distingué, associant vivacité et suavité, à ouvrir sur des crustacés. Goûtez aussi le Sancerre blanc Les Celliers Saint-Romble 2009, marqué par ce sol de silex, de belle robetypé et aromatique, épicé avec des arômes d’agrumes et de fleursblanches, un vin ample et floral au palais, très élégant. Excellent Sancerre blanc 2010, bien marqué par son Sauvignon qui lui donne cette fraîcheur en finale, au nez d’amande et de coing, un vin typé, vraiment agréable.

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT

Domaine LANDRAT-GUYOLLOT 

(POUILLY-FUMÉ)

Les Berthiers 16, rue du Mont Beauvois
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 11 83
Télécopie : 03 86 39 11 65
Email : landrat-guyollot@wanadoo.fr

Le domaine est exploité par la famille depuis sa création au XVIIe siècle (15 ha dont 14 enSauvignon et 1 en Chasselas, sur un terroir de marnes kimméridgiennes et de silex, de solsargilo-calcaires et siliceux). Vous aimerez ce Pouilly-Fumé La Rambarde 2010 (100%Sauvignon, sol argilo-calcaire, élevage sur lies fines), de robe jaune clair, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche souple et vive à la fois, tout en nuances d’arômes, tout en élégance. Le 2009 dégage un nez puissant d’aubépine et de chèvrefeuille, mêlant rondeur et persistant en bouche, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse, d’une fort belle expression au palais. Le Pouilly-Fumé Gemme Océane 2009, bien marqué par le fruité et l’ampleur de son cépage, de bouche riche et bien structurée, d’une joliefinesseharmonieux. Goûtez le Pouilly-sur-Loire Les Binerelles 2010 (localement les binerelles sont les cigales dont le chant accompagne le binage), un pur Chasselas, un joli vin où se décèlent des nuances de citronnelle.
MILLÉSIMES 
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages…

CLIQUEZ ICI

* Côte de Nuits : quelques-uns des plus grands vins rouges du monde sont ici !

Du nord au sud, des terrains à dominante de silice, de calcaire, de marnes et d’argile en sous-sol. Depuis près de deux mille ans, les grands vignobles qui font la réputation de la Bourgogne, occupent une étroite bande de coteaux qui s’étire sur 20 km de long et parfois deux à trois cents mètres de large seulement, entre Dijon et Corgoloin. C’est ici que l’on trouve tous les grands crus rouges de Bourgogne (à l’exception du Corton), dont quelques-uns font partie des plus grands vins du monde. L’origine de la vigne y est très ancienne. Le véritable essor des crus de la Côte est lié à l’activité des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Les moines de l’abbaye de Cîteaux, en particulier, dont le Clos de Vougeot est le chef-d’œuvre le plus remarquable, se consacraient exclusivement à leur vignoble.

Du grand art, l’amour du terroir, associés à une convivialité exemplaire, c’est tout ce que l’on aime ici.

Domaine François BERTHEAUCHAMBOLLE-MUSIGNY Domaine François BERTHEAU

Domaine François BERTHEAU 

(CHAMBOLLE-MUSIGNY)
M. Bertheau
5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie : 03 80 62 84 64
Email : fb@francoisbertheau.fr

Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignessont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles. “Le 2011 a été marqué par un printemps précoce, un été pas particulièrement beau, et une très belle arrière saison, nous raconte François Bertheau. Ces conditions météorologiques ont donné de très bons résultats, avec par contre une vigilance à la maîtrise des températures en vinification. Les quantités sont, à quelque chose prêt, similaires à 2010. Bien qu’il soit encore un peu tôt, ce millésime 2011 apparaît bien équilibré, peut-être mieux que le 2010, dont il semble être cousin germain avec du caractère et beaucoup de fruit, peut-être un peu plus soutenu et plus tannique. Il sera sûrement de garde. Pour un vigneron c’est une belle année comme nous les aimons.” En attendant, il y a son superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2009, parfumé, associant richesse et finesse, concentré et charnu, aux tanins bien présents, une valeur sûre. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2008 est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois,généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Goûtez leChambolle-Musigny Premier Cru 2008, qui est un assemblage de 4 parcelles, très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais,humus…), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité, de garde. Le Chambolle-Musigny 2009, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, concentré au nez comme en bouche.


Domaine René CACHEUX et FilsCHAMBOLLE-MUSIGNY Domaine René CACHEUX et Fils

Domaine René CACHEUX et Fils

(CHAMBOLLE-MUSIGNY)
René et Gérald cacheux
28, rue de la Grand-Velle
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90
Email : gerald.cacheux@free.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-cacheux
Site : www.domaine-cacheux.com

Au début du siècle dernier, François Blée s’installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966 l’exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l’une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d’autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède et dirige maintenant le Domaine. Les vendanges sont manuelles, le tri immédiat, directement sur le pied de vigne, l’égrappage total avant mise en cuve ouverte. Les vinssont vinifiés de façon traditionnelle avec contrôle des températures. élevés en fûts de chêne pendant une durée de 18 mois avec un pourcentage de tonneaux neufs pouvant varier, suivant les appellations et le millésime, entre 30% et 70%. Le tout explique ce Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le 2008 est un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fraisedes bois mûre, d’épices et de sous-bois très typé, de garde. Le Vosne-Romanée 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des senteurs de mûre et de réglisse, est un vin ample, très persistant en bouche comme le Chambolle-Musigny 2009, où se développent des saveurs de fruits surmûris, un vin ample au palais, de couleur grenat soutenu, aux tanins soyeux. Joli Bourgogne Les Champs d’Argent rouge 2009, où domine le cassis bien mûr.

 


Domaine BERTHAUT

Domaine BERTHAUT 

(FIXIN)
Vincent et Denis Berthaut
9 et 18, rue Noisot
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 48
Télécopie : 03 80 51 31 05
Email : denis.berthaut@wanadoo.fr
Site : www.domaine-berthaut.com

Une exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Les vins sont élevés en fûts de chênedurant 18 à 24 mois selon les appellations et les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Un savoureux Fixin Les Crais 2009, avec un nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche soyeuse, un classique, avec des tanins harmonieux, d’excellente évolution. Le 2008 est encore jeune, un vin parfumé, concentré et charnu, aux tanins bien présents et souples à la fois. Beau Fixin Premier Cru Les Arvelets 2009, aux notes defruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, bien structuré, généreux, de charpente fine et riche à la fois. Le Gevrey-ChambertinClos des Chezeaux 2009, issu d’un petit Clos situé juste en dessous des Premiers Crus, est un vin aux tanins fondus, au bouquetcomplexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse.

Domaine Pierre GELINFIXIN Domaine Pierre GELIN

Domaine Pierre GELIN 

(FIXIN)
Stéphen Gelin
22, rue de la croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre
Site : www.domaine-pierregelin.com

Au sommet. Le domaine est une propriété familiale d’une douzaine d’hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété, créée en 1925 par Pierre Gelin, est exploitée par StéphenGelin, son épouse et leur fils Pierre-Emmanuel. Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendementslimités et les vendanges manuelles. Eraflage total, cuvaison pendant 15 à 20 jours, suivis d’un élevage d’une période de 20 à 24 mois, en fûts de chêne (20% de fûts neufs sur Premiers Crus et 80% sur Grand Cru)… On est évidemment au sommet avec ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2009, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, complet, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d’une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, un vinintense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l’un des meilleurs dégustés cette année. Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nez complexe où se mêlent des notes d’épices douces (vanille et cannelle) et defruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, un vin évidemment encore trèsjeune. Superbe Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2009, très représentatif du millésime, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure. Le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2009 est derobe intense, au nez caractéristique dominé par les fruits surmûris, un vin très riche et très distingué à la fois. À leurs cotés, le FixinPremier Cru Les Hervelets 2008, de couleur pourpre, riche et velouté, de bouche complexe aux nuances d’épices et de petits fruitsrouges à noyau, l’un des meilleurs dégustés cette année. Excellent Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2008, de robe rubisintense, nez de framboise, attaque discrète en bouche, le corps se révèle puissant, la matière offre une superbe densité soulignée par des tanins fermes sans excès. La finale se caractérise par de fines senteurs de truffe avec une touche minérale très élégante qui provient du superbe terroir riche en sels minéraux et de débris calcaires. Il y a aussi ce séduisant et rare Fixin blanc, un vin racé etsuave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette).

Pierre BOURÉE Fils

Pierre BOURÉE Fils 

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Louis, Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 25
Télécopie : 03 80 51 85 64
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
Site : www.pierre-bouree-fils.com

Maison fondée en 1864. Beau Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2007, de robe grenat, decouleur rubis, avec des notes de violette et d’humustypé par ce terroir particulier, riche, auxtanins équilibrés mais soyeuxferme et persistant, de belle évolution. Le Marsannay blanc 2009, de bouche dense et persistante, légèrement épicé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, marqué par son terroir, avec ses notes subtiles de pruneau confit, un vin marqué par le poivre et la vanille au palais, qui associe structure et suavité. Le Pernand-Vergelesses blanc est intense et floral,souple, avec des arômes de grillé et de pomme, gras, ample. Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2007, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche. Beau Pommard 2005, équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs, humus…), avec cette pointe de griotte. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menusdégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

Domaine COUDRAY-BIZOTGEVREY-CHAMBERTIN Domaine COUDRAY-BIZOT

Domaine COUDRAY-BIZOT 

(GEVREY-CHAMBERTIN)

Château David de Beaufort 5, rue Vivant Gardin
21200 Beaune
Téléphone :06 69 51 21 85
Email : chateau@david-de-beaufort.com
Site : www.david-de-beaufort.com

Un petit domaine familial où Jean-Jacques Coudray, vinificateur depuis 25 ans, pratique une viticulture en lutte raisonnée, avec maîtrise des rendements, sans levures, sans enzymage, sans neigecarbonique, sans collage pour les rouges et avec une proportion adaptée de fûts neufs selon lesappellations et les millésimes afin de respecter la typicité des climats, commercialisation de vins matures et de vieux millésimes. Cela permet d’exciter ses papilles sur ce Gevrey-Chambertin Premier Cru 2000, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, aux tanins bien équilibrés, un vin généreux et souple, aux notes typiques de griotte en finale, de belle structure. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2004, de belle harmonie, avec ces délicates nuances de chèvrefeuille, de pomme mûre et de fumé, d’une élégance persistante en bouche comme cet EchezeauxGrand Cru 2002, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits rouges, d’épices et de sous-bois très typé, vraiment remarquable.

Domaine ESMONIN

Domaine ESMONIN 

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Frederic Esmonin
12, rue du Chêne
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 89 28
Télécopie : 03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Toujours au sommet avec ce Ruchottes-Chambertin 2009, s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits(cassis, griotte) et de truffe au palais, très typé. Le 2008 est un vin de belle matière, aux taninsfermes, au nez caractéristique de prune, d’épices et de sous-bois, dense et complexe. BeauGevrey-Chambertin Clos Prieur 2008, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de très bonne évolution. Il y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2009, très racé, de robegrenat profond, au nez où dominent la prune et le cuir, légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, un vingras, de grande garde. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2008 est de belle robe grenat, riche et structuré, au nezpersistant où dominent des notes de cassis et de cannelle, riche et long en bouche, puissant. Excellent Gevrey-Chambertin VieillesVignes Les Jouisses 2008, suave, avec ces connotations subtiles de fruits rouges et de violette, harmonieux, aux tanins fondus.

Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

Philippe LECLERC 

(GEVREY-CHAMBERTIN)

9, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 72
Télécopie : 03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
Site : www.philippe-leclerc.com

Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j’ai, voici quelques années, repris le flambeau en m’efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d’esprit que mes ancêtres. Dès l’adolescence j’ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d’antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d’années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m’impose. Apprendre, savoir comprendre, c’est au travers de ce texte que je souhaite en quelques phrases vous indiquer les grandes lignes que je respecte pour aboutir à des vinspossédant puissance et typicité d’autrefois.” Il a raison et cela se retrouve dans son superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2009 (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, violette, poivre…), alliant puissance etfinessegras et intensité, de garde. Le 2008 est ample et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, très marqué par son terroir. Superbe 2007, où dominent la groseille et les épices, un vin qui associe richesse et harmonie, avec des notes de pruneau et de truffe en finale, qui poursuit sa très belle évolution. Le 2006, suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes subtiles de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2008, classique et puissant, encore jeune, aux tanins denses. Beau 2007, aux tanins équilibrés, un vin coloré et très parfumé (petits fruitshumus), d’excellente évolution. Beau Chambolle-Musigny Les Babillaires 2008, tout en distinction, savoureux, de robe grenat, intense au nez comme aux papilles, distingué, au bouquet présent avec des notes de réglisse et de groseille, d’excellente évolution. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champeaux 2008, au nez de prune mûre et de violette, corsé, un vin de robe pourpre soutenu, à la fois rond et puissant en bouche, tannique. Profitez de votre halte pour visiter le musée.

Domaine MARCHAND Frères

Domaine MARCHAND Frères 

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Denis Marchand
1, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :06 84 37 47 12
Télécopie : 03 45 83 48 31
Email : Dmarc2000@aol.com
Site : www.domainemarchandfreres.com

Le Domaine existe à Morey-Saint-Denis depuis sept générations. En 1983, il s’agrandit encore par l’acquisition d’une ancienne maison de vigneron située au cœur de Gevrey-Chambertin. Le bâtiment actuel date du début du XVIIIe siècle et fût érigé sur une cave où le propriétaire élevait les vins de sa propriété et le laissait vieillir en bouteilles. On y savoure ce Charmes-ChambertinGrand Cru 2008, riche et velouté, un vin très racé, au nez de truffe et de violette, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin mais charnu en bouche, degarde. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Sentiers 2009, au nez caractéristique de l’appellation, à dominante de fruits cuits et de fumé, alliant charpente et velouté, structure et distinction, est un vin de robe intense, ample comme le Gevrey-Chambertin Cuvée Fanny 2009, dense, tout en harmonie, velouté, au bouquet très fin (mûre, truffe), de bouche puissante. Beau Chambolle-Musigny VieillesVignes 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et fin, de belle structure et riche en couleur. Excellent Morey-Saint-Denis Premier Cru Cuvée Eline rouge 2009, fondu en bouche, au nez complexe où domine la griotte, parfait sur une épaule d’agneau.

Domaine Henri REBOURSEAU

Domaine Henri REBOURSEAU 

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Jean de Surrel
10, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 88 94
Télécopie : 03 80 34 12 82
Email : domaine@rebourseau.com
Site : www.domaine-rebourseau.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands Vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut donner le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin.” Exceptionnel Chambertin Grand Cru 2007, marqué par son terroir, un grand vin racé, puissant, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, de grande évolution, l’un des meilleurs dégustés cette année. Le 2006 est coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typécharpenté, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien corsé. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense au palais, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnu, vraiment formidable. Dans la lignée, le Charmes-Chambertin Fonteny Premier Cru 2003, savoureux, un très grand vin typé, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui réunit structure et onctuosité en bouche, suave, d’excellente évolution. Formidable 2002, très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs fraishumus…), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité. Superbe Mazis-Chambertin 2002, de robe pourpre, qui allie charpente et distinction, aunez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche. Le Clos Vougeot 2005 n’a rien à lui envier, aux tanins soyeux et riches à la fois, un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, de robe pourpre soutenu, à la fois rond et intense en bouche, tannique, parfait sur un civet. Il y a aussi le Gevrey-Chambertin Fonteny Premier Cru 2006, où se développent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui fleure les épices et les fruits noirs, de bouche ample.

Domaine GROS Frères et Sœurs

Domaine GROS Frères et Sœurs 

(HAUTES-CÔTES-DE-NUITS)
Bernard Gros
6, rue des Grands-Crus
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 12 43
Télécopie : 03 80 61 34 05
Email : bernard.gros2@wanadoo.fr

Le Domaine, dirigé par Bernard Gros, est situé à Vosne Romanée. Il compte une vingtaine d’hectares et affiche quatre Grands Crus à son palmarès : Richebourg, Clos de Vougeot, Grands Echezeaux et Echezeaux. Remarquable Clos Vougeot Mussigni Grand Cru 2009, où toute la force de ce terroir ressort, un grand vin, coloré, chaleureux, aux notes de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté mais toujours très distingué, fin et riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Superbe Richebourg Grand Cru 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vinample, très persistant en bouche, complet, d’évolution lente. Le 2007, puissant et coloré, aux odeurs de cassis, de griotte et d’épices,corsé, est ample, avec des tanins riches, un vin puissant en arômes comme en structure, de fort belle évolution. À ses côtés, le Grand-Échezeaux 2009, charnu et très parfumé, de robe pourpre sombre, aux senteurs de fruits noirs avec des notes de grillé, de bellegarde. Excellent Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits rouge 2009, coloré, parfumé (notes de mûre et de réglisse), un vin riche et classique de ce grand millésime. Goûtez le Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits blanc, finement bouqueté, de jolie teinte, intense au nezcomme en bouche, alliant vivacité et suavité, très aromatique.

Domaine Charles AUDOINMARSANNAY Domaine Charles AUDOIN

Domaine Charles AUDOIN 

(MARSANNAY)
Charles et Françoise Audoin
7, rue de la Boulotte
21160 Marsannay-la-Côte
Téléphone :03 80 52 34 24
Télécopie : 03 80 58 74 34
Email : domaine-audoin@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainecharlesaudoin

Le domaine s’étend sur 14 ha. Cyril Audoin représente la cinquième génération. Remarquable Marsannay Les Longeroies 2009, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, avec ces notes subtiles de pruneau confit, alliant structure et velouté, ample et gras, de garde. Le 2008, auxtanins soyeux et riches à la fois, dégage un bouquet intense de cassis et d’humus, un vinsolide, très classique, typé comme nous les aimons. Le 2007, médaille d’Argent Beaune 2010,charpenté, aux tanins fermes mais fondus, persistant en bouche, aux connotations de cerise et de sous-bois, mêle intensité et finesse. Le Marsannay Les Favières 2009, de jolie robe grenat soutenu, est très classique, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus), auxtanins soyeux. Beau Marsannay Clos du Roy rouge 2009, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. LePommard 2009, bouqueté (notes de myrtille et poivre), est un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Goûtez aussi le Gevrey-Chambertin 2009, de couleur grenat intense, charpenté, de bouche puissante, au nez de fruits surmûris. Très séduisant Marsannay blanc Au Champs Salomon, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, de bouche savoureuse.

Marc BROCOT

Marc BROCOT 

(MARSANNAY)

34, rue du Carré
21160 Marsannay-la-Côte
Téléphone :03 80 52 19 99
Télécopie : 03 80 59 84 39
Email : brocot.viticulteur@orange.fr

Un domaine de 8,25 ha de vignes (moyenne d’âge de 20 à 25 ans). Vous aimerez sonPernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2009, aux tanins nobles et bien présents, un grand vin racé qui fleure les épices et les fruits frais, alliant puissance et finesse, dont le velouté très caractéristique s’accompagne parfaitement avec un poulet sauté aux morilles. Excellent Marsannay Vieilles vignes 2009, parfumé, aux tanins fermes et fondus à la fois, persistant, légèrement épicé comme il se doit. Bien typé, le Marsannay rosé 2009, de belle couleur soutenue, tout en saveurs et parfums, d’une finale fraîche et persistante. Le Marsannay Les Échezots 2009, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d’humus et de réglisse. Bel Aloxe Corton 2009, aux tanins soyeux, solide, complexe, tout en bouche, corsé, avec ces nuances deprune confite. Goûtez le Marsannay Les Champs Salomons blanc 2009, d’une jolie finesse, au nez délicat mais puissant, de bouche parfumée.

Domaine DEREY Frères

Domaine DEREY Frères 

(MARSANNAY)

1, rue Jules Ferry
21160 Couchey
Téléphone :03 80 51 19 41
Email : derey-freres@wanadoo.fr
Site : www.dereyf.com

Un vignoble de 19 ha en coteaux sur 5 communes, ce qui permet une diversité de terroirs. LeMarsannay Les Champs Perdrix 2009, au parfum de framboise et de sous-bois, est d’une grande finesse aromatique, de très bonne évolution, comme le Fixin Hervelets Premier Cru2009, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet complexe dominé par la fraisedes bois. Goûtez le Gevrey-Chambertin 2009, de très bonne évolution comme le Marsannay LesVignes Marie 2009, avec ces arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample,soyeux. Le Marsannay rosé est très agréable, de teinte soutenue, rondfruité, parfait sur des gougères ou les charcuteries gourmandes de la région. Joli Bourgogne Aligoté, fin mais ample, très réussi.

Domaine Pierre AMIOT

Domaine Pierre AMIOT 

(MOREY-SAINT-DENIS)
Jean-Louis et Didier Amiot
27, Grande Rue
21220 Morey-Saint-Denis
Téléphone :03 80 34 34 28
Télécopie : 03 80 58 51 17
Email : domaine.amiot-pierre@wanadoo.fr

Beau Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Ruchots 2009, riche au nez comme en bouche, tout enfinesse, charmeur, épicé comme il se doit, un vin coloré et puissant, d’excellente garde. LeMorey-Saint-Denis Premier Cru Les Millandes 2009 est un vin coloré, d’une jolie concentrationaromatique avec ces nuances persistantes de violette et de framboise mûre, un vin qui allie puissance et souplesse, complet et très parfumé. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2009, typécorsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, de robe intense. Tout en bouche, le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Combottes 2009, de couleur foncée aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, de gibier, aux tanins bien enrobés, est très typé.

Domaine BERTAGNAMOREY-SAINT-DENIS Domaine BERTAGNA

Domaine BERTAGNA 

(MOREY-SAINT-DENIS)
Eva Reh-Siddle
16, rue du Vieux-Château
21640 Vougeot
Téléphone :03 80 62 86 04
Télécopie : 03 80 62 82 58
Email : contact@domainebertagna.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domainebertagna
Site : www.domainebertagna.com

En 1983, le domaine a été acheté par la famille Günther Reh qui possède d’autres domaines viticoles à travers le monde. Au cours de la dernière décennie, le domaine s’est modernisé à travers un vaste programme d’investissements techniques. La vinification se déroule dans le respect de la tradition bourguignonne tout en faisant appel aux techniques nouvelles mais expressément réfléchies. Le travail de la vigne se fait en continu, tout au long de l’année. Il est dicté par le cycle végétatif de la plante. La philosophie est basée sur l’écologie donc sur le respect des équilibres naturels. Un vrai coup de cœur pour le Vougeot Premier Cru rouge Clos de La Perrière Monopole 2009, aux connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout en arômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente évolution. Le 2008, représentatif de ce terroir particulier, est riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise, d’humuscharnu, bien élevé, aux taninsprésents et savoureux à la fois, un vin dense, de garde. Le Vougeot Les Cras Premier Cru rouge 2009 est un vin complexe et équilibré à la finale délicate et persistante, coloré, bien parfumé avec des notes de réglisse et de fraise mûre. Le Clos Saint-Denis Grand Cru rouge 2008, de belle couleur grenat profond, aux connotations d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, de fort belle structure, est un vin très harmonieux, d’excellente garde. LeCorton Grand Cru Les Grandes Lolières rouge 2009 est complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), riche, très classique comme nous les aimons, un vin aux tanins fermes et fondus à la fois, typé comme le Nuits-Saint-Georges Les MurgersPremier Cru rouge 2009, de couleur grenat, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un beau vinsouple et très fin, de belle structure. Exceptionnel Clos de Vougeot Grand Cru rouge 2008, très parfumé (notes de mûre et de réglisse), ample, élégant, alliant rondeur et puissance, un vin très classique de ce millésime, de fort belle évolution. Le Domaine a transformé une partie de la propriété en hôtel, ce qui permet de résider au cœur du vignoble, et c’est bien sympathique.

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT 

(MOREY-SAINT-DENIS)
Claire Fleurot
5, rue Haute
21640 Flagey-Échezeaux
Téléphone :03 80 62 87 88
Télécopie : 03 80 62 85 55
Email : Domaine.CLF@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/coquardloisonfleurot

Cinquième génération de vignerons pour ce domaine de 9 ha, vendanges manuelles,fermentation en cuves ouvertes 15 à 20 jours, avec pigeage et remontage journaliers, maîtrise des températures par thermorégulation et élevage en fûts de chêne pendant 18 mois pour toutes les appellations, pas de collage ni defiltration. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2009, typé, un vin avec beaucoup de matière, avec des senteurs mûres et complexes de fruits rouges séchés, de musc et de réglisse, ample en bouche. Le 2008 est un vin de robe rubis intense, avec des arômes de fruitssurmûris et de poivre noir, bien charnu, très typique, complexe, avec des saveurs intenses, comme cet Echezeaux Grand Cru 2008, classique de ce grand millésime, un vin avec beaucoup de matière, avec des notes délicates de fruits rouges séchés et de réglisse, ample, de belle évolution. Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2008, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2008, très parfumé, très riche et très élégant à la fois, complexe, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d’excellente garde. Le Morey-Saint-Denis 2009, aux notes d’humus et de pruneau, tout en velours, d’une très grande typicité, est un vin authentique comme on les aime, de robe brillante comme ce Chambolle-Musigny 2009, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample et très persistant en bouche.

Domaine des MONTS LUISANTS

Domaine des MONTS LUISANTS 

(MOREY-SAINT-DENIS)
Jean-Marc Dufouleur
51, rue du Faubourg Madeleine
21200 Beaune
Téléphone :03 80 24 00 96
Télécopie : 03 80 22 78 87
Email : jmdufouleur@wanadoo.fr

La constitution du domaine est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté des parcelles diverses, autant qu’échangé, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent. Vignoble de 3,5 ha. “J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, nous raconte Jean-Marc Dufouleur. Pour exemple, le 2007 est un vin très fin et complexe, “tout en dentelle”. Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive ! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin s’adresse à ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec desmillésimes plus anciens à vendre, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouvent uniquement dans les vins plus vieux. C’est donc particulièrement intéressant d’avoir cette “banque” de millésimes qui permet à chacun de trouver son bonheur.” Vous aimerez comme nous son Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Monts Luisants 2008, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois), un vin qui exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannellegras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois, non encore à maturité bien entendu. Le 2005, encore fermé, dense et distingué, aux nez très parfumé et typique dominé par le cerise et le cuir, très fin, un vin qui est puissant et gras comme il le faut, bien persistant en bouche, vraiment savoureux. Exceptionnel 2002, l’un des plus grands plaisirs gustatifs de l’année, un grand vin racé, complexe, charnu et très savoureux, parfaitement équilibré aux arômes de fruits noirs, d’épices, d’une très belle structure, d’un équilibre superbe. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Genevrières 2007, un vin ample et velouté, persistant en bouche, complet et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs avec des notes épicées.

Domaine CHEVILLON-CHEZEAUXNUITS-SAINT-GEORGES Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX

Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX 

(NUITS-SAINT-GEORGES)
Philippe Chezeaux
41, rue Henri-de-Bahère
21700 Nuits-Saint-Georges
Téléphone :03 80 61 23 95
Télécopie : 03 80 61 13 57
Email : chevillon.chezeaux@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainechevillonchezaux

Au sommet. Ici, on est vigneron depuis 5 générations (9 ha devignes dans des appellations régionales). Les méthodes de travail et surtout de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, peu égrappées, unecuvaison longue dans des cuves ouvertes permettant le pigeage. Le vin est ensuite élevé dans des fûts dechêne pendant 18 à 24 mois. Formidable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet. Le 2008, très typé par ce terroir particulier, est l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de robepourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent la violette, la prune et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. “Un vin aux arômes très prononcés de fruits rouges, de fraise, de framboise, nous dit Philippe Chezeaux, avec une pointe d’acidité qui apporte de la fraîcheur et un peu de tension en fin de bouche, un vin au potentiel degarde supérieur au 2009. Chez nous, il y a deux belles cuvées à mettre en cave et pour se faire plaisir dans le temps, ce sont Les Bousselots et Les Saint-Georges. On est vraiment sur des arômes de fruits noirs très complexes, deux jolis vins de garde. Au Champs-Perdrix, Les Crots et Les Porêts sont des vins plus élégants, plus soyeux, que l’on peut apprécier plus rapidement beaucoup plus ouverts, très fruités, très harmonieux, tout en finesse et élégance. Les Porêts qui d’habitude est un vin assez masculin, aux notes animales, de musc, fruits rouges, un vin bien typé terroir est plus ouvert en 2009. Des vins qui procurent un plaisir immédiat mais que l’on peut garder en cave car ils ont une structure qui le mérite. Au Champs-Perdrix est un vin assez féminin, aux arômes de fraise, cerise, aux notes épicées, un vin très élégant, sans doute le plus agréable à déguster dans sa jeunesse.” On poursuit donc avec ce Saint-Georges 2007, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassiscorsé, ample, avec des tanins soyeuxmais très structurés, de garde. Puissant 2006, complexe, tout en bouche, parfumé (cerise noire, humus), de couleur soutenue, auxtanins fermes mais savoureux, de très bonne garde. Exceptionnel 2005, corsé comme il le faut, avec des tanins mûrs et des parfums subtils dominés par le cassis, la violette et la cannelle, de belle base tannique, de robe brillante, très équilibré, souple et charnu à la fois. Le 2004 est riche au nez, avec ses connotations subtiles de cerise, d’humusgras en bouche, de garde. Le 2002 est une réussite incontestable, l’un des vins qui m’a procuré le plus de plaisir cette année, très parfumé, de belle robe intense, un grand vin aux taninstrès savoureux, d’une belle harmonie. À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2009, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), légèrement épicé, de garde. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Bousselots rouge 2009, racé, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, est charnu et classique comme il se doit. LeNuits-Saint-Georges Premier Cru Les Crots 2009, avec ces senteurs de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, auxtanins denses et souples, est très structuré en bouche, qui possède son propre charme. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2009, est complexe, corsé, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet présent de pruneet de sous-bois.

Domaine de la POULETTENUITS-SAINT-GEORGES Domaine de la POULETTE

Domaine de la POULETTE 

(NUITS-SAINT-GEORGES)
François et Françoise Michaut-Audidier

21700 Corgoloin
Téléphone :03 80 62 98 02
Télécopie : 01 45 25 43 23
Email : infos@poulette.fr
Site : www.poulette.fr

Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l’époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations elle s’est transmise par les femmes, toutes passionnées par le vin, et qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine. Un remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2009, trèsaromatique, flatteur, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, d’une jolie concentration en bouche, aux tanins présents et savoureux. Le 2008, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et le poivre, tout en bouche, de garde. Superbe 2007, de bouche séduisante, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et d’épices. Le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2008, de robepourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et le poivre, tout en bouche. Goûtez le Côtes-de-Nuits-Villages blanc 2009, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et le lis, tout en bouche, d’une belle finale. Très joli Côtes-de-Nuits-Villages blanc 2008, tout en finesse aromatique, avec des notes de noisette bien caractéristiques, un vin tout en subtilité.

Domaine François GERBETVOSNE-ROMANÉE Domaine François GERBET

Domaine François GERBET 

(VOSNE-ROMANÉE)
Marie-Andrée et Chantal Gerbet
Place de l’Église
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 07 85 et 03 80 61 50 21
Télécopie : 03 80 61 01 65
Email : vins.gerbet@wanadoo.fr
Site : www.vins-gerbet.com

Domaine de 12 ha, exploité depuis 1983 par Marie-Andrée et Chantal Gerbet, filles de François Gerbet qui a créé lui même ce domaine à partir de 1947, avec son épouse, fille de vignerons depuis plusieurs générations. Elles assurent la gestion du domaine mais aussi une partie des travaux de la vigne, de la vinification, de l’élevage et de la mise en bouteilles. On a du mal à se passer de ce Vosne-Romanée Aux Réas 2009, très parfumé (notes de mûre et de réglisse), mêlant rondeur et puissance en bouche, un vin bien classique de ce millésime chaleureux. Le 2008, de couleur pourpre intense, aux tanins riches mais très fins, très parfumé (mûre, épices…), allie intensité et finessegras et ampleur, de garde. Superbe 2007, typé, d’un joli rouge soutenu, aux notes de réglisse et de griotte, associant structure et finessegras et savoureux, de bouche persistante, d’excellente garde. Le 2006, de robe pourpre intense, très marqué par son terroir, au nez dominé par les fruits mûrs, la violette et la réglisse, toujours très typé, un vin puissant et distingué en finale, aux saveurs à dominante de vanille et de sous-bois. LeGevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2008, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes subtiles de cassis, de truffe et de griotte, est un vin d’excellente évolution. Savoureux Vosne-Romanée Premier Cru rouge Les Petits Monts 2008, velouté, de robeintense, au nez caractéristique marqué par les fruits surmûris, un vin très riche et très distingué à la fois. Goûtez le Fixin Les Arvelets 2009, tout en élégance, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), légèrement épicé, le Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits rouge cuvée Vieilles Vignes 2008, de couleur grenat intense, charpenté, aux tanins amples, persistant, et le Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits rouge, de bouche souple, au nez de fruits rouges surmûris.

Domaine François LAMARCHEVOSNE-ROMANÉE Domaine François LAMARCHE

Domaine François LAMARCHE 

(VOSNE-ROMANÉE)
François et Marie-Blanche Lamarche
9, rue des Communes
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 07 94
Télécopie : 03 80 61 24 31
Email : domainelamarche@wanadoo.fr
Site : www.domaine-lamarche.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin. Formidable Grand’Rue Grand Cru Monopole 2009, unMonopole des Lamarche, promu au rang de Grand Cru depuis 1991. Un sous-sol d’exception entre la Tâche et la Romanée Conti, qui donne à ce vin une qualité exceptionnelle digne de ses plus illustres voisins. Le 2008 est un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruitsrouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, encore très jeune, superbe, concentré et très parfumé en finale. Le 2007, envoûtant, de bellerobe pourpre, avec des arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample, soyeux, de bonne bouche avec des connotations subtiles de cerise confite et de sous-bois, de grandegarde. Superbe 2006, d’une très grande typicité, un vin authentique comme on les aime, derobe pourpre, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, qui associe charpente et distinction, charnu, et devrait tenir toutes ses promesses. Le 2005 est l’archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre…) à la subtilité d’une matière pleine et riche, un très grand vin, de très grande garde. Le 2004, très racé, de robe grenat profond, au nez complexe où dominent lesfruits cuits, légèrement épicé, est légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, un vin gras, de grandegarde. Le 2003 est un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme au palais, aux taninsprésents et très élégants à la fois, de bouche persistante, très prometteur. Le 2002 est une très belle réussite, de belle robe grenat, riche et structuré, au nez intense où ressortent des notes de cassis, de griotte et d’épices, riche et long, savoureux, de lente évolution. Le Grands-Échezeaux 2009 est dans la lignée, un très beau vin, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui associe structure et onctuosité en bouche, suave, très typé, qui associe structure et veloutécharnu. À la suite, le Clos-Vougeot 2009, racé, parfumé, auxtanins fermes et fondus à la fois, persistant, épicé comme il se doit, très représentatif de ce terroir particulier, aux connotations de fruitscuits et de réglisse. Remarquable Vosne-Romanée Premier Cru Malconsorts 2009, avec des arômes intenses où dominent les petitsfruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette touche épicée caractéristique, très racé, très distingué.